Vous êtes sur la page 1sur 27

® RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ® N° de publication : 3047156

(à n’utiliser que pour les


commandes de reproduction)
INSTITUT NATIONAL
DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE N° d’enregistrement national : 16 50740
COURBEVOIE
@ IntCI8 : A 47 B 46/00 (2017.01), A 47 B 51/00

BREVET D'INVENTION B1

® SYSTEME POUR OPTIMISER L'ACCESSIBILITE D'UN COMPARTIMENT DE RANGEMENT.

Références à d’autres documents nationaux


apparentés :

O Demande(s) d’extension :

Demandeur(s) : POUSSUET PASCAL — FR.

Date de mise à la disposition du public


de la demande : 04.08.17 Bulletin 17/31. @ Inventeur(s) : POUSSUET PASCAL.

Date de la mise à disposition du public du


brevet d'invention : 07.09.18 Bulletin 18/36.
FR 3 047 156 - B1

Liste des documents cités dans le rapport de


recherche : @ Titulaire(s) : POUSSUET PASCAL.

Se reporter à la fin du présent fascicule

Mandataire(s) : ARGYMA.
3047156

SYSTEME POUR OPTIMISER L’ACCESSIBILITE D’UN COMPARTIMENT DE


RANGEMENT

DOMAINE TECHNIQUE ET OBJET DE L’INVENTION

L’invention concerne le domaine des systèmes d’ameublement et propose une


5 solution pour améliorer l’accessibilité de compartiments de rengagement disposés en
hauteur.
Plus précisément, la présente invention vise un système pour extraire et rendre
accessible le contenu d’un compartiment de rangement, tel qu’un compartiment de
rangement prévu dans un placard de cuisine situé en hauteur.
10

ETAT DE LA TECHNIQUE

Il est connu de l’état de la technique de nombreux types de compartiments de


15 rangement destinés à être intégrés à des placards, tel que des tiroirs, présentant des
dispositifs, typiquement fondés sur des agencements de rails et de glissières, pour rendre
accessible le contenu de ces compartiments.

Cependant, que ces compartiments de rangements soient rendus accessibles


20 par l’intermédiaire de tiroirs, ou grâce à des rails, des portes, des trappes, y compris équipés
de moyens d’assistance tels que des vérins pneumatiques ou des moteurs électriques, il
est bien connu que l’accessibilité à l’intégralité du volume d’un compartiment de rangement
situé en hauteur est souvent problématique.
Notamment, l’accès à l’intégralité du contenu d’un tel compartiment de
25 rangement est difficile. Habituellement, il est d'usage, pour l’utilisateur, de s'élever à la
hauteur du compartiment de rangement, par exemple au moyen d’un petit escabeau, ce qui
est souvent malcommode, voire dangereux.

Dans ce contexte général, l’état de la technique a évolué pour proposer des


30 solutions mises au point pour faciliter l’accès à des compartiments de rangement en
hauteur. Par exemple, le document FR1006941 décrit un système de meubles comportant
des compartiments de rangement amovibles.
Par ailleurs, le document EP1820420 décrit un dispositif représentatif de ce qui
est aujourd’hui concrètement accessible au public.
35
3047156

Cependant, ces dispositifs connus présentent de nombreux inconvénients. En


effet, dans les dispositifs non motorisés, il est généralement fait usage d’un système à
parallélogramme déformable, ce qui implique de laisser l'ensemble de l'espace proche des
parois latérales intérieures du meuble disponibles pour leur mouvement en fonctionnement.
5 Cet usage empêche la fixation classique d'étagères en complément desdits systèmes.
En conséquence, certains dispositifs connus prévoient que la totalité du
contenu d’un meuble, formant un compartiment de rangement comprenant des éléments
rangés en hauteur, vienne à être déplacé verticalement. Il en découle naturellement que la
masse potentiellement déplacée est très importante et que la structure doit être
10 dimensionnée en conséquence, avec une complexité, un coût et un encombrement
associés élevés.
De plus, l'usage de parallélogrammes nécessite l'adjonction d’éléments de
rappel, tels que des ressorts ou des vérins, pour contrer l'effet de la gravité. Une difficulté
réside notamment dans la gestion de l'équilibre de ces deux forces - force de rappel et
15 gravité. En effet, si la force de rappel générée par les éléments de rappel est trop faible, il
sera difficile de ramener le dispositif chargé en position haute. Inversement, si la force de
rappel est trop importante, il devient nécessaire, à vide, de produire un effort pour
descendre le compartiment de rangement et pour maintenir en position basse le dispositif.
Naturellement, plus la masse potentielle des éléments à disposer dans un tel
20 compartiment de rangement est importante, plus le compromis entre ces deux extrêmes
est difficile à déterminer.

Il existe donc un besoin pour un système permettant d’optimiser l’accessibilité


au contenu de compartiments de rangement difficiles d’accès, notamment placés en
25 hauteur, par des moyens modulaires et adaptables. Dans ce contexte, le système selon
l’invention constitue une solution légère et économique pour extraire et rendre accessible
à la vue et à la prise en main le contenu de compartiments de rangement, sans nécessiter
d’aide au levage.
L'utilisation du système selon l’invention permet ainsi d'accroître la hauteur des
30 espaces de rangement sans nuire à leur accessibilité.

Il existe plusieurs applications du système selon l’invention. Dans ce qui suit, le


système selon l’invention est principalement décrit dans le contexte d’une application à un
compartiment de rangement suspendu en hauteur. Cependant, la présente invention peut
35 également être mise en œuvre pour rendre accessible le contenu d’un compartiment de
rangement se situant au-dessus d'un élément occupé mais devant rester entièrement
3047156

disponible, rendant ainsi exploitable, par exemple, le volume situé au-dessus d’un four
placé à hauteur d’un plan de travail.
La présente invention comprend également un mode de réalisation dans lequel
le système forme un module apte à être empilé avec des modules similaires, de manière à
5 ce que chaque module puisse fonctionner de façon cohérente, pour faciliter l’accès à des
compartiments de rangement agencés les uns au-dessus des autres.

