Vous êtes sur la page 1sur 25

-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM 

:Yahi ABK (Saida)

Niveau : 3 AM

Projet  : 02
Réaliser un recueil de récits
historiques portant sur l’Histoire et
le Patrimoine de notre pays

Séquence 02
Décrire un patrimoine et l’insérer
dans un récit.
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Niveau : 3AM Durée  : 1heure
Projet 2:Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
Séquence 2  : Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.
Activité : Compréhension de l’oral
Support  : fichier MP3 ou texte transcrit
Matériel didactique: manuel scolaire pages 93-94 + Cahier de l’apprenant - Fichier audiovisuel / 02m : 15s
Titre  : Le printemps à Bordj Bou Arreridj You Tub : https://www.youtube.com/watch?v=tElxRP2JQyc
Compétence terminale : Comprendre à l’oral des récits de faits réels en tenant compte des
contraintes de la situation de communication.
- Objectif général: Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit
Objectifs d’apprentissage:
- Faire écouter comprendre une légende d’une tradition..
- Identifier les paramètres de la situation de communication.
-Construire du sens à partir d’un support vu et écouté.
-Découvrir l’histoire d’un patrimoine.
Déroulement de la séance
Document à exploiter
Texte transcrit  : : Le printemps à Bordj Bou Arréridj
- Le printemps à Bordj Bou Arreridj revêt une importance singulière. Chaque année, la population organise
une manifestation appelée localement « Shaw errabie » dédiée justement à l’arrivée du printemps.
Premier signe annonciateur de cette fête, la préparation de quelques plats traditionnels qui vont achalander
une série de coutumes locales, cette tradition culinaire se décline par lembardja dite aussi el abradj.
Cette manifestation locale profondément ancrée puise ses racines des antiques traditions et coutumes que se
perpétue la famille bordjie.
Depuis toujours, tous les membres de la famille ont pris l’habitude d’aller dans les vastes espaces de verdure
chargés de divers plats et sucreries préparés spécialement pour célébrer cet événement.
Cette festivité se déroule durant les trois premiers vendredis du mois de mars.
En ce jour exceptionnel, les jeunes enfants sont particulièrement mis à l’honneur. De nombreux espaces
d’expression sont mis à leur disposition ; certains laissent libre cours à leur imagination qui s’exprime à
l’aide de pinceaux, peut-être de futurs prodiges alors que d’autres étalent leur agilité et leur joie en
esquissant des pas de danse sous
les airs de la zorna C’est ainsi que se décline le printemps à Bordj Bou Arréridj. Tout est réjouissance et
enthousiasme.
La joie et l’allégresse se dessinent sur tous les visages. Ces instants représentent une opportunité de
rencontres et de retrouvailles et également l’occasion d’apprécier et d’admirer la beauté d’une terre
généreuse et riche.
Source : Reportage Canal Algérie (guide de l’enseignant)

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Phase de pré-écoute :
-observation de l’illustration : page 93
C'est aujourd'hui le premier jour du printemps. Maman va nous préparer des « bradj», de la galette
fourrée à la pate de dattes, pour fêter cet événement.
-Chez nous, les femmes et les enfants sortent dans les champs cueillir toutes sortes de fleurs et de
Plantes
-Et vous, comment fêtez-vous le printemps dans votre région ? Expression libre
Phase d’écoute :
J’écoute et je comprends un document sonore.
- Le printemps à Bordj Bou Arréridj
Consigne d’écoute :
-Lis attentivement les questions de ton manuel avant chaque écoute :
Première écoute :
1-Que représente ce document ? Expression libre
2-Quelle est la source de ce document ? Canal Algérie
3- cache la bonne réponse.
-De quel événement s'agit-il ?
- La fête de Yennayer -La fête du printemps
- La fête de l'Aïd - La fête de l'Achoura
-Il s’agit de la Fête du printemps.
4-Cet événement se déroule à :
-Bordj Badji Mokhtar -Bordj Menaiel
-Bordj Bou Arreridj - Bordj El Kiffan
- Cet événement se déroule à Bordj Bou Arreridj.
5- Dans ce document, le premier signe annonciateur de cette fête est :
- Les premières lueurs du soleil
- La préparation d'un plat traditionnel
- Les promenades dans la nature
-Le premier signe annonciateur du printemps est la préparation d’un plat traditionnel.
Deuxième écoute :
1-comment nomme-t-on la fête du printemps dans cette région d’Algérie ?
-La Fête du printemps s’appelle dans cette région « Shaw errabie ».
2-Réponds par vrai ou faux.
1- La fête est réservée uniquement aux adultes. Faux
-Tous les membres de la famille se rendent dans les vastes espaces de verdure.
2- La fête est célébrée le premier vendredi du mois de mars. Faux
- Elle est célébrée « durant les trois premiers vendredis du mois de mars.
3- La Fête du printemps est une fête traditionnelle. Vrai
-Cette manifestation locale puise ses racines des traditions et coutumes que se perpétue la famille
bordjie.
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Troisième écoute :
1-Pour quelles raisons la population de Bordj Bou Arreridj attend-t-elle avec impatience la Fête du
printemps ?
-La population de Bordj Bou Arreridj attend avec impatience la Fête du printemps car ces instants
représentent une opportunité de rencontres et de retrouvailles et également l’occasion d’apprécier et
d’admirer cette terre généreuse et riche.
2-Quels mots ou expressions traduisent la joie des habitants de bordj?
- Les mots et les expressions qui traduisent la joie des habitants de bordj sont : réjouissance,
enthousiasme, joie, allégresse, danse…
-Après l’écoute  :
Phase de Récapitulation : (Synthèse)
-Après avoir vu et écouté la vidéo, propose un autre titre qui lui convient et raconte brièvement avec
tes propres mots comment se déroule la fête du printemps à Bordj Bou Arreridj. Réponses libres.

