Vous êtes sur la page 1sur 6

Rapport Projet Entrepreneuriat Social.

I. Présentation du projet :
1. Choix du projet :

Etant donné qu’il s’agit projet d’Entrepreneuriat Social, le groupe a choisi de se focaliser sur l’aspect
d’une « formation techniques pour ensuite entreprendre », c’est-à-dire enseigner les techniques
d’une discipline précise à des personnes afin que celles-ci les utilisent dans une entreprise future.

Le choix du sujet de la formation s’est porté sur l’artisanat Malgache, plus précisément
l’apprentissage de la confection et la création d’articles tel que des pochettes, des sacs fait à base de
raphia. Plusieurs raisons expliquent ce choix, comme le fait que le marché de l’artisanat à
Madagascar est un marché très vaste et donc facilement pénétrable, aussi la matière première
principale est disponible et abordable, la formation en artisanat est facile et accessible à tout le
monde, enfin le groupe a exprimé le désir de contribuer à la promotion et l’essor de l’artisanat
Malgache.

Cependant il existe une multitude de façon de manier le raphia, le groupe en a choisi juste une qui
est le « CROCHET ».

2. Le choix de la cible.

Le groupe était particulièrement sensible aux individus se trouvant dans une situation de grande
précarité, ayant perdu tout moyen de subsistance suite au dernier confinement. La formation sera
dans le but d’’accompagner ces dites personnes dans leur réinsertion professionnelle et sociale.

L’ONG Manda, sise à Tsiadana, Antananarivo est une organisation qui recueille des enfants de rue
leur offre un toit, un repas et une opportunité de se scolariser. Elle avait déjà travaillé avec des
étudiants de l’INSCAE en 2019, et à accepter de contacter pour le projet, des personnes ayant la
volonté de suivre la formation. Ce sont donc 15 parents des enfants pris en charge par l’ONG.

3. Le choix du formateur :

Pour une réelle crédibilité, et une assurance que la formation soit sérieuse et dispensée par de vrai
professionnels, le groupe a choisi de conclure un contrat avec le CENAM.

Créer en 1978, le CENAM est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial, dont la
mission principale est de participer au développement rural et urbain, le développement intégré du
secteur artisanal, aussi de promouvoir le secteur artisanal, de donner une assistance technique aux
artisans et de contribuer à la création d’emplois dans le secteur.
II. Organisation du projet :

L’organisation du travail est un élément clé pour la réussite du projet. L’élaboration du projet et la
planification des tâches ont été faites ensemble, lors des réunions des membres du groupe sans qu’il
n’ait encore distribution des responsabilités de chacun. Ce n’est qu’à la réalisation du projet que les
différentes responsabilités ont été réparties.

Chef de projet
Mlle Tsarany

Résponsable
Résponsable
Organisation et
Communication
suivie
Mlle Tsiafoy
Mlle riantsoa

Résponsable Résponsable
Logistique et Cantine Trésorerie
Mlle Tahina M. Fréderic

III. Demande de sponsoring.

Pour ce qui est de la demande de sponsoring, ils ont décidé de cibler des entreprises comme CNaps,
Filatex, Orange, Entreprises Bolloré, Ucodis, Nexta, Miarala.com de grandes et moyennes entreprises
vu que le projet est assez ambitieux. Aucune de ces entreprises n’a pas donné suite à la demande,
sauf la CNaPS qui a émis un avis favorable pour un don correspondant à la somme totale du devis
elaborer pour le projet.

Cependant, jusqu’à aujourd’hui (28 janvier 2021) le groupe est encore en attente de la confirmation
définitive ce don alors que le commencement du projet ne pouvais plus être repoussé, et s’est fait le
mardi 26 janvier 2021.

Le groupe a donc décidé de faire un appel à donation pour l’achat du matériel et des fournitures
nécessaires pour la formation ainsi que pour le règlement des frais de prestation du CENAM. .
L’action consistait à demander des dons à des particuliers, semblaient être en mesure de soutenir le
projet.
IV. Le déroulement du projet :
1. Prise de contact avec L’ONG:

Le groupe avait exposé le projet de formation auprès de Mme Rindra la directoire de l’ONG Manda.
C’est avec plaisir et sans objection qu’elle a accepté de collaborer et de contacter les personnes
cibles.

