Vous êtes sur la page 1sur 4

Chap 9 LE FINANCEMENT A LONG TERME/COURT

TERME

1- Définitions et contraintes

La gestion financière regroupe l’ensemble des décisions et actions de


l’entreprise destinées à équilibrer les besoins et les ressources de
financement à long terme comme à court terme. C’est l’ensemble des
activités de collecte et de gestion des fonds nécessaires au fonctionnement
de la firme.

La gestion financière doit agir sous quatre contraintes :

 la solvabilité de la firme en permettant à tout moment d’honorer les


dettes exigibles ;
 la pérennité : choix des investissements et mode de financement ;
 la disponibilité des placements effectués suite à un excédent de
trésorerie ;
 la rentabilité des placements en comparant les résultats obtenus avec
les moyens mis en œuvre. .

D’une manière générale, on distingue les besoins de financement liés au


cycle d’exploitation (financement à court terme), des besoins liés au
financement des investissements (financement à long terme).

2- Les besoins de financement


2.1 - Le financement à court terme

2.1.1- Les besoins d’exploitation

Le cycle d’exploitation (phase d’approvisionnement + phase de production +


phase de commercialisation de l’activité principale de l’entreprise) donne
naissance à des besoins de financement. Ces besoins proviennent du
décalage entre la période de décaissement (achat de matières premières et
marchandises, paiement des services et des salaires) et la période
d’encaissement (vente et règlement des produits finis et marchandises).

La partie des besoins non financés par les ressources du cycle d’exploitation
représente le BFRE. C’est la différence entre les actifs d’exploitation qui
engendrent des besoins de financement (stock + créances clients) et les
passifs circulants qui engendrent des ressources de financement (dettes
fournisseurs).

Le BFRE doit être financé par des ressources stables. Le FDR (fonds de
roulement) est la différence entre les ressources stables et durables et les
emplois stables et durables.

1
ENSET – FI- -----financements LT/CT------ -----2016/2017---
2.1.2- L’équilibre financier

L’équilibre financier suppose un financement adapté pour chaque type de


besoinL'adaptation des besoins de financement aux actifs à financer

Pour produire, l'entreprise a besoin de deux types d'actifs:


_ des immobilisations (terrains, immeubles, machines...) dont la durée de
vie dans l'entreprise est supérieure à un an;
_ des actifs d'exploitation (stocks, crédits clients...) dont la durée de vie
dans l'entreprise est inférieure à un an.
Les capitaux permanents, comme les capitaux propres et les dettes à long
terme, sont adaptés au financement de l'investissement, c'est-à-dire des
immobilisations. L'actif immobilisé doit être financé par des ressources
stables.
Les dettes à court terme, comme le crédit fournisseurs, les crédits de
trésorerie, sont adaptées au financement de l'exploitation. Le financement de
l'exploitation doit être financé en grande partie par des ressources à court
ternie (— d'un an).
Pour respecter la règle de l’équilibre financier, l’entreprise doit disposer d’un
FDR au moins égal à son BFRE :
 Si FDR > BFRE, la firme dispose alors d’un excédent de ressource en
trésorerie (ensemble des actifs liquides détenus par l’entreprise et
immédiatement disponibles).
 Si FDR < BFRE, la différence doit alors être financée.

2.1.3- Le financement du BFRE :

 L’ajustement interne : les déficits actuels sont financés par les


excédents passés (épargne de l’entreprise).

