Vous êtes sur la page 1sur 10

Les étapes à franchir pour ouvrir une

imprimerie

L’idée d’ouvrir une imprimerie vous a traversé l’esprit, mais vous ne savez pas comment
procéder ? Voici la marche à suivre, et quelques conseils, pour concrétiser votre ambition !

Faire une étude de marché pour ouvrir une imprimerie


La première étape pour ouvrir une imprimerie consiste à faire une étude de marché. L'objectif
de celle-ci est de vous permettre de valider l'existence d'une opportunité commerciale sur la
zone d'implantation souhaitée, et d'évaluer le potentiel de chiffre d'affaires de votre future
entreprise.

Pour ce faire, vous devrez notamment étudier :

 Les grandes tendances sur le marché de l'imprimerie : croissance, évolutions


techniques et réglementaires, etc.
 Les attentes de vos futurs clients : types de besoins, budget, fréquence d'achat, etc.
 L'intensité concurrentielle sur la zone d'implantation : combien de concurrents? Quels
services proposent-ils? Leur activité semble-t-elle florissante ou en difficulté?

Le marché de l’imprimerie en quelques chiffres


Le marché de l’imprimerie englobe un ensemble de techniques qui concourent à la
fabrication d’ouvrages imprimés.

On estime qu’il regroupe : les imprimés publicitaires, les catalogues commerciaux, les
périodiques, les livres, les imprimés administratifs et commerciaux…

En 2012, le secteur de l’imprimerie comptait (Insee) :

 18 100 entreprises
 58 200 salariés
 9,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires

L’imprimerie : un secteur en déclin ?


La production globale d’imprimés est marquée par une décroissance depuis quelques années.

On note une baisse de -1,3% de 2013 à 2014. Si une progression est apparue en mai et juin
2014, celle-ci a été rattrapée par une chute de -4,5% en juillet et de -1,5% en août
(Graphiline.com).

En 2015, la baisse du chiffre d’affaires se confirme. Cependant, les imprimeurs commencent


à profiter de leurs investissements relatifs aux outils de production (Xerfi).

Ainsi, vous pouvez tout à fait vous lancer dans ce business. Attention cependant, vous devrez
vous montrer audacieux et créatif pour vous faire une place sur le marché.

L’imprimerie : vers la modernité


Pour réaliser l'étude de marché de votre imprimerie, vous devez absolument vous concentrer
sur les tendances du secteur.

En effet, dans une société en évolution constante, notamment dans le digital, vous devez être
à la page !

Le développement des technologies d’impression numérique est à l’honneur. De ce fait, il


faut jouer la carte des nouvelles techniques pour espérer monter une imprimerie rentable et
peut être à l'image de Moo.com connaitre très rapidement un succès mondial.

Vous pouvez miser sur :

 L’impression 3D, en plein envol. En début d’année, 100 000 imprimantes ont été
vendues dans le monde. On estime que tout le monde en possédera une d’ici 2040
(créersaboite.fr).
 L’imprimerie grand format, en forte hausse
 L’imprimerie sur le marché du textile ou de la décoration, très en vogue actuellement
 L’emballage imprimé, un indispensable en pleine croissance (infotrends.com)
 L’imprimerie écoresponsable

Enfin, proposer des services supplémentaires peu également être un bon moyen pour générer
du chiffre d’affaires. En effet, les fournisseurs d’impression ayant augmenté leurs ventes de
10% ou plus affirment que 26% de leurs revenus sont dus à ce type de services
(printconcept.fr).

Les contraintes réglementaires de l’imprimerie


En ouvrant une imprimerie, vous serez soumis à plusieurs réglementations :

 La réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement


 La réglementation spécifique aux ouvrages imprimés : signature, dépôt légal…
 Les règles relevant du domaine du droit des sociétés, du code de la consommation, et
du droit de la concurrence

Ouvrir une imprimerie : création, reprise, ou franchise ?


L'étude de marché vous permet de partir à la recherche de votre concept. Cependant, au vu
des difficultés rencontrées par le secteur actuellement, créer une imprimerie semble un pari
risqué.

Alors, comment ouvrir une imprimerie tout en gardant une marge de sécurité ?

Tout simplement en faisant le choix de devenir franchisé ou de reprendre une imprimerie en


bonne santé financière.

