Vous êtes sur la page 1sur 18

UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET DE LA TÉCHNOLOGIE

HOUARI-BOUMÉDIÈNE

Faculté de Génie Mécanique et Génie des Procédés

Département de Génie Chimique et Cryogénie

Compte rendu TP transfert de chaleur

TP : Échangeur de chaleur Tube-Calandre

Master 1 génie chimique

Section B / trinôme B29

Réalisé par le trinôme :


Terfaia Imène 171731048856
Kobbi Houria 171731046595
Mellah Badis 161631062742

1
But de TP :
Ce TP a un but de montrer et faire comprendre les concepts comme :
 Profile de température.
 Ecoulement en co-courant et en contre- courant.
 Rendement de l'échangeur.
 Coefficient global de transfert de chaleur.
 La moyenne logarithmique.

Partie théorique
Description et analyse du banc d'essai expérimental :
1/Définition d'un échangeur de chaleur :
Un échangeur de chaleur est un système qui permet de transférer un flux de
chaleur d'un fluide chaud à fluide froid à travers une paroi sans contact direct.
La plupart du temps, on utulise cette méthode pour froidir ou réchauffer un
liquide ou un gaz qu'il est impossible ou difficile de refroidir ou chauffer
directement, par exemple l'eau d'un circuit primaire de refroidissement d'une
centrale nucléaire.

2/Type d’échangeurs de chaleur :


2-1) échangeur à tubes en U :
Avantages Inconvénients Utilisation

 Résiste à la forte  Encombrement


 Vapeur/eau
pression.  Prix de revient élevé  Eau surchauffe
 Libre dilatation des
tubes et du corps.  Débouchage difficile /eau
 Huile/eau
 Toute puissance

2
2-2) échangeur à tubes calandre :
Avantages Inconvénient Utilisation

 Résister aux fortes  Difficulté de  Eau/eau


pressions nettoyage.  Vapeur/eau
 Pour toutes les
puissances.  Huile/eau
 Economique.
 Sensible aux
vibrations.  Eau surchauffe/eau
 Accepte des grands
écarts de
température.

3
2-3) échangeur à spirale :
Avantages Inconvénients Utilisation

 Non démontable.  Eau/eau


 Grandes surface de
contact.  Ecart de température  Vapeur/eau
 Autonettoyant. limites.  Eau surchauffe/ eau

2-4) échangeur à ailette :


Avantages Inconvénients Utilisation

 Bon rendement  Craint les chocs  Eau/air


 Peut prendre des  Huile/air
formes précises  Solide/air

4
2-5) échangeur à plaque :
Avantages Inconvénients utilisation
 Compact  Écart de température  Eau/eau
 Très bons coefficients de limité
 Huile/eau
transfert  Régulation délicate
 Encombrement réduit  Pertes de charge  Eau surchauffée/eau
 Prix compétitif importantes
 Peu de pertes thermiques  Pression de travail
 Modulable limitée

3/domaines d’utilisation :
 Génie agroalimentaire.
 Génie pharmaceutique.
 Génie de raffinage et la pétrochimie.
 Génie climatique.
 Génie chimique.

Partie expérimentale
1/ description de l'échangeur de chaleur tube-calandre :
L'appareil est constitué d'un faisceau de tubes, dispose à l'intérieur d'une
enveloppe dénommé calandre.

5
Cet échangeur possède 6 tubes et une surface d'échange
totale S=0.02m2 l'un des fluides circule à l'intérieur des
tubes et l'autre à l'intérieur de la calandre, autour des
tubes on ajoute en général des
Chicanes dans la calandre, qui jouent le rôle de
promoteurs de turbulence turbulence et améliorent le
transfert à l'extérieur des tubes.
Trois thermomètres sont disposés le lavage de chacun
des 2 circuits pour permettre de mesurer la température
des 2 courants (à l'entrée et à la sortie).

2/mode opératoire :
 On maintenu la température de l'eau chaude a Tc= 40C⁰, après on fixe les
débits des courants chauds et froids respectivement a Qc= 3l/min et Qf=
3l/min. on relevé les températures des deux fluides à l'entrée et à la sortie
en deux courants (co-courant et contre-courant)

 On fait varier la température du l'eau chaude de 40 C⁰ a 50 tout en


maintenant les débits des 2 courants chauds et froids contenant Q c=l/min et
Qf= 3l/min et on relève les quatre températures.

