Vous êtes sur la page 1sur 12

Mesurage – Premiers pas

Application : la mesure numérique de


masse

CADRE DE L’ETUDE
MESURES ET INSTRUMENTATIONS

 1 MESURE DIRECTE

1 mesurande
Chapitre 2

1 mesurage

1 résultat de mesurage

Les objectifs du chapitre :


La liste des points à travailler pour l’évaluation

2.1- Connaitre le vocabulaire d’une chaine de mesure  : mesurande – mesurage – résultat


d’une mesure – mesure directe et indirecte

2.2- Connaitre la définition des incertitudes absolue et relative

2.3- Incertitude d’un instrument de mesure : facteurs aléatoires – facteurs


systématiques

2.4- Mettre en rapport l’incertitude d’une mesure face à l’incertitude de l’instrument de


mesure

2.5- Connaitre les caractéristiques d’une balance numérique : portée maximale et minimale
– échelon réel d – échelon de vérification e – nombre d’échelon de vérification n –
classification des balances

2.6- Incertitude absolue d’une balance numérique EMT Erreur Maximale Tolérée

2.7- Facteurs systématiques à minimiser avant l’emploi d’une balance : précautions


d’emploi
LES ACTIVITES Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Activité 01 La mesure d’une température d’ébullition

 L’exercice est simple : vous disposez d’un thermomètre analogique à liquide et vous devez mesurer
la température d’une eau portée à ébullition. Consignez le résultat de votre mesure.

 BILAN : comparons nos résultats et entamons une discussion sur la manière de décrire une
mesure.

Activité 02 Le nombre Π …toute une histoire

 Le nombre (pi) est célèbre. C'est le nombre par lequel il faut multiplier le diamètre d'un cercle
pour obtenir la longueur de sa circonférence. La notation a été choisie au XVIIIème siècle, et
correspond à la première lettre du mot grec signifiant « périmètre ».
La connaissance de la valeur de a intéressé les mathématiciens depuis l'Antiquité (2000 ans av. J.-
C.). Ils ont constaté que ce n'était pas un nombre rond ... Pour trouver la valeur de , la méthode de
base consiste à construire deux polygones réguliers ayant le même nombre de côtés, en traçant le
premier à l'intérieur d'un cercle, l'autre étant tracé autour du même cercle.
Le fait de diviser les périmètres des deux polygones par le diamètre du cercle permet d'obtenir un
encadrement de la valeur du nombre , qui devient plus précis en augmentant le nombre de côtés
des polygones. Avec des hexagones [polygones à six côtés], on trouve que est compris entre 3 et
3,47.
Le savant grec Archimède (250 avant J.-C.) a ainsi utilisé des polygones de 96 côtés, et détermina
que le rapport de la circonférence d'un cercle à son diamètre a une valeur proche de 22/7 (3,1428).
La valeur de est aujourd'hui connue avec une très grande précision, grâce à ces formules et aux
ordinateurs de plus en plus perfectionnés : le nombre de décimales connues se compte en milliards -
record de septembre 1999 : plus de 206 milliards de décimales. Les mathématiciens modernes
B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 2
LES ACTIVITES Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

s'interrogent en voyant que les chiffres du nombre n'ont apparemment entre eux aucune suite
logique :
3,141 592 653 589 793 238 462 ...

 Essayer d’encadrer la valeur de pi en utilisant la méthode d’Archimède en prenant le carré comme


polygone d’encadrement (cercle = 3,0cm). Présenter votre résultat sous forme de tableaux :

Calculs :

MESURANDE
MESURAGE – MESURE Outil de mesurage
Etalonnage
Paramètres influents
 Directe Calibre utilisé
Mode opératoire

RESULTAT DU MESURAGE

MESURANDE
MESURAGE – MESURE Formule utilisée pour le
calcul
 Indirecte

RESULTAT DU MESURAGE

Encadrement de pi :

 Pour en savoir plus, retrouvez le site internet consacré au nombre pi : http://www.nombrepi.com/
B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 3
LES ACTIVITES Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Activité 3 La balance : un outil de mesurage au vocabulaire


parfois complexe

Une balance peut être caractérisée par un certain nombre de paramètres. Voici un
diaporama vous présentant les éléments caractéristiques qu’il faut sérieusement
intégrer avant d’effectuer une pesée.

Activité 4 Etude d’une balance

 Vous disposez de balance au laboratoire. Relever les informations caractéristiques et déterminer


la classe d’exactitude de cette balance.

