Vous êtes sur la page 1sur 38

NUMÉRO 

DOUBLE
MERCREDI 11 - JEUDI 12 NOVEMBRE 2020
76EANNÉE - NO 23589
3,00 € - FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR -
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

SCIENCE & MÉDECINE – SPÉCIAL 4 PAGES LE MÂLE HUMAIN, CE PRIMATE VIOLENT ENVERS SA FEMELLE

Covid­19 : l’espoir d’un vaccin se précise
▶ L’américain Pfizer et ▶ Les concepteurs espè­ ▶ Les spécialistes atten­ ▶ Des projets concurrents ▶ La production indus­
son partenaire allemand rent une mise sur le dent une validation des d’autres géants pharma­ trielle doit rapidement dé­
BioNTech ont déclaré, marché fin novembre. essais cliniques et des in­ ceutiques, dans différents buter, mais le coût unitaire
lundi 9 novembre, avoir Les Bourses mondiales se formations notamment pays, arrivent également à élevé risque d’être trop
mis au point un vaccin sont envolées après cette sur la durée de l’immunité un stade très avancé dans lourd dans certains pays
efficace « à plus de 90 % » annonce pleine d’espoir offerte par le futur vaccin leurs essais cliniques PAGE S 18 E T 20

HAUT­KARABAKH : LA RUSSIE IMPOSE UN « CESSEZ­LE­FEU TOTAL » Les leçons françaises
de l’élection américaine
après l’élection de Joe Biden, la perfectionner leurs outils avant
France, comme de nombreux les élections françaises.
pays européens, espère une amé­ Dans un entretien, Jérôme
lioration des relations diplomati­ Fourquet, directeur du départe­
ques avec les Etats­Unis. L’Elysée ment opinion de l’IFOP, estime
mais également la gauche et la que « le score de Donald Trump
droite tentent de tirer les leçons est hors de portée de Marine Le
politiques de ce scrutin. Il s’agit Pen, en tout cas à brève
d’analyser les divisions profon­ échéance ». Dans une tribune,
des qui semblent communes à l’économiste Julia Cagé pense
de nombreuses démocraties oc­ pour sa part que la résistance du
cidentales, la défiance vis­à­vis trumpisme dans l’électorat po­
de la parole officielle ou le rôle pulaire doit interpeller de ce cô­
croissant des « fake news ». té­ci de l’Atlantique. Pour elle, la
Après l’imprécision des insti­ « posture “centriste” s’apparente
tuts de sondage américains, qui trop souvent à une défense des
prévoyaient une large victoire gagnants de la mondialisation,
démocrate, les professionnels de laissant sur le bas­côté une part
l’opinion constatent une nou­ croissante de la population ».
velle fois la difficulté de mesurer PAGE S 12 À 14
le vote populiste et tentent de I DÉE S PAG ES 34- 35

▶ Après l’annonce de l’arrêt des hostili­


tés dans l’enclave, la foule en colère a Etats­Unis Medef
envahi le Parlement arménien à Erevan
▶ L’arrivée d’une force de paix russe
La lutte contre  Roux de Bézieux 
et la perte d’une large partie du l’épidémie, priorité  plaide pour une 
territoire au profit de l’Azerbaïdjan
consacrent la défaite de l’Arménie de Joe Biden  réouverture rapide 
PAGE 9 et de son équipe des commerces
PAGE 2 PAGE 16
Le Parlement d’Erevan (Arménie), le 10 novembre. LAURENT VAN DER STOCKT POUR « LE MONDE »

Education Sciences Ethiopie Reportage


En pleine La qualité de la La crainte d’un Dans les « trains
épidémie, les nutrition a une conflit militaire verts », à la
enjeux de la influence sur la dans la province rencontre de la
« grève sanitaire » taille des jeunes dissidente du Tigré Chine profonde
PAGE 11 PAG E 1 0 PAGE 8 PAGES 2 4-25

LE REGARD DE PLANTU

ÉDITORIA L
1
ÉCONOMIE : 
TENIR JUSQU’AU 
VACCIN
P. 38
ET ÉC ONOM I E P. 1 6- 17

À NOS LECTEURS
En raison de la non­parution
du 11 novembre, ce numéro
double est daté mercredi 11­
jeudi 12 novembre. Par ailleurs,
le supplément « Science & mé­
decine » passe provisoirement
En vente chez votre marchand de journaux
à quatre pages. Merci pour
votre compréhension.
Algérie 220 DA, Allemagne 3,70 €, Andorre 3,50 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,20 €, Canada 5,80 $ Can, Chypre 3,20 €, Danemark 36 KRD, Espagne 3,50 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,10 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,30 €, Guyane 3,50 €,
Hongrie 1 440 HUF, Italie 3,50 €, Luxembourg 3,30 €, Malte 3,20 €, Maroc 22 DH, Pays-Bas 3,80 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,30 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,40 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,10 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
INTERNATIONAL
0123
2| MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

PRÉSIDENTIELLE  AMÉRICAINE ▶▶▶

Les priorités du président élu Joe Biden
Pendant que Donald Trump s’accroche au pouvoir, M. Biden met en place une équipe dévolue à la pandémie

washington ­ correspondant

J
oe Biden nomme, Donald
Trump limoge. Pendant
que le président sortant se
débarrassait brutalement
de son secrétaire à la dé­
fense, Mark Esper, par un
message publié sur son
compte Twitter, le président élu a
mis sur pied, lundi matin 9 no­
vembre, un groupe de travail
consacré à la lutte contre l’épidé­
mie de Covid­19. Il doit évoquer
mardi la protection santé, l’Oba­
macare, le jour même d’une audi­
tion importante à la Cour su­
prême sollicitée par des Etats ré­
publicains qui souhaitent l’abolir.
L’équipe présentée lundi
compte des membres chevronnés
de l’administration de Barack
Obama et un immunologiste lan­
ceur d’alerte. Rick Bright avait
démissionné de ses fonctions en
mai, après avoir critiqué l’impré­
paration de Donald Trump, ainsi
que les pressions exercées pour
autoriser l’usage d’un médica­
ment antipaludéen défendu avec
force par le président.
« Nous sommes prêts à répondre
aux besoins des Américains. Ce tra­
vail commence aujourd’hui et il dé­
bute par l’objectif de tout faire pour
contrôler le virus, pour que nous
puissions rouvrir notre économie
en toute sécurité, pour reprendre
notre vie et tourner la page », a as­
suré Joe Biden. Alors que les Etats­
Unis ont dépassé le même jour les
10 millions de cas de contamina­
tion recensés, il a répété s’attendre
à un « sombre hiver ». Tout en pre­ Joe Biden, accompagné de la vice­présidente élue Kamala Harris, à Wilmington (Delaware), lundi 9 novembre. JONATHAN ERNST/REUTERS
nant note de « la nouvelle positive »
survenue sur le front d’un vaccin,
avec l’annonce du géant pharma­ multiplié pendant la campagne corollaire un nouveau plan de sou­ Joe Biden pourra rattraper le re­ positive dans l’opinion publique
ceutique américain Pfizer et son des meetings où ses fidèles ne res­ tien à l’économie américaine, sur­ « JE VOUS EN SUPPLIE,  tard d’une transition laborieuse américaine. Toutes ces mesures
partenaire allemand BioNTech, il a pectaient pas les règles de distan­ tout si l’épidémie redouble d’in­ en signant, selon le Washington exécutives pourraient être soute­
jugé « clair que ce vaccin, même s’il ciation physique ni le port du tensité, comme la hausse des con­
PORTEZ UN MASQUE. (…) Post, une batterie de décrets exé­ nues par une majorité nette des
est approuvé, ne sera pas large­ masque. Son discours prononcé taminations semble l’indiquer. UN MASQUE N’EST PAS  cutifs permettant de revenir sur Américains.
ment disponible avant de nom­ au soir de l’élection à la Maison Sur ce front, Joe Biden reste une série de décisions de son pré­ Pendant que Joe Biden a posé les
breux mois » – afin d’éviter que ses Blanche, lorsqu’il avait revendi­ également un observateur. Il est UNE POSTURE POLITIQUE » décesseur. L’un des plus attendu premiers jalons de sa transition,
concitoyens ne baissent la garde. qué la victoire, en avait donné une tributaire des discussions qui JOE BIDEN est le retour des Etas­Unis dans Donald Trump s’est accroché à la
nouvelle illustration. Depuis, au avaient cours avant le scrutin l’accord de Paris contre le réchauf­ contestation des résultats. Cette
BATTERIE DE DÉCRETS moins deux hauts responsables présidentiel entre la speaker dé­ fement climatique. Il s’agit d’une stratégie commence à produire
Il a d’ailleurs profité de son inter­ de l’administration Trump qui mocrate de la Chambre des repré­ promesse de campagne du démo­ des tensions au sein du camp
vention pour lancer un appel en y assistaient ont indiqué avoir sentants, Nancy Pelosi, le secré­ Si Mitch McConnell conserve crate qui n’a besoin d’aucune républicain. Mitch McConnell a
faveur du port du masque. « Je contracté le virus : le principal col­ taire au Trésor, Steven Mnuchin, son étroite majorité de deux siè­ validation par le Congrès. assuré lundi que « le président
vous en supplie, portez un masque. laborateur du président, le chief et le chef de la majorité républi­ ges à l’issue des deux seconds De même, conformément à la Trump est à 100 % en droit d’exa­
Faites­le pour vous­même. Fai­ of staff, Mark Meadows, et le se­ caine au Sénat, Mitch McConnell. tours prévus en Géorgie le 5 jan­ priorité accordée à la lutte contre miner les allégations d’irrégulari­
tes­le pour votre voisin. Un mas­ crétaire au logement, Ben Carson. Ces discussions vont reprendre vier 2021, il gardera un avantage le Covid­19 et au vœu de renouer tés et de peser ses options légales »,
que n’est pas une posture politi­ La mise en scène d’une équipe de dans une nouvelle configuration, sur le nouveau président. Le sys­ avec le multilatéralisme, le prési­ tout en ajoutant qu’« une poignée
que », a­t­il assuré. « On peut sau­ transition au travail vise à pallier avec un exécutif affaibli et des tème des dépouilles (spoils sys­ dent démocrate pourrait revenir de recours en justice de la part du
ver des milliers de vies. Pas des vies en partie le blocage créé par le re­ élus républicains au Sénat peu tem) permet à une nouvelle sur la décision de son prédéces­ président ne signe pas vraiment la
républicaines ou démocrates, des fus de Donald Trump de reconnaî­ disposés à accepter un stimulus équipe de disposer de son propre seur de se retirer de l’Organisation fin de la République » et « ne repré­
vies américaines (…). Il est temps de tre sa défaite. Joe Biden a indiqué d’une ampleur comparable aux personnel aux principaux roua­ mondiale de la santé (OMS). Pen­ sentent aucune sorte de crise ».
mettre fin à la politisation des lundi qu’il présentera rapidement milliers de milliards de dollars ges de l’Etat fédéral. Mais le dant la campagne, il s’est égale­ Le ministre américain de la jus­
gestes responsables de santé publi­ à ses concitoyens les mesures qu’il débloqués au printemps. Le plan remplacement des cadres les plus ment engagé à annuler l’interdic­ tice, Bill Barr, a par ailleurs donné
que », a­t­il ajouté. entend prendre dès sa prestation de Joe Biden pour lutter contre la sensibles nécessite une confirma­ tion d’accès au territoire améri­ son feu vert à l’ouverture d’enquê­
Donald Trump s’est montré au de serment pour lutter contre maladie repose pourtant sur une tion par le Sénat. Plus de 750 pos­ cain en provenance de pays à ma­ tes sur d’éventuelles irrégularités.
mieux ambigu sur le sujet et a l’épidémie. Cette priorité a pour aide massive du Congrès. tes sont concernés. jorité musulmane, une mesure « De telles enquêtes peuvent être
laborieusement mise en place menées s’il existe des allégations
après des moutures successives claires et potentiellement crédibles
Donald Trump limoge son secrétaire à la défense invalidées par les tribunaux. d’irrégularités qui, si elles étaient
avérées, pourraient potentielle­
RÉPUBLICAINS SOUS TENSION ment avoir un impact sur le résul­
donald trump règle ses comptes. lundi, l’ancien secrétaire a assuré avoir boiteux », conservent statutairement la to­ Joe Biden pourrait par ailleurs tat d’une élection fédérale dans un
Lundi 9 novembre, le président sortant, qui résisté le plus longtemps possible pour pré­ talité de leurs pouvoirs jusqu’à leur terme, rétablir un statut provisoire pour Etat », a nuancé ce ministre, l’un
quittera le pouvoir dans un peu plus de server l’institution militaire. « Qui va venir le 20 janvier suivant l’élection. Mais ils des sans­papiers annulé en 2017 : des plus loyaux à Trump.
deux mois – à moins d’un cataclysme judi­ après moi ? Un vrai “béni­oui­oui”. Alors que s’abstiennent en général de multiplier les le Deferred Action for Childhood En Géorgie, les deux sénateurs
ciaire –, a limogé le secrétaire à la défense, Dieu nous vienne en aide », a­t­il déclaré. mesures ou les annonces, même si Barack Arrivals. Celui­ci concernait près républicains en lice pour leur réé­
Mark Esper. Les racines de cette curieuse Obama avait irrité Israël en décidant que de 650 000 personnes âgées de lection, Kelly Loeffler et David Per­
éviction remontent au printemps, lorsque « Canards boiteux » les Etats­Unis s’abstiendraient aux Nations moins de 31 ans (« Dreamers ») due, ont appelé à la démission du
le secrétaire s’était opposé au président, qui Une purge d’automne, évoquée à Washing­ unies sur une résolution critiquant l’Etat lors de son entrée en application, secrétaire d’Etat Brad Raffensper­
souhaitait déployer des forces militaires ton avant l’élection, pourrait se matériali­ hébreu. Il avait également adopté des sanc­ arrivées aux Etats­Unis avant leur ger, responsable des élections de
contre les manifestants qui protestaient, ser avec les limogeages de la directrice de la tions contre la Russie, en riposte à son 16e année et dépourvues de casier l’Etat et membre de leur propre
parfois violemment, contre les brutalités CIA, Gina Haspel, et du patron de la police ingérence dans la campagne présidentielle judiciaire. Ce statut leur a permis, parti. « Cela ne se produira pas. Les
policières après la mort de George Floyd. fédérale, Chris Wray. Ces deux responsa­ qui avait vu la victoire de Donald Trump. depuis 2012, de mener une exis­ électeurs de Géorgie m’ont embau­
Les relations entre les deux hommes bles ont été nommés par le président sor­ La période est d’ordinaire propice à des tence « normale », de poursuivre ché et les électeurs seront ceux qui
étaient devenues glaciales. Le président tant mais celui­ci a exprimé à de nombreu­ pardons présidentiels ou à des grâces. A la des études, d’occuper un emploi me licencieront », a­t­il rétorqué.
avait même écorché son nom volontaire­ ses reprises des critiques à leur endroit. Il fin de son mandat, Barack Obama avait ou de servir sous les drapeaux « Y a­t­il eu des votes illégaux ? Cer­
ment lors d’une conférence de presse en s’en est pris publiquement au second, créé deux parcs nationaux, en Utah et sans redouter une expulsion. tainement, et mes services enquê­
août. Mark Esper a été remplacé par intérim après que ce dernier a douté de la réalité de dans le Nevada. Cette décision avait été très Même si son annulation avait été tent sur cela. Est­ce que cela atteint
par Christopher Miller, le chef du Centre na­ fraudes massives organisées en amont de contestée par les républicains. Mais la tran­ immédiatement bloquée par des la marge nécessaire pour changer
tional de lutte contre le terrorisme, entré l’élection présidentielle. sition de Donald Trump promet d’être procédures judiciaires, elle fragili­ le résultat ? C’est peu probable », a
officiellement en fonction en août. Dans Les présidents battus ou parvenus à la fin autrement plus mouvementée.  sait la situation de ses bénéficiai­ estimé M. Raffensperger. 
un entretien à la revue Military Times paru d’un second mandat, qualifiés de « canards g. p. (à washington) res en dépit de leur image très gilles paris
SOUTENIR L’EMPLOI
DES JEUNES
C’EST D’ABORD LES AIDER
À EN TROUVER UN.
Quand on est jeune, aujourd’hui, on fait comment ?
Quand décrocher un stage est aussi compliqué que décrocher
un emploi ?
Quand les entretiens d’embauche dépendent du wifi ?
Quand on n’échange avec ses profs que par mail ?
Quand les frontières se ferment ?

Au Crédit Agricole, on pense qu’aujourd’hui, ce n’est pas


seulement aux jeunes de trouver des solutions, mais aussi
à nous d’agir.
Agir en recrutant 18000 nouveaux collaborateurs, dont 4700
alternants sur l’année 2020.
Agir en mettant en relation les jeunes avec les entreprises qui
recrutent dans leur région et en leur proposant de nombreux
« e-job dating » partout en France.
Agir en allant encore plus loin en 2021, avec de nouvelles
initiatives pour l’emploi des jeunes.

Au Crédit Agricole, on pense qu’être à la hauteur des défis qui


attendent les jeunes, c’est aussi ça, agir chaque jour dans
l’intérêt de nos clients et de la société.

AGIR CHAQUE JOUR DANS VOTRE INTÉRÊT


ET CELUI DE LA SOCIÉTÉ

11/2020 – Édité par Crédit Agricole S.A., agréé en tant qu’établissement de crédit – Siège social : 12, place des États-Unis 92127 Montrouge Cedex – Capital social : 8 654 066 136 € – 784 608 416 RCS Nanterre.
0123
4 | international MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

PRÉSIDENTIELLE  AMÉRICAINE ▶▶▶

La Géorgie au cœur de la bataille pour le Sénat


Les démocrates convoitent les deux sièges de l’Etat aux mains des républicains, lors d’un second tour en janvier

atlanta ­ envoyé spécial Mardi matin, il devait dévoiler une


liste de thèmes de campagne : la

L
a Géorgie est dans tous les défense de l’Obamacare (Afforda­
esprits. Mardi 10 novem­ ble Care Act), la lutte contre le
bre, le dépouillement des Covid­19 et la relance de l’écono­
bulletins de vote de l’élec­ mie. Il partira ensuite à la rencon­
tion présidentielle qui s’est tenue tre des électeurs à Atlanta, Macon,
une semaine plus tôt n’était tou­ Columbus, Albany, Savannah,
jours pas terminé. Surtout, il fal­ Augusta et Athens. Pour Lauric
lait se rendre à l’évidence : les élec­ Henneton, maître de conférences
teurs devront retourner aux ur­ qui enseigne l’histoire et la politi­
nes le 5 janvier 2021. Dans cet Etat que américaine et britannique à
où Joe Biden fait la course en tête, l’université de Versailles­Saint­
avec plus de 11 500 voix d’avance, Quentin, « le réservoir de voix des
ils n’ont pas réussi à élire les deux républicains est mince, alors que les
sénateurs qui les représenteront à démocrates ont pu puiser dans un
Washington. Le second tour a une réservoir plus conséquent dans les
portée nationale : il donnera, ou banlieues d’Atlanta ».
non, la capacité au démocrate à
mener à bien son programme, Des républicains favoris
deux semaines avant son investi­ Jon Ossoff et Raphael Warnock
ture à la Maison Blanche. vont aussi rappeler le comporte­
Au premier tour, le républicain ment de leurs adversaires au
David Perdue, sénateur de la Géor­ début de l’épidémie de Covid­19.
gie depuis 2015, et son jeune ad­ Alors que la pandémie commen­
versaire démocrate, Jon Ossoff çait à se propager, Kelly Loeffler,
(33 ans), ont chacun obtenu qui accusait les démocrates d’être
moins de 50 % des voix (49,7 % trop alarmistes, a vendu son
pour le premier, 47,9 % pour le se­ portefeuille d’actions. Pendant la
cond), ce qui entraîne automati­ campagne du premier tour, Jon
quement un second tour dans cet Ossof a qualifié David Perdue
Etat. Dans l’autre élection, la séna­ d’« escroc ». Après avoir reçu des
trice républicaine Kelly Loeffler a informations confidentielles sur
recueilli 25,9 % des suffrages face la maladie, celui­ci a acheté des
au démocrate Raphael Warnock. actions DuPont, un fabricant
Ce pasteur de l’Eglise baptiste Des sympathisants du candidat démocrateau Sénat Jon Ossoff, le 6 novembre, à Atlanta, en Géorgie. DUSTIN CHAMBERS/REUTERS d’équipements de protection in­
Ebenezer d’Atlanta où Martin dividuelle. M. Ossoff l’a aussi ac­
Luther King a prêché entre 1960 et cusé de mener une campagne
1968 a obtenu 32,9 % de suffrages. seront à égalité parfaite avec les dat à la primaire de 2020, a an­ « socialisme » reste un épouvan­ aux relents racistes, en pronon­
Un autre candidat républicain, républicains, avec 50 sièges, et, REMPORTER UN SEUL  noncé qu’il s’installait en Géorgie, tail dans le sud­est des Etats­Unis. çant mal le prénom de Kamala
Doug Collins, a obtenu 20 % des après sa prise de fonctions le SÉNATEUR EN GÉORGIE  pour soutenir la campagne de A Atlanta, après avoir contribué à Harris, notamment.
voix. Il s’est retiré du second tour. 20 janvier, la vice­présidente Ka­ MM. Ossoff et Warnock. offrir une majorité démocrate à Pour Lauric Henneton, les répu­
mala Harris pourra utiliser sa voix SUFFIRAIT AUX  Les républicains ne sont pas en Joe Biden, Stacey Abrams, l’ex­can­ blicains, qui sont favoris sur le pa­
Enjeu bien compris prépondérante en tant que prési­ reste. Nikki Haley, ex­ambassa­ didate démocrate au poste de gou­ pier, vont chercher à surmonter
Avant l’élection, le Parti républi­ dente du Sénat, conformément à RÉPUBLICAINS POUR  drice de Donald Trump aux Na­ verneur battue sur le fil en 2018, se leur sidération après la défaite de
cain détenait 53 des 100 sièges à la la Constitution, pour départager tions unies, a prévenu, samedi, dit certaine de pouvoir relever le Trump pour prendre leur revan­
Chambre haute. Le 3 novembre, 35 les deux camps. A l’inverse, rem­
CONSERVER LEUR  que « tous les yeux vont se tourner défi. Pour elle, la défense de la cou­ che : « Les démocrates sont en or­
sièges étaient en jeu. Les démocra­ porter un seul sénateur en Géor­ MAJORITÉ ET COMPLIQUER vers la Géorgie dans l’attente du verture maladie, le besoin d’une dre de bataille. Mais c’est le camp
tes en ont gagné, dans le Colorado gie suffirait aux républicains pour sort du Sénat ». Le sénateur Marco justice plus équitable devraient qui parviendra à mobiliser un peu
et l’Arizona, mais ils en ont perdu conserver leur majorité et compli­ LA TÂCHE DE JOE BIDEN Rubio a qualifié la Géorgie de « pa­ mobiliser les électeurs. Sur CNN, plus que l’autre qui l’emportera »,
en Alabama. Par ailleurs, les résul­ quer la tâche de Joe Biden, sur les re­feu contre l’agenda radical de elle a affirmé que les deux candi­ dit­il. Comme pour l’élection pré­
tats des élections sénatoriales qui questions liées, par exemple, à la l’extrême gauche ». Après la décla­ dats disposeront « de ressources fi­ sidentielle, la Géorgie organisera
se tenaient en Caroline du Nord et santé et à l’environnement. nous allons prendre la Géorgie, et ration de Chuck Schumer, Kelly nancières suffisantes ». Le groupe un vote anticipé entre les 14 et
en Alaska n’ont pas été proclamés, Les deux camps ont bien com­ nous allons changer le monde ! » Loeffler a mis en garde les élec­ Fair Fight Action, qu’elle a lancé 31 décembre. Mais quelques se­
même si les républicains Thom pris l’enjeu. Dans une vidéo qui a De son côté, Michelle Obama a teurs. Sur Twitter, elle a écrit que pour inciter les électeurs à s’ins­ maines après les élections du
Tillis et Dan Sullivan semblent en abondamment circulé sur les ré­ exhorté ses partisans sur les ré­ l’Etat était « maintenant la dernière crire sur les listes électorales et à 3 novembre, entre les courses de
passe de l’emporter. Les deux seaux sociaux, dimanche, Chuck seaux sociaux à « voter en plus ligne de défense contre le socia­ voter, a récolté plus de 3,6 millions Noël et la menace du Covid­19, il
camps sont donc à ce stade à éga­ Schumer, le chef de la minorité grand nombre encore lors des pro­ lisme ». Lors d’un débat face à Jon de dollars en deux jours, pour sou­ n’est pas certain que les candidats
lité : 48 sénateurs chacun. démocrate au Sénat, a lancé à la chaines élections sénatoriales en Ossoff, David Perdue avait aussi tenir MM. Ossoff et Warnock. réussissent à persuader les élec­
S’ils remportent la double élec­ foule fêtant la victoire du ticket Géorgie ». Un poids lourd du Parti qualifié le programme du démo­ Sur le terrain, Jon Ossoff est le teurs de retourner aux urnes. 
tion géorgienne, les démocrates Biden­Harris : « Et maintenant démocrate, Andrew Yang, candi­ crate de « socialiste radical ». Le premier à reprendre la route. pierre bouvier

Au Brésil, Jair Bolsonaro perd Trump, son « ami imaginaire »


Le président d’extrême droite espérait la victoire de son modèle, et s’apprête à ferrailler avec Biden, en particulier sur le sort de l’Amazonie

rio de janeiro ­ correspondant Mais, à mesure que la victoire Etats­Unis en seulement deux plus délicates. Le trublion brési­ crate, promettant un fonds inter­ fermement le dos à la nouvelle
du camp démocrate se profilait, ans. Il a un temps caressé le rêve lien, honni par une partie de la national de 20 milliards de dol­ administration américaine pro­

C’ est l’un des très grands


perdants de la dernière
présidentielle améri­
caine. Avec la défaite de Donald
Trump, Jair Bolsonaro a perdu
le pouvoir de Brasilia a vu ses
espoirs douchés. « L’espérance est
la dernière à mourir », déclare
M. Bolsonaro, déjà sonné, le
4 novembre. Deux jours plus
de nommer son propre fils,
Eduardo, comme ambassadeur à
Washington (avant d’être forcé
d’y renoncer).
Au­delà du style et des symbo­
communauté internationale, est
désormais une cible de choix, fa­
cile à abattre, sans protecteur
pour le défendre des atta­
ques. Avec Joe Biden à la Maison
lars pour venir sauver le « pou­
mon de la planète ».
Dos au mur, sans partenaires ni
soutiens, M. Bolsonaro n’a
d’autre choix que de revoir à fond
voquerait certainement l’ire des
milieux économiques et ferait
perdre à Jair Bolsonaro de pré­
cieux soutiens au Parlement…
avec le risque d’une possible pro­
d’un coup un modèle, un mentor tard, il lâche finalement d’un ton les, le maître de Brasilia s’est Blanche, ses débordements et sa relation avec Washington. A cédure de destitution.
et son seul véritable allié de funeste : « Je ne suis pas la systématiquement aligné sur les ses insultes « se paieront à un moyen terme, d’ici à l’investiture Est­ce pour autant le début de
poids sur la scène internationale. personne la plus importante du vues de Donald Trump en ma­ prix beaucoup plus élevé à l’étran­ du 20 janvier 2021, un coup de ba­ la fin du président brésilien ? Pas
Signe de l’atmosphère morose Brésil, tout comme Trump n’est tière de diplomatie et de politi­ ger », relevait le chercheur Oliver lai pourrait être donné au sein du si sûr. Ce dernier pourrait aussi
qui règne au sein du pouvoir à pas la personne la plus impor­ que, soutenant sa politique à Stuenkel, dans une tribune pu­ gouvernement pour faire bonne jouer la carte nationaliste, pour
Brasilia, Bolsonaro est l’un des tante du monde (…). La personne Cuba et au Moyen­Orient, le bliée par la revue Americas Quar­ figure. Deux ministres sont sur la remobiliser sa base : l’antiaméri­
rares dirigeants de la planète à la plus importante, c’est Dieu. » Et suivant dans son déni de la terly en septembre. sellette : Ricardo Salles, chargé de canisme reste un sentiment pré­
n’avoir toujours pas félicité Joe se mure dans le silence. gravité de l’épidémie de Covid­19 l’environnement, ainsi qu’Er­ sent chez une bonne partie de la
Biden pour sa victoire. Jair Bolsonaro est « veuf », note et dans la défense acharnée de la Dos au mur nesto Araujo, aujourd’hui aux af­ population et des élites, en parti­
Depuis des semaines, le prési­ la presse brésilienne. Depuis chloroquine comme remède… Et Le retour de bâton risque donc faires étrangères, « antigloba­ culier dans l’armée, devenue la
dent du Brésil affichait son sou­ deux ans, le « Trump des tropi­ tant pis si Brasilia n’aura rien d’être brutal, en particulier sur le liste » assumé et adulateur de lon­ colonne vertébrale de son admi­
tien ostensible au candidat répu­ ques » a appuyé, imité (et parfois obtenu ou presque en échange de dossier environnemental. Lors gue date de Donald Trump. nistration. « NOTRE SOUVERAI­
blicain en campagne. « J’espère, si même dépassé en vulgarité et en son allégeance, en particulier sur du virulent débat l’ayant opposé L’opération pourrait cependant NETÉ N’EST PAS NÉGOCIABLE »,
Dieu le veut, être présent lors de outrance) son « mentor » améri­ le plan commercial. M. Trump à Donald Trump le 29 septembre, avoir un coût politique non négli­ avait tweeté en lettres majuscu­
l’investiture du président [Trump], cain, élevé au rang d’icône. Jair aura largement été pour Jair Joe Biden a directement inter­ geable sur la scène intérieure. Se les M. Bolsonaro le 30 septem­
bientôt réélu aux Etats­Unis. Je n’ai Bolsonaro, qui aime à poser en Bolsonaro un « ami imaginaire », pellé Jair Bolsonaro sur le sort de rapprocher trop ostensiblement bre, répondant alors à Joe Biden
pas besoin de le cacher : tout ça compagnie de la bannière étoi­ selon les mots de l’éditorialiste l’Amazonie. « Arrêtez de détruire de Joe Biden et des démocrates au sujet de l’Amazonie et quali­
vient du cœur », avait ainsi lancé lée, ou écoutant religieusement Leonardo Sakamoto. la forêt ! Si vous continuez, vous ulcérerait à coup sûr sa base « bol­ fiant la critique du candidat
sans ambages M. Bolsonaro le les discours du président sortant Avec la perte de son allié améri­ ferez face à des conséquences éco­ sonariste », ultraconservatrice et démocrate de « déplorable »,
20 octobre, certain de la victoire à la télévision, s’est lui­même cain, Jair Bolsonaro se retrouve nomiques significatives », avait évangélique, favorable aux répu­ « désastreuse et gratuite ». 
de son « parrain » du Nord. rendu à quatre reprises aux placé dans une position des alors tancé le candidat démo­ blicains. A l’inverse, tourner trop bruno meyerfeld
PUBLICITÉ

N’immobilisez pas
l’immobilier !
Monsieur le président de la République,
Monsieur le Premier ministre,
Madame la ministre déléguée chargée du Logement,

La situation que traverse notre pays est aussi inédite que terrible. Nous, réseaux et groupes immobiliers, sommes solidaires des actions menées
par le gouvernement pour lutter contre la pandémie et préserver nos concitoyens. Nous avons conscience de la difficulté qui est la vôtre de trouver
l’équilibre entre mesures sanitaires efficaces et maintien de l’activité économique. Dans nos activités quotidiennes, nous avons fait preuve de
responsabilité et mis en place les protocoles nécessaires pour garantir la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs.

Pourtant, depuis l’annonce du nouveau confinement, nous sommes dans une grande incompréhension.

Un particulier peut signer un mandat de vente, contracter Enfin, en tant que dirigeants de réseaux et de groupes immobiliers,
un prêt immobilier auprès de sa banque, régulariser un nous sommes très inquiets pour nos agences et leurs collaborateurs.
acte chez son notaire et même déménager. En revanche, Nous parlons de 32 000 personnes réparties sur l’ensemble du
il lui est interdit de visiter un bien. territoire, au sein de 5 800 agences et cabinets dont la trésorerie a
déjà beaucoup souffert cette année.
Ce chaînon manquant bloque l’intégralité des ventes et des locations
et plonge certains de nos compatriotes dans des situations de détresse Le 28 octobre, vous avez annoncé que vous prendriez de nouvelles
et de grande fragilité. mesures à l’issue des quinze premiers jours du confinement selon
l’évolution de la pandémie.
Rappelons que l’immobilier est intimement lié aux parcours de vie :
mariage, naissance, séparation, décès, mutation… Et ces événements
se poursuivent, pandémie ou pas. Aujourd’hui, les Français qui veulent Si celle-ci le permet, nous vous demandons
ou doivent impérativement changer de logement se retrouvent donc de reconsidérer votre position concernant
sans aucune solution.
l’autorisation des visites par les professionnels
de l’immobilier au regard de l’intérêt général et
Et, pendant ce temps-là, dans le parc locatif du droit au logement.
public, de façon étonnante, les visites restent
autorisées ! Conscients de l’enjeu sanitaire, nous sommes prêts à
renforcer encore les protocoles mis en place pour éviter
toute contamination : limiter le nombre de visites et de visiteurs,
Certes, grâce aux outils numériques, nous pouvons réaliser des visites nettoyer les lieux à chaque passage, obliger nos collaborateurs à
à distance. Mais cela permet tout au plus d’effectuer une présélection. télécharger l’application Tousanticovid pour tracer leurs visites…
Afin de se projeter dans un achat ou une location, la visite physique
reste incontournable. Toutes les options sont sur la table.

Sans accès à l’offre, donc, pas d’accès au logement ! Or, avoir un toit Nous sommes à votre disposition pour échanger sur ces propositions
au-dessus de la tête est aussi vital que de se nourrir. Et que va-t-il se et consigner par écrit nos engagements.
passer lorsque nous reprendrons les visites dans plusieurs semaines ?

Les projets suspendus durant le confinement vont


Notre volonté est de pouvoir exercer un
s’accumuler et entretenir la hausse des prix. Dans un
contexte économique difficile, cela va plonger de nombreux Français
métier réellement utile aux Français dans les
dans des situations complexes. meilleures conditions sanitaires possibles.
0123
6 | international MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

PRÉSIDENTIELLE  AMÉRICAINE ▶▶▶

L’Iran espère une baisse des tensions avec Biden


Le président Rohani souhaite le retour des Etats­Unis dans l’accord de 2015 sur le nucléaire, rejeté par Trump

L
e président Hassan Ro­
hani a demandé, diman­
LE GUIDE SUPRÊME, 
che 8 novembre, après ALI KHAMENEI, 
l’annonce de la victoire
du candidat démocrate à NE CESSE DE MARTELER 
Washington, de « saisir cette occa­
sion pour corriger les erreurs pas­ SON OPPOSITION 
sées ». Le chef de l’Etat iranien a in­ À TOUTE DISCUSSION 
vité la future administration amé­
ricaine à « revenir sur la voie de AVEC WASHINGTON
l’adhésion aux engagements inter­
nationaux et au respect du droit in­
ternational ». Une allusion à la sor­ hammad Javad Zarif, l’un des
tie unilatérale par Donald Trump, architectes, avec le président, du
en mai 2018, de l’accord sur le dos­ deal de 2015. L’échec de l’accord
sier nucléaire de Téhéran limitant nucléaire a coûté cher au camp
sévèrement ses activités atomi­ modéré. MM. Rohani et Zarif ont
ques, signé en 2015 avec les Etats­ été qualifiés de « traîtres » et de
Unis, le Royaume­Uni, la France, « naïfs » par leurs adversaires con­
l’Allemagne, la Russie et la Chine, servateurs. Aujourd’hui, si l’Etat
pour empêcher le pays de déve­ iranien appelle les Etats­Unis à re­
lopper une arme nucléaire. venir dans l’accord, le Guide su­
Pendant sa campagne électo­ prême, Ali Khamenei, ne cesse de
rale, Joe Biden a déjà fait part de marteler son opposition à toute
son intention de proposer à l’Iran discussion avec Washington. La
« une voie crédible de retour à la première autorité iranienne a iro­
diplomatie » en vue de réintégrer nisé sur le « spectacle » de la dé­
les Etats­Unis au sein de l’accord mocratie américaine et publié un
nucléaire, sans donner plus de passage de l’un de ses anciens dis­
détails. « Ce qu’on sait de Joe Biden cours dans lequel il prédit « le dé­
est qu’il travaillera en étroite clin » des Etats­Unis.
collaboration avec l’Europe pour Ces derniers mois, Washington
revenir à l’accord nucléaire », ex­ et Téhéran ont à plusieurs repri­
plique Ariane Tabatabai, spécia­ ses frôlé la possibilité d’une
liste du Moyen­Orient à l’Alliance confrontation militaire directe.
for Securing Democracy au sein En juin 2019, les Iraniens ont
du German Marshall Fund. abattu un drone américain qui,
Dans un kiosque à journaux de Téhéran, dimanche 8 novembre. ATTA KENARE/AFP selon eux, violait leur espace
Une récession dramatique aérien. En représailles, Donald
Depuis la sortie américaine de Trump a ordonné des tirs ciblés,
l’accord, les Européens ont tenté Selon Ariane Tabatabai, les dis­ dans la région. Ces questions peu­ dans une récession dramatique, avant de revenir sur sa décision
de convaincre l’Iran de respecter cussions sur l’accord nucléaire « LES INQUIÉTUDES  vent même bloquer toute négo­ alors que l’épidémie de Covid­19 « dix minutes avant la frappe »,
ses engagements, en essayant de seront pour le nouveau président EXISTENT QUANT  ciation avec les Etats­Unis, sou­ fait de l’Iran le pays le plus touché selon ses proches. En septem­
mettre en place la structure Ins­ américain comme un « tremplin tient l’analyste de l’Iran Adnan dans la région. La première con­ bre 2019, deux des plus impor­
tex (acronyme anglais pour « ins­ vers un engagement plus large À LA PÉRENNITÉ  Tabatabai. D’autant plus que les séquence de l’élection de Joe Bi­ tants sites pétroliers d’Arabie
trument de soutien aux échan­ avec l’Iran », notamment sur des inquiétudes existent quant à la pé­ den est apparue d’ailleurs sur le saoudite, la rivale régionale de
ges commerciaux »), pour conti­ sujets comme « le programme D’UN NOUVEL ACCORD  rennité d’un nouvel accord avec marché des devises étrangères : l’Iran et l’alliée de Washington,
nuer à commercer avec Téhéran balistique de Téhéran, ses activités les Etats­Unis. Les gens s’interro­ pour la première fois depuis le ont été attaqués par des drones et
malgré les sanctions américai­ régionales et la question des pri­
AVEC LES ÉTATS­UNIS » gent sur son utilité si, après Joe Bi­ printemps, la monnaie natio­ des missiles. L’Iran est à l’origine
nes. Mais à part une première sonniers binationaux détenus en ADNAN TABATABAI den, un nouveau président arrive nale, le rial, a cessé de plonger des attaques, selon Washington
transaction portant sur du maté­ Iran », soutient la chercheuse. analyste de l’Iran à la Maison Blanche et qu’il décide face au dollar. et les capitales européennes.
riel médical en mars, Instex a été Au moins trois Irano­Améri­ de déchirer l’accord comme l’a fait Enfin, en janvier, le général
un échec. L’Iran s’est de son côté cains sont aujourd’hui derrière Donald Trump. » Un camp modéré fragilisé iranien Ghassem Soleimani, le
déjà affranchi de nombre de ses les barreaux en Iran, qui ne re­ américains, dont le journaliste du En Iran, les quatre années de la Alors que l’élection présidentielle patron des opérations extérieu­
engagements, dont la limite du connaît pas la binationalité et où Washington Post Jason Rezaian. présidence de Donald Trump et iranienne est prévue en mai 2021, res des gardiens de la révolution
stock d’uranium enrichi et son les binationaux sont souvent uti­ Cet épisode peut laisser présager sa politique de « pression maxi­ la victoire de Joe Biden a suscité (l’armée idéologique), a été tué
degré de pureté, bien supérieurs lisés comme monnaie d’échange que d’autres libérations de bina­ male » ont été très difficiles, l’espoir dans une partie du camp lors d’un raid américain à Bagdad
aux niveaux autorisés par dans les négociations avec l’Occi­ tionaux sont possibles. aussi bien pour le régime que modéré et réformateur. Bien que, – sans provoquer d’escalade. En
l’accord, selon les rapports de dent. En 2016, alors que la levée Mais Téhéran a refusé de négo­ pour la population. Depuis le re­ selon la Constitution iranienne, Iran, le vice­président Eshagh Ja­
l’Agence internationale de l’éner­ des sanctions internationales en­ cier sur la question balistique, en­ tour des sanctions américaines, le président Rohani, qui termine hangiri, proche du président Ro­
gie atomique (AIEA). Ces hauts trait en vigueur à la suite de la si­ core moins sur ses activités ré­ en août 2018, l’économie ira­ son second mandat, ne puisse hani, s’est félicité de l’échec électo­
niveaux d’enrichissement font gnature de l’accord nucléaire, la gionales. « En Iran, il n’existe nienne, déjà aux prises avec une pas se représenter, certains évo­ ral de Donald Trump, « celui qui a
craindre que l’Iran n’utilise son République islamique d’Iran aucune volonté de parler des mis­ mauvaise gestion et une corrup­ quent une possible candidature assassiné le général Soleimani ». 
uranium à des fins militaires. avait libéré des prisonniers irano­ siles ou de la présence iranienne tion endémique, est plongée de son chef de la diplomatie, Mo­ ghazal golshiri

En Israël, la défaite de Trump constitue un revers pour Nétanyahou


La proximité avec le président américain a été un atout politique pour le premier ministre israélien qui a des relations anciennes avec Biden

jérusalem ­ correspondant une administration démocrate de ne pas gâcher les dernières se­ viens­toi juste que je suis votre pu­ Il est singulier que la campagne est jugé un allié soucieux de réta­
que son entourage craint hostile. maines de cette administration, tain de meilleur ami ici ». américaine ait occupé si peu de blir le consensus bipartisan sur

S’ il oubliait Jérusalem ?
La victoire de Joe Biden
à la présidentielle amé­
ricaine a produit un double effet
de souffle en Israël : elle relègue
Cet adieu à une communauté de
destin s’est d’abord manifesté par
un long silence. Le premier minis­
tre aura attendu dimanche matin
pour saluer « Joe », en évoquant
alors que l’envoyé de M. Trump
pour l’Iran se rendait mardi à Tel­
Aviv pour évoquer une accéléra­
tion des sanctions contre la Répu­
blique islamique jusqu’à la fin de
Pour les proches de M. Nétanya­
hou, cette relation constituera un
rempart contre les anciens colla­
borateurs de M. Obama, dont ils
craignent le retour aux affaires.
place dans le débat israélien avant
ces derniers jours. La coalition au
pouvoir et l’opposition étaient
trop occupées par la crise due au
coronavirus et ses conséquences
Israël, favorable au rapproche­
ment avec les pays et monarchies
arabes, engagé par l’administra­
tion Trump (Emirats arabes unis,
Bahreïn, puis Soudan).
le pays loin dans la liste des prio­ leur « longue et chaleureuse rela­ son mandat, en janvier. Tout comme contre les représen­ économiques, alors que l’extrême Nul ne s’attend par ailleurs à
rités américaines, et porte un tion depuis près de quarante ans ». tants de l’aile gauche du Parti dé­ droite talonne le Likoud de M. Né­ ce qu’il ignore les arguments is­
coup à la stature du premier mi­ Une proximité scellée aux débuts Rapport de force mocrate, que l’analyste Eytan tanyahou dans les sondages, à raéliens durant les négociations
nistre, Benyamin Nétanyahou, de M. Nétanyahou, lorsqu’il était Depuis des semaines, l’entourage Gilboa n’hésite pas à qualifier, l’approche de la reprise des qu’il souhaite relancer avec l’Iran.
qui avait profité de sa proximité un brillant diplomate à Washing­ de M. Nétanyahou rappelle qu’il a comme d’autres autour du pre­ audiences de son procès pour cor­ Enfin, s’il a promis de renouer
avec Donald Trump. ton, dans les années 1980, et que épargné M. Biden, lorsqu’il met­ mier ministre, d’« antisémites ». ruption, en janvier. avec l’Autorité palestinienne, et
Après quatre ans durant lesquels les deux hommes se fréquen­ tait en scène sa « résistance » à Ba­ s’il cherchera sans nul doute à
les Israéliens s’étaient habitués à taient en famille, rappelle un con­ rack Obama, le « pire » président Rétablir le consensus bipartisan maintenir en respiration artifi­
ne plus percevoir le moindre seiller de M. Biden. Le premier mi­ de l’histoire américaine, selon lui, Ses partenaires et rivaux de coali­ cielle la perspective d’une solu­
« jour » entre les positions de la nistre s’est félicité de leur travail pour Israël. Le premier ministre tion, les généraux Benny Gantz tion à deux Etats, rien n’indique
Maison Blanche et celles de leur en commun à venir, sans cepen­ avait tenté d’en user comme d’un
BENYAMIN NÉTANYAHOU  (défense) et Gabi Ashkenazi (affai­ que cette question figurera haut
gouvernement, cette élection est dant mentionner la victoire de canal de contournement. Une DEVRA AFFRONTER  res étrangères), peuvent désor­ dans son agenda. « Ce n’est simple­
un revers pour M. Nétanyahou. Joe Biden à la présidentielle, ni anecdote résume ce rapport de mais espérer être bien reçus par ment pas une priorité. Seules la
Lui qui a modelé son image, au fil son statut de président élu. force : en 2010, M. Biden passait UNE ADMINISTRATION  les démocrates, qui pourraient mort d’Abbas [président de l’Auto­
de trois campagnes électorales, C’était une façon, spéculaient les amicalement le bras sur l’épaule jouer de cette bicéphalie de l’Etat rité palestinienne] ou la chute
depuis 2019, comme l’un des rares observateurs israéliens, de ne pas d’Uzi Arad, un proche conseiller DÉMOCRATE  israélien. Cependant, nul en Israël politique de Nétanyahou pour­
dirigeants au monde à disposer paraître lâcher M. Trump, dès l’an­ de M. Nétanyahou, alors que les QUE SON ENTOURAGE  n’imagine que les rouages de la re­ raient changer la donne », note le
d’un accès quasiment sans filtre à nonce par la presse américaine de deux hommes étaient en visite à lation d’Etat à Etat ne soient réel­ conseiller de Joe Biden. 
la Maison Blanche, devra affronter sa défaite. Mais il s’agissait aussi Washington, lui glissant « sou­ CRAINT HOSTILE lement mis à l’épreuve. M. Biden louis imbert
2019 2020
0123
8 | international MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

PRÉSIDENTIELLE  AMÉRICAINE
En Ethiopie, la crainte
d’un conflit de grande
ampleur dans le Tigré
Le dirigeant éthiopien Abiy Ahmed mobilise
l’armée contre le parti à la tête de la région

Mer
REPORTAGE SOUDAN
Rouge
dansha, gondar (éthiopie) ­
envoyé spécial ÉRYTHRÉE RÉGION
Dansha TIGRÉ

S ur les cent kilomètres de


route qui relient Gondar, en
région Amhara, à la pro­
vince du Tigré, les colonnes de vé­
hicules militaires se succèdent. Ils
Gondar
RÉGION
AMHARA
DJIBOUTI

Addis-
Abeba
SOUDAN
roulent à tombeau ouvert vers ÉTHIOPIE
Dansha, point de départ de l’opé­ DU SUD
ration militaire lancée le 4 no­ SOMALIE
vembre par le premier ministre KENYA
éthiopien, Abiy Ahmed, contre les Océan
Indien
forces tigréennes contrôlées par le 200 km
Front populaire de libération du
Tigré (TPLF), le parti qui dirige
cette région septentrionale entrée Officiellement, il n’y a pas de
en dissidence contre le gouverne­ guerre civile en cours en Ethiopie.
ment fédéral. Des bus sont remplis Mais l’opération éveille des souve­
de soldats et des pick­up, chargés nirs chez certains. Il y a trente ans,
de miliciens, tandis que des poids Awoke Mamo faisait partie de la
La chancelière lourds transportent les provisions coalition de rébellions – à laquelle
allemande, Angela nécessaires à l’effort de guerre. appartenait le TPLF – qui a ren­
Merkel, à Berlin, Pour soutenir les troupes gou­ versé le régime communiste après
le 9 novembre. REUTERS vernementales éthiopiennes dans une longue guerre civile. Ces der­
leur opération contre les autorités niers jours, il reprend du service à
tigréennes désormais considérées sa façon. « Le matin je charge la
comme illégales par le pouvoir voiture de toutes sortes de choses,
central, à Addis­Abeba, la province et je conduis vers le front. Au retour,
voisine, Amhara est en première je ramène quelques blessés. »
ligne. Les rues de Gondar bouillon­ Awoke comme Zemene assurent
nent d’activité. Les soldats de que le risque de voir le conflit dé­

Divergences en puissance dans l’armée fédérale ainsi que des for­


ces spéciales amhara parcourent
les rues, tantôt partant pour le
front, tantôt en revenant.
générer en guerre civile est faible
et que les combats ciblent seule­
ment le parti TPLF et non les civils
tigréens. Mais, une fois passé la

l’UE face aux Etats­Unis de Biden


L’appui n’est pas seulement mi­ frontière avec la province du Tigré,
litaire. Awoke Zemene expédie en ces nuances s’estompent.
moyenne trois camions d’appro­
visionnement par jour en direc­ « Poussée de revendications »
tion de Dansha. Sous la bâche Ces territoires sont le théâtre de
Les Vingt­Sept ont voulu affirmer leur souveraineté face à Donald bleue qui recouvre l’un de ses
poids lourds sont affichées des
violences depuis 2016. Des mem­
bres de la communauté amhara
Trump, mais cette dynamique peut s’affaiblir avec son successeur inscriptions à la gloire des soldats
gouvernementaux. « On envoie
demandent au gouvernement que
la frontière entre les deux provin­
des céréales, du sucre, de l’huile, des ces soit repoussée vers le nord, au
biscuits, tout ce qu’on peut trouver niveau de la rivière Tekezé, près de
ANALYSE ses et de la pandémie de Covid­19,
qui a provoqué un sursaut uni­
L’ADMINISTRATION BIDEN  den a eu quelques mots très durs
pendant la campagne, perdent un
pour soutenir nos forces. Chaque
camion contient environ 1,6 mil­
l’Erythrée. La zone qu’ils reven­
diquent est appelée Wolkait, un

M AURA POUR PRIORITÉS 
ardi 3 novembre, taire sur l’effort de relance écono­ allié idéologique, mais ils exis­ lion de birrs [environ 35 000 euros] nom imprimé sur plusieurs cas­
alors que les Améri­ mique, a exercé une force centri­ taient avant Trump et ont leurs de marchandises recueillies auprès quettes de miliciens. « La poussée
cains choisissaient pète sur l’Europe ; l’effet en sera­ SA PROPRE ÉCONOMIE  propres ressorts : Viktor Orban et des communautés de la région », des revendications territoriales du
leur président, les t­il atténué par une Maison Blan­ le Fidesz sont au pouvoir depuis assure le chef de l’administration comité Wolkait joue certainement
ambassadeurs des Vingt­Sept che plus bienveillante ? ET L’ASIE, ET L’EUROPE  2010, Jaroslaw Kaczynski et le PiS du district de Gondar­Sud. un rôle en termes de mobilisation
auprès de l’Union européenne C’est ce que craignent les parti­ DEVRA S’Y PLIER (Droit et justice) polonais depuis Dans le centre, un stand de don populaire », assure Mehdi Labzaé,
(UE) se sont mis d’accord : les Euro­ sans d’une intégration euro­ 2015. Au moins la victoire de Biden du sang voit défiler des volontai­ sociologue attaché au Centre fran­
péens réagiraient à cette élection à péenne plus poussée, notam­ montre­t­elle que leurs succès res. Les plus jeunes sont souvent çais des études éthiopiennes.
haut risque ensemble, d’une seule ment en matière de défense et de pha et l’oméga de leur politique de sont réversibles et que la démocra­ les plus prompts à vouloir rejoin­ Voici à présent Dansha. La ville
voix. C’était un message impor­ sécurité, au premier rang des­ sécurité. Lundi 9 novembre, An­ tie offre des alternatives, pour peu dre les forces fédérales et les est sous le contrôle de l’armée fé­
tant à adresser à Washington, quels on trouve la France et son gela Merkel a rappelé que les Etats­ que la société civile soit mobilisée. milices dans la zone d’opération, dérale depuis plusieurs jours,
après quatre années de ce qui a été président, Emmanuel Macron, Unis s’attendaient, « à juste titre », La Pologne, comme la Rouma­ quelque part plus au nord, dans comme d’autres localités de
vécu par beaucoup, de ce côté­ci de héraut de la souveraineté euro­ à un meilleur partage du fardeau nie et les pays baltes d’ailleurs, cet Etat régional du Tigré coincé l’ouest du Tigré. Des centaines de
l’Atlantique, comme un désastre péenne et de l’autonomie straté­ entre Européens et Américains : sera cependant confortée par les entre le Soudan et l’Erythrée. miliciens amhara occupent les
existentiel. Trump ou Biden, le fu­ gique. « La question est essentielle­ « Nous, Européens, nous sommes positions plus fermes de la future Zemene Tsegay fait partie de rues, kalachnikov à la main. Sur
tur président des Etats­Unis aurait ment allemande », résume Clé­ déjà engagés sur cette voie », a­t­ administration démocrate sur cette jeunesse enthousiaste et as­ des pancartes de cette ville jus­
affaire à une Europe qui a mûri. ment Beaune, le secrétaire d’Etat elle dit. Mais le partage du fardeau l’OTAN, l’alliance atlantique et la sure vouloir « absolument » se bat­ qu’alors administrée par le pou­
Cela a marché, à l’européenne : aux affaires européennes. Car à s’accompagnera­t­il du partage Russie. Ami de l’Ukraine, Joe Bi­ tre malgré un handicap à la jambe. voir régional tigréen, on lit le mot
avec quelques couacs. Le premier Berlin, on n’a pas attendu l’an­ des responsabilités ? Joe Biden a den n’a pas l’indulgence de Do­ Le jeune homme célèbre les succès « Amhara », écrit en lettres rouges.
ministre slovène, Janez Jansa, un nonce de la victoire de Joe Biden l’intention de convoquer rapide­ nald Trump vis­à­vis du président militaires de ses « frères » face aux « Construisons une Ethiopie com­
populiste, a été le premier à félici­ pour spéculer, non sans fébrilité, ment un « sommet des démocra­ Vladimir Poutine ; c’est d’ailleurs combattants TPLF, « un parti de cri­ mune et démocratique », proclame
ter… Donald Trump, prenant ses sur ce jour nouveau. ties » ; s’agira­t­il d’un projet simi­ sous le règne du tandem Obama­ minels qui a commis des crimes un ancien panneau situé à l’entrée
rêves pour des réalités. Le pre­ laire à celui, franco­allemand, de Biden qu’avait été décidé le ren­ contre les populations amhara ». du camp militaire de la ville. C’est
mier ministre irlandais, Micheal Rattraper le temps perdu « l’alliance du multilatéralisme » ? forcement du flanc oriental de Des différends territoriaux an­ dans ce camp du commandement
Martin, n’a pu retenir son en­ Aucun pays européen n’a été Ou d’une alliance antichinoise l’OTAN. Sous la présidence Trump, ciens opposent depuis longtemps Nord qu’aurait commencé le
thousiasme à l’idée de voir un autant la cible de l’animosité de menée par Washington ? les Etats­Unis se sont beaucoup les Amhara – la deuxième com­ conflit, dans la nuit du 3 au 4 no­
lointain compatriote de nouveau Trump que l’Allemagne ; aucun L’autre source de divergence investis dans cette région, égale­ munauté d’Ethiopie après les vembre. Selon Abiy Ahmed, « un
à la Maison Blanche et s’est réjoui dirigeant n’a plus essuyé ses sau­ vient de l’est. D’Europe centrale, ment courtisée par la Chine ; ils y Oromo – et les Tigréens, qui repré­ assaut des forces déloyales du TPLF
sur Twitter avant les autres, sa­ tes d’humeur que la chancelière plus précisément, où Donald vendent du gaz, des réacteurs nu­ sentent environ 6 % de la popula­ avait été repoussé » par les forces
medi 7 novembre. Mais les poids Merkel (la deuxième place reve­ Trump comptait quelques solides cléaires et beaucoup d’équipe­ tion. Ces différends se sont trans­ de sécurité de la région Amhara.
lourds de l’UE – les dirigeants des nant sans conteste à l’ex­première admirateurs. La Pologne a même ment militaire, dont des avions. formés en conflit au cours des der­ Le conflit se déroule loin des re­
institutions européennes et des ministre britannique Theresa été, en janvier, le seul pays de l’UE On voit mal l’Amérique de Joe nières années, depuis qu’en 2018 gards mais inquiète les observa­
pays membres fondateurs, et May). Que l’Allemagne fédérale, dont une majorité d’habitants Biden dédaigner de tels marchés. Abiy Ahmed est devenu premier teurs, qui redoutent une exten­
beaucoup d’autres – ont diffusé qui a le lien transatlantique dans avaient confiance en lui, selon une C’est d’ailleurs la limite du réen­ ministre. Ce dernier est arrivé au sion des combats à d’autres zones.
leurs messages de félicitations à son ADN, cherche à rattraper le étude du Pew Research Center. gagement américain tant attendu. pouvoir à la tête de la coalition qui Le TPLF pourrait compter sur une
Joe Biden à la même heure, temps perdu après quatre ans de L’unisson avec laquelle le prési­ L’administration Biden aura pour dirige l’Ethiopie dans le contexte force de 250 000 miliciens armés,
autour de 19 heures. En faisant cauchemar est naturel. Mais le dé­ dent polonais, Andrzej Duda, et le priorités sa propre économie et d’un mouvement de contestation estime le centre de réflexion Inter­
bloc à un moment aussi critique bat déjà vif entre les grands partis premier ministre hongrois, Viktor l’Asie, et l’Europe devra s’y plier. dans les régions Oromo et national Crisis Group. Des sources
pour la démocratie américaine, politiques allemands, et même au Orban, se sont limités à féliciter Sur les relations commerciales, ou Amhara contre le pouvoir central humanitaires font état de centai­
les Européens ont pesé dans la sein de l’Union chrétienne­démo­ Joe Biden pour « le succès de sa sur la domination technologique alors dominé par les Tigréens. nes de blessés, et les estimations
légitimation de la victoire du can­ crate (CDU) et du Parti social­dé­ campagne » et non pour sa vic­ américaine sur l’Europe, peu de diffèrent quant au nombre de
didat démocrate, que Donald mocrate (SPD), révèle l’ampleur toire, dans l’attente du feu vert de concessions sont à attendre. « On morts. Dans les villages traversés
Trump se refusait à reconnaître. de l’enjeu : où établir l’équilibre M. Trump, est révélatrice de leur ne pourra plus blâmer Trump, re­ avant d’arriver à Dansha, les plaies
Cette belle unité ne masque pas entre giron américain et souve­ déception, de même que le Tweet lève un ancien ministre allemand, Dans la ville de la guerre sont déjà ouvertes et
totalement les divergences au raineté européenne ? Il est frap­ du premier ministre tchèque, An­ sous couvert d’anonymat. Les plusieurs dizaines de villageois
sein de l’UE autour de la question pant qu’en France la question ne drej Babis, qui, coiffé de la variante Américains nous demanderont ce
de Dansha, s’attroupent pour pleurer l’un des
cruciale que pose ce jour nou­ soit pas débattue, à ce stade, du tchèque de la casquette rouge qu’on apporte dans la corbeille. A des centaines de leurs tombé au combat. 
veau : plus amicale, la présidence moins dans l’arène publique : elle trumpiste « Make America Great nous de faire nos devoirs. » Et à noé hochet­bodin
Biden va­t­elle affaiblir ou encou­ y est beaucoup plus consensuelle. Again », a tenu à rappeler à quel l’Europe de prendre les devants,
miliciens amhara
rager la dynamique d’intégration L’issue du débat allemand in­ point le président américain sor­ en avançant ses propres projets – occupent les
européenne ? La conjugaison de fluera inévitablement sur les tant a été une inspiration pour lui. notamment sur une stratégie
l’hostilité de Trump, du Brexit, de autres pays, notamment nordi­ Les dirigeants populistes de commune à l’égard de la Chine. 
rues, kalachnikov
la montée des ambitions chinoi­ ques, qui font de l’atlantisme l’al­ cette région, pour lesquels Joe Bi­ sylvie kauffmann à la main Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 international | 9