PRESENTATION GENERALE DE L’INVENTION

10 Plus précisément, la présente invention a pour objet un système pour extraire


et rendre accessible le contenu d’un compartiment de rangement mobile par rapport à un
support d’ameublement fixe, le support d’ameublement fixe présentant un avant et un
arrière opposés, le compartiment de rangement présentant un avant et un arrière opposés,
l’arrière du compartiment de rangement étant du même côté que l’arrière du support
15 d’ameublement fixe dans une position rentrée dudit compartiment de rangement, l’accès
au compartiment de rangement se faisant par l’avant, le système étant caractérisé en ce
qu’il comprend :
- des premiers moyens de guidage, pour le guidage en translation horizontale du
compartiment de rangement par rapport au sol, en position d’utilisation du système,
20 lesdits premiers moyens de guidage comprenant des rails présentant une section
principale horizontale et une section de terminaison courbe ou inclinée par rapport
à la section principale, lesdits premiers moyens de guidage ayant pour origine un
point à proximité de l’arrière du support d’ameublement fixe et se terminant par la
section courbe ou inclinée,
25 - des deuxièmes moyens de guidage, pour le guidage en translation verticale du
compartiment de rangement par rapport au sol, en position d’utilisation du système,
à l’avant dudit support d’ameublement fixe,
- des premiers moyens de suivi, tels que des galets et/ou des glissières, fixés sur le
compartiment de rangement mobile, aptes à coopérer avec les premiers moyens de
30 guidage,
- des deuxièmes moyens de suivi, tels que des galets, fixés sur le compartiment de
rangement mobile, aptes à coopérer avec les deuxièmes moyens de guidage,
les premiers moyens de guidage ayant une extrémité terminant leur section de terminaison
courbe ou inclinée, côté avant, coïncidant avec une entrée des deuxièmes moyens de
35 guidage, les premiers et deuxièmes moyens de guidage du support d’ameublement fixe et
les premiers et deuxièmes moyens de suivi du compartiment de rangement mobile étant
configurés de telle sorte que les premiers moyens de guidage et les premiers moyens de
3047156

suivi sont aptes à coopérer pour permettre la translation horizontale du compartiment de


rangement, la section de terminaison courbe ou inclinée amenant les deuxièmes moyens
de suivi à coopérer avec les deuxièmes moyens de guidage, de façon à permettre la
translation verticale du compartiment de rangement mobile.
5
Le système selon l’invention présente l’avantage de faciliter l’accessibilité de
compartiments de rangement, notamment suspendus en hauteurs et intégrés à des
supports d’ameublement tels que des meubles de cuisine. Par ailleurs, le système selon
l’invention est conçu pour pouvoir être fabriqué avec un minimum de pièces, ce qui présente
10 un intérêt en termes de fiabilité et de réduction de production. En outre, le système selon
l’invention peut être aisément intégré à des caissons de meubles existants.

Selon un mode de réalisation, les premiers moyens de guidage comprennent


des rails horizontaux, lesdits rails horizontaux comprenant une section de terminaison
15 courbe ou inclinée, fixés sur des parois latérales du support d’ameublement fixe, de part et
d’autre du compartiment de rangement, et des galets de soutien fixés sur le support
d’ameublement, et les premiers moyens de suivi comprennent des glissières aménagées
sur chaque côté du compartiment de rangement et aptes à coopérer avec les galets de
soutien, ainsi que des galets hauts fixés sur le compartiment de rangement, de part et
20 d’autre dudit compartiment de rangement, lesdits galets hauts étant aptes à coopérer avec
les rails horizontaux, lesdites glissières et lesdits galets hauts fixés sur le compartiment de
rangement coopérant respectivement avec lesdits galets de soutien et lesdits rails
horizontaux fixés sur le support d’ameublement pour assurer le guidage en translation
horizontale du compartiment de rangement.
25
Selon un mode de réalisation avancé, les deuxièmes moyens de guidage
comprennent des rails verticaux fixés à l’avant du support d’ameublement fixe et/ou des
rails verticaux destinés à se déployer à l’avant du support d’ameublement fixe, de part et
d’autre du compartiment de rangement, et les deuxièmes moyens de suivi comprennent
30 lesdits galets hauts ainsi que des galets bas fixés sur le compartiment de rangement, de
part et d’autre dudit compartiment de rangement, lesdits galets hauts et bas étant aptes à
coopérer avec lesdits rails verticaux pour assurer guidage en translation verticale du
compartiment de rangement, la section de terminaison des rails horizontaux étant
configurée pour permettre le transfert et l’engagement desdits galets hauts dans les rails
35 verticaux et des ouvertures étant aménagées dans lesdits rails verticaux pour permettre le
passage des galets bas et l’engagement desdits galets bas dans les rails verticaux.
3047156

Avantageusement, le système selon l’invention peut comprendre des moyens


d’aiguillage pour maintenir les galets hauts dans le moyen de guidage vertical lors de la
translation verticale du compartiment de rangement.
Selon un mode de réalisation, le système comprend par ailleurs des moyens de
5 freinage adaptés pour amortir la descente du compartiment de rangement le long des
deuxièmes moyens de guidage.
Selon un mode de réalisation, le système comprend par ailleurs des moyens de
compensation du poids du compartiment de rangement.
Par ailleurs, selon un mode de réalisation, le système comprend par ailleurs
10 des moyens de motorisation.
Selon un mode de réalisation, les deuxièmes moyens de guidage sont
escamotables et consistent en des rails repliés à l’intérieur du support d’ameublement fixe
en position rentrée du compartiment de rangement et configurés pour se déployer en même
temps que la translation horizontale du compartiment de rangement, de façon à se trouver
15 en position verticale, à l’avant du support d’ameublement, lorsque les deuxièmes moyens
de suivi atteignent l’avant du support d’ameublement fixe et sont amenés à coopérer avec
lesdits deuxièmes moyens de guidage.
Il est à noter que lesdits rails escamotables, une fois déployés, peuvent se
trouver en position légèrement inclinée par rapport à la verticale, pour favoriser leur sortie
20 du support d’ameublement.
Selon un mode de réalisation, les deuxièmes moyens de guidage comportent
une rallonge pendante ou escamotable.

