Vous êtes sur la page 1sur 7

II.

1 Exercices
II.1.1 Exercice N°1
Un fabricant doit produire 100 kg d’un alliage comportant 30% de plomb, 30% de zinc et
40 % d’étain. Sur le marché, on trouve les alliages suivants :

Alliage 1 2 3 4 5 6 7 8 9
% plomb 10 10 40 60 30 30 30 50 20
%Zinc 10 30 50 30 30 40 20 40 30
% étain 80 60 10 10 40 30 50 10 50
Coût/kg 4.1 4.3 5.8 6.0 7.6 7.5 7.3 6.9 7.3

Comment obtenir un alliage de la composition voulue dont le coût soit minimum ? (Le
coût de production du mélange sera supposé nul). Ecrire un le programme linéaire
correspondant.

II.1.2 Exercice N°2


Une raffinerie doit fournir chaque jour deux qualités A et B d’essence à partir des
constituants 1, 2 et 3.
On dispose des données suivantes :
Constituant Qté maximale Coût unitaire
Disponible /jour
1 3000 3
2 2000 6
3 4000 4

Essence Spécification Prix de vente unitaire


A 30% de 1
40% de 2 5.5
50% de 3
B 50% de 1 4.5
10% de 2

Donner un modèle permettant de déterminer les compositions des mélanges et les quantités
à produire pour maximiser la recette (toute la production pourra être écoulée).

II.1.3 Exercice N°3


Une entreprise fabrique trois modèles de TV couleur A, B, C qui lui rapportent des profits
de 160, 300 et 500 Euros. Les niveaux minima de production pour une semaine sont de 100
pour A, 150 pour B et 75 pour C. Chaque douzaine de TV de type i requiert un temps fi pour
la fabrication, un temps ai pour l’assemblage et un temps ei pour l’emballage.

A B C
fi 3 3.5 5
ai 4 5 8
ei 1 1.5 3
Pendant la semaine à venir, l’entreprise aura 150 heures disponibles pour la fabrication,
200 pour l’assemblage et 60 pour l’emballage. Formuler un modèle donnant un plan de
production qui maximise le profit de la compagnie.

II.1.4 Exercice N°4


Deux types de pétrole léger PL1 et PL2 sont produits dans une raffinerie en quantités
respectives de 30 et 70 tonnes par jour. PL1 a un taux d’octane de 104 et PL2 un taux
d’octane de 94. Ces pétroles v, pèsera 5 tonnes et aura un taux d’octane de
(2*104+3*94)/5=98.
De tels mélanges peuvent être vendus sur le marché sous le nom de « Kérosène » si le taux
d’octane est supérieur ou égal à 102 et sous le nom de « Super » si le taux d’octane est
supérieur ou égal à 96. La demande maximum de Kérosène est de 20 tonnes par jour, la
demande de Super n’est pas limitée. La vente d’une tonne de Kérosène procure un profit de
150 Dinars, la vente d’une tonne de Super donne un profit de 100 Dinars.

Le problème consiste à déterminer quelles quantités de Kérosène et de Super produire à


partir de PL1 et PL2 pour maximiser le profit tout en satisfaisant aux contraintes du problème.

II.1.5 Exercice N°5


Une rivière dont le débit est de 10 000 m3 par jour contient trois polluants A, B et C. P A,
PB, et PC désignent respectivement les quantités (en kg/m3) des polluants A, B et C que
contient la rivière. On peut utiliser, pour la dépollution, 3 sortes de traitements dont
l’efficacité et le coût sont donnés par le tableau suivant :

Traitements
1 2 3
Polluants
A 0.6 0.1 0.07
B 0.7 0.12 0.1
C 0.9 0.5 0.5
Coût 3 10 18
(F/1000m3)

