Vous êtes sur la page 1sur 12

Chimie 9

Concentration -
Pratique
expérimentale

CUEEP/USTL - SÉVERINE CANCIANI

Février 2008
 

Table des matières

Table des matières 3

I - Présentation du matériel courant de laboratoire 5

A. La matériel.......................................................................................5
1. BECHER..............................................................................................5
2. Eprouvette graduée..............................................................................6
3. Fiole jaugée........................................................................................7
4. Erlenmeyer.........................................................................................8
5. Burette...............................................................................................9
6. Pipette.............................................................................................10

B. Utilisation de la pipette jaugée..........................................................11

C. Utilisation de la balance de précision..................................................12

II - Préparation d'une solution 13

A. Par pesée.......................................................................................13

B. Par dilution.....................................................................................14
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


3
 

Présentation du
I -

I
matériel courant de
laboratoire  
 

La matériel 5
Utilisation de la pipette jaugée 11
Utilisation de la balance de précision 12
 

 
 

A. La matériel

La tolérance d'un appareil de mesure d'un volume correspond à l'écart maximal


entre le volume indiqué et le volume réellement mesuré.
Par exemple, une fiole jaugée de 100 mL a une tolérance de +/- 0,05 mL.
Cela signifie que le volume mesuré sera compris entre 100-0,05 mL et 100 +0,05
mL.
Il existe différents types d'éléments de verrerie qui permettent de mesurer des
volumes de solutions avec des précisions différentes.
Il faut utiliser celui dont la précision est adaptée à l'usage prévu.
Si une dilution doit se faire à partir d'un volume à prélever trop faible, il convient de
procéder en deux étapes successives (double dilution) en fabriquant une solution de
concentration intermédiaire puis en diluant à nouveau cette dernière.

1. BECHER

Certains sont gradués mais de façon très approximative (10 à 20 % d'erreur !).


Ils servent à contenir le liquide, sans indication précise de volume.
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


5
Présentation du matériel courant de laboratoire

2. Eprouvette graduée

Permet de mesurer tout volume inférieur à la capacité maximale. L'erreur sur le


volume mesuré dépend de la capacité de l'éprouvette.
Par exemple, pour mesurer un volume de 40 mL il vaut mieux utiliser une
éprouvette de 50 mL (graduée au mL) qu'une éprouvette de 250 mL (graduée tous
les 2mL)
La précision étant de l'ordre du mL, l'éprouvette ne doit être utilisée que si l'on n'a
pas besoin de connaître très précisément de volume :
Exemples d'utilisation :
 mesure du volume d'un réactif introduit en large excès
 mesure du volume d'un solvant pour une recristallisation ou une extraction
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


6
Présentation du
matériel courant de laboratoire

3. Fiole jaugée

Elles sont étalonnées pour contenir un volume spécifié lorsqu'elles sont remplies
jusqu'au trait gravé sur leur col.
Pour une fiole de 50 mL de classe A, la tolérance est +/- 0,05 mL
La fiole est utilisée pour préparer un volume précis de solution par dilution ou par
dissolution d'un solide.
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


7
Présentation du matériel courant de laboratoire

4. Erlenmeyer

Certains sont gradués mais de façon très approximative (10 à 20 % d'erreur !) Ils
servent à contenir le liquide, sans indication précise de volume.
Le col étroit permet d'éviter les projections.
Ils sont préférés aux bechers lors d'un dosage si l'on n'a pas besoin d'introduire
d'électrodes dans le récipient.

CUEEP/USTL - Séverine canciani


8
Présentation du
matériel courant de laboratoire

5. Burette

Permet de connaître précisément le volume écoulé.


Pour une burette de 25 mL de classe A le volume est mesuré avec une tolérance de
+/- 0,03 mL.
On utilise une burette lors d'un dosage.
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


9
Présentation du matériel courant de laboratoire

6. Pipette

Elle permet de transférer un volume exactement connu d'un récipient à un autre.