Haut­Karabakh : Poutine scelle la défaite d’Erevan


Le cessez­le­feu signé sous l’égide de Moscou entérine la victoire de l’Azerbaïdjan dans la région disputée

erevan ­ envoyé spécial qu’à deux moments : soit après la


perte complète du Haut­Kara­

C’
est parfois ce qui bakh ; soit après la chute du sym­
arrive lorsque, du­ bole de Chouchi, suffisamment
rant quarante­qua­ satisfaisante pour que Bakou ac­
tre jours de guerre, cepte d’arrêter son offensive.
on ment à son peuple sur la réa­ Outre l’autorité de Vladimir
lité du champ de bataille : l’in­ Poutine dans le Caucase du Sud et
compréhension et la colère se ses tractations avec le président
sont emparées d’Erevan dans la turc, Recep Tayyip Erdogan, le
nuit du lundi 9 au mardi 10 no­ coût humain de la guerre, certai­
vembre, peu après l’annonce d’un nement terrible, a pu aussi jouer
accord de « cessez­le­feu total » au un rôle dans l’acceptation d’un
Haut­Karabakh, conclu entre l’Ar­ cessez­le­feu. Si les civils ont été
ménie et l’Azerbaïdjan sous Manifestation relativement épargnés (45 morts
l’égide de Moscou. A force de pu­ à Erevan, le côté arménien et 93 morts côté
blier tous les jours des communi­ 10 novembre, azerbaïdjanais), des milliers de
qués de victoire, de ne préparer le après combattants se sont sacrifiés
pays à l’idée ni d’une défaite mili­ l’annonce du d’un côté pour conquérir le terri­
taire ni d’une perspective d’ac­ cessez­le­feu. toire disputé et de l’autre pour le
cord politique, le gouvernement LAURENT VAN défendre. Il y a quelques jours,
arménien a perdu sa crédibilité. DER STOCKT M. Poutine a évoqué un bilan pos­
« Le président de l’Azerbaïdjan POUR « LE MONDE » sible de cinq mille morts. Si l’on
[Ilham] Aliev, le premier ministre en croit les témoignages de com­
de l’Arménie [Nikol] Pachinian et le mandants de lignes de front ren­
président de la fédération de Rus­ contrés ces dernières semaines,
sie ont signé une déclaration an­ ce pourrait être encore davan­
nonçant un cessez­le­feu total et la tage. Côté arménien, le comptage
fin de toutes les actions militaires sera par ailleurs compliqué par le
dans la zone du conflit », a an­ fait d’avoir perdu des territoires,
noncé dans la nuit le président et donc d’avoir souvent été forcé
russe, Vladimir Poutine. M. Aliev d’abandonner des corps sur le
s’est félicité d’« une capitulation » champ de bataille.
de l’Arménie : « J’avais dit qu’on à l’Arménie, qui remplacera le M. Pachinian est resté invisible, le comprenaient que la guerre, en Le président du Haut­Karabakh,
chasserait [les Arméniens] de nos « corridor de Latchine », coupé par président du Parlement, Ararat dépit des annonces officielles, al­
C’est la chute de Arayik Harutyunyan, non­signa­
terres comme des chiens, et nous l’offensive azerbaïdjanaise, et qui Mirzoyan, a été violemment lyn­ lait peut­être être perdue. Le pre­ Chouchi qui fut, taire de l’accord puisque non re­
l’avons fait. » M. Pachinian a pour contournera Chouchi ; et un autre ché par des manifestants. A mier est l’impréparation mili­ connu sur la scène diplomatique,
sa part évoqué « une décision in­ reliant le Nakhitchevan, un terri­ l’aube, c’est le président armé­ taire face à un Azerbaïdjan qui n’a
cette fois encore, a d’ailleurs humblement évoqué
croyablement douloureuse pour toire azerbaïdjanais enclavé en nien, Armen Sarkissian, qui affir­ jamais fait mystère de sa volonté le tournant ces défaites et ces sacrifices :
moi et pour notre peuple ». Arménie, à l’Azerbaïdjan – et donc mait que « le sort de l’Artsakh et du de reconquête et qui peut comp­ « Compte tenu de la terrible situa­
aussi la Turquie à l’Azerbaïdjan. peuple arménien ne peut être dé­ ter sur le soutien de la Turquie, un
de la guerre tion actuelle, afin d’éviter de nou­
Trois reproches principaux Tandis qu’à Bakou on célébrait cidé que si les intérêts nationaux pays membre de l’OTAN à l’armée velles lourdes pertes [humaines] et
Pour l’Arménie et la « République dans la liesse populaire la revan­ sont respectés et sur la base d’un puissante. « Après cette guerre, il la perte totale de l’Artsakh, j’ai ac­
d’Artsakh » (le Haut­Karabakh, che sur la première guerre du consensus national », contestant va falloir tout changer, confiait ménie qui avait vaincu l’Azerbaïd­ cepté de mettre fin à la guerre. »
une région peuplée par les deux Haut­Karabakh (1988­1994), à Ere­ au premier ministre le droit de si­ déjà un officiel de Stepanakert, la jan. « Pourquoi, cette fois­ci, ne pas M. Harutyunyan, qui va sans nul
communautés au fil de son his­ van des protestataires, emmenés gner un tel accord de paix. Les rè­ « capitale » du Haut­Karabakh, combattre aussi jusqu’au bout, des doute être lui aussi contesté et fra­
toire, conquise par l’Arménie par des volontaires en treillis, ont glements de compte politiques avant la déroute. Changer de diri­ années s’il le faut ? », s’interroge gilisé, s’était forgé une certaine
après l’effondrement de l’URSS et envahi la place de la République et ne font que commencer à Erevan. geants. Reconstruire une véritable un homme qui, sentant bien que popularité pendant le conflit en
dont l’indépendance de l’Azer­ pris d’assaut les sièges du gouver­ Trois reproches principaux armée. Et faire des choix diploma­ le conflit ne tournait pas à l’avan­ apparaissant courageux dans l’ad­
baïdjan ne fut jamais reconnue nement et du parlement. Cer­ émergent dans les critiques en­ tiques forts, notamment en faveur tage de son pays, venait de déci­ versité et proche des combattants.
par la communauté internatio­ tains sont ensuite partis vers la tendues dans la nuit érévanaise, de Moscou, car les Etats­Unis et der de s’engager. Alors que trois cessez­le­feu
nale, ni d’ailleurs par Erevan), la résidence de Nikol Pachinian avec et même au cours des dernières l’Europe nous ont abandonnés. » n’avaient jamais été appliqués de­
défaite est cuisante. L’Arménie l’intention de « tuer le traître ». Si semaines au sein des élites qui La seconde critique concerne Redoutable percée puis le 27 septembre, Moscou n’a
perd le contrôle militaire du Haut­ ces communiqués patriotiques Car c’est la chute de Chouchi cette fois pas laissé le temps aux
Karabakh au profit d’une « force de Zones contrôlées de victoire qui se sont révélés de (Choucha pour les Azerbaïdja­ deux ennemis de souffler. Un
paix » russe. L’accord négocié par par les forces azerbaïdjanaises RUSSIE jour en jour plus mensongers, nais) qui fut, cette fois encore, le contingent militaire russe est en­
Moscou prévoit que les forces ar­ Territoires qui seront restitués GÉORGIE alors que, depuis le premier jour tournant de la guerre. La cité his­ tré au Haut­Karabakh dès l’an­
mées cessent le combat sur « les à l’Azerbaïdjan de guerre, le 27 septembre, malgré torique est à la fois une « Jérusa­ nonce de l’accord et a commencé
positions qu’elles occupent », que Territoires où est déployée ARMÉNIE AZERBAÏDJAN la détermination au combat des lem du Karabakh » pour les deux à prendre position le long du
l’Azerbaïdjan reprenne le contrôle la force d’interposition russe Arméniens et une foi inébranla­ communautés, et une ville straté­ « corridor de Latchine ».
e
ie n n

TURQUIE AZ.
sp er

de l’intégralité des sept districts ble en leur victoire, jamais l’offen­ giquement située sur une monta­ Si Ilham Aliev sort vainqueur du
Ca M

voisins du Haut­Karabakh qui lui IRAN sive azerbaïdjanaise n’a été stop­ gne qui domine Stepanakert. Sa conflit, ayant obtenu par la guerre
échappaient, et que les Azerbaïdja­ ARMÉNIE Martakert 100 km
pée ni mise en péril. Certains conquête achevée le 8 novembre ce que Bakou avait échoué à obte­
nais expulsés puissent revenir soupçonnent désormais Erevan par les forces azerbaïdjanaises, en nir en un quart de siècle de négo­
chez eux sous l’égide de l’ONU. Le d’avoir toujours su que cette trois jours et deux assauts, a sym­ ciations, et que M. Erdogan voit
statut futur du Haut­Karabakh, au Stepanakert AZERBAÏDJAN guerre serait perdue, et d’avoir boliquement scellé la déroute des son influence s’étendre dans le
territoire désormais amputé, n’est envoyé des jeunes de vingt ans combattants arméniens. Sauf Caucase du Sud, c’est M. Poutine
pas tranché, mais M. Aliev a exclu, Chouchi « mourir pour rien », comme le accord de cessez­le­feu, l’étape qui conforte son statut de maître
dans une intervention télévisée, Corridor de Latchine pense un combattant, effondré. suivante était inévitablement du jeu. Les images des soldats de
reliant les territoires
un statut d’autonomie. karabakthis à l’Arménie Hadrout La troisième critique vient de l’attaque de Stepanakert, où un Moscou entrant au Haut­Kara­
La Russie, qui déploie deux ceux qui veulent au contraire ordre d’évacuation a été proclamé bakh dans la nuit a adressé un
HAUT-KARABAKH Ligne de cessez-le-feu
mille soldats au Haut­Karabakh AZ. continuer le combat. Ceux­là rap­ la veille de la chute de Chouchi, et message très clair : le vainqueur
pour une durée initiale de cinq de 1994 pellent que Chouchi fut perdue et qui n’était préparée à subir ni un de la guerre est azerbaïdjanais,
ans, sera la garante de l’existence Corridor reliant Stepanakert coupée du monde siège ni un assaut. mais il y a désormais un arbitre
le Nakhitchevan IRAN
de deux nouveaux « corridors » : durant la guerre des années 1990, La fin de la guerre ne pouvait, dans les montagnes karabakht­
à l’Azerbaïdjan
l’un reliant les territoires kara­ 20 km Infographie Le Monde
puis que Chouchi fut hardiment dans ce contexte de redoutable sies, et il est russe. 
bakhtsis sous contrôle arménien reconquise, et qu’à la fin c’est l’Ar­ percée azerbaïdjanaise, intervenir rémy ourdan

Le rôle d’arbitre et le retour en force de la Russie dans le Caucase


Moscou sera le garant du respect du cessez­le­feu dans le Haut­Karabakh, mais le rôle de la Turquie, alliée de l’Azerbaïdjan, est encore flou

moscou ­ correspondant sant. Quelques heures après la si­ Une incertitude demeure quant sur le champ de bataille avant que profit des anciens clans amis de sombrer, en continuant jusqu’au
gnature de cette première trêve, au rôle d’Ankara et à l’envoi, évo­ la diplomatie puisse être efficace. » Moscou n’est pas exclue. dernier moment à vendre des ar­

M oscou revient en force


dans le dossier du
Haut­Karabakh,
plus généralement dans le Cau­
case du Sud. Quelques heures
et
les combats reprenaient entre
l’Arménie et l’Azerbaïdjan, don­
nant l’image d’une Russie à l’auto­
rité bafouée. L’accord signé le
9 novembre par Vladimir Poutine,
qué par M. Aliev, d’une éventuelle
force de maintien de la paix tur­
que. La Turquie aura dans tous les
cas profité de cette phase de la
guerre pour accentuer sa pré­
En clair, si l’Arménie devait perdre
la guerre, il fallait laisser les choses
aller à leur terme. La tentative
d’octobre, assure l’auteur, ne ser­
vait qu’à rappeler la prééminence
Si M. Pachinian n’a jamais for­
mellement tourné le dos à Mos­
cou, il a eu le tort de chercher à
ouvrir son pays à l’Occident, en in­
sistant sur la lutte contre la cor­
mes à son ennemi. Erevan, captif
de cette alliance avec la Russie, ne
pourra sans doute rien y faire. Le
constat pourrait en revanche
amener d’autres Etats à réfléchir.
après l’annonce d’un accord entre le premier ministre arménien, sence au Caucase, allant jusqu’à russe dans les futures négocia­ ruption. A l’inverse, le Kremlin a De la même façon, la Russie a
Erevan et Bakou, lundi 9 novem­ Nikol Pachinian, et le président déployer des mercenaires moyen­ tions. Cette patience est un luxe toujours trouvé une langue com­ laissé démontrer qu’un conflit
bre, des troupes russes péné­ azerbaïdjanais, Ilham Aliev, con­ orientaux aux portes de la Russie. dont ne disposent pas les démo­ mune avec la riche dictature azer­ gelé peut être rallumé et rem­
traient sur ce territoire contesté, sacre le rôle de la Russie comme Ce n’est à vrai dire pas la seule craties occidentales. baïdjanaise, considérée comme porté par la force, à défaut d’être
tête de pont d’une force de main­ arbitre ultime du conflit. Le docu­ incertitude qui se pose désormais un partenaire et un client non complètement résolu. C’est un
tien de la paix qui devrait compter ment ne mentionne pas même le à la Russie, garante d’une paix aux Un précédent majeur moins important. Lundi soir, précédent majeur : dans tous les
2 000 hommes. Avec cette entrée Groupe de Minsk ou ses coprési­ contours encore mal définis et La stratégie a un autre avantage : après que Bakou a reconnu avoir autres conflits gelés de la région,
sur le territoire azerbaïdjanais, dents (Etats­Unis et France, en aux zones d’ombre nombreuses. elle finit d’affaiblir Nikol Pachi­ abattu par erreur un hélicoptère Moscou se trouve dans la situa­
Moscou est désormais présent plus de la Russie), parrains tradi­ Mais dans l’immédiat, le succès di­ nian. Le premier ministre armé­ russe, la partie russe a immédiate­ tion de l’Arménie, défendant un
militairement dans les trois Etats tionnels des négociations sur le plomatique est bien là. Que s’est­il nien, qui aura contribué à la mon­ ment fait comprendre qu’il n’y statu quo qu’il a lui­même
du Caucase du Sud (Géorgie, Ar­ Haut­Karabakh. Tout juste sait­on passé en un mois ? Moscou s’en tée des tensions autour du Haut­ aurait pas de suites. souvent contribué à créer. L’inté­
ménie, Azerbaïdjan). que M. Poutine a informé Emma­ est remis à un principe simple, ré­ Karabakh depuis un an, est désor­ Ce retour en force russe à la fa­ rêt exprimé récemment par
Le contraste avec le précédent nuel Macron, lors d’un appel télé­ sumé par le chercheur Murad Mu­ mais contesté par une partie de sa veur de la défaite arménienne l’Ukraine pour les drones turcs ne
accord de cessez­le­feu, signé à phonique le 7 novembre, de radov dans le Geopolitical Moni­ population et les faucons au sein aura toutefois un coût. Moscou lui aura sans doute pas échappé. 
Moscou le 10 octobre, est saisis­ l’avancée des discussions. tor : « La situation doit être claire de l’élite arménienne. Sa chute au aura laissé son allié le plus proche benoît vitkine
10 | planète 0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

La nutrition accentue plexe entre des facteurs généti­


ques et environnementaux (princi­
palement nutritionnels, mais
L’étude appelle
à étendre
tifs de développement durable
pour 2030), la nutrition des en­
fants en âge d’aller à l’école

les disparités de taille


aussi liés à l’activité physique). » échappe davantage à l’attention
La génétique est le premier fac­
les programmes politique. L’étude du Lancet mon­
teur qui vient à l’esprit quand il alimentaires tre aussi que, dans des pays
s’agit de comparer des tailles, mais comme le Chili, l’Afrique du Sud
les travaux de l’Imperial College
pour les enfants ou les Emirats arabes unis, les en­
Selon une étude parue dans « The Lancet », l’écart montrent qu’elle n’apporte
qu’une fraction de réponse, et ne
fants de 5 ans ont une taille et un
poids conformes aux références
mesuré, à 19 ans, est de près de 20 cm entre les nations permet pas de comprendre leur
évolution au fil des décennies.
nels ciblant la petite enfance et la
période scolaire couvrant la quasi­
de l’Organisation mondiale de la
santé mais que, pendant leur sco­
Dans certains pays, les jeunes totalité de leur population », ana­ larité, les courbes se cassent, éloi­
ont ainsi connu une croissance lyse Andrea Rodriguez Martinez. gnant ainsi les jeunes de ces pays
spectaculaire en une génération. A l’inverse, dans quelques pays de leur potentiel de croissance.

D
imanche 8 novembre, de l’indice de masse corporelle L’Europe de l’Ouest est loin de C’est le cas en Chine, où les fem­ d’Afrique subsaharienne, notam­ Pour le professeur Majid Ezzati,
l’attaquant star de (IMC, poids rapporté à la taille) former un groupe de pays homo­ mes de 19 ans ont gagné 6,1 cm en ment ceux en proie à des conflits de l’Imperial College, « il y a un dé­
Manchester United, d’enfants et adolescents de 5 ans à gène : les Françaises de 19 ans près de trente ans pour atteindre armés, la taille des garçons a sta­ séquilibre entre le travail pour la
Marcus Rashford, a 19 ans dans 193 pays depuis 1980. font pour leur part la taille des 163,5 cm en 2019. La croissance est gné voire a baissé depuis 1980. nutrition des tout­petits et celui
obtenu du gouvernement britan­ Pour y parvenir, les scientifiques Néerlandaises de 14 ans – l’écart encore plus marquée chez les jeu­ C’est le cas en Sierra Leone, en Ré­ mené auprès des enfants et adoles­
nique qu’il maintienne les distri­ ont mis en commun et harmo­ est moindre chez les garçons nes hommes chinois et atteint publique démocratique du Congo cents scolarisés. C’est particulière­
butions de repas gratuits aux en­ nisé les données issues de plus de (16 ans). Et si les Françaises sont 8,1 cm pour une moyenne à (RDC) ou encore au Burundi. ment important dans le contexte
fants les plus pauvres (1 million 2 000 études de populations. passées en moyenne de 163,2 cm 175,7 cm. Des gains qui s’expli­ de pandémie qui a vu se fermer les
de bénéficiaires) pendant les va­ Un travail inédit qui leur per­ en 1980 à 164,5 cm en 2019, ces quent en très grande partie par la Bons alimentaires écoles à travers le monde, et de très
cances scolaires de Noël. Une vic­ met de conclure à une différence gains de centimètres ont été hausse du niveau de vie du géant Pour les chercheurs, les disparités nombreuses familles pauvres ne
toire de plus pour le footballeur de près de 20 cm entre les na­ moins importants que pour asiatique. « Nous avons aussi ob­ de taille et d’IMC doivent être pri­ plus pouvoir fournir une alimenta­
de 23 ans qui, depuis plusieurs tions où les jeunes de 19 ans sont d’autres pays, rétrogradant la servé que la taille des populations ses comme les deux facettes d’un tion adéquate à leurs enfants ».
mois, met sa notoriété au service les plus grands – comme les Pays­ France du 35e au 45e rang des na­ descendantes d’immigrés a ten­ même problème : les difficultés Parmi leurs recommandations,
de la lutte contre la pauvreté in­ Bas (183,8 cm pour les garçons en tions étudiées selon ce critère. dance à converger en quelques gé­ d’accès à une alimentation saine, les auteurs de l’étude du Lancet ap­
fantile, et en particulier contre la moyenne et 170,4 cm pour les nérations avec celle du nouveau qui peuvent se manifester à la fois pellent les Etats à avoir une politi­
précarité alimentaire. filles), l’Islande ou le Monténé­ Niveau de vie pays, ce qui renforce l’idée que la par des retards de croissance chez que alimentaire plus volontariste.
Si la bataille pour les free meals gro –, et les nations où ils sont les L’étude porte également sur les va­ génétique ne joue qu’un petit rôle les enfants et par une hausse de « Bons alimentaires pour les fa­
(« repas gratuits », à la cantine ou plus petits, comme le Bangla­ riations de l’IMC, utilisé pour me­ par rapport à la nutrition ou l’envi­ l’obésité infantile, affectant dura­ milles aux revenus modestes, repas
sous forme de bons d’achat) que desh (165,1 cm et 152,4 cm), le surer, entre autres, le surpoids ou ronnement », poursuit Andrea blement leur santé. « Avoir une pe­ scolaires… Nos résultats montrent
mène le numéro 10 mancunien a Guatemala ou le Timor­Oriental. l’obésité, et conclut à des IMC plus Rodriguez Martinez. tite taille et un IMC trop faible ac­ qu’il faut engager des politiques
un impact social immédiat, une A 19 ans, une Guatémaltèque fait, élevés dans les îles du Pacifique Au­delà des facteurs génétiques, croît le risque de morbidité et de qui favorisent l’accès à des aliments
telle mesure peut aussi améliorer par exemple, la même taille (Tonga, îles Cook…), au Moyen­ c’est ainsi l’environnement éco­ mortalité, précise Andrea Rodri­ nutritifs et en réduisent le coût, car
la santé à long terme des jeunes qu’une Néerlandaise de 11 ans, Orient (Koweït, Bahreïn), aux nomique, sanitaire et alimentaire guez Martinez. Cela nuit au déve­ cela aide les enfants à grandir sans
générations. Une étude publiée selon cette étude. Etats­Unis et en Nouvelle­Zélande. qui est au cœur des explications. loppement cognitif et réduit la per­ accroître excessivement leur poids
samedi 7 novembre dans la revue « Nous nous sommes intéressés à L’âge de survenue de la puberté, formance éducative et la producti­ par rapport à leur taille », résume
médicale The Lancet montre ainsi la taille et à l’IMC, car il s’agit de qui lui­même peut évoluer en vité au travail par la suite. » A Andrea Rodriguez Martinez.
comment la nutrition au fil des deux indicateurs de la qualité de la fonction de facteurs environne­ l’autre bout du spectre, un indice Faire grandir les enfants pour
années scolaires affecte la taille et
« Jusqu’à l’âge de nutrition et d’un environnement mentaux, entre aussi en jeu dans de masse corporelle élevé est pour leur assurer un meilleur avenir :
le poids des jeunes quand ils attei­ 5 ans, la taille est salutaire durant l’enfance et l’ado­ la croissance des adolescents, sa part associé à un risque accru de quoi donner un argument de
gnent la majorité et appelle à lescence, explique Andrea Rodri­ mais son impact n’a pas pu être de maladies chroniques et de plus, s’il en fallait, à Marcus Rash­
étendre les programmes alimen­
principalement guez Martinez, chercheuse à l’Im­ mesuré dans cette étude. « Cha­ mort prématurée à l’âge adulte. ford pour défendre la pertinence
taires pour les enfants. déterminée par perial College de Londres et pre­ que pays a ses propres détermi­ Si les Nations unies scrutent de des free meals, surtout en période
Une équipe internationale de mière autrice de l’étude. Jusqu’à nants mais, de façon générale, on près les indicateurs de retard de de récession économique. L’atta­
chercheurs, dont une partie ratta­
l’alimentation » l’âge de 5 ans, la taille est principa­ retrouve, parmi ceux qui ont croissance et d’émaciation (faible quant n’a d’ailleurs pas manqué
chée à l’école de santé publique de ANDREA RODRIGUEZ MARTINEZ lement déterminée par l’alimenta­ connu des gains de taille impor­ poids pour la taille) chez les en­ de relayer l’étude du Lancet sur
l’Imperial College de Londres, a Imperial College de Londres, tion. A partir de 5 ans, la taille est le tants, des pays qui ont su mettre en fants de moins de 5 ans (dont la son compte Twitter. 
analysé l’évolution de la taille et première autrice de l’étude résultat d’une association com­ place des programmes nutrition­ réduction figure parmi les objec­ mathilde gérard

Tarifs 01/01/20 Tél. : 01 57 28 29 94 L’Etat attaqué pour « inaction


Bonnes Adresses
1 parution Professionnels Particuliers
Forfait 5 lignes 65€ HT 65€ TTC

Reproduction interdite
Forfait 10 lignes 110€ HT 110€ TTC climatique » devant le Conseil d’Etat
Le recours de la commune de Grande­Synthe, dans le Nord, était
JAMES le couturier de l’homme examiné lundi. Une première en France
Le prêt-à-porter à votre mesure ANTIQUITÉS LOCATION
SAISONNIÈRE
ri é
t
Sécuurée
ass Tailles
du 44 au 70
CARDIN - DIGEL
ZINS - BERAC, etc...
Costumes
Vestes
Pantalons
R ecours contre l’interdic­
tion des messes, contre la
fermeture des bars, contre
le port du masque obligatoire sur
gement du tribunal, attendu, lui, à
la fin de l’année ou début 2021.
Les conclusions du rapporteur
public donnent une indication,
cision sera « historique », martè­
lent les avocats des requérants.
« Pour la première fois en France,
l’Etat devra alors rendre des comp­
Parkas la voie publique… depuis le début que les conseils des requérants ju­ tes sur ses politiques climatiques »,
Les meilleurs de la pandémie de Covid­19, le gent très « prometteuse ». Il a de­ commente Guillaume Hannotin,
Vêtements de qualité pour homme ACHAT AU DESSUS Conseil d’Etat fait face à un tsu­ mandé une instruction supplé­ avocat au Conseil d’Etat et conseil
Du mardi au vendredi de 14 h 30 à 19 heures, nami de requêtes contestant la mentaire et donné trois mois au de l’Affaire du siècle. Dans les faits,
Samedi de 10 h 30 à 13 heures et de 14 h 30 à 19 heures DE VOS ESTIMATIONS gestion de la crise sanitaire. Lundi gouvernement pour qu’il pro­ le Conseil d’Etat devrait désormais
53, rue d’Avron - 75020 PARIS - Tél. : 01.43.73.21.03
ET EXPERTISES 9 novembre, une autre menace a duise « tous les éléments permet­ procéder à une évaluation de poli­
A Val Thorens, fait irruption sous les lambris du tant de vérifier la cohérence de la tique publique. S’il n’est pas satis­
« ART D’ASIE » :
au pieds des pistes, Palais Royal : le dérèglement cli­ trajectoire » de réduction des fait par les réponses qui lui sont
MAISON CHARLES HEITZMANN ACHÈTE CHINE, JAPON à 2 300 m d’altitude, matique. « Nous sommes réunis émissions de gaz à effet de serre. données (parce qu’il apparaît que
ET MOYEN-ORIENT un grand chalet divisé pour la première fois pour un « C’est bien la preuve que le rappor­ la France est sur des trajectoires
06 07 55 42 30
VASES GALLÉ,
DAUM, LALIQUE, ...
en 3 appartements triplex avec contentieux climatique », a exposé teur public n’a pas été convaincu qui permettent déjà de conclure
terrasse face à la Cime-Caron,
P. MORCOS cheminée et saunas privatifs.
d’emblée le rapporteur public, par les éléments apportés jusqu’ici que les objectifs fixés ne seront
Stéphane Hoynck. par le gouvernement qui sera bien pas atteints), il pourra faire injonc­
SACS À MAINS EXPERT CNE
ET FOULARDS
DE MARQUES Petits-déjeuners et ménages Ce recours inédit vise « l’inaction en peine d’en trouver d’autres », af­ tion à l’Etat d’adopter tel ou tel
MANTEAUX
✶ Porcelaines et Bronzes
SCULPTURES EN
BRONZE, MARBRE,
PIANOS DROITS,
OU PIANOS À QUEUE,
DE FOURRURES
assurés par nos chalet girls climatique » de la France et de­ firme l’ancienne ministre de l’en­ dispositif de nature à corriger ou
✶ Cristal de Roche
RÉGULE,... SAXOPHONES,VIOLONS, ...

pour vous sentir chez vous mande à la plus haute juridiction vironnement, Corinne Lepage, rectifier la trajectoire.
✶ Corail et Ivoires Anc. sans contrainte le temps administrative d’enjoindre au l’avocate de Grande­Synthe. Le gouvernement n’était pas re­
La Maison
Charles Heitzmann ✶ Jade blanc et couleurs des vacances. gouvernement de prendre toutes présenté à l’audience. Mais selon
RECHERCHE MOBILIERS
DE TOUTE ÉPOQUE
✶ Cornes et Laques les mesures permettant de réduire Rectifier la trajectoire le mémoire en défense du minis­
ÉGALEMENT
Toutes autres antiquités ✶ Peintures et Tissus anc. Disponibilités sur notre site : les émissions de gaz à effet de serre Dans son rapport annuel, publié tère de la transition écologique,
OBJETS ASIATIQUES :
VASES, ASSIETTES, JADES, BOUDDHAS,
et brocantes de la cave au grenier.
✶ Manuscrits et Estampes www.les-neiges-eternelles.com du pays de manière à respecter ses en juillet, le Haut Conseil pour le auquel Le Monde a eu accès, les en­
DEPLACEMENT
IVOIRES, TABLEAUX, …
engagements : atteindre la neutra­ climat relève en effet que la France gagements pris par la France dans
ARMES ANCIENNES PARIS – PROVINCE lité carbone d’ici à 2050. Il a été dé­ n’est toujours pas sur la bonne tra­ le cadre de l’accord de Paris « ne
BIJOUX
ET OBJETS MILITAIRES

BIJOUX ANCIENS ET CONTEMPORAINS MONTRES


ROLEX,
morcospatrick@orange.fr posé début 2019 par la commune jectoire, jugeant que « les actions créent aucun droit dont les parti­
PIÈCES CARTIER,
OMEGA, LIP... Grande­Synthe (et son ancien climatiques [du pays] ne sont pas à culiers pourraient se prévaloir ».
PERRONO-BIJOUX
DE MONNAIE
TOUTES
maire désormais député européen la hauteur des enjeux ni de [ses] ob­ Grande­Synthe s’estime parti­
--------------
ARGENTERIES

LIVRES Anciens. Occasions argenteries.


EELV, Damien Carême), exposée à jectifs ». Ainsi, les émissions de gaz culièrement vulnérable aux ris­
Brillants. Pierres précieuses. des risques de submersion. à effets de serre ont baissé seule­ ques liés au changement climati­
ART DE LA TABLE
VINS, ALCOOLS
ET CHAMPAGNES
ANCIENS BRIQUETS
LIVRES ANCIENS
ET CONTEMPORAINS HORLOGES PENDULES
ACHÈTE LIVRES ANCIENS Création & transformation La procédure a pris une dimen­ ment de 0,9 % entre 2018 et 2019, que, mais pour le ministère, la
du 15e au 20e, bibliothèques d’érudits, réparations. Achats ventes. sion supplémentaire avec l’inter­ alors que le rythme devrait être commune n’est « pas concernée
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
sciences, voyages, histoire, livres Echanges sélectionné par le guide vention des villes de Paris et de d’une diminution annuelle de par le risque de submersion marine,
N’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements. illustrés... Archives, gravures, PARIS PAS CHER Grenoble ainsi que des associa­ 1,5 %, et de 3,2 % à partir de 2025. même en prenant en compte le
Déplacements réguliers et gratuits sur toute la France.
manuscrits...
-------------- tions de l’Affaire du siècle, qui se « Faut­il attendre les échéances de changement climatique ». « L’éro­
01 40 55 46 15 ou 06 19 89 55 28 hubert.hoppenot@orange.fr
OPÉRA : angle bd des Italiens
4, rue de la Chaussée d’Antin sont jointes au recours. Après 2030 [−40 %] et 2050 pour enjoin­ sion côtière du littoral français
email : charlesheitzmann@free.fr / www.antiquaire-heitzmann.fr avoir lancé la pétition éponyme dre au gouvernement d’agir ? Non, n’a pas été attribuée au change­
Tél. : 06 80 06 54 24 Tél : 01 47 70 83 61
(plus de 2 millions de signatures tranche Stéphane Hoynck. Face à ment climatique par la commu­
en un mois), les ONG Notre affaire l’urgence climatique, tout retard nauté scientifique », affirme le do­
à tous, Greenpeace, Oxfam et la pris maintenant ne se rattrapera cument, alors que l’élévation du
Fondation Nicolas Hulot, toutes pas. » Il estime également que les niveau des océans menace 1,4 mil­

RUBRIQUE BONNES ADRESSES


représentées lundi, ont déposé en objectifs de réduction des émis­ lion de résidents. Dans ses conclu­
mars 2019 un recours devant le tri­ sions ont un caractère « contrai­ sions, le rapporteur public prend
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr bunal administratif de Paris pour gnant » et que le Conseil d’Etat est le contre­pied du gouvernement :
« carence fautive » de l’Etat. La dé­ bien fondé à les « contrôler ». « Le risque que fait peser le change­
cision du Conseil d’Etat, qui de­ Si ce dernier suit les conclusions ment climatique sur ce territoire
vrait être rendue sous deux semai­ du rapporteur public (ce qui ad­ justifie son intérêt à agir. » 
nes, sera donc scrutée avant le ju­ vient dans 90 % des cas), la dé­ stéphane mandard
FRANCE
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 | 11

Education : les enjeux d’une « grève sanitaire »
Plusieurs syndicats ont appelé à se mobiliser, mardi, pour un meilleur respect des mesures anti­Covid

L’
école peut­elle rester
l’exception au serrage
« Beaucoup
de vis national entamé d’enseignants
avec le second confine­
ment ? En appelant à leur pre­
de collège ne
mière « grève Covid », les syndi­ comprennent pas
cats enseignants répondent par la
négative. La FSU, FO, la CGT, le
pourquoi ils n’ont
Snalc, le SNCL­FAEN et SUD­Edu­ pas eu droit [au
cation ont déclaré une « journée
de grève sanitaire », mardi 10 no­
dédoublement
vembre, « partout où les condi­ des classes] »
tions sanitaires ne seraient pas
JEAN-RÉMI GIRARD
réunies ». Deux syndicats de pre­
président du Snalc
mier plan, le SGEN­CFDT et le SE­
UNSA, n’ont pas rejoint cet appel.

Au lycée, des enseignants con­ meilleure aération des salles, four­


centrés sur la mise en place des nir les masques aux enfants et
demi­groupes Entre l’annonce surtout recruter du personnel
de cette grève (le 4 novembre) et supplémentaire pour prendre en
sa date effective, l’éducation na­ charge les élèves dont les ensei­
tionale a signalé une avancée gnants sont absents. « Certaines
susceptible de couper l’herbe écoles commencent à craquer,
sous le pied des grévistes : les ly­ plaide Guislaine David, porte­pa­
cées peuvent désormais organi­ role du syndicat. Les personnels
ser l’enseignement en effectifs malades ou cas contacts ne sont
réduits avec une partie des élèves pas remplacés et les enfants sont
à distance, a fait savoir le minis­ entassés à plus de 30 par classe. »
tre de l’éducation, Jean­Michel Mais à l’heure où la pression
Blanquer le 5 novembre. pour maintenir les écoles ouvertes
Dès la rentrée du 2 novembre, est forte, « organiser une grève est
les lycées s’étaient en effet mobili­ compliqué », concède Guislaine
sés, déclarant la grève ou mena­ David. « Dans certains départe­
çant de le faire, pour obtenir les ments, les enseignants ont renoncé
demi­groupes. De nombreux en­ à faire grève pour éviter les tensions
seignants confiaient lundi soir au avec les parents », remarque­t­elle.
Monde qu’ils ne se joindraient pas Le syndicat prévoit 20 % d’ensei­
au mouvement, considérant avoir gnants absents le 10 novembre,
obtenu gain de cause. L’heure est « avec de fortes disparités territoria­
donc à la mise en place concrète les ». Sans surprise, les zones
de ces demi­groupes dans les ly­ urbaines où les écoles sont les plus
cées, une application de la nou­ surchargées devraient débrayer
velle donne sanitaire encore hété­ plus massivement. Ailleurs, on
rogène. « Les réponses aux deman­ prévoit parfois d’afficher des ban­
des de dédoublement se font petit deroles ou d’effectuer des actions
à petit, analyse Sophie Vénétitay, symboliques. « La contestation ne
du SNES­FSU, avec des choix assez s’exprimera pas forcément par la
différents de roulements, parfois grève », conclut­elle.
par blocs de plusieurs jours, parfois
sur une demi­journée. » Crainte des « blocus » de lycéens
Au retour des vacances de la Tous­
Les collèges pourraient plus se saint, plusieurs lycées ont été
mobiliser Les choses se compli­ bloqués par des élèves revendi­
quent cependant pour les collè­ dispositif. Le 6 novembre, sur élèves peuvent plus facilement pour les enseignements de spé­ A l’école primaire, une contes­ quant un meilleur respect des rè­
ges. N’ayant pas obtenu le dédou­ RTL, le ministre s’en est expliqué, rester dans la même classe toute cialité. Les collégiens sont en tation « qui ne s’exprimera pas gles sanitaires, comme à Paris et à
blement des classes, ils pour­ arguant d’une densité « en géné­ la journée – puisqu’ils ne sont pas outre considérés comme moins forcément par la grève » Les en­ Saint­Etienne, le 3 novembre, ou
raient davantage suivre l’appel ral moins forte » au collège, où les mélangés, comme les lycéens, contagieux, a­t­il ajouté. seignants de l’école primaire n’ont encore à Saint­Denis (Seine­Saint­
du 10 novembre. « Beaucoup « Il y a du mécontentement, pré­ participé que de manière margi­ Denis), le 4 novembre. Un mot
d’enseignants de collège ne com­ vient Audrey Chanonat, princi­ nale aux mobilisations en cours. d’ordre circulait, dans la soirée du
prennent pas pourquoi ils n’ont pale à La Rochelle et responsable Comme dans les collèges et les ly­ 9 novembre, pour appeler de nou­

1 MILLION
pas eu droit à cette mesure, rap­ du secteur collège au SNPDEN­ cées, on insiste sur la nécessité de veau au blocus dans la capitale.
porte Jean­Rémi Girard, du Snalc. UNSA. Le principe de l’accueil de « maintenir l’école ouverte ». Mais à Le mouvement de grève des en­
Alors qu’ils ont des soucis assez si­ tous les élèves sur la totalité du la différence du système hybride seignants est en tout cas soutenu
milaires à ceux des lycées sur le temps scolaire continue de s’ap­ revendiqué dans le secondaire, les par les syndicats lycéens UNL et
brassage au moment des entrées C’est le nombre de tests rapides à destination des enseignants pliquer, alors que certains collè­ enseignants de l’école primaire ne FIDL. L’UNL appelle à se mobili­
et des sorties, dans les couloirs et à Le ministère de la santé va mettre à disposition des établissements ges ont la taille de petits lycées. » veulent « surtout pas la mise en ser « partout où cela est néces­
la cantine. » scolaires 1 million de tests antigéniques, a indiqué le ministère Son syndicat, majoritaire chez place de l’école à distance », insiste­ saire », affirme son président,
Le SNES­FSU reproche à Jean­ de l’éducation nationale, lundi 9 novembre, confirmant une informa- les chefs d’établissement, ré­ t­on au SNUipp­FSU, majoritaire Mathieu Devlaminck, lui­même
Michel Blanquer de ne pas être tion des Echos. Ces tests devraient commencer la semaine du 16 no- clame un ajustement au cas par dans le premier degré. élève de terminale dans le 13e ar­
allé « au bout de la logique » en vembre et sont destinés aux professeurs, surveillants, personnels cas, en fonction de la taille et de Les revendications portent sur rondissement de Paris. L’UNL
laissant les collèges en marge du administratifs dans les zones où l’accès aux tests PCR est tendu. la configuration des lieux. d’autres points : permettre une confirme que des appels au blo­
cage circulent à Paris, mais aussi
dans plusieurs grandes villes.
Du CP à la 6e, l’« effet Covid » mesuré par les évaluations de septembre Une grève sans manifestations
Confinement oblige, les ensei­
le parent inquiet n’y trouvera pas de français tout en restant « relativement En CE1, la tendance à la baisse – dans tement statistiques du ministère. Pour gnants ne devraient pas défiler,
raison de désespérer… mais pas non plus stables » en mathématiques. En 6e, ils ont sept domaines sur huit – est d’autant plus l’expliquer, l’institution avance deux ar­ mardi, pour porter leurs revendi­
matière à se réjouir. A la veille d’un appel en revanche augmenté, ce qui fait dire au fortement ressentie par les enseignants guments : les compétences évaluées en cations. L’intersyndicale franci­
à la « grève sanitaire » dans les écoles, directeur général de l’enseignement que ces derniers avaient mesuré des pro­ 6e renvoient à un parcours antérieur de lienne a bien tenté de déposer un
ollèges et lycées, et alors qu’une frange scolaire, Edouard Geffray – le numéro grès dans pratiquement tous les champs huit années (de la petite section au CM2), parcours de manifestation
de la communauté éducative continue deux du ministère de l’éducation –, que testés il y a un an. Ainsi, la proportion sur lequel trois mois d’interruption des auprès de la Préfecture de police
de s’interroger sur le risque encouru à les « effets péjoratifs du confinement ont d’élèves ayant une maîtrise satisfaisante cours pèsent nécessairement moins de Paris. Mais cette dernière a re­
laisser les établissements ouverts, le mi­ été amortis en grande partie » grâce à la baisse pour la lecture de textes de qu’à l’entrée au primaire. Autre explica­ fusé, mettant en avant les risques
nistère de l’éducation a publié, lundi continuité pédagogique (les cours à dis­ 4,8 points, pour la lecture de mots de tion : l’apport des stages de remise à ni­ sanitaires et de sécurité dans le
9 novembre, les résultats des évalua­ tance) mis en œuvre par les enseignants. 4,3 points, et pour l’écriture de 4,5 points. veau proposés l’an dernier, et particuliè­ contexte du plan Vigipirate ren­
tions nationales menées, en septembre, En français – plus qu’en mathématiques – rement suivis par les élèves de CM2 du­ forcé. Un rassemblement stati­
en CP, en CE1 et en 6e. La mesure promise Légère baisse en CP et CE1 , l’écart entre les enfants scolarisés en rant les congés du printemps et de l’été. que a été proposé en remplace­
des effets du confinement scolaire à Au­delà de ces différences, on retrouve, éducation prioritaire et ceux qui ne le Les résultats du test de lecture à voix ment. Il devrait se tenir rue du
chacune de ces classes charnières. pour chacune des cohortes évaluées, une sont pas peut avoir augmenté de plus de haute en 6e viennent nuancer le tableau. Bac, à quelques pas du ministère
L’exercice est robuste statistiquement caractéristique commune : les écarts de 5 points. La réduction des écarts consta­ En se penchant sur un échantillon de de l’éducation nationale.
(et même « unique en Europe », note­t­on niveau se sont systématiquement creu­ tée entre 2018 et 2019, et attribuée aux 800 collèges, les statisticiens ont identi­ Ailleurs, des rassemblements
au ministère) : quelque 800 000 élèves sés entre les élèves scolarisés en éduca­ effets positifs du dédoublement des clas­ fié un score moyen de 124 mots lus en ponctuels, devant les établisse­
ont été soumis à une batterie de tests qui tion prioritaire et ceux qui ne le sont pas. ses dans les territoires les plus difficiles une minute, au­dessus duquel se sont ments ou les directions d’acadé­
a peu évolué depuis 2017 et permet, ainsi, Un « creusement des inégalités » sans (les CP et CE1 à douze élèves), a comme été positionnés un peu plus de la moitié mie, sont organisés, selon le
de comparer dans le temps les compéten­ cesse dénoncé par les enseignants durant effacée par cette année « à trous ». (53 %) des élèves testés. Mais 15 % sont en SNES. L’histoire ne dit pas encore
ces acquises dans deux domaines­clés, le confinement. Dans le détail, à l’entrée La situation à l’entrée au collège offre dessous des 90 mots (soit le niveau at­ quelle case de l’attestation de sor­
les mathématiques et le français. En 6e, au CP, la part d’élèves ayant une maîtrise un contraste saisissant : les résultats tendu en fin de CE2), et près d’un tiers tie devra être cochée pour s’y ren­
l’évaluation a été enrichie d’un test de lec­ satisfaisante de la « connaissance du nom sont nettement à la hausse, en français (31 %), en dessous des 120 mots. dre. Entre grévistes, on assure que
ture rapide (un exercice de « fluence », des lettres et du son qu’elles produisent » de 6 points et en mathématiques de Sur le terrain, nul n’ignore que l’enjeu la première, « activité profession­
comme disent les enseignants). passe de 80,1 % à 77,8 %. Celle des élèves 4 points. Tous les secteurs (public, privé, est considérable : une « fluence » insuffi­ nelle, enseignement et forma­
Des trois photographies communi­ sachant « manipuler des syllabes », de éducation prioritaire ou pas) bénéficient sante révèle des compétences de lecture tion », devrait faire l’affaire. Une
quées, un « effet Covid » ressort bien, 81,3 % à 79,3 %. En mathématiques, « ré­ de cette augmentation. « Les élèves en­ qui ne sont pas consolidées et qui fragili­ attestation de déplacement déro­
mais il diffère selon les niveaux : les résul­ soudre des problèmes » est une compé­ trés au collège après le confinement n’ont sent les apprentissages à venir, dans tou­ gatoire, à en­tête des syndicats
tats, en « légère baisse » en CP, ont dimi­ tence acquise pour 64,4 % des enfants, pas de baisse des acquis », confirme tes les disciplines.  participants, circule également. 
nué de manière « sensible » en CE1 en contre 66,1 % en 2019. Fabienne Rosenwald, à la tête du dépar­ mattea battaglia violaine morin
0123
12 | france MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

EN  VUE  DE  LA  PRÉSIDENTIELLE  DE  2022

Pour Macron, une


élection américaine
riche d’enseignements
Gestion de la crise sanitaire, polarisation du débat politique,
vigueur des populismes… L’exécutif et la majorité ont
scruté avec attention la victoire de Joe Biden

S
oulagement. A Paris et ailleurs temps de la relation transatlantique », a pré­
en Europe, l’annonce de l’élec­ venu le ministre des affaires étrangères,
tion de Joe Biden à la présidence Jean­Yves Le Drian. D’après son entourage,
des Etats­Unis face à Donald M. Macron n’a qu’une priorité : que les Euro­
Trump a été saluée avec chaleur péens continuent à défendre leur « souve­
par les chefs d’Etat et de gouver­ raineté », en matière de défense notam­
nement. Dès samedi 7 novembre au soir, ment, et s’affirment sans trop attendre de
Emmanuel Macron a félicité le démocrate et cet allié historique. « Biden va permettre de
sa vice­présidente, Kamala Harris. « Nous réinstaller un cadre civilisé mais les divergen­
avons beaucoup à faire pour relever les défis ces de fond demeurent », résume un fidèle
d’aujourd’hui. Agissons ensemble ! », a­t­il du président de la République. EN OBSERVANT
lancé sur Twitter, en français et en anglais. Au­delà des conséquences diplomatiques,
Un tir groupé européen a suivi – à l’initia­ les macronistes tirent des leçons nationales CETTE AMÉRIQUE 
tive de Paris et Berlin, d’après l’Elysée – des­ de cette campagne américaine. Au sommet
tiné à montrer la volonté de l’Union de se de l’Etat, un premier constat s’impose : vu la DIVISÉE,
montrer soudée face à Washington. « Les défaite de Donald Trump, pénalisé par le
Etats­Unis restent un allié de l’Europe. Cette nombre record de morts dans son pays dû à
LA MAJORITÉ 
relation, qui se mène sur la base d’un parte­ l’épidémie de Covid­19, le regard de l’opi­ DISCERNE UN MÊME 
nariat stratégique, s’inscrit davantage dans nion sur le pilotage pendant la crise sani­
des relations avec l’Europe dans son ensem­ taire sera crucial dans la perspective de IMPÉRATIF POUR
ble, que dans une relation bilatérale », expli­ l’élection présidentielle de 2022. « Cette élec­
que l’Elysée. L’objectif : un dialogue de « bloc tion a montré que les enjeux de gestion de la JOE BIDEN ET 
à bloc », comme c’est le cas avec la Chine. pandémie sont absolument centraux dans EMMANUEL MACRON : 
Alors qu’il avait noué une relation, aussi les choix que font les électeurs, au niveau na­
orageuse soit­elle, avec Donald Trump, Em­ tional ou au niveau mondial », a souligné, di­ APAISER LE PAYS
manuel Macron ne connaît pas Joe Biden. manche, le porte­parole du gouvernement,
Les deux hommes, qui ne se sont jamais Gabriel Attal, sur Europe 1.
rencontrés, doivent s’appeler « dans les pro­ Dans l’opposition, on espère au contraire
chains jours », indique la présidence. Ils ne que le président sortant soit sanctionné, no­
partiront pas tout à fait de zéro : des liens tamment à cause des retombées économi­
existent déjà entre le Quai d’Orsay et ques et sociales consécutives à l’épidémie.
l’équipe Biden, composée d’anciens cadres « Ce qui a fait battre Trump, c’est essentielle­
de l’administration Obama familiers des di­ ment sa gestion catastrophique du Covid.
plomates français. C’est un avertissement pour Macron, qui s’est
posé en chef de guerre et s’est mis en danger, craties occidentales, qui permettent aux Etats­Unis, à une perte collective de repères,
CONSÉQUENCES DIPLOMATIQUES si la situation sanitaire restait critique jus­ mouvements populistes de prospérer. Dé­ sapant les fondements démocratiques »,
Avec M. Biden, le chef de l’Etat peut espérer qu’en 2022 », juge le député Les Républicains, fiance vis­à­vis de la classe politique et de la s’alarme le député La République en marche
un retour de la coopération sur certains Guy Teissier, président du groupe d’amitié parole officielle, rôle croissant des réseaux (LRM) de Paris, Gilles Le Gendre.
dossiers, comme l’accord de Paris sur le cli­ France ­ Etats­Unis à l’Assemblée nationale. sociaux et des « fake news », affaiblissement Aussi, dans la majorité, l’élection de Joe Bi­
mat. Mais il ne s’attend pas non plus à un Aux yeux des macronistes, la situation du lien collectif au profit d’une forme de den est une leçon pour les prochains scru­
changement radical. « On ne reviendra pas américaine est une illustration « des fractu­ communautarisme… « Ces défis concernent tins. « Le premier enseignement de cette élec­
au statu quo ante, à une espèce de bon vieux res profondes », rencontrées par les démo­ également l’Europe, soumise, comme les tion, c’est que le populisme n’est pas mort »,

La difficile mesure du vote populiste par les instituts de sondages


Alors que le score de Trump a été à nouveau sous­estimé, les professionnels de l’opinion cherchent à perfectionner leurs enquêtes et leurs outils