Ce tableau se lit de la manière suivante : Si x m3 sont traités par le traitement 2, disons, ces
x m3 contiendront, après traitement, 0.1xPA du polluant A, 0.12xPB du polluant B et 0.5 xP C
du polluant C. Le coût de ce traitement sera égal à 0.01x francs (10x/1000). On peut traiter
n’importe quelle quantité du flux par chacun des trois traitements.
a)- Sachant qu’on désire que le niveau de pollution de la rivière ne dépasse pas
p ,p
A B
et p C
(exprimés en kg/m3) respectivement pour chacun des polluants, exprimer
sous forme de programme linéaire le problème consistant à déterminer quelles quantités d’eau
on doit traiter quotidiennement par chacun des trois traitements.

b)- Dans la suite, seul le polluant A est considéré et on donne


p A  0.5 . Montrer
P A
que le programme linéaire consistant à déterminer les niveaux de traitement à appliquer peut
se formuler de la manière suivante :
(P)
 x 0  x1 x 2  x 3  x j 0
 1

 x 0  0.6 x1 0.1x 2  0.07 x 3 0

30
 x1100 x 2 180 x 3  Z ( Min

II.1.6 Exercice N°6


Un constructeur de postes de télévisions possède 4 modèles à son catalogue : le portatif
noir et blanc (M1), le standard noir et blanc (M2), le standard couleur (M3) et le téléviseur
couleur de luxe (M4). L’entreprise comporte deux ateliers, un de montage et l’autre pour les
tests. Les durées nécessaires pour le montage et les tests des différents modèles sont données
dans le tableau ci-dessous (en heures).

M1 M2 M3 M4
Montage 8 10 12 15
Tests 2 2 4 5

D’autre part la force de travail de l’atelier de montage correspond à 6000 heures/mois celle
de l’atelier de tests à 1500 heures par mois et les profits relatifs à la production des postes sont
de 400, 600, 800, et 1000 dinars respectivement pour M 1, M2, M3 et M4. Enfin l’entreprise
dispose chaque mois, de 450 transformateurs et de 300 tubes cathodiques couleurs. On a
besoin d’un transformateur dans chaque poste (noir et blanc ou couleur). La quantité de tubes
cathodique noir et blanc disponible n’est pas limitée.
Ecrire le problème de maximisation du profit de cette firme sous la forme d’un programme
linéaire (P).

II.1.7 Exercice N°7


On considère le programme linéaire sous forme canonique suivant :
2 x 1
 2 x  3 x  x  10
2 3 4
^ 

( P ) 2 x 1
 3 x  2x  2 x  16
3 4 x 1
, x 2
, x 3
, x 4
 0


9 x 1
 12 x  10 x
2
 7x  3 4
Z ( Max )

a)- Multiplier la première inéquation de (P) par 3, la seconde par 2 et soustraire membre à
membre la somme des deux inéquations obtenue de la fonction objective. En déduire que la
valeur de la fonction objective de (P) ne peut dépasser 62.
b)- Montrer que x1=x3=0, x2=4, x4=2 est solution optimale de (P).
c)- Retrancher membre à membre de la fonction objective de (P) la première inéquation
multipliée par y1, puis la seconde multipliée par y2. Montrer directement que si y1, y2 satisfait
les contraintes du dual de (P), alors la fonction objective de (P) est inférieure ou au plus égale
à 10y1+16y2.

II.1.8 Exercice N°8


On considère le programme linéaire suivant :
2 x1  x2  6

 x1  x2  1
( p)  
 x1  x2  3 x1 , x 2  0
3
 x1  2 x 2  Z ( Ma x)

a)- Ecrire le dual (D) de (P).


