Vous êtes sur la page 1sur 21

Radar 

:
Les radars sont employés depuis plus de soixante ans. Leur principe initial (mode primaire) est
l’émission de trains d’ondes électromagnétiques de très haute fréquence et la réception de ces
mêmes ondes, très atténuées en puissance, après qu'elles aient été réfléchies par les "cibles" visées
(classiquement des aéronefs, des navires, etc.). L'émission et la réception des ondes s'effectuent à
l’aide d’une antenne tournante, parabolique ou d'une autre forme.

On distingue deux classes de radar, en fonction du type de surveillance exercé :

1-Radar primaire :

• Les « radars primaires » assurent une détection et une surveillance sur des cibles non forcément «
coopératives », sans intervention de la cible à sa détection, en utilisant la réflexion de l'onde
électromagnétique émise sur la surface de la cible. La liaison correspond à un trajet double radar
cible radar et le bilan de puissance est en 1/R4. La détection se fait par la reconnaissance de la
présence d’un signal réfléchi, la mesure de distance par la mesure du temps de propagation radar –
cible – radar et la mesure d’azimut par utilisation d’une antenne directive tournante
Figure 1 : principe de l’émission du RADAR.

Composantes principales :

Récepteur :

Emetteur :

Duplexeur :

Guide d’onde :

Antenne :

Emetteur : Est un appareil électronique qui génère une impulsion électromagnétique de la


gamme des ondes radio qui sera envoyé à l’antenne pour diffusion.

Duplexeur : Un commutateur électronique, dirige l'onde vers l'antenne lors de l'émission ou


le signal de retour depuis l'antenne vers le récepteur lors de la réception.

L’antenne : -- Elle transfère la puissance de l'émetteur à des signaux dans l'espace. Le même
processus est appliqué à la réception.

Le guide d'ondes : est une forme particulière de la ligne de transmission utilisée pour les
applications micro-ondes.

Figure 1 : Chaine de transmission

RECEIVER: Le récepteur .
Figure 3 : DRPU COMPOSITION
Wave Guide

TTG DISTRIBUTOR ASSEMBLY

FRONT END RECEIVER


LOG&DIV ASSEMBLIES

CABINET BLOWER ASSEMBLY


Cabinet RF&SP BASKET
POWER CONTROL PANEL (PCP)

Description fonctionnelle :
Le DRPU est la partie qui reçoit et transmis le signal générateur du ATCR 33-S NG du radar
primaire. La réception des échos est gérée par les différentes unités suivantes :

Front End Receiver Section (FER Section) 


Sections PCC (PCC-A, PCC-B) qui suivant la philosophie maitre/esclave
Figure : DRPU BLOCK DIAGRAM

Interface :

Les interfaces externes du DRPU sont :

 Main line power interface : Interface d’alimentation principale.


 RF interface with SSTX and antenna (for receiving channels and TTG);
 RF interface with SSTX;
 RMM/LRCP/RRCP/CMS interface;
 AMDU interface.
 SSR interface;
 External time sources interface.

Interface avec RMM, LRCP, RRCP, CMS, SSR and External time source est implémenté via
Dual LAN.
Les interfaces suivantes sont redondantes.
Main line power interface ;
RF interface with SSTX;
Control interface with SSTX;
AMDU interface ;
RMM/LRCP/RRCP/CMS interface ;
SSR interface ;
External time sources interface.

Figure: DRPU INTERCONNECTION


Réception et traitement du signal :

L’Antenne Unit G33, est utilisé ATCR 33-S NG Radar System est fournie avec 2 diagrammes
de rayonnements :
Main ;
Auxiliaire.

Le faisceau principal est utilisé dans la phase de transmission et de réception tandis que
le faisceau auxiliaire n’est utilisé que pour la réception. Le faisceau auxiliaire est
caractérisé par un motif d'élévation plus haut que le faisceau principal, afin de réduire
l'effet des échos de sol sur les échos à courte portée. Cette fonctionnalité est obtenue
par un moyen de fonction de commutation de faisceau qui, selon les cartes de
commutation de faisceau, sélectionne le faisceau à utiliser pour recevoir les signaux en
fonction du temps (plage).