Phase d’Évaluation  :
- Complète ce paragraphe avec les mots suivants :
-retrouvailles - riche - Chaw Errabie - patrimoine - printemps - vendredis - mars - Bordj Bou
Arreridj - rencontre

Dans cette vidéo le reporteur présente un ………..….. Célébré par la population de


……………..qui attend avec impatience cette fête appelée ………………dédiée justement à
l’arrivée te du……….. Cette festivité se déroule durant les trois premiers ……………du mois
de………. Ces jours de fête représentent une opportunité de …………..et de ……………..et
également l’occasion d’apprécier et d’admirer la beauté d’une terre généreuse et ………..

Dans cette vidéo le reporteur présente un patrimoine algérien célébré par la population de Bordj
Bou Arreridj qui attend avec impatience cette fête appelée Chaw Errabie dédiée justement à
l’arrivée te du printemps .Cette festivité se déroule durant les trois premiers vendredis du mois de
mars. Ces jours de fête représentent une opportunité de rencontre et de retrouvailles et également
l’occasion d’apprécier et d’admirer la beauté d’une terre généreuse et riche

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Niveau : 3AM Durée  : 1heure
Projet 2: Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
Séquence 2  : Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.
Activité : Expression orale
Matériel didactique: manuel scolaire pages 95 + Cahier de l’apprenant - tableau
Compétence terminale : Produire à l’oral des récits de faits réels en tenant compte des contraintes
de la situation de communication.
Objectifs d’apprentissage:
- Libérer l’expression de l’apprenant.
- Identifier le thème et produire un récit cohérent et compréhensible à partir d’un support imagé.
- Communiquer de façon intelligible, claire, précise et appropriée.
- Produire à l’oral un récit relatant une tradition culinaire.

Déroulement de la séance
1)-Eveil de l’intérêt  : rappel de l’intitulé du deuxième projet et de la deuxième séquence
- Phase d’observation  :
2)- Arrêt sur image : Parlons-en ! Page 95
4)-Expression dirigée :
-Questions  :
1  -  Que représente ce document : - une photo ? - une caricature ? - un tableau ?
-Ce document représente un tableau.
2  -  Qui en est l’auteur ?
-Ce tableau est l’œuvre de l’artiste-peintre Farid Benyaa.
3- Quels sont les personnages en présence ?
- Une mère et sa petite fille sont présentées dans cette toile
  -  Où sont-ils ?
-Elles se trouvent à la maison, dans la cuisine.
5Observe le décor et la légende accompagnant l’image: dans quel quartier d’Alger se passe la  scène ? 
-La scène se passe à la Casbah d’Alger.
6  -  Où est assise la femme ? Que fait-elle ?
-La femme est assise par terre ; elle roule le couscous
7  -  Cite les objets qui l’entourent.
-Il y a la gas’aâ, un grand plat en bois, le couscoussier (une marmite en terre), le brasero ou
kanoun, une assiette creuse en terre cuite et un verre d’eau : ce sont des ustensiles indispensables à
la préparation de ce plat (le couscous).
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
8  -  Que représente ce plat dans la culture algérienne ?
-Dans la culture algérienne, c’est le plat traditionnel par excellence.
9  -  A ton avis, pourquoi la petite fille est-elle à côté de sa mère ?
-La petite fille apprend les gestes rituels de sa mère pour perpétuer cette tradition culinaire.

3)- Expression libre :


II/ Phase de synthèse orale  :
Construisons à I ‘oral un récit relatant une tradition culinaire,
-l'aide de l'illustration, de la source et de la boite a outils suivante, produis, étape par étape, un récit
pour raconter le déroulement de la préparation du couscous.
- Précise les circonstances: le lieu, le moment
- Cite les personnages
- Raconte les étapes de la préparation de ce plat traditionnel.
-Exprime ton sentiment en invitant à préserver ce patrimoine culinaire.
Qui? Quoi? Comment? Pourquoi?
- la mère -préparer le Couscous - en chantant -pour le diner
dans les fêtes
Assise -Un plat traditionnel national ambiance de fête
par terre la semoule - pour les invites
- rouler – arroser - tamiser - pour apprendre
-sur une - l’eau - le sel et perpétuer la
- faire cuire a la vapeur
- la gas'ad : grand plat en bois tradition
peau de - imbiber d'eau
- le tamis
mouton - ajouter le sel, enduire d'huile
- le couscoussier - répéter la cuisson a la vapeur
-la fille (marmite en terre) - beurrer ou huiler avec de
- le brasero (nafakh) L’huile d'olive
regarde
- bol ou assiette
- sauce blanche ou rouge, selon
faire creuse en terre pour !'eau
les régions
- odeurs particulières
mélanger a des légumes cuits
couscous unique, le
à la vapeur/ raisins secs
meilleur
servir avec du petit lait ou lait
caille, piments

-Remarque : les apprenants travaillent à tour de rôle.