J oe Biden va devenir le 46e pré­


sident des Etats­Unis. Les ins­
tituts de sondage l’avaient
prédit. Ils ressortent pourtant
exsangues de cette élection à cou­
sont­ils en capacité de bien mesu­
rer le ressentiment protestataire ?
Une controverse qui intéresse les
politologues et sondeurs français,
à moins de deux ans de l’élection
permanence sur leurs outils de cor­
rection. « Le vote caché, c’est un dé­
bat qui existe depuis très longtemps.
Il existait pour le Parti communiste,
pour le Front national [FN]. Il n’y
une partie de l’électorat latino, no­
tamment en Floride. Les instituts
arrivent­ils à capter aussi bien
toutes les catégories de la popula­
tion ? Les entretiens et les ques­
Aux Etats­Unis, comme en
France, les sondeurs essaient d’af­
finer les projections en intégrant
les choix politiques passés des
personnes interrogées, les proxi­
une question majeure : comment
mieux intégrer l’agitation des ré­
seaux sociaux aux projections ?
Les instituts français les scru­
tent, par exemple, avec Synthesio,
teaux tirés. Certes, ils avaient en­ présidentielle, au moment où les aura jamais un outil parfait et une tionnaires en ligne passent­ils à mités partisanes, etc. Un travail une entreprise rachetée par Ipsos,
visagé la suprématie du candidat mouvements populistes sont lar­ solution unique, mais il faut trouver côté de catégories moins joigna­ remis en question par certains. « Il en travaillant sur les couplages de
démocrate à l’échelle du pays. gement implantés en Europe. des méthodes évolutives, résume bles ? Relativisant fortement y en a qui pondéreront leurs don­ mots (« Trump » et « Covid »). « Il
Mais la vague bleue attendue n’a Frédéric Dabi, directeur général ad­ l’idée d’un vote caché, le Wall nées en tenant compte de beau­ faut à la fois être très attentifs et
pas déferlé sur de nombreux Se lâcher dans les urnes joint de l’IFOP. On parle des hom­ Street Journal souligne que le dé­ coup de choses – le vote des élec­ aussi très prudents, relativise
Etats, notamment dans certains Depuis mercredi, certains articles mes blancs, mais il est intéressant veloppement des portables ne fa­ tions précédentes, le taux de parti­ M. Wallard. Grâce à l’intelligence
swing states (« Etats bascules »), de la presse américaine affirment de voir qu’une partie des Latinos, cilite pas le travail des profession­ cipation, des éléments du passé artificielle, ils permettent d’analy­
Etats­clés dont la population est que le choix des hommes blancs de des Noirs, des femmes ont parfois nels, mais évoque aussi une oppo­ pour se projeter dans l’avenir. C’est ser les dynamiques, il faut bien sûr
pourtant scrutée au microscope. plus de 65 ans en faveur du prési­ été moins anti­Trump qu’anticipé. sition plus frontale : la frange radi­ prendre les choses à l’envers, et je les intégrer aux analyses, mais le
« Cela soulève la question de sa­ dent sortant a été sous­estimé. Cela montre que le comportement calisée de l’électorat républicain ne le fais pas », analyse ainsi la po­ bruit autour d’un candidat ne per­
voir si l’industrie des sondages, de­ Comme s’il existait un « vote ca­ électoral n’est jamais monocausal. » refuserait de répondre aux ques­ litologue Ann Selzer dans le New met pas de prédire les intentions de
venue une obsession nationale à ché » populiste, notamment de la En France, les intentions de vote tions. De façon plus marginale, York Times. Selon elle, chaque vote. Certains l’ont tenté en France
l’ère du journalisme de données et part des plus diplômés subissant du FN sont corrigées à la hausse des électeurs pourraient même élection doit maintenant être en 2017… » Une référence aux ana­
des prévisions statistiques, peut une pression sociale avant de se lâ­ depuis de très nombreuses an­ tromper délibérément les insti­ considérée comme une page lyses de Filteris qui avaient an­
survivre à une autre crise de cher dans les urnes. « Plus il y a une nées. Un coefficient de redresse­ tuts, incarnations du « système ». blanche. Où les thématiques par­ noncé la qualification de François
confiance », écrit ainsi le New York stigmatisation dans l’espace public ment qu’il a fallu adapter au fur et ticulières (Covid, vaccins, « gilets Fillon au second tour. « Il faut les
Times dans un article publié mer­ ou dans les médias d’un candidat, à mesure de la dédiabolisation Une page blanche jaunes », etc.) pèsent fortement intégrer et même aller plus loin en
credi 4 novembre et dont le titre plus cela favorise deux phénomènes menée par Marine Le Pen. En 2015, En France, lors de la présidentielle sur les choix, influençant les fins regardant sur quel type de plate­
est sans ambiguïté : « Les enquêtes liés au populisme : l’approbation os­ lors des élections régionales, ou de 2017, Ipsos avait décidé de de campagne. forme le contenu est publié, estime
ont encore sous­estimé Trump. Et tentatoire en faveur de cet homme même en 2017, la fille de Jean­Ma­ constituer un très gros panel de « L’électeur antisystème est aussi de son côté Dominique Reynié. A
personne ne sait pourquoi. » Il y a ou de cette femme politique ; mais rie Le Pen était même un peu su­ près de 10 000 répondants, l’Ifop une sorte de hackeur, il veut faire l’époque de la campagne législa­
quatre ans déjà, la victoire de ce aussi un vote caché, une sorte d’op­ restimée avant le premier tour. avait un échantillon glissant avec planter le système, il veut casser le tive en Grande­Bretagne rempor­
dernier n’avait pas été anticipée position au système qui ne se mani­ Un recul que n’auront pas les son­ 500 nouvelles personnes interro­ modèle. Quelles que soient les tée par Boris Johnson, on s’est
par des sondeurs soudain myopes feste que dans l’isoloir », analyse Do­ deurs si une nouvelle figure popu­ gées tous les jours. Avec succès. idées finalement, son comporte­ aperçu que les achats d’espaces po­
face à la montée du populisme. minique Reynié, directeur général liste émerge, un peu comme leurs « Il y a une fracturation de la so­ ment électoral poursuit ce but », litiques sur Google n’avaient pas le
Cette déconvenue place une de la Fondation pour l’innovation homologues américains en 2016. ciété, chez eux, comme chez nous, pense M. Reynié, auteur du livre même effet que s’ils étaient publiés
nouvelle fois les professionnels de politique. Cette dissimulation Joe Biden a donc eu des résultats d’où l’importance de travailler sur Les Nouveaux Populismes (Plu­ sur Facebook. » 
l’opinion au cœur d’un débat : oblige les instituts à travailler en en deçà de ses espérances dans l’échantillon », poursuit M. Dabi. riel). Découle de ce raisonnement matthieu goar
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 france | 13

▶▶▶

« Le score de Donald Trump


est hors de portée de Marine Le Pen »
Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’IFOP, liste les différences entre
le président américain défait et la présidente du Rassemblement national

ENTRETIEN « LE VOTE TRUMP SERAIT  anciennement démocrate, qui a


basculé, ou de l’électorat rural, po­
les Blancs évangéliques et les
« white born again », les reconver­

P our Jérôme Fourquet, di­


recteur du département
opinion et stratégies d’en­
treprise de l’IFOP et auteur de L’Ar­
chipel français. Naissance d’une
EN FRANCE QUELQUE 
CHOSE COMME L’ALLIAGE 
DES ÉLECTORATS FILLON 
pulaire et très modeste, mais
Trump a aussi des soutiens impor­
tants dans la partie la plus aisée de
la société américaine.
L’électorat de Marine Le Pen est,
tis. Ils représentent 27 % du corps
électoral américain et ont voté
Trump à 76 %, soit pratiquement
la moitié de son électorat. Trump
a « bétonné » cet électorat en lui
nation multiple et divisée (Seuil), ET LE PEN À LA DERNIÈRE  au contraire, très clivé sociologi­ adressant de nombreux signaux :
Donald Trump a su agréger de quement. En 2017, elle atteignait nomination de juges conserva­
nouveaux électorats au socle tra­ PRÉSIDENTIELLE » près de 40 % chez les ouvriers, teurs à la Cour suprême, opposi­
ditionnel des républicains, ce qui mais seulement 10 % chez les ca­ tion à l’avortement et même dé­
explique ses très bons scores, dres et les professions libérales. Ce placement de l’ambassade améri­
avec plus de 71 millions de voix re­ se sont massivement refusées à qui lui manque, c’est cette capacité caine à Jérusalem.
cueillies dans tout le pays. Marine elle : au second tour, elle obtient à capter une partie de l’électorat de L’électorat lepéniste est, lui, très
Le Pen, en France, en semble loin. moins de 10 % à Paris. droite traditionnel ; le vote Trump déconfessionnalisé, sécularisé.
Les grands centres urbains bé­ serait en France quelque chose L’électorat catholique pratiquant
Quelles leçons peut­on tirer en néficient de la mondialisation, comme l’alliage des électorats en France (10 % à 12 % des votants)
France de l’élection américaine ? avec des universités, des aéro­ Fillon et Le Pen à la dernière prési­ demeure acquis à la droite. Au
Même si Trump est battu, la pa­ ports, une ouverture sur l’interna­ dentielle. Trump arrive à faire premier tour [en 2017], 46 % d’en­
renthèse ouverte en 2016 avec lui tional, des sièges sociaux de gran­ coexister une base très populaire tre eux ont voté Fillon, contre
ne se referme pas vraiment, un des entreprises et des jobs bien et ouvrière, qui chez nous pourrait seulement 15 % pour Le Pen. En
nouveau paysage s’est dessiné. Les payés, une population multi­ s’apparenter à l’électorat frontiste, s’appuyant sur Marion Maréchal,
causes profondes qui l’avaient fait culturelle et très diplômée. Les ha­ avec un électorat plus âgé, plus Marine Le Pen pourrait espérer
gagner ne disparaîtront pas avec bitants de la Côte est et de la Côte conservateur sur les mœurs, et mordre davantage sur une partie
lui et travaillent toujours la société ouest des Etats­Unis ont coutume plus bourgeois socialement. Ce qui de cet électorat, conservateur sur
américaine. Il a gagné, il y a quatre d’appeler la partie centrale des soude ces différents électorats, le plan des mœurs, mais elle res­
ans, en rompant notamment avec Etats­Unis le « Fly over country », c’est une vision du monde, homo­ terait très loin des performances
la ligne libre­échangiste des répu­ « le pays qu’on survole ». On pour­ gène, des valeurs communes qui de Donald Trump.
blicains ; Boris Johnson a endossé rait dire la même chose en France expliquent ses scores très élevés.
le Brexit et a gagné les dernières lé­ avec le train. La France périphéri­ Marine Le Pen pourrait­elle
gislatives en rompant, lui aussi, que, c’est le « pays qu’on traverse » Existe­il d’autres différences ? cependant approcher le score
avec le programme traditionnel en TGV, pour aller d’une métro­ Dans nos sociétés vieillissantes, de Trump en 2022 ?
des tories : une nouvelle ligne de pole à une autre. Toute une partie l’âge est un facteur très important. Elle a obtenu 34 % des voix au
clivage s’est imposée. de cette France se sent reléguée, Or, le vote en faveur de Trump aug­ second tour en 2017, contre 21 %
En France, la finale de 2017 entre dépossédée et abandonnée. mente linéairement avec l’âge des au premier. Dans sa progression,
Marine Le Pen et Emmanuel Ma­ Par ailleurs, le niveau de di­ personnes interrogées. Il obtient 7 ou 8 points viennent de Fillon,
cron correspond aussi à cette nou­ plôme joue de plus en plus 35 % des voix parmi les moins de 1 ou 2 de Mélenchon – il n’y a
velle fracture. Sur l’immigration, comme variable sociologique 30 ans, 45 % chez les 30­44 ans, quasiment pas d’électeurs mé­
la construction européenne, leurs lourde des comportements élec­ 49 % chez les 50­64 ans, et 51 % lenchonistes qui ont voté Le Pen –
deux visions étaient très oppo­ toraux. Aux Etats­Unis, on le voit chez les plus de 65 ans, où il est et 3 ou 4 points de Dupont­
sées, et le dernier scrutin national, nettement dans l’électorat blanc. majoritaire. C’est un profil d’élec­ Aignan. François Fillon faisait
les européennes, a mis ces deux Trump fait 49 % chez les « college torat de droite classique. Marine 20 %, elle a donc capté un gros
forces politiques une nouvelle graduate » (diplômés du supé­ Le Pen, à l’inverse, réalise des sco­ tiers de son électorat. Pour l’ame­
Emmanuel fois en tête. Ce clivage, lié à la mon­ rieur), mais 64 % chez les « non col­ res faibles chez les plus de 65 ans et ner au score de Trump, il lui faut
Macron, après dialisation, au libre­échange et à lege graduate ». On retrouve très obtient ses meilleurs résultats trouver 10 points de plus. Il lui
retient le député LRM des Français d’Améri­ une réunion avec l’immigration, n’est pas hégémo­ clairement cette opposition dans dans les tranches d’âge intermé­ faudrait siphonner toute la
que du Nord, Roland Lescure. « La page des représentants nique, parce que nous sommes les votes Le Pen et Macron, avec, diaires, chez ceux qui sont en âge droite : les retraités, une partie de
Trump se tourne, mais le populisme et le du personnel dans des sociétés archipélisées, derrière, le clivage peuple­élite, de travailler, les 25­50 ans. Il man­ l’électorat des beaux quartiers,
complotisme progressent. En France aussi, la soignant au mais il pèse très lourdement et re­ adeptes ou non d’une société plus que à Mme Le Pen une assise impor­ les catholiques pratiquants… On
même démagogie, le même complotisme, le centre hospitalier configure les paysages électoraux ouverte, moins autoritaire, etc. tante parmi les seniors, ce qui est n’y est pas du tout.
même cynisme se répandent », complète son René­Dubos, nationaux. La vieille opposition un handicap majeur compte tenu En 2002, son père avait obtenu
collègue du Benelux, Pieyre­Alexandre An­ à Pontoise, gauche­droite n’a pas disparu, Comment expliquer les scores du poids de cette tranche d’âge 18 % contre Chirac au second tour.
glade, inquiet de cette tendance de fond po­ le 23 octobre. mais elle est supplantée par ce de Donald Trump ? dans le corps électoral. Trump est En 2017, elle a certes doublé ce
sant un défi majeur aux « progressistes ». JEAN-CLAUDE COUTAUSSE nouveau clivage, dans un paysage Tout en conservant un profil an­ par exemple populaire chez les re­ score. Mais il lui faudrait encore
POUR « LE MONDE » électoral transitoire et hybridé. ti­establishment, il s’est coulé traités, notamment de Floride : cet produire le même effort pour ar­
« DÉFI DU RASSEMBLEMENT » dans l’habit du candidat et la ma­ électorat­là, en France, est soit river à 50 %, ce qui représente des
Un phénomène connexe inquiète égale­ Y a­t­il des parallèles entre chine républicaine s’est mise à son chez Macron, soit chez Fillon. millions de voix supplémentai­
ment : l’extrême polarisation des débats. les votes des deux pays ? service. Trump a ainsi réussi à con­ Autre différence : Trump capte res. Trump, aidé par le système bi­
Pour Roland Lescure, « l’ultrasimplification Le premier est désormais assez server l’électorat républicain tradi­ 55 % de l’électorat blanc, 12 % du partisan américain, est parvenu à
des débats autour d’un référendum pour ou classique. L’Amérique qui vote Bi­ tionnel, des ruraux mais aussi des vote des Afro­Américains, et 32 % fédérer des électeurs antisystème
contre Trump, peut aussi se retrouver chez den est celle des grandes métropo­ gens aisés, et y a ajouté une nou­ de celui des Latinos. Si sa base populaires avec un électorat éco­
nous, pour ou contre le président, ou pour ou les. Dans le comté de New York, Bi­ velle composante ouvrière. Il a su reste l’électorat blanc, il parle à nomiquement beaucoup plus
contre Marine Le Pen ». En observant cette den fait 85 %, à San Francisco, 86 %, agréger différentes familles au une quantité non négligeable des installé, mais qui, pour des rai­
Amérique divisée, la majorité discerne un et à Washington DC, 93 % ! Plus on sein de l’archipel électoral améri­ Latinos (notamment en Floride et sons culturelles et idéologiques,
même impératif pour Joe Biden et Emma­ s’enfonce dans l’Amérique péri­ cain. Les sondages « sortie des ur­ au Texas). Marine Le Pen fait, elle, ne s’y retrouve plus. Pour sché­
nuel Macron : apaiser le pays. phérique, plus les scores de Trump nes » sont éclairants. Trump s’est des scores très faibles dans l’élec­ matiser, en France, cela ressem­
« Pour Biden, le premier défi est le rassem­ grimpent. On a observé le même appuyé sur un électorat interclas­ torat issu de l’immigration ma­ blerait à une alliance de La Manif
blement. C’est également le cas pour nous, en phénomène en Grande­Bretagne siste : il fait le même score chez ghrébine ou africaine. pour tous et des « gilets jaunes ».
France. Deux ans après les “gilets jaunes”, il lors du Brexit, et le scénario est le ceux qui gagnent moins de De mon point de vue, c’est hors de
perdure une division entre ceux qui se consi­ même en France. Marine Le Pen a 30 000 dollars [25 000 euros] par Le poids de la religion portée de Marine Le Pen, en tout
dèrent comme les gagnants et les perdants fait ses meilleurs résultats dans la an que parmi ceux qui en gagnent joue­t­il également ? cas à brève échéance. 
de la mondialisation, analyse le délégué gé­ France rurale et périurbaine, alors plus de 200 000. On a beaucoup Le cœur nucléaire de l’électorat propos recueillis par
néral de La République en marche, Stanislas que toutes les grandes métropoles parlé de l’électorat de la Rust Belt, de Trump, ce sont effectivement franck johannès
Guerini. Il nous reste à convaincre ceux qui
n’ont pas voté pour nous. »
De son côté, le secrétaire général du Mo­
Dem, Jean­Noël Barrot, veut s’inspirer de la
Les leçons du vote Trump vues par le RN
manière dont les citoyens américains ont
voté. « Frappé » par « la très forte participa­ jérôme rivière, député européen du Ras­ Pour le RN, la société se partage désor­ ils s’intègrent très vite, le rêve américain leur
tion malgré le contexte sanitaire dégradé », il semblement national (RN), était à la tête de mais entre mondialisme et solutions na­ parle. La majorité des immigrés en France
propose de mettre en place « un système de la petite délégation qui a assisté au dernier tionales : « Ce ne sont plus les démocrates viennent d’un bassin civilisationnel très diffé­
vote à distance, par correspondance ou In­ meeting de Donald Trump, et il n’a pas été contre les républicains, mais ceux qui sont rent du nôtre ». Le député n’est pas non plus
ternet », que l’Etat pourrait « solliciter si la si­ surpris par les scores élevés du président favorables aux solutions ultralibérales et surpris que le président américain n’ait pas
tuation l’exige ». A l’heure où la participa­ sortant. « Il y a toujours une sous­estima­ immigrationnistes et ceux qui comptent sur été plus pénalisé par sa gestion de la crise
tion connaît un déclin constant en France, tion systématique du vote populiste et pa­ eux­mêmes, à l’intérieur des frontières. » liée au Covid­19. « La vie est importante,
« il faut moderniser nos pratiques de vote », triote, indique l’ancien député UMP. Les C’est, pour le député européen, un mouve­ mais vivre est nécessaire, dit Jérôme Rivière,
soutient­il. Au jeu des comparaisons, et gens ne se déclarent pas auprès des son­ ment mondial qui renforce le RN dans c’est le paradoxe que Trump a su compren­
même si le vote par correspondance aura deurs, c’est aussi le cas en France. » Ce qui a l’idée qu’il est sur la bonne voie. dre. » Autre leçon pour le RN : « le système de
occasionné un retard notable dans le dé­ le plus frappé la délégation d’extrême censure engagé par les réseaux sociaux ».
compte des bulletins des Américains, l’élec­ droite, c’est « la capacité de Trump à géné­ « Twitter n’a pas à s’ériger en censeur » Pour le député, « même si Trump dit des con­
tion de Joe Biden aura au moins le mérite de rer de l’enthousiasme, à faire vivre un mou­ Le vote des Latinos, plus favorable à Donald tre­vérités, ce n’est pas à Twitter de s’ériger en
remettre sur la table une idée qui n’a de vement patriote et populiste. C’est quelque Trump qu’attendu, ne semble pas en revan­ censeur. Ce ne sont pas à des intérêts privés
cesse, depuis le printemps, de faire débat chose dont il faut qu’on comprenne les mé­ che à Jérôme Rivière pouvoir s’appliquer au de contrôler les systèmes d’information. Je
dans la majorité.  canismes. » Il devrait se pencher sur la cas français. Il estime que « les Sud­Améri­ pense que nous vivrons la même chose, le
julie carriat question le 16 novembre, lors d’une réu­ cains des Etats­Unis ne sont pas une minorité même totalitarisme, en 2022 en France ». 
et alexandre lemarié nion du bureau national du parti. de même nature que les immigrés en France, f. j.
0123
14 | france MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

EN  VUE  DE  LA  PRÉSIDENTIELLE  DE  2022

Les partis de gauche sation des classes populaires


passe beaucoup par l’incarnation,
remarque Rémi Lefebvre, poli­
tiste à l’université de Lille. La gau­
« L’ÉLECTORAT OUVRIER 
OU DE CLASSE MOYENNE 
leurs préoccupations quotidien­
nes », constate Pierre Jouvet (PS).
Pour le secrétaire national aux re­
lations extérieures, son parti a

face au défi de récupérer A CONSIDÉRÉ QUE NOUS NE 


che n’a, par ailleurs, pas pris la me­ « l’obligation de répondre à ce sen­
sure des effets terriblement dévas­ timent d’une partie de la popula­
tateurs de la mondialisation et de PRENIONS PAS EN COMPTE  tion qui ne voit plus les effets des
la désindustrialisation qui a parti­ politiques menées par la gauche ».
LEURS PRÉOCCUPATIONS 

l’électorat populaire
culièrement sévi en France. » Le PS Arnaud Montebourg le répète
et le reste de la gauche se sont peu QUOTIDIENNES » sur tous les tons depuis quelques
à peu habitués à être les récepta­ jours : « Il faut que la gauche se re­
cles des seules voix des classes PIERRE JOUVET construise en tirant des leçons
moyennes et supérieures édu­ secrétaire national aux relations des échecs du quinquennat et de
Attirées par l’extrême droite et difficiles à mobiliser, quées et urbaines.
Paroxysme de cette orienta­
extérieures du PS la mécanique de l’abandon des
gens », expliquait l’ancien minis­
les catégories modestes seront un des enjeux de 2022 tion : la note de Terra Nova, think
tank social­démocrate, qui, Les politiques de gauche ont
tre sur France Inter le 5 novem­
bre. A ses yeux, cette reconstruc­
en 2011, constatait le divorce entre conscience de la hauteur du défi tion ne pourra se faire qu’en fai­
la gauche et la classe ouvrière et qu’ils doivent relever. Jean­Luc sant de l’économie une question
proposait différentes stratégies, Mélenchon est ainsi entièrement centrale : « L’économie, c’est la vie

E
t si l’espoir, à gauche, ve­ Les solidarités et identités collecti­ constate l’hétérogénéité de ces dont celle de s’appuyer sur tourné vers la reconquête des des gens, le social comme l’impé­
nait d’outre­Atlantique ? ves très fortes ont disparu avec la catégories. C’est très atomisé. On d’autres classes et catégories so­ ouvriers et des abstentionnistes. ratif écologique y sont imbri­
La victoire de Joe Biden à fin des grandes industries. Il n’est voit se développer un prolétariat ciales, les jeunes, les femmes, les « Il y a un désamour vis­à­vis de la qués », insiste­t­il dans son récent
l’élection présidentielle pas étonnant qu’ils recherchent des services, dans le nettoyage, la « minorités »… Les déceptions en­ gauche qui accompagne le déclin livre, L’Engagement (Grasset,
américaine et sa reconquête une fierté dans une identité terri­ logistique, les soins à la personne. gendrées par le quinquennat Hol­ du Parti communiste et avec lui 416 pages, 22 euros).
d’une petite partie du vote toriale et nationale. » Cet électorat Il n’y a pas de conscience de classe, lande ont encore plus profondé­ l’échec des expériences de type La question des liens avec les
ouvrier des Etats du nord­est du devenu hétérogène est aussi peu de collectif. » ment acté la coupure déjà béante. soviétique tout comme le désen­ milieux modestes est encore plus
pays peuvent donner des idées à difficile à mobiliser sur des va­ « Quand le Parti socialiste défend chantement de la social­démocra­ prégnante pour Europe Ecologie­
une gauche française en grande leurs communes comme le fai­ Bascule la même politique que les libéraux, tie européenne, analyse Clémen­ Les Verts. Les écologistes ont très
difficulté. Cette dernière entre­ sait autrefois la gauche en faisant Le décrochage aurait commencé cela se traduit par un retrait du tine Autain, députée La France in­ peu de relais dans le monde
tient, en effet, des relations de appel à la conscience de classe. Il au milieu des années 1980. La vote populaire. Depuis plusieurs soumise. L’électorat ouvrier s’est ouvrier et leur programme peut
plus en plus distantes avec les ne faut pas résumer le vote chercheuse rappelle ainsi que, scrutins, on l’observe d’abord à tra­ déstructuré et l’extrême droite en a même apparaître comme mena­
classes populaires. Ainsi en 2017, populaire au vote pour l’extrême « jusque dans les années 1970, il y vers une abstention massive mais profité pour s’y agripper. » çant pour ceux qui travaillent
39 % du vote ouvrier se dirigeait droite. avait un fort lien entre les partis de aussi, pour les plus jeunes, dans le Pour l’élue de Seine­Saint­De­ dans l’industrie aéronautique ou
en faveur de Marine Le Pen, 25 % « La classe ouvrière a changé. Les gauche et la classe ouvrière, avec vote contestataire en faveur du nis, qui vient de publier un essai automobile. Pourtant, ils n’ont
de Jean­Luc Mélenchon et 6 % de réseaux communistes, les syndi­ un pic en 1978 ». La victoire de RN », note M. Sawicki. sur le modèle économique des pas renoncé à convaincre cet élec­
Benoît Hamon. L’extrême gauche cats, les grandes usines, tout ça a François Mitterrand en 1981 puis Rien ne serait pourtant perdu hypermarchés (A gauche en sor­ torat. « Le sujet est de savoir com­
trotskiste de Nathalie Arthaud disparu avec la désindustrialisa­ le tournant de la rigueur en 1984 pour la gauche, assure tant de l’hypermarché, Grasset, ment on remobilise des électeurs
(Lutte ouvrière) et de Philippe tion, observe Nonna Mayer, ont été la première fracture. Mme Mayer. A une condition : que 162 pages, 14,90 euros), sa recon­ qui se considèrent comme péri­
Poutou (NPA) cumulait à peine politiste du Centre d’études euro­ Deux dates vont voir franche­ cette famille politique prenne en quête doit intégrer les mutations phériques au modèle de dévelop­
4 % des suffrages prolétaires. Or, péennes de Sciences Po, qui ment accélérer la bascule vers le compte les mutations sociologi­ sociologiques de cette classe so­ pement d’aujourd’hui », souligne
cet électorat est essentiel pour es­ vote Front national : le scrutin ques en cours et qu’elle offre une ciale. Elle ajoute qu’il faut égale­ David Cormand, ancien secrétaire
pérer peser dans le jeu politique présidentiel de 1995 quand Jean­ parole « forte et crédible » : « La ment « réussir la jonction entre la national, aujourd’hui député
et remporter une victoire : il pèse Marie Le Pen réussit à attirer, gauche doit se ressaisir, exister, lutte des quartiers populaires, la européen. Selon lui, le modèle de
près de 20 % du corps électoral po­ LA VICTOIRE DE FRANÇOIS  pour la première fois, une part si­ avoir un contre­discours social contestation des “gilets jaunes”, le société écologiste permettrait de
tentiel. Une course est donc gnificative du vote ouvrier ; puis avec une dimension sécuritaire mouvement social ». reprendre le contrôle : « Il faut
engagée entre la gauche et l’ex­ MITTERRAND EN 1981  à l’occasion de la présidentielle de vue de gauche, avec le droit d’être convaincre que l’évolution du tra­
trême droite pour convaincre et 2002, marquée par l’élimination protégé. Appuyer sur la solidarité, « Abandon des gens » vail vers la désindustrialisation et
(re) conquérir cette base sociale.
PUIS LE TOURNANT  de Lionel Jospin au soir du pre­ le social. » Elle incite également à Du côté des socialistes, on a réa­ l’ubérisation est un modèle que
Pour Frédéric Sawicki, profes­ DE LA RIGUEUR EN 1984  mier tour. ne pas occulter le mouvement lisé que ce fossé devait être com­ l’on combat, par la transition éco­
seur de science politique à l’uni­ L’évolution des politiques me­ des « gilets jaunes », lutter contre blé. « Les milieux populaires se logique, en créant de nouveaux
versité de Paris­I, les transforma­ ONT ÉTÉ LES PREMIÈRES  nées par la social­démocratie a la fragmentation en repartant sentent abandonnés et le discours emplois pas délocalisables, dans le
tions sociologiques des classes creusé le fossé petit à petit. « Le PS d’en bas, pour « retricoter un lien de la gauche, trop concentré sur les bâtiment, le rail, la réparation…
populaires expliqueraient aussi FRACTURES ENTRE  avait cessé d’être un parti militant, social » de plus en plus effiloché, métropoles, n’a pas répondu à C’est très concret. » Encore faut­il
le changement d’inclinaison LES PARTIS DE GAUCHE  ses élites n’affichaient plus aucune mettre en musique la lutte contre cette crise. L’électorat ouvrier ou de que cela soit entendu. 
politique : « Dans nos sociétés, les figure à laquelle les ouvriers le chômage et contre le réchauffe­ classe moyenne a considéré que abel mestre
ouvriers sont devenus invisibles. ET LA CLASSE OUVRIÈRE pouvaient s’identifier. Or la politi­ ment climatique. nous ne prenions pas en compte et sylvia zappi

Joe Biden, une source d’inspiration pour les démocraties libérales


Le scrutin américain apporte quelques leçons à ceux qui essaient, en Europe, de trouver un antidote aux mouvements populistes

ANALYSE participation électoral mesure de émerge. L’échec patent de Donald IL FAUT SE BATTRE PIED ficiels : tout cela n’est pas voué à question de la stratégie demeure
façon fiable la santé d’une démo­ Trump dans la lutte contre le Co­ disparaître, mais probablement à valable des deux côtés de l’Atlan­

L a démocratie, c’est parfois


confus », a dit Joe Biden.
L’élection américaine que
nous venons de vivre – comme un
drame familier, sinon intime –
cratie. Plus on vote, mieux c’est. La
fièvre américaine permet de rela­
tiviser ce théorème, sans le dé­
mentir. La mobilisation générale a
été époustouflante. Il existe en­
vid­19 ne l’a pas empêché d’élargir
sa base, même s’il lui a peut­être
coûté la victoire. Le populisme est
inefficace face aux crises récla­
mant une expertise, mais ses par­
À PIED, INVESTIR 
MASSIVEMENT
LES RÉSEAUX SOCIAUX
se réincarner. De même, en Eu­
rope, les attentats islamistes, la
question migratoire, le débat sur
la place de la religion et, enfin,
l’onde de choc provoquée par la
tique. Faut­il parler à tous, ou aux
siens ? Faire de la question racia­
le­identitaire le pivot central, au
risque de braquer une grande
partie de la population, ou se fo­
fournit des motifs de soulage­ core aux Etats­Unis une puissante tisans y adhérent pour d’autres ET ENTREPRENDRE crise sanitaire composent un ter­ caliser sur l’économie ? Est­il pos­
ment, pour ceux qui demeurent liturgie électorale, incluante, selon raisons. Afin de contrer le popu­ reau puissant pour des plantes sible de concilier les deux ? Le duo
attachés au respect de la souverai­ laquelle chaque vote peut être dé­ lisme, il ne suffit donc pas de re­ UN TRAVAIL MILITANT toxiques. Brandir face à cela les Biden­Harris a réussi à fédérer
neté populaire, des contre­pou­ cisif. Mais après quatre années de vendiquer de meilleurs résultats. principes éthérés des libertés in­ 75 millions de citoyens de tous
voirs et de l’Etat de droit. Le pays a trumpisme, la société américaine Une élection n’est pas un con­
DE TERRAIN  dividuelles et de la justice ne suffit horizons, grâce à une plate­forme
surmonté un test historique, sans est électrisée. La participation tra­ cours de bulletins scolaires. pas. Il faut se battre pied à pied, in­ consensuelle et surtout au rejet
être guéri. Ceux qui essaient, en duit donc, aussi, une érosion de la Le deuxième miroir est institu­ vestir massivement les réseaux de Trump, mais sans véritable en­
Europe, de trouver un antidote confiance dans un avenir com­ tionnel. Les particularités crispan­ populistes. Ces longues journées sociaux et entreprendre un travail gouement populaire. Comment
aux mouvements dits « populis­ mun, dans un socle de valeurs en tes du système américain demeu­ de dépouillement ont permis à militant de terrain. Pas évident, s’adresser aux « invisibles », à
tes », identitaires et nationalistes, partage, dans les institutions. Elle rent entières : un modèle de finan­ Donald Trump d’exposer sa va­ tant les partis traditionnels sont ceux qui s’estiment oubliés et
y trouveront matière à réflexions. montre une hystérisation du dé­ cement faisant la part belle aux nité. L’histoire et l’unité du pays, le devenus des coquilles vides. méprisés, sur nos ronds­points et
Mais lesquelles ? bat public, qui rend difficile la re­ puissantes corporations, même si respect des institutions et des dans les zones périphériques ? Ou
Commençons par des réserves cherche de compromis. Le pre­ le dollar ne garantit pas toujours la voix exprimées, le sens de la res L’unité, condition d’une victoire bien faut­il considérer ces seg­
évidentes. Joe Biden, 77 ans, élu mier défi de Joe Biden sera ce­ victoire ; un manque d’uniformité publica sont des peccadilles, à ses Joe Biden a concentré ses efforts ments de population comme
pour la première fois au Congrès lui­là : apaiser. dans les procédures entre Etats ; yeux gonflés de ressentiment. Il sur la reconquête des Etats indus­ perdus ?
en 1973, n’incarne pas une offre un collège électoral ne correspon­ a pourtant réussi un exploit élec­ triels du nord. Trump avait réussi à Ces interrogations sont extraor­
nouvelle et originale, malgré Réfléchir aux institutions dant pas forcément au vote popu­ toral en élargissant sa base. Mal­ en retourner plusieurs en 2016, dinairement complexes. Y répon­
l’identité de sa colistière. La fin de Deux pays se font face, en un. Le laire. Mais changer les règles du gré ou en raison de ses excès ? Le grâce à son positionnement anti­ dre par un seul terme – tout est
la dérive américaine n’implique rôle des médias – surtout du côté jeu y est compliqué. Qu’en déduire débat reste ouvert. En tout cas, ni mondialisation, promettant de économique ou tout est identi­
pas un écroulement automatique républicain – a été accablant. Nous chez nous ? Réfléchir aux institu­ le sexe, ni la couleur de peau, ni le préserver les emplois ouvriers. Les taire – semble un pari incertain. Il
des autres expériences populistes. n’avons pas en France l’équivalent tions, aux modes de consultation niveau d’études, ni celui des reve­ démocrates ne pouvaient envisa­ faut parler écologie et souverai­
Ensuite, d’une rive à l’autre de l’At­ exact de Fox News. Mais les chaî­ populaire, au renforcement des nus ne permet de distinguer des ger de victoire sans cette base. Mais neté, innovation et préservation,
lantique, les réalités diffèrent. En nes d’info ne peuvent se défausser contre­pouvoirs n’est pas acces­ votes collectifs automatiques. la question des gauches – modérés participation et autorité. La dé­
Europe, il n’existe pas de culte devant leurs responsabilités, pas soire dans les démocraties libéra­ Tout juste des tendances. contre progressistes, en termes rive quasi sectaire et antisémite
aussi extrême de la liberté, qui jus­ plus que les plates­formes du type les en crise de légitimité. Le re­ L’évolution du Parti républicain américains – demeure posée et ris­ pendant quatre ans du Parti tra­
tifie pour une partie de la base ré­ YouTube ou Facebook ou encore cours ponctuel par Emmanuel depuis que John McCain avait que de déchirer le parti, même si vailliste, sous l’autorité de Jeremy
publicaine de s’armer de fusils ou les tabloïds au Royaume­Uni. Le Macron au grand débat, pour clore choisi Sarah Palin comme colisi­ tous les courants se sont rangés Corbyn, a failli condamner ce pi­
de ne pas porter de masque. De commerce de la haine et du men­ la séquence des « gilets jaunes », a tère en 2008 est claire. Ce qui était pendant la campagne derrière Bi­ lier de la démocratie britannique.
même, le rapport au pouvoir cen­ songe, que certains ont érigé en dit en creux les insuffisances du marginal et extrémiste est de­ den, taisant leurs différences au De même, si la droite classique
tral ou la question des minorités modèle ou bien tolèrent, conduit à système présidentiel français, venu central au sein de la base. Le nom d’un adversaire commun. suit une pente réactionnaire, elle
sont abordés autrement. une société débraillée, où les pré­ donnant un rendez­vous national discours antiélites et antimi­ L’unité, autre condition d’une vic­ risque d’être dépassée par les for­
Cela n’empêche pas de se livrer à jugés autrefois tus ou murmurés civique tous les cinq ans. grants, le rejet de l’altérité, un ca­ toire contre les populismes. mations jugées plus authenti­
un jeu de miroirs. Ainsi, la sagesse deviennent des cris de ralliement. Le troisième point concerne la téchisme en armes, une suspicion Renoncer au grand soir, pour ques sur ce créneau. 
populaire prétend que le taux de Dans cet écosystème, un paradoxe capacité de mutation des courants générale contre les médias dits of­ que la victoire pointe à l’aube ? La piotr smolar
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 france | 15

Le plan de relance bousculé par la crise sanitaire


Dévoilé à la fin de l’été, le dispositif est critiqué par l’opposition qui le trouve inadapté à la situation économique

I
l devait préparer le monde
d’après et aider à relever
« La temporalité
l’économie du pays, au sortir du plan est
d’une pandémie aussi iné­
dite que ravageuse. Le plan de re­
mauvaise : les
lance de 100 milliards d’euros, éla­ entreprises ont
boré durant l’été et présenté début
septembre, visait « à la fois à relan­
besoin d’aides
cer l’activité à court terme et à pré­ à court terme »
parer la France à l’horizon 2030 »,
ÉMILIE CARIOU
vantait le gouvernement, à coups
députée ex-LRM
d’investissements et de baisse des
impôts des entreprises.
Deux mois plus tard, alors
qu’une deuxième vague de l’épi­ Saint­Martin. La relance vise à don­
démie touche la France, ce plan ner un élan. Si on baisse ou qu’on
est­il encore adapté à un pays re­ Le ministre de transfère les sommes qui lui ont été
confiné, en partie remis sous clo­ l’économie, allouées, on s’empêchera de redé­
che et sans aucune visibilité sur Bruno marrer vite et fort le moment
l’évolution sanitaire des mois à ve­ Le Maire, venu. En revanche, le plan perdrait
nir ? Privilégier la politique de l’of­ au Sénat, le de son sens si nous n’avions tou­
fre a­t­il encore un sens, si les chefs 30 septembre. jours aucune visibilité début 2021. »
d’entreprise, échaudés par un XOSÉ BOUZAS/HANS Les crédits sont en effet prévus sur
deuxième confinement, décident LUCAS VIA AFP deux ans, afin que le pays ait re­
de geler leurs investissements trouvé en 2022 son niveau d’acti­
dans l’attente de jours meilleurs ? vité d’avant­crise.
C’est la question que se posent de Au gouvernement comme à l’As­
plus en plus d’observateurs, alors semblée, on se targue de faire
que le quatrième projet de loi de fi­ preuve de pragmatisme. A la fois
nances rectificative devait être dé­ du côté des entreprises, où Bercy
battu à l’Assemblée, mardi 10 no­ tente de coller à la réalité du ter­
vembre. En ligne de mire, les im­ rain : l’aide pour les TPE­PME du­
pôts de production, ces taxes sur le rant le reconfinement a ainsi été
chiffre d’affaires baissées de gonflée de 1 500 à 10 000 euros.
10 milliards d’euros en 2021 et tenant, pour que dans deux ans tes », fustige Emilie Cariou, dépu­ 8 % du PIB la même année, que le mes de leur succès : le nombre de Mais aussi du côté des ménages
autant en 2022, au nom de la com­ nous ayons un outil industriel plus tée de la Meuse, ancienne membre gouvernement n’a pas encore re­ demandes d’aide à la rénovation précaires, qui se sont pour l’heure
pétitivité des entreprises. compétitif », avait justifié le minis­ du groupe La République en mar­ vue, apparaît en effet caduque. thermique des logements a dou­ vu allouer près de 3 milliards
« Je veux insister sur la nécessité tre de l’économie, Bruno le Maire, che (LRM). Et de rappeler que blé depuis le printemps, de 400 à d’euros d’aides (prime de solida­
de tenir les deux bouts de notre le 4 novembre, devant les députés. moins de 2 % des entreprises – les Pragmatisme 800 demandes par jour. Le fonds rité pour les bénéficiaires des APL
stratégie : la protection de l’écono­ Pas de quoi faire taire la contesta­ plus grosses – représentent les « Ça m’étonnerait que la baisse des d’accélération des investisse­ et du RSA au printemps et à
mie, et la relance économique. La tion. « La temporalité du plan est deux tiers des recettes de la cotisa­ impôts de production ait un impact ments industriels dans les territoi­ l’automne, gonflement de l’alloca­
baisse des impôts de production ne mauvaise : elle vise la compétitivité tion sur la valeur ajoutée des en­ majeur dès janvier sur l’installation res, doté de 400 millions d’euros, tion de rentrée scolaire…). « Si on se
va pas se traduire par des effets im­ de long terme alors que les entrepri­ treprises, l’un des deux impôts de nouvelles usines en France, ad­ dont 150 millions pour 2020, va rend compte qu’il faut faire davan­
médiats à trois semaines. C’est bien ses ont besoin d’aides à court terme, abaissés à partir du 1er janvier. met le député LRM Roland Les­ être gonflé par anticipation de tage pour les plus démunis, on le
pour cela qu’il faut l’engager main­ et elle n’alimente pas les plus peti­ Les critiques, qui émanaient jus­ cure. Cela nécessitera d’abord la le­ 100 millions supplémentaires fera », assure­t­on dans l’entou­
qu’ici principalement des opposi­ vée des incertitudes, et c’est loin pour cette même année, afin de rage de Bruno Le Maire. Côté en­
tions de gauche, trouvent désor­ d’être le cas. Mais le plan contient financer en temps et en heure treprises, le budget 2021 contient
Le déficit de la Sécurité sociale se creuse mais un écho à droite de l’échi­
quier. Dans un rapport publié le
aussi des choses utiles à court
terme, comme le soutien à l’embau­
tous les projets sélectionnés.
Quant aux embauches de jeunes,
une mission « urgence », pour le
moment vide, mais destinée à ac­
Plombé par les conséquences du Covid-19, le déficit de la 5 novembre, Jean­François Hus­ che des jeunes ou les 7 milliards soutenues par une prime de cueillir de nouvelles aides du
Sécurité sociale a de nouveau été revu à la hausse et devrait at- son, rapporteur Les Républicains d’euros mis dans la rénovation 4 000 euros, elles ont augmenté fonds de solidarité pour les petites
teindre 49 milliards d’euros en 2020, a annoncé, lundi 9 novem- (LR) de la commission des finan­ énergétique des bâtiments. » de 1,3 % (696 000 contrats de entreprises, notamment. Le calen­
bre sur Twitter, le ministre délégué chargé des comptes publics, ces du Sénat, juge ainsi le plan « On a mis les outils prévus et res­ moins de trois mois) en août­sep­ drier d’examen du texte, qui sera
Olivier Dussopt. Le niveau du déficit avait déjà été réévalué en « tardif et mal calibré ». Il y exhorte pecté les délais. On va continuer et tembre par rapport à 2019. débattu en deuxième lecture à l’As­
octobre alors qu’il avait été présenté à – 44,4 milliards d’euros fin le gouvernement à « réajuster » les on s’adaptera si nécessaire », ré­ « Je comprends les doutes liés au semblée en décembre, laisse
septembre. Cette nouvelle actualisation se fera par la voie d’un dispositifs pour « privilégier les pond­on à Bercy, où l’on explique reconfinement, mais ne changeons ouverte cette possibilité de pro­
amendement du gouvernement au projet de loi de financement mesures temporaires » afin de que plusieurs dispositifs du plan pas le calendrier ni l’ambition d’in­ longer, sans rupture, le « quoi qu’il
de la Sécurité sociale pour 2021. Adopté en première lecture par booster davantage l’économie dès de relance sont non seulement vestissement du plan, plaide le rap­ en coûte » en 2021. 
l’Assemblée le 27 octobre, le texte est en discussions au Sénat. 2021. La prévision d’une hausse de déjà sur les rails, mais même victi­ porteur (LRM) du budget, Laurent audrey tonnelier

Le taux de chômage atteint 9 % au troisième


trimestre, selon l’Insee
Un pourcentage supérieur de 0,9 % à celui des trois derniers mois de 2019

L a hausse était prévisible,


mais elle n’en est pas moins
intrigante, à première vue.
Au troisième trimestre, le nombre
de chômeurs, au sens du Bureau
emploi, stipulent qu’un individu
n’est considéré comme chômeur
qu’à plusieurs conditions (notam­
ment être disponible immédiate­
ment pour travailler et rechercher
Le recul de
l’activité attendu
en novembre est
dant négatif pour la période cou­
vrant les trois premiers trimestres,
l’emploi salarié reculant d’un peu
plus de 300 000. Il retrouve ainsi
un niveau comparable à celui de
Ursula Von der Leyen
Président, Commission
Européenne

international du travail (BIT), a for­ activement un poste). Or les per­ de 12 %. En avril, fin septembre 2018. Sahle-Work Zewde
Président, La République
Démocratique Fédérale
tement augmenté : + 628 000 sur sonnes correspondant à ce profil L’une des questions qui se po­
l’ensemble du territoire (outre­ avaient vu leur nombre reculer au
on avait assisté à sent est de savoir comment le
d’Ethiopie

mer compris, sauf Mayotte), selon printemps, à cause du confine­ un effondrement marché du travail va évoluer, alors Carolyn A. Wilkins
Premiere sous-gouverner,
Banque du Canada
les statistiques diffusées, mardi ment : certaines avaient cessé de que des mesures de confinement
10 novembre, par l’Insee. Le taux prospecter les entreprises dans les
de 31 % s’appliquent à nouveau pour con­ Mariya Gabriel
Commissaire Européen à
l'innovation, à la recherche,
de chômage s’établit désormais secteurs mis à l’arrêt tandis que tenir la propagation du SARS­ à la culture et à l'éducation
et jeunesse
à 9 % de la population active, soit d’autres n’étaient pas libres de CoV­2. D’après l’enquête de con­
un pourcentage supérieur (de leurs mouvements car elles devai­ Cette envolée du chômage a été joncture publiée lundi 9 novem­ Christine Lagarde
Président, Banque
0,9 point) à celui des trois derniers ent garder leurs enfants. En outre, « atténuée par le recours au chô­ bre par la Banque de France, ces Centrale Européenne

mois de 2019, avant que la crise la collecte des informations par mage partiel et par le basculement restrictions vont affecter l’activité, Mdm Halimah
Yacob
économique liée à l’épidémie de l’Insee s’était effectuée dans des dans l’inactivité de nombreuses mais dans des proportions qui de­ Président, La République
de Singapour
Covid­19 ne survienne. conditions très dégradées, en par­ personnes, qui ont cessé leurs dé­ vraient être inférieures à celles en­
Angel Gurria
Ces données sont de nature à se­ ticulier de la mi­mars à la mi­mai. marches pour décrocher un contrat registrées au deuxième trimestre : Secrétaire Général, OECD

mer la perplexité, dans la mesure de travail », décrypte Eric Heyer, de le recul attendu en novembre est
où durant l’été, l’économie a « Baisse en trompe-l’œil » l’Observatoire français des con­ de 12 %, tandis qu’en avril, on avait Monique
Nsanzabaganwa
connu une nette embellie, après la Résultat : le taux de chômage, au jonctures économiques. assisté à un effondrement de 31 %. Gouverneur Adjoint,
Banque nationale du Rwanda
brutale entrée en récession de la sens du BIT, avait enregistré, du­ Durant la même période – de dé­ Toutefois, il est presque acquis que
Alessandra
mi­mars. Une embellie qui s’est rant le premier semestre, « une but juillet à fin septembre –, l’em­ la crise va s’approfondir d’ici à la Perrazzelli
Sous-Gouverneur,
traduite par un reflux du nombre baisse en trompe­l’œil », pour des­ ploi salarié a enregistré une hausse fin de l’année : « Alors que nous es­ Banque d'Italie

de demandeurs d’emploi entre cendre à 7,1 %. « Le troisième tri­ assez nette : + 1,8 %, soit une pro­ timions la récession à 8,7 % du PIB Rania Nashar
juillet et septembre (– 11 % pour la mestre marque un retour à la nor­ gression des effectifs dans les en­ avant la seconde vague, nous esti­ PDG, SAMBA

catégorie A de Pôle emploi). male, concernant les comporte­ treprises de près de 345 000, selon mons aujourd’hui qu’elle sera entre INSCRIVEZ-VOUS!
Ces tendances, malaisées à sui­ ments de recherche [d’emploi] », une « estimation flash » de l’Insee. 9 % et 10 % », a indiqué, lundi, Fran­ womens-forum.com
vre et à démêler, tiennent au fait souligne l’Insee, ce qui a pour effet Ces chiffres reflètent une amélio­ çois Villeroy de Galhau, le gouver­
que les enquêtes de l’Insee ont été d’accroître le nombre de chô­ ration car, durant les six premiers neur de la Banque de France. Des
bousculées par un contexte hors meurs. Il s’agit donc d’un rebond, mois de l’année, on avait observé projections un peu moins pessi­ MEMBRES DU COMITÉ STRATÉGIQUE DU WOMEN'S FORUM

norme. Premier élément à men­ « en partie mécanique », mais qui le mouvement inverse, avec quel­ mistes que celles de Bercy, qui ta­
tionner : les normes du BIT, qui « témoigne bien (…) d’une nette dé­ que 650 000 destructions de pos­ ble sur – 11 % en 2020. 
sont différentes de celles de Pôle gradation du marché du travail ». tes. Au total, le bilan reste cepen­ bertrand bissuel
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
16 | MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

« Il faut rouvrir les commerces au plus vite »
Le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, plaide pour une meilleure articulation entre santé et économie

ENTRETIEN

A lors que les commerces


jugés « non essentiels »
sont de nouveau fermés
depuis le reconfinement, le
30 octobre, le président du Me­
def, Geoffroy Roux de Bézieux,
qui assure avoir mis en garde
l’exécutif, estime qu’« il y a un ris­
que » que leur colère « se tourne
vers le gouvernement ».

Comprenez­vous la colère qui


monte autour de la question
de l’ouverture des commerces ?
Je ne suis pas surpris, car j’avais
prévenu le gouvernement avant
la décision. Il y a une profonde co­
lère, un profond désespoir qui
s’est installé chez des centaines
de milliers d’entrepreneurs, par­
ticulièrement les commerçants,
parfois confrontés à des situa­
tions kafkaïennes. Ce qu’il faut
comprendre, c’est qu’en leur im­
posant ces nouvelles mesures de
confinement, on met en péril,
dans beaucoup de cas, ce qui
constitue leur patrimoine, le tra­
vail de tout une vie. Certains ne se
remettront pas de cette crise.

