Vous êtes sur la page 1sur 2

CHANTIERS

Des pistes pour les


futurs gros porteurs
© Fotolia

Remorquage d’un A380

© Airbus Industrie
Le taxiway devant l’usine d’assemblage de l’A380, à Toulouse

Les avions gros porteurs de nouvelles générations font subir des contraintes • des pressions de contact pneumatique très
élevées,  allant par exemple de 15,4 bars
de plus en plus sévères aux pistes des aéroports. Pour relever le défi,
pour l’Airbus A380 à 17 bars pour le Boeing
les entreprises ont mis au point des formulations innovantes à base de 787.
produits bitumineux performants. Selon les règlements de l’Organisation de
l’Aviation Civile Internationale (OACI), quelques

D
epuis plus d’une dizaine d’années, tifs, les concepteurs, tant Airbus que Boeing, États imposent des limitations opérationnelles
pour répondre au doublement du jouent sur la longueur des fuselages et leur aux avions avec une pression de pneu maxi-
trafic aérien tous les vingt ans sans envergure, le choix de matériaux composites male de 15 bars. Selon Airbus, sur 485 pistes
réelle possibilité de créer de nouveaux aéro- et de nouvelles motorisations. d’aéroports internationaux considérés, 41  %
ports ou de les agrandir, se développent, sont limitées à 15 bars, 1 % à 10 bars et 58 %
dans l’espace aéronautique international, des Les chaussées aéronautiques doivent s’adapter sont sans limitation.
porteurs de nouvelles générations, optimisés pour supporter le trafic de ces nouveaux
de façon à répondre aux demandes des porteurs. Les principales sollicitations liées à Une méthode rationnelle pour
compagnies aériennes. ce type d’avions sont caractérisées par : remplacer la méthode empirique
Plus respectueux de l’environnement, ils La vérification des structures en place ou de
promettent d’être moins bruyants, d’émettre • des masses maximales au décollage renforcement se fait classiquement par une
moins de gaz à effet de serre et d’être moins (MTOW) en augmentation, allant de 250 méthode empirique qui est actuellement en
consommateurs d’énergie (gain chiffré d’au à 300 t pour les tout récents Boeing 787-9 phase de remplacement. Élaborée par l’OACI
moins 20  % pour certains)… bref de s’ins- Dreamliner ou Airbus A350 jusqu’à 400 à et appliquée par ses membres depuis 1983, la
crire dans une politique de développement 560 t pour le Boeing 747-400 ou Airbus méthode de dimensionnement ACN/PCN
durable. Pour atteindre ces différents objec- A380-800 ; consiste à comparer l’agressivité de chaque
6
bitume•info

9809-Bitume 26.indd 6 22/09/11 16:45



aéronef déterminée par le paramètre ACN,
Aircraft Classification Number, à la résistance
de la chaussée déterminée par le paramètre
Un enrobé spécial permet
PCN, Pavement Classification Number. de multiplier par 3 à 4 le nombre