Une pipette jaugée délivre un volume fixe, tandis qu'une pipette graduée permet de
délivrer tout volume jusqu'à la capacité maximale.
Une pipette de 10 mL de classe A a une tolérance de +/- 0,02 mL.
Une pipette de 10 mL deClasse B a une tolérance de +/- 0,04 mL
Ex : prélèvement d'un volume connu d'une solution à doser
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


10
Présentation du
matériel courant de laboratoire

B. Utilisation de la pipette jaugée

Utilisation de la pipette jaugée


Vidéo présentant l'utilisation de la pipette jaugée.
Vidéo consultable dans le dossier en ligne

CUEEP/USTL - Séverine canciani


11
Présentation du matériel courant de laboratoire

C. Utilisation de la balance de précision

Utilisation de la balance de précision


Vidéo présentant l'utilisation de la balance de précision.
 

balance.mov
 
Animation 1  :  Utilisation de la balance
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


12
 

Préparation d'une
II -

II
solution
 
 

Par pesée 13
Par dilution 14
 

 
 

A. Par pesée

Préparation d'une solution par pesée d'un composé solide


Le solide a été préalablement pesé avec une balance de précision
 soit dans un sabot de pesée
 soit dans un petit becher.
Avant d'introduire le solide dans la fiole il faut par précaution la rincer avec de l'eau
distillée.
Il faut prendre garde à bien récupérer tout le solide qui a été pesé, c'est pourquoi il
faut entraîner soigneusement tout le contenu du sabot de pesée avec de l'eau
distillée : on récupère ainsi le solide et les eaux de rinçage dans la fiole.
Si vous utilisez un becher, n'oubliez pas de verser son contenu dans la fiole en
utilisant un entonnoir. Le rinçage doit être très soigneux pour récupérer la totalité
du solide.
Dans un premier temps on ne remplit pas complètement la fiole avec de l'eau
distillée afin de pouvoir agiter efficacement jusqu'à la dissolution complète du
solide.
Attention de ne mettre en contact l'embout de la pissette ni avec la verrerie ni avec
les solutions, ceci afin de ne pas contaminer la pissette.
Avant de continuer à remplir la fiole il faut vérifier que la solution est revenue à
température ambiante car certaines dissolutions peuvent provoquer une diminution
ou une augmentation de température alors que la fiole est calibrée pour un volume
mesuré à 25°C.
On peut alors finir le remplissage avec de l'eau distillée et ajuster soigneusement le
niveau de liquide au trait de jauge.
Enfin la fiole doit être bouchée puis retournée afin d'homogénéiser la solution.
La solution ainsi préparée est stockée dans un flacon étiqueté.

Vidéo explicative
Vidéo consultable dans le dossier en ligne

CUEEP/USTL - Séverine canciani


13
Préparation d'une solution

B. Par dilution

Préparation d'une solution par dilution d'une solution de


concentration connue.
Pour fabriquer une solution diluée à partir d'une solution plus concentrée il faudra
prélever un volume connu de la solution mère à l'aide d'une pipette puis diluer dans
une fiole.
Par précaution la fiole doit être rincée au préalable avec de l'eau distillée.
On ne doit pas prélever directement dans la solution mère car on risque de la
souiller si la pipette n'est pas parfaitement propre : on introduit donc la solution
mère dans un becher à partir duquel on fera les prélèvements. Ce becher sera rincé
avec un peu de solution mère avant d'y introduire la solution à prélever. On peut
alors prélever la solution mère avec la pipette préalablement rincée avec cette
même solution.
Le contenu de la pipette est versé dans la fiole. Attention ! au cas où la solution
mère est de l'acide concentré, comme il faut éviter de verser de l'eau sur l'acide
concentré, on aura préalablement mis un fond d'eau distillée dans la fiole et on
introduira l'acide avec précaution La fiole sera remplie d'eau distillée jusqu'au bas
du col. Avant de poursuivre le remplissage il faut éventuellement attendre le retour
du mélange à température ambiante car la fiole est calibrée pour un volume
mesuré à température ambiante.
On peut alors ajuster le niveau de liquide au trait de jauge.
Enfin, la fiole doit être bouchée puis retournée afin d' homogénéiser la solution.

Vidéo explicative
Vidéo consultable dans le dossier en ligne
 

CUEEP/USTL - Séverine canciani


14

Vous aimerez peut-être aussi