b)- Vérifier que x1=2, x2=1 est solution réalisable de (P) et y1=0, y2=1/2, y3=5/2 est
II.1.9 Exercice N°9
Un fabricant de fils téléphoniques produit trois types de fils (F 1, F2, et F3) de différentes
sections et obtenus à l’aide de cuivre enrichi de cadmium pour F1 et F2 (en proportions
différentes) ou de cadmium et d’étain pour F3. Le tableau suivant donne la masse de cuivre
(exprimée en kilogrammes) et celles de cadmium et d’étain (exprimées en décagrammes)
nécessaires pour fabriquer 100 mètres de chacun de ces fils téléphoniques.
F1 F2 F3
Cuivre 9 5 6
Cadmium 2 1 2
Etain 0 0 1
L’entreprise dispose de 600 kilogrammes de cuivre, 150 décagrammes de cadmium et 60
décagrammes d’étain. Elle emploie en outre des ouvriers pour couler puis tréfiler les alliages.
Il faut une journée de travail pour fabriquer 100 mètres de fil F1, F2 ou F3. La force de travail
disponible pour la production des fils s’élève à 90 jours. Enfin, les profits relatifs à la
fabrication de 100 mètres de fil s’élèvent à 4200 D, 3900 D et 5200 D respectivement pour F 1,
F2 et F3.
Ecrire le problème de maximisation du profit de l’entreprise. Donner le dual de ce
problème linéaire.
Résoudre le problème P, par la méthode graphique.

II.1.10 Exercice N°10


Un fermier qui cultive du fourrage pour le bétail dispose de 3600 ares pour semer de la
luzerne et du maïs. Le coût des semences est de 160 Fr. par are pour la luzerne et de 240 Fr.
par are pour le maïs. Le coût total de la main d’œuvre est de 800 Fr. par are pour la luzerne et
de 400 Fr. par are pour le maïs. Le revenu prévu est de 4400 Fr. par are de luzerne et de 6000
Fr. par are de maïs.
Si le fermier ne veut pas dépenser plus de 18400 FR. pour les semences et de 56000 Fr.
pour la main d’œuvre, combien d’ares de chaque culture devrait-il semer pour réaliser un
bénéfice maximal ?

II.1.11 Exercice N°11


Un élan se nourrit principalement de feuilles d’arbres et de plantes aquatiques, et ne peut
digérer plus de 33 Kilogrammes de ces aliments par jour. Bien que les plantes aquatiques
aient un contenu énergétique plus faible, l’animal doit en manger au moins 17 kilogrammes
pour satisfaire ses besoins en sodium. Un kilogramme de feuilles fournit quatre fois plus
d’énergie qu’un kilogramme de plantes aquatiques.
Trouver la combinaison d’aliments pour que l’apport en énergie quotidien soit maximal ?

II.1.12 Exercice N°12


On veut établir des casernes de pompiers dans certains des 6 villages V1, V2, ..., V6. La
mairie voudrait faire bâtir un nombre minimal de casernes, mais pour des raisons de sécurité
au moins une caserne doit se trouver dans un rayon de 15 minutes autour de chaque village.
Le tableau suivant donne les distances entre les villages.

de V1 V2 V3 V4 V5 V6
....
V 0 10 20 30 30 20
1
V2 10 0 25 35 20 10
V3 20 25 0 15 30 20
V4 30 35 15 0 15 25
V5 30 20 30 15 0 14
V6 20 10 20 25 14 0

En supposant que la vitesse d’intervention des sapeurs pompiers avec leurs camions est de
60 Km/ heure, formuler ce problème comme un programme linéaire en nombres entiers.
Pouvez vous conclure avec une solution ?

II.1.13 Exercice N°13


Une firme voudrait réaliser un ensemble de n projets. Cependant, les contraintes du
budget ne lui permettent pas de les réaliser tous. Le projet j représente un bénéfice c j mais
requiert un investissement aij (i =1,…, m) pendant les m années à venir. Le capital total
disponible pour l’année i étant bi, on se demande quels projets choisir de façon à maximiser
les bénéfices.
Mettre ce problème sous forme d’un P.L.

II.1.14 Exercice N°14


Une entreprise veut distribuer 45 tonnes de marchandises à quatre clients D 1, D2, D3,
D4. Ces marchandises sont stockées dans trois centres P 1, P2 et P3 de la manière suivante : 10 t
en P1, 15 t en P2 et 20 t en P3. Les demandes des clients sont respectivement de 5 t pour D 1,
12 t pour D2, 13 t pour D3 et 15 t pour D4. Les coûts de transport entre les centres P i et les
clients Dj sont donnés par le tableau suivant :

Clients
Centres
D1 D2 D3 D4
P1 25 10 2 30
P2 5 10 20 10
P3 10 65 10 20

L’entreprise désire organiser sa distribution au moindre coût. Ecrire le P.L associé.

