Vous êtes sur la page 1sur 2

UNIVERSITÉ DE SFAX

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE


TEST DE CONTROLE CONTINU
Matière : Audit Date de l’épreuve : 22 novembre 2017
Niveau : 3ère année LAAC Durée de l’épreuve : 01 Heure
Enseignante responsable : Mme Nadàa HACHICHA ELFOUZI

Questions de réflexion (14 points)

1. Choisissez la (ou les) bonne(s) réponse(s).


Lors de l’évaluation définitive du système de contrôle interne, l’auditeur externe :
a/ dégage les points forts et les points faibles réels ;
b/ dégage les points forts et les points faibles théoriques ;
c/ applique un questionnaire de contrôle interne de type fermé ;
d/ applique un questionnaire de contrôle interne de type ouvert ; 
e/ applique des tests de permanence.

2. Citez l’assertion d’audit en question dans chacun des cas suivants :


a/ les opérations ou les événements qui ont été comptabilisés se sont produits et se rapportent à
l’entité. L’assertion d’audit est……………………………………………………
b/ toutes les opérations et tous les événements qui devaient être comptabilisés ont été enregistrés.
L’assertion d’audit est……………………………………………………
c/ les opérations et les événements ont été comptabilisés dans les bons comptes. L’assertion d’audit
est……………………………………………………
d/ l’information financière est présentée et décrite de manière pertinente, et les informations
fournies dans les états financiers sont clairement présentées. L’assertion d’audit
est……………………………………………………

3. Citez les avantages de l’approche d’audit par les risques.

4. Pourquoi l’auditeur externe doit commencer par la description des procédures en


vigueur dans l’entreprise lors de l’évaluation du système de contrôle interne ?

1
5. Complétez le paragraphe suivant :
Lorsque l’auditeur externe choisit la stratégie mixte, il prévoit
…………………………………………………….de tests de contrôle de fonctionnement du
système de contrôle interne et………………………………………………….. de tests de
validité basés sur un niveau de risque de non détection prévu …………………………… afin
de maintenir le risque d’audit à un niveau acceptable.

Application (6 points)

Citez dans chacun des cas si une ou plusieurs règles d’éthiques sont affectées :
1. Un auditeur externe divulgue une information confidentielle en raison d’une procédure
judicaire.
2. Un auditeur externe reçoit des honoraires basés sur le résultat de l’exercice du client. 
3. L’assemblée générale ordinaire de l’entreprise XYZ a désigné un auditeur externe Mr
Ahmed, ce dernier a une ancienne amitié avec l’un de ses administrateurs.
4. Une longue association d’un collaborateur de supervision avec l’entreprise cliente.

5. L’auditeur Mr Ahmed est un membre d’un cabinet qui organise des cours de formation
pour les personnels des sociétés, dont il est commissaire aux comptes. Ces cours sont
effectués à titre onéreux et facturés séparément.

Bonne chance