Selon un mode de réalisation, les premiers moyens de guidage consistent en


25 une pluralité de sections de rail fixe, de part et d’autre du compartiment de rangement, les
premiers moyens de suivi étant configurés pour coopérer avec ladite pluralité de sections
de rail fixe, et en ce que les deuxièmes moyens de guidage consistent en une pluralité de
sections de rail mobile, les deuxièmes moyens de suivi étant configurés pour coopérer avec
ladite pluralité de sections de rail mobile.
30 Selon un mode de réalisation, les deuxièmes moyens de guidage sont formés
de deux rails verticaux, de part et d’autre du compartiment de rangement, lesdits rails
verticaux comprenant deux chemins distincts, et les premiers et deuxièmes moyens de suivi
consistent en deux paires de galets formées d’un galet haut et d’un galet bas,
respectivement, de part et d’autre du compartiment de rangement, chaque chemin de
35 chaque rail vertical coopérant pour l’un avec le galet haut, et pour l’autre avec le galet bas,
lesdits galets hauts et bas, de part et d’autre du compartiment de rangement, étant situés
sur des axes verticalement distincts.
3047156

Selon un mode de réalisation, le système selon l’invention est configuré pour


former un module empilable avec d’autres systèmes similaires configurés pour former des
modules compatibles.

5
DESCRIPTION DES FIGURES

L’invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre,


donnée uniquement à titre d’exemple, et se référant aux dessins annexés sur lesquels :
10 - la figure 1 représente un schéma du type de trajectoires suivies par le
compartiment de rangement dans un système selon l’invention ;
- les figures 2A, 2B, 2C montrent schématiquement trois positions du
système selon l’invention : en position rentrée du compartiment de
rangement ; en position sortie après translation horizontale, et en position
15 descendue, après translation verticale ;
- la figure 3 représente un schéma d’un exemple de système d’optimisation
de l’accessibilité à un compartiment de rangement, selon l’invention ;
- la figure 4 montre une situation dans laquelle le mode de réalisation de la
figure 3 est représenté avec un compartiment de rangement en position
20 descendue ;
- la figure 5 représente le schéma du déploiement d’un rail vertical
escamotable, selon un mode de réalisation particulier du système selon
l’invention ;
- la figure 6 présente un empilement de modules équipés du système selon
25 l’invention ;
- les figures 7A, 7B, 7C représentent un mode de réalisation dans lequel le
système selon l’invention permet d’obtenir des modules empilables ;
- les figures 8A et 8B montrent un mode de réalisation dans lequel les rails
verticaux présentent deux « chemins >> distincts ;
30 - la figure 9 représente un mode de réalisation dans lequel une butée externe
est prévue pour garantir que les galets de suivi restent dans les rails
verticaux lors de la translation verticale du compartiment de rangement.

Il faut noter que les figures exposent l’invention de manière détaillée pour en
35 permettre la mise en œuvre, lesdites figures pouvant bien entendu également servir à
mieux définir l’invention.
3047156

DESCRIPTION DETAILLEE DE L’INVENTION

L'invention est présentée principalement en vue d’une intégration du système à


des systèmes d’ameublement, notamment de cuisine. En particulier, la présente invention
5 vise un système de mise en accessibilité du contenu de compartiments de rangements,
suspendus en hauteur ou situés au-dessus d’équipements devant rester accessibles.
Cependant, d’autres applications sont également visées par la présente invention, dès lors
que les moyens du système décrit ci-après permettent de rendre accessible le contenu d’un
compartiment de rangement, notamment par l’intermédiaire d’un déplacement comprenant
10 au moins une translation horizontale et une translation verticale.

A des fins de clarté, il est précisé certaines définitions de termes utilisés dans
la suite de la description. Ainsi, on entend par « guide >> ou « moyen de guidage », tout
moyen de type rail par exemple, adapté pour contraindre le déplacement d’un élément
15 mobile selon une trajectoire donnée.
Par « moyen de suivi », on entend tout moyen de type galet, roulement, doigt
ou patin par exemple, coopérant avec un guide, adapté pour permettre le suivi d’une
trajectoire donnée imposée par ledit guide.
Un « compartiment de rangement >> est un tiroir, une étagère, un casier, une
20 caisse, une alvéole, un râtelier, c’est-à-dire un moyen de support apte à contenir, à soutenir
ou à suspendre des objets.
Un « meuble >> ou « support d’ameublement >> doit être compris comme
désignant un support servant à soutenir un ou plusieurs compartiments de rangement.
Ainsi, un « support d’ameublement >> peut être une équerre et un
25 « compartiment de rangement >> peut être une étagère, portée par ladite équerre.

Un support d’ameublement présente un volume intérieur correspondant à un


volume défini par sa structure, et à l’intérieur duquel se trouve(nt) le(s) compartiment(s) de
rangement en position rentrée. En outre, le support d’ameublement et le compartiment de
30 rangement présentent un avant et un arrière, l’accès au compartiment de rangement se
faisant par l’avant.
Dans sa mise en œuvre la plus courante, le système selon l’invention est ainsi
adapté à un compartiment de rangement, de type tiroir haut suspendu, intégré dans un
support d’ameublement de type caisson. Le support d’ameublement présente ainsi une face
35 arrière - ou fond, fermée ou non, une face avant, et des parois latérales verticales,
orthogonales aux faces avant et arrière. De la même façon, le compartiment de rangement
du système selon l’invention présente une face avant, une face arrière et des parois
3047156

latérales reliant la face avant à la face arrière. En position rentrée du compartiment de


rangement, la face arrière du compartiment de rangement se situe à proximité de l’arrière
du support d’ameublement et la face avant du compartiment de rangement se situe à
proximité de l’avant du support d’ameublement.
5
En référence à la figure 1, le système de mise en accessibilité du contenu d’un
compartiment de rangement, selon l’invention, amène ledit compartiment de rangement à
suivre une trajectoire comprenant un premier tronçon essentiellement horizontal H,
comprenant une section de guidage essentiellement horizontal H1 et un tronçon courbe ou
10 inclinée H2, et un deuxième guidage vertical V.