II.1.15 Exercice N°15


Une usine sidérurgique a besoin cette année d’au moins 650.000 tonnes de charbon. Elle a
la possibilité de l’acheter au pays même au prix de 4000 DA/t, de l’importer du pays B au prix
de 3000 DA/t, ou de l’importer du pays C au prix de 2000 DA/t.
Toutefois, le gouvernement désirant protéger l’industrie minière nationale lui impose
d’acheter au moins deux fois plus dans le pays qu’à l’étranger. D’autre part, elle est obligée
par un contrat conclu il y a plusieurs années d’acheter au moins 189.000 tonnes de charbon
dans le pays B. De plus, le pays C n’est disposé à lui vendre qu’un maximum de 191.000
tonnes.
Formuler le problème du meilleur coût d’achat de cette entreprise sous forme d’un
programme linéaire (P).
II.1.16 Exercice N°16
Un atelier a acheté trois nouvelles machines de différents types. Il y a trois endroits où on
peut les installer. Quelques uns de ces endroits sont plus désirables que d’autres, pour une
machine donnée, à cause de la position de cette machine par rapport aux centres de travaux où
elle doit être utilisée. La direction veut affecter les nouvelles machines aux endroits
disponibles de façon à minimiser le coût total de manipulation des matériaux. Les coûts de
manipulation des matériaux sont donnés par le tableau suivant :

Endroits
Machines
1 2 3
Formuler ce A 50 60 70 problème sous forme
d’un programme linéaire (P).
B 70 40 40
II.1.17 Problème C 30 40 50 N°1
L’entreprise où vous travaillez
fabrique n types de pièces pour l’industrie automobile. Une pièce passe successivement dans
les trois ateliers d’usinage, d’assemblage et de finition. Une pièce après usinage et assemblage
(sans finition) est dite pièce « brute ». Après finition, la pièce est dite pièce « finie ».
L’entreprise a signé un contrat avec un fabriquant automobile pour les p mois à venir. Elle
s’engage à livrer une quantité QCik de pièce i pour le mois k. La pièce i peut être livrée soit
sous forme de pièce brute, soit sous forme de pièce finie. Cependant, il doit y avoir au moins
80% de pièces finies. Les prix de vente sont fixés dans le contrat : une pièce brute i est vendue
à un prix unitaire de BCi, une pièce finie à un prix unitaire de FCi. Tout manquement au
contrat aurait des conséquences désastreuses pour l’entreprise et, bien sûr, pour vous-même.
Le service marketing estime de son coté qu’il est possible d’écouler des pièces finies chez
un distributeur de pièces détachées. La quantité maximale de pièce i que l’on pourrait écouler
le mois k est estimée à QDik. Le prix de vente unitaire de la pièce i est de FDi.
Les coûts de la matière première de la pièce i est CMi. L’heure normale revient à 100
dinars en usinage et finition et de 110 dinars en assemblage. Il est possible de travailler en
heures supplémentaires, dans la limite de 10% des heures normales, et ces moyennant un
surcoût horaire de 40 dinars dans l’atelier d’usinage, 60 dinars dans l’atelier d’assemblage et
de 50 dinars dans l’atelier de finition.
Il est possible de stocker les pièces brutes et finies. Une pièce brute peut être sortie du
stock pour être vendue ou pour passer en finition. Les coûts de stockage unitaire sont
respectivement SBi et SFi pour une pièce brute i et finie i. Les stocks initiaux sont nuls et l’on
vise des stocks nuls en fin de période p.
Les disponibilités horaires pour le mois k dans les trois ateliers sont respectivement de
HUk, HAk, et HFk.
Une pièce i a un temps de passage de TUi, TAi et TFi dans les trois ateliers respectifs.
Modéliser ce problème et donner le nombre de contraintes et le nombre de variables.