The ATCR 33-S NG Radar System utilise deux différentes polarisations:

Linéaire.
Circulaire.

La polarisation circulaire permet de réduire l’effet des échos de pluies sur les cibles d’avion.
Explication :

Les 4 canaux d’antenne atteignent les FER, Les premiers éléments impliqués dans la
chaine de réception sont les coupleurs WG qui permet d’adresser les signaux reçus venus
de l’antenne ou le signal de test de cible venu du TTG distributor générés par les PCC, vers
les chaînes réceptrices selon la position d’un manuel commutateur.
Ensuite les signaux sont traités par 2 WGTS (Wave Guide Transfer Switch). Chacune
permet de fournir les fonctions suivantes :
Achemine les deux canaux reçus du faisceau correspondant au 4 FER
Permet de piloter les WGTS et de surveiller leur fonctionnement en fournissant
l'interface nécessaire aux deux PCC via l'interface WGTS.
Chaque WGTS connecte l’antenne aux FER et permet un échange entre les signaux de
météo et ceux de cibles. La direction du signal dépend de la position du switch.

Les WGTS sont contrôlés afin de gérer la redondance du DRPU et leur position dépend de
la polarisation, du PCC maître, du mode de commutation de faisceau et des conditions de
FER.

Après les deux WGTS, chaque signal atteint son propre FER, puis les LOG & DIV
correspondant dont les fonctions sont :

Protection du DRPU pendant le temps de transmission.


STC atténuation.
LOW noise amplification.
A la fin de son traitement, le signal RF est divisé en deux voies afin d’alimenter les deux PCC
avec les mêmes signaux.
La sortie des signaux OSCILLATOR & STALO est appelé Channel 1 & Channel 2.
The TTG is sent to the TTG Distributor Assembly qui sera acheminé soit à l’antenne soit WG
coupler.

Transmission et test de la génération de signaux cibles

Le CCP maître traite également la génération du signal de transmission.


Le module OSCILLATOR & STALO génère le signal à 30 MHz. qui est mélangé au signal
provenant du module WG & UP CONV qui génèrent la fréquence RF. La transmission de la
porteuse [2701 × 2899] MHz peut être choisi entre 99 fréquences disponibles fourni par le
module OSCILLATOR & STALO.
La sortie du module WG & UP CONV est envoyée à SSTX, qui l’amplifie et la transmet. En
ordre Pour préserver le traitement cohérent, les signaux provenant des oscillateurs maîtres
PCC sont utilisés pour la génération du signal de transmission (uniquement par le PCC
principal) et pendant la réception du signal démodulation (par les deux PCC).
Le signal de cible de test (TTG) peut être généré par les deux PCC au même mode de
transmission du signal.
Le TTG est envoyé à l’ensemble de distribution TTG (G1A1A3), qui le dirige vers l’antenne
ou le Coupleurs WG (G1A1A2A1, G1A1A2A2, G1A1A2A3, G1A1A2A4).

Alimentation ET refroidissement :
Le Power control panel est alimenté par l’alimentation principale et distribué aux différentes
unités appartenant aux DRPU.
Le Power Control Panel exécute un certain nombre de fonctions de contrôle afin de protéger
le processeur radar pendant les opérations d’allumage et d’arrêt, puis récupère et affiche les
pannes générales concernant le système de refroidissement et l'alimentation.
Il fournit une alimentation en tension aux différentes PCC et aux FER.
The blower assemblies assurer la fonction de refroidissement du DRPU et héberger
plusieurs capteurs afin de surveiller la température à l'intérieur de l'armoire et des
ventilateurs de travail.

DRPU configuration (PCC Mastership) :

Le DRPU de l’ATCR 33-S NG fonctionne en double configuration redondante selon


l’architecture des PCC maître / esclave, afin de garantir la disponibilité, la fiabilité et la
maintenabilité du système radar.
Les deux PCC sont complètement identiques sur le plan des fonctions, du matériel et de
l’électronique.
La configuration PCC de l’ATCR 33-S NG fait référence à l’allocation et à la gestion de la
maîtrise PCC :

MASTER.
SLAVE.
MASTER ALONE.