-Paragraphe donné à titre indicatif:


25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Dans une embience de fete,la mère assise par terre préparele couscous,un plattraditionel pour le
diner .à ses cotés,sa fille l’observe pour s’imprégner de ces gestes rétuels afin,qu’à son tour ,elle
puisse perpituer cette traditionculinaire.La maman roule le couscous dans un péterin en bois, en
arabe gas’aa.Et,au fur et à mmésur que la semoule sèche,elle l’imbib d’eau. Ellerépète ainsi ses
mouvements jusqu’à obtenir les fameuses graines de couscous.Sur le brasor,est posée une marmite
dans laquelle cuit la sauce de viande et de légumes blanche ou rouge selon le gout.Puis une fois le
couscous roulé,elle le passe deux fois à la vapeur,l’enduit de beurre et le sert arrosé de sauce
Ce plat succulent,qui varie d’une région à l’autrE de l’Algérie, fait partie de notre patrimoine et
nous devons le présèrver.
Phase de récapitulation  :    
-Comme la petite fille, tu assistes souvent a la préparation d'un plat traditionnel de ta région
(couscous, chakhchoukha, trida, rechta, doubara, mesfouf ...) Raconte comment se déroule la
préparation de ce plat traditionnel que tu apprécies (l’ambiance, les odeurs...). Tu peux 
commencer ainsi : Le ,la………… de ma mère est unique. …………
-Exemple de rédaction  : 1
Le couscous de ma mère est unique. Je la regarde assise parterre sur un bout de tapis, les jambes
repliées. Un tablier sur les cuisses, elle chantonne en s’affairant .J’aime ces vieux aires sortis d’un
passé lointain. Au fur et à mesure qu’elle ajoute de l’eau à la semoule, le couscous prend forme. Sur
le feu, mijote la viande et les légumes dans une sauce rouge bien épicée. De la marmite en terre
cuite émanent de bonnes odeurs. Puis, une fois le couscous roulé, maman le passe, à la vapeur une
première fois puis une deuxième après l’avoir salé, imbibé d’eau et enduit d’huile. Je la regarde
faire admirative, ses mains expertes font des mouvements circulaires et obliques que je ne
comprends pas.
En fin, la dernière étape arrive, elle beure le couscous et le sert dans un grand plat en terre cuite,
le décore de viande et de légumes et l’arrose d’une savoureuse sauce rouge épaisse dont elle est la
seule à avoir le secret. Je vous laisse, bon appétit
-Exemple de rédaction  : 2
Le couscous de ma mère est unique. Je la revois assise par terre, sur une peau de mouton, la
gas’aâ en bois entre ses jambes écartées. Elle prépare le traditionnel couscous.
Après avoir roulé le couscous, elle le met à cuire à la vapeur dans une marmite en terre. Quand
la couscoussière dégage les dernières vapeurs, elle la reverse sur le plat en bois, l’imbibe d’eau,
ajoute du sel, l’enduit d’huile et répète la cuisson à la vapeur. Pendant ce temps, ma mère
prépare une délicieuse sauce blanche aux légumes avec des morceaux de viande bien tendre. Ça
sentait si bon ! C’était comme un jour de fête ! Ce couscous sera servi au dîner avec du petit lait
ou lait caillé.
Je garde encore dans ma bouche le goût unique du délicieux couscous de ma mère.
Niveau : 3AM Durée  : 1heure
Projet 2: Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Séquence 2: Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.
Activité : Compréhension de l’écrit
Support  : manuel scolaire pages97 -98
Matériel didactique: Le manuel, cahiers des apprenants +Tableau
Titre: L’imzad
Compétence terminale  : Comprendre à l’écrit des récits de faits réels en tenant compte des
contraintes de la situation de communication.
Objectifs d’apprentissage
--Identifier les paramètres de la situation de communication.
- Lire et comprendre un récit relatant l’histoire d’un instrument de musique
- Retrouver la fonction d’un récit qui relève du réel témoignage aspect informatif ou documentaire
-Analyser, découvrir et construire du sens à partir du texte.
Déroulement de la séance
-Texte à exploiter  :

II y a longtemps, très longtemps vivait une grande poétesse. Cette princesse de la poésie s'appelait
Dassine. Quand elle jouait de l'imzad, sa muse lui disait : « Préfère à toute autre voix, préfère avec
moi la paix de l'imzad, le violon qui sait chanter. Et ne sois pas étonnée n'ait qu'une corde. As-tu
toi-même plus d'un cœur pour aimer ? ». Cet instrument faisait perdre la tête à tous les habitants de
la région. En fait, il était leur âme, leur espace.
L'imzad, qui rappelle le violon, est compose d'une demi-sphère de
calebasse recouverte d’une peau de chameau percée de deux trous. Au-
dessus de cette peau est tendue une corde unique faite de crin de cheval.
L'archet est quant à lui, constitue d'une autre corde de crin fixée sur une
baguette en bois recourbée.
Aujourd'hui, dans l'Ahaggar, le Tassili des Ajjer, l'Air ou l'Adrar des
Ifoghas, au milieu des massifs majestueux, résonne parfois le son envoûtant
de l'imzad qui accompagne des poèmes chantés. Mais seules quelques
vieilles femmes savent encore en jouer et le maintiennent en vie. Si nous ne
les aidons pas, une partie de notre patrimoine culturel disparaîtra.
C'est pour empêcher cela qu'une association vient d'être créée
Dénommée « Sauver - L’imzad», son siège se trouve à Tamanrasset. Elle a pour objectifs de faire
connaitre la culture de l'imzad, de la sauvegarder et de la développer. Ainsi cet instrument, ami de la
poésie, sera préservé pour les générations futures.
Association Sauver l'imzad, Site web : www.imzad.com.