Référence de la balance :

Portée maximale

Portée minimale

d = Echelon réel

e = Echelon de vérification

n = nombre d’échelon de vérification

Classe d’exactitude :

 Repérez dans le diaporama présenté dans l’activité 3, les sources d’erreurs systématiques sur
l’emploi d’une balance.

 Reprécisez ce que représente l’EMT (erreur maximale tolérée) d’une balance :

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 4


LES ACTIVITES Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

 Déterminer l’EMT de la balance en fonction de la masse pesée

Activité 5 Erreurs systématique et aléatoire

Le fichier excel « Activité05_Incertitudes systématique aléatoire.xls  » vous propose de


comprendre à partir de 16 tirs de carabine dans une cible la différence entre incertitude aléatoire
et incertitude systématique.
Représenter les cas demandés à l’aide de tirs sur les cibles suivantes :

Erreur systématique forte Erreur systématique faible Erreur systématique faible


Erreur aléatoire faible Erreur aléatoire forte Erreur aléatoire faible

Activité 6 Rédaction de documents à l’usage de l’utilisateur


de la balance

Rédigez avec un traitement de texte un document de synthèse d’une page maximum présentant :
- les caractéristiques de la balance ;
- la classe de la balance ;
- les précautions d’usage avant d’effectuer une pesée ;
- l’EMT.

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 5


COURS Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

1- Chaine de mesure / Vocabulaire


La métrologie est la science des mesurages et ses applications (Vocabulaire International de
Métrologie VIM). C’est donc une affaire sérieuse…
A chaque fois que vous effectuez une mesure, il faut identifiez très clairement les termes du
schéma suivant :

MESURANDE
Grandeur particulière soumise au mesurage.
La spécification complète comporte 3
éléments :
- Que mesure-t-on ?
- Sur qui porte la mesure ?
- Dans quel système ? Outil de mesurage

Etalonnage de l’outil
de mesurage
MESURAGE - MESURE
Processus consistant à obtenir
expérimentalement une ou plusieurs Paramètres
valeurs que l’on peut raisonnablement influents
attribuer à une grandeur

Calibre utilisé

RESULTAT DU MESURAGE Mode opératoire d’utilisation


Ensemble de valeurs attribuées à un mesurande.
de l’outil de mesurage
- Présentation du domaine de résultats ;
- Bien spécifiez les unités.
Le chapitre 3 abordera la manière de présenter un
résultat de mesure.

Exemple : activité 1.
Toute mesure doit comporter ce tableau préalable. Le voici appliqué à la mesure d’une température :
MESURANDE La température d’ébullition de l’eau de ville placée dans le bécher
Que mesure-t-on ? la température d’ébullition
Sur qui porte la mesure ? l’eau de ville
Dans quel système ? celle placée dans le bécher
MESURAGE - MESURE Outil de mesurage Thermomètre analogique à liquide
Etalonnage Non étalonné lors de la mesure
Paramètres influents Pression atmosphérique
Altitude Saint Chély d’Apcher = 1000m
Calibre utilisé 1 graduation = 1°C
Mode opératoire 1- Plonger le thermomètre jusqu’au trait ;
2- Lire en plaçant son regard en face…etc
RESULTAT DU MESURAGE Nous ne savons pas encore clairement comment exprimé le résultat
d’une mesure…cela viendra (chapitre 3)

Conséquence :

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 6


COURS Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Effectuer une mesure, c’est connaitre son outil de mesure. Les outils de mesure sont bien souvent
très chers, alors « ne donnons pas de la confiture à des cochons », et intéressons nous à leur
technologie.

2- Mesure directe - Mesure indirecte


Une mesure peut être qualifiée de directe si un objet est comparé avec un instrument de mesure
étalonné.
La mesure est indirecte, si on évolue la grandeur de quelque chose à partir d’une ou plusieurs
mesures directes.

Exemple : la surface d’une table est une mesure indirecte si elle est obtenue à partir de deux
mesures directes de longueur et de largeur (S=Lxl).
De même, une masse volumique est une mesure indirecte si elle est obtenue à partir de deux mesures
directes de masse et de volume (=m/V).

