Vous êtes sur la page 1sur 9

Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique

MOTEURS THERMIQUES

MOTEURS THERMIQUES
CHAPITRE II : MOTEURS 4 TEMPS A ESSENCE ...................................................................... 1
II.1 Le cycle de Beau de Rochas ou d’Otto ..................................................................................... 1
II.1.1 Localisation du système ...................................................................................................... 1
II.1.2 Phases de fonctionnement ................................................................................................... 2
II.1.3.1 Cylindrée unitaire V......................................................................................................... 4
II.1.3.2 Couple moteur C: ............................................................................................................ 6
II.1.3.3 Puissance du moteur ........................................................................................................ 7

CHAPITRE II : MOTEURS 4 TEMPS A ESSENCE

II.1 Le cycle de Beau de Rochas ou d’Otto

Alphonse de Beau de Rochas, Ingénieur français (1815-1908). Alors que Lenoir avait
construit le premier moteur à gaz (1859), il établit le cycle thermodynamique idéal des moteurs
à combustion à quatre temps (1862). Ses idées furent appliquées et développées par l'Allemand
Nikolaus Otto (premier moteur à 4 temps à combustion interne, moteur dans lequel ce sont les
gaz de combustion eux-mêmes qui fournissent la force expansive agissant sur le mécanisme,
1876).

II.1.1 Localisation du système

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 1


Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

Figure II.1. Localisation du système

II.1.2 Phases de fonctionnement

Rappel

Un cycle est une suite d’opérations qui se succèdent dans un ordre bien défini et à la
fin desquelles il est prêt à recommencer.

II.1.2.1 Le Temps ADMISSION

• Le piston descend du point mort haut au point mort bas


• Les gaz frais pénètrent dans le cylindre. Le volume du
cylindre augmente
• La pression du mélange est équivalente à la pression
atmosphérique (Pa) à la température extérieure.
• Le vilebrequin effectue un demi-tour soit 180°
• La soupape d’admission est ouverte
• La soupape d’échappement est fermée

II.1.2.2 Le Temps COMPRESSION.

• Le piston remonte du PMB au PMH


• Les gaz frais sont comprimés
• La pression augmente dans le cylindre
• La température du mélange dans le cylindre diminue
• La soupape d’admission est fermée
• La soupape d’échappement est fermée

II.1.2.3 Le Temps COMBUSTION- DETENTE = TEMPS MOTEUR

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 2


Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

• Étincelle à la bougie
• La temperature s’élève rapidement (environ 2000°C) dans la
chambre de combustion ce qui augmente la pression
• Le piston sous l’action de la pression descend
du PMH au PMB
• Le vilebrequin effectue un demi-tour soit 180°
• La soupape d’admission est fermée
• La soupape d’échappement est fermée

II.1.2.4 Le Temps ECHAPPEMENT

• Le piston remonte du PMB au PMH


• Les gaz brûlés sont évacués
• La pression diminue dans le cylindre.
• La température des gaz brûlés avoisine les 800°C
• La soupape d’admission est fermée
• La soupape d’échappement est ouverte

II.1.2.5 Récapitulatif

Déplacements Soupapes
Temps
Piston Vilebrequin Admission Echappement

Descend du
ADMISSION 180° ½Tour Ouverte Fermée
PMH au PMB

Monte du
COMPRESSION 180° ½Tour Fermée Fermée
PMB au PMH

Descend du
COMBUST.-DETENTE 180° ½Tour Fermée Fermée
PMH au PMB

Monte du
ECHAPPEMENT 180° ½Tour Fermée Ouverte
PMB au PMH

0° 18 0° 360° 54 0° 720°
PMH
Université de Msila PMB PMH
Année Universitaire 2019/2020 PMB PMH
3
Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

II.1.3 Caractéristiques d’un moteur.

II.1.3.1 Cylindrée unitaire V

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 4


Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

Fig.2.2. Caractéristiques d'un moteur

• L’alésage A : c’est le diamètre du cylindre en millimètre.


• La course : c’est la distance (c) parcourue par le piston entre le Point Mort Haut
(PMH) et le Point Mort Bas (PMB).
• La cylindrée : la cylindrée unitaire (V) d’un cylindre c’est le volume balayé par le
piston entre le PMH et le PMB.
πd2
V=c×
4

La cylindrée totale (Vt) d’un moteur c’est la cylindrée unitaire multipliée par le nombre de
cylindres.

Vt = V. n
où n- nombre de cylindres.

Nota : la cylindrée s’exprime en général en cm3.

