Vous êtes sur la page 1sur 6

Energie et environnement

Les progrès de
l’usine à gaz
ABB améliore l’exploitation et la gestion d’un terminal méthanier avec les systèmes
de supervision SCADA VantageTM et d’automatisation étendue 800xA
Zhimei Feng, Fei Wang, Xiaoxing Bi

De nombreux nouveaux projets de gaz capacités de stockage du terminal de capacités nécessaires pour recevoir
naturel liquéfié (GNL) ont été menés réception dépendent directement de toutes les cargaisons programmées
à bien en Chine et sont aujourd’hui la consommation en aval. Un plan de de GNL. Cette disponibilité est assu-
pleinement opérationnels, permettant transport est spécifié dans le contrat, rée par la régulation du transfert du
ainsi d’augmenter les volumes impor- fixant le volume de GNL acheminé gaz entre le terminal méthanier et le
tés. Le commerce international du du terminal d’exportation en amont gazoduc. Le recours à l’informatique
GNL est généralement régi par des au réservoir de stockage à basse tem- et à l’automatisation permet une prise
contrats d’achat ferme à long terme, pérature du terminal de réception. de décision éclairée et une coordina-
selon lesquels l’acheteur s’engage à Grâce à un système de régulation tion efficace et sûre entre l’arrivée des
payer le produit livré même si celui-ci s’appuyant sur une analyse approfon- cargaisons de GNL au terminal métha-
n’est plus nécessaire. En consé- die de la chaîne logistique, l’installa- nier, le transport du gaz et sa distribu-
quence, le volume importé et les tion de stockage dispose toujours des tion aux consommateurs.

Revue ABB 3/2009 11


Les progrès de l’usine à gaz

Energie et environnement

L e terminal GNL de Fujian est le pre-


mier projet dont la gestion, la réalisa-
tion, l’exploitation et la maintenance ont
d’exportation sur le site de production
au terminal de réception où il est rega-
zéifié, puis distribué aux consomma-
Le projet GNL de Fujian inclut la pro-
duction de GNL, son stockage, son
transport, sa réception et sa regazéifi-
été confiées à une entreprise privée teurs par gazoduc. Le principal consti- cation 1 .
chinoise. Depuis février 2009, le termi- tuant du gaz naturel est le méthane
nal est approvisionné par le gisement (CH4) ; lorsque celui-ci est refroidi à
indonésien de Tangguh ; sa capacité – 162 °C à pression atmosphérique, il
L’approvisionnement
d’importation annuelle s’élève actuelle- se liquéfie. Il occupe alors un volume constant des centrales
ment à 2,6 millions de tonnes de GNL et environ 600 fois plus faible qu’à l’état thermiques et des
devrait atteindre 5 millions de tonnes/an gazeux, ce qui facilite son transport
d’ici à 2012. Le projet comprend le ter- sur de longues distances, son stockage réseaux de commerciali-
minal de réception et un gazoduc de et son utilisation ; c’est pourquoi le sation en gaz naturel
360 km traversant des régions côtières et transport maritime du gaz naturel
des villes, notamment Fuzhou, Putian, s’effectue principalement sous forme
passe par l’intégration de
Quanzhou, Xiamen et Zhangzhou, au de GNL1). la production, du trans-
sud-est de la province du Fujian, pour port et de la distribution.
desservir cinq réseaux urbains de distri- Aujourd’hui, l’approvisionnement
bution et trois centrales thermiques. constant en gaz des centrales thermi-
ques et des réseaux de commercialisa- Terminal de réception
Le GNL est habituellement transporté tion est assuré par un système intégré Généralement, les terminaux métha-
par navires méthaniers, du terminal de production-transport-distribution. niers comportent cinq sous-systèmes
2 : déchargement, stockage, regazéifi-