Devenir franchisé présente à la fois des avantages et des inconvénients.  En effet, cela
requiert :

 De disposer d'un apport personnel suffisant


 De payer des droits d’entrée et une redevance annuelle
 D'accepter une perte d’autonomie

Mais d'un autre coté, ce statut vous permet de bénéficier :

 d'une notoriété immédiate car vous rejoignez une marque reconnue


 d'un accompagnement
 de tarifs négociés auprès des fournisseurs

Si vous désirez vous lancer dans cette aventure, vous pouvez par exemple opter pour une
franchise spécialisée dans la 3D, comme Matrix 3D (Les Echos de la Franchise).

Cette dernière requiert : 10 000 euros de droits d'entrée, 20 000 euros d’apport personnel et
une redevance à hauteur de 4% de votre chiffre d’affaires annuel. En échange, vous aurez une
assistance pointue : formation, accompagnement régulier, support commercial et marketing,
site web, mise en relation des membres du réseau, centrale d’achat…

Si l’idée de perdre votre indépendance vous effraie, pourquoi ne pas reprendre une
imprimerie ? Veillez toutefois à prendre note de plusieurs critères avant de vous décider :
emplacement, clientèle, concept, évolution du chiffre d'affaires, raison motivant la vente…  
Trouver le lieu idéal pour ouvrir une imprimerie
Les imprimeries requièrent des espaces importants. Il est parfois assez compliqué de trouver
ce type de surfaces à un prix raisonnable en centre-ville. En conséquence, n’hésitez pas à
opter pour la périphérie, les zones commerciales ou industrielles notamment peuvent être des
lieux d'implantation intéressants.

La localisation de votre local commercial n’est pas un point crucial pour ce marché, car les
professionnels et les particuliers qui souhaiteront vous faire confiance vous contacteront
probablement à distance (internet, téléphone, …)

Néanmoins, pour créer une entreprise, il est toujours préférable de choisir un endroit visible.

Sous quelle forme juridique ouvrir une imprimerie ?


Avant de préparer le business plan de votre imprimerie, vous devrez choisir un statut
juridique pour votre entreprise.

Ce choix est relativement important, car il influencera notamment le mode d'imposition de


l'entreprise, votre régime social en tant que dirigeant, et votre responsabilité vis à vis des
dettes de l'entreprise en cas de faillite.

Si vous souhaitez travailler seul, évitez le statut de micro-entrepreneur. En effet, vous ne


pourrez pas récupérer la TVA, ce qui risque d’être un handicap financier certain, et vous
risquez d'être assez rapidement bloqué par le seuil de chiffre d'affaires.

Orientez-vous plutôt vers l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), la


SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle), ou une forme d'entreprise
individuelle.

Si vous souhaitez travailler avec un ou plusieurs associés, vous aurez des possibilités plus
étendues : SARL (Société à Responsabilité Limitée), SAS (Société par Action Simplifiée), …

Vous pouvez trouver plus d'informations sur ces différents statuts dans notre guide des statuts
juridiques.

Ouvrir une imprimerie : compétences professionnelles et


matériel requis
Les compétences professionnelles
Tout le monde peut ouvrir une imprimerie, aucun diplôme n’étant exigé.

Cependant, le métier d’imprimeur est très technique : maîtrise informatique, connaissance des
matières, des supports, des formes, et des couleurs…

Il est par conséquent préférable de passer une formation relative aux industries graphiques ou
de recruter du personnel expérimenté.
Les qualités recherchées ? Précision, organisation, technicité, sens commercial…

Au niveau de l'effectif, il vous faudra notamment prévoir de recruter du personnel pour


effectuer les tâches suivantes :

 Production et livraison des imprimés


 Entretien et maintenance de l'équipement
 Prospection commerciale et suivi des encaissements
 Gestion financière et administrative (comptabilité, paye, TVA, gestion des emplois du
temps, etc.)

Ne sous-estimez pas la charge de travail au niveau administratif, pensez éventuellement à


faire appel à un expert-comptable pour vous décharger.

Le matériel nécessaire
Créer une imprimerie demande un investissement initial conséquent. La mauvaise nouvelle ?
Cela ne va pas aller en s’arrangeant avec l’arrivée des imprimantes 3D…

Il vous faudra notamment prévoir les investissements suivants :

 Aménagement du local et travaux de rénovation éventuels


 Achat de l'équipement professionnel ainsi que d'un véhicule pour les livraisons
 Acquisition de mobilier de bureau et de matériel informatique pour la partie
administrative
 Création d'un site internet et frais de design (création du logo et de l'image de la
marque)
 Frais liés à l'établissement de l'entreprise (création de la société, contrats, etc.)