 On fait varier le débit du fluide chaud de Qc= 1l/min a 3l/min tout en


maintenant sa température a T=40 C⁰ et le Qc=3l/min et on relève les 4
températures pour chaque valeur de Qc.

3/ condition de travail :
On constate l'absence d'isolation pour
la calandre, ainsi une présence d'un
transfert de chaleur entre le fluide a
l'intérieur et le milieu ambiant.

6
On remarque aussi des bulles d'air qui diminuent la surface d'échange et causent
des pertes de charge, les débits des fluides inconstants et tout cela va influencer
sur nos résultats.

4/ méthodologie expérimentale :
 1 ère expérience :
On maintient la température d'eau chaude à T=40 C⁰, on fixe le débit :
Qc= 3 l/min
Qf= 3l/min
On relève la température des 2 fluides d'entrés et de sorties.
 2ème expérience :
On varie la température d'eau chaude et on la fixée à T(C⁰)=40,
T(C⁰)=50, T(C⁰)=55.

On maintient le débit d'entrée des 2 courants chaud-froid :


Qc= 3 l/min.
Qf= 3l/min.
 3ème expérience :
On varie le débit du fluide chaud et on le fixée a
Qc= 0,5 l/min, Qc= 1 l/min, Qc= 2 l/min, Qc= 3 l/min.
On maintient T=50 C⁰, Qf=3 l/min.

Exploitation des mesures et analyse des résultats :


1/ Ecoulement à co-courant :

 Valeur initiale des paramètres à utiliser :


 Tc= 40C⁰
 Qc= 3 l/min
 Qf=3 l/min

7
 Valeur tableau de mesures et travail demandée :

Tce Tcs Tfe Tfs ΔT1 ΔT2 Pc Pr Pp η MLDT U


(C⁰) (C⁰) (C⁰) (C⁰) (C⁰) (C⁰) (W) (W) (W) (%) (C⁰) (W/m2.
C⁰)
39,8 37,5 17,8 20,6 22 16,9 477,106 584, -107,37 122,5 19, 33
478

ΔT1 =ΔT
Tc1e= Tcee – Tfe
– Tf ρc =993 kg/m3
ΔT2 = Tcs – Tfs Tc= (Tce+ Tcs)/2=38,65C⁰
=ΔT 1 =22
39,8 C⁰
- 17,8 = 37,5 - 20,6 Cpc=4178 J/kg.C⁰
ΔT1 =22 C⁰ ΔT2= 16,9 C⁰ Tf= (Tfe + Tfs)/2=19,2C⁰
ΔT2 = Tcs – Tfs ρf =998,29 kg/m3
Cpf=4182 J/kg.C⁰

Pr = Qf .ρf .Cpf (Tfs - Tfe)


P = Qc .ρc .Cpc (Tce
Pc = Qcc .ρc .Cpc (Tc e - Tcs) = [(3.10-3)/60] .998, 29. 4182. (20,6 -
-3) Pc = 477,106W
Pc = [(3.10 /60].993.4178.(39,8 - 17,8)
37,5) Pr=584, 478W
Pc = 477,106W

Pp= Pc - Pr η= Pr/pc
Pp= Pc - Pr
Pp = 477,106 – 584, 478 η= 584, 478/477,106
Pp = -107,372 W
η=1,22

MLDT= (ΔT1 – ΔT2)/[ln(ΔT1 /ΔT2)] U= (Pr)/ (MLDT. S)


= (22 – 16, 9 )/[ln(22/16,9)]
U= (584, 478)/ (19, 33. 0,02)

MLDT =19, 33 C⁰
U=1511,84 w/m2. C⁰

8
Trace du profil de température :

le profil de temperature a co-courant


50
aT=40
40 39.8
37.5

30

20 20.6 Series1
17.8
Series2
10

0
1 2

Interprétation et discussion :
On obtient 2 droites qui représentent la variation des températures des 2
fluides telle que la différence ΔT1 est supérieure à ΔT2 ce qui est
conforme à la théorie.
 La température de l'eau chaude a diminué par contre la
température de l'eau froide a augmentée due à l'échange
thermique d'une façon croisée.