Qu’allez­vous demander
au cours de la réunion qui doit
se tenir, jeudi 12 novembre,
à Bercy sur le sujet ?
La bonne solution, c’est de rou­
vrir les commerces au plus vite.
Peut­être avec des conditions sa­
nitaires plus strictes, des jauges à
revoir, un système de rendez­
vous. Mais on ne peut pas passer
le mois de décembre avec des ma­
gasins fermés. Ce serait un tsu­
nami économique. Et j’ajoute que A l’hôtel Matignon, à Paris, le 9 juillet. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP
l’impact va au­delà des commer­
ces : quand les magasins de jouets
sont fermés, ce sont des fabri­ l’on va devoir vivre et travailler Etes­vous favorable aux tests nisation du travail qui conduit à ce C’est plus difficile pour les servi­
cants qui sont touchés. avec le virus jusqu’à ce qu’un vac­ en entreprises pour identifier
« On ne peut que l’on soit au plus près du ter­ ces aux entreprises, et catastro­
cin soit disponible. C’est ça la réa­ les salariés infectés par le pas passer rain. Par contre, il y a des inva­ phique pour les commerces. Ce
A quelle date faut­il rouvrir ? lité. Le gouvernement ne peut pas SARS­CoV­2 ? riants, des têtes de chapitre qui qui est difficile à appréhender en
Le plus important est de donner prendre des décisions en quaran­ Oui. Utiliser l’entreprise comme
le mois de doivent servir de repères. Au­ économie, c’est la psychologie
rapidement un signal, une pers­ te­huit heures, auxquelles nous vecteur de cette lutte contre l’épi­ décembre avec jourd’hui, il y a à peu près 1 000 en­ collective et l’effet de halo sur les
pective. Les entrepreneurs ont ne sommes ni préparés ni asso­ démie me paraît constituer un treprises qui ont des accords. Il autres secteurs avec l’arrêt des in­
besoin d’anticiper et d’espoir ciés. Ce qu’on attend de l’exécutif, élément de la stratégie à mettre
des magasins faut qu’il y en ait plus. Sans comp­ vestissements et des embauches
pour vivre. Il y a un risque que c’est une stratégie sanitaire et en place. Les employeurs appli­ fermés. Ce serait ter les circonstances exception­ en attendant d’y voir clair. Cela se
cette colère se tourne vers le gou­ économique de long terme. Dans quent déjà beaucoup les gestes nelles, celles de la pandémie, qui diffuse partout, de l’autoentre­
vernement. Si, en décembre, les ce contexte, la parole publique est barrières. Ils pourraient aussi
un tsunami sont appelées à durer et qui doi­ preneur qui repousse le rachat
commerces non alimentaires très importante, et le stop­and­go faire la promotion de l’applica­ économique » vent nous amener à préciser un d’un camion à pizzas à la suspen­
sont fermés, il sera difficile de est dévastateur pour la confiance. tion Tous AntiCovid, proposer à certain nombre de choses. sion d’un mégaprojet de produc­
maîtriser ce que l’on voit monter. leurs salariés des tests sur la base tion d’hydrogène vert. Des mil­
Qu’est­ce qui pèche dans la défi­ du volontariat. A plus long terme, trôles n’est pas la bonne solution. Faut­il revoir le plan de relance liers de microdécisions qui font
Ce sera plus difficile pour nition des mesures sanitaires ? ils devront probablement préve­ Qu’on les accompagne, bien sûr, présenté par le gouvernement que l’économie ralentit.
les restaurants… L’absence de lien entre les ac­ nir les problèmes de santé liés à la mais attention à ne pas avoir une en septembre pour y intro­ Le scénario d’écroulement est
Prenez l’exemple de Singapour. teurs économiques et le monde sédentarité qui aggravent le ris­ vision trop parisiano­centrée. Ce duire davantage de mesures écarté, mais il subsiste un risque
Pourquoi ne pas demander aux scientifique. Il ne faut pas que l’on que d’hospitalisation. n’est pas toujours facile. Dans l’in­ de court terme ? très fort de déclassement vis­à­
gens qui veulent aller au restau­ se retrouve dans une situation où dustrie notamment, la cohésion Ce plan est important, il ne faut vis de l’Allemagne ou de la Chine.
rant d’accepter d’être géolocali­ les médecins deviennent les en­ Comment expliquez­vous sociale entre cols bleus et cols pas le sacrifier sur l’autel du court Cela dépendra de la profondeur
sés ? Il faut qu’on accepte que nemis des entrepreneurs, et réci­ la réticence des entreprises blancs n’est pas simple quand il y terme. Nous sommes d’accord de la crise, mais aussi de la ma­
cette technologie soit mise tem­ proquement. Nous devons être vis­à­vis du télétravail à 100 % ? a le télétravail. avec sa philosophie générale de nière dont on tracera des perspec­
porairement au service de la lutte capables d’entretenir un dialogue Elles ne sont pas réticentes. soutien de l’offre et le choix d’être tives économiques. Reste la pers­
contre la pandémie. entre les deux sphères, faute de C’est en train de se mettre en Qu’attendez­vous de la négo­ sélectifs. Il faut continuer à prépa­ pective du vaccin, qui changera
quoi nous allons nous priver d’in­ place, même si ça aurait pu être ciation entre partenaires rer l’industrie de demain. En re­ profondément la donne. On aper­
Comment redonner des telligence collective. Tout l’enjeu plus rapide. Globalement, les en­ sociaux sur le sujet, alors que vanche, il faut s’interroger sur le çoit la lumière au bout du tunnel
perspectives aux entreprises ? est d’arrêter ensemble une straté­ treprises respectent le protocole le patronat refuse qu’il en soutien à ce que j’appelle l’écono­ depuis hier [les laboratoires Pfizer
Soyons justes : on a tous été pris gie sanitaire et économique qui sanitaire sur le télétravail – ce qui sorte un cadre contraignant ? mie présentielle : la culture, le (Etats­Unis) et BioNTech (Allema­
de court par l’ampleur de cette nous permette de tourner pen­ n’est pas simple – et cela se fait Il faut un cadre, mais chaque sec­ tourisme, l’événementiel, la res­ gne) ont annoncé lundi que leur
deuxième vague. Maintenant, ce dant les six prochains mois, à dans la plupart des cas dans le dia­ teur et chaque entreprise a un tauration, les services à domicile. vaccin était « efficace à 90 % »].
qui semble se dessiner, c’est que 90 % de notre potentiel. logue social. Les menacer de con­ contexte particulier et une orga­ Nous ne voulons pas d’un scé­
nario schumpétérien, qui suppo­ Pourquoi l’Allemagne semble­
serait que les destructions d’en­ t­elle mieux s’en sortir ?
Sur la réforme des retraites, « évitons de crisper le débat » treprises aujourd’hui seront com­
pensées par les créations de de­
Il y a de multiples raisons. Le
pays a été plus épargné que la
main. Ce serait accepter une perte France lors de la première vague,
Avez­vous constaté un changement lutte contre la pandémie, donc évitons de treprise. Rappelons que le marché du tra­ de l’appareil productif et de sa­ le confinement a donc été moins
de méthode depuis l’arrivée de Jean crisper le débat, alors que nous sommes vail, avant l’entrée en récession liée au Co­ voir­faire. Nous avons donc lancé dur et l’activité a continué. La
Castex à Matignon, en juillet ? encore en mode « survie ». Toutefois, je vid­19, ne fonctionnait pas, avec beaucoup un groupe de travail pour plan­ France subit une triple peine : un
Il y a beaucoup de réunions et de concerta­ crois qu’une mesure paramétrique avant de postes non pourvus, des métiers en ten­ cher sur l’idée d’un plan de redé­ confinement plus strict, un redé­
tions organisées, c’est plutôt bienvenu. 2022 s’imposera. sion… La réforme permettait d’apporter marrage de cette économie. Une marrage plus lent et une spéciali­
Mais on regrette parfois que ces concerta­ des solutions à ces problèmes. sorte de plan de relance numéro sation économique dans les ser­
tions ne donnent pas lieu à plus d’écoute. La réforme de l’assurance­chômage, deux, que l’on pourrait activer, vices, le commerce et le tourisme,
Quant aux dix­sept sujets inscrits à dont l’entrée en vigueur a été reportée Les syndicats vous trouvent peu disert non pas maintenant, mais dans qui nous pénalise plus. Nous re­
l’agenda social, ce n’était déjà pas raisonna­ au 1er avril 2021, vous paraît­elle sur le partage de la valeur. Cela n’inté­ six mois. trouvons cette séquence dans le
ble en juillet ; ça ne l’est plus du tout possible, voire souhaitable, malgré resse­t­il pas le Medef ? reconfinement, mais avec une
aujourd’hui. Il faut se concentrer sur les l’hostilité des syndicats ? Il faut déjà avoir de la valeur à partager. Je Fin octobre, vous brandissiez économie plus affaiblie. Ce décro­
quelques sujets qui comptent. Souhaitable, elle l’est. Peut­elle être mise ne comprends pas, alors que la loi Pacte la menace d’un écroulement chage n’est pas irrémédiable. Si
en œuvre ? Tout va dépendre de la situa­ [promulguée en 2019] a réformé l’intéresse­ de l’économie. Le redoutez­ on est capable de trouver la
La réforme des retraites en fait­elle tion de l’emploi au premier trimestre. A ment et la participation, que le sujet soit vous toujours ? bonne articulation entre santé et
partie, selon vous ? l’issue du premier confinement, des prévi­ remis sur la table. La vraie question est de Quand j’ai dit cela, je me plaçais économie, et si on peut relancer
C’est un sujet qui compte par son impor­ sionnistes tablaient sur 1 million de chô­ trouver des moyens pour que l’intéresse­ dans la perspective d’un confine­ l’économie présentielle, on s’en
tance, mais il est impossible, voire contre­ meurs supplémentaires à la fin de 2020, ment et la participation payée en 2021 au ment total, comme en mars. Cette sortira. 
productif, de vouloir le traiter tant que mais, finalement, nous en serons loin. En titre de l’exercice 2020 ne soient pas trop fois, nous avons été entendus, propos recueills par
nous ne sommes pas sortis de la pandé­ revanche, cette flambée du nombre d’ins­ amputés par les résultats catastrophiques sauf en ce qui concerne le com­ raphaëlle besse desmoulières,
mie. Idem pour une réforme qui viserait à crits à Pôle emploi peut se produire en 2021 des entreprises cette année.  merce. Pour le reste, l’industrie bertrand bissuel,
redresser les comptes. On a besoin d’une si nous sommes incapables de donner ra­ propos recueillis par tourne à 90 % de ses capacités. philippe escande
certaine unité politique nationale dans la pidement des perspectives aux chefs d’en­ r. b. d., b. bi., p. es. et bé. m. Même chose pour le bâtiment. et béatrice madeline
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 économie & entreprise | 17

Avec le deuxième
confinement, la panique
se répand parmi les
commerçants français
Depuis le 30 octobre, déjà 200 000 indépendants ont
fermé boutique. Sept d’entre eux, que « Le Monde »
avait rencontrés lors du premier confinement,
se confient. Entre fatalisme, amertume et angoisse

TÉMOIGNAGES L’historique L’inquiétude de ce dirigeant de


62 ans porte maintenant sur dé­
bordeaux, lille, marseille
et lyon ­ correspondants
enseigne cembre, « potentiellement le troi­
sième mois » qui contribue le plus
lyonnaise

S
ix mois après le premier aux résultats de l’entreprise. Dès
confinement destiné à de décoration lors, il espère pouvoir « rouvrir »
lutter contre la crise sani­ ses boutiques au plus tôt, « sinon,
taire liée au Covid­19, Le
Benoit-Guyot, ce sera l’estocade, comme pour
Monde a réinterrogé les commer­ fondée en 1899, beaucoup de commerces indépen­
çants de Lille, Marseille, Paris, dants ». L’entrepreneur redoute
Lyon et Dolus­d’Oléron (Charen­
risque les risques sanitaires élevés lors
te­Maritime) rencontrés à la mi­ la disparition des fêtes de fin d’année. « Le
avril. A la résignation dont ils fai­ 31 décembre, on picole, on danse et
saient preuve au printemps ont on s’embrasse, c’est bien connu…
succédé le désespoir et la colère tes. Mais, dès septembre, on a senti au risque de se contaminer », ju­
de devoir fermer leurs établisse­ l’angoisse remonter. » ge­t­il, ajoutant que, « franche­
ments à la veille de l’habituelle Particulièrement prudente, ment », la Saint­Sylvestre 2020
ruée des achats de Noël. La possi­ Mme Renaux­Guez n’a pas touché « est le réveillon à ne pas fêter ».
bilité de vendre en ligne et de li­ au million d’euros d’aide (au taux
vrer en magasin n’est pas une so­ de 0,25 %) de la Banque publique « Il faut repartir dans
lution miracle, alors que novem­ d’investissement (BPI), reçu dès la paperasserie, avec toujours
bre et décembre peuvent repré­ avril. « Je le garde par sécurité, la peur au ventre »
senter jusqu’à 60 % de l’activité mais je sais que, si je l’utilise, je Olivier Delange, fondateur du
d’un détaillant de jouets. n’arriverai pas à le rembourser », salon de coiffure l’Ecosalon, à Paris
Or dans le même temps, ils ex­ redoute­t­elle. Les deux premiers En mai, grâce aux aides déci­
pliquent que leurs différends avec jours du confinement de dées par le gouvernement et l’ob­
leurs bailleurs et leurs assureurs l’automne, Maison Empereur, tention d’un prêt garanti par
ne sont toujours pas réglés. A parce qu’étant un magasin de bri­ l’Etat (PGE), Olivier Delange a
l’instar des 200 000 commer­ colage autorisé à vendre des pro­ réussi à rouvrir son salon de coif­
çants concernés par ces fermetu­ duits jugés essentiels, a ouvert. fure « nature, bio et développe­
res administratives en France, et Mais le test n’a pas été probant. ment durable », dont il a créé le
en dépit de la flambée de la pan­ « J’ai perdu beaucoup d’argent concept en 2010 à Paris, dans le
démie, tous espèrent que le gou­ pendant ces deux jours car le flux 15e arrondissement. Après deux
vernement autorisera la réouver­ de clients est trop faible », regret­ mois de fermeture imposée, ce
ture des commerces de produits te­t­elle. Depuis, la chef d’entre­ fut « une claque » : « Nous avions
non essentiels dès le 12 novembre. prise a placé l’essentiel de ses trois fois plus de clients que d’ha­
trente­deux salariés en chômage bitude », glisse­t­il, en se rappe­
« Laissez­nous travailler » partiel, ne gardant qu’un vendeur lant avoir eu alors l’impression
Thierry Wainstein, détaillant au rayon quincaillerie. « Et d’être entouré « d’un millier de
de chaussures Félix Shoes, à Lille l’équipe de la boutique en ligne », personnes » après « être revenu
Après « l’abnégation » dont il a précise l’héritière de cette maison d’une île déserte ». Le coiffeur est
fait preuve lors du premier confi­ fondée en 1827. Tous ses projets alors heureux de ne pas avoir été
nement, Thierry Wainstein, troi­ sont gelés. « Autour de nous, on oublié par sa clientèle.
sième génération à la tête de la voit les rideaux se fermer, déplore­ Mais, après « avoir déjà mal vécu
boutique de chaussures Félix t­elle. Il faudra plusieurs années le confinement […], la fatigue se
Shoes, à Lille, a la « rage ». Sa bou­ pour se relever de ce qui se passe fait sentir ». M. Delange est alors
tique affiche une baisse de 25 % aujourd’hui. » contraint à neuf semaines de re­
du chiffre d’affaires. Jusqu’ici, pas pos, loin de son salon que ses em­
de licenciements. Mais il prévoit « Le 31 décembre, franchement, ployés ont dû gérer à sa place. Le
désormais « une catastrophe » c’est le réveillon à ne pas fêter » 26 octobre, il venait à peine de re­
tant « l’ambiance est bizarre ». Patrice Boulard, cofondateur prendre son activité lorsque Bertrand Guyot, directeur de l’enseigne de décoration Benoit­Guyot (en haut), à Lyon,
« L’argent est là, mais les clients de la marque de bijoux Retour « bingo, reconfinement ». Depuis, et Julie Bru et Ianis Foirier, patrons du Puits d’amour, concept­store, à Bordeaux, le 6 novembre.
n’ont plus envie de consommer, de plage, à Dolus­d’Oléron « il faut repartir dans la paperasse­ BRUNO AMSELLEM/DIVERGENCE POUR «LE MONDE» ET RODOLPHE ESCHER POUR «LE MONDE»
préférant faire des économies au (Charente­Maritime) rie, avec toujours la peur au ven­
cas où. » A la question « Comment ça va tre », regrette­t­il, s’inquiétant de
Ce détaillant indépendant de depuis le premier confine­ sa capacité à « rouvrir, financière­ de garantie abondé par ceux qui tenir avec la trésorerie économi­
chaussures avait pourtant bien ment ? », Patrice Boulard, fonda­ ment parlant ». Pour cela, il ont l’autorisation d’ouvrir leurs
Pour beaucoup, sée sur l’année 2019. Cette fois, ce
redémarré son activité, au lende­ teur de la marque oléronaise de compte demander un nouveau points de vente. Quant à la livrai­ la période chef d’entreprise, qui travaille
main du déconfinement de mai. bijoux Retour de plage, répond PGE, alors qu’il devra, dès le son en magasin de commandes avec Julie Bru, sa compagne, est
« C’était extraordinaire. Les quinze qu’il « [fait] ce qu’il peut pour gar­ 1er janvier 2021, rembourser le effectuées en ligne, c’est « un pan­
de ventes de plus défaitiste. Car novembre et
premiers jours, on pensait même der le moral ». Ses huit magasins précédent, de 8 000 euros. sement sur une jambe de bois, à cadeaux de Noël décembre sont leurs deux
qu’on rattraperait ce qu’on avait sont de nouveau fermés depuis le peine 5 % à 10 % du chiffre d’affai­ meilleurs mois de l’année. Dans
perdu. » La fièvre acheteuse est 31 octobre. Lors des vacances sco­ « Si je n’ouvre pas début res », estime M. Guyot, insistant
qui s’ouvre cette boutique du centre­ville
vite retombée. « Il faut nous laisser laires de printemps, M. Boulard décembre, c’est mort » sur le fait que le commerce ne est capitale bordelais, la décoration, bijoux et
exercer. On est en train d’asphyxier se projetait avec angoisse sur Bertrand Guyot, gérant de trois peut exister portes fermées. autres objets de créateurs ont en
l’économie », lance M. Wainstein, juillet et août, les ventes de ces boutiques de décoration, à Lyon effet le vent en poupe lors des fê­
qui plaide pour une annulation de deux mois permettant à la so­ Pour Bertrand Guyot, le reconfi­ « Axa m’a accordé 180 euros. ses », avance la gérante, qui ful­ tes de Noël.
ses loyers. « Quoi qu’il arrive, il y ciété de constituer sa trésorerie et nement tombe « au pire des mo­ C’est limite insultant » mine contre son assureur. « Axa « En 2019, le magasin avait gé­
aura des morts du Covid­19, donc de payer les salaires de ses 50 em­ ments ». Le commerçant lyonnais Fanny Haemmerlin, gérante m’a accordé 180 euros de rem­ néré 12 000 euros de chiffre d’affai­
laissez­nous travailler. » ployés pour toute l’année. exploite trois magasins de déco­ du magasin Bonhomme de bois, boursement pour la précédente res en novembre. Avec mon acti­
Contre toute attente, son acti­ ration. Il avait réussi à surmonter à Lyon fermeture obligatoire. C’est limite vité de découpe sur bois, on arri­
« Il faudra plusieurs années vité a légèrement progressé cet la fermeture du printemps, à la fa­ Quand elle « fait trois ventes par insultant », déplore Mme Haem­ vait à 18 000 euros », explique Ia­
pour se relever » été par rapport à 2019. L’enseigne, veur d’« une très forte reprise » dès “click and collect” dans la jour­ merlin. A l’en croire, le commerce nis. « Là, on va avoir zéro, se
Laurence Renaux­Guez, qui génère 5 millions d’euros de le mois de mai, grâce à une clien­ née », c’est « une petite victoire », de proximité « est anéanti au pro­ désole­t­il. Or on avait sorti beau­
gérante de la quincaillerie chiffre d’affaires annuel, a bénéfi­ tèle désireuse de renouveler la dé­ confie Fanny Haemmerlin, gé­ fit des grandes surfaces et d’Ama­ coup de trésorerie en septembre
Maison Empereur, à Marseille cié de l’afflux de touristes sur la coration de la résidence dans la­ rante de la boutique Bonhomme zon, dont on subventionne les en­ pour prévoir Noël ». Comme Ianis
« Je suis dans ma boutique et j’ai côte Atlantique. Elle a pu mainte­ quelle elle s’était confinée deux de bois, à Lyon. Dans cette petite trepôts ». Il faut maintenant agir et Julie travaillent en couple, ils
presque envie de pleurer. On vient nir l’embauche d’intérimaires mois durant. Il a alors reconstitué boutique de jeux et jouets, qui « sur les loyers, la TVA, les assu­ touchent les 1 500 euros d’aide de
de recevoir toute la marchandise pour la saison. Et, bien que le son stock, à la veille de Noël, cette « réalise 60 % de ses ventes entre reurs ». A défaut, elle devrait met­ l’Etat pour eux deux, et non cha­
commandée pour Noël… C’est une manque à gagner imputable au période « vitale ». septembre et décembre », « les fac­ tre la clé de son magasin, ouvert cun. « Tout part dans les charges.
catastrophe. » A la Maison Empe­ Covid « s’élève aujourd’hui à « Pour nous, les fêtes de Noël, c’est tures s’accumulent » depuis le voilà dix ans, sous la porte. Vu notre trésorerie, on aura du
reur, magasin du centre­ville de 650 000 euros », le dirigeant a 40 % du résultat annuel. Si je printemps. Et, « cette fois », la fer­ mal à tenir plus de trois mois »,
Marseille aux 5,5 millions d’euros payé ses bailleurs, tout en sanc­ n’ouvre pas début décembre, c’est meture administrative de cet « Les aides partent précise Ianis, qui se demande
de chiffre d’affaires annuel, l’opti­ tuarisant le prêt garanti par l’Etat mort », craint M. Guyot. L’histori­ automne pour lutter contre la dans les charges » comment il va pouvoir payer le
misme et la soif d’entreprendre de 600 000 euros obtenu au prin­ que enseigne lyonnaise Benoit­ flambée de l’épidémie « risque Ianis Foirier et Julie Bru, loyer de son logement. 
de Laurence Renaux­Guez, 52 ans, temps. « Inutile d’y toucher et de Guyot, fondée en 1899, risque la d’être fatale », craint­elle. commerçants au Puits d’amour, juliette garnier,
sont à terre. « En avril, on pensait s’endetter », dit­il, alors que son disparition et met en péril neuf La période de ventes de cadeaux concept­store, à Bordeaux claire mayer,
que c’était juste un mauvais mo­ résultat est réduit à néant et que emplois salariés. La seule solu­ de Noël qui s’ouvre est capitale. Pendant le premier confine­ laurie moniez,
ment à surmonter. L’été a été très la société devra payer toutes « les tion, juge­t­il, résiderait dans des Elle « nous assure la trésorerie ment, Ianis Foirier s’efforçait de cécile prudhomme, gilles rof
bon, grâce à de nombreux touris­ charges qui ont été reportées ». aides significatives ou un fonds pour le reste des périodes creu­ garder le cap, espérant pouvoir et richard schittly
0123
18 | économie & entreprise MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

Covid­19 : Pfizer
relance l’espoir
d’un vaccin rapide
La Big Pharma, associée à la biotech
allemande BioNTech, évoque 90 %
d’efficacité de son candidat­vaccin

S
erait­ce la lumière au Street, le Dow Jones a connu sa Le vaccin
bout du tunnel ? Alors plus forte hausse depuis juin, en de Pfizer­
que le nombre de morts gagnant 2,95 %, et l’indice S&P BioNTech en
du Covid­19 s’élève à plus 500 a pris 1,17 %. L’action Pfizer a test à Ankara,
de 1,25 million de personnes dans grimpé de 7,69 %. Les marchés le 27 octobre.
le monde, et que les couvre­feux européens se sont envolés, Paris, DOGUKAN KESKINKILIC/
et reconfinements se multiplient Londres et Milan affichant leur ANADOLU AGENCY
à travers la planète, le géant phar­ meilleure performance en une VIA AFP
maceutique américain Pfizer et séance depuis mars, et Francfort
son partenaire allemand BioN­ depuis mai.
Tech ont annoncé, lundi 9 no­ Du côté de la communauté
vembre, que leur candidat­vaccin, scientifique, « c’est clairons et
administré en deux injections, trompettes, mais on attend de voir
était efficace à plus de 90 %. la suite », résume Bruno Pitard, di­ des patients prenant en charge ments médicaux. Son vaccin est neca ont repris après plus de six
« Nous pensons que cette étape re­ recteur de recherche du CNRS au une partie du travail habituelle­
« Nous n’avons fondé sur la même technique de semaines d’interruption. Ce labo­
présente un pas en avant significa­ centre de cancérologie et d’im­ ment réalisé en laboratoire. Pour eu droit qu’à l’ARN messager. Et les résultats de ratoire prévoit tout de même
tif pour le monde dans notre ba­ munologie Nantes­Angers. « C’est gagner du temps, Pfizer et BioN­ sa phase 3, réalisée sur 30 000 pa­ d’annoncer les résultats d’effica­
taille contre le Covid­19 », a déclaré prometteur, indéniablement. Mais Tech ont commencé à fabriquer le
un communiqué tients, devraient eux aussi être cité « plus tard cette année ».
le PDG de Pfizer, Albert Bourla. on ne pourra se prononcer vrai­ vaccin avant même de savoir s’il de presse, et les annoncés en novembre. « En
Ces résultats intermédiaires ont ment qu’après avoir lu la publica­ serait efficace. Ils prévoient de toute logique, ses résultats d’effi­ Retards
été obtenus au cours des essais de tion des résultats dans une revue produire jusqu’à 50 millions de
communiqués de cacité devraient être positifs, es­ Les essais de phase 2 avaient ré­
phase 3, entamés le 27 juillet 2020. scientifique. Pour l’instant, nous doses (soit suffisamment pour presse, c’est fait time Bruno Pitard, du CNRS. Mais vélé que son vaccin entraînait
Dernière étape de tests clini­ n’avons eu droit qu’à un communi­ protéger 25 millions de person­ dans la mesure où Moderna utilise une réponse immunitaire « en­
ques avant la mise sur le marché, qué de presse, et les communiqués nes) dès cette année. Jusqu’à
pour la Bourse » des doses plus fortes d’ARN­M, plus courageante » aussi bien chez les
la phase 3 se pratique à grande de presse, c’est fait pour la 1,3 milliard en 2021. BRUNO PITARD de lipides et d’adjuvants que Pfizer, jeunes adultes que chez les per­
échelle, et consiste à évaluer si le Bourse. » Même enthousiasme « C’est une bonne nouvelle… directeur de recherche il faudra veiller à la toxicité. » En sonnes âgées. Quant aux cher­
vaccin est sûr et protège de la ma­ prudent de la part de l’infectiolo­ pour les pays à haut revenu, es­ au CNRS termes d’accès, ce vaccin ne cons­ cheurs de Johnson & Johnson,
ladie. D’après les résultats com­ gue Odile Launay, qui coordonne time Suerie Moon, codirectrice tituera pas davantage une solu­ dont les essais ont repris le même
muniqués lundi, une personne le centre d’investigation clinique du Global Health Center de l’Insti­ tion mondiale – il devrait être jour que ceux d’AstraZeneca aux
exposée au virus ayant reçu ce de Cochin­Pasteur et le réseau tut de hautes études internatio­ dont dix en essais cliniques de vendu aux Etats­Unis plus ou Etats­Unis (mais pas encore dans
vaccin a 90 % de chances de plus français de recherche clinique en nales et du développement phase 3. Des chiffres à peine moins au même prix que celui de tous les pays participants), ils es­
de ne pas tomber malade qu’une vaccinologie. « Ces résultats sont (IHEID) de Genève. Ce vaccin doit croyables, quand on sait qu’en Pfizer. « On est loin des tarifs pro­ pèrent disposer de résultats inter­
personne non vaccinée. Forts de très encourageants, mais nous ne être stocké à environ – 70 °C, ce qui temps normal il faut plus de dix posés par AstraZeneca, qui tour­ médiaires début 2021.
ce score, Pfizer et BioNTech en­ sommes pas au bout du chemin. suppose un respect de la chaîne du ans pour développer un vaccin. A nent autour de 3­4 dollars la Annoncés coup sur coup, ces re­
tendent demander une autorisa­ Beaucoup de questions restent en froid très contraignant. Quant au l’avant du peloton, quatre vaccins dose », regrette Suerie Moon. tards avaient douché les espoirs,
tion d’utilisation d’urgence à la suspens. » prix fixé aux Etats­Unis, à chinois, un russe et cinq occiden­ Les vaccins à ARN devancent dé­ particulièrement en Europe, qui
Food and Drug Administration 25­30 dollars la dose, soit taux – Pfizer­BioNTech, AstraZe­ sormais leurs concurrents à « vec­ avait beaucoup misé sur ces deux
américaine (FDA) d’ici la fin no­ Technologie nouvelle 50­60 dollars le vaccin, il ne pré­ neca­université d’Oxford, John­ teur viral » développés par la candidats­vaccins. Entre août et
vembre. De quoi enfin nous auto­ Les interrogations sont d’autant sage rien de bon pour les pays en son & Johnson, Novavax et Mo­ firme anglo­suédoise AstraZe­ octobre, la Commission euro­
riser à y croire : le monde devrait plus nombreuses que, s’il est ho­ développement. » En outre, Pfizer derna – jouent des coudes dans neca ou les Américains de John­ péenne a en effet finalisé des ac­
disposer d’un vaccin. mologué, le candidat de Pfizer et ne participe pas au dispositif Co­ l’espoir de sortir le vaccin en pre­ son & Johnson. Plus complexes à cords de précommandes avec As­
Donald Trump, qui rêvait d’un BioNTech sera le premier vaccin vax, une plate­forme de finance­ mier. D’un point de vue concur­ fabriquer, ces vaccins contien­ traZeneca et Johnson & Johnson,
vaccin arrivé juste à temps pour ARN jamais approuvé pour ment pilotée par l’OMS qui faci­ rentiel, les résultats de l’équipe nent des virus atténués déjà con­ ainsi qu’avec le duo Sanofi­GSK
favoriser sa réélection à la Mai­ l’homme. Cette technologie nou­ lite l’accès des pays pauvres au Pfizer­BioNTech sont sans con­ nus, dont le génome est modifié (dont les essais de phase 3 de­
son Blanche, a salué une « excel­ velle, dite de l’ARN messager, con­ vaccin. « J’espère que parmi les teste un coup dur pour ses com­ pour lui faire produire des protéi­ vraient commencer en décem­
lente nouvelle » survenue, ironie siste à injecter dans l’organisme autres vaccins, dont les résultats pétiteurs. Mais d’un point de vue nes du SARS­Cov­2. L’un et l’autre bre). Depuis, l’exécutif européen
de l’histoire, deux jours après sa des brins d’instructions généti­ seront publiés dans les semaines scientifique, « ils sont encoura­ fabricants ont vu leurs essais sus­ a conclu d’autres accords avec
défaite. Son successeur, Joe Bi­ ques, qui diront aux cellules ce qui viennent, il y en aura un à dose geants pour les autres vaccins du pendus après l’apparition de ma­ Moderna, l’allemand CureVac et,
den, qui annonçait lundi la mise qu’il faut fabriquer – en l’occur­ unique, vendu à un prix abordable même type comme celui de Mo­ ladies inexpliquées chez certains a annoncé lundi la présidente de
en place d’une cellule de crise rence, un antigène spécifique du et peu sensible à la chaleur, que derna, dont les chances se trouvent participants. Ces interruptions la Commission Ursula von
consacrée au Covid­19, a vu dans coronavirus contre lequel le sys­ l’on pourra distribuer à tous. » clairement augmentées », précise sont relativement fréquentes der Leyen, BioNTech et Pfizer. Ce
cette annonce un signe d’« es­ tème immunitaire produira des Car si Pfizer et BioNTech sont les l’infectiologue Odile Launay. dans le cadre d’essais à grande contrat sera finalisé « bientôt »,
poir ». Le directeur général de anticorps. Cette méthode pré­ premiers à publier des résultats Moderna partage en effet plu­ échelle – lundi, au Brésil, l’essai du pour une commande allant « jus­
l’Organisation mondiale de la sente un avantage­clé dans la positifs pour des essais cliniques sieurs points communs avec le candidat­vaccin chinois de Sino­ qu’à 300 millions de doses ». Qu’il
santé (OMS), Tedros Adhanom course à laquelle se livrent les fa­ à grande échelle, ils sont loin duo Pfizer­BioNtech. Comme vac, dérivé d’un coronavirus s’agisse du candidat de Pfizer ou
Ghebreyesus, a jugé la nouvelle bricants depuis la découverte of­ d’être les seuls dans le peloton de BioNtech, une société allemande amoindri, a ainsi été arrêté après d’un autre, la Commission table
« encourageante ». La réaction la ficielle du virus le 9 janvier 2020 : tête. Le 3 novembre, l’OMS comp­ d’environ 1 500 employés, c’est un « incident grave » constaté sur un premier vaccin disponible
plus spectaculaire est venue des elle permet de produire des vac­ tabilisait 47 candidats­vaccins ac­ une « biotech » qui n’a jamais pro­ chez un volontaire, le 29 octobre. « début 2021 ». 
marchés financiers : à Wall cins très rapidement, l’organisme tuellement testés sur l’homme, duit ni mis sur le marché de traite­ Le 23 octobre, les essais d’AstraZe­ chloé aeberhardt

Un « résultat extraordinaire » qui soulève des questions


Le taux affiché par Pfizer pourrait évoluer et ne permet pas de déterminer la durée d’immunité apportée par le produit

E fficace à 90 % ! Le résultat
annoncé, lundi 9 novem­
bre, par le laboratoire
Pfizer et son partenaire allemand
BioNTech, au cours de la troi­
natrice du réseau français de re­
cherche clinique en vaccinologie,
de résumer : « On pouvait difficile­
ment espérer mieux. »
Mais que signifie exactement
traitement se heurte à de lourdes
considérations éthiques.
Pfizer et BioNTech ont donc
réalisé un essai dit de phase 3. Ils
ont enrôlé 43 538 participants. A
attendu les contaminations. Le
chiffre de 90 % affiché signifie
donc que les personnes vaccinées
ont eu 90 % de risque en moins
d’attraper la maladie, ou encore
demandé d’attendre la déclara­
tion de 62 malades. Finalement,
ce sont même 94 malades qui ont
vu leur dossier étudié. Ce dernier
travail n’a pas été réalisé par Pfi­
apportée par le produit reste de
courte durée. M. Pitard émet une
autre réserve. « Ils devraient aussi
vérifier si le vaccin est efficace pour
toutes les catégories, les personnes
sième phase d’essai clinique de cette annonce ? Faute de véritable la moitié d’entre eux, ils ont ad­ qu’ils ont été dix fois moins nom­ zer, mais par une commission in­ âgées, celles souffrant de comorbi­
son candidat vaccin contre le article scientifique permettant de ministré leur vaccin. L’autre moi­ breux à la contracter. dépendante. Si bien que Kathrin dités, les minorités qui sont les plus
Covid­19, a impressionné une la décortiquer, c’est sur le com­ tié, le groupe témoin, a reçu un Jansen, vice­présidente et respon­ touchées… Là, on pourra savoir de
bonne partie de la communauté muniqué de presse du laboratoire placebo. Le tout sans que les vo­ « Résultats provisoires » sable de la recherche sur les vac­ quelle efficacité on parle. »
scientifique. Sans surprise, Ugur et le protocole déposé auparavant lontaires sachent dans quel Les volontaires de cet essai ont cins du géant américain, ignorait Le chiffre de 90 % apparaît quoi
Sahin, le PDG de la start­up de que l’on doit s’appuyer pour la « bras » de l’expérience ils se trou­ reçu deux injections. La seconde, encore mardi « le nombre exact » qu’il en soit très élevé. Il se rappro­
Mayence qui a conçu le produit, a comprendre. Dans le principe, vaient. Puis tous sont rentrés administrée trois semaines après de personnes contaminées dans che des vaccins contre la rougeole
souligné que ce chiffre constituait rien de bien compliqué : cela chez eux. Les chercheurs ont alors la première, a permis de « boos­ chaque bras de l’expérience. ou la rubéole, qui avoisinent les
« un résultat extraordinaire ». signifie que sur dix personnes ex­ ter » la réponse immunitaire. Se­ « Ce ne sont que des résultats pro­ 95 %, dépasse largement celui
Akiko Iwasaki, immunologiste posées au virus SARS­CoV­2, dans lon le protocole déposé par Pfizer, visoires et ils peuvent évoluer », a contre les oreillons (75 %), et plus
à l’université Yale et référence des conditions qui auraient dû les les analyses ne prennent en souligné Bruno Pitard, directeur encore contre la grippe (entre 30 %
dans la recherche en vaccinolo­ faire tomber malade, neuf ont été
Le chiffre compte que les personnes ayant de recherche au CNRS (Nantes) et et 70 % selon les années et l’âge de
gie, n’a pas dit autre chose au New protégées. Le montrer apparaît de 90 % présenté des symptômes au spécialiste des vaccins à acide nu­ la personne concernée). Reste une
York Times : « C’est vraiment un plus complexe. Une solution moins sept jours après le rappel. cléique. Le protocole prévoit en dernière question : contre quoi
chiffre spectaculaire. Je n’attendais aurait pu être d’infecter volontai­
se rapproche des Celles­ci sont alors testées par effet de refaire des analyses une va­t­il protéger ? Contre la maladie
pas un résultat aussi élevé. Je rement des personnes préalable­ vaccins contre PCR pour vérifier qu’elles ont bien fois atteint le chiffre de 164 conta­ et ses symptômes, comme semble
m’étais préparé à quelque chose ment vaccinées, ce que l’on ap­ été infectées par le SARS­CoV­2. minations. Si le nombre de conta­ l’indiquer le protocole, ou contre
autour de 55 %. » « Des résultats pelle un « challenge infectieux »,
la rougeole Un premier point d’étape devait minations devait croître parmi l’infection ? Face à une pandémie
incroyablement excitants », a ren­ et d’observer le résultat. Sauf ou la rubéole, être réalisé une fois enregistrées les personnes vaccinées, cela en partie répandue par des por­
chéri Wayne Koff, président du qu’injecter un virus qui a déjà tué les 32 premières contaminations. conduirait évidemment à réduire teurs asymptomatiques, la ques­
Human Vaccines Project. Et l’in­ plus de 1,2 million de personnes
qui avoisinent Mais la Food and Drug Adminis­ l’efficacité du vaccin, mais aussi à tion apparaît essentielle. 
fectiologue Odile Launay, coordi­ et contre lequel il n’existe aucun les 95 % tration (FDA), aux Etats­Unis, a laisser supposer que l’immunité nathaniel herzberg
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 économie & entreprise | 19

Commerce : l’Europe compte sur Joe Biden


DISTRIBU TION
Saint-Gobain va céder
Lapeyre au fonds
allemand Mutares
Saint­Gobain a annoncé,
Après quatre ans de conflits avec l’actuel président américain, l’UE veut renouer le dialogue lundi 9 novembre, être entré
en négociations exclusives
avec le fonds d’investisse­
ment allemand Mutares afin
bruxelles ­ correspondance, etc. « Il s’agit d’un rééquilibrage du comme la principale adversaire Bruxelles, comme l’engagement de lui céder la chaîne de ma­
rapport de force avec les Etats­
L’annonce de droits des Etats­Unis. « Nous avons be­ de la Chine à s’approvisionner gasins Lapeyre, spécialisée

E
n attendant l’arrivée du Unis », a souligné lundi Franck de douane soin de nos alliés avec nous pour auprès des Etats­Unis pour un dans l’aménagement de la
nouveau président amé­ Riester, le ministre délégué chargé dire à la Chine “voilà les règles, soit certain montant chaque année, maison. Le groupe n’a pas
ricain, Joe Biden, à la du commerce extérieur.
supplémentaires vous les respectez, soit vous déci­ ce qui pourrait pénaliser les ex­ précisé le montant de l’opéra­
Maison Blanche, l’Union L’imposition d’un droit de par l’UE avait été dez de ne pas les suivre et vous en portateurs européens. tion, mais a indiqué doter La­
européenne solde ses comptes douane américain supplémen­ payez les conséquences économi­ L’administration américaine a peyre « d’environ 245 millions
avec Donald Trump. Elle a décidé taire de 25 % sur les vins français
reportée pour ne ques” », a­t­il déclaré lors du débat également obtenu de l’Etat chi­ d’euros, ce qui lui laissera une
d’imposer, à partir de mardi aurait fait perdre 400 millions pas « interférer présidentiel du 22 octobre. nois des protections renforcées solide trésorerie et une situa­
10 novembre, des droits de d’euros aux producteurs de pour ses entreprises contre les tion financière saine ». – (AFP.)
douane supplémentaires, pour l’Hexagone depuis octobre 2019,
avec les élections » Protections renforcées transferts technologiques forcés.
un montant de 4 milliards de dol­ selon les estimations de la filière Même si l’adversaire chinois reste « Nous pensons qu’une administra­ AÉRIEN
lars (3,4 milliards d’euros), sur les viticole française. « C’est un mes­ le même, la méthode est radicale­ tion avec [Biden] à sa tête est moins L’Etat aidera à nouveau
importations américaines, com­ sage de fermeté. Et l’adoption de sujet de ces droits de douane sup­ ment différente. « Lorsque Joe Bi­ susceptible d’utiliser les tarifs doua­ Air France
me l’Organisation mondiale du ces droits de douane donne un le­ plémentaires, « à les suspendre à den dit qu’il va travailler avec ses niers comme une tactique de négo­ L’Etat apportera si nécessaire
commerce (OMC) l’y a autorisé le vier supplémentaire pour négocier. tout moment », dès que les Etats­ alliés pour moderniser les règles ciation ou d’utiliser la législation un soutien financier supplé­
13 octobre. Un an après la décision Toute position contraire aurait été Unis seront aussi prêts à suspen­ du commerce international, il sur la sécurité nationale comme un mentaire à la compagnie aé­
de Washington de surtaxer les interprétée comme un aveu de fai­ dre les leurs. Les dirigeants euro­ marque deux ruptures avec son argument pour augmenter les bar­ rienne Air France, les 7 mil­
importations du Vieux Continent blesse », explique Alan Hervé, pro­ péens espèrent que l’administra­ prédécesseur, explique Sébastien rières douanières et faire obstruc­ liards d’euros d’aide déjà
à hauteur de 7,5 milliards de dol­ fesseur à l’Institut d’études politi­ tion Biden changera d’attitude par Jean, directeur du Centre d’études tion aux entreprises chinoises », accordés n’étant « pas suffi­
lars, cette contre­attaque est le ques (IEP) de Rennes et spécialiste rapport à sa prédécesseure. prospectives et d’informations analyse le cabinet Oxford Econo­ sants », a affirmé, lundi 9 no­
énième épisode du différend qui du commerce international. Optimiste, M. Riester estime que internationales (Cepii), d’abord mics, dans une note publiée lundi. vembre, le ministre de l’éco­
oppose les deux puissances com­ « les prises de position de Joe Biden qu’il travaillera avec des alliés, en­ L’autre dossier sur lequel est at­ nomie et des finances, Bruno
merciales depuis 2004, au sujet Relations « très positives » sur la réintégration de l’accord de suite qu’il respectera des règles in­ tendu Joe Biden est l’Organisation Le Maire, sur BFM­TV. Il a en
des subventions accordées aux Les 27 Etats membres ont formel­ Paris et des institutions multilaté­ ternationales. » Européens et mondiale du commerce. Le loca­ outre écarté toute « taxation
deux géants de l’aéronautique, lement voté le 3 novembre. Mais la rales et la volonté de rebâtir une re­ Américains pourraient par exem­ taire actuel de la Maison Blanche supplémentaire » du secteur
Boeing et Airbus. décision a été annoncée plus tard, lation avec l’Union européenne ple exiger de la Chine de nouvel­ a d’abord bloqué son organe d’ap­ aérien, exsangue.
« Malgré tous nos efforts, et en car l’Union européenne n’a « pas sont très positives », tout en recon­ les règles sur la subvention des pel, l’amputant de l’une de ses
raison du manque de progrès de la voulu interférer avec les élections naissant des désaccords de fond, entreprises par l’Etat, qu’ils accu­ principales raisons d’être, à savoir INTERNET
part des Etats­Unis, l’Union euro­ américaines », confie un diplo­ comme les lois américaines d’ex­ sent de fausser la concurrence in­ le règlement des différends, puis Le français OVH s’allie
péenne va faire usage de ses droits mate. Pas d’interférences… mais le traterritorialité qui portent préju­ ternationale. Autre terrain d’en­ il s’est opposé à la nomination de à Google dans le cloud
et imposer des contre­mesures », a message de fermeté affiché dice aux entreprises françaises. tente possible : la création d’une la candidate nigériane Ngozi Le français OVH a annoncé,
déclaré, lundi 8 novembre, Valdis aujourd’hui est à manipuler avec « Joe Biden n’a pas dit grand­ taxe carbone aux frontières pour Okonjo­Iweala au poste de direc­ mardi 10 novembre, un par­
Dombrovskis, vice­président de la précaution, en ces temps de transi­ chose sur la politique commerciale les produits originaires de pays trice générale de l’OMC. « Joe Bi­ tenariat avec Google, qui lui
Commission européenne chargé tion aux Etats­Unis. « Le timing qu’il compte mener, décrypte Alan qui ne respectent pas l’accord de den fera évidemment passer les in­ permettra de puiser dans
du commerce. Concrètement, une n’est pas idéal, reconnaît une Hervé. Il doit en partie son élection Paris sur le climat, évoquée par térêts américains d’abord, mais il l’une des technologies du
augmentation de 25 % des tarifs source européenne. Il ne faudrait à la Rust Belt, aux “cols bleus”. Il ne M. Biden lors de sa campagne et le fera en passant par un certain ni­ mastodonte américain dans
douaniers s’appliquera aux avions pas donner un mauvais signal à la va pas repartir sur une position li­ par l’UE à l’été. veau de coopération internatio­ le cloud (l’informatique dé­
Boeing, pour 1,8 milliard d’euros, nouvelle administration améri­ bérale pro­commerce internatio­ Pour l’instant, les positions des nale, de multilatéralisme », estime matérialisée) pour pouvoir
et de 15 % à des produits agricoles caine. » Pour éviter tout malen­ nal. » Lors de sa campagne électo­ deux côtés de l’Atlantique vis­à­ Philippe Musquar, spécialiste de compléter son offre alors
(9 % du total) et industriels (29 %). tendu, Valdis Dombrovskis a in­ rale, M. Biden s’en est pris à la poli­ vis de la Chine sont loin d’être ali­ la politique commerciale euro­ qu’il aspire à bâtir une alter­
En vrac, la liste concerne des pelle­ sisté sur le fait que l’Union euro­ tique commerciale « erratique » et gnées. Les dernières avancées de péenne à l’IEP de Lille.  native européenne sur ce seg­
teuses, des protéines végétales, péenne continuait à négocier, unilatérale de Donald Trump, Washington vis­à­vis de Pékin julien bouissou ment qui connaît une forte
des tracteurs, du tabac, de l’alcool, bien sûr, et qu’elle était prête, au tout en désignant la Chine ont été obtenues aux dépens de et cédric vallet croissance. – (Reuters.)

Pour les milieux d’affaires allemands,


l’héritage de Trump va perdurer
Si le ton promet d’être moins agressif sous la présidence de Joe Biden,
certains contentieux vont continuer à peser sur la relation bilatérale HORS-SÉRIE

berlin ­ correspondance diale du commerce, mais aussi


En 2019, restrictions dans l’attribution de

M ême les industriels al­


lemands, connus pour
leur pragmatisme en
matière de relations internatio­
nales, ont poussé un soupir de
les Etats-Unis ont
été la première
destination
visas, essentiels pour les entrepri­
ses allemandes, qui envoient
leurs techniciens à l’étranger.
L’élection de Joe Biden permet
certes d’espérer une communica­
soulagement à l’annonce de la
du made in tion moins chaotique et plus de
victoire de Joe Biden à l’élection Germany prévisibilité. Toutefois, les
présidentielle aux Etats­Unis. contentieux nés sous le mandat
Quatre ans durant, ils ont été la ci­ de M. Trump vont continuer à pe­
ble d’attaques de la part de Do­ Le poids des échanges commer­ ser sur la relation bilatérale. L’ère
nald Trump et ont vécu sous la ciaux est considérable. En 2019, les du libre­échange parfait est sans
menace de droits de douane Etats­Unis ont été la première des­ doute révolue. « Après l’épreuve du
contre l’automobile, les grosses tination du « made in Germany ». Covid­19, Joe Biden va tout faire
berlines allemandes étant accu­ Les entreprises allemandes y ont pour reconstruire l’économie amé­
sées d’être « bien trop nombreu­ expédié pour 118,7 milliards ricaine. Il va conserver à l’ordre du
ses » dans les rues de New York. d’euros de biens (+ 6 % par rapport jour la relocalisation industrielle
Soulagés, mais pas euphori­ à 2017), parmi lesquels des véhicu­ et le “Buy American” (« Achetez
ques. Les milieux d’affaires ont les, des pièces automobiles, des américain »), anticipe Claudia
tiré les leçons de l’ère Trump. machines et des produits chimi­ Schmucker, experte en politique
« Lorsqu’il a été élu, en 2016, beau­ ques. C’est avec les Etats­Unis que commerciale à l’Institut alle­
coup de personnes dans l’industrie l’Allemagne enregistre son plus mand des relations internationa­
et le monde économique alle­ fort excédent commercial mon­ les. Les Européens aussi ont évo­
mands pensaient qu’il n’adopte­ dial : en 2019, les entreprises y ont lué. Ils savent qu’ils ne peuvent
rait pas toutes les mesures protec­ exporté 47,3 milliards de plus que plus seulement compter sur le par­

GUERRED’ESPAGNE
tionnistes qu’il avait annoncées ce qu’elles ont importé. tenariat transatlantique pour dé­
lors de sa campagne, » se souvient fendre leurs intérêts. »
Stormy­Annika Mildner, direc­ Relocalisation industrielle Un autre sujet central est le rap­
trice du département affaires ex­ Ce déséquilibre était à l’origine du port à la Chine, partenaire com­
térieures au BDI, la grande fédéra­ courroux de Donald Trump con­ mercial tout aussi vital pour l’éco­ UNE PASSION FRANÇAISE
tion industrielle allemande. tre Berlin, qu’il accusait de main­ nomie allemande. Dans l’indus­
« Nous avons vite déchanté. Sa po­ tenir à dessein cet excédent ex­ trie, d’aucuns misent sur le fait
litique a affecté les échanges com­ ceptionnellement élevé. Et tant que la méfiance de Washington
merciaux de manière très impor­ pis si les entreprises allemandes, vis­à­vis de Pékin se maintiendra
tante. Mais surtout, les relations de notamment l’automobile, pro­ sous la présidence Biden. Le dos­
confiance transatlantiques se sont duisent beaucoup sur place, en­ sier Huawei est très délicat : les La France a « l’Espagne au cœur » comme l’écrivait Pablo Neruda. La guerre civile
considérablement dégradées. » tretiennent 700 000 emplois Etats­Unis ont fait pression pour espagnole (1936-1939) a profondément marqué notre pays où les enfants d’exilés
Ce dernier point est le plus dou­ outre­Atlantique et y financent que Berlin renonce totalement à ne cessent d’en porter la mémoire. Ce hors-série fait le point sur les travaux des
loureux. Car les échanges entre deux centres de formation pour l’équipementier chinois pour son historiens, romanciers et journalistes qui, d’un côté et de l’autre des Pyrénées, n’en
l’Allemagne et les Etats­Unis, an­ l’apprentissage aux métiers tech­ infrastructure Internet 5G, ce finissent pas de revisiter l’histoire de ce conflit.
crés dans l’histoire des deux pays, niques, à Chicago et Atlanta. qu’Angela Merkel a refusé. « Do­
sont aussi chargés d’émotion. Dans l’espoir de renforcer l’in­ nald Trump a été une excuse pour
C’est le plan Marshall qui a permis
à l’Allemagne anéantie militaire­
dustrie nationale et de satisfaire
les cols bleus qui avaient voté
avancer des choix qu’il va désor­
mais falloir assumer pleinement. GUERRE D’ESPAGNE
ment et moralement de relancer pour lui en 2016, Donald Trump a Cela ne sera pas facile », note un
son économie après la seconde multiplié les mesures de protec­ observateur proche du Mittels­ Un hors-série du « Monde »
100 pages - 8,50 €
guerre mondiale. Washington a tionnisme : droits de douane sur tand, ce réseau d’entreprises de
Chez votre marchand de journaux et sur lemonde.fr/boutique
également joué un rôle majeur l’acier et l’aluminium européens, taille intermédiaire. 
dans la réunification de 1990. blocage de l’Organisation mon­ cécile boutelet
0123
20 | économie & entreprise MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

PERTES & PROFITS | PFIZER
A l’assemblée générale d’Unibail, par phi lippe esc ande

Pandémie de Covid :
victoire totale pour les minoritaires le début de la fin
Le trio Bressler­Niel­Gallardo est élu au conseil de surveillance.
L’augmentation de capital sollicitée par l’actuelle direction est rejetée Comme des cloches sonnant à la
volée pour annoncer l’armistice.
Pourtant, rien n’a changé dans
nos vies confinées, notamment
En cette veille de célébration de en France, où les chiffres distillés
la fin de la guerre de 1914­1918, la par les autorités sanitaires res­

C LES CHIFFRES 
oup de théâtre chez Uni­ tal, tout en en laissant l’initiative présentation des premiers résul­ tent très inquiétants. Il faudra au
bail­Rodamco­Westfield
« C’est un à un futur conseil de surveillance tats, très positifs, du vaccin de moins six mois pour mesurer les
(URW), le leader mon­ désaveu de renouvelé grâce aux trois en­ Pfizer et BioNTech semble pré­ effets concrets de ce vaccin et des
dial des centres com­ trants dont ils soutenaient aussi dire la fin prochaine des hostili­ autres qui sont en train d’arriver.
merciaux. La direction n’a pas ob­
la gouvernance la candidature… tés dans la bataille sanitaire dé­ Mais cela change la donne. Un
tenu le soutien de ses actionnaires actuelle » Pour Xavier Niel, « c’est une 25 % marrée il y a un peu moins d’un coin de ciel bleu qui redonne
et l’augmentation de capital bonne nouvelle pour la société, qui C’est la hausse du cours de l’ac- an en Chine. Bien sûr, les tests ne l’envie de marcher. Comme nous
LÉON BRESSLER
qu’elle proposait à son assemblée doit se recentrer sur l’Europe, pour tion Unibail-Rodamco-Westfield sont pas achevés et de nombreu­ tous, mais avec plus de fébrilité
ex-patron d’Unibail
générale a été rejetée lundi 9 no­ les salariés, pour les commerçants (URW), mardi 10 novembre, ses incertitudes demeurent encore, les professionnels des
vembre. La fronde était menée de­ locataires des centres commer­ à l’ouverture de la Bourse de quant à la capacité de production marchés ont besoin de perspecti­
puis plusieurs semaines par deux ciaux et pour la place de Paris ». Paris. La veille, elle s’était déjà et de distribution à très grande ves tout autant que de résultats.
de ses actionnaires minoritaires, lait de plus de 25 %, la veille, il Pour désendetter le groupe, le trio appréciée de 24,30 %. échelle d’un produit aussi so­
Léon Bressler, qui a dirigé et déve­ avait déjà gagné 24,30 %. « C’est un désormais élu propose, avec son phistiqué, mais cela suffit à don­ Reprise plus forte qu’attendu
loppé Unibail de 1992 à 2006, et désaveu profond de la gouver­ plan « Refocus not Reset », la ner de l’espoir. Il reste néanmoins à démontrer
Xavier Niel, fondateur d’Iliad, par nance actuelle, et, à mon avis, une vente d’actifs, notamment de cen­ 3,5 MILLIARDS Thermomètre le plus réactif que la violence du retournement
ailleurs actionnaire à titre person­ première historique, dans l’histoire tres commerciaux aux États­Unis. C’est, en euros, le montant à cette poussée d’optimisme, la observée sur le marché augure
nel du Monde, auxquels s’est asso­ du CAC 40, de voir ses propositions de la perte nette d’URW au cours Bourse s’est enflammée comme réellement d’une reprise écono­
ciée Susana Gallardo, riche héri­ rejetées aussi massivement, a com­ « Période d’incertitudes » du premier semestre 2020. jamais. En bondissant de presque mique aussi spectaculaire. Un re­
tière catalane, épouse de Manuel menté M. Bressler. Cela démontre Cet épilogue à ce qui avait tout 8 %, Paris a enregistré l’une des démarrage en « V », auquel on ne
Valls, représentant ensemble 5 % que la démocratie actionnariale d’une campagne électorale menée plus fortes hausses de son his­ croit plus guère en Europe. C’est
du capital. Tous trois entrent au fonctionne et que nous avons su ces dernières semaines, « difficile 27 MILLIARDS toire, de même que l’ensemble pourtant ce qui s’est produit en
conseil de surveillance du groupe. parler aux actionnaires ». et tendue » selon les deux parties, C’est, en euros, le montant de des places européennes. Comme Chine. Sur le front de l’aérien,
« Nous prenons acte des votes Sa victoire est d’autant plus est donc une sanction nette de la la dette d’URW au 30 juin 2020, pressés de tourner la page, les in­ que l’on disait miné pour de
des actionnaires exprimés en vue éclatante que les actionnaires se stratégie de M. Cuvillier et de son sur huit ans, en moyenne. vestisseurs se sont jetés goulû­ nombreuses années, Airbus a an­
de l’assemblée générale et notam­ sont partiellement affranchis des plan baptisé « Reset ». Prenant ment sur les actifs les plus mas­ noncé avoir enregistré 72 com­
ment concernant l’augmentation recommandations des sociétés acte de la volonté des actionnaires, sacrés par la crise. Air France­ mandes d’avion en octobre, son
de capital proposée, qui n’a pas re­ de conseil en recommandation il a déclaré, mardi : « Le niveau riode d’incertitudes et de boulever­ KLM a crû de 27 %, sa consœur meilleur mois de l’année et un
cueilli les deux tiers des votes re­ de vote (les « proxy advisors », d’endettement d’Unibail reste élevé sements, (…) c’est une formidable britannique IAG (British Airways) niveau proche de celui de 2019.
quis », a regretté le président du comme le français Proxinvest, les et nous devons étudier toutes les al­ nouvelle pour tous (…) qui pourrait de 25 % et easyJet de 35 %. La Le trafic aérien dans l’empire du
directoire, Christophe Cuvillier. américains Glass Lewis et le puis­ ternatives permettant de renforcer redonner confiance aux investis­ palme revient aux entreprises Milieu est revenu lui aussi à des
Un renversement de situation sa­ sant Institutional Shareholders rapidement la structure financière seurs et faciliter nos cessions d’ac­ les plus symboliques de la crise, niveaux d’avant la pandémie.
lué en revanche par la Bourse. A Services) qui étaient plutôt favo­ du groupe. Cela passe par la réduc­ tifs, y compris aux États­Unis. » comme le groupe de croisières La reprise pourrait donc être
l’ouverture mardi, le titre s’envo­ rables à l’augmentation de capi­ tion d’un milliard d’euros des divi­ De son côté, M. Bressler se félicite Carnival, qui s’est envolé de près plus forte qu’attendu, mais il fau­
dendes versés en numéraire, la que « cette grande maison retrouve de 40 %. Et comme pour bien si­ dra être vivant pour en profiter.
Action Unibail, en euros baisse des dépenses d’investisse­ le chemin de la croissance et de la gnifier que l’on passe à autre Un présupposé évident, qui va­
ments, la cession de 4 milliards santé financière en s’appuyant sur chose, les traditionnelles vedet­ lide les stratégies de maintien à
140 144,3 d’euros d’actifs, d’ici 2021, que nous les compétences fantastiques des tes de ces derniers mois ont fait tout prix des entreprises et des
120 avons toujours envisagée et qui a équipes et en nouant des liens forts grise mine. Le leader de la visio­ emplois par la plupart des gou­
100 d’ailleurs déjà débuté avec la vente avec les collectivités ». Prochain conférence Zoom a chuté de 17 %, vernements. C’est précisément
de l’immeuble de bureaux Shift, à épisode : « Il faut d’urgence réunir celui des vélos d’appartement, dans la préparation de cet
42,76
80
Issy­les­Moulineaux [siège de un conseil de surveillance, suggère Peloton, de 20 %, et même Ama­ « après­guerre » que se joueront
60
Nestlé France], pour 650 millions Xavier Niel, et je pense que la direc­ zon a concédé 5 % de baisse. les places de demain. 
40 d’euros », a­t­il précisé. tion actuelle doit tirer les consé­
20 Il s’est réjoui de l’annonce d’une quences de ce désaveu. » Les jours
0 possible mise sur le marché d’un de Christophe Cuvillier et de Colin
Janv. Févr. Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. premier vaccin mondial contre le Dyer, président du conseil de sur­

Infographie : Le Monde Source : Bloomberg


Covid­19. « Alors que le groupe et
notre industrie traversent une pé­
veillance, semblent comptés. 
isabelle rey­lefebvre La publicité grevée
par le reconfinement
Le tribunal administratif ne juge pas Le marché va effacer 7 milliards d’euros
de recettes, revenant à son niveau de 1998

indispensable le CDG Express


La justice a partiellement annulé l’arrêté préfectoral autorisant les travaux de cette navette
rapide censée relier l’aéroport de Roissy au centre de Paris en vingt minutes d’ici à 2025
I l aura suffi de quelques mois
pour effacer vingt­deux ans
de croissance. En 2020, le
marché de la publicité va dégrin­
goler de 22 % et effacer 7 milliards
confinement que disparaître de
l’horizon des téléspectateurs,
auditeurs ou lecteurs était préjudi­
ciable à leur notoriété. Cependant,
« certains secteurs comme la mode,
d’euros de recettes, revenant à son la beauté, le tourisme, le transport