Conséquence : s’il s’agit d’une mesure indirecte, il faut adapter le tableau de mesurage comme suit :
MESURANDE
MESURAGE – MESURE Formule utilisée pour le
calcul
 indirecte Terme 1
Terme 2
Terme 3
Etc…
RESULTAT DU MESURAGE

3- Caractère illusoire d’une mesure


Dans la chaine de mesure du paragraphe précédent, le résultat de la mesure ne sera jamais une
valeur exacte. Elle se rapprochera d’autant plus de la vérité :
- que la technologie de l’instrument de mesure est fine ;
- que l’instrument de mesure soit correctement étalonné ;
- que le mode opératoire de l’opérateur soit non entaché d’erreurs systématiques ;
- que l’opérateur est adroit.

Ainsi, un expérimentateur ne détermine pas une « vraie » valeur, mais plutôt un domaine à l’intérieur
duquel la « vraie » valeur (jamais accessible) doit se trouver.

Application : activité 2 = le nombre Π.

4- Incertitude absolue

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 7


COURS Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Nous venons de le voir. Atteindre la valeur vraie d’une grandeur physique ou chimique par la mesure
est impossible.
Un résultat expérimental dont le domaine des valeurs probables se situe entre x max et xmin peut
s’écrire  x +/- Δx, où x est la meilleure estimation et Δx est l’incertitude absolue.

xmin ≤ mesure de x ≤ xmax

x +/- Δx

meilleure estimation incertitude absolue (IA)

Application : activité 2 = le nombre Π


Le résultat de l’encadrement de Π est : 2,8 ≤ Π ≤ 4
x = (2,8+4)/2 = 3,4 et Δx = (4-2,8)/2 = 0,6
Le résultat de la mesure de Π = 3,4 +/- 0,6

5- Incertitude relative
L’incertitude absolue est une façon de représenter l’évaluation de l’incertitude sur une mesure.
Toutefois, si l’on veut connaitre le niveau de précision d’une mesure, il faut utiliser l’incertitude
relative :
xmin ≤ mesure de x ≤ xmax

x +/- Δx
alors

incertitude relative (IR) =

L’incertitude relative nous renseigne mieux sur la précision d’une mesure que l’incertitude absolue.
Plus l’incertitude relative est petite, plus la précision de la mesure est grande.

Exemple : 100 +/- 2 (IR=2%) est 5 fois plus précise que 10 +/- 1 (IR=10%)…et pourtant regarder les
IA.

6- Incertitude d’un instrument de mesure


Il est important de comprendre la différence entre la précision d’une mesure et la précision de
l’instrument. La précision d’une mesure dépend toujours de la précision de l’instrument utilisé pour
l’obtenir.

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 8


COURS Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Les deux concepts d’incertitude absolue et relative peuvent être appliqués à l’instrument avec lequel
on effectue la mesure. Généralement, le fabriquant d’un instrument de mesure se doit de fournir les
indications sur ces incertitudes. Généralement, les incertitudes comportent deux types de facteurs :

- ceux qui ne varient pas une fois fixés : ils sont systématiques ;
- ceux qui varient de façon aléatoire.

IAinstrument = IAaléatoire + IAsystématique

Application : activité 5 = 16 tirs de carabine dans une cible.

Conséquence : on minimise l’incertitude absolue d’un instrument en minimisant la part des erreurs
systématiques. Pour ceci, il faut :
- conditionner l’instrument au préalable correctement (précautions d’utilisation) ;
- utiliser correctement l’instrument (gestes d’utilisation corrects).

Application : activité 3 et 4 appliquée à l’utilisation d’une balance

Plusieurs cas peuvent se présenter à vous :

 Le concepteur vous fournit l’IA de l’instrument (exemple EMT de la balance)….pas d’ambigüité.

 Sans documentation, instrument numérique à affichage stable : IAinstrument = 1 unité sur le chiffre le
moins significatif.

L’affichage indique : 12,7 alors IAinstrument = 0,1


x = 12,7+/- 0,1

 Sans documentation, instrument analogique à simple échelle graduée….Voir chap. 3, 4, 5 (mesure de


longueur, mesure de volume).