cation et expédition, traitement des


1 Chaîne logistique du GNL
gaz de vaporisation et torchage.
Terminal
d’exportation Déchargement et stockage
Après amarrage du méthanier à l’appon-
tement, la canalisation de sortie de
GNL sur le navire est raccordée à la
conduite de déchargement à terre par
un bras de déchargement sur la jetée.
Le GNL est ensuite pompé de la cuve
Navigation sur ballast Chargement
Réseaux de
du méthanier dans un réservoir de
commercialisation stockage du terminal. Au cours de
Déchargement cette opération, la pression du gaz
dans la cuve du navire diminue pro-
Navigation en charge
gressivement ; pour la maintenir, une
conduite et un bras de retour permet-
tent de renvoyer du gaz du réservoir
Terminal de réception Centrale thermique
de stockage à terre vers la cuve du
navire. En dehors des périodes de
déchargement, la conduite de déchar-
2 Opérations et équipements du terminal de réception
gement est maintenue en froid avec
du GNL soutiré du réservoir de sto-
ckage à terre au moyen d’une pompe
basse pression (BP). Ce GNL est
ensuite renvoyé au réservoir par une
Bras de déchargement
Méthanier Poste de comptage conduite cryogénique.
Gazoduc

Regazéification et expédition
Compresseur Après compression, une quantité de
BOG
gaz d’évaporation est envoyée dans
le recondenseur avec du GNL prélevé
RRE
du réservoir de stockage pour y être
Reconden-
Réservoir
seur
liquéfiée. Le mélange de GNL prove-
nant du recondenseur et de la pompe
BP est comprimé par une pompe
Stockage du GNL Regazéifieur
RRE à ruissellement
d’eau
Note
1)
Pompe HP Cf. « La propulsion électrique met les gaz »,
Revue ABB 1/2009, p. 74–79

12 Revue ABB 3/2009


Les progrès de l’usine à gaz

Energie et environnement

haute pression (HP), puis injecté dans Contrôle-commande intégré combiner conduite locale et télésur-
le vaporiseur. En sortie du terminal, un Le projet GNL de Fujian cumulant plu- veillance. L’intégration de ces multi-
poste de comptage mesure le volume sieurs procédés, dont un superviseur ples systèmes constitua le plus grand
de gaz expédié par gazoduc vers les (SCADA) Encadré 1 , un système d’arrêt défi technique du projet.
consommateurs. Afin de garantir le d’urgence (SAU) Encadré 2 , un système
fonctionnement normal des pompes de détection feu et gaz (SFG) Encadré 3 Pour manœuvrer les pompes du ter-
de soutirage BP du réservoir et des et un système de contrôle-commande minal de réception, la logique de
pompes d’expédition HP, il est néces- distribué (SCD) Encadré 4 , il lui fallait contrôle-commande de la distribution
saire de disposer de conduites de
retour gaz à tous les refoulements des 3 Architecture réseau du système de contrôle-commande automatisé de Fujian
pompes, qui permettent de réguler
l’écoulement pour compenser les fluc-
Centre de conduite principal Terminal GNL Client Centre de conduite de secours
tuations de la capacité de transport du Système 800xA d’ABB SCADA SE SE
GNL et maintenir ainsi le système en SE
S S
SE
froid, même en période d’arrêt.
Serveurs Serveurs Serveurs
S s Serveurs
Traitement des gaz d’évaporation SCADA d’appli- S
SCADA d’appli-
cations SCD SAU SFG IED cations
et torchage
Le système de traitement des gaz
d’évaporation est conçu pour garantir
le fonctionnement normal du réservoir Réseau
de stockage de GNL dans certaines étendu
limites de pression. Une instrumenta-
tion dans le réservoir surveille la pres-
sion afin que la cuve ne soit jamais en
surpression ni en dépression. Lorsque
la pression est supérieure ou infé- API
SAU IED
rieure à la valeur de consigne, le sys- SCD
tème de traitement des gaz d’évapora- Total de 12 systèmes Total de 6 systèmes BVS
de conduite de postes
tion entre en action pour la réguler.
Afin d’éviter la formation d’un vide
dans le réservoir, le système comporte
un dispositif casse-vide alimenté en Encadré 1 Supervision SCADA VantageTM d’ABB
gaz.