D’un point de vue structurel, en référence aux schémas 2A, 2B, 2C, le système
pour extraire et rendre accessible le contenu d’un compartiment de rangement d’un meuble,
selon l’invention, comporte des premiers moyens de guidage 1 - ou guides - fixes,
15 comprenant deux sections 1 A, 1 B, et des deuxièmes moyens de guidage 2.
La première section - section principale 1A - des premiers moyens de
guidage 1 est essentiellement horizontale, pour permettre la translation horizontale d’un
compartiment de rangement, afin d’autoriser la sortie du compartiment de rangement vis-
à-vis du volume intérieur du support d’ameublement.
20 Selon un mode de réalisation, la section principale 1A présente une pente
descendant de l’avant vers l’arrière, pour permettre une rentrée autonome du tiroir dans le
meuble, sous l'effet de la gravité. De la même façon, une partie du moyen de suivi 3 peut
présenter une inclinaison configurée de sorte que ledit moyen de suivi 3 et la section
principale 1A du premier moyen de guidage restent parallèles, permettant par ailleurs au
25 compartiment de rangement de rentrer et de rester essentiellement horizontal.
La deuxième section 1B - section courbe ou inclinée - des premiers moyens
de guidage 1 décrit de préférence une courbe de transition entre la section principale 1A
des premiers moyens de guidage et les deuxièmes moyens de guidage 2.

30 Les deuxièmes moyens de guidage 2 sont essentiellement verticaux et


positionnés à l’avant du support d’ameublement, pour permettre la translation
essentiellement verticale, à l’avant du support d’ameublement, du compartiment de
rangement, et donc notamment sa descente, pour rendre accessible le contenu du tiroir.

35 De préférence, les premiers et deuxièmes moyens de guidage 1, 2 présentent


une continuité de tangence dans le tracé du chemin qu’ils délimitent, par exemple au moyen
de glissières, pour éviter que les moyens de suivi, par exemples des galets, ne soient pas
3047156

précisément guidés à l'endroit où lesdits moyens de guidage formeraient un angle,


notamment en vue de garantir la fluidité du déplacement du compartiment de rangement.

Par ailleurs, toujours en référence aux schémas des figures 2A, 2B, 2C, le
5 système selon l’invention comprend des premiers moyens de suivi des premiers moyens
de guidage et des deuxièmes moyens de suivi des deuxièmes moyens de guidage. Les
premiers et deuxièmes moyens de suivi comprennent en particulier des glissières 3 et des
galets 4A, 4B fixés au compartiment de rangement, typiquement des galets hauts 4A et bas
4B, par exemple à la verticale l’un de l’autre. De tels galets hauts 4A et bas 4B assurent,
10 selon un mode de réalisation, à la fois la fonction de premiers moyens de suivis et de
deuxièmes moyens de suivi. En effet, selon ce mode de réalisation, les galets hauts 4A et
bas 4B sont adaptés pour suivre des rails hauts 1 et bas (non représentés) parallèles le
long desquels le compartiment de rangement translate horizontalement, puis à être guidés
dans des rails verticaux 2. Le cas échéant, des ouvertures sont aménagées dans lesdits
15 rails verticaux 2 pour permettre auxdits galets bas 4B de venir se loger dans lesdits rails
verticaux 2, de façon à permettre le guidage en translation verticale dudit compartiment de
rangement.

Selon un mode de réalisation, les premiers moyens de guidage comprennent


20 également des galets de soutien 5 fixes, attachés au support d’ameublement, adaptés par
exemple à coopérer avec des glissières 3 des premiers moyens de suivi du compartiment
de rangement.

Comme représenté à la figure 5, selon un mode de réalisation, les premiers


25 moyens de guidage consistent en un rail fixe 1 et les deuxièmes moyens de guidage
consistent essentiellement en un dispositif de rail mobile 2A situé et évoluant dans le même
plan que le rail fixe 1 correspondant au premier moyen de guidage, ledit rail mobile 2A étant
apte à translater et à pivoter pour venir se mettre en position verticale à l’avant du support
d’ameublement lorsque le compartiment de rangement est extrait dudit support
30 d’ameublement, dans la continuité du premier moyen de guidage 1.

Fonctionnement du système selon l’invention :


En référence au mode de réalisation représenté aux figures 3 et 4, lors de sa
35 translation horizontale, le compartiment de rangement 20 est guidé par la coopération entre
le galet haut 4A et le rail - guide horizontal - fixe 1 A, 1B et par une coopération entre le
galet de soutien 5 et la glissière 3 du compartiment de rangement 20.
3047156

10

Il est à noter que, selon ce mode de réalisation, la position relative du galet haut
4A et du galet de soutien 5 est telle que la position du galet haut 4A du tiroir quand il parcourt
le chemin délimité par le rail horizontal fixe 1 est semblable à celle du galet de soutien 5
5 par rapport à la glissière 3 solidaire du tiroir. Ainsi lors de son extraction du support
d’ameublement 10, l'inclinaison du tiroir 20, donc notamment du fond horizontal du tiroir,
reste constante.

Il est à noter que la section courbe ou inclinée 1B présente un angle par rapport
10 à l’horizontal qui s’approche progressivement de la verticale au fur et à mesure du
déplacement du compartiment de rangement 20 en vue de son extraction.