-Muse : être irréel qui désigne (inspiration du poète)


- calebasse : grosse courge vidée et séchée

1)Mise en situation  :
a- Rappel du l’intitulé du projet 02 et de la séquence 02
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
b-Quels sont les différents genres de musique que vous connaissez ?
-Réponses libres : Malouf-Andaloux-chaabi …etc
2)- Phase d’observation et découverte  :
Présentation du texte et étude des éléments para textuels  :
-Observation globale du texte (auteur, source, illustration.)
- L’image du texte  :
a-Quel est le titre de ce texte ?
-C’est un texte sans titre
b-Qui en est l’auteur ?
-Ce texte est écrit par l’association sauver l’imzad
c- Quelle est la source de ce texte ?
- la source de ce texte est : Site web : www.imzad.com.
d-Observez bien la gravure et dites ce que vous voyez ? Expression libre
e- De combien de paragraphes se compose ce texte ?
-Il se compose de 4 paragraphes

3)- Construction d’hypothèses de sens  :


1 – En observant la source et l’illustration ce texte  parle de quoi ?
- Les hypothèses les plus plausibles seront portées sur le tableau

4-compréhension globale  :
-Lecture silencieuse :
Amener les apprenants à lire le texte silencieusement dans le but d’affirmer ou infirmer les
hypothèses du sens. (Leur demander de souligner les verbes conjugués afin de creuser dans le texte.)
5-Vérification des hypothèses : confirmation ou infirmation les hypothèses de sens.
-De quoi parle-t-on dans ce texte ?
-Dans ce texte on parle de l’imzad
-Qu’est ce qu’un Imzad ?
-L’imzad est un instrument musical.

4)- Compréhension approfondie (détaillée)  :

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
 -Exploitation du texte  :
1-Quel est l’instrument qui nous fait rappel à l’Imzad ?

 L’imzad nous rappelle le violon

2-Que fait l’auteur dans les deux premiers paragraphes ?

 L’auteur décrit l’imzad dans les deux premiers paragraphes

3-Quels sont les trois composants de l’Imzad ?

 Les trois composants de l’imzad sont :

-Une demi-sphère de calebasse-une corde unique- un archet

4-Dans quelle région de l’Algérie joue –t- on de l’Imzad ?

 On joue de l’Imzad depuis très longtemps dans l’Ahaggar, le Tassili des Ajjer, dans la wilaya
de Tamanrasset

5-Par qui est joué cet instrument « l’Imzad » ?

 Cet instrument est utilisé par les femmes

6-Qu’est ce qui accompagne la musique de l’Imzad ?

 Ce sont les poèmes chantés qui accompagnent l’imzad.


7-Par quoi est -t- il menacé ?

 il est menacé  la disparition

8- Pour préserver cet instrument, on a créé une association. Comment appelle –t- on cette
association ?

 Une association appelée (Sauver l’imzad) a été créée pour éviter la disparition de cet instrument
9-Ou se trouve le siège de cette association ?

 le siège de cette association  se trouve à Tamanrasset

10-Pourquoi faut-il préserver cet instrument ?


 il faut préserver cet instrument car il fait partie de notre patrimoine culturel.
11-Relève du texte trois mots de la même famille que « poème ».
 Les trois mots de la même famille que « poème sont : poétesse- poésie- poème.

12-Relève du texte trois mots qui appartiennent au champ lexical de « la musique ».
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
 Les mots qui appartiennent au champ lexical de « la musique  sont : violon –chant –chanter
l’imzad

13-Proposez un titre au texte.

 L’imzad en danger – sauver l’imzad …..etc.

Récapitulation  :
 Complète avec les mots suivants : « Autrefois -héritage- instrument- Demain – patrimoine-
Aujourd'hui »
 L’Imzad est un ……………. musical qui fait partie de notre ………………commun et notre
………………culturel. ……………………. Il était l’âme des habitants de toute une région,
………………… Seules quelques vieilles femmes savent encore jouer de cet instrument et
……………….. La culture de l’imzad risque de disparaître totalement.

 Correction
 L’Imzad est un instrument musical qui fait partie de notre héritage commun et notre patrimoine
culturel. Autrefois Il était l’âme des habitants de toute une région Aujourd'hui Seules quelques
vieilles femmes savent encore jouer de cet instrument et Demain La culture de l’imzad risque de
disparaître totalement.

Je retiens l’essentiel  :
-Le patrimoine est un héritage commun d’une collectivité, d’un groupe humain : c’est la
mémoire d’un peuple et de l’humanité.

Fiche d’activités  :

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
-Compréhension de l’écrit  :
-Questions  :

1-De quoi parle-t-on dans ce texte ?


2-Qu’est ce qu’un Imzad ?

3-Quel est l’instrument qui nous fait rappel à l’Imzad ?

4-Que fait l’auteur dans les deux premiers paragraphes ?

5-Quels sont les trois composants de l’Imzad ?

6-Dans quelle région de l’Algérie joue –t- on de l’Imzad ?

7-Par qui est joué cet instrument « l’Imzad » ?

8-Qu’est ce qui accompagne la musique de l’Imzad ?

9-Par quoi est -t- il menacé ?

10-Pour préserver cet instrument, on a créé une association. Comment appelle –t- on cette
association ?

11-Ou se trouve le siège de cette association ?