Le superviseur SCADA Vantage améliore Intégration aisée avec la solution de


Le système de super- l’efficacité opérationnelle du gazoduc et du contrôle-commande automatisé des pos-
vision d’ABB utilise un poste de surpression. En conséquence, le tes du gazoduc
protocole de communica- flux est accéléré et les fonctions sont optimi-
sées. Le GNL peut être transporté du site de SCADA Vantage assure les fonctions de
tion normalisé et ouvert production au lieu de consommation dans contrôle-commande et d’acquisition des
pour échanger des infor- les plus brefs délais et à moindre coût. La données de process industriels spécialisés,
solution ABB minimise les coûts d’exploita- comme le stockage et la distribution de GNL.
mations avec la plupart tion. Il se distingue par sa polyvalence, son ouver-
des contrôleurs d’auto- ture, sa compatibilité avec d’autres systèmes
matismes distribués. Caractéristiques : et son évolutivité (d’une installation au sein
Architecture redondante et ouverte d’un nœud unique au système multiserveur).
Base de données orientée objet temps
Ligne principale réel La solution repose sur une architecture
La ligne de transport comprend un Serveur de données historisées intégré client/serveur et un système orienté objet
gazoduc avec des ramifications, un Modèle intégré de gazoduc et schéma redondant. Une autorisation d’accès confi-
poste de vannes et des points de rac- évolué de circulation des fluides gurable interdit la connexion des utilisateurs
cordement. Le poste de vannes assure Evolutivité applicative, du simple nœud au non habilités. Le système communique par
la fermeture du gazoduc, sa surveillance système multiserveur protocoles standard ODBC, COM, OPC et
automatique et sa commande à dis- Outils de configuration intuitifs utilisés OLE (cf. « Tous à l’unisson », p. 56). Il peut
tance ; les points de raccordement dans l’ensemble du système et de l’appli- aussi assurer la fonction de frontal de com-
acheminent le gaz naturel vers les cation munication à configuration redondante et
consommateurs (réseaux de distribu- Protocoles compatibles avec OPC fonctionner avec des dispositifs distants de
tion urbains et centrales thermiques), et les normes de téléconduite commutation automatique, en cas d’inter-
après filtrage, comptage et régulation CEI 870-5-101/104 et DNP3.0 ruption de la communication.
en température et pression 3 .