Dans ces conditions, les forces exercées par les galets hauts 4A et les galets
de soutien 5 sur les guides 1 A, 1B et glissières 3 - en particulier dues au moment créé par
15 la pesanteur sur le tiroir - restent sensiblement perpendiculaires au chemin qu'ils suivent.
Ceci présente l’avantage de limiter les jeux mécaniques et l’intensité des forces
d’interaction entre moyens de guidage et moyens de suivis, et réduit par conséquent le
risque de basculement intempestif du compartiment de rangement.

20 Comme le montre la figure 4, la transition entre le déplacement essentiellement


horizontal et le déplacement essentiellement vertical est effective dès lors que le galet
bas 4B se trouve engagé dans le moyen de guidage vertical, tel que le rail vertical 2.
Lors de la translation verticale du compartiment de rangement, ce dernier est
au moins guidé par les galets haut et bas 4A, 4B du tiroir 20, adaptés pour suivre le rail
25 vertical 2.

Modes de réalisation :
De nombreux modes de réalisation et variantes du système décrit ci-dessus
sont prévus.
30
Notamment, selon un mode de réalisation, les moyens de guidage comprennent
une pluralité de rails. Ainsi, différents guides fixes et/ou mobiles sont ajoutés dans les
mêmes plans ou dans des plans parallèles à ceux comprenant les rails des premiers et
deuxième moyens de guidage.
35 Ainsi, en particulier, les deuxièmes moyens de guidage peuvent consister en
une pluralité de sections de rail mobile avec lesquelles coopèrent des deuxièmes moyens
de suivi correspondants.
3047156

11

De la même manière, les premiers moyens de guidage peuvent consister en


une pluralité de sections de rail fixe avec lesquelles coopèrent des premiers moyens de
suivi correspondants. Les premiers moyens de guidage peuvent également comprendre
une ou plusieurs sections de rail mobile.
5

En particulier, selon un mode de réalisation, la fonction de guidage horizontal


et/ou la fonction de guidage vertical sont assurées par une combinaison de rails fixes et
mobiles, de tels rails mobiles consistant en des rails 2A aptes à se déployer, lors de
10 l’extraction d’un compartiment de rangement, pour adopter une position horizontale ou
verticale dans laquelle ils assurent une fonction de guidage horizontal ou vertical, comme
représenté à la figure 5.

Selon un mode de réalisation, le système comprend en outre des moyens pour


15 accompagner et fluidifier la transition entre translation horizontale et verticale, par
l’intermédiaire de biellettes ou d’autres moyens similaires (non représentés), permettant par
exemple de décrire un cercle ou une ellipse.

Selon une première application envisagée, le système de mise en accessibilité


20 de compartiments de rangement, selon l’invention, est notamment adapté aux
compartiments de rangement hauts suspendus.
Dans cette configuration simple, un tiroir équipé du système selon l’invention
est par exemple adapté à un meuble de cuisine standard.

25 Selon un mode de réalisation, par ailleurs, la face arrière du compartiment de


rangement, en bout de course de sa translation horizontale et en vue de sa translation
verticale, peut être décalée, au-delà de l’avant du support d’ameublement, les deuxièmes
moyens de guidage pouvant l’être également, permettant audit compartiment de rangement
de descendre plus bas que la partie la plus basse du support d’ameublement, afin
30 d’accroître l’accessibilité à son contenu.

Selon une deuxième application envisagée, le système de mise en accessibilité


de compartiments de rangement, selon l’invention, est notamment adapté à des
compartiments de rangement situés au-dessus d'un élément occupé mais devant rester
35 entièrement disponible. Ainsi, le système selon l’invention permet alors la mise en
accessibilité, par exemple, d'un espace au-dessus d’un four placé au niveau du plan de
travail.
3047156

12

Dans ce cas, pour que la translation verticale du tiroir puisse être obtenue, au-
dessus d'un espace dont l’accès doit être totalement libéré une fois le tiroir retourné à son
emplacement d'origine, en position rentrée, les rails assurant la fonction de deuxième
moyen de guidage, permettant la translation verticale du compartiment de rangement,
5 doivent être escamotables.
Dans ce contexte, selon un premier mode de réalisation, les deuxièmes moyens
de guidage consistent en un rail simple extractible.
L'une des extrémités du rail escamotable est alors entraînée par le tiroir durant
sa translation essentiellement horizontale, alors qu'il s’appuie sur les premiers moyens de
10 guidage fixes. De préférence, lorsque le rail escamotable se trouve dans le prolongement
du rail fixe, il se verrouille au meuble dans cette position, grâce à des moyens adaptés.
Lors de sa rentrée dans le support d’ameublement, le tiroir entraîne le rail
extractible dans l’autre sens et l'escamote.

15 Selon une variante de réalisation, les deuxièmes moyens de guidage consistent


en un rail extractible à rallonge pendante.
Cette variante est similaire au mode de réalisation décrit juste au-dessus, à
l’exception du fait que, selon cette variante, lesdits deuxièmes moyens de guidage
comprennent en outre une extension liée en rotation au rail extractible. Cette extension
20 vient prolonger le rail extractible dans sa position verticale. De cette façon, il est obtenu la
possibilité d’une descente plus basse du compartiment de rangement, notamment plus
basse que le point le plus bas du support d’ameublement.

Selon une variante de réalisation, une partie des premiers moyens de guidage
25 associée aux deuxièmes moyens de guidage consistent en un rail extractible à dégagement
pivotant.
Dans ce cas, le rail escamotable pivotant est entraîné par un galet lui étant
solidaire, ledit galet se trouvant pris dans un rail vertical solidaire du tiroir lors de ses
déplacements horizontaux.
30 Ainsi, la sortie du tiroir positionne le rail pivotant dans la continuité de la
trajectoire du galet haut 4A et la rentrée du tiroir escamote ledit rail pivotant.
Pour des commodités de fabrication, l'action de guidage d'une glissière fixe
dans la section principale 1A peut être assurée par une glissière déportée, par exemple en
coopération avec le galet bas 4B des moyens de suivis ou un autre galet solidaire du
35 compartiment de rangement 3.
3047156

13

Selon une variante de réalisation, les deuxièmes moyens de guidage consistent


en un rail extractible à dégagement pivotant et pendant, consistant en une combinaison des
deux modes de réalisation décrits ci-dessus.
De préférence, l'escamotage du rail extractible est réalisé au-dessus du rail fixe,
5 rendant l’extension, et donc la descente vers le bas du compartiment de rangement,
potentiellement plus longue.