• Le rapport volumétrique : c’est le rapport entre le volume total d’un cylindre (V+v) et
le volume de la chambre de combustion (v).

V+v
ρ=
v

En général on laisse le résultat sous forme de fraction.

Exemple : 8.5/1 ; 11 :1 ; 18 :1 ; 22/1

Remarque :

Si V croît, v restant constant : croit


Si v croît, V restant constant :décroît
Si croit la pression de fin de compression croît.

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 5


Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

II.1.3.2 Couple moteur C:

La pression qui agit sur la tête de piston


lui communique une force d'intensité :
F = p x S [N]
Où : p - la pression de gaz brûlés
S – l'aire de la tête du piston
Déterminons F1 sur la bielle :

Le moment du couple moteur (ou couple


moteur) est donc le produit de la force
sur la bielle par la longueur du bras de
maneton de vilebrequin. C = F1 x r ;
[Nm] Figure.II.4. Décomposition des forces agissant
sur le maneton du vilebrequin

Le travail développé (W) est égal au produit de la force sur la bielle (F1) par le
déplacement de la force (l).

W = F1 x l

Déplacement de la force pour un tour :

l=2r

Travail de force pour un tour :

W=F1. 2r

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 6


Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

D’où W=C.2

Pour un nombre de tours donnés (N) le travail sera :

W=2N

On peut observer que le couple le plus élevé se situe lorsque la bielle et le bras du
vilebrequin forment un angle de 90º.

II.1.3.3 Puissance du moteur

• La puissance de moteur : la puissance effective est le travail moteur fourni


en une seconde.
Soit pour N tours par minute :

𝑊 2𝜋𝑁
𝑃= = 𝐶. = 𝐶. 𝜔 [𝑁𝑚. 𝑠 −1 ]
𝑡 60

Où  est la vitesse angulaire du vilebrequin.

EXERCICES

Exercice 1
Calculer la cylindrée ainsi que le rapport volumétrique d’un moteur dont les caractéristiques
sont les suivantes : Alésage : 85 mm ; Course : 88 mm ; 4 cylindres en ligne ; volume de la
3
chambre de combustion : 50.9 cm .

Exercice 2
Un moteur dont le couple est de 200N.m à un régime de rotation de 3000 tr/min, quelle est sa
puissance ?

II.1.3.4 Unité de la puissance effective

Les normes I.S.O (internationale) imposent le watt comme unité de puissance universelle.

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 7


Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

II.1.3.5 Puissance fiscale ?

Cette puissance, exprimée en chevaux-vapeur (CV) a été instaurée par les services fiscaux
français afin de pouvoir calculer certains impôts sur les automobiles.

• Exemple : moteur 1 500 cm3 ; 8 CV fiscaux ; 50 ch effectifs ; 36,8 kW I.S.O

Couple moteur pour un litre de cylindrée (m.daN/l).

Puissance effective (D.I.N. ou S.A.E.) pour un litre de cylindrée (kW/l), c’est la puissance au
litre.

II.1.3.6 Consommation spécifique

Masse du combustible en grammes, en fonction de l'énergie fournie (g/kWh).

II.1.3.7 Pression Moyenne Effective

Pression théorique appliquée sur le piston pendant sa course moteur. Cette pression fictive est
appelée Pression Moyenne Effective (Pme)

W=F.c F = Pme . S W = Pme . S . c

Or S . c = V (cylindrée unitaire) W = Pme. V

W représente le travail fourni pendant une course et comme il faut 2 tours moteurs pour
effectuer un cycle sur un moteur 4 temps, et que, par définition, nous cherchons la pression
moyenne donnant le même travail effectif, nous aurons l’équivalence :

Pour un tour : We = Pme . V / 2


Pour un moteur à n cylindres : We = Pme . V . n / 2
La pression effective, Pme est utilisé pour décrire la puissance mesurée à l’arbre de sortie,
soit la puissance utilisable.

et comme (Vt) représente la cylindrée totale :

We = Pme . Vt / 2

Si le moteur tourne à N tr/mn, alors le travail fourni en 1 seconde sera :

We = Pme . Vt / 2 . (N / 60) = Pme . Vt . N / 120

Pour un tour : We = Pme . V / 2

et pour un moteur à n cylindres : We = Pme . V . n / 2

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 8


La pression effective, Pme est utilisé pour décrire la puissance mesurée à l’arbre de sortie, soit la
puissance utilisable.
Faculté : ST Département : Génie Mécanique Module : Licence 3 énergétique
MOTEURS THERMIQUES

Université de Msila Année Universitaire 2019/2020 9