Vous êtes sur la page 1sur 6

UE : Sociologie des Organisations (MGT301)

Séance 3 : séance à distance (Importance des organisations


dans la société)
Objectifs de la séance :

 répondre à certaines interrogations majeures ;

 comprendre l’usage commun des organisations et leur


importance dans la société.

Les caractéristiques de l’organisation

Division des
tâches

Hiérarchie ORGANISATION Procédures

Stabilité

Les enjeux de la sociologie des organisations

La sociologie des organisations, en étudiant les phénomènes


organisationnels soulève certaines problématiques qui sont souvent liés
aux tensions qui affectent les organisations. Plusieurs thèmes d’étude
ont été menés parmi lesquels on peut citer :

- la cohésion sociale : les études s’inscrivant dans cette thématique


s’efforcent de comprendre comment les organisations parviennent à

1
maintenir leurs structures et leurs identités malgré les tentions qu’elles
subissent ;

- les structures formelles et informelles : ici les études ont cherché


à clarifier les liens entre les structures formelles et les relations sociales
informelles au sein de l’organisation ;

- l‘adaptation : les interrogations ont porté sur comment les


organisations gèrent l’innovation et comment elles l’intègrent pour
s’adapter à leur environnement technique et socioéconomique. Certaines
études ont par contre essayé de comprendre comment et pourquoi la
structure formelle évolue. D’autres d’intéressent à l’intégration des
innovations technologiques aux organisations.

Des auteurs se sont focalisés sur l’étude des changements culturels :

- La hiérarchie et les relations de pouvoir : on a les thèmes comme


l’autorité et les différents types de leadership, les différents types de
structures organisationnelles, la gestion du pouvoir ;

- L’étude de la circulation des informations et des études de la


communication ;

- Les situations conflictuelles et pathologiques : les conflits syndicaux, le


stress, les relations interpersonnelles…

L’Organisation Scientifique du Travail (OST) a étudié davantage


l’organisation formelle des entreprises; en réaction, l’école des Relations
Humaines a mis l’accent sur l’organisation informelle.

2
Quatre auteurs vont se démarquer dans les courants de pensées en
sociologie des organisations. Ils vont produire des travaux parallèles
mais complémentaires. Il s’agit des grands fondateurs : Fréderic Winslow
Taylor, Henri Fayol, Max Weber et Elton Mayo.

Qu’est-ce que l’organisation?

De manière immédiate et appliquée à la gestion, trois sens peuvent être


attribués au mot organisation.

Sens 1 : l’activité d’organiser, qui consiste notamment à élaborer une


structure, des procédures, un ordre propre au système.

Sens 2 : l’organisation est le cadre que représente pour ses membres


l’état d’un système après l’acte d’organiser, notamment en termes de
structures et de culture. Sens 3 : l’organisation est une institution sociale
en tant que système organisé.

Tableau 1 : Illustration de l’organisation

Activité (acte Cadre de référence Institution (système)


d’organiser) (état) après l’acte
d’organiser)

Structurer, (ré) Réseaux de relations et Système sociotechnique


organisé, se comporter d’interactions, structures composé d’individus, de
de telle manière qu’on et processus formels et moyens techniques, de
réalise un ordre. informels, qui sont matériels réunis en vue
créés, consciemment ou d’un but, et d’objectifs.
C’est-à-dire : Créer
non, pour atteindre un
des règles, formaliser C’est-à-dire : Un
but et des objectifs.
des relations entre système né

3
humains, mais aussi C’est-à-dire : Des formellement ou
entre humains et relations et des informellement. Un
machines. Définir des interactions entre système composé
valeurs, les individus, informations, d’acteurs jouant
comportements machines, ... Des différents rôles,
souhaités, les éléments culturels remplissant diverses
objectifs. spécifiques à chaque activités.
système, concrets ou
Conduire le personnel Une institution :
symboliques.
en : - groupant les
- entreprise
tâches Un ensemble
- hôpital
d’instruments :
- créant des unités
– département
-organigramme
- structurant les
administratif
relations - guidant le - diagramme de
-parti politique
comportement des fonctions
collaborateurs -organisation non
- schéma de flux
gouvernementale, etc.
- charte d’entreprise

- système de valeurs,
etc.

Soit aussi : L’ORGANISATION De l’organisation


ORGANISER

4
L’organisation regroupe tout ce qui crée de l’ordre dans un système
sociotechnique ou sociétal. Cet ordre suppose :

- l’orientation du système vers un but, vers des résultats ;

- un cadre de référence comportemental ;

- une identité spécifique au système ;

- un fonctionnement interne propre.

Mais le mot organisation est utilisé dans d’autres domaines que celui de
la gestion.

Ainsi pour Edgar Morin, Qu’est-ce que l’organisation ?

En première définition : l’organisation est l’agencement de relations


entre composants ou individus qui produisent une unité complexe ou
système, dotée de qualités inconnues au niveau des composants ou
individus. L’organisation lie de façon inter relationnelle des éléments ou
événements ou individus divers qui dès lors deviennent les composants
d’un tout.

Elle assure solidarité et solidité relative à ces liaisons, donc assure au


système, une certaine possibilité de durée en dépit des perturbations
aléatoires.

L’organisation donc : transforme, produit, maintient. "

De son côté Francisco Varela1, biologiste, a écrit :

" Son organisation (un ensemble de relations conduisant à des


transformations de forme donnée) est l’élément qui définit une unité

1
Autonomie et Connaissance : essai sur le vivant " Les Éditions du Seuil p. 43…,
5
vivante indépendamment de sa structure, de la matérialité au sein de
laquelle cette organisation est incorporée.

Cette affirmation entraîne trois conséquences majeures.

1 Toute explication d’un système biologique doit prendre en compte


deux aspects complémentaires : l’un se réfère au système comme à une
organisation, et l’autre s’y réfère comme à une structure, comme à un
exemple de cette organisation.

La première approche doit rendre compte des relations dynamiques


spécifiques entre les composants qui définissent le système. La
seconde approche doit montrer comment les composants particuliers du
système s’agencent, au sein des interrelations qui le constituent.

2 Tout système biologique peut être analysé en fonction de ses


composants actuels, comme tout système physique.

3 Ce qui est spécifique à la biologie, c’est l’analyse de cette classe de


machines que sont les systèmes vivants et des transformations qu’elles
peuvent subir dans le temps.

Cette dualité organisation/structure constitue la première instance


importante à faire apparaître dans la description que nous donnons d’un
système. En fait, le besoin d’inclure à la fois l’organisation et la structure
dans l’explication d’une machine dépend uniquement de ce que nous, en
tant que communauté d’observateurs, considérons comme pertinents…

Vous aimerez peut-être aussi