Revue ABB 3/2009 13


Les progrès de l’usine à gaz

Energie et environnement

« combinée » a été intégrée au système malisé et ouvert, compatible avec de stockage, compresseur d’évaporation,
SCD du terminal. La transparence des nombreux systèmes tiers, qui lui per- recondenseur et regazéifieur à ruissel-
échanges entre SCD et SCADA était ici met de dialoguer avec la plupart des lement d’eau de mer) est asservi au
prépondérante. Or les protocoles types de contrôleurs. S’il n’est guère contrôle-commande central.
actuels de communication interne facile de fédérer un superviseur et un
entre système de contrôle-commande système de contrôle-commande distri- Le SCD est le principal système d’auto-
distribué et contrôleur d’automatismes bué, il est encore plus difficile d’inté- matisation utilisé pour la surveillance et
sont pour la plupart développés indé- grer des solutions de conduite multi- la régulation des écoulements au termi-
pendamment et souvent incompati- constructeurs. Le projet de Fujian a nal. Il est complété de deux sous-systè-
bles ! Le superviseur ABB obéit donc à adopté la plate-forme d’automatisation mes indépendants : le SAU, conçu pour
un protocole de communication nor- étendue 800xA d’ABB Encadré 5 pour arrêter les opérations du terminal, et le
piloter les systèmes de contrôle- SFG, qui détecte tout départ de feu ou
commande au terminal et le super- fuite de gaz naturel liquéfié ou non. Le
Encadré 2 Principales fonctions du SAU
viseur SCADA VantageTM d’ABB pour SAU est basé sur le système de contrôle-
surveiller les systèmes de contrôle- commande à haut niveau d’intégrité
1) Arrêt d’urgence manuel (par bouton) et commande sur la ligne de transport. (SIL3) d’ABB : si des dysfonctionne-
isolement des équipements de traite- 800xA garantit ainsi l’intégration ments du procédé menacent la sécurité
ment des différentes unités du process complète des systèmes SCD, SAU et SFG du personnel, l’environnement ou les
2) Arrêt d’urgence par l’instrumentation
du terminal ; son logiciel multiprotocole équipements, ou risquent d’occasionner
de détection automatique du système ;
peut aisément échanger des données de lourdes pertes économiques, il
pour les signaux d’entrée, le recours à
avec un équipement tiers. De son côté, déclenche la protection par verrouillage
un voteur garantit l’efficacité du signal
le logiciel SCADA Vantage assure la appropriée pour éviter d’autres dangers
d’alarme ou d’arrêt.
surveillance simultanée des systèmes de ou suraccidents. Fujian met aussi en
3) Réarmement de l’arrêt d’urgence ;
contrôle-commande centraux et dépor- œuvre le système SFG SIL3 d’ABB, qui
après confirmation et réinitialisation
tés (postes) de la ligne de transport. détecte les départs de feu et fuites de
manuelles des conditions de déclen-
GNL et gaz dangereux, déclenche une
chement du verrouillage, le système
revient à l’état normal pour sécuriser la
Au terminal alarme, active les systèmes d’extinction
production.
L’automatisation du terminal de récep- d’incendie en fonction des besoins et
4) Contournement (bypass) du verrouil-
tion se subdivise en un système de prend des mesures d’isolement des
lage. Le SAU comporte également contrôle-commande central et un équipements de production.
un bypass de maintenance et un système de contrôle-commande de
bouton de commande prioritaire pour l’appontement, avec chacun un SCD, Sur la ligne de transport
tester les équipements en ligne sans un SAU et un SFG. Hormis les équi- SCADA Vantage se compose principale-
affecter la production normale, arrêter pements situés sur l’appontement, ment de deux centres de conduite de
un contournement du signal au l’ensemble des unités (réservoir de la distribution (normal/secours), de plu-
moment de la première mise en route
du procédé et contourner l’interface Encadré 4 Principales fonctions du SCD
SAU lorsque cette opération permet au
commutateur d’être dans la position
autorisée. 1) Suivi temps réel des paramètres de pro- informations de production de l’ensemble
duction (pression, niveau, température, du terminal de réception :
débit . . .) Système d’acquisition des données du
2) Affichage dynamique des flux de produc- réservoir de stockage
Encadré 3 Principales fonctions du SFG
tion du terminal de réception, des princi- Compresseur de gaz d’évaporation (BOG)
1) Collecte et affichage des états de fonc- paux paramètres du procédé et de l’état Système de surveillance vibratoire des
tionnement des détecteurs de gaz des équipements en fonctionnement pompes immergées dans le réservoir et
combustibles et d’incendie 3) Déclenchement d’alarme de fonctionne- des pompes d’expédition HP
2) Détection de fuite de GNL et déclen- ment anormal, impression de l’alarme Système de supervision et téléconduite
chement d’alarme sonore et visuelle pour enregistrement et archivage des (SCADA) de la ligne de transport
pour signaler l’anomalie paramètres importants Système d’accostage à l’appontement
3) Collecte et affichage des états de fonc- 4) Réglage et modification en ligne des para- Système de communication navire/terre
tionnement des équipements de lutte mètres de contrôle-commande du pro- Système de suivi du positionnement (PMS)
contre l’incendie et des installations cédé et manœuvre à distance de disposi- Analyseur de gaz naturel
auxiliaires tifs tels que vannes et pompes Système de contrôle-commande du
4) Exécution de la logique de coupure 5) Suivi du déchargement, du stockage et chargement des méthaniers
d’urgence et affichage du signal de la regazéification du GNL ainsi que de Système d’électrochloration
d’alarme correspondant l’acheminement et du comptage du GN Système de ruissellement d’eau de mer
5) Liaison avec les équipements de lutte
6) Maintien de la communication temps réel Système de comptage
contre l’incendie
avec les sous-systèmes énumérés ci- Système d’arrêt d’urgence (SAU)
6) Transmission du signal d’arrêt
après pour la gestion centralisée des Système feu et gaz (SFG)
d’urgence au SAU