Il généralement est préférable de miser sur un équipement professionnel moderne pour


espérer un retour sur investissement rapide. Mais vous pouvez choisir d'opter pour du
matériel d'occasion afin de réduire le montant de l'investissement initial. Faire appel à la
location financière ou au crédit-bail peut également être une solution.

Quel plan marketing pour ouvrir une imprimerie ?


Auparavant, il suffisait de s’équiper de bon matériel pour satisfaire les clients. Aujourd’hui,
la clientèle est de plus en plus exigeante aussi bien en termes de qualité que de délais. De
plus, l’ère du numérique révolutionne le marché en contraignant les entrepreneurs à s’adapter.

Ainsi, avant de vous lancer, il est primordial d’élaborer une stratégie marketing pour attirer et
fidéliser les clients. Celle-ci doit prendre en compte les tendances sur le marché, sans oublier
la rentabilité de votre affaire.

Plusieurs options s'offrent à vous, mais vous pouvez notamment envisager de mettre en place
les actions suivantes :

 Créer un site internet vitrine pour mettre en avant votre savoir faire, les services
proposés, et générer des leads
 Démarcher les entreprises de votre département par téléphone, courrier, ou email
 Faire de la publicité sur Internet (recherches liées à l'imprimerie sur Google par
exemple) ou sur votre zone d'implantation (affichage en zone industrielle, distribution
de prospectus dans les commerces, etc.)

Rédiger le business plan d'une imprimerie


L’étape du business plan est souvent redoutée par les entrepreneurs et pour cause, ce
document aura un impact considérable sur le succès de votre recherche de financement.

Un business plan est une présentation argumentée et chiffrée de votre projet de créer une
imprimerie. Rigoureux et précis, il devra notamment mettre en lumière :

 Le montage du projet : structure juridique, associés et dirigeants, emplacement, etc.


 Votre analyse du marché local
 Votre stratégie marketing : services, prix, clientèle ciblée, positionnement commercial
 Votre plan financier : compte de résultat et bilan prévisionnel, plan de financement,
seuil de rentabilité, etc.

Si vous n'avez pas l'habitude de rédiger des business plans, une bonne solution pour réaliser
cette tâche consiste à utiliser un logiciel de business plan en ligne.

Faire appel à un logiciel spécialisé présente en effet plusieurs avantages :

 Vous êtes guidé dans la rédaction par des instructions détaillées et des exemples pour
chaque partie du plan
 Vous pouvez vous inspirer de modèles de business plans déjà rédigés
 Vous réalisez facilement votre prévisionnel financier en laissant le logiciel s'occuper
pour vous des aspects comptables
 Vous obtenez un document professionnel, mise en forme, et prêt à être envoyé à votre
banquier

Si ce type de solution vous intéresse, sachez que vous pouvez essayer gratuitement notre
logiciel en vous inscrivant ici.

Trouver un financement grâce à l'aide du business plan


d'imprimerie
Votre business plan sera votre meilleur allié pour trouver des partenaires financiers, et votre
plan de financement prévisionnel un élément crucial et déterminant.

Si vous cherchez des investisseurs privés (business angels par exemple), celui-ci devra mettre
en avant un potentiel de rentabilité intéressant pour justifier la prise de risque.

Si vous recherchez un financement bancaire, il faudra démontrer un potentiel de génération


de trésorerie suffisant pour faire face à vos engagements financiers, ainsi qu'un partage du
risque équitable entre la banque et les associés. Nous vous conseillons d’avoir un apport
personnel conséquent avant de contacter les organismes de financement.
Pour en savoir plus sur les options qui s'offrent à vous, vous pouvez consulter notre guide du
financement dans lequel nous passons au crible toutes les possibilités : banques, investisseurs
en fonds propres, crédit-bail, crowdfunding…

Comment financer un projet de création


d'entreprise ?

Votre étude de marché se présente bien, mais votre business plan fait apparaitre un besoin de


financement supérieur au capital dont vous disposez ? Vous êtes à au bon endroit !
Nous avons préparé ce guide afin de vous permettre de comprendre quelles sont les
différentes alternatives à votre disposition pour financer votre projet de création d'entreprise.

De façon schématique, vous pouvez vous adresser à 4 types d'acteurs pour obtenir un
financement pour votre projet de création d'entreprise :

 Les investisseurs en fonds propres


 Les banques et les établissements de crédit
 Les plateformes de crowdfunding
 Les organismes publics

Voyons les plus en détails.

