Vous êtes sur la page 1sur 3

TD2 : Architecture et fonctionnement d’un microprocesseur

Réponse 1: Pipelining égal

En appliquant cette formule, on obtient des temps de cycle de 5,5, 3, 1,75 et 1,125 ns. Pour calculer
le temps d’exécution d’une instruction complète, il suffit de multiplier le temps de cycle par le
nombre d’étages du pipeline, ce qui donne 11, 12, 14 et 18 ns.

Réponse 2 : Pipeline et fréquence d’horloge


En manipulant l’équation précédente, il vient :

L’application de cette formule nous indique que 6,67 étages de pipeline sont nécessaires pour atteindre
un temps de cycle de 2 ns. Ce résultat est arrondi à 7 dans la mesure où un nombre entier d’étages doit
être implémenté. La même formule indique que 20 étages sont nécessaires pour atteindre un cycle
d’horloge de 1 ns.

Réponse 3:
a) Le processeur (CPU: Central Processing Unit) est un circuit électronique cadencée au rythme d'une horloge
interne, c'est-à-dire un élément qui envoie des impulsions (que l'on appelle top). A chaque top d'horloge les
éléments de l'ordinateur accomplissent une action. La vitesse de cette horloge (le nombre de battements par
secondes) s'exprime en Mégahertz, (un cristal de quartz soumis à un courant électrique permet d'envoyer des
impulsions à une fréquence précise).
A chaque top d'horloge (pour les instructions simples) le processeur :
 lit l'instruction à exécuter en mémoire
 effectue l'instruction
 passe à l'instruction suivante
Le processeur est en fait constitué:
 d'une unité de commande qui lit les instructions et les décode
 d'une unité de traitement (UAL - unité arithmétique et logique) qui exécute les instructions.
Lorsque tous les éléments d'un processeur sont regroupés sur une même puce, on parle alors de
microprocesseur.
b)Les instructions (opération que le processeur doit accomplir) sont stockées dans la mémoire principale. Une
instruction est composée de deux champs:
 le code opération: c'est l'action que le processeur doit accomplir
 le code opérande: c'est les paramètres de l'action. Le code opérande dépend de l'opération, cela peut
être une donnée ou bien une adresse d'un emplacement mémoire

code opération champ opérande

Une instruction peut être codée sur un nombre d'octets variant de 1 à 4 suivant le type de données.
c) Lorsque le processeur traite des donnés (lorsqu'il exécute des instructions) le processeur stocke
temporairement les données dans de petites mémoires de 8, 16 ou 32Ko (qui ont l'avantage d'être très rapides)
que l'on appelle registres. Suivant le type de processeur le nombre de registres peut varier entre une dizaine et
plusieurs centaines.

1
TD2 : Architecture et fonctionnement d’un microprocesseur

Les registres les plus importants sont:


 le registre accumulateur: il permet de stocker les résultats des opérations arithmétiques et logiques
 le registre tampon: il permet de stocker temporairement une des opérandes
 le registre d'état: il permet de stocker les indicateurs
 le registre instruction: il contient l'instruction en cours de traitement
 le compteur ordinal: il contient l'adresse de la prochaine instruction à traiter
 le registre tampon: il permet de stocker temporairement une donnée provenant de la mémoire
d) Les signaux de commande sont des signaux électriques qui permettent au processeur de communiquer avec le
reste du système (le signal Read/Write - lecture/écriture - permet notamment de signaler à la mémoire qu'il
désire lire ou écrire une information.

Réponse 4 :
Les éléments principaux d'un microprocesseur sont:
 Une horloge qui rythme le processeur. A chaque TOP d'horloge le processeur effectue une instruction,
ainsi plus l'horloge a une fréquence élevée, plus le processeur effectue d'instructions par seconde (MIPS:
Millions d'instruction par seconde).
 Une unité de gestion des bus qui gère les flux d'informations entrant et sortant
 Une unité d'instruction qui lit les données arrivant, les décode puis les envoie à l'unité d'exécution.
 Une unité d'exécution qui accomplit les tâches que lui a données l'unité d'instruction .

Réponse 5 :
un ordinateur 3Ghz a donc une horloge envoyant 3,000,000,000 de battements par seconde, il peut donc
effectuer 3000,000,000 d’opérations élémentaires par second.
N .B : On suppose que l’ordinateur accomplit une opération par battement.

Réponse 6 :
1) Total cycle d’horloge pour :
Une instruction 10,
Deux instructions 12,
Trois instructions 14,
Quatre instructions 16,
Cinq instructions 18 cycles.
2) Gain en cycle d’horloge :
Pas de gain
8 cycles (12 cycles au lieu de 10*2 = 20 cycles)
16 cycles (14 cycles au lieu de 10*3 = 30 cycles)
24 cycles (16 cycles au lieu de 10*4 = 40 cycles)
32 cycles (18 cycles au lieu de 10*5 = 50 cycles)

Réponse 7 :

5𝑋50+4 𝑋 25+4𝑋 15+3𝑋8+3𝑋2


CPI = = 4.4
100

Réponse 8 :

𝟒𝟓𝟎𝟎𝟎 𝑿 𝟏+𝟑𝟐𝟎𝟎𝟎 𝑿 𝟐+𝟖𝟎𝟎𝟎 𝑿 𝟐 𝟏𝟓𝟓𝟎𝟎𝟎


CPI = = = 𝟏, 𝟓𝟓
𝟏𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎 𝟏𝟎𝟎𝟎𝟎𝟎

400 Mhz = 400,000,000 Hz

2
TD2 : Architecture et fonctionnement d’un microprocesseur

Sachant que le Mips est inversement proportionnel au CPI et qu’il est proportionnel à la fréquence
d’horloge :

Puissance effective du processeur est :


𝑓𝑟é𝑞𝑢𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑑 ′ ℎ𝑜𝑟𝑙𝑜𝑔𝑒 1 400,000,000 400
Mips = X = = = 258 𝑀𝐼𝑃𝑆
𝐶𝑃𝐼 1𝑀𝑖𝑙𝑙𝑖𝑜𝑛 1,55 𝑋 1000000 1,55
Donc :
Le temps d’exécution T = CPI X nombre d’instruction X temps d’horloge =
𝐶𝑃𝐼 𝑋 𝐼𝑛𝑠𝑡𝑟𝑢𝑐𝑡 𝑖𝑜𝑛 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑡𝑒 1.55 𝑋 100000 1.55
= = = 0.0003875 sec = 0.3875ms
𝑓𝑟é𝑞𝑢𝑒𝑛𝑐𝑒 400 𝑋 1000000 4000