2/ Ecoulement à contre-courant :

 Valeur initiale des paramètres à utiliser :


 Tc= 40C⁰
 Qc= 3 l/min
 Qf=3 l/min

 Valeur tableau de mesures et travail demandée :

Tce Tcs Tfe Tfs ΔT1 ΔT2 Pc Pr Pp η MLDT U


(C⁰) (C⁰) (C⁰) (C⁰) (C⁰) (C⁰) (W) (W) (W) (%) (C⁰) (W/m2. C⁰)
40,1 37,6 17,1 20 23 17,6 518,59 605,35 - 116,72 20,17 1500,61
86,76

9
ΔT1 = Tce – Tfe
ΔT2 = Tcs – Tfs
Pc = Qc .ρc .Cpc (Tce - Tcs)

Pr = Qf .ρf .Cpf (Tfs - Tfe)

Pp= Pc - Pr

η= Pr/pc
MLDT= (ΔT1 – ΔT2)/ [ln (ΔT1 /ΔT2)]

U= (Pr)/ (MLDT. S)

Trace du profil de température :

le profil de temperature a contre


courant a T=40
Series1 Series2

50

40 40.1
37.6
30

20 20
17.1
10

0
1 2

Interprétation et discussion :
On obtient 2 droites qui représente la variation des températures des 2 fluides
telle que la différence de ΔT1 est légèrement supérieure a ΔT2 alors ceci due
aux pertes thermique à cause des conditions de travail qui n'ont pas assez
correcte .
 L'échange thermique a eu lieu, la température de l'eau chaude a
diminué et celle de l'eau froide a augmenté

10
Etude comparative avec les résultats trouvés dans le cas
précédent :
On remarque que le rendement de l'écoulement à contre-courant est
supérieure a celui du co-courant et c'est la même remarque pour le
coefficient global de transfert de chaleur.

3/ effet de la variation de la température d'entrée de l'eau


chaude (contre-courant) :

T( Tce Tcs Tfe Tfs( ΔT1 ΔT2 Pc Pr Pp MLDT U ηf ηc ηmoy


(C⁰) (C⁰) (C⁰) C⁰) (C⁰) (C⁰) (W) (W) (W) (C⁰) (W/m2. ( ( (%)
C⁰)
C⁰) % %
) )
40 40, 37, 17,1 20 23 17,6 504, 605, - 20,17 1500, 1 1
1 6 60 28 100,68 44 2 0 11,7
, ,
6 8
50 50, 46 16,3 21 33, 25 743, 980, - 29,17 1680, 1 1 13
1 8 15 57 237,42 78 3 2
, ,
9 1

55 55, 50, 16,2 21 39 28,9 971, 981, -10,56 33,69 1456, 1 1 13,3
2 4 ,5 07 63 85 3 2
, ,
5 3

Tf ρf µf
18,55 998,18 1,14
18,65 998,72 1,16
18,85 998,85 1,2
Tc ρc µc
38,85 966,21 1.6
48,05 867,68 1,68
52,8 968,44 1,86
11
 Exemple d'application :

Le cas de T=40 C⁰ :

ΔT1 = Tce – Tfe = 40,1 – 17,1 = 23 C⁰

ΔT2 = Tcs – Tfs =37,6 – 20= 17,6 C⁰

Pc = Qc .ρc .Cpc (Tce - Tcs) = [(3.10-3)/60]. (966,21).(4178).( 40,1 –20)= 504,60


W

Pr = Qf .ρf .Cpf (Tfs - Tfe) = [(3.10-3)/60]. (998,18).(4182).( 37,6 – 17,1)=


605,28 W

Pp= Pc - Pr = 504,60 – 605,28 = -100,68 W

MLDT= (ΔT1 – ΔT2)/ [ln (ΔT1 /ΔT2)] = (23 –17,6 )/ [ln (23/17,6)] = 20,17(C⁰)

U= (Pr)/ (MLDT. S) = (605,28)/ (20,17. 0,02) = 1500,44 W/m2. C⁰

ηf (%) = (Tfs - Tfe) / (Tce – Tfe )= [( 37,6 – 17,1)/ (40,1 – 37,6) ] . 100=12, 6%
ηc (%)=(Tce - Tcs )/ Tce - Tfe) = [( 40,1 –20)/( 40,1– 37,6) ] . 100 = 10, 8 %

ηmoy (%)= [ηf (%) +ηc (%)]/2 = (12,6 +10,8)/2 = 11,7 %

12
Trace du profil de température :

50.1
46

20
16.3

1 2

Series1 Series2

profil de temperature a ecoulement


contre courant a T=55

55.2
50.4

21.5
16.2

1 2

Series1 Series2

13
Le trace de la variation du coefficient global de transfert de chaleur U ainsi que
celle du rendement thermique moyen de l'échangeur en fonction de la
température :
2000