14 Revue ABB 3/2009


Les progrès de l’usine à gaz

Energie et environnement

sieurs systèmes de contrôle-commande tels que le niveau de GNL dans le tée en chaque point de raccordement,
des points de raccordement et du poste réservoir de stockage et la quantité de sont communiquées au SCD. Par l’in-
de vannes piloté à distance. Chaque gaz devant être expédiée par camions. termédiaire de pare-feux, les utilisa-
point de raccordement et le poste de Ces informations sont transmises à teurs autorisés peuvent accéder au ser-
vannes communiquent avec le centre de l’aide de protocoles universels, tels veur web sur Internet pour soumettre
conduite par l’intermédiaire de lignes qu’OPC ou MODBUS TCP/IP. En consi- et modifier le plan de distribution du
de transmission primaire et secondaire dérant le SCD comme un « point de gaz. Cette fonction de distribution
(secours), ce qui fiabilise et sécurise les raccordement », le superviseur assure le « combinée » du SCD assure la prévision
échanges par SCADA. Ce dernier prend suivi temps réel des opérations de pro- de l’acheminement et de la distribution
en charge de multiples protocoles tels duction du terminal et, par l’intermé- du gaz en fonction du niveau de GNL
que MODBUS TCP/IP, OPC2) et CEI 104. diaire du serveur web, permet aux uti- dans le réservoir, du plan de transport
lisateurs de surveiller les conditions de de GN et du plan de distribution aux
Distribution intégrée production et d’exploitation du termi- consommateurs. Elle permet ensuite de
Le superviseur se charge de l’acquisi- nal et de la ligne de transport. Le plan distribuer et de contrôler le volume
tion des données et de la commande quotidien, hebdomadaire, mensuel et
des points de raccordement, ainsi que annuel de distribution de gaz aux
Note
du pilotage à distance du poste de consommateurs (en aval) et le plan de 2)
MODBUS : protocole Modicon (1979) définissant les
vannes de la ligne de transport. Il col- transport par méthaniers (en amont) échanges en mode maître/esclave et client/serveur
lecte également les principaux para- peuvent être transmis des serveurs web entre dispositifs intelligents ; TCP/IP : protocole de
mètres du procédé du terminal, en au superviseur. Ces données, de même transport sur Internet ; OPC : acronyme de OLE for
plus des données fournies par le SCD, que celles précisant la quantité expor- Process Control