Selon une troisième application envisagée, le système de mise en accessibilité


de compartiments de rangement, selon l’invention, est notamment adapté à former un
10 module 100 empilable avec d’autres modules similaires, fonctionnant conformément au
système selon l'invention déjà décrit, comme représenté à la figure 6.
Dans ce cas, les modules mobiles 100 superposés assurent à la fois la fonction
des premiers moyens de guidage en translation horizontale et de galet de soutien. De tels
modules 100 comprennent également des moyens permettant la transition de la translation
15 horizontale à la translation verticale du compartiment de rangement associé, à travers une
fonction d’aiguillage.
Ainsi, la position rentrée d’un module 100 fait coïncider l’extrémité de son rail
vertical partagé à l’extrémité supérieure du rail vertical partagé des autres modules rentrés
adjacents.
20 Selon un mode de réalisation, chaque module 100 comporte par conséquent
un compartiment de rangement équipé d’une structure « mobile » comprenant :
- un rail horizontal 1A, 1B raccordé à un rail vertical 2 dans sa continuité ;
- un rail vertical 2 sur toute sa hauteur ;
- un galet de soutien 5 fixé à proximité de l’avant du module 100 ;
25 - un moyen de fixation au support d’ameublement (non représenté),
facilitant son mouvement dans sa fonction de moyen d'aiguillage ;
- un système de verrouillage (non représenté) configuré pour ne
permettre qu’à un seul des compartiments de rangement de sortir à la
fois.
30
Les figures 7A, 7B, et 7C représentent ainsi, respectivement, la structure
« mobile » d’un tel module, la partie « compartiment de rangement » d’un tel module, et un
tel module complet 100.

35 Selon un mode de réalisation avancé, le système selon l’invention comprend


par ailleurs des moyens d’aiguillage spécifiques. En effet, le galet haut et le galet bas
solidaire du tiroir se trouvent généralement sur le même plan et il faut éviter, lorsqu’il
3047156

14

n’existe qu’un chemin de rail vertical notamment, que le galet haut puisse emprunter
l’entrée des deuxièmes moyens de guidage, empruntée par le galet bas, pour lui-même
sortir desdits deuxièmes moyens de guidage.
A cette fin, plusieurs solutions sont prévues.
5 Selon un premier exemple de réalisation préféré des moyens d’aiguillage, il est
prévu un plan de roulement (non représenté) parallèle au deuxième moyen de guidage 2,
fixé au compartiment de rangement 20, s'appuyant sur le galet de soutien 5 au moment où
le galet haut 4A passe devant l'entrée prévue pour que le galet bas 4B pénètre dans le
deuxième moyen de guidage 2.
10 Selon un autre exemple de réalisation relatif aux moyens d’aiguillage, les
deuxièmes moyens de guidage, en translation verticale, peuvent consister en un dispositif
de rails verticaux présentant chacun deux chemins distincts, comme représenté aux figures
8A et 8B. Dans ce cas, les galets haut 4A et bas 4B sont décalés l’un par rapport à l’autre,
c’est-à-dire qu’ils ne se trouvent pas sur un même axe verticale, en position d’utilisation du
15 système. Les déplacements respectifs du galet haut 4A et du galet bas 4B dans chacun
des chemins des rails 2 se fait alors selon des axes verticaux non confondus, soit dans un
même plan (figure 8B), soit dans des plans parallèles non confondus (figure 8A).
En outre, dans ce cas où deux chemins verticaux distincts sont prévus, les
galets hauts 4A et bas 4B peuvent être de diamètres différents.
20
Selon un autre mode de réalisation relatif aux moyens d’aiguillage, représentée
à la figure 9, une butée extérieure 6 est prévue pour former un point d’appui, installé sur le
tiroir 20, de façon à éviter au galet haut 4A, lors de la montée ou la descente du tiroir, de
s'engager dans la fenêtre du rail vertical destinée au passage du galet bas 4B.
25 Selon un autre mode de réalisation (non représenté), il est prévu un galet
supplémentaire, situé sur le compartiment de rangement, à la verticale du galet haut 4A,
ainsi qu’un dégagement lui étant destiné; aménagé dans le rail vertical 2, ledit galet
supplémentaire, formant un galet d'aiguillage, garantissant le guidage du compartiment de
rangement dans le rail vertical, en particulier lorsque le galet haut se situe au niveau de
30 l’entrée aménagée dans le rail vertical 2 afin de permettre le passage du galet bas 4B.
Selon un autre mode de réalisation (non représenté), le système selon
l’invention comprend par ailleurs un moyen de butée basculante, consistant par exemple
en une biellette ayant pour axe de rotation le galet haut (ou lui étant suffisamment proche)
et muni d'un galet à son extrémité libre, ladite biellette étant contrainte en rotation de
35 manière à empêcher le galet haut de passer par le dégagement du galet bas.
3047156

15

D’autres variantes, non représentés, sont encore prévues. Notamment, la


section principale des premiers moyens de guidage, si elle peut être rectiligne, peut
également être courbe et/ou comporter des discontinuités afin de marquer des positions
déterminées des modules ou des compartiments de rangement, sous l'effet de la gravité
5 ou d'une autre force qui leur serait appliquée.
Il est à noter également que le fonctionnement du système selon l’invention est
adaptable à un fonctionnement « inverse >>, c’est-à-dire dans lequel le déplacement vertical
du compartiment de rangement est réalisé vers le haut et non vers le bas lorsqu’il s’agit de
rendre son contenu plus aisément accessible.
10 Ce type d'utilisation est notamment prévu pour le cas où il serait souhaité de
rendre accessible, au niveau d'un plan de travail, le contenu d'un tiroir bas.