12-Pourquoi faut-il préserver cet instrument ?

13-Relève du texte trois mots de la même famille que « poème ».

14-Relève du texte trois mots qui appartiennent au champ


lexical de « la musique ».

15-Proposez un titre au texte.

-Récapitulation  :
Complète avec les mots suivants :« Autrefois -héritage- instrument- Demain – patrimoine-
Aujourd'hui »
L’Imzad est un ……………. musical qui fait partie de notre ………………commun et notre
………………culturel. ……………………. Il était l’âme des habitants de toute une région,
………………… Seules quelques vieilles femmes savent encore jouer de cet instrument et
……………….. La culture de l’imzad risque de disparaître totalement.

Niveau : 3AM Durée  : 1heure


Projet 2: Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Séquence 2  : Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.
Activité : Vocabulaire
Support  : texte (promenade à Tipaza) manuel scolaire pages 99 -100
Matériel didactique: Le manuel scolaire, cahiers des apprenants +Tableau
Leçon: La description d’un lieu : la localisation
Objectifs d’apprentissage  :
À la fin de la séance l’apprenant sera capable d’identifier et employer les verbes de localisation, de
mouvement et de perception

Déroulement de la leçon
1)- Mise en situation  : rappel de l’intitulé du deuxième projet et de la deuxième séquence
2)-Phase d’observation et de découverte  :
- Je lis et je repère  : exploitation du texte page 99. (Voir livre de l’apprenant)
-Lis le texte.
Texte support  :
Promenade à Tipaza
A proximité de la ville de Tipasa, face au Chenoua s’étend l’ancienne ville romaine.
Pour la visiter, il faut entrer dans un immense parc où le touriste découvrira les ruines
dispersées parmi les oliviers, les lentisques et les chênes verts.
Tout d’abord, on rencontre à droite un premier monument : l’amphithéâtre. Tout autour,
on voit encore les gradins sur lesquelles s’essayaient les spectateurs. La promenade
continue sur une large voie romaine. On peut admirer au passage un portique ouvrant sur
une grande cour dallée… La ville descend ensuite jusqu’à la mer, bordée de chaque
côté par des piliers. C’étaient les portes monumentales de splendides et vastes demeures.
L’une des plus belles est la villa des Fresques. Plus haut, s’élève le forum.
Et quelle vue magnifique, à travers les pins, sur la mer et sur le Chenoua, en sortant du
forum ! C’est un plaisir de s’engager dans les sentiers étroits sentant bon la lavande, afin de
poursuivre cette promenade qui nous donne la joie de la découverte, dans un site enchanteur.
Albert CAMUS, Noces à Tipaza

-Questions de compréhension  :
1)- Quel est le lieu décrit ? Où se trouve-t-il ?
-Dans ce texte Albert Camus décrit l’ancienne ville romaine qui se trouve proximité de la ville de
Tipaza.
2 - Quels éléments composent ce paysage ?

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
-Les éléments qui composent ce paysage sont : -l’immense parc- l’amphithéâtre la voie romaine un
portique- les vastes demeures - les gradins- - une grande cour dallée- la mer- la villa des
Fresques- les portes monumentales…
Phase d’analyse  :
1-Quels mots du 'texte te permettent de situer ces différents éléments ?
-Les mots du texte qui permettent de situer ces différents éléments sont :à proximité de –face au tout
au tour- dans- à travers –sur- de chaque coté-plus haut

2- Relève du texte les verbes qui indiquent le mouvement ?


- les verbes qui indiquent le mouvement  sont : entrer, continuer, descendre, s’élever, sortir,
s’engager, poursuivre
3- Parmi ces cinq sens (la vue, I ‘ouïe, l'odorat, le toucher. lesquels sont sollicités dans cette
description ? Relève des verbes de perception, et enrichis la liste
-Ce sont la vue et l’odorat qui sont sollicités dans cette description.
-Les verbes de perception : on voit, on peut admirer, apercevoir, deviner, découvrir, observer, gouter,
déguster, sentir humer, toucher palper… .
4-Relève les adjectifs qualificatifs qui caractérisent les éléments de la description.
-Les adjectifs qualificatifs qui caractérisent les éléments de la description sont :
Ancienne – immense - belles – magnifiques – étroites - enchanteur - verts- monumentales - vastes-
romaine – splendides – large – bordée - dallée
Phase de structuration  :
Je Retiens :

Verbes de localisation : Se trouver, se situer, se dresser, dominer….

Pour décrire un lieu Verbes de mouvement : Traverser, accéder


on emploie : Mener, longer, monter se diriger,…

Verbes de perception :
voir, admirer, écouter, toucher, humer ;
tactile, déguster, palper...etc

-Phase d’évaluation :

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Activité 01 page 100 :
Complète avec un indicateur de lieu.
- L’Algérie se trouve au nord de l’Afrique. Elle est limitée à l’est par la Tunisie, à l’ouest par le
Maroc.
- Annaba est située à proximité (près de) la mer.
- Dans les palmeraies de Tolga, on trouve les fameuses dattes Deglet Nour.
Activité 02 page 100  :
-Réorganise cette liste de verbes en fonction des cinq sens ( la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût, le
toucher). Construis une phrase personnelle avec un verbe de ton choix.
apercevoir - contempler - déguster - observer - parfumer - regarder - savourer - entendre –
gouter – humer – caresser – sentir – percevoir
La vue L’odorat L’ouïe Le goût Le toucher
- apercevoir - parfumer - entendre - déguster - caresser
- contempler - humer - percevoir - savourer
- observer - sentir - goûter
- regarder