T out juridiques qu’ils


soient, les termes retenus
par le tribunal administra­
tif de Montreuil (Seine­Saint­De­
nis) pour qualifier le projet du
cueillir 7 kilomètres de nouvelles
voies sur son territoire. C’est le
troisième point soulevé par les
avocats du cabinet Lepage, celui
sur les espèces protégées, qui a re­
par an. Mais, avec la crise sanitaire
liée au Covid­19, les avions ont été
immobilisés au sol. Depuis le
mois de juin, la fréquentation de
l’aéroport ne dépasse pas « 10 %
Enfin, à ceux qui assurent que
cette liaison est essentielle « au
maintien de l’attractivité de la ca­
pitale », la justice répond que « la
“perte de vitesse” de Paris dans sa
niveau de 1998, selon la dernière
étude Bump, publiée mardi 10 no­
vembre 2020 par l’institut Kantar,
l’Institut de recherches et d’études
publicitaires (IREP) et l’organisme
aérien ou encore la culture, qui sont
de gros secteurs, ne peuvent tou­
jours pas se lancer dans des campa­
gnes », assure Florence Doré, direc­
trice marketing et communica­
Charles­de­Gaulle Express – ce tenu l’attention des juges. de l’activité antérieure ». Et nul compétition avec les grandes mé­ d’études publicitaires France Pub. tion chez Kantar. D’autres, comme
train direct qui doit relier le En France, il est strictement in­ ne saurait dire si cette situation tropoles européennes pour l’ac­ « On est dans une autre dimension la distribution spécialisée (Fnac
centre de la capitale à l’aéroport terdit de porter atteinte aux est « purement transitoire et cueil des multinationales résulte qu’en 2009, quand le marché avait Darty par exemple), qui était bien
de Roissy en vingt minutes espèces protégées. La loi permet conjoncturelle ». du mauvais positionnement » de perdu 8,4 %. Il n’y a rien de compa­ repartie, ont été stoppés dans leur
chrono d’ici à 2025 –, n’en sont pas toutefois une exception à ce prin­ Paris « en termes de croissance rable, et il faudra des années pour élan. La distribution alimentaire,
moins retentissants : ce projet cipe : l’autorisation de travaux Bénéfice « incertain » économique, de taille de marché, retrouver les niveaux d’investisse­ elle, ne connaît pas la crise.
n’est, aujourd’hui, pas « une in­ peut en effet être accordée si, et Quant aux Jeux olympiques de de coûts de la vie et de l’immobi­ ment antérieurs », avance Xavier Parmi les médias les plus tou­
frastructure indispensable » et ne seulement si, le projet répond « à 2024 – une autre des justifications lier, et non de la moindre qualité de Guillon, directeur de France Pub. chés, les cinémas vont voir leurs
répond pas « à des raisons une raison impérative d’intérêt avancées –, il a été acté que la ses infrastructures ». Après le confinement du prin­ recettes publicitaires plonger de
impératives d’intérêt public ma­ public majeur », s’il « n’existe pas liaison ne serait pas mise en ser­ Charlotte Blandiot­Faride, la temps, les investissements publi­ 65 %. Juste derrière, l’affichage va
jeur » qui justifieraient qu’il soit d’autre solution satisfaisante », et vice à temps pour l’événement. maire de Mitry­Mory, s’est dite citaires avaient fortement redé­ subir un déclin de 29 % de ses re­
porté atteinte à des espèces proté­ si cette dérogation ne nuit pas au En conséquence, « à la date du « satisfaite que [leurs] arguments marré, avant de ralentir à la ren­ cettes. Très pénalisée, la presse de­
gées, affirment les magistrats maintien des espèces – en l’occur­ présent jugement, le projet liti­ aient été entendus ». De son côté, trée, à mesure que la situation sa­ vrait perdre 24,4 % de ses revenus
dans une décision rendue lundi rence, des oiseaux et des gre­ gieux ne peut être justifié ni par la le gestionnaire d’infrastructure nitaire se dégradait. En septembre, publicitaires. Par comparaison, ce
9 novembre. nouilles –, explique le tribunal, raison impérative de suivre la note que « seules les dérogations la même étude anticipait une sont les investissements numéri­
Ce jugement annule partielle­ qui cite l’article 411­2 du code de croissance des flux de voyageurs ni relatives à la réglementation sur chute de 20 % des recettes publici­ ques qui s’en sortent le mieux,
ment l’autorisation environne­ l’environnement et un décret du par celle d’honorer les prévisions les espèces protégées sont annu­ taires en 2020, mais les nouvelles avec une baisse limitée à 4 %.
mentale et donc l’arrêté inter­ Conseil d’Etat s’y référant. du dossier de candidature de lées. Aussi, les chantiers non mesures sanitaires l’ont obligée à La télévision va perdre 14,8 % de
préfectoral qui a lancé les travaux, Or, cette liaison a d’abord été Paris », écrivent les juges. concernés par cette dérogation se mettre à jour ses prévisions. Les ses recettes. « Les annonceurs qui
en février 2019. Surtout, il balaie pensée pour absorber le trafic de Par ailleurs, les préfets avaient poursuivent ». auteurs prennent pour hypothèse ont craint pour la notoriété de leurs
un à un les arguments avancés Roissy, qui devait croître de 2,8 % accordé leur dérogation au motif Une analyse plus fine de cette que les contraintes annoncées par marques ont privilégié le prime
ces dernières années par l’Etat et que le CDG Express allait amélio­ décision est en cours. Mais ce sont Emmanuel Macron le 28 octobre time, les créneaux situés entre 19 et
Aéroports de Paris pour défendre rer la desserte de l’aéroport, en les mêmes motifs qui ont conduit vont durer jusqu’à la fin de l’an­ 22 heures, au détriment du matin,
cette navette à 2 milliards d’euros soulageant le RER B et en désatu­ à l’annulation définitive du projet née, ou se desserrer légèrement. de la nuit ou de la fin de soirée, ce
pour touristes aisés et hommes Cette liaison rant l’autoroute 1 (A1). Cependant, de déviation du village de Beynac­ Bonne nouvelle en attendant : qui a atténué l’impression de baisse
d’affaires à 24 euros le billet. comme les voyageurs du week­ et­Cazenac, en Dordogne, en même si des campagnes sont dé­ des volumes publicitaires, pourtant
C’est la ville de Mitry­Mory, si­
a d’abord été end semblent remplacer les sala­ décembre 2019. La cour adminis­ programmées, les annonceurs bien réelle », précise Florence Doré.
tuée en Seine­et­Marne, qui a saisi pensée pour riés de la semaine, le bénéfice at­ trative d’appel de Bordeaux a n’ont pas coupé tous les budgets. Quelle que soit la vigueur d’une
la justice, en juin 2019. La com­ tendu pour le RER B est « incer­ confirmé le jugement de pre­ Au contraire. « Ils utilisent la moin­ éventuelle reprise, en 2021, la crise
mune, farouchement opposée au
absorber le trafic tain ». De surcroît, « il ne résulte mière instance et prié le départe­ dre brèche pour attaquer », affirme liée à la pandémie de Covid­19 va
« train des riches », qui, selon elle, de Roissy, qui pas de l’instruction » que cette in­ mental de démolir les éléments Xavier Guillon, qui affirme que, obliger l’industrie des médias à re­
se fait au détriment des voya­ frastructure aura des incidences déjà construits et de remettre les sans cette attitude volontariste, la penser son modèle. 
geurs du quotidien, et notam­
devait croître sensibles en termes de réduction lieux en état.  situation « serait bien pire ». Les sandrine cassini
ment ceux du RER B, doit ac­ de 2,8 % par an du trafic routier. émeline cazi marques ont appris du premier et aude dassonville
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 campus | 21

La jeunesse en détresse psychologique


La crise sanitaire risque d’altérer la santé mentale des étudiants, alertent les professionnels de santé

« Ma question
existentielle, au
quotidien, c’est :

T
u veux une thématique qu’est-ce que je
en particulier ? – Je viens
de faire le viol, mais j’suis
vais bouffer
pas contre un autre truc demain ? »
difficile. – OK. » [Long silence. Am­
FRANÇOIS
bre tourne le dos à Capucine et
doctorant
prend sa tête dans les mains.]
«Bonsoir, ici Nightline, je t’écoute. »
Nous ne donnerons pas ici le dé­
tail de cette fausse conversation que chose, d’être en sécurité. Là, ça
téléphonique, d’une durée de dix ressemble à une punition. Tout le
minutes, pourtant plus vraie que monde peut sortir et aller
nature. Il s’agira d’inceste et travailler, mais nous, non ! C’est
d’idées noires, de solitude, et d’un injuste et infantilisant. »
besoin vital de parler.
En formation pour devenir La peur de décrocher
bénévoles au sein de l’association Contrairement à Grégoire, qui a
Nightline – une permanence « la chance » d’avoir signé un
d’écoute nocturne gratuite gérée contrat doctoral l’année dernière,
par des étudiants, destinée aux François avait prévu de travailler
étudiants –, Ambre et Capucine dans le secteur privé et de prendre
(tous les prénoms des jeunes le temps d’écrire sa thèse à côté.
interrogés ont été modifiés), Avec la crise, ses plans sont
20 ans et 22 ans, enchaînent les tombés à l’eau. Tout juste docto­
jeux de rôle tout l’après­midi. Elles rant et n’ayant pas 25 ans, il n’a
alternent entre le personnage de droit ni au chômage ni au RSA, et a
l’appelant et celui de l’écoutant, si­ pour seul revenu une centaine
mulent des situations de violen­ d’euros mensuels de la CAF. « Ma
ces domestiques, de suicide, de question existentielle, au quoti­
deuil, d’addictions. Lors de ce dien, c’est : qu’est­ce que je vais
week­end de formation, la petite bouffer demain ? », dit­il. Confiné
dizaine de futures bénévoles met ANNA WANDA GOGUSEY dans un foyer qui dépend de son
en pratique le principe de université, dans une chambre de
l’« écoute active ». Avec un objectif 12 mètres carrés – « pas vraiment
clair : « Etre capable d’encaisser en ce qui concerne la dégradation ont été interrogés, révèle des S’il met en garde contre trop un palace », s’amuse­t­il –, le jeune
tous les appels », sans décharge de leur équilibre psychique : le
Devant l’explosion scores sévères de détresse, d’an­ de dramatisation, le neurologue homme poursuit son traitement
émotionnelle trop forte. basculement des cours à distance des demandes xiété, de stress intense , de dépres­ Christophe Tzourio, professeur contre son « anxiété généralisée ».
Face à une explosion des de­ dans l’enseignement supérieur sion et d’idées suicidaires. Mais d’épidémiologie à Bordeaux, s’in­ Dans ce contexte d’épidémie qui
mandes au moment du confine­ place certains jeunes dans une
au moment seuls 12,4 % de ceux qui présen­ digne contre « cette idée très s’étire, on sait que les étudiants en
ment du printemps, l’association grande solitude ; avec la dispari­ du confinement taient au moins un de ces trou­ fausse et très naïve selon laquelle à difficulté financière restent parti­
Nightline, créée en 2017, a tenté de tion d’une grande partie de leurs bles ont déclaré avoir consulté un 20 ans, on n’a pas de problème, culièrement fragiles : pendant le
s’organiser pour pouvoir répon­ stages et petits boulots, la préca­
du printemps, professionnel de santé (2,7 % ont puisque c’est le meilleur âge de la premier confinement, d’après
dre à tous ceux qui cherchent une rité étudiante prend de l’ampleur, l’association contacté le service universitaire vie ». « Fadaises ! Il y a un biais l’enquête de l’OVE, 46 % des jeunes
oreille dans la nuit. En formant de même qu’un fort sentiment de santé). cognitif chez les décideurs, déplore ayant des problèmes matériels
davantage de bénévoles à Paris et d’inquiétude face à l’avenir. Selon
Nightline s’est A titre d’exemple, il n’existe à Pa­ le médecin. Ils n’ont absolument ont aussi présenté les signes d’une
en créant des antennes à Lille, à une enquête nationale menée par organisée pour ris que deux bureaux d’aide psy­ pas vécu la même jeunesse que les détresse psychologique, contre
Lyon et à Saclay (Essonne), le ser­ l’Observatoire de la vie étudiante chologique universitaire (BAPU) étudiants d’aujourd’hui et négli­ 24 % des étudiants sans soucis
vice devrait désormais rester (OVE), la moitié des étudiants ont
répondre à tous spécifiquement consacrés à soula­ gent ainsi cette problématique. » d’argent. Autres catégories à ris­
ouvert tous les soirs, entre 21 heu­ déjà souffert de solitude ou d’iso­ ceux qui ger le mal­être étudiant. « C’est dé­ En creux, il s’agit de rappeler que ques : les élèves étrangers (43 %
res et 2 h 30 du matin, avec la pos­ lement pendant le premier risoire ! », souffle Frédéric Atger, ce n’est pas en les pointant du ont été en détresse psychologi­
sibilité d’échanger par chat ou par confinement. Et 31 % d’entre eux
cherchent une psychiatre et responsable du doigt que les messages sanitaires que) et les étudiantes (36 %, contre
téléphone. Après une semaine de (soit plus d’un étudiant sur trois) oreille dans la nuit BAPU Pascal de la capitale. En seront mieux reçus par les jeunes, 25 % des étudiants).
reconfinement, le nombre d’ap­ ont présenté les signes d’une temps normal, le bureau enregis­ souvent désignés comme vec­ Depuis la fin du lycée, Sofia
pels – qui était resté très impor­ détresse psychologique. tre en moyenne 15 nouvelles de­ teurs de propagation du virus. consulte un psychiatre pour apai­
tant depuis la rentrée – a déjà « L’anxiété générale de la société mandes chaque semaine. Mais du­ « Plutôt que de jouer sur la peur ou ser ses crises d’angoisse. Parce
augmenté de 40 %. « On retrouve réactive des vulnérabilités anté­ rant la semaine du reconfine­ l’autorité, on peut aussi mettre en qu’elle a beaucoup souffert du
les thématiques habituelles, dont rieures. On voit une hausse très ment, le BAPU Pascal passait à 60, avant des campagnes préventives premier confinement, elle a fini
la solitude, qui frappe une majorité nette des demandes de consulta­ allongeant encore sa liste d’at­ qui soulignent des valeurs de soli­ par abandonner sa licence de ma­
de nos appelants, mais il y a claire­ tion depuis la rentrée, s’inquiète tente, avec près de 500 étudiants darité et d’altruisme », propose le thématiques. A la rentrée, la jeune
ment un effet Covid, souligne le Christophe Ferveur, psychologue restés sur le carreau. « Qui privilé­ sociologue Patrick Peretti­Watel, femme de 19 ans s’est réorientée
président de Nightline, Florian de la Fondation santé des étu­ gier ? Et sur quels critères ?, lance directeur de recherche à l’Institut vers une licence de langues étran­
Tirana, étudiant de 24 ans. Les mê­ diants de France et président du Frédéric Atger. Cela pose les mêmes français de la santé et de la recher­ gères appliquées : « Déjà en temps
mes problèmes en plus grave : avec Réseau de soins psychiatriques et questions qu’en réanimation. » che et coordinateur scientifique normal, l’idée de ne pas réussir
une chape de plomb par­dessus. » psychologiques pour les étu­ de l’enquête Coconel (« coronavi­ m’angoisse. En ce moment, j’ai
diants. Les cas sont plus nom­ Libérer la parole rus et confinement »). beaucoup plus peur de décrocher »,
Le risque de la désocialisation breux, mais aussi plus préoc­ Face à cet enjeu de santé publique, Pour Grégoire, 24 ans, « ce re­ explique­t­elle, perturbée par le
Avec ses quatre principes fonda­ cupants que d’habitude. Désociali­ un service comme Nightline per­ confinement, c’est la double pei­ passage de tous ses cours en visio
mentaux – l’anonymat, la confi­ sés, certains jeunes dépriment, met au moins de déstigmatiser et ne ». « On est enfermés et en plus, et n’ayant pas eu le temps de tisser
dentialité, l’absence de jugement s’isolent petit à petit. Il faut alors de « libérer la parole sur les sujets c’est de notre faute », s’agace­t­il, des liens avec sa nouvelle promo.
et la non­directivité (un bénévole intervenir très vite pour qu’ils puis­ de santé mentale », renforçant la ayant « le sentiment d’être pris Déjà sous anxiolytique et sous
ne dira jamais à l’étudiant quoi sent sortir de l’impasse. » Mais, communication et la prévention pour un abruti ». Alors qu’il a plu­ antidépresseur, elle a dû augmen­
faire) –, Nightline se limite à une pour intervenir rapidement, se auprès de la population étudiante. tôt bien vécu la première vague de ter les doses de son traitement.
écoute ponctuelle par les pairs, à pose la question du recours aux Romane, 23 ans, bénévole depuis l’épidémie, il a été obligé de « Pour calmer mes crises, j’ai besoin
distinguer d’un suivi psychologi­ soins. « Quand vous êtes au fond un an, a été frappée par le poids de reprendre ses anxiolytiques à d’un cadre routinier. Là, tout est
que par un professionnel. Mais en de votre lit, vous n’avez pas la force ses premières permanences : « Il l’annonce du reconfinement. bouleversé, je me sens moins bien,
cette période de reconfinement, de demander de l’aide. Plus on va faut nuancer l’image du jeune qui Obsédé par une actualité mou­ j’oublie de manger, je suis tentée de
alors que les services de santé mal, moins on en parle : c’est la spé­ fait la fête et sort tout le temps. Je vante – le Covid, le terrorisme et me replier sur moi­même. » Pour
mentale dévolus aux étudiants cificité des troubles psychiques », ne pensais pas que la solitude l’urgence climatique –, ce docto­ ces jeunes à l’avenir saboté, la ten­
sont asphyxiés, l’association peut martèle Christophe Ferveur. étudiante concernait autant de rant à Sciences Po pense « vivre tation est grande de tout arrêter.
représenter une première bouffée Les conclusions du premier monde, à mon sens, elle est cachée. l’une des périodes les plus dange­ « Mais pour quoi faire ? Je n’ai pas
d’air, un espace de parole supplé­ confinement sont alarmantes sur On parle beaucoup de l’isolement reuses de l’histoire ». Sans cesse assez d’argent pour prendre un
mentaire. Particulièrement tou­ le sujet. Une étude menée par le des personnes âgées… Mais pensez « fatigué, nerveux, épuisé », son billet pour Mars !, ironise Grégoire.
chés par les conséquences de la Centre national de ressources et à tous ceux qui débarquent à Paris sommeil aussi en a pris un coup. On a l’impression de construire sur
crise sanitaire en cours, les jeunes de résilience (CN2R), pour pour étudier et ne peuvent même « La première fois, raconte­t­il, j’ai du sable, le futur est sacrifié. » 
cumulent les facteurs de risques laquelle près de 70 000 étudiants plus aller en cours ! » eu l’impression d’échapper à quel­ léa iribarnegaray

TOUT POUR RÉUSSIR


Réviser son bac Réviser son bac
2021

2021
HORS-SÉRIE

HORS-SÉRIE

avec avec

PHILOSOPHIE
TERMINALE

HISTOIRE
TERMINALE

Le cours, les sujets corrigés,

LE NOUVEAU BAC
les cartes mentales, le cahier de 16 pages
NOUVEAU
PROGRAM NOUVEAU
ME
Un cahier PROGRAM
spécial de
16 pages pour
ME
se tester Un cahier
spécial de
+ 16 pages pour
Une carte se tester
mentale
pour bien +
retenir Une carte
mentale

Réviser son bac


pour bien
retenir
2021

pour vous tester et mémoriser


HORS-SÉRIE

L’ESSENTIEL DU COURS

LES SUJETS INÉDITS


avec L’ESSENTIEL DU COURS

LES SUJETS INÉDITS

LES ARTICLES DU MONDE


LES ARTICLES DU MONDE TERMINALE
LES CONSEILS DE RÉVISION

GÉOGR APHIE
LES CONSEILS DE RÉVISION

les notions essentielles.


En partenariat avec En partenariat avec

L’ESSENTIEL DU COURS

LES SUJETS INÉDITS

LES ARTICLES DU MONDE

LES CONSEILS DE RÉVISION

Réviser son bac Réviser son bac


2021

2021

NOUVEAU
HORS-SÉRIE

HORS-SÉRIE

avec avec
PROGRAM
ME

AVEC
Un cahier
spécial de
16 pages pour
se tester
+
Une carte
mentale
pour bien
retenir
PREMIÈRE TERMINALE

FR ANÇAIS 1 re ENSEIGNEMENT
En partenariat avec
SCIENTIFIQUE
NOUVEAU
PROGRAM
ME
Un cahier
spécial de
NOUVEAU
PROGRAM

En coédition avec
16 pages pour
+
se tester
ME
Une carte Un cahier
mentale spécial de
pour bien 16 pages pour
retenir se tester
+
Une carte
mentale
pour bien
retenir

En partenariat avec
L’ESSENTIEL DU COURS

LES SUJETS INÉDITS L’ESSENTIEL DU COURS

LES ARTICLES DU MONDE LES SUJETS INÉDITS

En vente chez votre marchand de journaux ou sur lemonde.fr/boutique


LES CONSEILS DE RÉVISION LES ARTICLES DU MONDE

LES CONSEILS DE RÉVISION

En partenariat avec En partenariat avec


22 | argent 0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

Marché de l’or : vendre ses bijoux à bon prix SOS CONSO 


CHRONIQUE PAR RAFAËLE RIVAIS
Crise oblige, certains profitent des cours record pour céder des objets démodés ou abîmés
Filiations adoptive et
naturelle : pas de cumul
L’
or s’envole de 25 % qu’il reste plus difficilement ble, plus le traitement pour
depuis le 1er janvier, à concevable de s’en séparer, sauf UNE DÉCOTE DE 15 %  extraire l’or est compliqué. Nous
près de 1 900 dollars nécessité absolue. « Il y a un effet À 20 % SUR LES COURS  en tenons compte pour fixer le
(environ 1 625 euros) d’aubaine : certains particuliers prix de rachat », précise Laurent
l’once. Un beau parcours qui con­ profitent de la hausse des cours de EST RAISONNABLE,  Schwartz, qui rachète le 18 carats

S
firme le statut de valeur refuge l’or pour vendre ces bijoux dont entre 28 et 34 euros le gramme arah, fille illégitime d’Alfred X – prénom modifié –, a
anticrise du métal jaune. Celui­ci ils n’ont plus l’usage. Mais la SOIT UN PRIX DE RACHAT  actuellement, soit une décote de moins de chance que Delphine Boël, fille adultérine
a même inscrit un nouveau principale motivation reste d’or­ 13 % environ par rapport au de l’ex­roi des Belges, Albert II : elle n’a pas pu faire
record historique, le 7 août, à dre budgétaire », confirme Pa­
DE L’ORDRE DE 30 EUROS  cours de l’or. établir sa filiation paternelle, en conséquence de quoi
2 075,50 dollars. La pandémie trick Schein, le président du site PAR GRAMME POUR  Cette enseigne opère principale­ elle n’obtiendra aucune part de l’héritage de son géniteur.
due au coronavirus qui continue Internet Goldbygold.com, spécia­ ment avec son réseau de soixante C’est à Londres, en avril 1955, que Sarah voit le jour. Sa
à s’étendre et les plans de relance lisé dans le recyclage d’or. DE L’OR 18 CARATS boutiques, qui restent ouvertes mère, Lola Mary Y, employée l’année précédente en France
annoncés pour combattre la sur rendez­vous actuellement. comme jeune fille au pair, a été renvoyée dans son pays par
crise économique mondiale plai­ Bien choisir son intermédiaire Mais son site Internet permet de Mme X, lorsque cette dernière a découvert qu’elle était
dent pour un environnement de A l’heure actuelle, l’activité de des sites Internet spécialisés (Col­ procéder à distance en deman­ enceinte des œuvres de son époux, Alfred. Lola Mary donne
taux d’intérêt faibles. rachat de bijoux se poursuit au lectorsquare.com, etc.). dant un kit d’envoi de bijoux par à l’enfant le nom de famille de son géniteur, comme l’y
« Historiquement, cela va de même rythme qu’il y à quelques Certaines bijouteries peuvent La Poste, tout comme pour le spé­ autorise la loi anglaise. En 1958, elle obtient de la justice
pair avec une hausse des cours du mois, en dépit de la crise écono­ aussi racheter des colliers et cialiste Goldbygold.com. « L’envoi française que celui­ci lui verse des subsides, ce qu’il cessera
métal jaune », explique François mique. « Le gouvernement a mis autres bracelets, y compris pour se fait sous valeur déclarée, dont le bientôt de faire. En 1963, Lola Mary décède. Les services
de Lassus, consultant pour Loo­ en place des mesures de soutien de l’entrée de gamme afin de montant est assuré. Nous rem­ sociaux anglais tentent en vain de joindre Alfred. Son
mis FX Gold and Services (ex­ comme le chômage partiel. De fondre l’or, mais elles préfèrent boursons les frais d’envoi épouse les informe qu’elle ne veut plus entendre parler de
CPoR Devises), qui sous­traite plus, les Français ont massive­ généralement revendre une (18 euros) lorsque la transaction la fillette. Un cousin de Lola Mary et sa femme recueillent
l’achat, la vente et la conserva­ ment épargné durant le premier autre pièce en contrepartie. est supérieure ou égale à celle­ci, puis, en dépit de leur mésentente, l’adoptent, afin
tion d’or pour les banques. Les confinement, ce qui constitue Autre solution, vous pouvez faire 600 euros », ajoute Patrick Schein, de percevoir des allocations.
épargnants sont d’ailleurs reve­ aujourd’hui une réserve de cash appel à un spécialiste du rachat de Goldbygold.com. En 2008, Sarah X, épouse Z, âgée de 53 ans, prend contact
nus en masse sur le marché du pour faire face aux coups durs », d’or, dans des boutiques ou en li­ A noter, les boutiques en dur et avec Alfred ; il admet qu’elle est sa fille biologique, mais
métal jaune cette année. « Nos analyse Laurent Schwartz, le pré­ gne. « Attention, il y a des abus : les sites rachetant des bijoux refuse de la reconnaître. En 2010, elle in­
ventes, mesurées en poids, sont sident du Comptoir national de certains pratiquent des décotes de sont soumis à une réglementa­ tente contre lui une action en recherche
en hausse de 71 % sur les neuf l’or. Il s’attend néanmoins à une 30 % à 40 % sur les cours de l’or tion stricte : l’argent est versé LA FILLE ILLÉGITIME  de paternité, par « besoin légitime d’obte­
premiers mois de l’année. Le mar­ hausse de la demande de rachat pour racheter vos bijoux », sous forme de chèque ou de D’ALFRED nir la reconnaissance juridique de sa filia­
ché est composé à 67 % d’ache­ de bijoux en 2021, lorsque les prévient Jean­François Faure, le virement, jamais en espèces. De tion », assure­t­elle, et non « à des fins pé­
teurs et à 33 % de vendeurs qui conséquences de la crise se feront fondateur du site Aucoffre.com, plus, ces acteurs tiennent des N’OBTIENDRA  cuniaires », comme le soutient la famille
profitent des cours élevés pour plus durement sentir. spécialisé dans la vente de pièces livres de police indiquant l’iden­ d’Alfred. La cour d’appel de Paris juge, le
se séparer de leurs pièces et lin­ Que l’on profite du niveau élevé et lingots en ligne. tité du vendeur et la description AUCUNE PART  19 mars 2019, qu’Alfred – entre­temps
gots », indique­t­il. des cours ou que l’on s’y résolve Mieux vaut s’adresser à une du bijou vendu. « Nous avons décédé – est le père de Mme X. Son raison­
Dans ce contexte, certains par­ pour des raisons financières, enseigne nationale qui pourra l’obligation de faire une déclara­
DE L’HÉRITAGE  nement est le suivant : l’action entreprise
ticuliers s’interrogent sur l’op­ vendre ses bijoux nécessite de proposer un meilleur prix grâce tion à Tracfin en cas de doute sur DE SON GÉNITEUR par cette dernière est, certes, régie par la
portunité de revendre les bijoux bien choisir son intermédiaire. à des volumes supérieurs, et ne l’origine des bijoux », confirme loi anglaise, qui ne connaît que l’adoption
en or. Il s’agit principalement de Au risque, dans le cas contraire, pas hésiter à faire jouer la con­ M. Schein. Objectif : repérer le « plénière », laquelle (à la différence de l’adoption « simple »)
colliers, bagues ou bracelets de ne pas en tirer un bon prix. Les currence. Dans la pratique, une recel de bijoux volés. rompt tout lien légal entre l’enfant et ses parents biologi­
passés de mode ou cassés. Les bi­ bijoux de marque, provenant décote de 15 % à 20 % sur les De son côté, le site Veracash.fr ques. En principe, cette action est donc « irrecevable ». Néan­
joux reçus en héritage ont en ef­ d’un grand joaillier, peuvent être cours de l’or est raisonnable, soit propose une solution de rempla­ moins, débouter Sarah X porterait une atteinte « dispropor­
fet une telle valeur sentimentale revendus aux enchères ou sur un prix de rachat de l’ordre de cement au rachat de bijoux sous tionnée » à son droit de faire reconnaître son ascendance,
30 euros par gramme pour de l’or forme d’espèces sonnantes et garanti par l’article 8 de la Convention européenne des
18 carats. trébuchantes : « Nous rachetons droits de l’homme. La cour d’appel lui confère donc une filia­
les bijoux en or et nous les trans­ tion sanguine, en plus de sa filiation adoptive.

5 000
Vérifier le poinçon formons en or physique stocké Le fils d’Alfred se pourvoit en cassation en soutenant
Pour commencer, il convient de en coffre­fort. Le client peut en­ qu’un tel cumul porterait atteinte à la sécurité juridique de
réaliser une simulation en ligne suite l’utiliser à sa guise à l’aide la notion d’adoption plénière. La Cour de cassation juge, le
en indiquant le poids du bijou et d’une carte bancaire VeraCash 14 octobre 2020, que l’intérêt général des familles adoptives
le nombre de carats. Celui­ci est pour réaliser des paiements, puis­ à voir garantie la stabilité de leurs liens, et l’intérêt particu­
C’est, en euros, le prix de vente unitaire en dessous duquel la re- déterminé par le poinçon : un qu’il s’agit d’une Mastercard », lier du défunt priment sur celui de Sarah. Elle juge son
vente de bijoux en or est exonérée d’impôt. La très grande majorité hippocampe pour le 24 carats, explique Jean­François Faure action « irrecevable ». Si Mme X avait pu faire « révoquer » son
des transactions est inférieure à ce seuil, puisque le ticket moyen contenant 99,9 % d’or, ou une d’Aucoffre.com, la maison mère lien adoptif, son action aurait peut­être été couronnée du
s’élève par exemple à 500 euros chez GoldbyGold.com. Au-delà tête d’aigle pour le 18 carats à de Veracash.fr.  même succès que celle de Delphine Boël, désormais grati­
de 5 000 euros, une taxe de 6,5 % s’applique sur le prix de cession. 75 % d’or. « Plus le titrage est fai­ agnès lambert fiée du titre de princesse. 

IMMOBILIER CLIGNOTANT
Une situation contrastée à Rueil­Malmaison BANQ U E
Légère baisse des frais lors d’une succession
Quand il faut clôturer les comptes d’un défunt,
lors d’une succession, les banques prélèvent des frais.

C’ est la commune la plus


étendue de la petite
couronne et peut­être
l’une des plus vertes. Si le Grand
A emplacement privilégié, prix élevés
Prix moyen
Maison
Loyer moyen
(deux-pièces)
Dans l’immobilier neuf, la de­
mande reste, elle, au plus haut.
« La crise de l’offre est telle dans la
ville que malgré le contexte sani­
Ceux­ci sont en légère baisse cette année, de 4,2 %,
selon une étude de Meilleurebanque, calculés pour
une succession simple de 15 000 euros, dans laquelle
le client décédé et ses héritiers ne sont pas dans la
Paris commence à faire parler de Rueil-
7 162 €/m2 taire et économique, nous ven­ même banque. Les frais s’élèvent alors à 205 euros,
lui, avec l’arrivée prochaine dans
la ville de la ligne 15 du « super­
Malmaison
Appartement 20,9 €/m2 dons encore beaucoup de loge­
ments neufs », assure Rémi Vial­
contre 214 euros en 2019. « Mais il y a des écarts impor­
tants, déplore Maxime Chipoy, responsable du site,
métro » à l’horizon 2030, la situa­ 5 923 €/m2 Collet, directeur régional Ile­de­ le coût allant de 75 euros au Crédit agricole Nord­Est
tion actuelle de Rueil­Malmaison France de Vinci Immobilier. à 450 euros chez Allianz Banque et Axa Banque ».
(Hauts­de­Seine) a déjà tout pour Pendant longtemps, Rueil a souf­
séduire les investisseurs : « Nous fert d’un déficit de constructions
sommes desservis par le RER A. Rendement Evolution des prix Evolution des prix neuves et semble bien décidé à
L’autoroute A86 traverse la com­
mune, ce qui permet d’être à Paris
locatif
(deux-pièces)
sur un an sur cinq ans rattraper son retard. QUESTION À UN EXPERT
en voiture en une quinzaine de mi­
nutes, et je ne parle même pas de la
place faite à la nature. La forêt do­
4% + 5,1 % + 13 % 7 000 nouveaux habitants
De l’avenue Paul­Doumer à la rue
Amédée­Bollée en passant par le
maniale de Malmaison fait près de quartier Buzenval, les grues et les Qui doit s’acquitter de
200 hectares. La ville donne sur le pelleteuses se multiplient dans la
front de Seine, lequel est aménagé SOURCE : MEILLEURSAGENTS commune. Parmi les opérations la « taxe des rentiers » ?
pour les promenades. Et si vous emblématiques, celle de l’éco­
souhaitez prendre de la hauteur, le grand écart selon les quartiers. « Les cadres supérieurs mettent quartier de l’Arsenal, le futur charly tournayre, ingénieur patrimonial de Thesaurus
mont Valérien est juste à côté », « Près du secteur de la Fouilleuse leur projet en stand­by. Ils atten­ quartier de gare de la ligne 15.
indique Me Julien Merveille, l’un vous serez à 4 000 euros/m² mais dent de voir ce qui va se passer Celui que l’on surnomme le Entrée en vigueur en 2016, la cotisation subsidiaire maladie (CSM),
des notaires de la ville. Des quali­ si vous cherchez un bien dans le dans leur entreprise », assure Do­ « 13e village » de la ville accueillera dite « taxe puma » ou « taxe des rentiers », demeure méconnue.
tés auxquelles il faut ajouter la centre­ville ou près de la gare minique Morel. quelque 7 000 nouveaux habi­ Elle touche les résidents fiscaux français disposant de peu de reve-
proximité de la commune avec le SNCF, les prix se rapprochent des Chez Guy Hoquet, si après le dé­ tants avec ses 2 000 à 2 500 loge­ nus d’activité – inférieurs à 20 % du plafond annuel de la Sécurité
quartier d’affaires de la Défense. 8 000 euros/m² », observe Sté­ confinement on dénombrait un ments neufs en construction. sociale (PASS), soit 8 227 euros en 2020 –, mais touchant des revenus
Reste que cet emplacement phane Vermeire, directeur de bien pour neuf acheteurs, la ten­ Des appartements qui sédui­ du patrimoine élevés, supérieurs à 50 % du PASS, soit 20 568 euros.
privilégié se paye cher. Selon les l’agence Guy Hoquet de Rueil. Les dance était déjà en train de s’in­ sent acquéreurs et investisseurs. Retraités et chômeurs en sont exonérés. Cette cotisation, collectée
données de Meilleursagents, les investisseurs parviennent tout de verser avant le reconfinement : « Les prix ont beau avoisiner les par les Urssaf au plus tard à la fin du mois de novembre de l’année
prix de l’immobilier avoisinent même à obtenir, pour un T2, des « Nous avions plutôt trois ou 8 000 euros/m², nous attirons tout suivant celle de la perception des revenus, s’élève à 6,5 % des reve-
les 5 923 euros/m² en moyenne rendements bruts de 4 % en quatre acquéreurs pour un bien. de même 45 % d’investisseurs sur nus du patrimoine dépassant les 20 568 euros. Elle est plafonnée à
pour les appartements anciens et moyenne. « A la location, un stu­ Beaucoup de personnes repous­ les 500 logements que nous allons huit fois le PASS, soit 329 088 euros. La cotisation maximale est donc
7 162 euros/m² pour les maisons. dio de 22 m² se louera rarement saient la prise de décision et les livrer dans ce quartier », indique de 20 054 euros. Elle s’ajoute à l’impôt sur le revenu et aux prélève-
« Les pavillons de 100 m² avec moins de 780 euros. Quant aux T2, prix commençaient à fléchir. » Un Yanick Quemeras, président de ments sociaux. Et éventuellement à l’impôt sur la fortune immobi-
trois chambres et un bout de les prix sont de l’ordre de 950 euros ressenti qui ne se lit pas encore Nexity Paris­Val­de­Seine. lière. On peut éviter cette cotisation en générant des revenus d’acti-
jardin sont les biens les plus rares. à 1 100 euros par mois », précise dans les chiffres. D’après les don­ Pour obtenir des prix plus doux, vité d’un minimum de 8 227 euros en 2020. Cela est possible bien
On ne trouve rien à moins de Dominique Morel. nées des notaires de Paris Ile­de­ il faut se rendre le long de la entendu grâce à une activité professionnelle, mais aussi grâce à
800 000 euros », constate Domi­ Mais depuis la rentrée de sep­ France, entre les mois de mai et nationale, avenue Paul­Doumer une activité de loueur en meublé professionnel (si vous respectez
nique Morel, directrice de tembre, le marché tourne au ra­ juillet 2020, les prix dans la com­ où le neuf se négocie autour de les critères pour bénéficier de ce statut), car les bénéfices générés
l’agence Century 21 Beauharnais. lenti dans le parc ancien et le re­ mune pour l’immobilier ancien 7 100 à 7 200 euros/m².  dans ce cas pourront être comptabilisés comme des revenus d’acti-
Pour les appartements, c’est le confinement ne va rien arranger. augmentent de 4,2 %. ludovic clerima vité et vous permettre de dépasser le seuil de 8 227 euros. 
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 disparitions | 23

Pierre Simonet
Compagnon de la Libération

A
Toulon, la maison de ses. Dans l’une d’elles, il emporte était demandé par l’état­major
Pierre Simonet, dont les lettres de Luce, sa fiancée, anglais, concentrant sur leurs ré­
les fenêtres ouvraient restée en Indochine. Il essaye duits les forces ennemies. Ils
sur le mont Faron, ra­ d’abord de passer par l’Espagne, subissent les vagues d’assaut, les
contait une vie hors norme qui arrive finalement à Saint­Jean­de­ pilonnages des canons de 88 et
vient de s’achever, jeudi 5 novem­ Luz, où il embarque sur un cargo les incessants raids aériens de la
bre à l’âge de 99 ans. Le décor avec les troupes polonaises en re­ Luftwaffe, qui lancera jusqu’à
faisait voyager le visiteur d’Asie en traite. Pour passer le cordon de trois vagues de 80 avions par jour.
Afrique, bien plus que les phrases gendarmes qui empêche les civils Terré dans son abri, un observa­
parcimonieuses, pudiques, de de monter à bord, il revêt comme toire avancé ceinturé d’un champ
l’hôte, qui buvait son thé et racon­ déguisement une capote mili­ de mines, tenaillé par la soif,
tait sa vie par courtes lampées. taire polonaise et profite de la Pierre Simonet commande par
« On n’aime pas les grands mots confusion sur les quais. radio la réplique des canons fran­
dans la famille », s’excusait­il. Le Arrivé en Angleterre, il s’engage çais. S’il racontait le fracas des
récit était ponctué de longs silen­ dans les troupes de la France libre armes et le silence des morts, il se
ces qui en disaient bien plus. Les et commence sa formation mili­ souvenait aussi du goût de cette
pensées semblaient alors s’évader taire. Le matheux est versé dans bouteille de bière chauffée par le
vers un ailleurs sans doute indes­ l’artillerie. Il participe en septem­ soleil, miraculeusement sauvée
criptible à qui ne l’avait pas connu. bre 1940 à la calamiteuse expédi­ par un officier et partagée avec les
Pierre Simonet est né le 27 octo­ tion de Dakar. La tentative de dé­ blessés, au soir d’une journée
bre 1921 à Hanoï, dans ce qui était barquement de Charles de Gaulle, particulièrement meurtrière.
alors le Tonkin français. Il garda qui veut rallier l’Afrique occiden­ A court de munitions et de vi­
toute sa vie comme une part de tale française à sa cause, tourne vres, ayant tenu plus que le temps
lui­même ce pays d’enfance, rem­ au fiasco. « La garnison de Dakar demandé, les Français décident
pli de jeux innocents, d’odeurs ca­ pensait comme beaucoup de Fran­ une sortie dans la nuit du 10 au
piteuses et de fruits sucrés, vision çais qu’il n’y avait rien d’autre 11 juin à travers les lignes enne­
de Cocagne oublieuse des réalités à faire que d’écouter Pétain », se mies. Simonet traverse indemne
de la colonisation. souvenait Pierre Simonet. la mitraille dans un pick­up
Il avait reçu en héritage cet Après avoir parfait sa formation bientôt criblé de balles et rejoint
amour de l’Orient : polytechni­ militaire à Pointe­Noire, dans les lignes anglaises. Il retrouve
cien, ingénieur des chemins de l’actuelle République du Congo, il son supérieur, qui l’accueille
fer puis des travaux publics, son embarque pour la Palestine. De là, d’un : « Alors, p’tite tête, tu t’en es
père avait été attiré vers ce loin­ les troupes de la France libre lan­ sorti ! » Il est le plus jeune des sur­
tain et son parfum d’aventure dès cent, en juin 1941, une offensive vivants. A ce titre, il aura quelques
1910. En héritage aussi, ce patrio­ sur la Syrie, dont l’administration jours plus tard, lors d’une céré­
tisme, cette vénération de la s’est ralliée à Vichy. Ces combats monie d’hommage aux morts, la
France que la distance rendait fratricides laissent au jeune Simo­ pénible tâche de citer à voix haute
plus grande encore aux yeux de net un goût amer. Les premiers la longue liste de tous ceux qui
l’enfant. Pierre ne cessa de faire camarades qu’il voit mourir sont n’eurent pas la même chance.
l’aller­retour entre la colonie et tués par d’autres Français. Les rescapés viennent d’écrire COMPAGNONS DE LA LIBÉRATION
la métropole, dans les bagages de une grande page de l’histoire de
ce père voyageur. Il n’avait pas L’épreuve de Bir Hakeim la France libre et de donner à 27 OCTOBRE 1921 l’avancée de la 1re division fran­ plaide pour la fin de l’empire fran­
20 ans qu’il avait déjà fait cinq tra­ Un répit et, en 1942, Pierre Simo­ de Gaulle une légitimité supplé­ Naissance à Hanoï çaise libre jusqu’en Alsace. Il sur­ çais. Un autre ordre mondial
versées maritimes entre Saïgon et net repart à 1 500 kilomètres de là, mentaire auprès des Alliés. Après 1942 Bataille de Bir Hakeim, vole les cathédrales dont les clo­ se dessine, auquel il contribue. Il
Marseille. Paré dès le plus jeune dans le désert libyen, où les An­ quelques semaines de repos près du 27 mai au 11 juin ches sonnent parfois à toute volée travaille pour des organisations
âge pour une vie de bourlingue. glais tentent de stopper l’avancée du Caire, Pierre Simonet se re­ 1945 Compagnon la libération. Posé à terre, il décou­ internationales : ONU, OCDE, FMI,
Il a 18 ans, est en maths sup au ly­ des troupes de Rommel. Avec trouve impliqué dans les combats de la Libération vre la réalité de ce que fut la qui le conduisent à poursuivre sa
cée Montaigne, à Bordeaux, 3 700 autres Français sous le com­ qui, autour d’El Alamein, brisent 5 NOVEMBRE 2020 Mort France sous l’Occupation, les res­ baguenaude à travers le globe. Il
quand la guerre éclate. Autour de mandement de Pierre Kœnig, il l’avancée allemande et inversent à 99 ans trictions, les lâchetés, les actes est ainsi à New York, en avril 1968,
lui, les taupins exaltent avec gran­ s’enterre au cœur du désert, dans le rapport de force. Poursuivant d’héroïsme aussi. Il assiste aux rè­ quand Martin Luther King est as­
diloquence leur foi en la France un camp retranché qui porte le les armées de Rommel qui battent glements de comptes, menés par sassiné et se souvient de ces heu­
dans les premiers jours des com­ nom d’un puits depuis longtemps en retraite, il participe à la campa­ des résistants, bien souvent de res gorgées d’émotion et de colère.
bats. Mais cet enthousiasme juvé­ desséché, Bir Hakeim, avec ordre gne de Tunisie. Puis il débarque la vingt­cinquième heure. Après Dans ses nouvelles fonctions, il
nile se consume bien vite dans de retarder la marche en avant des en Italie, en avril 1944. du ciel. Il survole, écœuré, la rade 137 missions et 250 heures de vol, croise de Gaulle à plusieurs repri­
l’implacable défaite. Pierre dé­ Allemands et des Italiens. On y Il est alors affecté au peloton de Toulon où l’amirauté a préféré il est à Paris quand arrive la nou­ ses. Mais il ne retrouve pas l’émo­
jeune, le 17 juin, quand il entend à trompe l’ennui en lançant des pa­ d’observation aérienne. A l’arrière saborder plus de 100 bateaux, en velle de la capitulation allemande. tion ressentie chaque fois qu’il
la radio Pétain demander de ces­ trouilles à travers l’immensité, à la d’un Piper Cub, frêle coucou de novembre 1942, après l’invasion Pierre Simonet repart presque l’avait rencontré pendant la
ser le combat. Quelque chose en recherche des avant­gardes enne­ 450 kg, il survole le front en rase­ allemande de la zone libre, plutôt aussitôt en Indochine. A Saïgon, il guerre, à Londres, au large de
lui s’y refuse, le pousse à la ré­ mies. Dans cet océan de sable, il y a mottes et, par radio, renseigne du que de s’enfuir et de combattre. retrouve Luce, avec qui il n’a pu Dakar ou en Syrie. Il préférait le
volte. « Je ne peux pas accepter là de la flibuste, du combat naval. ciel l’artillerie sur les positions en­ Pierre Simonet ne sait pas encore échanger qu’une seule lettre, par rebelle au souverain. L’homme a
ça », lance­t­il. Il quitte aussitôt la Mais, le 27 mai, soixante­dix nemies. Lors d’une sortie, l’obser­ qu’il s’installera dans cette ville, à la Croix­Rouge, en cinq ans de changé, les temps aussi : Pierre
table familiale et se met en quête chars italiens de la division Ariete vateur revient avec deux impacts l’heure de la retraite, en 1985. Il y guerre. Il se marie. Il apprend là­ Simonet leur trouve moins de
de ses camarades. Il ne rencontre attaquent le camp retranché et de balle fichés dans le cockpit de mènera d’interminables et pas­ bas qu’il a été désigné compagnon grandeur, moins d’âme. De cette
qu’apathie et abattement de la sont aussitôt défaits. Ils sont bien­ chaque côté de sa tête. Il arrive à sionnées discussions avec ses de la Libération. Il devient admi­ vie dont il ne semblait pas mesu­
part de ces êtres hier si bravaches. tôt rejoints par les chars de l’Afri­ Rome, y reconnaît les descrip­ amis officiers de la Royale, leur re­ nistrateur de la France d’outre­ rer la portée, il ne retirera au final
Lui ne renonce pas. Le 19, il en­ kakorps. Encerclés, coupés de tout tions enamourées que lui en avait prochant la coupable attitude de mer en Afrique. Mais il sait bien, qu’une seule satisfaction, susur­
tend parler d’un général qui ap­ ravitaillement extérieur, les Fran­ faites un professeur d’Hanoï. la marine pendant toute la guerre. depuis son retour en Indochine, rée du bout des lèvres : « J’ai la
pelle depuis Londres à poursuivre çais résistent pendant plusieurs En août 1944, il participe au dé­ Pour l’heure, Pierre Simonet où la guerre d’indépendance fierté d’avoir fait mon devoir. » 
le combat. Il part avec deux vali­ jours, bien au­delà de ce qui leur barquement de Provence qu’il suit accompagne dans son Piper Cub couve, que le sens de l’histoire benoît hopquin

Jean­Michel Boris
Ancien directeur de l’Olympia 14 FÉVRIER 1933 Naissance
à Bordeaux
1954 Entre à l’Olympia
comme machiniste
1959 Devient directeur

I
l avait fait toute sa carrière, nelle Paulette et l’époux de cel­ me persuade de travailler avec lui. artistique ché à l’histoire de la salle : Edith A la mort de Bruno Coquatrix,
de 1954 à 2001, à l’Olympia, le­ci, Bruno Coquatrix. Imprésa­ Il me donne un bleu de travail et 1970 Codirecteur Piaf, Gilbert Bécaud, Jacques Brel, en 1979, sa veuve Paulette confie à
l’une des salles parisiennes rio, auteur­compositeur, ce der­ me confie au régisseur, Roger Pra­ avec Bruno Coquatrix Johnny Hallyday, Barbara – elle Jean­Michel Boris le poste de
les plus prestigieuses. Jean­ nier a quitté la direction de la dines, futur réalisateur. » Jean­Mi­ 1979 Directeur général fait son premier Olympia lors directeur général de la salle. Patri­
Michel Boris est mort vendredi Comédie­Caumartin, il est choisi chel Boris découvre les lieux en 6 NOVEMBRE 2020 Mort d’un « Musicorama », une émis­ cia Coquatrix commence à tra­
6 novembre, à l’âge de 87 ans. par les propriétaires de l’Olympia novembre 1954, d’abord comme à Paris sion diffusée en direct de la salle vailler pour le secteur artistique. Il
Moins connu du grand public que pour prendre la tête de la salle pa­ machiniste, avant d’apprendre, par Europe no 1 –, Michel Sardou, vit une période difficile, au début
Bruno Coquatrix, patron histori­ risienne. Ouverte en 1893, la salle sur le tas, les divers métiers du qui y reste cinq mois, un record… des années 1990, durant laquelle
que de l’Olympia, Jean­Michel de music­hall et de cinéma est au spectacle : lumières et son. Jean­Michel Boris est attentif à un projet immobilier menace la
Boris aura été, pour les profes­ début des années 1950 sur le dé­ au Monde : « Il n’y avait à l’Olym­ l’évolution des genres musicaux, salle de destruction. Elle sera sau­
sionnels de la musique, une per­ clin. Rénové, modernisé, le nou­ « Ni rive droite ni rive gauche » pia ni rive droite ni rive gauche, il y les yé­yé, le rock, la soul – des dis­ vée, et après sept mois de rénova­
sonnalité importante durant vel Olympia ouvre en février 1954. A la fin des années 1950, Bruno a eu des artistes très populaires, ques en public de James Brown et tion rouvrira en novembre 1997
plusieurs décennies. Dans un entretien au Monde, Coquatrix lui confie la program­ d’autres très pointus. A chaque d’Aretha Franklin y sont enregis­ avec Gilbert Bécaud.
Né le 14 février 1933 à Bordeaux, accordé à notre consœur Véroni­ mation des « attractions », numé­ fois, c’était un coup de poker. Pour trés –, aux nouvelles générations En octobre 2001, la vente de
Jean­Michel Boris, qui durant son que Mortaigne, publié en octo­ ros de magie, d’humour, de cir­ gagner, il fallait connaître parfai­ de la chanson, de la pop ; il ac­ l’Olympia par Paulette et Patricia
adolescence a étudié la musique bre 2018, Jean­Michel Boris se que présentés entre les premières tement son public, avoir le pif, ten­ cueille de nombreux artistes Coquatrix à Vivendi Universal,
classique et joué du violon, tout souvenait du moment où il avait parties et la vedette. Il s’occupe ter des coups. Savoir qui program­ des musiques de tous horizons : dirigé par Jean­Marie Messier, est
en cultivant un goût prononcé abandonné l’idée de devenir mé­ ensuite de ces premières parties, mer, sur quelle durée : trois jours, le Brésil, l’Amérique du Sud, actée. Jean­Michel Boris, mis à
pour le jazz et la chanson, est decin : « Je n’avais rencontré Bruno avant de devenir le directeur une semaine, ou plus. » l’Afrique… Il essaie un temps d’at­ l’écart, avait dû quitter ses fonc­
d’abord destiné à une carrière de Coquatrix qu’une seule fois aupa­ artistique des lieux, disposant Ses journées commencent tôt le tirer la musique classique, mais tions en juillet. Bien que s’éloi­
médecin. C’est dans ce dessein ravant, à Bordeaux, alors qu’il d’une grande liberté, accordée matin et se terminent tard dans la cela ne prend pas, continue de gnant du métier, il restait dispo­
qu’il doit venir à Paris, à la rentrée travaillait avec Ray Ventura et ses par Bruno Coquatrix, avec qui il nuit. Il assiste depuis les coulisses programmer du jazz, même nible pour évoquer sa salle, dont
de 1954. Mais auparavant il passe Collégiens. Mais, cet été­là, Bruno, va partager la direction de la salle aux concerts des vedettes de la quand le genre reçoit moins les il incarnait la mémoire. 
des vacances chez sa tante pater­ qui a repris l’Olympia en février, à partir de 1970. Il confiait aussi chanson dont le nom reste atta­ faveurs du public. sylvain siclier
24 | horizons 0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

Dans les « trains verts »,


une Chine populaire
Notre correspondant à Pékin et le photographe
pékin ­ correspondant au casse­croûte. Fèves, patates douces et grai­
Gilles Sabrié ont traversé une partie du pays dans nes de soja commencent à circuler. Et ce n’est
qu’un avant­goût… Dès 11 heures, des plats
les trains les plus vieux et les plus lents du réseau

P
ourquoi se presser ? Pour fran­ chauds et odorants sortiront des paniers,
chir les 1 680 kilomètres sépa­ dans une ambiance bon enfant. Ces gens­là
rant Chongqing, au centre du ferré chinois, à la rencontre d’une population sont des touristes partis randonner et pêcher
pays, de Shanghaï, à l’est, la plu­ dans les montagnes et les rivières du
part des Chinois prennent bien différente de celle des mégapoles modernes Guizhou. La plupart de ces septuagénaires
désormais l’avion. Près de qua­ étaient ouvriers dans une fabrique d’ampou­
tre­vingts vols quotidiens relient les deux les électriques. Leur vie a été rude ; ils ont
mégapoles. D’autres voyageurs optent pour le connu la famine de la fin des années 1950,
train à grande vitesse. A l’inverse, nous avons tion, se sont substituées à cette station cen­ Pour le moment, les portillons ne reconnais­ puis la Révolution culturelle. Mais, aujour­
privilégié les trains lents. Au pays qui file droit, trale bientôt septuagénaire. Celle­ci n’ac­ sent que les cartes d’identité chinoises. d’hui, ils vivent en paix et leur retraite les
nous avons préféré les chemins de traverse. cueille plus que des trains verts d’antan, Même s’il n’y a que quelques dizaines de autorise à s’offrir un séjour à la campagne. Ils
D’abord, descendre vers Zunyi, dans le comme le nôtre, un tortillard auquel il faudra voyageurs, un employé en uniforme est rient et fredonnent des airs populaires en fai­
Guizhou rural, rejoindre Guiyang, la capitale dix heures, quarante­cinq minutes et vingt­ posté au pied de chacune des dix voitures. A sant défiler des vidéos sur leurs téléphones
provinciale, puis filer vers l’est, le Hunan, ses trois arrêts pour parcourir 308 kilomètres. l’évidence, le prix du billet – 23,50 yuans portables. Certains esquissent même quel­
champs de thé et ses rizières, pour remonter Nul n’a pensé à installer un escalier mécani­ (3 euros) – ne couvre pas les frais ; le train ques pas de danse. La Lettre à Elise, crachée par
vers Shanghaï en traversant le Jiangxi, puis la que pour épargner aux voyageurs la cinquan­ roule à perte et doit sa survie aux aides d’Etat. la sono du train, plusieurs heures durant,
plaine du Zhejiang. Au total, quatre trains, taine de marches qui permettent d’accéder à Les Français parlent de « service public » et apporte une note rétro à leur expédition.
2 456 kilomètres au compteur, trente­huit l’intérieur de la gare. Mais une fois là­haut, d’« d’aménagement du territoire », les Chi­ Même le contrôleur, assis devant son Ther­
heures et trente minutes montre en main. des portillons ultramodernes munis de lec­ nois, eux, sont plus directs : « On garde ces mos de thé, commence à s’épancher. La lassi­
Symboles de la Chine d’hier, ces trains verts teurs optiques les attendent. Comme presque trains, car ils font partie de la lutte contre la tude se lit sur le visage de cet homme de
ont beau être voués à disparaître, ils ont le partout en Chine, les étrangers sont priés d’al­ pauvreté menée par le président Xi », prévient 52 ans dont la principale activité consiste à an­
mérite d’être encore là, avec leurs banquettes ler voir l’agent de sécurité posté à proximité. la responsable d’un compartiment. noncer l’arrivée dans une gare, à gérer l’ouver­
en Skaï, leurs toilettes à la turque, leurs « cou­ ture et la fermeture des portes et, éventuelle­
chettes dures » et le balai sous le siège, le tout JAMAIS SANS UN CASSE-CROÛTE ment, à passer un petit coup de balai. Voilà
au service d’une Chine populaire, le pays des Notre première étape, le Guizhou, est l’une trente ans qu’il travaille sur cette ligne. La der­
Parcours
baluchons et des paniers en osier. en « train vert »... des provinces les plus pauvres du pays. Les nière fois qu’il a vu des étrangers à bord
La première surprise surgit dès notre point CHINE Fleuve Ja u n e revenus y sont deux fois moins élevés qu’à remonte à trois ans, c’était « des Argentins, peu
... de Chongqing
E
I N à Shanghaï
de départ, à Chongqing, une ville située au Shanghaï Chongqing et quatre fois moins qu’à Pékin. bavards ». Il lui reste huit ans de travail avant
bord du fleuve Yangzi, dont l’essor spectacu­ H Edifiée par les communistes à partir de 1956, la retraite. Mais il ne se plaint pas : son fils fait
C Changement
laire a inspiré nombre de cinéastes. Dans ce Chongqing Wuhan Hangzhou
la voie ferrée, aujourd’hui désuète, a joué un des études d’histoire et son avenir semble
de train
pays désormais doté de gares rutilantes aux rôle majeur dans le désenclavement de la donc assuré. « Je suis convaincu qu’il vivra
mensurations aéroportuaires, celle où nous Arrêt région. Grâce à elle, les habitants du nord du mieux que moi », confie­t­il. Une croyance
Huaihua JIANGXI
attend notre premier train est vieille, grise et ZHEJIANG Guizhou ont pu rallier Chongqing, ainsi que partagée par de nombreux parents chinois.
Zunyi Provinces
étrangement vide. Sur la trentaine de gui­ traversées le Yangzi et son marché permanent. Vu le Un des cousins du contrôleur a migré au
Guiyang HUNAN
chets, seuls deux sont ouverts. Le tableau nombre de tunnels, sa construction n’a pas Canada, mais il ne l’envie pas. S’il devait s’exi­
GUIZHOU
d’affichage est à l’avenant : cinq départs pré­ dû être un mince exploit. ler à son tour, qui s’occuperait de ses parents ?
vus dans la journée, une misère pour cette Au départ de Chongqing, nous partageons Etre muté sur une ligne à grande vitesse ?
cité de 7 millions d’habitants. En fait, au fil Shenzhen les 128 places de notre voiture avec une Impossible, c’est un autre monde. L’une de ses
des ans, trois gares traversantes, réparties Mer de Chine dizaine de retraités. Très vite, chacun glisse collègues, élégamment maquillée, en confie
200 km méridionale Infographie Le Monde
dans le nord, le sud et l’ouest de l’aggloméra­ son masque sous le menton. L’heure est déjà la raison : « Vous n’avez pas remarqué ? Ils ne
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 horizons | 25