7- Incertitude d’une mesure


Nous venons de voir l’incertitude engendrée par l’instrument de mesure dans le résultat de la
mesure. Il arrive dans certains cas que l’incertitude absolue ne dépende que de la précision de
l’instrument de mesure, auquel cas : IAmesure = IAinstrument

Mais, dans la majorité des cas, l’IA de la mesure dépend d’autres facteurs qui contribuent à
l’augmenter. On arrive alors à :

IAmesure = IAinstrument + IAautres facteurs

Application : mesure d’une masse avec une balance

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 9


COURS Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

IAmesure = IAinstrument + IAautres facteurs

EMT
- Pression atmosphérique
- Aléatoire
- Température de la pièce
- Systématique à minimiser = les
- Humidité de la pièce
bonnes conditions d’emploi

Application : mesure numérique d’une valeur – L’affichage est instable


Si l’on observe un phénomène non constant où d’autres facteurs extérieurs telle que la température
rendent l’affichage numérique de l’instrument instable.
IAmesure = IAinstrument + IAautres facteurs
L’IAautres facteurs entraine les fluctuations observées.

Par exemple, si la lecture d’un voltmètre varie entre 1,02 et 1,08mV.

IAinstrument = 1 division sur le chiffre le moins significatif = 0,01mV

IAautres facteurs = (1,08-1,02)/2 = 0,03mV ( )

IAmesure = 0,01 + 0,03 = 0,04mV

Meilleure estimation = (1,08+1,02)/2 = 1,05mV ( )

La mesure peut alors s’écrire : ddp = (1,05 +/- 0,04) mV

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 10


EXERCICES Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Exercice n °1 – Chaine de mesure


La mesure du diamètre d’une bille d’un roulement s’effectue à l’aide d’un pied à coulisse. Les
indications portées sur la boite de l’instrument sont : PIED A COULISSE – CHROME – MAT. 1/50’’
Le diamètre de la bille après mesure est compris entre : 1,356 cm et 1.358 cm
1- Que signifie l’indication 1/50’’ ?
2- Donner sous forme de tableau le résultat de votre mesurage.

Exercice n °2 – Incertitude absolue


Une mesure de g (accélération de la pesanteur) est réalisée. Le domaine des valeurs probables est
compris entre 9,8 m/s² et 10,0 m/s².
1- Donner la meilleure estimation de g.
2- Donner l’incertitude absolue sur la mesure de g.
3- Présenter le résultat de votre mesure de g.

Exercice n °3 – Incertitude relative


On mesure la masse d’un objet avec deux balances différentes et on obtient :
m = (5,012 +/- 0,002) g et m = (5,0 +/- 0,1) g
1- Calculer l’incertitude relative pour chaque mesure.
2- Donner sa valeur en pourcentage.

Exercice n °4 – Mettre en rapport l’incertitude d’une mesure et celle d’un instrument


Voici la figure géométrique suivante :

On se propose d’effectuer une mesure du côté A qui est pour le moins irrégulier ! Votre instrument
de mesure est votre double décimètre (1 div = 1 mm).
1- Donner le résultat de mesure pour la valeur minimum de A.
2- Donner le résultat de mesure pour la valeur maximum de A.
3- Donner un encadrement pour la mesure de A.
4- Calculer la meilleure estimation de A et l’incertitude absolue sur sa mesure.
5- Décomposer l’incertitude absolue en l’incertitude absolue de l’instrument et celle du bord
irrégulier de l’objet. Que valent-elles ?

Exercice n °5 – Vocabulaire sur la mesure de masse par IPFNA


Une centrale à béton (CAB) possède une bascule à ciment de capacité 375 kg, dont l’échelon de
vérification défini par le constructeur est e = 0,5 kg.
1- Déterminer la classe d’exactitude de cette bascule.
2- Déterminer l’erreur maximale tolérée (EMT) pour la bascule en service.
3- Dessiner le tunnel des EMT pour la bascule en service (EMT=f(charge en échelon)).

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 11


EXERCICES Mesures et Instrumentation
Chapitre 2 – PRESENTATION DES RESULTATS NUMERIQUES

Exercice n °6 – Vocabulaire sur la mesure de masse par IPFNA


Après une discussion téléphonique avec votre fournisseur de balance sur un de vos modèles (Toledo
EL202) dont vous avez égaré la notice, voici le document qu’il vous envoie par mail :

Caractéristiques des Balances


électroniques
Modèle Cl. Max Cap. Besoin Min d k e
EL202 II 220 g 3 1% 3 g 0,01 g 1 0,01 g

1- Vérifier la classe d’exactitude annoncée.


2- L’échelon de vérification e annoncé est correct ?
3- Construisez le tunnel des EMT de ce modèle.

B. TETAZ – Lycée Polyvalent Théophile Roussel 12

Vous aimerez peut-être aussi