Vous êtes sur la page 1sur 4

Une boutique musée à Florence

pour Panerai

Panerai a inauguré, une nouvelle fois, sa boutique historique de Florence.


© DR/ LPM

 

 

 

 

 

 

 

 

PAR LE POINT MONTRES
Modifié le 02/08/2019 à 18:29 - Publié le 02/08/2019 à 07:21

Au premier étage de sa boutique historique, à


la nouvelle identité visuelle, Panerai a recréé
le bureau de Giuseppe Panerai, avec l'aide du
musée Grévin.
Le 19 juillet dernier, Panerai a inauguré, une nouvelle fois, sa boutique
historique de Florence. Cet espace repensé accueille désormais un musée et
une boutique phare, avant-goût du futur de la marque.
« Nous n'avons rien changé. Il nous a suffi de retirer la patine présente depuis
des décennies. Cette beauté auparavant cachée se dévoile désormais »,
explique Alvaro Maggini, directeur artistique de la maison. La boutique de la
place San Giovanni représente ainsi l'aboutissement d'un récit né avec la
première Radiomir. On retrouve à l'intérieur de la boutique des vitrines aux
allures de hublots rectangulaires ouvrant vers la mer et ses profondeurs, un
univers indissociable de la marque depuis la première commande passée par
la marine militaire italienne en 1936. Ces quatre vitrines sont le miroir des
familles de produits de la maison Panerai : Radiomir, Luminor, Luminor Due
et Submersible. Vert militaire, brun foncé, jaune 1970 et bleu marine. Les
visiteurs pourront découvrir dans des vitrines colorées en verre et en bronze
ondulé les pièces historiques ayant façonné la marque. Et même un comptoir
de bar que l'on retrouvera dans plusieurs boutiques Panerai dans le monde
entier.
Au premier étage, au centre du musée, au milieu des meubles d'origine et des
documents d'archives, Giuseppe Panerai est installé à son bureau. Plongé
dans la lecture d'une note, il lève légèrement la tête lorsqu'il entend un visiteur
approcher. « Le mannequin de cire est l'œuvre du musée Grévin, dans le
IXe arrondissement de Paris », explique Maggini. « Les vêtements ont été
confectionnés par un créateur italien et ce sont de vrais cheveux. Si les yeux
sont véritablement le miroir de l'âme, ceux-ci permettent à l'âme de
Giuseppe Panerai d'être toujours présente dans son studio. »
Florence Panerai
© LPM Officine Panerai / ©

« En plus d'un musée, notre boutique phare de Florence va influencer la


conception de nos autres boutiques », explique Jean-Marc Pontroué,
directeur général de Panerai, dont la signature complète le passeport Panerai.
De couleur bordeaux, comme les passeports officiels italiens, celui-ci arbore
le cadran de la Luminor 1312 sur sa couverture. Les premiers exemplaires ont
été distribués aux clients juste après la réouverture. « Pour faire partie de
notre club, les membres peuvent collecter des cachets dans les trois
destinations les plus emblématiques de Panerai », poursuit Jean-
Marc Pontroué. « Outre la boutique phare de Florence, il y a notre
emblématique ketch bermudien Eilean et notre manufacture suisse à
Neuchâtel. »