Paramètres du mode de fonctionnement


Le système radar ATCR 33-S NG est caractérisé par les paramètres de mode de
fonctionnement suivants :

Mode de transmission de forme d’onde ;


Mode de sélection de fréquence

2-Radar secondaire
• Les « radars secondaires » sont apparus, pendant la 2ème guerre mondiale, avec une utilisation IFF
(Identification Friend or Foe) servant à identifier les aéronefs "amis" ou "ennemis". Actuellement, ils
sont utilisés aussi bien pour des usages civils que militaires en assurant une surveillance sur des cibles
« coopératives » grâce à la participation active de la cible à sa détection. Pour cela, ils fonctionnant
sur le principe de l’interrogation de transpondeurs embarqués sur la cible au moyen de codes et
modes émis en même temps que les trains d’ondes "brutes". Ceci permet d'identifier parfaitement et
précisément un écho radar donné en y associant un ou des symboles particuliers. La liaison
correspond à deux trajets simples, distincts, ayant chacun un bilan de puissance en 1/R2 . Très
souvent, l'antenne fonctionnant en mode secondaire est liée à une grande antenne de type radar
primaire. On distingue les SSR (Secondary Surveillance radar) - en voie de disparition, et les MSSR
(Monopulse SSR) – de nouvelle génération, plus performants. Par eux-mêmes, les radars secondaires
sont 2D et leurs mesures de distance et d’azimut utilisent les mêmes principes qu’un radar primaire,
mais grâce à la réponse du transpondeur, d'autres informations sont apportées. Les informations
récupérées par le radar secondaire dépendent du mode utilisé :

− Mode A (le plus simple) : la seule information transmise est un code SSR de quatre chiffres entre 0
et 7 inclus qui a été attribué à l'avion, permettant de l'identifier.

− Mode C (le plus classique) : au code SSR est ajouté une information d'altitude, mesurée dans
l'avion.

− Mode S (en cours de généralisation) : permet une véritable liaison de données. Au lieu du seul
code SSR qui est limité à 4096 possibilités, on peut transmettre l'immatriculation ou l'indicatif de
l'avion, et de nombreuses autres informations. Le mode S permet une transmission d'informations
dans les deux sens. Composantes principales :

Composantes principales du radar secondaire ( MSSR Leonard) :

La station MSSR est équipée de :

deux ensembles ‘’émission/réception’’ doublés qui sont installés dans un local ou un shelter climatisé, 

une tour d'antenne,

une antenne,

un transpondeur au sol CPME pour la calibration des équipements radar placé aux environs de la
station.

Block diagramme du MSSR


:
Antenne :

Le MSSR utilise une antenne de gain élevé de polarisation vertical large LVA (large vertical aperture),
qui fournit des diagrammes somme, différence et omni.

L’antenne est de type «open Array» formée d’un alignement horizontal de 35 colonnes de 10 dipôles
chacune.

Les diagrammes horizontaux (azimut) sont générés par l’application de lois précises d’alimentation en
amplitude et en phase  des différentes colonnes.

Le diagramme vertical (site) est généré à partir des lois d’alimentation des dipôles d’une même
colonne.

La Tour  d'antenne :

La tour d'antenne est constituée d’ossature métallique appropriée (inoxydable). 

La hauteur de la tour est de 20 mètres afin de masquer les réflecteurs et les obstacles avoisinant le site
radar.

La tour est équipée de :

Un système d'entraînement d'antenne composé de deux moteurs et réducteurs fonctionnant en même


temps ou indépendamment ;

Un joint tournant ;

Deux encodeurs optiques pour la recopie d'antenne ;  

Un piédestal avec accès facile pour la vidange d'huile;

Deux antennes parafoudres reliées à une terre isolée;

Deux lampes pour balisages commandés par cellule photoélectrique ;


Les coffrets d'alimentation et de signalisation sont en matériau résistant aux conditions climatiques et
intempéries;

Un système de sécurité manuel en cas de maintenance.  

a- Le piédestal et joint tournant

Figure du piédestal et joint tournant

Il fournit les moyens de rotation de l’antenne et assure la connexion RF nécessaire à celle-ci.