Même si aucun de nous n’a de fièvre, quel­ ponible gratuitement dans chaque comparti­
ques policiers veulent nous empêcher de ment, le People’s Daily Railways ne fait pas
quitter la gare. Le plus âgé arbore l’effigie de recette. Mais ce quotidien de quatre pages, où
Mao sur la poitrine. Pas question, d’après alternent portraits de cheminots, infor­
eux, de sortir avant l’arrivée de notre pro­ mations sur la modernisation du réseau et
chain train, trois heures plus tard. Finale­ articles à la gloire du parti, en dit long sur la
ment, après une discussion téléphonique puissance des chemins de fer nationaux, de
avec une mystérieuse responsable qui parle leurs 2,4 millions d’employés et de leurs
anglais, nous sommes autorisés à aller dîner 140 000 kilomètres de voies.
où bon nous semble. Devant la gare, au Dans les « couchettes molles », l’équivalent
moins sept groupes de danseurs de rue se toi­ de la première classe, Steven, un homme
sent. Valse, rumba, techno… Il y en a pour tous d’affaires, affirme prendre ce train pour aller
les goûts. Il eût été dommage de louper pareil se faire vacciner contre le Covid­19. Sans
spectacle ! Renseignement pris, cette ville de doute à Yiwu, ce carrefour du commerce
127 000 habitants impose, de fait, à tous les international qui fait partie des villes où il est
étrangers en transit de rester en gare. S’ils possible d’obtenir un des premiers vaccins
souhaitent dormir une nuit à l’hôtel, ils sont chinois. Ce quinquagénaire, établi depuis
accompagnés par un médecin dans un éta­ vingt ans en Afrique du Sud, est rentré en
blissement réquisitionné par les autorités et, Chine en raison de l’épidémie et veut prendre
s’ils veulent séjourner plus longtemps, ils ses précautions avant de repartir.
doivent présenter les résultats d’un test. Ainsi Des retraités, des commerçants… N’y
va la Chine, hypercentralisée, mais dont les aurait­il aucun pauvre à bord ? Pour aller à
fonctionnaires locaux disposent d’importan­ leur rencontre, il faut se rendre dans les cinq
tes marges de manœuvre, pourvu qu’ils tra­ voitures de tête, séparées du reste du train
vaillent dans le sens souhaité par Pékin. par le restaurant. Dans ces wagons voyagent
plusieurs centaines de personnes, des hom­
CHANGEMENT D’OPTIQUE mes et des femmes de tous âges, qui n’ont pas
Trois heures plus tard, une fois nos papiers de eu les moyens de s’offrir une couchette et
nouveau auscultés et photographiés par le doivent donc se contenter d’une place assise.
chef de gare, nous voilà enfin dans le dernier Certains ont l’air à peine sortis de l’enfance,
train. Huaihua­Shanghaï : 1 565 kilomètres en d’autres semblent déjà des vieillards. Trois
dix­huit heures, trente minutes et quinze jeunes, maigres et tatoués, fument nerveuse­
arrêts. La moitié du convoi est composée de ment entre deux voitures. Ils quittent leur
« couchettes dures », c’est­à­dire de dix com­ Guizhou natal pour aller travailler « dans une
partiments de six couchages… sans porte. usine du Zhejiang ». L’un paraît prêt à s’épan­
Extinction des feux à 22 heures, lever avec le cher, mais le contrôleur, toujours vigilant,
soleil. Certes, le confort est moindre que dans l’invite à rejoindre sa place.
les « couchettes molles » − ces compartiments Une femme d’une quarantaine d’années
de quatre lits avec portes que s’offrent les plus tient devant elle deux sacs en plastique : l’un
riches −, mais ce wagon­dortoir est plus pro­ avec plusieurs kilos de pâtes, l’autre avec un
pice à la communication entre voisins. énorme gâteau, semblable à un quatre­quarts.
Ceux qui nous entourent sont des retraités, Des cadeaux pour ses futures colocataires.
comme au début du périple. L’un était ingé­ Originaire d’un village du Jiangxi, la province
nieur dans l’industrie automobile, les autres coincée entre le Hunan et le Zhejiang, elle part
ouvriers ou agriculteurs dans la banlieue de pour Shanghaï chercher du travail et vivra
Shanghaï. Leur séjour dans le Guizhou leur a avec d’autres femmes de la même province.
beaucoup plu, notamment les chutes Huang­ Elle n’a pas encore d’emploi, mais se dit
guoshu, les plus impressionnantes du pays, persuadée d’en trouver un « dès demain »,
et celles des villages où habitent des minori­ grâce à son téléphone portable. Elle sait même
tés ethniques, nombreuses dans la région. à l’avance combien elle gagnera, « 17 yuans de
Dix jours pour 2 010 yuans. Ce n’est pas leur l’heure ». Soit environ 3 000 yuans par mois.
A gauche, dans premier voyage, loin de là. Ils ont déjà visité Moins de 400 euros. Un salaire très faible,
le compartiment plusieurs pays d’Asie, poussant même jus­ mais qu’elle estime suffisant pour l’inciter à
prennent que des femmes, jeunes et jolies. » contenue dans le grand sac plastique posé à « couchettes dures » qu’à Moscou. Sans être riches, ils vivent cor­ s’éloigner de ses enfants et petits­enfants
Comme dans les avions. Elle­même gagne ses pieds. Aller travailler à Shenzhen, tout au du train Guiyang­ rectement et ne tarissent pas d’éloges sur restés dans le Jiangxi.
environ 4 500 yuans par mois (575 euros). Son sud, comme des millions de Chinois de l’inté­ Shanghaï, le leur ville, Shanghaï. Parmi les sites qu’ils
fils de 18 ans veut devenir conducteur de train. rieur ? « Non, c’est trop loin. » Lui non plus ne 22 octobre. A droite, nous recommandent : Disneyland. Ayant pu TERRE DE CONTRASTES
Elle cherche à l’en dissuader « à cause des s’est jamais aventuré à Pékin ou à Shanghaï. en haut : à la gare prendre sa retraite à 60 ans, voire dès 50 ans Deux autres femmes s’apprêtent à descendre
radiations », dit­elle sans plus de détails. Le lendemain, à peine assis dans le train qui de Chongqing, pour les femmes, cette génération est parfois à Hangzhou. Elles viennent de Kaili, dans le
La campagne sans charme des environs de nous mène cette fois à Huaihua, dans le avant le départ enviée par les plus récentes qui sous­esti­ Guizhou, et se rendent dans le Zhejiang. « Il y
Chongqing semble propice aux confiden­ Hunan, la jeune chef de bord, chignon et cos­ du train 5629 ment, voire ignorent, les souffrances endu­ a beaucoup d’annonces, assure la plus
ces. Trop sans doute. Le chef de train, repéra­ tume bleu roi impeccables, fonce sur nous pour Zunyi, rées par leurs aînés jusqu’à la fin des an­ bavarde. Ce n’est vraiment pas difficile de trou­
ble à sa casquette rouge, demande à voir nos avec un large sourire : « Vous allez réaliser des le 20 octobre. nées 1970. Ces retraités font désormais partie ver un emploi. Et c’est mieux payé que chez
papiers. Sur notre visa, deux caractères interviews ? » Décidément, les nouvelles vont En bas : un paysage d’une classe moyenne qui, entre les riches nous. » Elle a plusieurs enfants, dont un ado­
chinois indiquent notre profession de vite ! Non seulement les photos sont interdi­ de la province Pékinois et Shanghaïens et les pauvres pay­ lescent. « Ses grands­parents vont s’en oc­
journaliste. Une étudiante chinoise qui tes, mais, en raison du Covid­19, mieux vau­ du Guizhou vu sans du Guizhou, passe souvent inaperçue. cuper. » Rien que de très banal dans ce pays,
nous accompagne est prise à part par le drait ne pas trop s’éloigner de nos sièges. Res­ à travers la vitre Pourtant, elle incarne l’une des principales où des dizaines de millions d’enfants – « les
chef. « Qui a payé ton billet ? Dis au photo­ ter assis durant les neuf heures de trajet est du train 5629. réussites du régime : la sortie de la grande laissés derrière » – habitent à la campagne
graphe qu’on veut voir ses photos. Et pas de même recommandé, tente de nous convain­ GILLES SABRÉ pauvreté de plusieurs centaines de millions avec leurs aïeuls, pendant que leurs parents
questions sur les sujets sensibles. » cre son adjoint. Pourtant, certains passagers POUR « LE MONDE » de personnes, en l’espace d’une génération. gagnent péniblement leur vie à Pékin,
Dès lors, le voyage bascule. Les retraités n’arrêtent pas d’aller et venir dans ces voitures Un peu plus loin, une quinquagénaire et Shanghaï ou dans l’une des villes du Sud­Est.
s’éloignent de plusieurs rangs « pour ne pas bien remplies. Le vendeur de cuisses de poulet deux jeunes hommes rentrent également Tant pour des raisons matérielles qu’admi­
nous déranger », et le contrôleur, auparavant si épicées, bien sûr, mais surtout les fumeurs. chez eux, après un séjour dans le Guizhou. nistratives, ceux­ci ne peuvent les emmener.
affable, se transforme en cerbère, au point de C’est une autre particularité des trains verts : Mais eux y sont allés pour affaires. Ils ven­ Dépourvus du « hukou », cette carte de rési­
dissuader les nouveaux passagers de monter fumer – et accessoirement cracher – demeure dent des algues séchées en boîte, croustillan­ dence indispensable pour vivre en ville, ces
dans notre voiture, à l’exception de collègues autorisé à l’extrémité des compartiments. tes et goûteuses. « Nous en vendons même en enfants ne pourraient y être inscrits à l’école
contrôleurs et d’un civil – sans doute un poli­ Corée et au Japon. Vous pouvez passer vos ni être soignés. Les migrants n’ont donc
cier –, qui veillent désormais sur nous. L’ÉTRANGER, SUSPECT HABITUEL commandes par WeChat », précisent­ils. Eux d’autre choix que de les confier à leurs
Dans le Guizhou, des montagnes drapées Ce jour­là, un fumeur se taille un franc succès : aussi ont déjà voyagé ailleurs en Asie, et propres parents, en se contentant d’une ou
d’une brume romantique offrent un specta­ ayant percé à mi­hauteur une petite bouteille « même à Hawaï ». Leurs revenus sont élevés : deux visites annuelles. « C’est que le train est
cle féerique. Les touristes cèdent leur place en plastique et y ayant introduit un filtre, puis « 40 000 yuans par mois », confient­ils spon­ cher », justifie la femme aux pâtes.
aux paysans et aux ouvriers. La différence de une cigarette, il aspire au goulot de ce qui est tanément. Tous deux sont des habitués de ce A l’approche de Hangzhou et de ses 10 mil­
niveau de vie entre ville et campagne saute devenu une pipe à eau, un genre prisé dans le train de nuit, jugé pratique et impeccable. lions d’habitants, les champs sont grignotés
aux yeux. A mesure que le train se fait omni­ sud du pays. Un autre voyageur tire, lui aussi, Toutes les demi­heures environ, un employé par le béton. D’immenses tours d’habitation
bus, des paysannes âgées montent, des sur une pipe faite de bric et de broc sans quit­ passe le balai, nettoie les sanitaires, vide les sortent de terre. Impossible de les compter
paniers vides sur le dos. Certaines portent ter du regard la Wuyang, la rivière vert éme­ poubelles. Les clichés sur la saleté chinoise tant il y en a. Il y a quarante ans, au début de la
encore leur tablier. Elles ont tout vendu au raude qui traverse un paysage idyllique. ont la vie dure mais, avant même le Covid­19, modernisation du pays, moins de 20 % des
marché. Bien davantage que la satisfaction, Comme elle, cet inconnu perdu dans ses pen­ ils étaient largement dépassés. Chinois demeuraient en ville. Ce taux est
c’est la fatigue que trahissent leurs regards. sées descend peut­être des montagnes pour La voiture­restaurant est quasi déserte. La passé à 60 % en 2020 et devrait atteindre au
Un couple de paysans se rend, lui, en ville. Ils rejoindre la mer. Des céréales sèchent dans les plupart des passagers préfèrent leurs bols de moins 70 % en 2030 et 80 % en 2050. Selon
passeront la nuit chez leurs enfants, avant de cours ou sur les toits des maisons blanches. Le nouilles instantanées. Le contrôleur nous a à l’ONU, dans les dix prochaines années, la
faire le marché le lendemain. Piments rouges, long de la voie ferrée, des pamplemoussiers l’œil. « Pas de photos », répète­t­il. Moins que Chine comptera 190 millions de nouveaux ci­
haricots mauves, betteraves blanches : en chargés de fruits narguent les voyageurs. A l’objectif du photographe, ce sont ses lunettes tadins, dont une bonne partie vivra autour de
tout, ils ont sept sacs. Ces septuagénaires ne l’approche du Hunan, la terre devient ocre. qui le fascinent. Deux demi­foyers reliés Pékin, de Shanghaï et dans le delta de la rivière
pourraient pas en porter davantage. « Nous Voici bientôt le pays d’enfance de Mao LE CONVOI SE  entre eux par une ficelle au bout de chaque des Perles, autour de Canton et de Shenzhen.
n’habitons pas loin de la gare, mais nous Zedong. Affiches et mémoriaux à la gloire du moitié de monture et, surtout, par un aimant Siège, entre autres, du constructeur auto­
devons traverser une rivière pieds nus », expli­ Parti communiste font leur apparition. PARTAGE ENTRE  qui les rapproche dès qu’on les pose sur le nez. mobile Geely et surtout du géant du com­
quent­ils. Ils ne sont jamais allés à Pékin ni à Dans ce coin reculé de Chine, pas besoin « COUCHETTES  Dix minutes après les avoir essayées, le merce en ligne Alibaba, Hangzhou, à 130 kilo­
Shanghaï et n’ont même jamais dépassé d’être journaliste pour attirer le soupçon. contrôleur nous l’annonce fièrement : il vient mètres au sud de Shanghaï, est au cœur de ce
Wuhan, à 1 000 kilomètres de chez eux. L’étranger, quel qu’il soit, reste dans le DURES »,  d’acheter les mêmes sur Taobao, le géant développement. D’où un nombre de grues de
Derrière eux, un ouvrier de 22 ans se joint à meilleur des cas un objet de curiosité, dans le chinois du commerce en ligne ! Dès lors, chantier encore plus impressionnant que
la discussion. C’est le seul qui accepte de don­ pire un individu dont il faut se protéger. SIX COUCHAGES  prendre des photos s’avère bien plus simple. dans le reste du pays. Pas étonnant que ce soit
ner son nom : Jiang Wen. D’apparence timide, « Mettez vos masques, il y a des étrangers », En Chine, les voitures­couchettes le restent là que débarquent la plupart de nos compa­
il reconnaît avoir passé son adolescence à se conseille, le plus naturellement du monde,
SANS PORTE, ET  vingt­quatre heures sur vingt­quatre. Tout le gnons de voyage. Ployant sous le poids de
battre. Faute d’avoir terminé le collège, il tra­ une voyageuse à ses voisines en nous voyant « COUCHETTES  parcours peut donc s’effectuer allongé, au ris­ ballots ou de valises hors d’âge, ils paraissent
vaille dans la construction. Avec un salaire passer dans le compartiment. Avant de que d’accentuer la nonchalance des voya­ venir d’un univers lointain. Ce sont pourtant
mensuel de 5 000 à 6 000 yuans, il se dit plu­ parvenir à la gare de Huaihua, dans l’ouest du MOLLES »,  geurs. Entre deux bols de nouilles, la plupart bien ces invisibles qui font la fortune actuelle
tôt satisfait. Avec ses milliers de piliers, ses Hunan, nous sommes les seuls voyageurs des Chinois passent leur temps sur leur por­ de l’empire du Milieu, pariant sur le fait que,
ponts et ses tunnels, le chantier de la voie ra­ dont la température est contrôlée. Peu QUATRE LITS AVEC  table. Quand ils ne regardent pas les mini­ demain, leurs enfants en profiteront. Même
pide Chongqing­Zunyi, visible depuis le vieux importe que nos papiers prouvent que nous PORTE POUR  vidéos sur Douyin, la version locale de Tik­ dans la Chine du XXIe siècle, les trains verts
train, est un gisement d’emploi considérable. ne sommes pas sortis de Chine depuis des Tok, les mélos historiques et les films de ont encore de l’avenir. 
Toute la fortune du jeune voyageur semble mois : le danger vient de l’extérieur. LES PLUS RICHES guerre semblent avoir leur préférence. Dis­ frédéric lemaître
CULTURE
0123
26 | MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

Aux marges du cinéma américain
La Cinémathèque française met en ligne huit films représentatifs de son festival American Fringe

RÉTROSPECTIVE

E
n ces jours sombres de
novembre, si l’on avait pu
mettre un bon coup de
poêle à frire sur la tête du
SARS­CoV­2, aurait dû se tenir à la
Cinémathèque française la 5e édi­
tion du festival American Fringe,
consacré au cinéma indépendant
américain. Manifestation particu­
lièrement utile en ce qu’elle
donne à voir des films autrement
invisibles sur notre territoire, et
en ce qu’elle permet de jeter une
lumière bienvenue sur la notion,
passablement galvaudée, de ci­
néma indépendant américain.
Ici, en effet, peu ou pas de postu­
lants déguisés au nirvana indus­
triel hollywoodien tels qu’on en
trouve à foison sous cette éti­
quette mais des créateurs de la
marge (esthétique en même
temps que sociale), des artistes sin­
guliers, dont les productions pas­
sent très largement « en dessous
des radars » – pour reprendre l’ex­
pression des pêcheurs de perles en
eaux profondes et programma­
teurs de cette manifestation, Ri­
chard Peña et Livia Bloom Ingram.
On en connaît, chez nous,
quelques­uns de suprêmement
talentueux qui ont fini par se faire
une place au grand jour, qu’il
s’agisse de Kelly Reichardt, de
Matthew Porterfield ou encore
des frères Safdie. American Fringe
nous en révèle d’autres, plus
secrets, attestant d’une produc­
tion totalement insoupçonnée,
que les auteurs de ce programme
estiment à environ 1 000 films par « Rukus » (2017), premier long­métrage de Brett Hanover. COLLECTION PARTICULIÈRE
an. Sont ainsi proposés, du 13 au
20 novembre, à raison d’un titre
par jour diffusé sur la plate­forme cheval, poisson. Soleil irisé, épis ment en super­16. Ralph Waldo On verra enfin dans Rukus blond voué à la malédiction de sa
Henri, huit exemplaires représen­ blonds, fillette s’ébrouant dans Emerson semble y croiser Charles
American Fringe (2017), premier long­métrage de propre beauté, et dans la célébra­
tatifs de cette création des marges, un carré de caravanes pourries. Bukowski. Voici un film qui fait atteste Brett Hanover, une pénétrante et tion d’un rituel clandestin qui
issus des précédentes éditions du Voix off d’un type qui dit une sentir et qui fait rêver beaucoup merveilleuse évocation de l’ado­ métamorphose les hommes en
festival. Ne rêvons pas, toutefois. poésie renversante, évoquant les plus loin que nombre de ceux qui
d’une production lescence. Ce journal à la première animaux. Hétérogénéité chaoti­
De la même façon que le cinéma « poignards sucrés dansant entre sortent de l’usine à rêves. insoupçonnée, personne montre Brett, adoles­ que des sentiments qu’on re­
hollywoodien continue de pro­ les baïonnettes de la solitude ». cent souffrant d’un trouble trouve dans l’impureté formelle
duire quelques perles dans un Chanson folk qui brise le cœur, au Beauté délabrée
que les obsessionnel, dans la vie quoti­ du film, composé d’entretiens do­
océan de médiocrité, cette pro­ piano, par une voix de femme C’est en revanche directement en programmateurs dienne en même temps qu’il cumentaires, d’images d’archi­
duction contre­culturelle, jusque grésillante : « Nés pour aimer et enfer que mène le documentaire consacre un documentaire à la ves, de mise en scène de soi, de
dans la sélection qui est ici propo­ rien d’autre, abandonnés parce de Katy Grannan et Hannah
estiment communauté furry (commu­ scènes reconstituées et même
sée, charrie son lot de poncifs et de que nous étions pauvres, atten­ Hughes, The Nine (2016), tourné à environ nauté secrète vouant un culte d’une adaptation d’un manga.
faiblesses constitutives. dras­tu mon retour ? J’avais les dans le quartier infamant d’une aux animaux). Sous ce double Quelque chose du Tarnation
Trois titres se signalent plus par­ cheveux noirs et les yeux clairs, je petite ville californienne innom­
1 000 films registre du réel, c’est un récit de (2003), de Jonathan Caouette, ar­
ticulièrement à l’attention, parmi ne m’entends pas bien avec mes mée. Tout ce que la ville compte par an formation qui se tisse, puisant chétype du journal intime déglin­
lesquels, en premier lieu, Tired parents, attendras­tu ? Atten­ de déclassés, d’accidentés de la dans divers registres d’images et gué, en même temps que du
Moonlight (2015), de Britni West. dras­tu mon retour ? » vie, de drogués y a trouvé refuge. de niveaux de narration la mythique Donnie Darko (2001),
Tourné à Kalispell (Montana), Nuées. Forêts. Cieux roses des­ « La 9e Rue, y dit un personnage, pourtant pas à la séduction matière d’un autoportrait imagi­ de Richard Kelly, affleure dans ce
c’est essentiellement un film d’at­ cendant sur la rouille. Fête fo­ les gens y vont pour mourir. » rémanente du rêve américain. naire, morcelé, incertain, en film qui révèle par voie de consé­
mosphère, qui vibre dans la lu­ raine. Vente aux enchères. Course Tout est dit de la terrible vision C’est tout l’intérêt d’un film qui perpétuel devenir. quence un talent. 
mière. On y voit un pays, l’Améri­ automobile boueuse. Une femme qui s’annonce. Les chiens copu­ resterait autrement obscène. Adolescent refoulant sa sexua­ jacques mandelbaum
que, loin de sa légende, mais tel qui fait des ménages et qui rêve de lent, les femmes se prostituent, Beaucoup de personnages, lité, évoquant ses premières séan­
que son immense beauté a partie s’arracher, une vieille immigrée les hommes sont camés au puisant dans leur douleur l’éner­ ces de masturbation sur des ima­ Festival American Fringe.
liée avec sa trivialité. Une esthéti­ russe et son fils, un jeune couple dernier degré. Il n’est pas jusqu’à gie de la transfigurer, comme ges de dinosaures, Brett va se Un film par jour,
que du fragment y célèbre la qui s’aime et qui se quitte. La la rivière jouxtant la ville qui ne dans la nuit la possibilité de tirer construire sous nos yeux dans la du 13 au 20 novembre,
nature, le paysage, le rafistolage fiction se glisse dans les intersti­ charrie des déchets plutôt que les ultimes feux d’une beauté dé­ confrontation avec une amie qui sur la plate­forme
de la nécessité, le rayonnement ces. Simplicité extrême de ces des poissons. Cette Amérique labrée, y cultivent encore l’espoir le désire, dans le culte presque de la Cinémathèque française
des êtres et des choses. Carcasse prises. Sentiment cosmique. trash, vouée à une litanie de de laisser la 9e Rue derrière eux et amoureux d’un mystérieux ar­ Henri. Films disponibles
éventrée. Biches, chenilles, Génie américain, filmé poétique­ freaks hallucinés, n’échappe de s’en sortir. tiste furry, Rukus, jeune éphèbe jusqu’au 2 décembre.

Richard Peña : « Ce sont des films de résistance »


Le coprogrammateur du festival American Fringe précise ce qui, selon lui, caractérise le cinéma indépendant aux Etat­Unis

ENTRETIEN en matière d’offre cinématogra­


phique, j’ai réalisé que, malgré
sur la notion, assez vague,
de cinéma indépendant
d’esthétique, de politique. La tech­
nologie numérique a permis de
Quelle est la visibilité aux Etats­
Unis de ces réalisateurs que
Nous l’espérons tous. Car il est
clair que, si Donald Trump a été

R ichard Peña est ensei­


gnant de cinéma à Colum­
bia, à New York. De 1988 à
2012, il a été le programmateur du
Lincoln Center et a dirigé le Festi­
tout, nombre des meilleurs films
indépendants américains ne
trouvaient pas leur chemin vers
l’Europe. Et j’entends par films in­
dépendants non pas ceux qu’on
aux Etats­Unis ?
La notion de cinéma indépen­
dant n’a plus de sens depuis que le
vieil Hollywood, qui était un sys­
tème intégré, a disparu dans les
redéfinir toutes ces étapes et a
également rendu possible la créa­
tion de nombreux nouveaux si­
tes d’exposition.
vous nous faites découvrir ?
Certains trouvent une exposi­
tion en salle. Mais la majorité,
après avoir pu bénéficier d’édi­
tions en DVD, trouvent leur voie
vaincu, le trumpisme ne finit pas
pour autant dans les poubelles de
l’histoire. C’est toujours un fac­
teur actif dans la politique améri­
caine, et je crains qu’il ne le soit
val du film de New York. Homme présente généralement comme années 1960. Aujourd’hui, les stu­ Des cinéastes comme Kelly naturelle sur Internet. pendant un certain temps. Ce que
d’ouverture, il a cocréé en 1995 tels, mais ceux qui incarnent vrai­ dios n’ont plus les artistes sous Reichardt ou les frères Safdie, nous voyons dans ces films, ce
avec Unifrance, l’organisme ex­ ment cet esprit, dans la lignée de contrat. Tout le monde est d’une qui tournent avec des vedettes C’est aussi dans les marges sont des gens qui disent forte­
portateur des films, un « Rendez­ Maya Deren, Oscar Micheaux ou certaine manière indépendant. et peuvent disposer de budgets de la société américaine que ment à ceux qui soutiennent un
vous avec le cinéma français », qui John Cassavetes. Margery Arent plus conséquents, sont­ils en­ nous invite votre sélection. tel mouvement : « C’est mon Amé­
en demeure la principale fenêtre Safir, qui est directrice de l’asso­ Quels critères dans ce cas core des indépendants ? Réalisés sous le mandat rique aussi ! » Ce sont en ce sens
aux Etats­Unis. Il dirige, avec Livia ciation The Arts Arena à Paris, a seraient déterminants Ce sont deux bons exemples de Donald Trump, ces films des films de résistance. Et si tout
Bloom Ingram la programmation accepté de financer le projet, qui a pour caractériser le cinéma d’artistes qui ont émergé de vont être découverts en France va bien, le tandem Biden­Harris
du festival American Fringe. été généreusement accueilli peu indépendant américain ? l’« American Fringe » mais qui ont sous celui de Joe Biden. va permettre aux artistes de ne
de temps après par La Cinémathè­ C’est assez simple. Il suffit évolué vers des projets plus oné­ Considérez­vous que ce plus seulement jouer la défense,
Qu’est­ce qui a décidé de la que française. d’imaginer un cinéma qui se dis­ reux, avec des acteurs reconnus. changement est réellement mais d’exprimer à travers leur art
création d’American Fringe ? socie radicalement du système Je pense qu’ils ont gardé toutefois significatif pour les laissés­ toute la complexité de leur vie. 
Alors que Paris est probable­ Il s’agit donc pour vous de commercial dominant, en termes cette part d’excentricité qui rend pour­compte de la société amé­ propos recueillis par
ment la meilleure ville au monde remettre les pendules à l’heure de production, de distribution, leur travail si singulier. ricaine ? j. ma.
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 culture | 27

Dans les motels


des vies brisées
Avec « Vacancy », Alexandra Kandy
Longuet filme le quotidien de ceux
qui ont tout perdu, en Californie

VOD sépare l’imaginaire collectif du


réel. Vacancy emprunte à l’écri­
Many,
ancien

D
es souvenirs à la pelle ture des grands films (auxquels il motard,
et quelques photogra­ est fait ouvertement référence) mari et père
phies témoignent pour en raturer l’image, en y de famille,
qu’ils ont eu droit à inscrivant des visages, des corps au corps
leur part de bonheur et qu’ils et des mots de la réalité tatoué. TËNK
n’ont pas tout raté. Ce passé les d’aujourd’hui. Le voyage de
tient debout. Une maison, un l’autre côté du miroir secoue. Il
travail, une famille, des amis. enrichit le cinéma de trois
Beverly, Vern et Many ont tout nouveaux personnages – anony­
perdu et vivent désormais, au mes – qui ont désormais un nom,
jour le jour, dans des motels une gueule, une histoire et une c’est le cas de la mienne. Je vois des Vacancy n’est pas à proprement caractère oppressant. Alors,
miteux où les a rencontrés et présence qu’on n’oublie pas. gens avec des gosses tout le temps
Le documentaire parler un film bavard. Mais Vacancy verse plus dans le Psy­
filmés, durant plusieurs mois, la A commencer par Beverly, qui a ici et je me remets en question ». emprunte chaque mot pèse plus lourd qu’à chose (1960), d’Alfred Hitchcock,
réalisatrice française Alexandra élu domicile au Palace Inn, un Son fils à elle suit des études à la l’ordinaire. De la même façon que que dans le Bagdad Café (1987),
Kandy Longuet. motel miteux de Fresno, en fac, à Phoenix, en Arizona, où elle
à l’écriture chaque geste s’alourdit du poids de Percy Adlon. A d’autres
Elle a accompagné leurs gestes Californie. Prévu pour un mois, compte se rendre bientôt, pour la des grands films de l’épreuve. Alexandra Kandy moments, c’est à David Lynch et
et leurs errances quotidiennes, après la mort de son mari et la remise de son diplôme. Son Longuet ne s’éloigne pas de cette à Stanley Kubrick que l’on pense.
recueilli ce qu’ils voulaient bien perte de sa maison, le séjour s’est cadeau sera un collage de photos,
pour en raturer intimité rythmée par la répéti­ Puis aux westerns et aux films
confier de leur existence d’avant, prolongé. Voilà aujourd’hui des pour que son fils puisse se souve­ l’image tion. C’est le présent qui l’inté­ d’horreur. Ce cinéma américain
laissé les silences. Vacancy (2018) années qu’elle est là. Se prosti­ nir qu’elle a été à ses côtés : « Il n’y resse, qu’elle cadre entre les murs qui traverse le film, loin de la
oblige à faire escale en ces coins tuant pour payer sa chambre, et a pas que le présent qui compte. La de ces chambres de motels, lais­ confisquer, contribue au
reculés où l’existence se traîne surtout le garde­meuble où mémoire, les souvenirs peuvent Ancien ingénieur du son, le sant le monde extérieur – la vio­ contraire à rendre toute sa
comme une loque, à peine éloi­ s’entassent tous les objets de son aussi aider dans la vie. » premier, atteint de schizophré­ lence et le danger – dans le hors­ puissance à la réalité du premier
gnée d’une vie de prison, avec ancienne vie. « Garder ça, dit­elle, nie, sort la nuit pour rencontrer champ. Perceptible cependant plan. Celle d’une Amérique
l’horizon aux fenêtres et le reste me permet de croire que je vais Climat de tension les fantômes avec lesquels il dit grâce au climat de tension et d’in­ éteinte dans laquelle Beverly,
du monde, ailleurs. réussir à partir d’ici, et me donne A 500 kilomètres de là, Vern et pouvoir entrer en contact. Tandis quiétude que produit, entre Vern et Many tentent de ne pas se
L’envers du rêve américain la sensation d’avoir un minimum Many s’accrochent, eux aussi, à ce que le second, ancien motard, autres, la bande­son du film, éla­ laisser engloutir. 
transporte au milieu de no man’s de stabilité. » qu’ils ont connu. Installés depuis mari et père de famille, silhouette borée à partir de sons réels véronique cauhapé
land peuplés de fantômes et d’in­ Dépendante au crack, dont les des lustres au Roy’s Motel imposante et corps tatoué, (bruits de trafic ferroviaire ou
finies solitudes. A ces derniers, prises lui font « oublier la dou­ d’Amboy, en Californie, établisse­ trimballe le sentiment de n’être routier), retravaillés et déformés. Film documentaire belge
la réalisatrice prête une esthéti­ leur » durant quelques heures, ment désaffecté et sans eau pota­ plus personne. « Avant j’étais C’est ainsi que le flux ininter­ d’Alexandra Kandy Longuet
que cinématographique dont la Beverly sombre parfois. Fatiguée ble, situé au bord de la Route 66, Many. Ou Big Daddy. Maintenant, rompu de véhicules, sur l’auto­ (1 h 21). Disponible
beauté ne cesse de nous rappeler, et lucide, « l’addiction est une en plein désert Mojave, ils ont beaucoup de gens me connaissent route qui longe le Palace Inn de sur la plate­forme Tënk
comme un sous­titre, le fossé qui maladie très égoïste. Du moins, perdu jusqu’à leur identité. sans savoir mon nom. » Beverly, finit par prendre un (abonnement mensuel : 6 €).

« Un jour sans fin », le film


de confinement, à revoir… ou pas
Bill Murray coincé dans une boucle spatio­temporelle, voilà
qui évoque les mesures de restrictions liées à l’épidémie de Covid­19
DE LA PHILOSOPHIE
ANALYSE Tout comme Respect des gestes barrières, dis­
tanciation physique, restrictions
Des textes toujours d’actualité pour mieux comprendre le monde
F aut­il voir dans le film
Un jour sans fin (1993),
d’Harold Ramis, la version
cinématographique et métapho­
rique de notre malheureuse
Phil Connors,
nous sommes
passés vis-à-vis
de nos déplacements sont la clé
d’un prochain déconfinement,
tout comme les progrès du jour­
naliste en amour ou au piano
sont la promesse de son futur
de l’épidémie par
situation de confinés ? Doit­on
être rassuré par son happy end ou différents stades
élargissement. Connors ne doit
pas oublier de s’améliorer ; nous N°4 - Pascal - Pensées
flippé par le temps mis en œuvre devons rester concentrés : ne pas
par son héros pour y parvenir ? oublier son masque, télétravailler
La collection « Le Monde de la
Sortirons­nous un jour de ce The Pennsylvania Polka, une scie à outrance, ne pas craquer devant
présent perpétuel où la veille musicale composée par Frankie l’absence de nos proches. philosophie » rassemble les œuvres
ressemble au lendemain ? Yankovic. L’étau du temps et de Ce jour sans fin finira­t­il ? Et majeures des plus grandes figures de
Sauf à avoir passé les trente der­ l’espace vient de se refermer sur le quand ? Phil Connors, dis­nous
la philosophie, de Platon à Nietzsche.
nières années dans une grotte, présentateur météo, englué dans quand a pris fin ton confine­
tout le monde connaît le résumé un présent perpétuel comme une ment ? Quand as­tu pu jouir d’un Présentés par Roger-Pol Droit,
du film écrit avec le scénariste mouche sur du papier collant. jour nouveau ? Quand, enfin philosophe et écrivain, et Jean-François
Danny Rubin. Phil Connors (Bill Tout comme lui, nous sommes devenu parfait, es­tu parvenu à Mattéi, agrégé de philosophie, ces textes
Murray), présentateur météo sur passés vis­à­vis de l’épidémie par desserrer les mâchoires du temps
conjuguent la puissance des idées, la force
une chaîne de télé locale au nom différents stades : la surprise et de l’espace ?
de code Wi­Fi, WPBH­TV9, déteste (« Quoi, un pangolin ? ! ») ; la colère Interrogé à plusieurs reprises de l’écriture et les émotions de l’humanité.
tout le monde. Son métier l’oblige (« Encore ces Chinois… ») ; la dé­ sur ce sujet, Harold Ramis a Ce qu’on y découvre ? Les aventures
pour la quatrième fois, un pression (« Je préférerais tout quit­ d’abord évoqué une période de
innombrables de la vie et de la vérité.
2 février, à se rendre à Punxsu­ ter plutôt que de passer une nou­ dix ans, le temps nécessaire, selon
tawney, une localité de Pennsylva­ velle journée avec deux enfants lui, à un individu pour devenir
nie au nom de volcan islandais dans 59,5 m2 porte de Vanves… ») ; parfait dans une spécialité. Puis il www.lemondedelaphilosophie.fr
pour couvrir la Fête de la mar­ la résignation (« C’était écrit… ») ; a parlé de 70 ou 80 ans… Voire de
motte, animal casanier dont le l’acceptation (« On ne s’en sortira 10 000 dans la tradition boudd­
comportement selon une lé­ jamais… »). Bloqué dans l’éternité, histe à laquelle le film se réfère.
gende locale détermine la durée Phil Connors nous ressemble Dans une version initiale du scé­
de l’hiver. Pressé de rentrer, même si nous n’avons jamais été nario, la fin du film était beau­
Connors bâcle son sujet. Sa pro­ aussi mortels. Pourra­t­il nous coup plus sombre. Réveillée au
ductrice, Rita (Andie MacDowell), aider ? Nous offrir une alternative côté de Phil, Rita avait une impres­
pour laquelle il a un penchant, le au « tester, tracer, isoler » ? sion elle aussi de « déjà­vu », de
désapprouve. Tout comme son Pour Phil, chaque jour qui passe « déjà­vécu ». Elle allait à son tour
caméraman, Larry (Chris Elliott), est un moyen d’accéder à une être condamnée à se débattre
pour lequel il n’a que mépris. Mais meilleure version de lui­même. dans la glu du temps qui ne passe
une tempête de neige oblige tout Encalminé dans le temps, il doit plus. Confinée à son tour. Conta­
CGA Christophe Goutal Artwoks

le monde à surseoir à son retour. se parfaire, apprendre le français, minée… et symptomatique ! 


Le lendemain, Connors se ré­ le piano et la sculpture sur glace philippe ridet
veille dans une pension de famille pour séduire Rita, en se montrant
au son des premières notes de digne d’elle. En attendant, il se Un jour sans fin (1993), film
I Got You Babe, de Sonny and Cher, cultive et devient l’artisan de son américain d’Harold Ramis.
égrenées par un radioréveil. Une changement (on voit par là que Avec Bill Murray, Andie
nouvelle journée commence. Sauf le gouvernement aurait tout MacDowell, Chris Elliott,
que non… Nous sommes toujours intérêt de rouvrir les librairies) et Stephen Tobolowsky (1 h 41).
le 2 février… La Fête de la mar­ de sa libération. En sommes­ A voir en VOD sur différentes En vente chez votre marchand de journaux
motte va commencer au son de nous capables ? plates­formes.
28 | télévision MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020
0123

Retour en majesté pour Stephen Frears VOS


SOIRÉES
TÉLÉ
Le cinéaste britannique a réalisé avec brio une série politique en trois parties

SALTO MERCREDI  11  NOVEMBRE


À LA DEMANDE TF1
MINISÉRIE 21.05 Grey’s Anatomy
Série. Avec Ellen Pompeo,

B
ien sûr, on ne dit plus Justin Chambers (EU, 2020).
beaucoup « télévision », France 2
surtout quand il s’agit, 21.05 Avis de mistral
comme ici, d’évoquer Film de Rose Bosch. Avec Jean Reno,
une œuvre disponible sur une Anna Galiena (Fr., 2014, 105 min).
plate­forme – la nouvelle venue, France 3
Salto – et visible sur tout type 21.05 Des racines et des ailes
d’écran. Reste que A Very English Entre Tarn et Garonne depuis Albi.
Scandal est un grand moment de Magazine présenté
télévision, un récit puisé dans les par Carole Gaessler.
riches heures des errements par­ Canal+
lementaires britanniques, déve­ 21.10 Miss Révolution
loppé sur trois épisodes pour la Film de Philippa Lowthorpe.
BBC par un artiste que l’on croyait Avec Keira Knightley, Greg Kinnear
épuisé par le cinéma et qui revient (Fr.-RU, 2019, 100 min).
au sommet de son talent, Stephen France 5
Frears. Comme en plus la lamen­ 20.50 La Grande Librairie
table et édifiante histoire ici Magazine présenté
contée se déploie sur deux décen­ par François Busnel.
nies, jusqu’en 1979, avec souvent Arte
dans un coin du cadre un récep­ 20.55 La Prière
teur, de plus en plus large, de plus Film de Cédric Kahn.
en plus plat, de plus en plus coloré, Avec Anthony Bajon, Damien
la messe est dite : cette familiarité Chapelle (Fr., 2018, 105 min).
immédiate avec les personnages, M6
cette latitude laissée aux acteurs 21.00 Football
de les développer minutieuse­ France-Finlande
ment au fil des épisodes et des Match amical en direct.
années, c’est de la télévision.
Ce scandale très anglais brisa,
en 1979, la carrière de Jeremy Hugh Grant incarne le politicien Jeremy Thorpe. KIERON MCCARRON/BBC/BLUEPRINT TELEVISION LTD/SONY PICTURES TELEVISION JEUDI  12  NOVEMBRE
Thorpe (Hugh Grant), leader du TF1
Parti libéral britannique, accusé 21.05 Balthazar
d’avoir fomenté l’assassinat de geôle de Reading. Au hasard d’un Norman Scott entame une exis­ personnage secondaire, et cette Série. Avec Tomer Sisley,
Norman Scott (Ben Whishaw), qui séjour à la campagne, Thorpe fait tence errante, entrecoupée d’ap­
Le réalisateur minisérie réussit, en mode mi­ Hélène de Fougerolles (Fr., 2019).
avait été son amant, presque la connaissance de Norman, pale­ pels à l’aide qui sont aussi des réussit à raconter neur, à raconter la mutation d’un France 2
vingt ans auparavant. Le scénario frenier et bientôt amant en rési­ tentatives de chantage. Au jeu dé­ pays, de la fin de l’Empire à l’avène­ 21.05 Envoyé spécial
de Russell T. Davies, adapté d’un dence du politicien, après une libérément mécanique de Hugh
la mutation ment de Margaret Thatcher en Ma vie de troc.
livre de Robert Preston, retrace première nuit dans la maison Grant, Ben Whishaw oppose une d’un pays, de passant par l’explosion pop. Magazine présenté par Elise Lucet.
patiemment, et chronologique­ familiale des Thorpe, où habite fragilité exquise, parfois comique, Mais Frears ne se sert pas de ses France 3
ment, le parcours de ces deux toujours madame mère. Celle­ci toujours bouleversante, jusqu’à
la fin de l’Empire personnages pour construire un 21.05 The Revenant
hommes réunis pendant quel­ est comme il se doit dévorée son merveilleux morceau de bra­ à l’avènement édifice historique et politique. Ce Film d’Alejandro Gonzalez Inarritu.
ques mois par le désir, au tour­ d’ambition pour son fils, et d’une voure, au dernier épisode. qui l’intéresse, comme dans ses Avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy
nant de la décennie 1950, avant froideur subpolaire à son égard. Parce que Norman est instable,
de Margaret meilleurs films – Prick Up Your (EU, 2015, 155 min).
d’être enchaînés l’un à l’autre par Hugh Grant assigne à Jeremy incertain de sa place dans le Thatcher Ears ou Liam, qui racontait une Canal+
un inextricable entrelacement de Thorpe tous les traits de l’arché­ monde, il reste souvent seul et enfance sous la menace du fas­ 21.05 La Gaule d’Antoine
peur, de mépris de classe, d’hypo­ type du dirigeant anglais – issu c’est autour de la figure de Jeremy cisme –, c’est l’effet de ces forces Normandie.
crisie et de ressentiment. d’une public school (terme qui dé­ Thorpe que Stephen Frears choré­ dans la hiérarchie du parti, jusqu’à sur les destins individuels. Magazine présenté
signe, en Angleterre, une école pri­ graphie le ballet des petits hom­ convoquer une bande de pieds Comme il ne l’avait pas fait depuis par Antoine de Caunes.
Drôle et cruel vée) et d’Oxford, nanti mais tou­ mes qui s’efforcent de préserver nickelés qui transforment dès longtemps, il dessine ceux de France 5
Lorsque l’histoire commence, jours au bord de la faillite, drôle et l’honneur en voie de perdition du qu’ils apparaissent A Very English Jeremy Thorpe et Norman Scott 20.50 L’Histoire de l’Empire inca
Jeremy Thorpe est une étoile cruel – tout en dessinant progres­ dirigeant libéral. Ce groupe est Scandal en comédie britannique, avec une vigueur, une acuité, mais Documentaire de Matt Currington
montante de la vie politique bri­ sivement un vide émotionnel, dominé par Peter Bessell (Alex aussi cruelle et drôle que celles que aussi une empathie qui disent le (RU, 2018, 90 min).
tannique, décidé à raviver l’éclat une incapacité à ressentir (et donc Jennings), autre député libéral, lui l’on construisait autour d’Alec Gui­ grand artiste qu’il peut être.  Arte
du Parti libéral, coincé entre les à exprimer) ses sentiments, qui aussi homosexuel, enferré dans ness, de Noblesse oblige à Tueurs thomas sotinel 20.55 Géométrie de la mort
travaillistes et les conservateurs. façonnent peu à peu un caractère des affaires douteuses, mais de dames. Cette histoire – celle du Série. Avec Malgorzata Buczkowska,
Mais il est homosexuel, ce qui le à la fois monstrueux et pitoyable. quand même profondément cho­ cinéma britannique –, Stephen A Very English Scandal, écrit Karel Roden (Pol.-Tch.-Ukr., 2019).
place en permanence aux portes Après que le membre du Parle­ qué lorsque son ami envisage de Frears, qui va sur ses 80 ans, la con­ par Russell T. Davies, réalisé par M6
de la prison. A cette époque, la lé­ ment s’est lassé de son jouet, entre faire supprimer Norman Scott. naît par cœur. Il en use judicieuse­ Stephen Frears. Avec Hugh Grant, 21.05 9-1-1 : Lone Star
gislation en la matière reste celle autres parce que ce dernier souf­ Cette réticence force Thorpe à ment, comme de l’autre histoire, Ben Whishaw, Alex Jennings Série. Avec Rob Lowe, Liv Tyler
qui a envoyé Oscar Wilde dans la fre de troubles psychiatriques, descendre de quelques échelons celle dont Jeremy Thorpe a été un (RU, 2018, 3 × 1 heure). (EU, 2020).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :

I. Retour à l’ordinaire. II. Peuplement


SUDOKU 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 264
PAR PHILIPPE DUPUIS
en cours. Accord chez Vladimir. N°20­264 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 67-69, avenue Pierre-Mendès-France,
III. Personnel. Bien manœuvrer en
75013 Paris. Tél. : 01-57-28-20-00
grenouillant. IV. Attention à ne pas 6 7 3 4 1 5 2 8 9

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 5 4 1 8 2 9 7 3 6 Abonnements par téléphone au 03 28 25 71 71


le perdre. Sensible et dilatable aux 9 2 8 6 7 3 1 5 4 (prix d’un appel local) de 9 heures à 18 heures.
I éclats. Cité d’Abraham. V. Attaquera 5 4 8 9 3 6 7 5 1 2 Depuis l’étranger au : 00 33 3 28 25 71 71.
Par courrier électronique :
les dents en avant. Franchit le pas. 3 6 2 9 5 1 8 4 7
abojournalpapier@lemonde.fr.
II VI. Fait peau neuve. Apportai un par-
7 3 7 1 5 2 8 4 6 9 3
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
1 5 4 7 3 6 9 2 8

fum d’étoiles. VII. Solide souteneur. 2 3 9 8 9 6 5 4 2 3 7 1 Courrier des lecteurs


III 2 3 7 1 9 8 4 6 5 Par courrier électronique :
Hier espagnol, aujourd’hui marocain. courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
IV VIII. Bout de rime. Grecque. L’argon. 3 6 7 Facile Médiateur : mediateur@lemonde.fr
Eaux de Pyrénées. IX. Chargé de sen- Complétez toute la
V 5 8 6 Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
teurs marines. Renvoie vers les petits grille avec des chiffres Emploi : www.talents.fr/
allant de 1 à 9.
VI
serpents. X. Plus proches des mathé- 5 9 4 1 Collection : Le Monde sur CD-ROM :
Chaque chiffre ne doit
matiques que de la décoration. être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII 2 9 6 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VERTICALEMENT
par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
VIII 1. Pour des cuissons douces et lentes. 4 6 7 8 9 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
2. Prise de parole qui devrait être Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX brève. 3. Négation. Circule au Cam-
bodge. Belle Citroën. 4. Prêt à tout
X
avaler. Dirigée. 5. Fournisseur pour
HORS-SÉRIE
& CIVILISA TIONS

artiste peintre. La dame du radjah. Présidente :


NS
6. Renforce la production agricole. & CIVILISATIO Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 20 - 263 67-69, avenue
Dans le verbe. 7. Maman d’Isaac. Pierre-Mendès-France
75013 PARIS
HORIZONTALEMENT I. Delphinarium. II. Otologie. Ola. III. Mati. Nara. Cs. Chez les vieux. Personnel. 8. Pas CARTHAGE,
UN HORS-SÉRIE Tél : 01-57-28-39-00
ESPAGNE,
GAULE, Fax : 01-57-28-39-26
IV. Ili. Iambes. V. Narguasse. Ra. VI. Aga. Bas. Tac. VII. Ti. Thaïes. Ir. facile de les tenir en place. Belle à GRÈCE…
DE 148 PAGES - 9,90 E
VIII. Escaut. Anse. IX. Utilitaire. X. Réactualiser. croquer. 9. Chez vous entre les ROME CONQUIERTE
L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,
LA MÉDITERRANÉ 93290 Tremblay-en-France
meubles et les murs. 10. Unique Montpellier (« Midi Libre »)
VERTICALEMENT 1. Dominateur. 2. Etalagiste. 3. Lotira. CIA. 4. Pli. Talc.
sur la tête à Mathieu. Bout de vert. Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
5. Ho. Tu. Huit. 6. IGN. Abattu. 7. Niaisai. Aa. 8. Aérasse. Il. 9. Ame. Sari. CHEZ VOTRE Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
11. Emanation. Fatigue le poisson.
10. Io. Nés. 11. Ulcérais. 12. Massacreur. MARCHAND DE JOURNAUX durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
12. Exposent les faits en détail. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier

20 - 264 daté jeudi 12 novembre.indd 1 05/11/20 10:26


0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020
styles | 29
Un roadster AC Bristol de 1960
mis aux enchères par
Artcurial Motorcars et dont
la valeur est estimée entre
300 000 et 500 000 euros.
RÉMI DARGEGEN

L’oubli prolongé les nimbe ble, elle) ayant appartenu à Alain


d’une aura nostalgique et d’un Delon, fut adjugée 14,2 millions
brin de mystère. Leur découverte d’euros après avoir été exposée à
porte forcément une histoire qui la convoitise des enchérisseurs
donne de l’épaisseur, de la chair à recouverte d’une pellicule de
leur pauvre tôle piquée. Par con­ poussière. « Cet épisode a contri­
séquent la tentation est grande bué à élargir le phénomène à la ca­
pour les héritiers peu intéressés tégorie des véhicules populaires
par la relique de mettre en vente qui, désormais, recouvre un vérita­
la DS ou la 2 CV grand­paternelle ble business », constate Grégory
restée « dans son jus ». Il leur fau­ Pelletier.
dra juste soigner la mise en scène « Pour les collectionneurs d’auto­
sans commettre l’erreur de pas­ mobiles, la vente Baillon, ce fut la
ser le Kärcher ou de briquer la découverte de l’épave du Titanic
carrosserie au polish. Ce serait ou d’une chambre inconnue dans
gâcher. la pyramide de Khéops », se sou­
« Compte tenu du coût que re­ vient Matthieu Lamoure, direc­
présente une restauration, une teur d’Artcurial Motorcars, qui en
sortie de grange n’est pas toujours fut l’organisateur. Depuis, les
une bonne affaire », prévient Gré­ maisons de ventes aux enchères
gory Pelletier. Un avis que par­ se sont fait une spécialité des sor­
tage Benjamin Pette, fondateur ties de grange. La principale at­
du site Newsdanciennes.com qui, traction de la vente annuelle
lui aussi, suit à la trace les autos « Automobiles sur les Champs »
oubliées. « Une voiture relative­ qui devrait être organisée à Paris
ment préservée, n’ayant pas le 3 décembre à huis clos par Art­
tourné depuis des lustres peut re­ curial Motorcars sera un roadster
démarrer avec un peu d’essence et AC Bristol de 1960. Une « sortie de
d’huile, mais c’est tout de même remise, entièrement d’origine, in­
l’exception », souligne­t­il. Bref, le touchée » ne totalisant que
folklore de la sortie de grange ne 18 000 kilomètres précise le cata­

AUTOMOBILE Ruée sur la voiture doit pas détourner l’acheteur de


l’essentiel : l’état de la mécanique,
le niveau de corrosion de la car­
rosserie et la disponibilité des
logue qui estime sa valeur entre
300 000 et 500 000 euros.
Une sortie de grange doit être
traitée avec des égards particu­

L’ au bois dormant
archéologie automo­ pièces de rechange. « Il est sou­ liers. « C’est une voiture d’esthète,
bile, cette quête de vé­ vent plus intéressant de jeter son respectueux de certains princi­
hicules oubliés depuis dévolu sur un modèle déjà en par­ pes », estime Matthieu Lamoure.
des décennies sous une tie restauré », préconise Benja­ Celui­ci regrette que le proprié­
bâche et que l’on pourrait rame­ min Pette. taire américain de la fameuse Fer­
ner à la vie, agite beaucoup le mi­ Dans le jargon des collectionneurs, rari de la vente Baillon ait finale­
lieu des amateurs d’anciennes. Des égards particuliers ment entrepris une restauration
Des voitures au bois dormant, di­ on les surnomme des « sorties de grange », Un événement a largement con­ intégrale (« jusqu’au porte­clés »,
tes « sorties de grange » dans le tribué à exciter l’imagination des dit­il) pour un budget qui flirte­
jargon des collectionneurs, poin­ que l’oubli prolongé a nimbées d’une aura esthètes. En 2015, la vente de la rait avec le million de dollars.
tent régulièrement leurs phares collection Baillon – soixante mo­ « Evidemment, il est impératif de
éborgnés et leurs roues à rayons nostalgique. Qui se paye au prix fort dèles anciens souvent très rares remettre parfaitement en état tout
rubigineuses parmi les petites an­ rassemblés parmi les dépendan­ ce qui ne se voit pas – moteur,
nonces spécialisées et les pages ces d’un château des Deux­Sèvres trains roulants, freins – mais,
des catalogues de ventes aux en­ par deux collectionneurs dé­ poursuit le directeur d’Artcurial
chères. Le réservoir semble iné­ Lorean, dont l’un affichant 22 ki­ Grégory Pelletier, directeur de la funts – a marqué les esprits. A la Motorcars, il convient de laisser le
puisable. lomètres au compteur, ont été
Une Talbot Lago rédaction de l’Argus, a réalisé ces surprise générale, les enchères reste en l’état pour ne pas effacer
Cette effervescence s’accompa­ sortis de vingt ans d’oubli. carrossée par derniers mois sur le site du jour­ ont atteint 25 millions d’euros les traces du passé qui rendent la
gne de récits comme on les aime. Plus près de chez nous, il suffit nal plusieurs portfolios de ces at­ alors que l’écrasante majorité des voiture si émouvante. » Pas seule­
Une BMW 507 ayant appartenu à d’éplucher les annonces parues
Saoutchik mais tendrissantes berlines d’autrefois véhicules étaient réduits à l’état ment émouvante, d’ailleurs. Mat­
Elvis Presley (le King l’avait fait re­ sur les sites du Bon Coin ou d’In­ aux allures de tas plus ou moins rongées par la d’épave. Désormais, en automo­ thieu Lamoure admet que la
peindre en carmin, lassé de de­ terenchères pour voir réapparaî­ rouille, repérées sur les sites de bile, la ruine romantique se vend même AC Bristol entièrement re­
voir effacer les mots d’amour tre une Citroën GS Pallas de 1977
de ferraille a été petites annonces. « Le qualificatif très bien. Surtout lorsqu’elle est mise en état et propre comme un
écrits au rouge à lèvres par ses ad­ privée d’exercice depuis vingt et vendue pour de “sortie de grange”, parfois gal­ de noble extraction. sou neuf vaudrait sensiblement
miratrices) a été retrouvée un ans ou une Panhard 24 BT de vaudé, permet à des autos dont Une Talbot Lago carrossée par moins cher que le modèle pré­
en 2019 au fond d’un entrepôt de 1965, toujours belle sous son
1,7 million d’euros personne ne voulait il y a vingt ans Saoutchik mais aux allures de tas senté avec sa peinture rouge
stockage de citrouilles près de San manteau de poussière, immobili­ de prendre de la valeur, y compris de ferraille partit pour 1,7 million écaillée et ses sièges légèrement
Francisco. Dans un hangar de Los sée dans un garage depuis le siè­ des modèles des années 1980 », d’euros. Clou du spectacle, une affaissés, au cuir ridé. 
Angeles, deux exemplaires de De cle dernier. constate­t­il. Ferrari 250 GT (en état présenta­ jean­michel normand

Le coupé, ce plaisir démodé


Avec le coupé Série 4, BMW entretient la flamme d’une catégorie
renommée mais en voie d’extinction

D rôle de paradoxe. Le
coupé a rarement
autant eu la cote mais
on n’en a jamais aussi peu vendu.
Cette figure marquante de la voi­
Les marques généralistes qui
s’illustrèrent avec la Peugeot 406
ou le Coupé Fiat (sans oublier la
Renault Fuego…) ont depuis long­
temps abandonné le terrain aux
des fameux « haricots » chers à la
firme bavaroise, suggèrent la pré­
sence d’une mécanique surpuis­
sante. Cela peut être le cas avec le
six­cylindres en ligne de la toni­
ture sportive, expression d’un ro­ spécialistes du premium. Seules truante M440i qui développe
mantisme sans doute dépassé, ou presque, les grandes firmes al­ 374 ch et décroche un malus éco­
mais porteur d’une forte puis­ lemandes sont capables de répon­ logique de 6 039 euros. En France,
sance évocatrice, est mise à tou­ dre à une demande centrée sur le toutefois, l’essentiel des ventes se
tes les sauces. Les constructeurs haut de gamme et qui se limite concentrera sur la 420i (184 ch) et
ne jurent que par les SUV au toit aux Etats­Unis, au Royaume­Uni sur la version diesel 420d (190 ch
fortement incliné vers l’arrière ou à l’Allemagne. avec un système de microhybri­ Le coupé série 4 de BMW. ADRIEN CORTESI
(BMW X4 et X6, Mercedes GLE Avec la deuxième génération du dation en 48 V) qui assurait le
Coupé et bientôt Renault Ar­ coupé Série 4 (à partir de tiers des ventes de la dernière gé­ le jour où les automobilistes se quement, peut recevoir quelques estampillée « voitures de vieux »
kana), combinaison supposée les 48 000 euros), BMW entretient la nération. Aucune version hybride seront lassés de l’alternative ber­ raffinements technologiques. seront ravis d’apprendre que la
prémunir de la banalisation. Ils flamme de la voiture d’égoïste. rechargeable ou électrique n’est line ou SUV. Rallongé de treize Comme la possibilité d’utiliser un moyenne d’âge des acheteurs des
s’en remettent également au Dessinée pour préserver ses capa­ envisagée. centimètres, il offre le comporte­ smartphone (même déchargé) en quelque 1 000 unités de ce mo­
coupé quatre portes, conçu pour cités aérodynamiques, comme ment routier caractéristique lieu et place de l’habituelle clé dèle que diffuse BMW chaque an­
redonner du sex­appeal à la ber­ une vraie sportive, et pas pour Une antivoiture familiale d’une propulsion aux roues ar­ (option à 600 euros). née en France flirte avec la
line classique. En revanche, le faire de la place aux passagers à Embarquant des mécaniques rière qui donne la sensation de Musculeux, extraverti avec ses soixantaine. Et alors ? Papi et ma­
vrai coupé dans l’acception l’arrière ou embarquer davantage modernes mais trop exubérantes faire corps avec la machine lors­ épaulements prononcés mais mie ne sauraient être tenus de
stricte du terme (deux portes et de bagages. On y est installé à ras pour adhérer à l’air du temps, ce que l’on enchaîne les virages. Sus­ aussi son alternance de surfaces rouler en car de ramassage sco­
ce qu’il faut de chevaux sous le du sol, les jambes légèrement al­ coupé s’inscrit dans une épure ô pendue avec prévenance grâce à concaves et convexes, le coupé Sé­ laire pour transporter leurs pe­
capot) appartient à une espèce en longées, avec la sensation de combien classique qui en fait un la présence de butées hydrauli­ rie 4 ne fait pas mystère de son tits­enfants, ni de se fondre dans
voie d’extinction. En dix ans, il s’être assis dans un cockpit. Les produit certes marginal mais qui, ques, cette antivoiture familiale penchant pour les plaisirs démo­ la masse en optant pour un SUV,
est passé de 2 % à 0,4 % des imma­ deux énormes naseaux de la ca­ estime­t­on chez BMW, pourrait dérivée de la Série 3, dont elle s’est dés. Ceux qui rangent les coupés comme tout le monde. 
triculations en France. landre, expression hypertrophiée peut­être reprendre des couleurs néanmoins affranchie esthéti­ deux portes dans une catégorie j.­m. n.
SCIENCE & MÉDECINE
0123
30 | MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

ENTRETIEN

Pascal Picq : « Avec les premières sociétés agricoles 
du néolithique, le statut des femmes s’est dégradé »
Le paléoanthropologue, dans son dernier ouvrage, propose une analyse évolutionniste de la coercition des femmes,
concluant qu’il s’agit d’une question sociale, culturelle et anthropologique

C
harles Darwin, Friedrich Engels, s’est accompagnée de changements considé­
Karl Marx, tous ont fait ce constat : rables, plus encore chez les femelles qui de­
la première classe des opprimés, viennent des femmes. D’un côté, le bassin
dans les sociétés humaines, ce prend une forme en cuvette fermée, qui sou­
sont les femmes. Pourquoi tant de violen­ tient les viscères tout en permettant une bi­
ces ? Jusqu’ici, la question avait été explorée pédie performante. D’un autre côté, la taille
à l’aune de l’anthropologie, de la sociologie, du cerveau humain augmente beaucoup, ce
de l’ethnologie… Dans son dernier ouvrage qui complique l’accouchement : la tête du
Et l’évolution créa la femme (Odile Jacob, nouveau­né a du mal à passer à travers le bas­
464 pages, 22,90 euros), c’est un regard évo­ sin maternel. Malgré tout, cette anatomie du
lutionniste que pose Pascal Picq, maître de bassin féminin a limité le développement du
conférences au Collège de France, sur ce pro­ cerveau humain in utero. C’est le « dilemme
blème sociétal. Héritage biologique ou évo­ obstétrical ». Après la naissance, le cerveau du
lution malheureuse des sociétés humaines ? petit humain poursuit son développement et
Fait de nature ou de culture ? connaît une maturation importante.