Il est à noter également que plusieurs configurations de couples rails / galets


sont prévus.
15

Le profil des rails utilisés, le cas échéant, pour assurer le guidage horizontal
(premiers moyens de guidage) ou vertical (deuxièmes moyens de guidage) peut également
être choisi librement. Il est ainsi envisagé l’utilisation de rails de type glissières en U, de
20 type glissières en C, de type combiné glissières en U/glissières en C, de type glissières en
ruban ou encore de type glissières avec galet à gorge

En résumé, la présente invention concerne un système pour extraire et rendre


accessible le contenu d’un compartiment de rangement, dont différents modes de
25 réalisation ont été décrits ci-dessus.
Il est néanmoins précisé, en outre, que la présente invention n’est pas limitée
aux exemples décrits ci-dessus et est susceptible de nombreuses variantes accessibles à
l’homme de l’art.
Notamment, selon des modes de réalisation avancés, il est prévu que le
30 système selon l’invention comprenne par ailleurs des moyens de freinage adaptés pour
arrêter la descente du compartiment de rangement le long des deuxièmes moyens de
guidage, ou encore des moyens de compensation du poids du compartiment de rangement
ou des moyens de motorisation.

35
3047156

16

REVENDICATIONS

1. Système pour extraire et rendre accessible le contenu d’un compartiment de


rangement (20) mobile par rapport à un support d’ameublement fixe (10), le support
d’ameublement fixe (10) présentant un avant et un arrière opposés, le compartiment de
5 rangement (20) présentant un avant et un arrière opposés, l’arrière du compartiment de
rangement étant du même côté que l’arrière du support d’ameublement fixe dans une
position rentrée dudit compartiment de rangement, l’accès au compartiment de rangement
(20) se faisant par l’avant, le système étant caractérisé en ce qu’il comprend :
- des premiers moyens de guidage (1,5), pour le guidage en translation horizontale
10 du compartiment de rangement par rapport au sol, en position d’utilisation du
système, lesdits premiers moyens de guidage comprenant des rails (1) présentant
une section principale horizontale (1A) et une section de terminaison (1B) courbe
ou inclinée par rapport à la section principale, lesdits premiers moyens de guidage
ayant pour origine un point à proximité de l’arrière du support d’ameublement fixe
15 (10) et se terminant par la section courbe ou inclinée,
- des deuxièmes moyens de guidage (2), pour le guidage en translation verticale du
compartiment de rangement par rapport au sol, en position d’utilisation du système,
à l’avant dudit support d’ameublement fixe,
- des premiers moyens de suivi (3, 4A), tels que des galets et des glissières, fixés sur
20 le compartiment de rangement mobile, aptes à coopérer avec les premiers moyens
de guidage,
- des deuxièmes moyens de suivi (4A, 4B), tels que des galets, fixés sur le
compartiment de rangement mobile, aptes à coopérer avec les deuxièmes moyens
de guidage,
25 les premiers moyens de guidage (1, 5) ayant une extrémité terminant leur section de
terminaison (1 B) courbe ou inclinée, côté avant, coïncidant avec une entrée des deuxièmes
moyens de guidage (2), les premiers et deuxièmes moyens de guidage (1,5, 2) du support
d’ameublement fixe (10) et les premiers et deuxièmes moyens de suivi (3, 4A, 4B) du
compartiment de rangement mobile (20) étant configurés de telle sorte que les premiers
30 moyens de guidage (1, 5) et les premiers moyens de suivi (3, 4A) sont aptes à coopérer
pour permettre la translation horizontale du compartiment de rangement (20), la section de
terminaison (1B) courbe ou inclinée amenant les deuxièmes moyens de suivi (4A, 4B) à
coopérer avec les deuxièmes moyens de guidage (2), de façon à permettre la translation
verticale du compartiment de rangement mobile (20),
35 et en ce que :
3047156

17

les premiers moyens de guidage (1) consistent en une pluralité de sections de rail fixe, de
part et d’autre du compartiment de rangement, les premiers moyens de suivi étant
configurés pour coopérer avec ladite pluralité de sections de rail fixe, et/ou en ce que les
deuxièmes moyens de guidage consistent en une pluralité de sections de rail fixe (2) ou
5 mobile (2A), les deuxièmes moyens de suivi étant configurés pour coopérer avec ladite
pluralité de sections de rail fixe (2) ou mobile (2A).

2. Système selon la revendication précédente, caractérisé en ce que les premiers


moyens de guidage et/ou les deuxièmes moyens de guidage comprennent un rail
10 extractible.

3. Système selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les


premiers moyens de guidage comprennent des rails horizontaux (1), lesdits rails
horizontaux comprenant une section de terminaison (1B) courbe ou inclinée, fixés sur des
15 parois latérales du support d’ameublement fixe (10), de part et d’autre du compartiment de
rangement (20), et des galets de soutien (5) fixés sur le support d’ameublement (10), et en
ce que les premiers moyens de suivi comprennent des glissières (3) aménagées sur
chaque côté du compartiment de rangement (20) et aptes à coopérer avec les galets de
soutien (5), ainsi que des galets hauts (4A) fixés sur le compartiment de rangement, de part
20 et d’autre dudit compartiment de rangement, lesdits galets hauts (4A) étant aptes à
coopérer avec les rails horizontaux (1), lesdites glissières (3) et lesdits galets hauts (4A)
fixés sur le compartiment de rangement (20) coopérant respectivement avec lesdits galets
de soutien (5) et lesdits rails horizontaux (1) fixés sur le support d’ameublement (10) pour
assurer le guidage en translation horizontale du compartiment de rangement (20).
25
4. Système selon la revendication précédente, caractérisé en ce que les deuxièmes
moyens de guidage comprennent des rails verticaux (2) fixés à l’avant du support
d’ameublement fixe (10) et/ou des rails verticaux (2A) destinés à se déployer à l’avant du
support d’ameublement fixe, de part et d’autre du compartiment de rangement (20), et les
30 deuxièmes moyens de suivi comprennent lesdits galets hauts (4A) ainsi que des galets bas
(4B) fixés sur le compartiment de rangement (20), de part et d’autre dudit compartiment de
rangement, lesdits galets hauts (4A) et bas (4B) étant aptes à coopérer avec lesdits rails
verticaux (2 2A) pour assurer guidage en translation verticale du compartiment de
rangement (20), la section de terminaison (1B) des rails horizontaux (1) étant configurée
35 pour permettre le transfert et l’engagement desdits galets hauts (4A) dans les rails verticaux
(2, 2A) et des ouvertures étant aménagées dans lesdits rails verticaux (2, 2A) pour
3047156

18

permettre le passage des galets bas (4B) et l’engagement desdits galets bas (4B) dans les
rails verticaux (2, 2A).

