Vous êtes sur la page 1sur 8

Sujet A

Université Montpellier - Licence L3 STPI EEA


HLEE504 – Génie Electrique – Electronique de puissance
Examen contrôle continu n°2 – Electronique de puissance - mardi 20 janvier 2015 – durée 2h30
NOM : Prénom : N°étudiant Signature :

Lire attentivement tout le sujet avant de commencer


Aucun document n’est autorisé. Calculatrices alphanumériques NON autorisées
Attention : aucune formule « toute faite » n’est à utiliser, tout est à redémontrer. Aucune relation ne devra être
donnée directement. Il est indispensable de faire les démonstrations détaillées avec toutes les justifications ou
hypothèses simplificatrices nécessaires.
Lorsque une grandeur est à déterminer donner toujours l’expression littérale et la valeur numérique.
Le correcteur tiendra compte de la qualité de la rédaction.
Attention pour la représentation de chronogrammes : gérer la place disponible afin de pouvoir tracer toutes les
courbes demandées en respectant l'échelle temporelle. Pour cela lire toutes les questions de chaque partie
avant de commencer.

1. Conversion continu-continu non isolée


Un système électronique doit être alimenté sous une tension continue négative de -5V à partir d’une source de
tension de +15V par un convertisseur continu-continu. On ne s’intéressera qu’à la partie puissance du dispositif.
Toutes les pertes seront négligées.
Dans un premier temps on supposera que la tension de sortie filtrée par un condensateur C est parfaitement
constante.
Cahier des charges : VE = +15V VS = -5V IS = -2A F = 100kHz ∆iL = 50% de <iL>

1.1. On utilisera un transistor MOSFET T, une diode D, une inductance L et un condensateur de filtrage de
sortie C. Le transistor MOSFET sera commandé avec un rapport cyclique α à une fréquence de découpage F.
Représenter le schéma du dispositif.

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 1/8


Sujet A
1.2. A partir de la tension vL(t) déterminer l’expression littérale de la tension de sortie VS. En déduire la valeur du
rapport cyclique α à appliquer pour respecter le cahier des charges.

1.3. En respectant le cahier des charges représenter les évolutions temporelles de la tension vL(t) sur le graphe
temporel page suivante.

1.4. Déterminer la valeur du courant moyen d'entrée IE.

1.5. Déterminer la valeur moyenne <iL> du courant traversant l'inductance. Déterminer les valeurs de iLMax et
iLmin en respectant le cahier des charges.

1.6. Représenter le courant iL(t) sur le graphe temporel.

1.7. Déterminer la valeur de l'inductance L pour respecter le cahier des charges.

1.8. On tient compte maintenant de la faible ondulation de tension de sortie. Le cahier des charge impose
∆vS = 50mV. Représenter sur le graphe temporel le courant dans le condensateur iC(t) et les variations de la
tension de sortie δvS(t) autour de sa valeur moyenne VS.

1.9. Déterminer l'expression de la valeur de la capacité du condensateur de sortie pour respecter le cahier des
charges.

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 2/8


Sujet A

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 3/8


Sujet A
2. Commutateur de courant monophasé
Un chargeur de batterie est constitué par un pont
mixte monophasé alimenté directement à partir du
réseau 230V-50Hz. Des régulations de tension et de
courant pilotent l’angle de retard à l’amorçage des
thyristors.

2.1. Justifier l’utilisation d’un pont mixte pour cette


application par rapport à un pont tout thyristors.

2.2. Représenter, sur une période réseau, les évolutions des tensions vE, vR et vS. (utiliser la zone quadrillée
page suivante). On suppose que le courant de sortie iS est toujours positif.

2.3. Représenter sur le chronogramme précédent les conductions des interrupteurs semi-conducteurs Th1,
Th2, D1 et D2.

2.4. Déterminer l’expression de la tension de sortie moyenne <vs> = f(VE, ψ).

2.5. Déterminer l’angle de retard à l’amorçage ψ correspondant à une tension de 200V aux bornes de la batterie
(on ne tient pas compte des différentes chutes de tension). Résultat numérique non demandé.

2.6. On suppose le courant de sortie iS parfaitement lissé et égal à 100A. Ajouter sur le chronogramme
l’évolution du courant d'entrée iE.

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 4/8


Sujet A

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 5/8


Sujet A

3. Alimentation d’un moteur à courant continu en vitesse variable


s_com
iE

T1A D1A V = V1 - V2 T2A D2A

iL LS iS
U MCC

MCC1
T1B V1 V2 T2B D2B

D1B

Un moteur à courant continu fonctionnant en vitesse variable est alimenté à partir d’une source de tension
continue U par un hacheur 4 quadrants. Le moteur sera modélisé par une source de tension E = kΦΩ. Une
inductance de lissage L est placée en série avec le moteur.

UE = 300V, Fdéc = 10kHz, L = 1mH

Un signal de commande s_com est appliqué aux transistors de puissance du convertisseur via des inverseurs
logiques (voir figure). Le signal s_com a une fréquence F = 1/T et un rapport cyclique α. Il est au niveau logique
1 pour 0 < t < αT et au niveau logique 0 pour αT < t < T.

3.1. Pour un rapport cyclique α = 0,3 représenter l’évolution des tensions v1 et v2 de chaque bras ainsi que le
tension de sortie v appliquée à l’ensemble moteur et inductance de lissage.

3.2. Déterminer la valeur moyenne de la tension de sortie <v> (relation à démontrer).

3.3. On suppose que le moteur absorbe une puissance électrique de +1200W. Déterminer la valeur du courant
moyen IS = <iS>.

3.4. Déterminer la valeur moyenne <iE> du courant d'entrée (relation à démontrer).

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 6/8


Sujet A

3.5. Représenter la tension vL aux bornes de l’inductance de lissage LS.

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 7/8


Sujet A
3.6. Déterminer l’expression littérale de l’amplitude ∆iL de l’ondulation du courant iL. Application numérique.

3.7. Représenter le courant iL traversant l'inductance de lissage.

3.8. Ajouter sur le graphique précédent l'évolution temporelle du courant d'entrée iE.

3.9. Ajouter les diagrammes de conduction ses semiconducteurs T1A, T1B, T2A, T2B, D1A, D1B, D2A et D2B.

Université Montpellier - Licence STPI EEA L3 ExamenS1_HLEE504_Janv_2015_sujet_A.doc 03/02/15 10:02

HLEE504 – Génie Electrique – Électronique de puissance 8/8

Vous aimerez peut-être aussi