Encadré 5 Contrôle-commande 800xA d’ABB

Le système 800xA d’ABB assure un bus intégrant la topologie du réseau, les para- Stockage et accès sécurisés aux
contrôle-commande performant à l’aide mètres des équipements de terrain, un plan du historiques
d’une interface de dialogue simple et convi- programme applicatif, un programme d’essai et Une structure de données distribuée et tolé-
viale. Il fournit un environnement de dévelop- l’édition de diagnostics détaillés. rante aux fautes garantit une consignation et
pement distribué souple pour l’étude de pro- une utilisation fiables des données que pro-
jets, la configuration de la stratégie de Gestion de données batch tègent des droits d’accès limités ; les données
conduite, la conception du synoptique de La gestion de données en mode batch du peuvent entre-temps être stockées hors
fonctionnement, la gestion de l’information, 800xA utilise Microsoft® Excel et ses complé- ligne. Cette dématérialisation de l’information
l’optimisation des ressources et l’intégration ments pour l’importation automatique de don- répond à la demande de l’entreprise et fiabi-
des équipements de terrain. nées externes, telles que listes de signaux, lise la prise de décision.
libellés ou documents. Les données 800xA
Conception du synoptique par fonctions peuvent être exportées à tout moment pour Gestion et configuration intégrées
Le synoptique du 800xA est conçu pour l’in- vérification et modification. Le traitement des historiques s’intègre à la
génieur et non pour un programmeur ! Sa configuration et à la gestion des données du
construction automatique permet un mon- Edition et diffusion de rapports système. Il permet d’effectuer des modifi-
tage simple et pratique du projet, à partir de Le 800xA gère des fonctions souples et diversi- cations sur un « guichet unique » tout en évi-
fonctions, sans connaissance approfondie du fiées d’édition de rapports. Le format du rap- tant le risque de réplications du projet dues à
contrôleur et du système d’E/S. Le 800xA se port, facile d’emploi et d’usage courant, répond l’incohérence et au foisonnement des bases
charge également du suivi et de l’étalonnage totalement aux besoins de l’usine et de la de données.
en ligne. documentation, et constitue un puissant outil
décisionnel de planification et d’exécution des Garantie de continuité de la production
Visualisation du process tâches, en vue d’améliorer les performances du batch, de stabilité de la qualité du produit
Les éléments et symboles prédéfinis de la site. et du cycle de production
bibliothèque de fonctions très complète du La gestion batch du système 800xA assure
800xA permettent à l’utilisateur de personna- Conversion de données un contrôle-commande inégalé du procédé
liser aisément le synoptique interactif. Le La structure des données et les opérations et du programme, dans le respect des spéci-
système gère également l’affichage en mode définies par les utilisateurs fournissent de puis- fications industrielles et des contraintes de
point (bitmap), les photographies et les élé- sants algorithmes et programmes reproducti- sécurité et de fiabilité. Pour satisfaire aux exi-
ments graphiques de produits tiers. bles. Sur cette base, l’utilisateur peut convertir gences croissantes du produit, le système
des données brutes en informations, telles que allie réactivité, souplesse et précision de la
Gestion de bus de terrain les indicateurs clés de performance et les pro- commande, tout en réduisant les coûts de
Basée sur les protocoles de communication priétés des matières premières, et améliorer fonctionnement et les arrêts de production,
industrielle HART, Foundation Fieldbus et ainsi l’aide au contrôle-commande. Il est aussi ce qui se traduit par un réel avantage
PROFIBUS, cette fonctionnalité offre aux possible d’intégrer au système des données concurrentiel à long terme.
ingénieurs un outil pratique de conception de externes.