Comment avez­vous cherché à répondre Conséquence : le petit humain devient


à la question – si polémique – de l’origine très dépendant de « l’utérus social »
de la sujétion des femmes ? où il est plongé…
J’ai voulu m’extraire des stéréotypes ou Ce bébé a besoin de soins parentaux inten­
des idéologies propres à une partie des ses, dont la charge est surtout portée par les
sciences sociales par un regard neuf, une ap­ mères. C’est pourquoi celles­ci nécessitent
proche scientifique évolutionniste. Elle s’ar­ de l’entraide (« alloparentalité »), qui dépend
ticule en deux temps. Je compare d’abord le grandement de la considération pour les
degré de coercition sexuelle entre les diffé­ femmes dans chaque société.
rentes espèces de primates, dont la nôtre. De plus, la forte contrainte de reproduc­
Des contraintes environnementales et bio­ tion fait des femmes un enjeu de contrôle
logiques analogues ont­elles produit les mê­ pour les hommes. Plus encore que chez tou­
mes effets sur les comportements de coerci­ tes les autres espèces de primates, elles de­
tion masculine ? Puis je plonge dans la pré­ viennent des ressources rares et précieuses.
histoire de notre espèce et des espèces Leur réceptivité sexuelle permanente et les
proches. Mon livre propose une esquisse de exigences de l’investissement parental pro­
ce qu’a pu être l’évolution de la femme et des voquent des tensions, sources de coercition
rapports entre les genres au cours des diffé­ masculine autour de la certitude ou non de
rentes périodes de la préhistoire. Comment la paternité. Tout cela va profondément
les violences à leur encontre sont­elles appa­ transformer les sociétés humaines.
rues ? Comment ont­elles évolué au fil des
époques et des cultures ? Les femelles de notre lignée font face
à une difficulté supplémentaire…
Que nous enseigne la comparaison Oui. Presque toutes les sociétés de singes
des différentes espèces de primates ? sont matrilocales : les femelles restent toute
Il y a 32 millions d’années apparaissent les Image d’artiste d’une scène de chasse, dans les Andes, il y a 9000 ans. MATTHEW VERDOLIVO (UC DAVIS IET ACADEMIC TECHNOLOGY SERVICES) leur vie dans leur groupe natal, que les mâles
lignées de singes que nous connaissons quittent à l’adolescence. Cette règle résulte
aujourd’hui. Auparavant, il y a de fortes du déséquilibre de l’investissement parental
chances que les mâles aient été très peu Bilan de ces comparaisons ? logénétique ni déterminisme écologique, si entre mâles (peu investis) et femelles (très in­
coercitifs. Les lémuriens, en effet, sont A de rares exceptions, aucune lignée ne se ce n’est en matière de tendances ou comme vesties). Il faut donc que celles­ci bénéficient
parmi les plus anciens des primates caractérise par la présence ou par l’absence facteurs aggravants. d’un soutien parental de la part du groupe
aujourd’hui vivants : leurs sociétés sont systématique de coercition. Autrement dit, pour l’accès à la nourriture, les soins, la pro­
dominées par les femelles. Chez les prima­ aucune lignée évolutive ne voue à la coerci­ « LES MÂLES Un comportement violent tection et l’éducation des petits… Elles ap­
tes, une règle empirique émerge : plus il y a tion ! Dans la lignée des hominidés, les DE NOTRE serait­il plus acceptable s’il existait prennent à être des mères avec l’assistance
d’asymétrie dans l’investissement repro­ humains et les chimpanzés sont très coerci­ chez d’autres primates ? de leurs consœurs, affiliées ou pas. Le sys­
ductif, avec un investissement des femelles tifs, mais les bonobos montrent un équili­ ESPÈCE Bien sûr que non. Ce n’est pas parce qu’un tème matrilocal favorise cette entraide.
important (« anisogamie »), et plus les mâ­ bre des pouvoirs entre sexes. Chez les ba­ SE RANGENT caractère est présent chez une espèce proche Mais les humains, les chimpanzés et les bo­
les ont tendance à être coercitifs. Par bouins, les hamadryas sont coercitifs, au de nous qu’il est bon ou mauvais, légitime nobos forment des sociétés patrilocales. Les
ailleurs, les mâles de notre espèce se ran­ contraire des géladas, pourtant voisins PARMI ou condamnable ! Les anthropologues évo­ mâles restent toute leur vie dans leur groupe
gent – en moyenne – parmi les sociétés de géographiquement. Chez les macaques, les LES SOCIÉTÉS lutionnistes n’ont que faire de ce que les natal, que les femelles quittent à l’adoles­
primates les plus violentes envers leurs singes rhésus sont de vrais machos, tandis chimpanzés ou les bonobos soient coercitifs cence. Mais ce qui ressort de mon analyse,
femelles : les femmes. Ils partagent ce triste que les magots sont plus égalitaires. DE PRIMATES ou égalitaires. Ce que nous disent ces grands c’est que seules les sociétés humaines sont
record avec les babouins hamadryas et les Par ailleurs, il n’y a pas de corrélation en­ LES PLUS singes si proches de nous, c’est que ces com­ majoritairement patrilinéaires [avec un sta­
chimpanzés. Mais les bonobos forment des tre le type d’habitat – savane, forêt – et le portements varient. Et que c’est à nous, dans tut social transmis de pères en fils] et patriar­
sociétés très égalitaires. Les singes d’Améri­ degré de coercition sexuelle. Pas plus qu’il VIOLENTES le cadre de nos sociétés, d’œuvrer pour telle cales [le père a une autorité prépondérante].
que du Sud (platyrrhiniens), eux aussi, sont n’y en a entre le degré de dimorphisme ENVERS LEURS ou telle évolution. Autrement dit, alors que les contraintes de la
peu ou pas coercitifs. En revanche, les sin­ sexuel [les différences de taille et de forme reproduction exigent de l’entraide envers les
ges de l’Ancien Monde, ou catarrhiniens entre mâles et femelles] et l’intensité de la FEMELLES » Revenons sur la très forte contrainte femmes, elles ont plus de mal à en bénéficier
(babouins, macaques, colobes, gorilles, coercition masculine. Des contraintes envi­ reproductive qui pèse sur les femmes… dans des sociétés patrilocales.
chimpanzés, hommes…), sont en moyenne ronnementales interviennent, mais n’ex­ L’émergence du genre humain (Homo) en
plus coercitifs. pliquent pas tout. Donc, ni contrainte phy­ Afrique, il y a 2 millions d’années environ, Que nous apprend la paléoanthropologie
sur les relations passées entre sexes ?
Chez les australopithèques et Homo
erectus, elle ne nous permet pas de reconsti­
tuer les systèmes sociaux. On ignore donc si
Lucy, ses consœurs et les femmes Homo

QUAND LES AMÉRICAINES CHASSAIENT


erectus subissaient des violences sexuelles.
L’étude des tombes datant du paléolithique
moyen (350 000­45 000 ans) ne permet pas
non plus de déceler des différences de statut
social ni des traces de contrainte sexuelle.

L es hommes au travail, les fem­


mes à la maison ? Cette division
du travail « à la papa », transpo­
sée à la préhistoire, peut se traduire
par : « les hommes à la chasse, les fem­
identifiées dans des tombes datant
d’il y a environ 9 000 ans, réparties
sur toute l’Amérique du Nord et du
Sud.
Cette révélation commence par la
femme, âgée d’environ 18 ans. « Les
objets accompagnant les individus
dans leur tombe étaient généralement
les mêmes que ceux qui les accompa­
gnaient dans la vie », assurent les
cette période (pléistocène tardif et ho­
locène précoce), contenant 429 tom­
bes d’individus. Parmi eux, 27 étaient
enterrés avec des outils de chasse au
gros gibier : 11 femmes et 16 hommes.
Mais l’étude de l’ADN des fossiles – la paléo­
génétique – montre que les sociétés d’Homo
sapiens et de néandertal étaient patrilocales.
Homo sapiens, au paléolithique supérieur
(45 000­12 000 ans), reste seul en scène. Des
mes à la cueillette ». Tel était le dogme découverte, en 2018, d’une tombe si­ auteurs. Ils en déduisent que cette La preuve que l’activité de chasse des sociétés de chasseurs­cueilleurs plus com­
en vigueur, à propos du partage des tuée sur les hauts plateaux de l’actuel femme participait activement à la femmes, à cette époque, était loin plexes apparaissent, avec des statuts diffé­
tâches entre sexes dans les popula­ Pérou, dans les Andes. Elle contenait chasse. Les outils de chasse étaient des d’être anecdotique : 30 % à 50 % des renciés, plus de richesses et de sédentarité.
tions de chasseurs­cueilleurs de nos les restes de six individus, dont deux armes de jet avec propulseurs, « très ef­ chasseurs étaient de sexe féminin. Un Soit autant de facteurs corrélés à une coerci­
ancêtres sapiens. étaient accompagnés d’outils de ficaces et précis pour atteindre le gros taux qui contraste de façon saisissante tion sexuelle accrue et à des sociétés plus
Vision monolithique et patriarcale, chasse et de dépeçage. L’ADN de ces gibier abondant dans cette région (cerf avec les taux moyens observés dans les inégalitaires.
en vérité. Et bien plus fausse qu’on ne squelettes étant mal conservé, les taruca, vigogne, lama, alpaga) », note populations actuelles de chasseurs­
le croit. L’étude publiée, le 4 novem­ chercheurs ont eu recours à une sub­ le paléoanthropologue Pascal Picq, cueilleurs comme dans les sociétés Comment peut­on connaître l’organisa­
bre, dans la revue Science Advances tile technique de détermination du maître de conférences au Collège de agricoles et occidentales modernes, où tion sociale de ces sociétés anciennes ?
en fait foi : à la grande surprise des sexe : ils ont analysé des protéines, les France. Des outils « qu’une femme peut moins de 30 % des chasseurs sont des Malgré d’importants biais, on peut procé­
auteurs, de l’université de Californie, amélogénines, qui forment 90 % des manier aussi bien qu’un homme ». femmes. Il y a donc bien eu des socié­ der par analogies avec ce que l’on sait des
onze femmes, au total, qui prati­ protéines de l’émail dentaire. Verdict : Les auteurs ont recensé 107 sites fu­ tés de chasseuses­cueilleuses.  ultimes sociétés de chasseurs­cueilleurs
quaient activement la chasse ont été l’un de ces deux squelettes était une néraires d’Amérique correspondant à fl. r. actuelles, même si leur diversité passée et
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 science & médecine | 31

Des nanoparticules contre le cancer
présente est très sous­estimée. En témoigne ONCOLOGIE - L’injection de nanobilles métalliques dans des tumeurs a permis de les faire régresser
la découverte, publiée le 4 novembre dans
Science Advances, de femmes qui partici­

A
paient activement à la chasse dans les Andes pparues en 2011, les im­
il y a 9 000 ans. Revenons à l’ethnographie munothérapies des can­
comparée : elle décrit certaines sociétés ac­ cers ont été qualifiées de
tuelles égalitaires, d’autres inégalitaires et « révolution en oncolo­
coercitives envers les femmes (avec parfois gie ». Non sans raison :
des mises en esclavage). Et l’on découvre plu­ dans des cancers comme les mélano­
sieurs tendances. Tout d’abord, le contrôle mes métastatiques, dont le pronostic
des femmes et leur coercition s’aggravent était naguère très sombre, la survie
avec la recherche de statuts sociaux chez les des patients peut désormais être pro­
hommes, notamment plus âgés. En témoi­ longée de dix ans. Du jamais­vu. Pour
gne le « prix de la fiancée », cette dette dont autant, ces traitements ne fonction­
un homme doit s’acquitter pour épouser une nent que chez 15 % à 25 % des patients
femme. Un autre ressort de ces violences est – jusqu’à 40 % de ceux atteints de mé­
l’augmentation des richesses, dont l’effet pa­ lanomes.
raît moindre que la recherche de statuts. Comment renforcer leur effet théra­
Autres facteurs aggravants : l’éloignement peutique ? Une stratégie innovante –
des femmes de leur famille, l’établissement en phase d’évaluation chez un tout pe­
d’espaces privés, la sédentarité, le contrôle tit nombre de patients – a été présentée
des relations extérieures du groupe, la sous forme de poster, le 10 novembre,
guerre… Les origines des inégalités reposent lors du congrès de la SITC (Society for
sur le contrôle des femmes. En découlent Immunotherapy of Cancer) – virtuel
ensuite les autres formes d’esclavage et d’ex­ cette année. Il s’agit de doper l’effet de
ploitation des groupes sociaux. la radiothérapie par une injection préa­
lable de nanoparticules métalliques
Au néolithique apparaissent dans la tumeur, puis de traiter les pa­
les premières sociétés d’agriculteurs. tients par une immunothérapie (un
Cela change­t­il le statut des femmes ? traitement « anti­PD­1 », le pembrolizu­
Oui. Globalement, il se dégrade ! Il y a mab ou le nivolumab).
10 000 ans environ, soit après la dernière Cette approche est développée par
glaciation, la diversité des sociétés humai­ une start­up française, Nanobiotix,
nes s’accroît encore. Le nombre de sociétés créée en 2003. Les nanoparticules in­ Vue d’artiste de nanoparticules d’oxyde d’hafnium composant le produit NBTXR3 utilisé pour renforcer
inégalitaires augmente. Les massacres col­ jectées sont des cristaux d’oxyde certains traitements anticancéreux. NANOBIOTIX
lectifs interhumains s’intensifient, les diffé­ d’hafnium, riches en électrons. Les
rences de statuts et de tâches entre sexes se rayons X vont interagir avec ces élec­
renforcent, les déplacements de femmes et trons, ce qui accroît la formation de ra­ Laurence Zitvogel, oncologue à Gusta­ meurs sur plusieurs sites. Fait remar­ L’observation est ensuite tombée
leurs rapts s’amplifient. dicaux libres. Ce stress oxydatif plus ve­Roussy, à Villejuif (Val­de­Marne), quable : trois d’entre eux ont montré dans l’oubli, mais l’arrivée des immu­
Au Proche­Orient émergent les premières intense tue plus efficacement les cel­ qui n’a pas participé à cet essai et ne dé­ une régression des métastases situées nothérapies a réveillé l’intérêt pour le
sociétés agricoles. Et que lit­on dans les fossi­ lules tumorales. clare aucun lien d’intérêt. En faisant ap­ à distance du site d’injection des nano­ concept. Avec cet essai, l’espoir renaît.
les ou les dents des femmes de cette époque ? Ce couplage nanoparticules­radio­ pel à ces nanobilles métalliques, on dé­ particules – tumeurs qui n’avaient Soulignons qu’un de ces patients a
Elles se marient de plus en plus tôt, enchaî­ thérapie est une stratégie évaluée de­ multiplie l’effet de la radiothérapie sans donc reçu ni nanoparticules ni radio­ subi deux effets indésirables graves,
nent les grossesses et meurent plus jeunes. puis plusieurs années déjà dans des la rendre plus toxique. On provoque thérapie locale. une pneumonie et une hyperglycé­
La paléogénétique montre aussi qu’elles sarcomes des tissus mous. A la suite alors une mort des cellules tumorales mie sévère, « liés à l’immunothérapie
viennent de plus loin, dans des sociétés pa­ d’un essai randomisé de phase 2 publié qui active le système immunitaire (mort Evaluer le gain de survie et peut­être aux nanoparticules », no­
trilocales et patrilinéaires. Or plus les fem­ en 2019 (Bonvalot S. et al., The Lancet “immunogène”). La tumeur irradiée se « Ce qui me convainc le plus, c’est cette tent les auteurs.
mes sont éloignées de leur groupe natal, plus Oncology), ces nanoparticules ont ob­ transforme en vaccin anticancer, que régression des tumeurs éloignées de la Quid de l’élimination des nanoparti­
cela favorise les violences à leur encontre. tenu un marquage CE dans cette indi­ l’immunothérapie va booster. Les lym­ zone traitée. L’effet est très net sur une cules injectées dans la tumeur ? « Le
cation – elles sont considérées comme phocytes mémoires, activés, vont cibler des métastases hépatiques, qui sont des produit a été élaboré pour être le moins
Que se passe­t­il ensuite, quand ces socié­ un dispositif médical. Autre indication et détruire les cellules tumorales dans lésions difficiles à traiter », relève Lau­ toxique possible, répond Nanobiotix.
tés d’agriculteurs arrivent en Europe ? pour laquelle l’intérêt du duo est ex­ tout l’organisme. » rence Zitvogel. Reste cette interroga­ Une fois injecté, il ne peut pas se dégra­
Malgré leur diversité, on peut dégager de ploré : les cancers ORL. Cette nouvelle approche a été explo­ tion : ces régressions tumorales se tra­ der. Il reste dans la zone d’injection. A
grandes tendances. Plus ces sociétés sont rée chez neuf patients atteints de can­ duisent­elles par un gain de survie ? « Il date, sur plus de 200 patients traités
anciennement agricoles, plus elles sont pa­ Une radiothérapie plus efficace cers ORL ou du poumon en récidive. y a une corrélation entre les régressions avec notre produit, nous n’avons pas ob­
triarcales et coercitives à l’égard des fem­ Mais avec l’étude présentée sur ce nou­ Sept avaient déjà été traités par une même partielles des tumeurs et la sur­ servé de problème de tolérance à moyen
mes. On distingue deux grands flux migra­ veau poster, « il s’agit d’associer, pour la immunothérapie et n’avaient pas ré­ vie des patients, observe Christophe Le et long termes. »
toires. Il y a 8 000 ans, les premières sociétés première fois, le binôme nanoparticu­ pondu. Parmi eux, cinq ont montré Tourneau. Néanmoins, seuls des essais Que retenir de ce travail, malgré le fai­
agricoles et patriarcales, issues du Proche­ les­radiothérapie à une immunothéra­ une régression immédiate de leurs tu­ randomisés permettront de préciser le ble nombre de patients ? « Cette appro­
Orient, s’établissent en Europe, plutôt dans pie », explique le professeur Christo­ meurs, de l’ordre de 30 % à 50 % de leur bénéfice de cette approche, en termes che est réalisable. Sa toxicité ne semble
le Sud. Puis, il y a 6 000 ans, d’autres popula­ phe Le Tourneau, oncologue, qui dirige taille initiale, et un sixième une régres­ de pronostic. » pas plus importante que celle de la ra­
tions d’éleveurs issues d’Eurasie centrale, le département d’essais cliniques pré­ sion tardive. Le septième n’a pas ré­ Ce travail ressuscite un concept an­ diothérapie seule. Et elle livre quelques
plus égalitaires, arrivent à leur tour en Eu­ coces de l’Institut Curie (Paris­Saint­ pondu. Deux autres patients, par cien. « Dans les années 1950, les radio­ réponses encourageantes, même si l’on
rope et remontent vers le nord. Cloud). Il n’a pas participé à cet essai, ailleurs, n’avaient jamais été traités thérapeutes avaient parfois observé, ne peut à ce stade conclure sur son effi­
Conséquences actuelles : le génome des conduit dans plusieurs centres améri­ par une immunothérapie : eux aussi après avoir irradié un site tumoral chez cacité », résume la professeure Caro­
populations d’Europe du Sud contient plus cains, mais déclare des liens d’intérêt ont montré une régression de leurs tu­ des patients atteints de lymphomes, une line Robert, chef du service de derma­
de gènes des populations agricoles coerciti­ avec Nanobiotix. meurs. « Mais chez ces deux patients, ce fonte des sites tumoraux distants, non tologie de l’Institut Gustave­Roussy,
ves venues du Proche­Orient. Et le génome Résumons la stratégie. « Il s’agit de peut être l’immunothérapie seule qui a irradiés », relate Laurence Zitvogel. qui n’a pas participé à l’essai et ne dé­
des populations d’Europe du Nord contient rendre la radiothérapie plus efficace, agi », admet Christophe Le Tourneau. Pour expliquer cet effet dit « abscopal » clare aucun lien d’intérêt. Des résultats
plus de gènes des populations d’éleveurs, sans augmenter les doses de rayons qui Quatre des patients qui n’avaient pas (loin de la cible), une hypothèse : la ra­ qui invitent à monter des essais clini­
plus égalitaires, venues d’Eurasie. Fait stupé­ brûlent tout sur leur passage, lympho­ répondu à l’immunothérapie seule, diothérapie déclencherait une immu­ ques de plus grande ampleur. 
fiant, on retrouve aujourd’hui ces différen­ cytes compris, explique la professeure avant l’essai, avaient développé des tu­ nité anticancer dans tout l’organisme. fl. r.
ces culturelles dans les héritages respectifs
du droit romain et du droit germanique.
Ainsi, les sociétés d’Europe du Sud sont plus
phallocrates, tandis que celles d’Europe du

Du gel pour catapulter vers les sommets
Nord montrent plus d’équité entre sexes. On
mesure même l’impact de ces différences
sur les recherches sur les inégalités de
genre ! Ces études sont rares dans les pays de
langues latines, mais fréquentes dans les
pays anglophones et germanophones. PHYSIQUE - Une astuce mécanique tire profit de la nature élastique du gel pour multiplier
jusqu’à quatre fois l’effet de l’élan imprimé à un projectile rigide par un ressort
Quels sont vos grands messages ?
La comparaison des sociétés humaines
avec celles des singes et des grands singes
confirme que la coercition masculine est
moins une question de tendances évoluti­
ves propres aux différentes lignées de pri­
mates ou aux conditions écologiques et
économiques qu’une question sociale, cul­
L a mollesse permet parfois de
grands sauts. Une équipe de
physiciens de l’université Côte
d’Azur, à Nice, et de l’Institut Niels­
Bohr, à Copenhague (Danemark),
modifiant la raideur du ressort propul­
seur. La « super­propulsion » était en
fait obtenue lorsque les mouvements
du ressort et ceux de la goutte défor­
mée étaient synchrones. « Comme
gel n’est pas à la base mais au sommet
du cylindre.
Plusieurs expériences et un modèle
mécanique simple prenant en compte
la propagation des ondes dans le cy­
ne se passe. « C’est une jolie expérience.
En outre, c’est assez malin, car ils ont
observé en temps réel la synchronisa­
tion en profitant du fait que la propa­
gation de la lumière est modifiée en
turelle et anthropologique. Autrement dit, vient d’en faire l’expérience, en pro­ pour le saut en trampoline, il faut pous­ lindre ont permis de comprendre le fonction de la déformation du gel, due
rien ne justifie, au regard de l’évolution de pulsant en l’air des objets jusqu’à ser au bon moment », résume Franck rôle des divers paramètres, comme à sa compression ou à sa détente »,
notre lignée, le fait que nos sociétés ne puis­ quatre fois plus vite grâce à une as­ Célestini, enseignant­chercheur à l’uni­ l’épaisseur de gel, son élasticité, la rai­ juge avec satisfaction Stéphane Dor­
sent radicalement changer sur la question tuce mécanique. versité Côte d’Azur. deur du ressort… Le gel, qui joue le rôle bolo, chercheur en physique statique
de l’égalité de droit entre femmes et hom­ En 2017, ces chercheurs avaient dé­ des jambes du sauteur, se comprime, à l’université de Liège.
mes. Bâtir un humanisme qui n’oublie pas couvert, un peu par hasard, un moyen Une question d’épaisseur sous la pression du ressort, puis se dé­ Les chercheurs ont aussi calculé quel
les femmes, tel est le défi. de faire rebondir plus haut des gouttes Pour transformer un solide rigide en tend. Si la détente arrive au bon mo­ « ressort » il faudrait ajouter à une balle
L’enjeu est aussi économique : le coût es­ propulsées par la compression d’un excellent sauteur, les chercheurs, ment, là où, grosso modo, la planche de golf pour la lancer à la main bien
timé de la discrimination envers les fem­ ressort. « Nous avions mis en évidence comme ils l’expliquent dans Physical de lancement est la plus haute, alors la plus loin que la normale. Ils estiment
mes se chiffre en millions de milliards un effet original et nouveau et nous Review Applied du 16 octobre, collent propulsion sera maximale, car l’objet que leur travail pourrait inspirer les fa­
d’euros. Plus que la transformation numéri­ avons voulu voir si on pouvait faire de une couche plus ou moins épaisse de aura emmagasiné plus d’énergie du­ bricants de chaussures de course, qui
que et organisationnelle de nos économies, même avec des objets solides », indi­ gel, par nature élastique, sur des cylin­ rant la compression. développent des équipements aux se­
le principal atout réside dans l’équité fem­ que Christophe Raufaste, enseignant­ dres de plastique dur. Plutôt que de A chaque configuration du projectile melles rigides épaisses. Enfin, ils étu­
mes­hommes. Rappelons qu’il n’y a pas chercheur à l’université Côte d’Azur. changer la raideur du ressort de la cata­ constitué de plus ou moins de gel, il dient l’effet inverse de la propulsion, à
d’innovation sans diversité. Discriminer L’astuce consistait à prendre en pulte, ils changent l’épaisseur du gel et existe une fréquence de lancement op­ savoir l’impact de projectiles sur des
plombe les capacités d’adaptation. C’est une compte la capacité des gouttes à se dé­ constatent qu’en effet des objets sont timale. Dans le cas où le gel est en haut surfaces, pour espérer cette fois empê­
loi d’airain de l’évolution.  former (leur élasticité) et surtout à ajus­ éjectés plus vite que d’autres, à masse du cylindre, il n’y a que très peu de cher un rebond. 
propos recueillis par florence rosier ter la manière de les lancer, en égale. L’effet disparaît si la couche de compression et rien de spectaculaire david larousserie
0123
32 | science & médecine MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

AUTOMATISER L’ART DU JOINT À LA JAPONAISE


ZOOLOGIE 1. Caractéristiques de base 2. Conception du joint
Tsugite. Le terme désigne L’utilisateur spécifie les variables du type En mode « galerie »
En mode édition manuelle
Les nageoires très  l’art millénaire des menuisiers
japonais, capables d’assembler
des pièces de bois sans colle
de joint souhaité :

Axe de
L’utilisateur définit et manipule L’utilisateur peut choisir une

tactiles du gobie ni clou, par simple emboîtement.


C’est aussi le nom d’un logiciel
glissement
Angle
sur écran les pièces qu’il souhaite
assembler tout en recevant des
commentaires et des suggestions
configuration parmi une biblio-
thèque de joints existants.

que développe une équipe d’intersection graphiques de joints possibles.


du département d’informatique

L es humains aiment s’extasier devant


les performances sensorielles des
autres animaux. L’odorat des ours ou
des chiens, la vue des faucons ou des camé­
léons, l’ouïe des chouettes ou des éléphants…
créative de l’université de Tokyo.
Si les règles antisismiques
compliquent la perpétuation
de ce savoir-faire en architecture,
Nombre de pièces
de bois
il reste vivace en ébénisterie,
On parle moins souvent du toucher de nos qui peut désormais s’appuyer
cousins, plus ou moins éloignés. Et pour­ sur des machines-outils à trois
tant, la trompe de l’éléphant, encore lui, les axes et à contrôle numérique.
doigts des singes, le bec des mainates ou en­ « Notre intention était de rendre
core les vibrisses des chats ou des loutres de l’art du joint accessible à des
mer surpassent souvent notre capacité tac­ gens dépourvus d’expérience »,
tile, en précision comme en rapidité. Surpre­ indique Maria Larsson, la thé-
nant ? Pas tant que ça : à les observer, ces ap­ sarde qui a mis au point le logi- 3. Fabrication
pendices semblent taillés sur mesure pour ciel Tsugite, présenté lors d’un Le système Tsugite prend en compte
appréhender les aspérités du monde. symposium sur les interfaces le rayon de la fraise à découper pour
Mais qu’en est­il des poissons ? La question utilisatrices à Minneapolis, fin calculer la trajectoire de celle-ci.
obsédait Melina Hale. La neuroscientifique octobre. L’absence de colle Les données relatives à la forme
de l’université de Chicago conçoit avec une et d’acier est un atout pour finale des pièces sont transmises
équipe d’ingénieurs des véhicules autono­ réparer et recycler les objets à la fraiseuse à commande
mes marins bio­inspirés. « Si on veut qu’ils conçus avec Tsugite, font numérique qui les sculpte
fassent aussi bien que les poissons, de quel valoir ses concepteurs. en conséquence.
toucher doivent­ils disposer ? », s’interrogeait­
elle. Une question qui en entraînait une
autre, plus fondamentale : « Avec leurs na­
geoires, les poissons disposent de membres si
différents des nôtres, ils vivent dans un milieu
Infographie : Le Monde, Audrey Lagadec, Hervé Morin Source : University of Tokyo
lui aussi si différent… Ont­ils la capacité à col­
lecter des informations précises grâce au tou­
cher ou s’agit­il d’une spécialisation acquise
par les animaux terrestres ? », explicite­t­elle.
La réponse, elle l’a fournie mardi 3 novem­ dérogatoire, qui permet l’accès aux installations sporti­
bre, dans le Journal of Experimental Biology :
en la matière, les poissons font aussi bien
DIX MILLE PAS ET PLUS ves ou à des séances d’APA à domicile. « C’est important,
car ce sont des personnes auxquelles l’APA permet d’ob­
que les primates, humains compris. tenir un niveau d’activité physique à peu près conforme
LES MALADES CHRONIQUES, aux recommandations », souligne­t­elle en précisant
que les ALD concernent environ 12 millions de person­

PRIORITAIRES AU GYMNASE nes en France, les pathologies chroniques (incluant


l’hypertension artérielle et l’obésité), 20 millions.
Les malades chroniques ont payé un lourd tribut au
premier confinement, du fait de l’arrêt de l’activité

C’ est une preuve supplémentaire que l’acti­


vité physique est une thérapeutique à part
entière. En cette nouvelle période de confi­
nement, les personnes pratiquant une activité physi­
que sur prescription médicale, et celles ayant un han­
[ALD, prises en charge à 100 %], précise­t­on au minis­
tère des sports. Chez ces patients, la prescription d’ac­
tivité physique adaptée (APA) s’intègre dans le par­
cours de soins, en tant que thérapeutique non médica­
menteuse. Comme un médicament, il n’y a donc pas
physique et même, pour certains, de tous leurs traite­
ments, poursuit la professeure Duclos. « Les program­
mes sportifs à disposition sur Internet ne sont pas du
tout adaptés pour ces populations. En revanche, dans
le service, nous avons mis en place un télécoaching
dicap reconnu par la maison départementale des lieu de l’interrompre. Ce serait délétère, et le maintien spécialisé avec nos professionnels d’APA, avec de bons
ADAM HARDY personnes handicapées, sont prioritaires pour accé­ d’une activité physique adaptée est essentiel, comme résultats », indique­t­elle.
der aux gymnases, piscines et autres installations l’a notamment estimé le Haut Conseil de santé publi­ Quid des précautions sanitaires face au SARS­CoV­2 ?
Pour s’en convaincre, l’étudiant en thèse sportives. Elles sont même actuellement les seules que dans un récent avis. » « Les enseignants en APA travaillent avec des personnes
Adam Hardy qui cosigne l’article a juste catégories de population à pouvoir les utiliser, avec fragiles. C’est une préoccupation majeure pour eux
attrapé quelques gobies à taches noires (Neo­ les scolaires et pratiquants périscolaires, les étu­ Encadrement par des professionnels d’accompagner des sujets âgés ou ayant un problème
gobius melanostomus) dans le lac Michigan diants en sciences et techniques des activités physi­ En revanche, face à l’inflation de demandes d’ordon­ de santé chronique sans leur faire prendre de risques »,
voisin. « Ils passent beaucoup de temps au ques et sportives, les personnes en formation conti­ nances chez les médecins, sous le couvert de la straté­ assure Gilles Thöni, docteur en sciences de l’activité
fond, au contact des rochers, donc ils nous nue ou professionnelle et les sportifs professionnels. gie sport­santé, le ministère des sports insiste sur le ca­ physique, à l’origine de l’initiative « APA et Covid­19 »,
paraissaient un très bon choix », explique Les informations pratiques concernant ces mesures dre de la prescription d’APA, « qui ne se résume pas à un présentée comme une boîte à outils en ligne pour les
Melina Hale. Adam Hardy les a d’abord fil­ sont détaillées sur le site du ministère des sports. certificat de non­contre­indication à la pratique spor­ malades chroniques désireux de poursuivre le sport.
més, dans un aquarium où il avait disposé Cette reconnaissance des bénéficiaires de « sport tive ». « C’est une activité qui s’adresse à des publics par­ De fait, le respect des gestes de protection est particu­
des objets de surfaces différentes. Les pois­ sur ordonnance » comme public prioritaire des équi­ ticuliers et qui doit être encadrée par des professionnels, lièrement crucial pour ces populations parmi les plus
sons semblaient caresser les surfaces avec le pements sportifs était demandée par un collectif dès enseignants en APA ou éducateurs sportifs diplômés. » exposées aux formes graves de Covid. Comme tout
bord des nageoires, comme des doigts tâ­ le 3 octobre, dans nos colonnes. Signataire de la tribune du 3 octobre 2020, Martine médicament, l’activité physique doit répondre à des
tant le fond d’un sac à la recherche de clés. « La dérogation vaut pour les personnes avec des ma­ Duclos (chef du service de médecine du sport au CHU précautions d’emploi. 
Mais cela ne prouvait rien. ladies chroniques, dont les affections de longue durée de Clermont­Ferrand) se réjouit de ce dispositif sandrine cabut
Les deux scientifiques ont alors inventé
un dispositif « inspiré de ceux utilisés habi­
tuellement pour les singes » : des disques
munis de crêtes de 1 mm de haut et 2 mm de
large séparées par des gorges de 3, 5 ou données ouvertes (open data) qui facili­ Aujourd’hui et en temps de pandémie,
7 mm, de quoi imiter des sols qui vont du sa­ teraient l’amorçage d’actions commu­ tous ceux qui n’ont pas une présence di­
ble aux petits cailloux. Ils ont ensuite fait
tourner ces disques à des vitesses variables CARTE BLANCHE nes. Le troisième a pour objectif le par­
tage de compétences et d’expérience
gitale vont s’éteindre à petit feu, avec ou
sans l’aide de l’Etat. Une aide qui ne
(20 à 80 mm/s) et les ont mis au contact de pour gagner en taille critique et aug­ pourra de toute façon pas satisfaire tou­
différentes parties des nageoires. Ils ont menter la couverture en expertise des tes les transitions digitales. C’est le sens
alors mesuré, à l’aide d’électrodes, le signal équipes. Le quatrième tente d’établir de l’histoire. Dans cette transformation,
électrique transmis par les nerfs sensoriels.
Première observation : certaines parties de
L’intelligence artificielle, salut des  des stratégies concertées avec les opé­
rateurs des infrastructures de Cloud
l’innovation par l’IA et des services pilo­
tés par les données sont au cœur du dis­
la tranche concentrent la sensibilité. Sur­
tout, ils ont constaté que le signal enregistré
suit parfaitement le passage des disques,
entreprises face au Covid­19 et au­delà que sont Amazon, Google et Microsoft,
qui imposent trop souvent leurs condi­
tions face à un acteur industriel indivi­
positif. C’est valable pour les grands et
les petits commerces, ces derniers pou­
vant se liguer dans des coopératives.
même le plus serré d’entre eux (3 mm) et à la duel. Le but étant d’influencer les con­ L’efficacité des services en ligne est
vitesse la plus élevée. Avec ces résultats, la ditions d’utilisation des infrastructures mesurée par la capacité de leurs con­
nageoire du gobie reproduit les performan­
ces de la main du singe. « C’est d’autant plus
surprenant que nous n’y avons pas décelé de
surface particulièrement adaptée, comme les
coussinets de nos doigts », s’étonne encore la
E n août dernier, Bercy a lancé une
mission gouvernementale pour
la transformation numérique
des grands groupes, pilotée par Nicolas
Guérin (Natixis) et Juliette de Maupeou
Suez, La Redoute et Pernaud Ricard –,
plusieurs actions ont été entreprises.
Pour ne pas réinventer la roue, un état
des lieux est en cours de réalisation.
Des entretiens ont été menés avec les
de calcul de ces géants.

Une prise de conscience


La pandémie de Covid­19 et ses différen­
tes contraintes imposées à toutes les
cepteurs à les centrer sur le consomma­
teur (« customer­centric design »). Cela
désigne des mécanismes de personnali­
sation, la relation et l’expérience client,
des performances de la recherche d’in­
neuroscientifique. (Capgemini). Cinq chantiers ont été pilotes des priorités françaises finan­ sphères de la société, professionnelles et formation et de sa capacité à retrouver
Déjà, le sens du toucher avait été mis en identifiés : la transformation des com­ cées dans le cadre de la stratégie natio­ privées, ont accéléré la prise de cons­ des produits auxquels le consomma­
évidence chez les baleines, les dauphins et pétences et des formations, la souve­ nale de recherche en IA, inspirée du cience de l’importance de la transforma­ teur n’a pas pensé, etc. La sérendipité –
les pieuvres. Le découvrir chez le gobie raineté des données, la souveraineté rapport Villani. Quatre axes de travail tion digitale à tous les niveaux. l’introduction d’une dose d’inattendu –
pousse Melina Hale et Adam Hardy à en du e­paiement, les relations start­up et ont été identifiés. En temps de confinement, il faut que prémunit contre les pièges du profilage
suspecter la présence chez « de nombreux grands groupes et, enfin, une stratégie Le premier a pour objectif de catalyser tout le monde fasse sa transformation et de l’enfermement dans les choix pas­
vertébrés vivant dans l’eau ». Ce qu’ils en commune sur l’intelligence artificielle et simplifier le partenariat public privé digitale avec ses fondamentaux comme sés du consommateur. Tout cela repose
font ? Cela devrait constituer la prochaine (IA). Des groupes de travail, avec des (PPP) pour favoriser l’émergence de lea­ le déploiement du réseau haut débit sur sur les technologies d’IA. La survie des
étape de l’aventure de ces neuroscientifi­ « do tank » thématiques, sont en train ders sectoriels sur l’IA en s’appuyant l’ensemble du territoire (fibre, 4 et 5G), services et des commerces en dépend.
ques de l’université de Chicago : « Comment de se constituer avec la contribution de sur l’innovation académique et l’excel­ la virtualisation des bureaux et des sup­ Toute tentative de résistance qui reste­
le cerveau traite l’information tactile – ce que nombreux groupes industriels repré­ lence de la recherche française en ma­ ports, sans compter les services à haute rait dans les sentiers battus est vouée à
l’animal en perçoit et comment les circuits sentés par leur CDO (chief digital offi­ thématiques appliquées et en informa­ valeur ajoutée pilotés par les données. l’échec. 
neuronaux l’exploitent. » Les véhicules ma­ cer, ou directeur de la transformation tique. Le deuxième vise à élaborer des Cette nécessité est apparue récemment
rins bio­inspirés attendront encore un peu digitale) ou des fonctions équivalentes. stratégies de partage des données sec­ avec les mesures prises pour la ferme­ Nozha Boujemaa
que la science fondamentale ait progressé.  Pour le chantier autour de l’IA – que je torielles pour devenir des entreprises ture des petits commerces, face aux pla­ Directrice science et innovation
nathaniel herzberg copilote avec des collègues des groupes « riches en données », sans oublier les tes­formes de commerce en ligne. chez Median Technologies
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 science & médecine | 33

PORTRAIT
TÉLESCOPE
b
Thierry Coulhon, évaluateur en chef ASTRONOMIE
Première détection d’un sursaut

de la recherche et de l’université radio rapide dans la Voie lactée


Les sursauts radio rapides (FRB, d’après
le nom anglais fast radio burst) sont d’énig­
matiques phénomènes cosmiques brefs, de
l’ordre de la milliseconde, au cours desquels
Le mathématicien, conseiller d’Emmanuel Macron, a été nommé au forceps à la présidence un puissant flash est émis dans le domaine
du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur des ondes radio. Jusqu’à présent, tous les
FRB connus étaient d’origine extragalacti­
que. Trois articles publiés dans Nature pré­

L’
opération déminage a com­ sentent la première détection d’un sursaut
mencé. « Je dois redonner la con­ radio rapide dans notre galaxie, la Voie
fiance, repartir du bon pied », ex­ lactée, détection effectuée grâce aux
plique dans son bureau encore antennes des projets Chime/FRB (Canada)
vide Thierry Coulhon, nouveau et Stare 2 (Etats­Unis). Les équipes ont pu
président d’une des structures­clés du sys­ associer ce FRB à un magnétar situé
tème d’enseignement supérieur et de recher­ à 30 000 années­lumière de la Terre. Un
che, le Hcéres, pour Haut Conseil de l’évalua­ magnétar est une étoile à neutrons dotée
tion de la recherche et de l’enseignement su­ d’un puissant champ magnétique.
périeur, installé à Paris. Depuis la première détection d’un sursaut
Il n’arrive en effet pas dans un climat serein. radio rapide en 2007, les astrophysiciens
L’agence, 230 employés, 18 millions d’euros soupçonnaient, sans jamais en avoir eu
de budget, n’avait plus de président et de con­ la preuve, que les magnétars pouvaient en
seil d’administration (son « collège ») depuis être la source.
un an. Et le 21 octobre, une majorité de parle­ > « La collaboration Chime ! FRB », Lin et al.,
mentaires s’était prononcée contre la nomi­ Bochenek et al. « Nature », 5 novembre
nation de ce conseiller de l’Elysée de 62 ans,
sans atteindre les 3/5e des votes empêchant ZOOLOGIE
cette arrivée. « Certains voulaient faire un car­ Chez ces singes, l’arrivée d’un
ton anti­Macron », estime Thierry Coulhon, nouveau mâle accélère la maturation
qui corrige à la volée les critiques qui lui sont sexuelle des femelles
tombées dessus. L’âge de la maturité sexuelle des primates
L’incroyable retard dans sa nomination ? n’est pas inscrit dans le marbre. Différents
« On ne sait pas nommer les gens en France, critères environnementaux peuvent influer,
soupire­t­il. La polémique a été positive car notamment la nourriture. Mais chez les
maintenant la procédure est plus claire. » femelles géladas – des cousins éthiopiens
Marqué politiquement à cause de sa pré­ des babouins –, c’est beaucoup plus précis.
sence durant la campagne d’Emmanuel Une équipe américaine vient de montrer,
Macron comme au sein du cabinet du chef de au terme de quatorze ans de suivi de 80 in­
l’Etat ? Il sourit et raille ses opposants qui dividus, que les guenons prépubères accélè­
sont tout autant politisés. Il rappelle surtout rent leur transformation lorsqu’un nouveau
son parcours, de « gaucho antimilitariste » mâle débarque dans leur petit groupe.
qui démissionne en 1978 de l’Ecole polytech­ A l’inverse, les chercheurs ont constaté que
nique après son service militaire. Puis son les femelles peuvent retarder leur puberté,
passage à « droite du Parti socialiste », ten­ notamment tant que le mâle dominant
dance Dominique Strauss­Kahn, avant d’être est… leur père. L’équipe a fondé ses travaux
classé à droite, car passé par le cabinet de sur l’observation des singes – les géladas
Valérie Pécresse, alors ministre de l’enseigne­ fertiles voient leurs glandes mammaires
ment supérieur. Finalement, il choisit virer au rouge vif –, mais aussi sur la
Emmanuel Macron, croisé en 2016 au minis­ mesure du taux d’œstrogène dans les fèces.
tère de l’économie, qui avait la tutelle d’une Ces travaux invitent à observer plus fine­
des écoles d’un regroupement académique ment le rôle de l’environnement social
qu’il dirigeait. Thierry Coulhon, le président du Hcérès, à Paris, le 9 novembre. LUDOVIC CARÊME POUR « LE MONDE » dans la maturation des primates, estiment
Les attaques sur son salaire ? « Je vais ga­ les scientifiques, « y compris les humains ».
gner, en fait, moins que mon prédécesseur [il > Lu et al. « Current Biology », 5 novembre
recevra environ 150 000 euros brut par an] »,
précise Thierry Coulhon, qui avait déjà été « C’était un choc budgétaire », se souvient journal Le Monde, ouvert à la page de l’article
critiqué sur ses émoluments en 2015 lors de Thierry Coulhon, qui décrit comme « un terrain du 1er novembre rappelant les conditions
son arrivée à la tête de l’université Paris très sec » la situation des moyens actuels. chaotiques de sa nomination… À NOS LECTEURS
Sciences et Lettres, avec une rémunération Bref, un CV sans tache, dont ses détracteurs
de 180 000 euros brut. « Dans d’autres établis­ constatent tout de même qu’il est difficile de Des idées et de la prudence Compte tenu de la réduction à quatre pages du
sements, des présidents gagnaient plus ! », tirer des bilans, dans la mesure où Thierry Plus sérieusement, Thierry Coulhon a en cahier « Science & médecine », la rubrique Affaire
compare­t­il, en rappelant également l’écart Coulhon est souvent resté moins de trois ans effet beaucoup d’idées pour l’enseignement de logique s’interrompt pendant quelques se-
avec l’Australie, d’où il arrivait. en poste. « Il est structuré, à l’écoute et vision­ supérieur et la recherche en général et pour maines. Voici cependant la solution du pro-
Ses opposants ? « Il ne faut pas voir que les naire, apprécie François Germinet. Il a senti le le Hcéres en particulier. Il insiste sur l’une blème 1164.
critiques en ligne. J’ai reçu beaucoup de messa­ potentiel de Cergy et a osé des choses comme la des actions de l’agence, l’évaluation des for­ 1. Le plus grand score qu’Alice
ges de soutien en privé », rappelle le mathé­ création en son sein d’un institut d’études mations, et plaide pour la création d’un ob­ ne peut obtenir est 271.
maticien, qui sait faire preuve d’ouverture. avancées. » servatoire de l’enseignement supérieur, pour On commence par les nombres pairs :
« Il peut donner l’impression de ne pas bouger Mais ce qui est positif pour les uns est néga­ y voir plus clair sur le devenir des étudiants et au-dessous de 210, on les obtient par
dans ses positions mais, en fait, il écoute et se tif pour les autres. Le 11 octobre, un commu­ leurs mobilités. Il souhaite alléger les procé­ combinaison de la forme 30 a + 14 b.
confronte à la réalité du terrain », souligne niqué de RogueESR, un groupe de chercheurs dures du Haut Conseil, très lourdes de l’avis – 14 b : tous les multiples de 14 ;
François Germinet, président de CY Cergy né en 2017 et rejetant « fermement la politique général, et en corriger l’image « bureaucrati­ – 30 + 14 b : 2 + tous les multiples de 14,
Paris Université, où il a succédé à Thierry d’enseignement et de recherche menée par le que ». Il se félicite de la transformation proba­ à partir de 30 ;
Coulhon. Ce dernier, d’ailleurs, n’hésite pas à gouvernement actuel », rappelle que le Hcéres ble du Hcéres en autorité publique indépen­ – 60 + 14 b : 4 + tous les multiples de 14,
reconnaître des critiques constructives chez se trouve « au cœur d’[une] évolution qui con­ dante (plutôt qu’autorité administrative) qui à partir de 60.
ses opposants, tout en pointant aussitôt des court à faire dévier la science de sa logique permettra à l’institution d’avoir la personna­ On continue : à partir de 90, 6 + les multiples
contradictions. Il a vu des chercheurs refuser d’intérêt général » et « que le pilotage stratégi­ lité morale, mais aussi de mieux intégrer le de 14 ; à partir de 120, 8 + les multiples de 14 ;
des réformes, avant de demander ensuite que de la science par l’évaluation quantitative marché international et encore émergent de à partir de 150, 10 + les multiples de 14 ;
d’en bénéficier. Il livre aussi une des clés de et par une mise en compétition réglée de tous l’évaluation. Il veut aussi se donner du temps à partir de 180, 12 + les multiples de 14.
compréhension de cette situation tendue : ce contre tous porte atteinte à la confiance que pour rencontrer tous les acteurs et « élaborer Le plus grand nombre pair impossible
n’est pas l’homme qui serait attaqué, mais le les citoyens peuvent placer dans une science collectivement un projet ». à atteindre est donc 180 – 14 = 166.
symbole qu’il incarne. soucieuse de l’avenir de nos sociétés. C’est Il se montre en revanche plus prudent sur En ajoutant 105, on obtient les nombres
pourtant l’optique qui guide toutes les réfor­ l’un des sujets qui ont concentré les critiques, impairs, dont le plus grand impossible
Un CV sans tache mes de ces dernières années ». A chacune de à savoir l’utilité des évaluations et leur rôle à atteindre est donc 105 + 166 = 271.
L’homme « coche toutes les cases de la fiche ces réformes, comme son CV en témoigne, dans l’allocation des moyens. « Comme prési­ 2. Le plus grand score que Bob
de poste », tranche Jean­Marc Monteil, an­ Thierry Coulhon n’a jamais été loin. « Il a été dent, mon rôle n’est pas d’entrer dans ces ne peut obtenir est 383.
cien directeur général de l’enseignement su­ un pion dans une bataille plus large », observe batailles, mais de faire de bonnes évaluations. • Montrons que 383 est impossible. C’est
périeur, qui détaille le CV idéal de son collè­ Alain Trannoy, économiste à l’EHESS, proche Le Hcéres doit fournir les bases objectives pour un nombre impair : s’il était possible, 105 serait
gue. Thierry Coulhon est reconnu par ses de Thierry Coulhon depuis plus de vingt ans. la prise de décision, mais les deux activités obtenu 1 ou 3 fois. Mais 3 x 105 = 315, il resterait
pairs au niveau académique comme mathé­ Mais séparer ainsi le symbole de l’homme sont séparées. On doit aider à regarder les 68, impossible à obtenir en combinant 30
maticien. Il prépare même un livre pour spé­ ne tient guère. D’abord, les deux sont imbri­ choses en face. Néanmoins, il manque des inci­ et 42 points. 105 intervient donc une seule fois.
cialistes en géométrie différentielle, une qués, tant apparaissent chez lui des signes ca­ tations pour que les acteurs s’améliorent », Reste 278 = 266 + 12. 266 étant multiple de 14,
branche de l’analyse. Chose rare, il a aussi ractéristiques des gestionnaires d’un système, résume­t­il. 12 ne peut venir que de 6 fois 30 (le reste de 30
une double culture en ayant poussé jusqu’au voire d’une certaine déconnexion du terrain. Cette modération existe aussi sur le sujet dans la division par 14 est 2).
DEA (ancien master) des études en histoire et Face aux critiques, il parle ainsi d’« angoisse » connexe et inflammatoire des notes, qui Reste 98, impossible à obtenir avec 42 et 70.
philosophie des sciences. Il a géré des établis­ ou de « fantasmes ». Il semble découvrir qu’il pourraient « résumer » une évaluation. « C’est • Pour montrer que tout score N supérieur à 383
sements, à l’université de Cergy (entre 2004 existe dans la communauté, qu’il désigne par une question mal posée. La notation est cer­ est possible, 105, 70, 42 et 30 étant
et 2008), à Paris Sciences et Lettres (2015­ le terme d’« écosystème », des alternatives tainement une manière très claire d’exprimer premiers entre eux, on commence par écrire N
2017) mais aussi à l’étranger, en Australie (en­ constructives aux réformes passées et en le résultat d’une évaluation. Mais, au­delà de sous la forme 105 a + 70 b + 42 c + 30 d. On
tre 2012 et 2015). cours. A rebours d’une bonne partie des ana­ son caractère lapidaire, on en connaît les ef­ s’arrange ensuite pour choisir l’entier a entre
Il connaît aussi les coulisses du système, après lyses critiques, il considère que le système est fets pervers », a­t­il expliqué au jury de recru­ 0 et 1, b entre 0 et 2, c entre 0 et 4, quitte
trois ans au cabinet du ministère de la recher­ en quasi­autogestion et réfute donc l’éti­ tement lors de son audition en juillet. « La à modifier d. Par exemple, si on change a
che (2008­2010), puis deux ans au Commissa­ quette « ultralibérale » souvent accolée aux note a des défauts. Mais le message doit être en a + 2 k, b en b + 3 k ou c en c + 5 k,
riat général à l’investissement, où il était chargé évolutions récentes. transmissible et adapté à l’objet, précise­t­il on compense en changeant d en d – 7 k.
d’un des robinets majeurs du financement de Surtout, l’homme n’a rien de passif – en dans son nouveau bureau. Il faut trouver un Ainsi N ≤ 105 x 1 + 70 x 2 + 42 x 4 + 30 d = 383 + 30
la recherche depuis dix ans, le plan d’investis­ témoignent les nombreux mouvements de moyen pour que l’évaluation puisse dire quel­ (d + 1).
sements d’avenir, qui a soutenu des labels bras passionnés, dont l’un a entraîné la chute que chose. »  Si N est supérieur à 383, c’est bien que d
« d’excellence » du type Labex, Equipex, IDEX… d’une bouteille d’eau et l’inondation du david larousserie est positif (ou nul) !
IDÉES
0123
34 | MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