L’ACN est calculé à partir de données
de mouvements d’A380.
constructeurs (notamment les masses maxi-
male et à vide). Le PCN reflète la capacité de (Pavement Experimental Program) lancé par préconisée était acceptable et le calcul
portance de la chaussée et est défini par des Airbus et permettant de fournir des données permit de prévoir une durée de service de 10 ans
sigles désignant la nature de la chaussée, la sur le fonctionnement et l’endommagement pour un trafic cumulé de 5  850 mouvements
résistance du sol support, la limite de pression des chaussées rigides et souples. équivalents A380. Une analyse partielle du
de gonflage des pneumatiques acceptable. Les premières planches comparatives en cycle de vie a par ailleurs permis de mettre en
matériaux bitumineux ont été réalisées en avant l’intérêt environnemental de la structure.
Des sur- ou sous-dimensionnements ont pu août 2001 sur la voie W60 du taxiway de Enfin citons également la réalisation, entre
être constatés avec cette méthode empirique. l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Le renforce- 2003 et 2004, des 225 000 m2 de taxiways du site
Depuis plusieurs années, le Service Technique ment consistait à remplacer l’ancienne couche d’assemblage d’Airbus à Toulouse destinés
de l’Aviation civile (STAC) et le LCPC (désor- de roulement en BBA. Une comparaison a au déplacement à basse vitesse de l’Airbus
mais IFSTTAR) travaillent conjointement, été menée notamment entre un BBA 0/14 A380 d’une masse de plus de 500 t réparties
tant avec des constructeurs tels qu’Airbus classique et un enrobé spécial avec liant sur 20 roues. Pour dimensionner la chaussée,
qu’avec des routiers tels que Colas, au modifié, procédé Multicol HP de Colas. La un simulateur de train d’atterrissage avait été
développement d’une méthode rationnelle, plateforme support PF3 était initialement en modifié de façon à représenter l’A380 et des
inspirée de celle appliquée aux chaussées bon état et surmontée de 24 cm de GB3 éga- planches expérimentales purent valider les
routières et autoroutières françaises. Il s’agit lement en bon état mais ayant subi 5 000 pas- calculs aux éléments finis. Le choix de la
d’un modèle d’endommagement avec la sages de simulateur correspondant aux structure se porta, cette fois encore, sur des
comparaison de contraintes calculées en Boeing B777, B747-400 et Airbus A380. matériaux bitumineux avec notamment une
fonction du trafic et de contraintes admis- La vérification du dimensionnement de la couche de roulement en béton bitumineux
sibles en fonction de la structure. structure a été effectuée par la méthode anti-orniérant BBAO 0/10 à base de liant
Leur démarche repose sur trois axes à savoir rationnelle aux éléments finis et a montré modifié PX50 d’Eurovia et deux couches
l’utilisation d’un modèle structurel couplant que l’utilisation d’un enrobé spécial permettait de GB 0/14 classe 4.
mécanique et thermique, l’analyse du com- de multiplier par 3 à 4 le nombre de mouve-
portement des matériaux sous chargements ments A380. Après 10 ans de trafic, aucun Simulateur d’atterrisseur
de très gros porteur
répétés en laboratoire et le calage sur le désordre n’est apparu sur les chaussées.
terrain par le biais de planches d’essais sous
trafic réels ou accélérés. Fort de cette expérience, la rénovation de la
piste 1 de ce même aéroport a été réalisée en

© Airbus / DEAC-STAC
Le logiciel ALIZE-Aéronautique est actuellement 2004 pour faire face à l’arrivée de gros porteurs
en cours de validation par le STAC en vue de type Airbus A380. Selon les pratiques courantes
remplacer la méthode ACN/PCN. Parallèlement pour ces gros porteurs déjà mises en œuvre
la Federal Aviation Administration américaine sur les aéroports parisiens, un rechargement
a développé le FAARFIELD, devenu depuis de 12 cm d’EME puis de 6 cm de BBA était
2009, le logiciel de conception standard préconisé. Une solution économique permet- L’adaptation des chaussées aéronautiques
des chaussées aéronautiques aux États-Unis. tant un gain de temps non négligeable, face au trafic élevé et à l’arrivée de nouveaux
Une comparaison vient d’être menée avec suc- concentrée sur les 45 m intérieurs de la piste, porteurs aux contraintes spécifiques repré-
cès sur ces deux méthodes et a été présentée a alors été proposée par l’entreprise SACER : sente certes un grand défi pour les différents
aux Journées Techniques 2011 du STAC. la mise en œuvre de 7 cm de BBA sur la acteurs, tant concepteurs d’avions, services
structure existante. techniques de l’aviation ou entreprises. Les
Des solutions bitumineuses adaptées programmes et opération de recherche mis
aux nouveaux porteurs… …et avantageuses sur en place permettent désormais d’y répondre :
Cette nouvelle méthode de dimensionnement le plan environnemental la méthode rationnelle de dimensionnement
par modélisation multicouche de la chaussée La vérification de cette structure de renfor- est prête pour faire face à ce défi et des enrobés
est expérimentée depuis une dizaine d’années, cement a été effectuée par la méthode empi- bitumineux performants que proposent les
notamment par le biais de planches expéri- rique CBR et la méthode rationnelle aux entreprises sont capables d’apporter les
mentales sur pistes grâce au programme PEP éléments finis. Dans les deux cas, la solution solutions nécessaires. 7

bitume•info 7

9809-Bitume 26.indd 7 22/09/11 16:45