5. Système selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu’il comprend des


5 moyens d’aiguillage pour maintenir les galets hauts (4A) dans le moyen de guidage vertical
(2, 2A) lors de la translation verticale du compartiment de rangement (20).

6. Système selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le


système comprend par ailleurs des moyens de freinage adaptés pour arrêter la descente
10 du compartiment de rangement (20) le long des deuxièmes moyens de guidage (2, 2A).

7. Système selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le


système comprend par ailleurs des moyens de compensation du poids ou des moyens de
motorisation du compartiment de rangement (20).
15
8. Système selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les
deuxièmes moyens de guidage (2A) sont escamotables et consistent en des rails repliés à
l’intérieur du support d’ameublement fixe (10) en position rentrée du compartiment de
rangement (20) et configurés pour se déployer en même temps que la translation
20 horizontale du compartiment de rangement (20), de façon à se trouver en position verticale,
à l’avant du support d’ameublement (10), lorsque les deuxièmes moyens de suivi (4A, 4B)
atteignent l’avant du support d’ameublement fixe et sont amenés à coopérer avec lesdits
deuxièmes moyens de guidage (2A).

25 9. Système selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les


deuxièmes moyens de guidage (2, 2A) comportent une rallonge pendante ou escamotable.

10. Système selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il est
30 configuré pour former un module (100) empilable avec d’autres systèmes similaires
configurés pour former des modules (100) compatibles.
3047156
1/6

χϋ

FIG. 1

FIG. 2A FIG. 2B FIG. 2C


3047156
2/6

FIG. 3
3047156

n h

FIG. 4
3047156
4/6

FIG. 5
3047156
5/6

FIG. 6
3047156
6/6

FIG. 7C

FIG 9
3047156

N° d'enregistrement national : 1650740 N° de publication : 3047156

RAPPORT DE RECHERCHE
articles L.612-14, L.612-17 et R.612-53 à 69 du code de la propriété intellectuelle

OBJET DU RAPPORT DE RECHERCHE

L'I.N.P.I. annexe à chaque brevet un "RAPPORT DE RECHERCHE" citant les éléments de l'état
de la technique qui peuvent être pris en considération pour apprécier la brevetabilité de l'invention,
au sens des articles L. 611-11 (nouveauté) et L. 611-14 (activité inventive) du code de la propriété
intellectuelle. Ce rapport porte sur les revendications du brevet qui définissent l'objet de l'invention
et délimitent l'étendue de la protection.

Après délivrance, ΓΙ.Ν.Ρ.Ι. peut, à la requête de toute personne intéressée, formuler un


"AVIS DOCUMENTAIRE" sur la base des documents cités dans ce rapport de recherche et de tout
autre document que le requérant souhaite voir prendre en considération.

CONDITIONS D’ÉTABLISSEMENT DU PRÉSENT RAPPORT DE RECHERCHE

Le demandeur a présenté des observations en réponse au rapport de recherche


préliminaire.

| | Le demandeur a maintenu les revendications.

Le demandeur a modifié les revendications.

| | Le demandeur a modifié la description pour en éliminer les éléments qui n’étaient plus en
concordance avec les nouvelles revendications.

| | Les tiers ont présenté des observations après publication du rapport de recherche
préliminaire.

| | Un rapport de recherche préliminaire complémentaire a été établi.

DOCUMENTS CITÉS DANS LE PRÉSENT RAPPORT DE RECHERCHE

La répartition des documents entre les rubriques 1,2 et 3 tient compte, le cas échéant, des
revendications déposées en dernier lieu et/ou des observations présentées.
Les documents énumérés à la rubrique 1 ci-après sont susceptibles d'être pris en
considération pour apprécier la brevetabilité de l'invention.

| | Les documents énumérés à la rubrique 2 ci-après illustrent l'arrière-plan technologique


général.

| | Les documents énumérés à la rubrique 3 ci-après ont été cités en cours de procédure,
mais leur pertinence dépend de la validité des priorités revendiquées.

| | Aucun document n'a été cité en cours de procédure.


3047156

N° d'enregistrement national : 1650740 N° de publication : 3047156

1. ELEMENTS DE L'ETAT DE LA TECHNIQUE SUSCEPTIBLES D'ETRE PRIS EN


CONSIDERATION POUR APPRECIER LA BREVETABILITE DE L'INVENTION

US 617 965 A (LIPPICOTT, J.M. & HALL, C.S.)


17 janvier 1899 (1899-01-17)

US 714 206 A (LIPPINCOTT JAMES M [US])


25 novembre 1902 (1902-11-25)

US 641 212 A (LIPPINCOTT JAMES M [US])


9 janvier 1900 (1900-01-09)

US 2 547 597 A (MARIO ROGGERO)


3 avril 1951 (1951-04-03)

2. ELEMENTS DE L'ETAT DE LA TECHNIQUE ILLUSTRANT L'ARRIERE-PLAN


TECHNOLOGIQUE GENERAL

NEANT

3. ELEMENTS DE L'ETAT DE LA TECHNIQUE DONT LA PERTINENCE DEPEND


DE LA VALIDITE DES PRIORITES

NEANT