II.1.18 Problème N°2


Un fabricant de fils téléphoniques produit trois types de fils (F 1, F2, et F3) de
différentes sections et obtenus à l’aide de cuivre enrichi de cadmium pour F 1 et F2 (en
proportions différentes) ou de cadmium et d’étain pour F3. Le tableau suivant donne la masse
de cuivre (exprimée en kilogrammes) et celles de cadmium et d’étain (exprimées en
décagrammes) nécessaires pour fabriquer 100 mètres de chacun de ces fils téléphoniques.
F1 F2 F3
Cuivre 9 5 6
Cadmium 2 1 2
Etain 0 0 1
L’entreprise dispose de 600 kilogrammes de cuivre, 150 décagrammes de cadmium et
60 décagrammes d’étain. Elle emploie en outre des ouvriers pour couler puis tréfiler les
alliages. Il faut une journée de travail pour fabriquer 100 mètres de fil F 1, F2 ou F3. La force de
travail disponible pour la production des fils s’élève à 90 jours. Enfin, les profits relatifs à la
fabrication de 100 mètres de fil s’élèvent à 4200 D, 3900 D et 5200 D respectivement pour F 1,
F2 et F3.
Ecrire le problème de maximisation du profit de l’entreprise puis résoudre celui-ci
à l’aide de l’algorithme du simplexe (si plusieurs variables sont candidates pour entrer dans la
base ou pour en sortir, on choisira celle de plus grand indice pour entrer en base et celle de
plus petit indice pour en sortir).
Ecrire le problème dual du problème précédent. En donner une solution.
Le profit sur le fil F 1 a été mal évalué. La solution optimale est-elle modifiée si
celui-ci passe de 4200 D à 4800 D (pour 100 mètres) ? S’il passe de 4200 D à 5400 D
(toujours pour 100 mètres) ? Dans chaque cas, on donnera, le cas échéant la nouvelle solution
optimale (ici, en cas de choix, on fera entrer ou sortir la variable ayant le plus grand indice).
De même, à cause des fluctuations sur le marché d’étain, le profit associé à F 3
varie. En supposant le profit associé à F 1 de nouveau égal à 4200 D à l’hectomètre, montrer
que la solution trouvée à la première question reste optimale si le profit associé à F 3 est
compris entre 4200 D et 7800 D inclus.
Pour cette question, on suppose que le profit associer au fil F 1 vaut 5400 D, comme
il était envisagé dans la question 3. On peut de plus obtenir de l’étain supplémentaire au prix
de 100 D le décagramme ; on peut aussi, moyennant une prime de 2000 D par jour
supplémentaire, augmenter le nombre de jours que les ouvriers consacrent à la production des
fils. Conseilleriez-vous d’avoir recours à l’une ou l’autre de ces possibilités, ou les deux ? On
donnera, le cas échéant, une indication sur la quantité d’étain à acheter ou sur le nombre
(éventuellement fractionnaire) de jours supplémentaires.
On revient aux données initiales. En fait, l’entreprise n’achète pas d’étain et ne fait
pas de jour supplémentaire, mais envisage de produire un nouveau fil, un peu plus gros,
nécessitant 8 kilogrammes de cuivre et 2 décagrammes de cadmium pour 100 mètres (et pas
d’étain). Comme pour les autres fils, il faut un jour de travail pour en produire 100 mètres. Le
profit vaut 5500 D à l’hectomètre. Est-il intéressant de fabriquer ce fil ? Si oui, quel nouveau
plan de fabrication faut-il envisager ?
Finalement, l’entreprise ne produit pas le fil de la question précédente, mais décide
de protéger les fils F2 et F3 en les gainant avec du polythène. Il faut 100 mètres de polythène
pour gainer 100 mètres des fils F2 et F3. Sachant qu’on dispose de 80 hectomètres de gaine,
quelle est la nouvelle solution optimale ?

Vous aimerez peut-être aussi