2. Prise de contact avec le CENAM :

Le projet de formation a ensuite exposé au CENAM, à M. Honiton qui est le chef de service de
l’Etablissement. Il a proposé au groupe la conclusion d’une convention entre les deux partis ainsi
qu’un devis comprenant le prix de toutes fournitures et matériels nécessaire pour la formation.
Après une longue période de réflexion le groupe a accepté ces propositions.

3. Demande de sponsoring et appel aux dons :

La demande de sponsoring a été la tâche la plus difficile, car elle a nécessité de très nombreux vas et
viens auprès des entreprises, des attentes interminables et de faux espoirs, aussi avec le congé de fin
d’année n’a fait que compliquer davantage la tâche.

4. Signature du contrat avec le CENAM :

Lorsqu’enfin le groupe a réuni le montant nécessaire la signature du contrat avec le CENAM s’est fait
en une seule matinée, ce qui annonçait officiellement le commencement de programme de
formation.

5. Achat du matériel et des fournitures :

Avant d’effectuer les achats, les membres du groupe ont tout d’abord fait le tour des marchés
(KOUM, Isotry, Tsaralalana, Analakely) pour voir les prix et identifiés les plus bas dans l’optique de
réduire au maximum les coûts. Lorsque cela a été fait, il a procédé aux achats.

6. Début de la formation et médiatisation.

La formation a commencé officiellement le Mardi 26 janvier 2021 à l’ONG Manda à Tsiadana. Une
ouverture officielle a été faite et étaient présents le personnel au sein de l’ONG, les représentants du
CENAM dont La formatrice et M. Honiton, et tous les membres du groupe MIRAY.

Le groupe a choisi la chaîne KOLO TV pour la médiatisation l’ouverture de la formation.

La formation durera 10 jours, samedi inclus, du mardi 25 janvier 2021 au vendredi 5 février 2021.
CIRCULA DE LA FORMATION EN CROCHET :

Objectifs :

Permettre aux apprenants de :

- Acquérir les différentes techniques en crochet


- Diversifier les produits
- Développer le savoir et le savoir-faire dans la spécialité

Durée : 10 jours

Cible :

- Débutants ou avancés
- Sexe : sans distinction
- Niveau : classe de 7 ème

Programme :

1. - Technique de crochet :
- Etude d’un échantillon
- Etude d’un dessin
- Etude de diminution et d’augmentation
2. – Broderie sur crochet :
- Etude des différents points de base
- Etude de point plat
- Etude de point nuancé
- Etude de point bouclette
3. –Confection des accessoires en crochet

Méthodes Pédagogiques :

Cours théoriques et pratiques suivis de débats et d’échanges d’expériences.

METHODOLOGIE PEDAGOGIQUE

D’une part, pour le transfert de compétences par la formatrice et

D’autre part par les jeunes apprenants, pour l’acquisition des savoirs et connaissances THEORIQUES
et PRATIQUES

La méthode active « FORM ‘ACTIVE » sera matérialisée par :

- L’écoute de la formatrice et des autres formés


- La prise de parole à l’occasion d’une phase d’échanges d’idées : facilitation des
séances de réflexions.
- La participation active à des travaux d’échanges intégrant la pratique et
l’expérience : Facilitation des séances d’échanges
- L’apprentissage des techniques par des exercices d’application du processus de la
vannerie, sous l’encadrement de la formatrice.
- L’assurance à une amélioration progressive de la capacité des apprenants en cours
de formation

Ainsi, l’utilisation de la méthode participative et de découvertes sera de prime à cette occasion.

Durant la formation et pendant les phases de suivi de la formation, la formatrice veillera à


l’application de l’approche différenciée par rapport aux conseils donnés.

La langue à appliquer sera le malagasy. Toutefois, des termes techniques en français ou autres
seront expliqués et /ou traduits.

Une attestation sera délivrée à la fin de la formation après évaluation finale de la formation.

V. Elaboration du budget :

Le budget final a été élaboré suivant le devis communiqué par le CENAM additionné au le devis des
salaires et de la restauration des apprenants effectué par le groupe.

Au final, le montant nécessaire pour le projet est de Deux millions vingt-huit mille six cents Ariary.