1500

1000

500

0
1 2 3

U=f(t) n=f(T)

Interprétation et discussion :
A T=40C :
On obtient 2 droites qui représentent la variation des températures des 2 fluides
et on a : ΔT1> ΔT2, la température de l'eau chaud a augmenté et celle de l'eau
froid à diminuer parallèlement.
A T=50C :
ΔT1> ΔT2 la température de l'eau chaud a augmenté et celle de l'eau froid à
diminuer parallèlement.
A T=50C :
ΔT1> ΔT2 la température de l'eau chaud a augmenté et celle de l'eau froid à
diminuer parallèlement.

Discussion des résultats :


Le rendement thermique moyen de l'échangeur a T=50C est supérieure a celui
des 2 autres températures mais le rendement des 3 températures reste bas cela
c'est la conséquence des conditions de travail non adéquates.
 Il y a une influence de ce paramètre en fonction de la
température, telle qu'il a augmenté quand on a augmenté la
température.
 Pour le coefficient global de transfert de chaleur une fois il a
augmenté (T=45C) et une fois il a diminué (T=50C).
Donc, les conditions optimales du fonctionnement de cet
échangeur est en alentour de T=50C car il a pu fournir le
rendement le plus élevée par rapport aux 2 autres températures.

14
Définition de rendement thermique :
C'est le rapport entre la puissance reçue et celle qui est cédée en absence de
transfert de chaleur. η= Pr/pc

4/ effet de la variation du débit d’eau froide :


 Valeur initiale des variables a utilisée :
 Tc= 40 C
 Qc=3 l/min

 Tableau de mesures et travail demandé :

Q Tce Tcs Tfe Tfs( ΔT1 ΔT2 Pc Pr Pp MLDT U ηf


(C⁰ (C⁰) (C⁰) C⁰) (C⁰) (C⁰) (W) (W) (W) (C⁰) (W/m2. (%) ηc(%) ηmoy(%)
f ) C⁰)

2 4 37, 17, 20 22, 17, 663, 319,7 344, 19,7 810, 10 12


0, 3 7 6 1 8 5 05 2 72 14

3
3 4 37, 17, 20 2,3 17, 518, 605,3 - 20,1 150 12
0, 6 1 6 59 5 86,7 7 0,61 10 11

1 5
4 4 37, 16, 20 23, 17, 435, 945,3 - 20,5 230 14 8 11
0 9 6 4 9 61 5 509, 2 3,48
74

15
Trace de profil de température des 2 fluides:

profil de temperaure a Qf=2l /min


45
40
35
30
25
20
15
10
5
0
1 2

Series1 Series2

profil de temperaure a Qf=4l/min

37.9

40
16.6

20

1 2

Series1 Series2

16
Le trace de la variation du coefficient globale de transfert de chaleur U
ainsi que celle du rendement thermique moyen de l'échangeur en fonction
du débit d'eau froide :

2303.48

1500.61

810.72

2 3 4
1 2 3

U=f(Qf) n=f(Qf)

Interprétation :
Dans le cas Qf= 2l/min et Qf= 4l/min
On obtient 2 droites qui représente la variation des température des 2 fluides, on
a ΔT1> ΔT2 donc la température de l'eau chaude à augmenter et la température
de l'eau froide à diminuer
Et Dans le cas Qf= 3l/min
On obtient 2 droites qui représente la variation des température des 2 fluides, on
a ΔT1< ΔT2 donc la température de l'eau chaude à diminuer et la température
de l'eau froide à augmenter.

Discussion de résultat :
Le rendement thermique moyen à diminuer en fonction du débit d'eau froide , et
aussi le coefficient globale de TC à augmenter donc le débit optimale d'eau
froide pour le fonctionnement de cet échangeur est Qf=2l/min car il a pu fournir
le rendement le plus élevée par rapport aux 3 autres débits.

17
Conclusion :

Les performances d’un échangeur de chaleur de type Tube-calandre

Peuvent être influencé par des paramètres tel que la température de


L'eau chaude et le débit de l'eau froide.

En augmentant cette température on n'a pas pu réellement

Avoir une variation du rendement et du coefficient global.

En augmentant le débit froid. On a aperçu une diminution du

Rendement et une augmentation du coefficient global.

18