Revue ABB 3/2009 15


Les progrès de l’usine à gaz

Energie et environnement

expédié à partir du terminal en fonc- nouveau débit d’expédition. Lorsque l’ Encadré 5 . Le centre de conduite princi-
tion de la pression d’entrée du termi- l’armoire de départs moteurs (MCC), pal communique avec le système de
nal, de l’acheminement et du stock sur qui abrite les commandes des pompes contrôle-commande du terminal de
la ligne de transport. BP, HP et d’eau de mer, ne répond pas réception et le centre de conduite des
à la logique de commande-contrôle, le points de raccordement et du poste de
Dans la logique de contrôle-comman- contrôleur SCD émet automatiquement vannes 3 . Pour garantir la sécurité de
de de la distribution combinée, le un signal d’alarme et commande à l’ensemble, les serveurs, contrôleurs et
contrôleur SCD détermine d’abord l’opérateur de passer en mode manuel. réseaux sont doublés.
si la pression d’exportation se situe
dans la plage de service fixée. Si la Optimisation
pression est trop élevée (atteignant
Les systèmes SCADA Dès sa mise en exploitation, le termi-
près de 90 % de la pression de service Vantage et 800xA d’ABB nal méthanier de Fujian recevait avec
maximale), le système ordonne la renforcent l’efficacité de succès sa première cargaison de GNL.
réduction de l’acheminement de gaz ; L’optimisation du contrôle-commande
si elle dépasse sa valeur maximale, le la distribution, permettent ABB permet d’économiser des millions
SAU déclenche l’arrêt d’urgence de des prises de décision de dollars sur le coût mensuel d’appro-
l’expédition. A l’inverse, si la pression visionnement en GNL. Le gaz naturel a
est trop faible (environ 110 % de la
éclairées en cours d’ex- été acheminé notamment vers Putian,
pression minimale), le système com- ploitation, coordonnent le Hui’an, Quanzhou et Honglu ; les
mande l’augmentation de l’exporta- système de contrôle- consommateurs sont déjà approvision-
tion ; si elle est inférieure à sa valeur nés en gaz naturel de Fujian.
minimale, le SAU déclenche une aug- commande de distribution
mentation de l’acheminement de gaz combinée entre terminal En tirant pleinement parti des techno-
et émet un signal d’alarme. logies d’automatisation et de traitement
de réception et ligne de de l’information pour intégrer les
Le contrôleur SCD calcule immédiate- transport, et améliorent les différents systèmes imbriqués dans le
ment la différence entre la sortie du performances globales de contrôle-commande du procédé, le
terminal de réception et la sortie totale projet de Fujian met efficacement en
des divers points de raccordement. Il la production, de l’exploita- œuvre la distribution « combinée » (ter-
évalue le stock dans la ligne de trans- tion et de la gestion. minal + ligne de transport) de GNL
port et détermine si la quantité expé- aux consommateurs. Les systèmes
diée à ce moment, ajoutée au stock, SCADA et 800xA d’ABB améliorent la
peut répondre à la demande des deux En fonction du plan de transport des performance opérationnelle de la dis-
heures suivantes, compte tenu du plan méthaniers, le système de distribution tribution, en coordonnent le contrôle-
de distribution des deux heures précé- intégrée détermine si la quantité de commande et évitent les erreurs de
dentes. Si la demande prévue dépasse GNL disponible est compatible avec conduite : autant de progrès à porter
la quantité expédiée escomptée, le l’acheminement planifié sur la ligne de au crédit des performances globales de
contrôleur déclenche une augmenta- transport de gaz pour la période consi- production, d’exploitation et de gestion
tion de l’acheminement de gaz. dérée, jusqu’au déchargement du pro- des opérations du site de Fujian.
chain méthanier. Si cette quantité ne
Avant d’opter pour une augmentation répond pas aux spécifications, le sys-
ou une diminution de l’acheminement, tème émet une alarme pour rappeler
le système commence par vérifier si à l’opérateur qu’il faut ajuster le plan Zhimei Feng
la consommation de gaz a beaucoup de consommation négocié avec les ABB Process Automation
fluctué au cours des deux dernières utilisateurs. En outre, il vérifie que la Pékin (Chine)
heures par rapport au plan de distribu- capacité de stockage du réservoir est zhimei.feng@cn.abb.com
tion. Si la variation n’excède pas le suffisante pour permettre le décharge-
volume maximal d’un ensemble de ment du GNL du navire ; dans le cas Fei Wang
pompes HP, il suffit tout simplement contraire, il émet une alarme pour rap- Xiaoxing Bi
de démarrer ou d’arrêter ces pompes ; peler à l’opérateur qu’il doit consulter CNOOC Fujian LNG Company
par contre, si elles dépassent la quan- les consommateurs en vue d’ajuster le Fujian (Chine)
tité maximale pouvant être expédiée plan de distribution de gaz ou d’accroî- wangfei@cnooc.com.cn
par un seul ensemble de pompes HP, tre la distribution par d’autres modes bixx@cnooc.com.cn
il faut alors démarrer ou arrêter deux, de transport (voie maritime, par exem-
voire trois ensembles de pompes HP, ple), le but étant de dégager une capa-
Lectures complémentaires
selon l’ampleur de la fluctuation. En cité suffisante pour accueillir la cargai-
Yudong, W., The principle and process for natural
cas d’augmentation ou de diminution son de GNL prévue.
gas conditioning, China Petrochemical Press, 2007
de l’acheminement de gaz, il faut aussi Kuichang, G., The application and safety of liquefied
régler d’autres équipements du pro- Contrôle-commande natural gas (LNG), China Petrochemical Press, 2008
cédé (pompes BP et pompes d’eau de Les fonctionnalités du système de ABB 800xA Technical Manual
mer, par exemple) en fonction du contrôle-commande sont décrites dans ABB SCADA Version Technical Manual

16 Revue ABB 3/2009

Vous aimerez peut-être aussi