Vous êtes sur la page 1sur 1

Si le passage au livre numérique suppose une redéfinition de l’auteur, de la

lecture, et du livre, la chaîne éditoriale numérique change peu de la tradition-


nelle : le chemin de l’auteur au lecteur reste globalement le même.
De l’imprimé au numérique : Cependant, le rôle des acteurs intermédiaires (éditeur, distributeur, libraire)
une redéfinition de la nécessite d’évoluer pour répondre aux nouvelles demandes technologiques et
sociales.
chaîne éditoriale Même si, aujourd’hui, on observe une inversion de la logique traditionnelle (de
l’éditeur au public) avec l’impression de blogs notamment, et que chacun a la
possibilité de publier ses textes sur le web, on ne saurait se passer du rôle de
l’éditeur.

Livre imprimé Livre numérique*


vente de contenu promotion de service

AUTEUR

création de tapuscrits

FABRICATION FABRICATION
chaîne graphique chaîne de production
Remaniements et corrections, numérisation de livres réception de fichiers
chemin de fer, charte graphique, existants numériques
indications typographiques et de mise en page...
prépresse, imprimeur Préparation du contenu pour l’adapter à
différents supports (PDF, e-pub, liseuse,
EDITEUR smartphone...) :
> balisage (XML ou HTML)
MARKETING > mise en page (XSLT ou CSS)
Relations presse, librairies validation de la publication préparateur qualifié
et plateformes de diffusion. garantie de qualité
et de visibilité
MARKETING
DIFFUSION Relations presse, plateformes de diffusion.
Mise en place*,
distribution, DIFFUSION
transport... Envoi aux plateformes.

MÉDIATION MÉDIATION
l’interlocuteur est un libraire l’interlocuteur est un site marchand
Un point de vue personnel, celui du libraire. Guide le lecteur dans l’abondance du choix.
Evênements, rencontres auteurs/public. Conseils personnalisés selon profil.
LIBRAIRE
PROMOTION PROMOTION
Mise en valeur dans les rayonnages. Classement par meilleures ventes.
intermédiaire entre l’offre Effet de la longue traîne*.
90% des publications contrôlées par éditoriale et la
7groupes de presse*. demande du Monopole de l’AAG*.
Les libraires sont protégés par le Prix Unique* public La mise en vigueur du Prix Unique* pour le
depuis 1981 (Jack Lang), mais leur autonomie est livre numérique est en cours.
limitée par l’Office*.

Le Le
rôle du lecteur rôle du lecteur
comme comme
INTERMÉDIAIRE DE
RAPPORT À L’OBJET RAPPORT À L’OBJET INTERMÉDIAIRE DE
PRESCRIPTION*
la forme renseigne sur le le contenu est dissocié du PRESCRIPTION*
est un important facteur de fond support est étendu et touche un
diffusion, au sein du Le livre imprimé est avant tout Le livre numérique est lu sur grand public, grâce aux
réseau amical ou un objet, il possède une forte un support électronique réseaux sociaux,
familial. valeur affective. (liseuse, iPad...), ainsi le blogs...
Il peut être contenu n’est pas renseigné
offert, prêté, conservé, par des caractéristiques
LECTEUR externes.
annoté...
Le contenu est identifié par le Redéfinition du rapport à la
contenant (identité graphique, jaquette, lecture : possibilité de zapper, de
grain du papier, poids, format...) mener de front plusieurs lectures sans
inconvénient de poids, etc.
ACCÈS
Dans des points de vente ou de prêt : librairie, ACCÈS
bibliothèque, achat en ligne... Réduction des intermédiaires entre lecteur et
produit.
mais limité par un coût élevé et la popularité de
l’ouvrage (facteur de réédition ou non). Moindre coût après investissement dans le matériel de
départ.
Offre potentiellement universelle et durable (longue
traîne*).

Quelques précisions...
* AAG : «Apple, Amazon, Google». Les trois leaders et principales plateformes de diffusion qui se partagent le marché du livre
numérique.
* Intermédiaire de prescription : particuliers, réseaux ou forums amateurs influençant les choix des consommateurs par leurs
avis et commentaires, et concurrençant ainsi le libraire dans sa mission de conseiller.
* Longue traîne : expression désignant un marché dont une partie restreinte des produits, est vendue en grand nombre et une
majeure partie est vendue en très petite quantité. La largeur de l'offre n'est pas qu'un atout : le consommateur, dérouté par
l’embarras du choix, a tendance à se tourner simplement vers les meilleures ventes.
* Mise en place : processus qui détermine le choix des livres en librairie, comprenant l’ensemble des livres de l'Office et les livres
commandés à l’initiative du libraire.
* l'Office : envoi automatique («d’office») des dernières parutions aux libraires par les maisons d'édition.
* Prix Unique : le Prix Unique du livre, imposé par la loi Lang de 1981, consiste à fixer un prix unique pour tous les points de
vente et limite la remise à 5%, ceci afin de protéger les petits distributeurs. Le 15 février 2011, une proposition de loi relative au
prix unique du livre numérique a été adoptée ; elle ne concernera cependant que les distributeurs français (donc pas Amazon).
* Groupe de presse : Sept groupes de presse monopolisent 90% du marché. Il s'agit de Hachette livres, Editis, Media participa-
tion, La Martinière groupe, Flammarion, Gallimard et Albin Michel.
Elisa Frantz // master CEN // fev 2011

Sources :
Hervé Le Crosnier, Le livre numérique. [vidéo] Les 5 à 7 de l'ADBS, 21 juin 2010
[en ligne] http://www.adbs.fr/le-livre-numerique-1-l-objet-livre-numerique--87792.htm?RH=1266334869518

Constance Krebs, Rapport sur l’histoire et les enjeux du numérique. Rapport commandité par le MOTif et remis le 19 octobre 2009.
[en ligne] http://www.lemotif.fr/fichier/motif_fichier/81/fichier_fichier_c.krebs.rapport.numa.rique.24.10.pdf

Hervé Gaymard, Rapport sur la proposition de loi adoptée par le Sénat, relative au prix du livre numérique. Enregistré le 2 février 2011.
[en ligne] http://www.assemblee-nationale.fr/13/rapports/r3140.asp