- Activité 04 page 18  :


Exercice 03  : Complète le texte ci-après extrait de « visite d’Alger » avec les mots suivants :
(arrivons - longeons - poursuivant - rendre - remonter – atteignons)
-En poursuivant notre périple, nous arrivons au quartier de la voûte aux poissons ou Palais de Raïs
pour découvrir la ville les pieds dans l’eau et avoir accès aux vestiges d’Icosium (Alger à l’époque
romaine).
-Nous longeons le front de mer pour remonter vers la ville moderne avec ses belles avenues et ses
bâtisses d’une architecture de grande valeur. Puis nous atteignons le versant est pour nous rendre
au parc de Riad El Feth où un large espace boisé nous attend avec son quartier des artisans, ses
musées et ses boutiques.
-Consolidation :
-En employant des verbes de localisation, de mouvement et de perception, décris ton
établissement. 

Niveau : 3AM Durée  : 1heure


Projet 2: Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
Séquence 2  : Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Activité : Grammaire
Support  : texte (Le burnous, un clssique de la tradition ) manuel scolaire pages101 -102
Matériel didactique: Le manuel scolaire, cahiers des apprenants +Tableau
Leçon: Les expansions du nom.
Objectifs d’apprentissage  :
-Identifier et employer les différentes expansions du nom afin de décrire un patrimoine.
-Enrichir le groupe nominal par l’emploi des expansions du nom : complément du nom, adjectif
qualificatif et la proposition subordonnée relative

Déroulement de la leçon
1) --Mise en situation  : Rappel de la leçon précédente
2)-Phase d’observation et de découverte  :
- Je lis et je repère  : Exploitation du texte page 101
-Lis le texte.

Le burnous, un classique de la tradition

Largement porté dans de nombreuses régions d’Algérie, le burnous est synonyme de fierté et de
virilité. Il est également un symbole fort emblématique du pays.
De couleur marron dans l’Atlas saharien et blanc en Kabylie, il est confectionné avec de la laine
pure de dromadaire ou de mouton. Le burnous est, en Algérie, un habit traditionnel en laine qui a
survécu à la modernité.
L’Artisanat algérien, quand Part épouse le quotidien.
Édité par le ministère du Tourisme et de la
Culture.

-Questions de compréhension  :
1 De quoi parle-t-on dans ce paragraphe ?
-Dans ce paragraphe  on parle du burnous.
2-Que symbolise le burnous pour les algériens ?

-Il symbolise la fierté et la virilité pour les algériens 

3-Avec quelle matière le burnous est confectionné ?

-Le burnous est confectionné avec de la laine pure de dromadaire ou de mouton


4-Le burnous fait partie du patrimoine : a) Naturel -- b) culinaire - c) artisanal

4-Relève les mots ou groupes de mots qui complètent (précisent) les noms noyaux en gras dans le
texte.
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
-Les mots ou groupes de mots qui complètent les noms noyaux en gras dans le texte :
Les mots Les mots Les groupes de mots
noyaux
-régions - nombreuses - d’Algérie
-symbole -Emblématique - pays
- couleur - marron
-Atlas - saharien
laine -pure –dromadaire- moutons
habit -traditionnel -laine -Qui a survécu à la
modernité

3)- Phase d’analyse  :


1)- Supprime ces expansions.
-Que remarques-tu ?
. Quel est le rôle de ces expansions ?
-Ces expansions complètent le nom noyau, elles apportent une précision sur le nom. On peut
donc toujours les supprimer
2)- Classe ces expansions : adjectifs qualificatifs / compléments du nom / proposition subordonnée
relative.
Adjectifs qualificatifs Compléments du nom Proposition subordonnée relative
- nombreuses - - d’Algéri - du pays - qui a survécu à la modernité
emblématique - - de dromadaire
marron
- saharien - de mouton
- pure - en laine
- traditionnel

3)- Dans quel type de texte trouve-t-on de nombreuses expansions du nom ?

- Les textes descriptifs comportent de nombreuses expansions de nom.

4)-Phase de structuration  :
4)-Phase de structuration :

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Je retiens :
-Les expansions du nom sont des mots ou des groupes de mots qui enrichissent un nom appelé
(noyau) et le précisent. Il existe trois types d'expansions nominales :
- les adjectifs qualificatifs.
- le complément du nom. (ou groupe prépositionnel)
- les propositions subordonnées relatives.

Exemple  :
Complément
Le nom noyau du nom Proposition relative

Un habit traditionnel en laine qui a survécu à la modernité

Adjectif qualificatif épithète

5)- Phase d’évaluation  : (Application)


-Je m’exerce  :
-Activité n 1 page 102
Complète par un complément du nom les groupes nominaux soulignés:
1-La neige a recouvert les sommets de la montagne.

2-Les touristes sont impressionnés par la beauté de l’Algérie.

3-Ils ont réservé une table de restaurant avec vue sur mer.

4-Une statue de l’Emir orne la place d’Alger

-Activité n2 page 102  :


Remplace chaque groupe nominal complément du nom par un adjectif qualificatif.
1- Une journée de printemps
-Une journée printanière.
2-Un ciel avec des nuages
-Un ciel nuageux.

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
3-Les rayons du soleil
-Les rayons solaires.
4-L’air de la mer
- L’air marin.
5-Une saison de pluie
- Une saison pluvieuse.
6-La fraîcheur du matin
- La fraîcheur matinale.