 L’ajustement externe non bancaire :
o Le crédit interentreprises sous forme de crédit fournisseur (ou
délai de paiement) consenti par le fournisseur à son client).
o
o Billet de trésorerie : titre négociables, émis par les entreprises à
besoin de financement et placé auprès des entreprises à
trésorerie excédentaire.
o
 L’ajustement externe bancaire ou financier :
o Crédits de trésorerie : facilités de caisse, découverts, crédits
relais.
o
o Crédit de campagne (pour financer une augmentation passagère
des besoins de financement en raison d’une augmentation de sa
production).
o
o Engagement par signature (acceptation, caution, aval).
o

1
ENSET – FI- -----financements LT/CT------ -----2016/2017---
o Opérations d’escompte (opération de crédit par lequel le
banquier met à disposition de son client le montant d’une
remise d’effets avant l’échéance de ces derniers, moyennant un
intérêt appelé escompte), dont le crédit de mobilisation de
créances commerciales (CMCC) et les LCR(lettres de change relevé
,Ces lettres sont virtuelle aujourd’hui sous forme de fichier : le tireur (créancier
ou fournisseur) émet la LCR auprès de sa banque qui la transmettra à la banque
du tiré (le client débiteur). Ce dernier devra accepter la créance sur le relevé
fourni par sa banque. )
o L’affacturage (factoring) : L'affacturage est un contrat par lequel un
établissement de crédit spécialisé, appelé factor, achète ferme les créances
détenues par un fournisseur, appelé vendeur, sur ses clients, appelés acheteurs
ou bénéficiaires de services et ce moyennant rémunération. L'opération
consiste donc pour le fournisseur à céder au factor ses factures en échange de
quoi ce dernier lui consentira une avance sous déduction des intérêts et
commissions. Le vendeur accorde au factor l'exclusivité de l'affacturage de
toutes ses créances. Le factor se charge de l'encaissement des créances. En
contrepartie, le factor avance au vendeur le montant des créances cédées
moyennant le paiement de commissions. En cas d'impayés, le risque est
assuré par le factor qui ne peut se retourner contre le vendeur.

o 2.2- Le financement à long terme (financement stable)

Pour préserver son équilibre financier, la firme doit financer ses besoins à
long terme par des ressources stables, restant durablement à la disposition
de l’entreprise. Ces besoins à long terme sont généralement des besoins
d’investissement.

Le financement des investissements peut être assuré par des ressources


internes ou des ressources externes :

2.2.1-Financement interne :

o Utilisation de la CAF pour l’autofinancement (voir évolution du


partage de la VA). L’autofinancement représente les ressources
dégagées par la firme afin de financer ses propres
investissements.

La CAF disponible est égale à la CAF globale diminuée des


dividendes versés aux actionnaires/propriétaires.

L’autofinancement permet :

 de financer des investissements risqués,


 de maintenir l’indépendance financière,
 et de conserver intact la possibilité d’emprunt externe.

1
ENSET – FI- -----financements LT/CT------ -----2016/2017---
o Cession d’éléments d’actifs (terrains) ou désinvestissements.

2.2.2- Financement externe :

on distingue le financement bancaire (ou intermédié) du financement


direct :

o Financement bancaire, ou financement intermédié :


o
 L’emprunt indivis : C’est l’accès pour un emprunt unique
à des fonds à long et moyen terme, mis à sa disposition
par une banque (ou un établissement financier spécialisé).

 Le crédit bail, ou leasing est une location longue durée
avec promesse d’offre de vente en fin de contrat.

o Financement direct auprès du marché financier :
 La souscription de capital (lors de l’introduction sur le
premier marché des valeurs mobilières (bourse), sous la
forme d’introduction d’actions.

L’action est un bien meuble, qui représente une part de


propriété du capital de la société émettrice et à laquelle
sont attachés deux droits : Un droit à la rémunération
(dividende) et un droit à la participation à la gestion
(participation aux AG des actionnaires et droit de vote).

 L’augmentation de capital, par apport en numéraire.


 L’emprunt obligataire, ou émission d’obligation, c’est à
dire de part d’une dette unique donnant droit à une
rémunération fixe, appelée intérêt.
 Émission de titres spéciaux tels que les certificats
d’investissement, les actions avec double droit de vote, les
actions prioritaires…

1
ENSET – FI- -----financements LT/CT------ -----2016/2017---

Vous aimerez peut-être aussi