Jeffrey Rosen
« La Constitution a fourni
des règles durables qui
nous permettent de YANN LEGENDRE

résoudre nos différends »


Spécialiste de la Constitution, américaine,
le juriste analyse la mise à l’épreuve du système
par cette élection présidentielle. Pour lui,
malgré « son désordre, ses bizarreries »,
ce texte protège efficacement la démocratie
Etats de diviser leurs électeurs comme le fordable Care Act ne peut plus être consi­
ENTRETIEN ser. L’idée est qu’en ralentissant les déli­ font le Maine et le Nebraska, de façon pro­ déré comme une taxe, certains juges ori­

J
bérations et en exigeant que les lois pas­ portionnelle – c’est une bizarrerie fasci­ ginalistes pourraient conclure que le
sent par de nombreuses étapes, les idées nante du système –, pour que les zones Congrès n’a pas le pouvoir de l’adopter.
effrey Rosen est président du qui n’emportent pas un large soutien se­ urbaines plus peuplées aient davantage C’était une question centrale dans les
National Constitution Center, ront éliminées. Un gouvernement divisé, de grands électeurs. N’importe quel Etat audiences de confirmation de la juge
une organisation basée à Phila­ où le président est d’un côté et le Congrès pourrait le faire, il n’y a rien qui les oblige Amy Barrett [une figure de la droite reli­
delphie qui invite libéraux et de l’autre, est courant dans l’histoire à avoir un système « winner takes all ». Ce gieuse nommée par Donald Trump à la
conservateurs à discuter du américaine. La différence, c’est qu’autre­ serait bien plus équitable. Et cela ne favo­ Cour suprême le 26 septembre].
texte au­delà des logiques parti­ fois, ils travaillaient ensemble, en faisant riserait pas plus un parti qu’un autre, car Il est probable que la loi sur l’Affordable
sanes. Ces dernières risquent de gêner le des compromis. Ronald Reagan en est un dans les Etats plus urbains, qui donnent Care ne sera pas annulée [seulement
futur président, dont la culture politique bon exemple : dans les années 1980, il a toutes leurs voix aux candidats démocra­ tronquée], mais si c’était le cas, ce serait
s’est faite à une époque où démocrates œuvré avec un président de la Chambre tes, ce sont les ruraux qui sont sous­repré­ un exemple dramatique d’invocation de
et républicains savaient collaborer en démocrate pour faire passer une réforme sentés. C’est tout le problème de ce sys­ l’originalisme pour annuler l’une des
bonne intelligence. fiscale, une réforme de l’immigration tème « winner takes all ». réalisations législatives les plus progres­
ainsi que de nombreuses lois modérées. sistes de la dernière décennie. Le débat
Joe Biden a été élu, mais les Cette collaboration bipartite semble Quelles sont les chances de voir sur l’interprétation de la Constitution se
démocrates n’ont pas encore s’être progressivement effacée, d’abord le système évoluer ? jouera dans toutes ces questions sur l’ad­
remporté le Sénat, qui pourrait rester à avec Clinton, Bush, Obama, puis Trump. Il y a de nombreuses conversations en­ ministration de l’Etat, et la façon dont la
majorité républicaine, comme Ce sera le grand test de Biden : ressuscite­ tre universitaires de tous bords, et une Cour pourrait bien annuler de nombreu­
l’est la Cour suprême. Quelle ra­t­il cette façon de faire ? Il est mieux très riche variété de propositions allant ses lois progressistes. Cela pourrait cons­
va être sa marge de manœuvre ? équipé que n’importe qui. C’est un séna­ d’une loi qui établirait des normes natio­ tituer le principal frein à la capacité de
Joe Biden gouvernera en fonction de ses teur dans l’âme, il a été élu à 30 ans, il a NOUS AVONS ÉVITÉ nales pour le comptage des votes par Joe Biden à agir.
compétences de négociateur. S’il y a un passé trente­six ans au Congrès. Il ra­ correspondance, à la réforme de la pro­
démocrate qui peut travailler en bonne conte la façon dont, à ses débuts, on lui a
UNE CRISE portionnalité des votes électoraux, en Pouvez­vous expliquer ce qu’est l’arrêt
intelligence avec les républicains et obte­ conseillé d’aller déjeuner dans la salle de CONSTITUTIONNELLE, passant bien sûr par la réforme du collège Chiafolo contre Washington ?
nir quelque chose, c’est bien lui, mais ses restaurant du Sénat et de s’asseoir au électoral lui­même. Toutes ces réformes La question a été posée à la Cour su­
options sont limitées. Barack Obama n’a bout de la table, en écoutant simple­ IL N’Y A PAS EU n’ont pas toujours été illusoires. Au début prême en juillet dernier : les Etats peu­
pas vraiment réussi à obtenir de consen­ ment. Il a appris à connaître les vieux dé­ des années 1970, le Congrès a proposé un vent­ils punir les « électeurs déloyaux »,
sus bipartisan, la loi sur l’Affordable Care mocrates conservateurs blancs qui s’op­ D’ÉMEUTES, LE VOTE amendement constitutionnel visant à ces grands électeurs qui ne voteraient pas
(2010) [Obamacare, créant une assurance posaient à l’intégration raciale, il a aussi A FONCTIONNÉ supprimer le collège électoral et à permet­ pour le candidat qu’ils se sont engagés à
santé universelle] a été adoptée sans un appris à connaître leurs familles, leurs tre le vote populaire. C’était une réforme soutenir ? En 2016, trois électeurs démo­
seul vote républicain. Il est probable que maladies, et, avec les années, s’est lié CORRECTEMENT, complètement bipartite, approuvée par le crates de l’Etat de Washington avaient re­
Joe Biden ne puisse faire passer qu’un d’amitié avec beaucoup d’entre eux et a président et les chefs des deux partis, fusé de voter pour Hillary Clinton, et ont
nombre limité de projets : une loi fiscale, pu collaborer avec eux sur la réforme du LE SYSTÈME FÉDÉRAL mais elle a été bloquée par une poignée voté à la place pour Colin Powell – le but
un plan de relance et pas grand­chose droit de vote et sur des projets de loi qui de sénateurs républicains du Sud qui vou­ était de faire échouer la nomination de
d’autre. Il va devoir gouverner par décret visaient l’égalité raciale. Ce Sénat­là
DÉCENTRALISÉ A laient préserver leur pouvoir. En 2004, Trump, c’était un plan un peu tiré par les
présidentiel, comme Obama, et même n’existe plus, la salle à manger n’existe PROTÉGÉ L’INTÉGRITÉ Donald Trump lui­même affirmait que le cheveux. L’affaire a été portée devant la
comme Trump l’a fait en grande partie. Et même plus, ils l’ont fermée pour en faire collège électoral était injuste et devait être Cour suprême, qui a examiné la question
ses décrets seront invalidés par la Cour su­ un salon lounge, et les sénateurs passent ÉLECTORALE réformé. La même année, de nombreux de savoir si les Etats peuvent imposer des
prême. Plus généralement, l’ensemble du leurs week­ends à lever des fonds. Ce Sé­ républicains craignaient que John Kerry amendes (un millier de dollars, en l’occur­
programme progressiste n’est plus à l’or­ nat que Biden aime a disparu depuis perde le vote populaire, mais gagne l’Ohio rence) sur les « électeurs déloyaux ». Les
dre du jour : le Court Packing [le fait d’ajou­ longtemps. Les républicains font face à et remporte le collège électoral. Depuis juges ont décidé à l’unanimité que oui.
ter des juges à la Cour suprême afin de un choix important : vont­ils permettre 2016 et la victoire de Trump, les répu­ Ils ont rejeté l’argument selon lequel le
modifier l’équilibre politique], tout ce qui que quelque chose soit accompli ? Si le blicains et les démocrates estiment que le collège électoral a été créé à l’origine
ressemble à un New Deal vert, l’augmen­ juge Stephen Breyer [âgé de 82 ans] choi­ collège électoral favorise les républicains. comme un organe destiné à exercer un
tation des impôts sur les riches, le soutien sit de se retirer de la Cour suprême, con­ Ainsi, alors que les deux partis, par le jugement indépendant, même si c’était
aux choix en matière de reproduction qui firmeront­ils un remplaçant ou laisse­ passé, avaient intérêt à le changer, les l’idée originale des fondateurs : le pays
rendrait moins grave l’annulation de Roe ront­ils le siège vacant ? républicains y sont aujourd’hui opposés était si grand que l’on considérait qu’il fal­
v. Wade [l’arrêt de 1973 qui a légalisé l’avor­ de manière irrévocable. C’est devenu une lait des électeurs indépendants, sages et
tement en jugeant que les lois d’Etats ne Chaque Etat a le même nombre question partisane. Or actuellement, la réfléchis, qui connaissaient réellement
pouvaient l’empêcher], rien de tout cela ne de sénateurs, quelle que soit sa plupart des législatures d’Etat sont les candidats, pour prendre des décisions
passera. Peut­être que la petite partie des population. Et le collège électoral contrôlées par les républicains. Le sys­ au nom du peuple.
électeurs qui balance entre les deux partis repose sur un système du « winner tème n’est pas près de changer.
sera heureuse d’une politique plus cen­ takes all », où le gagnant remporte tous Quelles conclusions tirez­vous
triste. Mais c’est une affirmation cinglante les grands électeurs. En 2016, par Il y existe deux écoles d’interprétation de cette élection ?
des divisions du paysage politique améri­ exemple, l’Alaska, qu’il a remporté, de la Constitution : l’« originalisme », Elle nous montre que la Constitution a
cain à un degré tel qu’elles empêchent comptait moins d’électeurs de Trump qui entend appliquer l’esprit des lois résisté. Nous avons évité une crise consti­
tout changement significatif. que… Brooklyn, situé dans un Etat au moment où elles ont été votées, tutionnelle, il n’y a pas eu d’émeutes, le
(New York) à majorité démocrate. et le « constitutionnalisme vivant », qui vote a fonctionné correctement, le sys­
Beaucoup de ces réformes progressis­ Trump avait perdu le vote populaire, prône une interprétation plus ouverte tème fédéral décentralisé s’est avéré pro­
tes dont vous parlez sont pourtant sou­ mais a gagné l’élection. Est­ce juste ? à l’évolution de la société. Comment tecteur de l’intégrité électorale. Même le
tenues par une majorité d’Américains. La critique habituelle est que le Sénat et cette opposition va­t­elle peser sur la principe d’un gouvernement divisé est
Le système a­t­il accouché d’un gouver­ le collège électoral surreprésentent les présidence de Biden ? une sorte de baume pour une nation pola­
nement minoritaire ? Etats ruraux [traditionnellement républi­ Elle deviendra importante si la Cour risée qui, de toute évidence, n’aura jamais
C’est la critique que l’on fait au Sénat et cains] par rapport aux Etats plus peuplés. commence à annuler les décrets de Bi­ d’empathie pour l’autre côté. La Constitu­
au collège électoral : qu’ils permettent Mais aujourd’hui, nous constatons que ce den. La semaine prochaine, par exemple, tion a fourni une série de règles durables
une forme de « minority rule », où une mi­ n’est plus le cas. Il est très intéressant de la Cour examinera une contestation de la qui nous permettent de résoudre nos dif­
norité des citoyens est représentée. La voir que ce fossé entre les villes et les cam­ loi sur l’Affordable Care. Il s’agit de se de­ férends, et offre aux deux parties une re­
Constitution ne voit pas les choses ainsi : pagnes ne se situe pas seulement entre mander si le pouvoir du Congrès de ré­ présentation. Et malgré son désordre, ses
elle n’établit pas de gouvernement à la Etats bleus [démocrates] et Etats rouges glementer le commerce entre les Etats, bizarreries, sa façon de ralentir les choses,
majorité populaire, mais plutôt ce sys­ [républicains], mais à l’intérieur même de tel qu’il a été compris à l’origine, lui elle s’est révélée une grande protectrice de
tème de délibération complexe grâce chaque Etat, et ce dans tout le pays. La fa­ permet de réglementer aussi l’inactivité la démocratie américaine. 
auquel, en théorie, les opinions d’une çon de remédier à cette réalité au sein du économique, comme la décision de ne propos recueillis par
majorité durable doivent à terme s’impo­ collège électoral serait de permettre aux pas acheter une assurance santé. Si l’Af­ valentine faure
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 idées | 35

Robert Malley Pour plus de deux mois encore,


l’administration Trump dispose de tous ses pouvoirs
L’ancien conseiller de Barack Obama envisage plomatiques, à commencer par les ac­ la dernière ligne droite pour marquer de régime de Téhéran. Certains pays régio­
toutes les décisions que le président Donald Trump cords entre Israël d’une part, les Emirats son empreinte l’ordre mondial et contra­ naux, craignant par avance ce que signi­
arabes unis, Bahreïn et le Soudan de rier son successeur. Parmi les initiatives fiera une présidence Biden et voulant
est encore susceptible de prendre dans la période l’autre – saluer des normalisations long­ que l’on peut envisager : retrait accéléré profiter des derniers jours d’une admi­
de transition « à hauts risques » qui s’ouvre avant temps poursuivies par Washington ou, des troupes américaines stationnées en nistration américaine obsédée par la
au contraire, déplorer le fait qu’elles ne Allemagne ; retrait total de celles en question iranienne, pourraient prêter à
l’entrée en fonctions de Joe Biden en janvier 2021 font rien pour avancer la paix au Afghanistan ; fermeture de l’ambassade ces éventuelles initiatives leur soutien.
Moyen­Orient et tout pour enterrer da­ américaine en Irak ; mesures punitives A partir du 21 janvier, les Etats­Unis
vantage encore la question palesti­ contre la Chine, comme l’imposition de pourront se consacrer à la tâche ardue de

L’
nienne. Mais nul doute que leur timing nouveaux tarifs douaniers, la poursuite réparer ce qu’au cours de ces dernières
élection présidentielle aux Etats­ Passons sur les décisions qu’il est passi­ reflète un calcul électoral de la part de de manœuvres militaires en mer de années ils ont contribué à défaire : redé­
Unis – si longue, anormale, an­ ble de prendre afin soit de se protéger, lui Trump, impatient de se prouver négo­ Chine méridionale ou l’interdiction du finir un multilatéralisme auquel ils par­
goissante, contestée – est enfin et sa famille, soit de se venger de ceux ciateur hors pair avant le jour du scrutin. territoire américain pour tout membre ticiperaient sans le dominer ; aider les
terminée. La présidence Trump, qui, à ses yeux, l’auraient trahi : pardons Défait, le président Trump perdra pos­ du Parti communiste ; désignation des pays en voie de développement à sur­
elle, continue. C’est en effet une des présidentiels à répétition ou congédie­ siblement de son appétit et délaissera la houthistes, mouvement rebelle yémé­ monter l’épreuve économique provo­
nombreuses anomalies du système ments en masse de fonctionnaires mem­ scène internationale. Tout occupé qu’il nite, en tant qu’entité terroriste ; ou en­ quée par la pandémie ; s’attaquer de ma­
américain que de prévoir une période de bres du soi­disant Etat profond. sera à nier la validité d’un résultat que core reconnaissance de facto de la sou­ nière concertée à la crise due au change­
transition de plus de deux mois pen­ même Fox News, sa chaîne de télévision veraineté israélienne sur les colonies de ment climatique ; alléger les pressions
dant laquelle l’administration sortante Marquer l’ordre mondial favorite, accepte, il n’aura peut­être pas peuplement en Cisjordanie. économiques imposées aux quatre coins
dispose de tous les pouvoirs dont elle Pour le reste du monde, ce qui importe le temps de se consacrer aux affaires ex­ du monde par une administration
jouissait avant le scrutin. Il n’est pas rare est que Trump demeurera pendant de térieures. Il serait néanmoins bien aven­ Scénarios hypothétiques mais périlleux friande de sanctions unilatérales, au mé­
de voir un président, libéré des contrain­ longues semaines encore commandant tureux de compter là­dessus, d’autant Un scénario hypothétique, mais des plus pris de leurs conséquences humanitai­
tes politiques, en profiter pour prendre en chef, maître d’œuvre des décisions di­ que ses conseillers essaieront sans périlleux, concerne l’Iran. L’administra­ res ; mettre le respect des valeurs et des
des mesures controversées. C’est pen­ plomatiques, des manœuvres militaires doute de le convaincre de tout faire dans tion républicaine cherche méthodique­ droits humains au centre de la diploma­
dant cet entre­deux, par exemple, que le et des opérations clandestines. Au cours ment depuis 2017 à enterrer l’accord sur tie ; chercher, enfin, à résoudre les con­
président Gerald Ford pardonne à Ri­ de sa présidence, il aura rarement hésité le nucléaire, annonçant son retrait du flits qui, du Haut­Karabakh au Yémen, ré­
chard Nixon, son prédécesseur, con­ à user de ses prérogatives pour des rai­ pacte et imposant une pléiade de sanc­ pandent la misère.
traint par le scandale à la démission ; sons douteuses : motivations financiè­ tions, avec l’intention ouvertement affi­ Plus de soixante­dix jours nous sépa­
que le président Ronald Reagan entame res (comme ce fut le cas, semble­il, dans chée d’empêcher un successeur éventuel rent cependant de cette échéance. Avec le
un dialogue avec l’Organisation de libé­ ses relations avec la Turquie), politicien­ de le rejoindre. Inquiète à la perspective président Trump, rien n’est sûr. Mais ces
ration de la Palestine, sujet jusque­là ta­ nes (sa procédure de destitution est pro­ LES CONSEILLERS DE de voir ses efforts réduits à néant, semaines seront longues, mouvemen­
bou ; que George H. W. Bush intervient voquée, rappelons­nous, par sa de­ l’équipe présidentielle cherchera éven­ tées, et à hauts risques. 
militairement en Somalie ; ou que Ba­ mande que l’Ukraine coopère dans sa
TRUMP ESSAIERONT tuellement des moyens plus dramati­
rack Obama laisse adopter par le Conseil tentative de salir Joe Biden en échange SANS DOUTE ques pour éliminer toute perspective de
de sécurité des Nations unies une réso­ d’une livraison d’armes), ou, tout sim­ renouvellement de l’accord. Elle pourrait
lution déclarant illégales les colonies de plement, vindicatives, mues par le désir DE LE CONVAINCRE par exemple persuader Trump d’autori­
peuplement israéliennes. Mais si quasi­ de démanteler le legs de son prédéces­ ser une opération – secrète ou non – con­
ment tous les ex­locataires de la Maison seur (rejet de l’accord nucléaire avec
DE TOUT FAIRE tre une installation nucléaire iranienne Robert Malley, ancien conseiller
Blanche ont fait usage de cet intervalle, l’Iran, de l’accord climatique de Paris et POUR CONTRARIER ou contre les alliés de Téhéran dans la ré­ du président Barack Obama pour le
aucun de ces locataires n’était Donald bien d’autres encore). On peut apprécier gion, au prétexte qu’il serait l’unique et Moyen-Orient, est président-directeur
Trump ni ne lui ressemblait. différemment ses récentes initiatives di­ SON SUCCESSEUR dernier rempart contre les avancées du général de l’International Crisis Group

Julia Cagé Tirons les leçons de la crise états-unienne


avant l’élection présidentielle en France
Si Joe Biden l’a emporté, Donald Trump a fait bien plus que résister, estime la professeure d’économie, pour qui la lutte contre
les inégalités sociales et économiques, en France comme aux Etats­Unis, doit répondre à la montée du vote populiste

U
ne fois de plus, nous quer à coups de reportages de ces bler les électeurs populaires de des plus éduqués (les titulaires déclarant sur les questions envi­ national, une tendance qui ne
avons eu tout faux. Qua­ électeurs peu éduqués, dont il est toutes les origines : en 2016, le d’un master ont voté Biden à ronnementales être pour le « Bi­ cesse de se renforcer. Et avec la
tre ans après la première si facile de dénoncer les travers. Parti démocrate a même fait pour 62 %), mais également celui des den Deal » plutôt que pour le pandémie, les inégalités conti­
victoire de Donald Trump, Ou bien on peut affronter le cœur la première fois un meilleur score plus aisés. « Green New Deal », de peur nuent à se creuser : on assiste à
on ne pouvait lire en France au du problème : pourquoi les classes que le Parti républicain parmi les Ce virage historique du Parti d’être renvoyé à la frange « so­ une fragilisation des classes
cours des derniers mois qu’une populaires blanches ont­elles dé­ 10 % des électeurs ayant les reve­ démocrate, on le voit également cialiste » de son parti ? En moyennes, une paupérisation
seule affirmation : trop c’est trop, laissé le Parti démocrate ? nus les plus élevés. Il n’est plus dans la structure des finance­ refusant d’assumer une identité des plus fragiles, et l’on aban­
les Etats­Uniens ne reprodui­ Si on analyse la carte des résul­ aujourd’hui celui des défavorisés, ments reçus par les deux candi­ politique claire, Biden a visible­ donne sans même y réfléchir
raient pas deux fois la même tats, que voit­on ? D’une part, que mais celui des gagnants de la dats. D’après les données de la ment eu plus de mal que prévu à notre jeunesse, que l’on prive de
erreur, la pandémie allait ren­ les clivages électoraux se sont mondialisation. Federal Election Commission mobiliser les électeurs. ses universités et par là même
voyer d’un « coup long » le prési­ renforcés : là où Trump l’empor­ L’année 2020 n’a pas dérogé (FEC), analysées par le New York d’une partie de son avenir.
dent sortant dans ses palaces et tait en 2016, il domine avec une à cette règle nouvelle. D’après les Times, Joe Biden a levé plus Paupérisation des plus fragiles Je lis partout que c’est le « popu­
terrains de golf. Certes, au final, marge encore plus forte aujour­ sondages de sortie des urnes réa­ de 486 millions de dollars dans Pourquoi doit­on ouvrir les yeux lisme » qui, une fois de plus, l’em­
Joe Biden est élu. Mais la lenteur d’hui ; là où il perdait, l’avance de lisés par un consortium de mé­ les villes où le revenu médian de ce côté­ci de l’Atlantique ? porte aux Etats­Unis ; mais pre­
des derniers décomptes nous dit Biden est plus importante que dias, les ménages dont le revenu des ménages est supérieur à Parce que cet aveuglement dans nons nos responsabilités, collec­
surtout que Donald Trump a fait celle de Clinton il y a quatre ans. dépasse les 200 000 dollars (soit 100 000 dollars par an, contre notre lecture de la carte électo­ tivement. Cette étiquette est une
bien plus que résister. Une polarisation politique crois­ 168 000 euros) par an, environ « seulement » 167 millions pour rale états­unienne ne reflète que façon simple de ne rien dire. Ce
Le « trumpisme », si ce mot a un sante qui accompagne, inélucta­ 7 % du total des électeurs, Donald Trump. Biden ne fait pas trop bien celui avec lequel nous n’est pas le populisme qui résiste
sens, a su convaincre une large blement, l’explosion de la ségré­ ont voté à 47 % pour Joe Biden rêver les plus modestes ; doit­on regardons le monde de 2022. aujourd’hui ; ce à quoi l’on assiste,
part de l’électorat, contre les affir­ gation spatiale, symbole des iné­ et seulement à 43 % pour Donald vraiment s’en étonner ? Il s’est Chacun annonce comme inexo­ c’est à l’échec de la promesse
mations hâtives de la majorité galités économiques et des Trump. Le Parti démocrate certes engagé à relever de 7,25 à rable un duel de second tour en­ d’une démocratie capable de ré­
des commentateurs français. Af­ inégalités politiques qu’elle char­ est non seulement devenu celui 15 dollars par heure le salaire mi­ tre Emmanuel Macron et Marine duire les inégalités sociales et
firmations d’autant plus surpre­ rie avec elle. nimum fédéral, ce qui ne sera Le Pen et, à la clé, une victoire de économiques. Tirons les leçons
nantes – il faut le souligner – que pas rien même si cela n’aura La République en marche. C’est se de la crise états­unienne. Car, si­
les sondages réunis chaque jour Virage historique aucun effet sur les salaires légè­ mettre la main sur les yeux que non, c’est bien la France demain
par le site RealClearPolitics don­ Certes, sur les deux côtes, on vote rement supérieurs et dans tous ne pas vouloir voir qu’ici aussi ce qui pour de tristes raisons sera au
naient une image beaucoup plus très majoritairement démocrate ; les Etats qui avaient déjà relevé qui nous semble improbable est cœur de l’actualité. 
nuancée de la situation. A qui l’écart des voix en Californie dé­ fortement leur plancher salarial. tout près d’arriver.
voulait prendre le temps de les passe les 30 points ! Mais la Cali­ Après tant d’années d’aban­ Il y a des différences entre la
lire, ils indiquaient très claire­ fornie n’est pas les Etats­Unis. LE PARTI don, il en faudrait bien plus pour France et les Etats­Unis. Mais
ment que rien n’était fait, ni en Certes, les titulaires d’un doctorat faire revenir les électeurs popu­ ce serait une erreur de ne pas voir
Floride ni en Pennsylvanie, ou en­ ont voté à plus de 75 % pour
DÉMOCRATE laires vers les démocrates. Joe qu’en France aussi, la posture
core dans le Michigan. Et de fait, Hillary Clinton en 2016, mais ces N’EST PLUS CELUI Biden ne promettait­il pas à ses « centriste » s’apparente trop sou­ Julia Cagé est professeure
si Biden l’a emporté, la vague docteurs ne sont qu’une petite riches donateurs de les ménager vent à une défense des gagnants d’économie à Sciences Po
bleue n’a pas eu lieu. minorité de la population. Depuis DES DÉFAVORISÉS, en cas de victoire, lors de la de la mondialisation, laissant sur Paris, présidente de la Société
On peut s’interroger « de l’exté­ les années 1990 et 2000, le Parti campagne pour les primaires ? le bas­côté une part croissante de des lecteurs du « Monde »
rieur » sur les raisons qui ont démocrate est devenu le parti des MAIS CELUI DES N’a­t­il pas, pendant tous les la population. Certes, la France et autrice des ouvrages « Libres
poussé une partie de l’électorat à plus diplômés, alors même qu’il GAGNANTS DE LA débats, botté en touche sur la n’est pas les Etats­Unis ; mais les et égaux en voix » (Fayard,
apporter son suffrage à un prési­ parvenait, depuis Roosevelt et question de l’imposition des plus défavorisés votent majoritai­ 272 p., 19 €) et « Le Prix de la
dent semblant si décrié. Se mo­ jusqu’aux années 1980, à rassem­ MONDIALISATION plus hauts patrimoines, tout en rement pour le Rassemblement démocratie » (Fayard, 2018).
0123
36 | idées MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

Macron : les limites d’une diplomatie à usage interne


ANALYSE comme on l’a vu lors de la vague de protesta­
tion contre la France au sein d’une partie du
vers la Russie, en un réflexe très gaullo­mit­
terrandien destiné à rehausser sa stature
miste », qui a culminé avec le discours aux
Mureaux, dans lequel Emmanuel Macron a

C
lausewitz disait que « la guerre n’est monde musulman. d’homme d’Etat indépendant. A l’été 2019, il a déclaré que « l’islam est une religion qui vit
rien d’autre que la continuation de Cette particularité de la diplomatie macro­ ainsi mis en scène un spectaculaire rappro­ une crise aujourd’hui partout dans le
la politique par d’autres moyens ». nienne tient aux conditions mêmes de son chement avec Vladimir Poutine, invité à la ré­ monde ». Là, il faisait clairement de la politi­
La diplomatie, dont le but premier élection contre Marine Le Pen, dans un con­ sidence d’été de Brégançon. M. Macron, qui a que intérieure, en s’emparant d’une thémati­
est d’éviter la guerre, est en train de devenir texte marqué par le Brexit et l’arrivée de Do­ eu des responsabilités à l’Elysée puis au gou­ que prisée par l’extrême droite, mais son dis­
la continuation de la politique sur un autre nald Trump au pouvoir. Il n’a cessé, depuis, de vernement sous François Hollande, est bien cours aux accents très universalistes pouvait
théâtre. Jamais, sous la Ve République, la di­ prolonger et d’amplifier cet affrontement en­ placé pour savoir qu’il n’y a rien à attendre aussi s’adresser au monde musulman.
plomatie d’un président et son agenda inté­ tre progressistes et nationalistes, qui lui per­ d’une attitude lénifiante avec le Kremlin. Il le La coïncidence entre ces dynamiques, le
rieur n’ont été aussi intriqués que depuis met d’effacer le clivage traditionnel entre sait d’autant plus que son propre QG de cam­ procès de l’attentat contre Charlie Hebdo, la
EN S’EXPRIMANT  l’élection d’Emmanuel Macron. Celui­ci n’est droite et gauche, à l’origine de son succès ini­ pagne a été piraté par des hackeurs russes. republication des caricatures de l’hebdoma­
SUR LA SCÈNE  pas le premier à utiliser la scène diplomati­ tial. Depuis son discours de la Sorbonne de Si le chef de l’Etat a quand même choisi daire et l’assassinat du professeur Samuel
que et les relations extérieures à des fins de 2017 sur la relance de l’Europe jusqu’à la cam­ d’effectuer ce spectaculaire « virage russe », Paty, a créé les conditions d’une collision
MONDIALE,  politique intérieure. Du général de Gaulle, pagne pour les élections européennes de sans concertation avec ses partenaires euro­ avec une partie du monde musulman, ex­
qui ne s’est pas privé d’exploiter sa stature in­ 2019, le président n’a cessé de marteler : c’est péens, que les plus exposés aux menées dés­ ploitée avec démagogie par M. Erdogan. Atta­
EMMANUEL MACRON  ternationale pour rehausser son prestige na­ moi (et éventuellement Merkel) ou Orban­Sal­ tabilisatrices de Moscou (Pologne, Etats bal­ qué par les islamistes, le président français a
tional, à Nicolas Sarkozy, qui a souvent pris le vini, comme si aucune autre option n’existait. tes, Suède) ont très mal reçu, c’est que les bé­ aussi été la cible des critiques des libéraux
S’ADRESSE AUSSI  contre­pied de Jacques Chirac – notamment néfices devaient en valoir la peine. Ils ne sont anglo­saxons, dont il a longtemps été l’en­
ET SURTOUT  en normalisant les relations avec la Syrie de Occuper le terrain de l’adversaire populiste pas diplomatiques mais bien politiques. Dia­ fant prodige. L’inventeur de la « start­up na­
Bachar Al­Assad en 2008 – pour marquer une Parallèlement à cette stratégie qui porte le loguer avec Poutine, même en vain, lui per­ tion » s’est retrouvé épinglé par des titres
AUX FRANÇAIS rupture et un changement d’ère. danger d’ériger l’extrême droite en seule et met de s’afficher avec celui qui incarne le prestigieux de la presse américaine et britan­
A une époque où les réseaux sociaux et In­ unique alternative et de lier l’existence même modèle d’homme fort le plus prisé de l’ex­ nique qu’il affectionne, pour lesquels sa dé­
ternet ont aboli les frontières, cette interpé­ de l’UE à son sort politique, Emmanuel Ma­ trême droite européenne. Bref, d’occuper le fense de la laïcité à la française n’est que le dé­
nétration entre politique intérieure et exté­ cron n’a eu de cesse d’aller sur le terrain de terrain de l’adversaire. guisement d’un vieux racisme colonial anti­
rieure relève de l’évidence. Mais, dans le cas son adversaire populiste, pour mieux le para­ Dernier exemple en date de collision des musulman.
du président français, on ne peut se satisfaire lyser. En cherchant, au début de son mandat, à agendas, la montée de différends diplomati­ Pour calmer le jeu, le président a dû multi­
de cette généralité. Rarement la diplomatie nouer une relation privilégiée avec Donald ques bien réels avec la Turquie de Recep plier les interventions, en direction du monde
aura été autant pensée et mise en scène en Trump alors que tout les opposait. Cette stra­ Tayyip Erdogan (offensive contre les forces musulman sur la chaîne qatarie Al­Jazeera et
fonction d’impératifs de politique intérieure tégie a tourné court puisque le président amé­ kurdes de Syrie, intervention militaire en Li­ à l’adresse des élites intellectuelles anglo­
que depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel ricain a quitté l’accord de Paris sur le climat bye, menées agressives dans la Méditerranée saxonnes par le truchement d’une lettre au Fi­
Macron. En s’exprimant sur la scène mon­ puis celui sur le programme nucléaire ira­ orientale, soutien armé à l’Azerbaïdjan dans nancial Times pour mieux expliquer la posi­
diale, il s’adresse aussi et surtout aux Fran­ nien, malgré les efforts de Paris. sa guerre contre l’Arménie) a été concomi­ tion de la France. La triangulation a ses limites
çais. Et en retour, lorsqu’il parle aux Français, Sans interlocuteur ni levier outre­Atlanti­ tante avec la volonté de lutter de manière et la diplomatie à l’ancienne ses vertus. 
l’opinion mondiale peut se sentir concernée, que, le président français s’est alors tourné plus offensive contre le « séparatisme isla­ christophe ayad (grand reporter)

CHRONIQUE  | PAR JULIEN BOUISSOU 
FEMMES NOIRES ET LIBRES
Les « intouchables » LIVRE mes puissantes. Certaines sont dé­ autre militante, Rosa Parks, deve­

de la Silicon Valley pressives, d’autres n’étaient pas nue le symbole du combat pour

D’ emblée, Audrey Céles­


tine, maîtresse de con­
férences en sciences
politiques à l’université de Lille,
prévient : « Ce livre n’est pas une
des mères dévouées. » La cher­
cheuse, qui a labouré le thème de
l’identité dans Une famille fran­
çaise (Textuel, 2018), revendique
cette fois une démarche politique
les droits civiques. Pourtant, dès
1884, Ida B. Wells s’était aussi refu­
sée à quitter un wagon réservé aux
Blancs. Brillante journaliste d’in­
vestigation, elle a reçu en mars, à

L a mondialisation peut avoir des


conséquences inattendues. Les
géants informatiques amé­
ricains doivent aujourd’hui faire face
à un type de discrimination moins
discriminés par les Blancs, mais des
Indiens opprimés par d’autres In­
diens. La caste d’appartenance ne se
devine qu’à partir d’indices comme le
nom de famille, l’origine géographi­
histoire de la femme noire. »
Des vies de combat réhabilite des
féministes et antiracistes noires
« gommées des mobilisations fémi­
nistes par des femmes blanches et
et un parti pris qui résonne avec
la critique de l’intersectionnalité.
« La grande histoire peut se racon­
ter à partir de ces femmes noires
car leur volonté d’émancipation,
titre posthume, une citation spé­
ciale du prix Pulitzer pour son tra­
vail de documentation sur les hor­
reurs du lynchage.
Côté français, l’ouvrage raconte
connu que le sexisme ou le racisme que ou encore le régime non végéta­ DES VIES  effacées du combat antiraciste par leur désir de liberté sont des no­ les pionnières caribéennes, que ce
« habituel », si l’on ose dire : celui rien. Les Etats­Unis ne font pas de dif­ DE COMBAT.  des hommes noirs, explique cette tions partagées par l’ensemble de soit Suzanne Roussi­Césaire, écri­
fondé… sur la caste. Ces firmes ont en férence entre les castes mais entre les FEMMES, NOIRES  spécialiste des questions raciales. l’humanité. Elles sont l’universel », vaine et épouse du poète de la né­
effet, au cours des dernières décen­ races. Un Indien de haute caste, en ET LIBRES Je voulais montrer ce que la race, justifie­t­elle. gritude, Maryse Condé ou les
nies, fait venir aux Etats­Unis des mil­ haut de l’échelle sociale dans son pays, d’Audrey Célestine, associée à d’autres formes de domi­ sœurs Paulette et Andrée Nardal,
lions d’ingénieurs indiens. Et pour la et un dalit font tous les deux partie préface d’Aïssa nation, fait à des vies de femmes Vies de pionnières premières femmes noires diplô­
première fois, l’Etat de Californie a d’une « minorité visible » quand ils ar­ Maïga, L’Iconoclaste, identifiées comme noires ». Parmi ces destins singuliers, des mées de la Sorbonne. Ces avant­
lancé cet été une procédure à l’encon­ rivent aux Etats­Unis. Prenez par 366 p., 22,90 € L’historienne tisse un lien entre Afro­Américaines connues ou gardistes ont permis l’émergence
tre de l’équipementier Cisco pour exemple Kamala Harris, la nouvelle vi­ ces femmes pour déjouer le piège moins célèbres figurent en bonne de figures noires dans la France ac­
avoir discriminé l’un de ses employés ce­présidente des Etats­Unis. Alors de l’essentialisation – dénoncer place. On (re)découvre Harriet tuelle comme les réalisatrices
issu de la communauté des dalits, le qu’en Inde elle est reconnue comme l’assignation raciale tout en les Tubman, la « Moïse noire », née es­ Alice Diop, Amandine Gay ou
nom que se donnent les anciens « in­ une « TamBram », originaire par sa réduisant à leur couleur de peau. clave au début des années 1820, l’universitaire Mame­Fatou Niang
touchables » dans la religion hindoue. mère de la haute caste des brahmanes De Sojourner Truth à Christiane qui a guidé des dizaines de Noirs dont les travaux questionnent la
Cet ingénieur, recruté aux Etats­Unis du Tamil Nadu, qui regroupe les lettrés Taubira, toutes ont défié le « rou­ vers la liberté grâce au réseau clan­ représentation des femmes noires
juste après ses études, accuse ses deux et les prêtres, elle est perçue aux Etats­ leau compresseur » du racisme et destin Underground Railroad en France.
supérieurs issus de haute caste de lui Unis comme une femme noire, fai­ du sexisme en investissant la lit­ avant de participer à la guerre de Reste à puiser dans la riche bi­
avoir refusé promotion et primes de sant partie du groupe des opprimés… térature, la politique ou le sport. Sécession. Autre pionnière qui a bliographie en fin d’ouvrage pour
salaires. Cisco n’a pas donné suite à Audrey Célestine saisit les aspé­ ouvert la voie à la libération des poursuivre l’exploration de ces
cette plainte, arguant que ce type de Violence physique ou verbale rités de ces vies écrasées. « Je ne femmes, Ida B. Wells. Son nom a vies remarquables. 
discrimination n’était pas « illégal » L’organisation américaine Equality voulais pas écrire un livre de fem­ longtemps été éclipsé par une coumba kane
aux Etats­Unis. Les entreprises amé­ Labs a mené en 2016 la première
ricaines ont pourtant la réputation enquête sur les discriminations dont
d’être très pointilleuses en matière de sont victimes les dalits aux Etats­
lutte contre les discriminations. Unis. Et elle a découvert avec stupeur
Celles listées chez Cisco sont nom­
breuses : race, couleur de peau, genre,
que les deux tiers d’entre eux se
disaient victimes de discriminations
Biden : l’Amérique unie d’abord ! | par serguei
citoyenneté, religion, âge, physique, sur leur lieu de travail, et qu’un sur
santé, grossesse, ou encore statut ma­ trois était victime de violence phy­
rital. Il en manque une : la caste. sique ou verbale. Une employée ori­
La plupart des ingénieurs indiens ginaire de la communauté des
de la Silicon Valley sont issus des hau­ Valmiki, dont les membres sont
tes castes, et deux d’entre eux sont contraints de ramasser les excré­
même à la tête des géants Microsoft ments en Inde, a expliqué qu’elle fai­
et Google. La Silicon Valley est sait l’objet de moqueries sur son lieu
d’ailleurs surnommée « Agraharam de travail, ses collègues lui demandant
Valley », le nom donné aux quartiers sur le ton de la plaisanterie de nettoyer
réservés aux hautes castes dans les la salle après chaque réunion. La plu­
villages indiens. La grande majorité part des dalits n’osent pas se plaindre
d’entre eux ont du mal à reconnaître car s’ils sont licenciés, ils peuvent per­
leurs privilèges, allant même parfois dre leur visa de travail et être con­
jusqu’à dire que le système des castes traints de quitter les Etats­Unis.
n’existe pas en Inde, ou si peu. C’est La Silicon Valley va­t­elle enfin s’at­
même à cela qu’on les reconnaît… taquer au problème ? « La plupart des
Aux Etats­Unis, cette discrimi­ entreprises comme Google et Facebook
nation est difficile à voir. Ce ne sont n’ont toujours pas ajouté le mot “caste”
pas des Noirs ou des Hispaniques à leurs directives de ressources humai­
nes », regrette Thenmozhi Soundara­
rajan, militante des droits des dalits et
cofondatrice d’Equality Labs, dans
une tribune publiée en juillet 2020 par
DISCRIMINÉS, LES INDIENS  le Washington Post. Ce n’est sans
DE LA COMMUNAUTÉ  doute qu’une question de temps. Car
comme l’avait prophétisé en 1916 Bhi­
DES DALITS N’OSENT PAS  mrao Ramji Ambedkar, leader histori­
que des intouchables et père de la
SE PLAINDRE DE PEUR  Constitution indienne : « Si les hindous
D’ÊTRE LICENCIÉS  migrent un jour vers d’autres régions
de la planète, la caste indienne devien­
ET DE PERDRE LEUR VISA dra un problème mondial. » 
0123
MERCREDI 11 ­ JEUDI 12 NOVEMBRE 2020 carnet | 37
Marie-Odile Dollon Rousselet, Bernard Jacob, Sylvie Sesé-Léger,

Robert Fisk Le Carnet


son épouse,
Claire, Benoit, Anne, Frédéric et
Christophe,
ses enfants
son époux,
Anouk et Florence,
ses filles,
Daniel et Serge,
ses frères,
son épouse,
Bertrand et Rita Sesé,
son fils et sa belle-fille,
Lucile Sesé

Journaliste irlandais Vous pouvez nous faire parvenir


vos textes soit par e-mail :
et leurs familles,
Ses frères, sa sœur
et leurs familles,
Arthur, Ruben, Jules et Guila,
ses petits-enfants,
Michel,
et Pierre-Louis Ledanois,
sa petite-fille et son compagnon,
Fabrice Sesé,
son petit-fils,
son gendre,
ont la tristesse de faire part du décès Philippe et Begoña Sesé,
carnet@mpublicite.fr de ont la tristesse d’annoncer le décès son neveu et son épouse,
(en précisant impérativement Laurent, Marie, Nicolas
de
votre numéro de téléphone et Bernard DOLLON, et Véronique Fourcaut,
votre éventuel numéro d’abonné polytechnicien promo 1951, Eliane JACOB, ses neveux et nièces
ou de membre de la SDL) commissaire de la Marine, née CARSENTI, et leur famille,
chevalier Huguette Meynier,
soit sur le site : de l’ordre national du Mérite. survenu le 5 novembre 2020, sa cousine,
https://carnet.lemonde.fr à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Isabelle Gozard,
survenu le 24 octobre 202,
sa nièce
L’équipe du Carnet reviendra vers dans sa quatre-vingt-neuvième année. Les obsèques auront lieu dans la
plus stricte intimité. et sa famille,
vous dans les meilleurs délais Sol Aparicio-Léger,
pour vous confirmer la parution. Les obsèques ont été célébrées
sa belle-sœur,
à Paris, l’inhumation a eu lieu à Gergy. Messigny-et-Vantoux.
Saint-Germain-des-Vaux (Manche). Vincent Léger,
son neveu,
carnet@mpublicite.fr Monique Lathelier Bougheroumi, Pauline et Sébastien Raoul,
Marie-Odile Dollon, Catherine Lathelier Lombard,
https://carnet.lemonde.fr 10, rue des Deux-Avenues, ses filles sa nièce et son mari
75013 Paris. et leurs conjoints, et leurs enfants, Celia et Tiago,
AU CARNET DU «MONDE» Adrien, Marie, Sophie,
ses petits-enfants, ont l’immense tristesse d’annoncer
Hélène, le décès de
Décès son épouse, ont la tristesse de faire part du décès
Georges et Anne, Elise et Saïd, de Bernard SESÉ,
Orléans. ses enfants et leurs conjoints, professeur émérite
Adam et Virgile, M me
Madeleine LATHELIER, de l’université Paris-Nanterre,
Michèle, ses petits-enfants,
poète, traducteur,
son épouse, Shirley, survenu le 3 novembre 2020, membre correspondant
Jean-Michel, Evelyne, Laurent, la mère de ses enfants, à l’âge de quatre-vingt-seize ans.
François, Bertrand, de la Real Academia Española,
Ses frères et sœurs
ses enfants, Ses obsèques ont été célébrées commandeur
et leurs conjoints,
Ses petits-enfants, Ses neveux et nièces, dans l’intimité de sa famille. de l’ordre d’Isabelle la Catholique,
Ses arrière-petits-enfants, Ses collègues et amis,
Toute la famille, Cet avis tient lieu de faire-part et survenu le 6 novembre 2020,
ont la douleur de faire part du décès, de remerciements. à l’hôpital Avicenne de Bobigny.
ont la tristesse de faire part du décès
de à l’âge de soixante-neuf ans, de
En raison de la situation sanitaire,
Joëlle Poncet,
Elie ALFANDARI, Pascal Michel FAU, son épouse, la cérémonie religieuse aura lieu
professeur de droit magistrat honoraire, Eric, Florence, Isabelle, Thomas, dans l’intimité, le vendredi
dans les universités de Poitiers, chevalier ses enfants 13 novembre, à 10 h 30, en l’église
En Syrie, en 2018. BASSEM MROUE/AP Orléans, Paris-Dauphine, de l’ordre national du Mérite, et leurs compagnons, Louis, Bertran, Saint-Hippolyte, Paris 13 .
e

fondateur marathonien émérite. Michel, Frédéric,


de la Revue de droit sanitaire ses frères, Cet avis tient lieu de faire-part.
et social, Les obsèques auront lieu, dans Christophe,
l’intimité, à Fort-de-France. son neveu 15, rue des Frères-d’Astier de la

I
l restera à jamais l’homme 12 JUILLET 1946 Naissance survenu le 5 novembre 2020, et leurs compagne et épouse Vigerie,
qui a interviewé trois fois le à Maidstone (Royaume-Uni) à Orléans, Et toute la famille,
à l’âge de quatre-vingt-douze ans. elisef367@gmail.com 75013 Paris.
fondateur d’Al­Qaida, Ous­ 1972-1975 Couvre le conflit sese.leger@orange.fr
ont la tristesse de faire part du décès
sama Ben Laden. Robert Fisk en Irlande du Nord Les obsèques civiles auront lieu dans Isabelle Glowinski, de
est mort vendredi 30 octobre à 1976-1987 Correspondant l’intimité familiale le 12 novembre, son épouse, Anne-Lise Bourgeois,
au crématorium d’Orléans. Stéphane et Elizabeth Glowinski, Raymond PONCET, Pascal Wagner et Annick Lelièvre,
Dublin, à l’âge de 74 ans. Icône du au Moyen-Orient du « Times »
journalisme au Moyen­Orient, 1993 Première interview son fils et sa belle-fille, ancien vice-président Isabelle et Régis Wagner-El Haïk,
La famille remercie toutes les approvisionnement-raffinage
personnes qui s’associeront à sa peine. Lucas et Julie, Nathan, Eléonore et Christèle et Frédéric Wagner-
dont il a été l’un des meilleurs d’Oussama Ben Laden Shibo, Shell française, Schildknecht,
connaisseurs et l’un des conteurs 30 OCTOBRE 2020 Mort jmichel.alfandari@gmail.com ses petits-enfants, chevalier de la Légion d’honneur, ses enfants et leurs conjoints,
les plus brillants, il était aussi un à Dublin Alexandre et Virginie, Jean-Fabrice Ses dix petits-enfants
et Johanna, survenu le 7 novembre 2020, et leurs conjoints,
personnage controversé. Robert Christian de Battisti, à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans.
Fisk aimait à se présenter comme ses beaux-petits-enfants, Ses huit arrière-petits-enfants,
son époux, Sa famille,
un homme sans peur, il n’a pas Isabelle et Marianne, 64, rue de Longchamp,
Jacqueline Brunier, Ses proches,
été sans reproche. Mais cette empathie pour les ses filles, 92200 Neuilly-sur-Seine.
Patrick Faucheur, sa sœur,
Né le 12 juillet 1946 à Maidstone, opprimés l’a conduit à considérer Damien Borot, Sylvie, Jean-Marc et Didier, ont la tristesse de faire part du décès
dans le Kent (Grande­Bretagne), il tous ceux qui en étaient issus ses gendres, ses neveux, Louis-Albert, Yves, Jean-François, de
Jérôme et Claire, Vianney et ses frères
a suivi des études de science politi­ comme des combattants de la li­ et leurs conjoints, Jean, Claude, Lisa,
Charlotte, Adeline et Thomas, Agathe Rémi et Laurence Kahn, Laurent Nicole WAGNER,
que à l’université de Lancaster. Il berté, aussi criminels puissent­ils Lévi-Strauss, Jean-François Sygnet, née BRUNETON,
et Etienne, Antonin et Mina, Bérénice
travaille d’abord au Sunday Ex­ être. C’est ainsi qu’Oussama et Sébastien, Maxence, ses beaux-frères et sa belle-sœur Sylvie, Élisa, Émilie, Noémie, Julien,
press, qu’il quitte rapidement pour Ben Laden – interviewé en 1993 au ses petits-enfants, et leurs enfants, ses nièces et neveu survenu le 25 octobre 2020,
Louis, Joséphine, Aurélien, Jules, et leurs conjoints, à l’aube de ses quatre-vingt-dix ans,
le Times. Il couvre pour ce quoti­ Soudan, puis 1996 et 1997 en
dien les « événements » d’Irlande Afghanistan – s’est retrouvé dé­ Céleste, Alexandre, Jeanne, Anne, Marc et Tessa, Bertrand et entourée de l’affection des siens.
Suzanne, Brune, Victor, Léa et Timothé, Kiara, Capucine, Ethel,
Catherine, Bernard et Ghislaine, Candice, Violette, Brieuc, Neil, Mona,
du Nord de 1972 à 1975, en tant que peint sous les traits d’un jeune Daphné, Andrée et Claude, Marie-Hélène et L’inhumation a eu lieu le
correspondant à Belfast. Cette ex­ patricien en révolte. Fisk a man­ ses arrière-petits-enfants, Léo,
Georges, ses petites-nièces et petits-neveux, 30 octobre à Puy-Saint-Vincent
périence irlandaise a probable­ qué parfois de jugement et de me­ (Hautes-Alpes), dans l’intimité
ont la grande tristesse de faire part Tous ses cousins et cousines familiale.
ment joué un rôle essentiel dans sure, mais surtout, il lui est arrivé du rappel à Dieu de Michèle et Michel Andréani,
son engagement pacifiste et anti­ de tordre les faits pour peindre le Ainsi que ses très nombreux amis, Silvana et Jean Régna-Gladin,
ses belles-sœurs et beaux-frères Un culte d’action de grâces sera
colonial. Révéré en Irlande, le jour­ tableau souhaité. Ses arrange­ Renée de BATTISTI, célébré ultérieurement.
née DESMARCHELIER, ont la très grande tristesse de faire et leurs enfants, Florence et Raphaële,
naliste choisit par la suite de pren­ ments avec le réel ont terni La part du décès brutal dû à la Covid-19, Caroline, Jean-Daniel et Stéphanie
dre la nationalité irlandaise et de Grande Guerre pour la civilisation. à Villard-de-Lans (Isère), du et leurs conjoints et enfants, 32, avenue Balzac,
s’installer à Dublin. C’est là qu’il a L’Occident à la conquête du le 7 novembre 2020, 92410 Ville-d’Avray.
dans sa quatre-vingt-douzième année. professeur Patrick et Paul Sarmejean, wag.manic@gmail.com
été inhumé le 2 novembre. Moyen­Orient 1979­2005 (La Dé­ ses cousins,
Jacques GLOWINSKI,
A partir de 1976, Fisk, est en couverte, 2007), qu’il voyait professeur au Collège de France, leurs conjoints et leurs enfants,
La célébration religieuse aura lieu Communication diverse
poste à Beyrouth, où il a été le cor­ comme son grand œuvre. le jeudi 12 novembre, à 10 heures, titulaire de la chaire de
respondant du Times au Moyen­ Ce travers était connu de ses en l’église Saint-Bonet de Villard-de- neuropharmacologie (1982-2006), ont la grande tristesse de faire part
Lans. du décès de
Orient. Il quitte le journal en 1987 confrères, qui ne le portaient pas administrateur du Collège de France
après la prise de contrôle du ma­ tous dans leur cœur tout en lui re­ (2000-2006), OLIVIER RÉVAH,
Ivan et Viviane, administrateur honoraire ingénieur agricole,
gnat australien Rupert Murdoch connaissant un grand courage du Collège de France,
pour rejoindre The Independent. physique, un engagement sans son fils et sa belle-fille,
Alban et Éléonore, membre de l’Académie des sciences, survenu le 7 novembre 2020,
Outre la guerre civile libanaise, il faille pour son métier et une con­ ses petits-enfants, commandeur dans sa quatre-vingtième année.
couvre la révolution islamique en naissance hors pair de la région. Aline et Jean Jacques Roland, dans l’ordre de la Légion d’honneur,
Iran, les guerres de l’ex­Yougosla­ Jonathan Randal, prestigieux commandeur Ils associent à sa mémoire celle de Envie d’être utile ? Rejoignez-nous !
sont tristes d’annoncer le décès de dans l’ordre national du Mérite, son épouse bien-aimée
vie, la guerre du Golfe de 1991, la confrère du Washington Post, dit
Les bénévoles de SOS Amitié
deuxième Intifada à partir de de lui : « Fisk avait une force de Néonila Vassilevna COURNOT, survenu le 4 novembre 2020, à Paris. Dominique, écoutent
2000 puis les invasions de frappe qui transmettait à ses lec­ née COROUMA, née RÉGNA-GLADIN, par téléphone et/ou par internet
l’Afghanistan et de l’Irak consécu­ teurs un sens de l’histoire trop sou­ Nella BIELSKI L’inhumation a eu lieu ce mardi ceux qui souffrent de solitude,
de son nom de plume, 10 novembre, dans la plus stricte décédée en 2006. de mal-être et peuvent avoir
tives au 11 septembre 2001. vent absent des papiers, plus fac­ écrivain, intimité, en raison des normes des pensées suicidaires.
tuels, de ses concurrents ». chevalier de l’ordre national sanitaires en vigueur. Les obsèques auront lieu dans
Journalisme engagé A la fin de sa carrière, sa volonté des Arts et des Lettres, l’intimité familiale. Nous recherchons des écoutants
Son récit de la guerre au Liban, Pity de se démarquer l’a amené à pren­ Ni fleurs ni couronnes. bénévoles
survenu à Antony,