-Activité n3page 102  :


Remplace la proposition subordonnée relative par un adjectif qualificatif.
1- Un vêtement qui n’est plus à la mode.
-Un vêtement démodé.
2- film que je préfère est La Bataille d’Alger.
-Mon film préféré est La Bataille d’Alger.
3- Une musique qui vient d’Andalousie.
-La musique andalouse.
4- Les arts qui sont fondés sur une tradition.
-Les arts traditionnels.

Niveau : 3AM Durée  : 1heure


Projet 2: Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
Séquence 2  : Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Activité : Conjugaison
Support  : texte (Lotfi à la Casbah d’Alger ) manuel scolaire pages103 -104
Matériel didactique: Le manuel scolaire, cahiers des apprenants +Tableau
Leçon: L’expression du futur.
Objectifs d’apprentissage  :
-À la fin de la séance l’apprenant sera capable de :
-Identifier la morphologie des verbes au futur simple.
-Savoir conjuguer le futur simple.
Déroulement de la leçon
1) --Mise en situation  : Rappel de la leçon précédente (Imparfait –passé simple)
2)-Phase d’observation et de découverte  :
- Je lis et je repère  : Exploitation du texte page 103

Lotfi à la Casbah d’Alger


Aujourd'hui, Lotfi va faire un voyage dans le passé. Il va visiter le plus ancien quartier
d'Alger : la Casbah. C'est son père qui lui servira de guide pour cette première virée dans
la médina.
Chemin faisant, il lui dit :
« Lotfi, sais-tu comment on appelle les habitants de la Casbah ? demande papa
Yahia en arrivant à l’entrée de la vieille ville.
- Euh.... Grand-mère me l’a dit l’autre jour mais je ne m'en souviens plus très bien. Je
crois que ce sont des Casbariens... des Casbarois.
- Mais non, tête de linotte ! Ce sont des Casbadji rectifie papa Yahia.»
D’après Meriem GUEMACHE, Lotfi à la Casbah. Casbah Editions, Alger, 2017

3)-Questions de compréhension  :
1 - De qui parle-t- on ce texte ?
-Dans ce texte on parle de Lotfi .Un jeune qui visite la Casbah avec son père.
2- connaissez –vous la Casbah (le cartier)
-La Casbah est un cartier historique inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de L’Unesco
depuis 1992…..
3- Relève dans le texte les verbes qui expriment le futur. Quel est leur infinitif ?
-Verbes au futur: va faire - va visiter - servira

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
-Leur infinitif est : faire- visiter- servir

4-Phase d’analyse  :
-Dans le texte, on a exprimé le futur de deux façons différentes. Comment le futur est-il indiqué ?
-On peut exprimer le futur de deux façons d’exprimer:
-Le futur proche : composé du verbe aller + un verbe à l’infinitif.
-Exemple  : va faire – va visiter
-Le futur simple : futur simple formé du verbe à conjuguer avec les terminaisons suivantes : ai -
as - a - ons - ez – ont
Exemple  : servira
2 –A- Quel événement est proche du moment où l’on parle ?
L’événement proche est le futur proche va faire, va visiter.

B. Quel événement est plus éloigné ?


L’événement le plus éloigné est le futur simple servira.

5)-Phase de structuration  :
Je retiens  :
-Il y a deux conjugaisons du futur.
A- Le futur proche : Pour exprimer une action qui va se dérouler dans un avenir très proche du
présent, on emploie le futur proche.
Formation : Il se forme avec le verbe allé conjugué au présent suivi d'un infinitif.
Ex.  : Le Verbe partir au futur proche : Je vais partir-Tu vas partir- Il / Elle va partir- Nous allons
partir - Vous allez partir - Ils/ Elles vont partir
B - Le futur simple  : C’est un temps qui est employé principalement pour parler d'une action à
venir.Formation : Les terminaisons sont les mêmes pour tous les verbes : ai, as, a, ons, ez, ont
Ex. : Le Verbe partir au futur simple je partirai-tu partiras-il partira-nous partirons-vous partirez-
ils partiront

6)- Phase d’évaluation  : (Application)


-Activité n1page 104  :

25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
-Parmi ces verbes au futur, il y a un intrus. Barre-le.

- Je ramasserai- je saurai – j’assurai.

- Tu nieras- tu illustras- tu graviras.


- Nous déclarons- nous repèrerons- nous respirerons.
- Vous exagérez- vous serrerez- vous verrez.
- Ils enverront- ils crieront- ils font.
-Activité n2page 104  :
-Ecris les verbes mis entre parenthèses au futur simple.

Mascara vous invite à une plongée dans les entrailles de son passé et de sa civilisation qui
remontent à plus de 200.000 ans. Vous aurez tout le loisir de visiter le site de Tighenif où ont été
découvertes les premières traces du plus vieil homme ayant vécu en Afrique du Nord. Ce circuit vous
permettra de parvenir aux ruines romaines pour marquer ensuite une escale vers les différentes
mosquées ottomanes. Chemin faisant, vous découvrirez aussi le mémorial de Sidi Kada à la Smala
de l’Emir Abdelkader. Vos pas vous guideront ensuite vers la célèbre station thermale de
Bouhanifia.

D’après Mascara, fief des émirs et des rois (wilaya de Mascara,

J’écris : Tu écris trois phrases au futur en commentant ainsi :

1-Si tu entres au jardin d’essai, tu trouveras des plantes mosaïques.