Les investisseurs en fonds propres


Les investisseurs en fonds propres prendront des parts dans votre entreprise dans le but de
réaliser un profit dans quelques années.

Ce type d'investissement n'est évidemment possible que si vous créez une société, et pas une
auto-entreprise ou une entreprise individuelle.

Faire appel à des investisseurs en fonds propres présente 3 avantages majeurs.

Le 1er avantage est que vous n'avez pas d'obligation de rembourser les fonds. Vos
investisseurs espèreront pouvoir réaliser un fort retour sur investissement en percevant des
dividendes ou en réalisant une plus value à la revente de leurs titres, mais si les choses ne se
passent pas comme prévu vous n'aurez rien à rembourser.

Le 2ème avantage est la crédibilité que cela apporte à votre projet. Les apports en
capital effectués par les investisseurs viendront renforcer les fonds propres de l'entreprise, ce
qui vous donnera une plus grande crédibilité vis à vis des banques et de vos partenaires
commerciaux.

Enfin les investisseurs peuvent également vous apporter, en plus de leur argent, leur expertise
et leur carnet d'adresses.

L'investissement en fonds propres a néanmoins 2 inconvénients. Le 1er est qu'en contrepartie


de cet investissement, vous devrez céder une partie du contrôle de votre entreprise aux
investisseurs. Le 2ème est que les fonds propres sont la forme de capital qui coûte le plus
cher à l'entreprise sur le long terme (nécessité d'offrir un retour sur investissement attractif
pour attirer des investisseurs).

Vous pouvez solliciter un investissement en fonds propres auprès de différents types


d'investisseurs.

Vous pouvez tout d'abord approcher vos associés pour leur proposer d'avancer de l'argent à
l'entreprise sur un compte courant d'associés en plus de leur contribution au capital de départ
de l'entreprise.
Vous pouvez également vous tourner vers vos proches afin de solliciter un investissement
en love money.

Enfin, vous pouvez approcher des investisseurs professionnels : business angels ou fonds
spécialisés en fonction du secteur et du niveau d'avancement de votre projet.

Les banques et les établissements de crédit


Vous pouvez faire appel aux banques et établissements de crédit spécialisés pour financer une
partie des actifs de l'entreprise.

Pour faire simple, il vous faut 3 choses pour que votre projet soit finançable par les banques :

1. démontrer que votre projet est crédible : existence d'un marché, équipe de direction
connaissant le secteur, etc.
2. des actifs à financer : les banques ne prêtent aux petites entreprises que sur la base des
actifs ou des flux de trésorerie historiques
3. un apport en fonds propres permettant une répartition équitable des risques financiers
entre la banque et les porteurs de projet

Le principal avantage du financement bancaire est que son coût est relativement faible en
comparaison des fonds propres. Le principal inconvénient est que vous devrez vous
conformer aux échéanciers de paiement des intérêts et de remboursement du principal.

Il existe ici un grand nombre de produits spécialisés à votre disposition : du découvert à


l'emprunt en passant par le crédit bail. Nous avons regroupé la présentation du
fonctionnement et du coût de ces produits dans les 2 guides suivants :

 le financement des investissements


 le financement du cycle d'exploitation

Les plateformes de crowdfunding


Les plateformes de crowdfunding vous permettent de recueillir des dons, des prêts, ou des
investissements auprès d'un large groupe de personnes.

L'idée dérrière ce concept est qu'il est parfois plus facile de trouver 1 000 personnes pouvant
contribuer 1€ au financement du projet qu'une personne pouvant contribuer 1 000€ à elle
seule.

Vous pouvez trouver plus d'information sur le fonctionnement et les acteurs du financement
participatif dans notre guide du crowdfunding.

Les organismes publics


Le dernier type d'acteurs auprès desquels vous pouvez solliciter une aide financière pour
financer votre projet de création d'entreprise sont les organismes publics.
On retrouve dans cette catégorie les aides accordées par pôle emploi, les financements
proposées par BPI France, et certaines subventions proposées par l'Etat et la commission
Européenne.

Les financements publics n'ont pas encore été trop abordés sur notre blog. Nous rajouterons
prochainement des articles sur ce sujet, mais en attendant vous pouvez trouver plus
d'information sur le site du Service Public.

Voilà, nous espérons que ce guide du financement de projet de création d'entreprise vous a
été utile. N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à nous faire part de vos
réactions dans les commentaires.