Le piédestal comporte 2 moteurs (un seul moteur peut assurer cette fonction si nécessaire).

L’unité de contrôle du piédestal fournit la puissance aux moteurs et assure leur contrôle.

Le joint tournant permet le transfert de trois voies d’énergie RF entre les câbles coaxiaux stationnaires
du piédestal et les câbles coaxiaux tournants connectés à l’antenne MSSR.

Le joint tournant a la capacité de distribuer, en plus des trois voies RF du MSSR, les voies RF du radar
primaire si les deux sont co-implantés.

Le générateur APG (azimut pulse generator) génère deux types d'impulsions ACPs (azimuth change
pulse) et ARPs (azimuth reference pulses). Elles sont envoyées au radar pour assurer la
synchronisation du fonctionnement de l’interrogateur avec la rotation de l’antenne.

Un degré correspond à 45 ACPs  ce qui donne 16384 ACP’s pour un tour d’antenne. L'impulsion
ARP  est utilisée pour indiquer la direction Nord pointée par l’axe de l’antenne.
RF Transfer switch :

Il permet à l’interrogateur online  de transmettre et recevoir l’énergie RF via l’antenne MSSR.

Quand l’interrogateur online est connecté à l’antenne MSSR, l’autre interrogateur est connecté aux
charges fictives via le RF transfer switch.

Les signaux Drives délivrés par chacun des interrogateurs déterminent lequel des interrogateurs est
online et lequel est en stand-by.

Les signaux Drives parvenant de l’interrogateur, destiné à être placé en mode online, fournissent une
tension DC pour le fonctionnement des circuits du RF transfer switch.

Le RF transfer switch produit les signaux Status qui sont ensuite envoyés à chaque interrogateur,
indiquant ainsi la position électrique du RF transfer switch.

Figure du transfer switch

L’Interrogateur:

Le mot interrogateur désigne l’équipement émetteur-récepteur du système MSSR.

L’équipement interrogateur est divisé en quatre groupes :

 Distribution d'alimentation et contrôle de l'environnement.

Emetteur.
Récepteur.

Calculateur :Signal processor.

Schéma synoptique de l’interrogateur

L'interrogateur exécute les commandes d’interrogations reçues du DPS (Data Processig System), et
envoie les signaux d'interrogation RF, via le RF transfer switch, à l'antenne.

Les réponses d'avions sont reçues de l'antenne, puis traitées dans le récepteur et le signal processor.

L'interrogateur envoie les données des réponses (reply data) au DPS. 

Le terminal de contrôle local peut être connecté au panneau signal Monitor de l'interrogateur et utilisé
comme un KCRT pour améliorer la maintenance et les procédures de détection de pannes en cas de
besoin.

a-Distribution d'alimentation et contrôle de l'environnement (power


distribution and environmental control) :

L’équipement interrogateur contient des modules LRUs (lowest replaceable units) qui assurent  le
monitoring de l’environnement de l'interrogateur et le contrôle des alimentations.

b-L’émetteur :

Schéma synoptique de l’émetteur

d- le récepteur/RFTTG:

Le récepteur /RFTTG se compose de trois voies  de réceptrion et un module RFTTG (RF Test Target
Generator), il est constitué de sept modules:

Omni diplexer

Monopulse diplexer;
RF receiver;

Local oscillator;

IF Monopulse receiver;

Vidéo processor/Monitor ;

RFTTG.

Sché
ma synoptique du récepteur

Le récepteur traite les réponses RF de 1090 Mhz reçues sur les voies sigma, delta  et omni. Les voies
sigma et delta transportent les réponses reçues depuis l’antenne monopulse directionnelle tandis que la
voie omni transporte les réponses issues de l’antenne omnidirectionnelle.

Vous aimerez peut-être aussi