2- Si tu entres au jardin d’essai, tu découvriras la faune et la flore.

Niveau : 3AM Durée  : 1heure


Projet 2: Réaliser un recueil de récits historiques portant sur l’Histoire et le patrimoine de notre pays
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
Séquence 2  : Décrire un patrimoine et l’insérer dans un récit.
Activité : Orthographe
Support  : manuel scolaire pages105 -106
Matériel didactique: Le manuel scolaire, cahiers des apprenants +Tableau
Leçon: Les accords dans le groupe nominal.
Objectifs d’apprentissage  :
-À la fin de la séance l’apprenant sera capable de :
-savoir accorde tous les mots du groupe nominal (déterminant-nom et adjectif)
- comprendre comment marquer les accordes genre et en nombre et savoir l’appliquer.
Déroulement de la leçon
) --Mise en situation  : Rappel de la leçon précédente les expansions du nom.
- Je lis et je repère  : Exploitation du texte page 105
Ghardaïa et la vallée du Mzab possèdent un riche artisanat traditionnel.
Parmi les activités artisanales essentielles à la vie citadine et agricole de la région, les
Mozabites excellent surtout dans la production du tapis. Cette tradition artisanale
demeure l’un des meilleurs moyens d'expression artistique de la vie féminine dans la
région.
La vallée du Mzab a été inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982.
Ghardaïa Tourisme.net © 2018

2)-Phase d’observation et de découverte  :


1 -De quoi est connue la vallée du Mzab ?
-La vallée du Mzab est connue par son riche artisanat traditionnel.

2 -Repère dans l’énoncé ci-dessus les adjectifs qualificatifs qui précisent les noms en gras.

Les nom Les adjectifs qualificatifs


3)- Phase d’analyse  :
artisanat Riche - traditionnel
1)- Indique le gendre et le
nombre de activités Artisanales - essentielles chaque nom
précisé.
vie citadine - agricole
Les nom Genre et nombre
tradition artisanale
artisanat Masculin singulier
moyens expression meilleurs - artistique
activités Féminin pluriel
vie féminine
vie Féminin singulier
Patrimoine mondial
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
tradition Féminin singulier

moyens expression Masculin pluriel

vie Féminin singulier

Patrimoine Masculin singulier

2)- Explique les règles d'accord de l'adjectif.


- L’adjectif qualificatif s’accorde en genre (féminin - masculin) et en nombre (singulier- pluriel)
avec le nom qu’il complète.
3)- Quelle remarque peux-tu faire sur les déterminants qui accompagnent le nom?
-Même les déterminants s’accordent également en (féminin - masculin) genre et en nombre
(singulier- pluriel) avec le nom qu’ils complètent
4)-Phase de structuration  : -Je retiens :

C'est le nom noyau qui régit la majorité des accords dans le groupe nominal.
1. Il donne son genre et son nombre au déterminant qui le précède Ex. : La jolie fleur verte
- Le nom fleur donne son genre (féminin) et son nombre (singulier) au déterminant la et aux
adjectifs jolie et verte.
2. Il donne son genre et son( nombre )à l'adjectif ou au participe passé employé seul qui est en
relation avec lui. Ex. : Les jolies fleurs vertes
- Le nom fleurs donne son genre (féminin) et son nombre (pluriel) au déterminant les et aux
adjectifs jolies et vertes.

5)- Phase d’évaluation:


-Je m’exerce  :
-Activité n 1 page 106  :
-Ecris correctement les adjectifs qualificatifs mis entre parenthèses.
La boisson la plus répandue au Maghreb était l’infusion de feuilles de menthe. Le thé vert,
introduit pour la première fois au Maghreb au XV IIème siècle, reçut un accueil favorable. Grâce
aux populations nomades, le thé se diffusa rapidement. Petit à petit, un cérémonial se mit en place et
se développa autour de cette nouvelle consommation devenue la boisson nationale par excellence.
Depuis, offrir un thé à la menthe fait partie des règles du savoir-vivre dans les pays

du Maghreb.
25
-Enseignant: DERKAOUI AMINE -CEM :Yahi ABK (Saida)
D’après un site internet.

-Activité n 2 page 106  :


- La poterie est parmi les plus anciennes activités de l’Homme.
- Les artisans ébénistes fabriquent de belles bibliothèques sculptées.
- Les talentueux maîtres verriers fabriquent des articles décoratifs d’une finesse
exceptionnelle.
- Le décor des tapis des Nemencha Haratka est composé de motifs floraux et géométriques.
- Les bijoutiers de la localité des Aït Yenni vouent une attention particulière à la
qualité esthétique de leurs produits.
- D’importants travaux de restauration seront effectués les jours prochains à la Casbah.
- La foule admirative contemple la merveilleuse collection de bijoux anciens.
3)-J’écris  :
(Dictée préparée)
Un homme modeste
Les témoignages d'historiens et autres proches de l'Emir Abdelkader relèvent sa modestie : - «Son
costume était simple, une chemise en coton, par-dessus une gandoura en laine, un chèche de laine
fine et blanche fixé par une corde en poils de chameau autour de sa tête et un burnous blanc
recouvert quelquefois d'un burnous brun. Pour tout ornement, un chapelet qu'il égrenait tout en
murmurant ses prières. II portait toujours le costume national ».
L’artisanat algérien raconté par le timbre-poste,

Agence nationale de !'artisanat

25

Vous aimerez peut-être aussi