Vous êtes sur la page 1sur 10

CHAP.

1 INTRODUCTION

1A. Quelques moments importants de l’histoire : de la radio

Maxwell en 1864: Prédiction d’existence d’ondes


électromagnétiques
Hertz en 1887: Confirmation pratique du travail de Maxwell.
Tesla en 1893: Transmission Radio par onde porteuse et
invention du Radar
Marconi:
en 1897 : Télégraphie sans fils
en 1901 : Première Transmission sans fils à travers l’atlantique

1B. Quelques moments importants de l’histoire des Inventions des technologies radio-mobile et Wireless

1947: Bell Labs invente le concept système cellulaire


1971 : AT&T et Motorolla proposent d’utiliser la bande 800 MHz pour les réseaux cellulaires
1983: Première licence commerciale de réseau cellulaire.
Déploiement du 1G AMPS (Analogique)
1988: Réseaux cellulaire numérique GSM :2G European
(services offerts: voix et SMS)
1990: IEEE 802.11 Wireless LAN
1993: Début IS-95 (CDMA : 2G américain)
2000: 2.5G GPRS dans quelques pays (Commutation par packets) (Voix et données et augmentation de débit)
2000: 3G (UMTS) (Supporte données multimédias comme vidéo)
2010: 4G LTE (Supporte ultra-Wideband internet access)
 Classification selon la portée

 Classification selon débit et mobilité


1C. Présentation du réseau cellulaire

- Réseau cellulaire d’auparavant


Cas particulier : Le Service mobile terrestre : ensemble des radiocommunications avec des stations mobiles
susceptibles de se déplacer en surface à l’intérieur des limites d’une zone ou région, ou d’un pays (PMR,
Radio, TV…)

- Réseau cellulaire d’aujourd’hui

• Ne sont pas inclus dans cette définition :


– Les systèmes satellitaires (Globalstar, Iridium, etc),
– La téléphonie sans fil/cordless (DECT),
– Les messageurs (pager).
– WLAN, PAN, Diffusion TV,...

 Principes d’un réseau cellulaire :


(Contexte : 2G/3G/4G, service de parole ou Data, réseau macro/micro/pico-cellulaire, début des années
1990/2001/2012.)

– Le territoire est divisé en cellules,


– Chaque cellule est desservie par une station de base,
– L’ensemble des cellules forme un seul réseau : la division n’est perceptible ni à un usager du réseau fixe,
ni à un usager mobile,
– Les mêmes canaux de fréquence/ressources sont réutilisés dans plusieurs cellules éloignées.

Avantage/Intérêt :
– Service continu sur un large territoire,
– Puissances d’émission moins importantes,
– La diminution de la taille des cellules permet une augmentation de la capacité.

 Fonctions à remplir :
– Assurer une couverture,
– Assurer une capacité grâce à la réutilisation des ressources (fréquences, temps, codes ou OFDM)
– Permettre une localisation automatique des stations mobiles (itinérance –roaming / international roaming),
– Permettre le hand-over (ou hand-off): « transfert automatique intercellulaire » en cours de communication.

 Les fonctions par sous-système


a) Sous-système radio (Base Station Subsystem BSS) :
– Transmission et réception radio
– Gestion de la ressource radio
b) Sous-système d’acheminement (Network Subsystem NSS) :
– Gestion des appels
– Gestion de l’itinérance
– Gestion des abonnés
c) Sous-système de supervision et de gestion (OSS)
– Configuration du réseau et tests
– Suivre/Assainir les anomalies (alarmes)
 Évolution des Standards cellulaires
La demande accrue de communication mobile a conduit à l'évolution des générations de réseaux mobiles
numériques à haut débit depuis les années 1999 (UMTS). L'introduction du multiplexage par code (CDM),
une caractéristique essentielle de la 3G, a augmenté le nombre d'abonnés desservis par zone
géographique. Et maintenant, avec l’OFDM, la recherche porte sur la technologie mobile de nouvelle
génération avec des fonctionnalités plus avancées, à savoir la 5G, qui devrait être disponible sur le marché
d'ici 2020/2021.

 Modes de transmission Duplex Emission-Réception Radio


Dans le processus d’attribution de ressources globales, la bande de fréquence est choisie en fonction :
– de la portée radio-cellulaire voulue ou couverture cellulaire.
– de la capacité souhaitée.

Exemple :
– GSM : 890-915/935-960 MHz : largeur Bande globale : 25 MHz duplex et couverture Max 65 km
– DCS1800 : 1710-1785/1805-1880 MHz : largeur bande globale : 75 MHz et couverture Max 35 km.

 Modes ou techniques d’Accès multiples aux ressources disponibles

Le spectre radioélectrique est une ressource rare. Sans accès au spectre radio, il ne peut y avoir de
communication mobile. L'accès multiple fait référence aux techniques qui permettent à plusieurs utilisateurs de
partager une partie finie du spectre de fréquences donné de manière efficace.
Le partage du spectre de fréquences est nécessaire pour atteindre une capacité élevée en allouant
simultanément la bande passante.
Les multiples utilisateurs se verront attribuer des canaux dans cette partie en fonction de diverses techniques,
connues sous le nom de schémas d'accès multiples. Un canal peut être considéré comme une simple portion
de la ressource radio limitée (tranche de fréquence ou tranche de temps ou code), qui est temporairement
allouée à des fins spécifiques, comme par exemple, un appel téléphonique de quelqu'un vers un autre.
Conclusion sur du FDMA ‘pur’ :
- taux d’interférences important entre porteuses voisines.
- difficile de faire une planification des fréquences avec un grand nombre de porteuses.
- mauvaise efficacité d’utilisation du spectre.

Conclusion sur du TDMA ‘pur’


 Nécessité d ’un temps d ’attente entre slots
– synchronisation
– étalement temporels (échos multiples)
– montée en puissance
 délais constants donc plus la durée slot est courte, plus l’efficacité est faible

FTDMA (TDMA)
 Le GSM est un système FTDMA, mais couramment appelé TDMA
 Définition de canaux fréquentiels à débit largement supérieur au débit d’une voie.
 Répartition de porteuses par cellule.
 Répartition dans le temps: trames et slots
 applications : GSM, DECT.
CDMA (Code Division Multiple Access)

 L’UMTS /3G est un système W-CDMA


Paramètres du CDMA :
-Technique d’Etalement du spectre (DS-SS ; FH-SS)
-Gain d ’étalement = rapport entre Tc (durée chip) et durée symbole.
-Capacité théorique = au système de référence
 trouver des codes faiblement corrélés : – taux de corrélation
 Avec des codes corrélés (grand nombre), il subsiste une corrélation, i.e. plus on utilise de code plus
le niveau de bruit augmente

OFDMA (Accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence)


L'accès OFDMA est utilisé dans le système LTE, le système 4G et bien sur la 5G. L’OFDM utilise un grand
nombre de porteuses à bande étroite, étroitement espacées. Dans un système FDM conventionnel, l'espacement
de fréquence entre les porteuses voisines est choisi avec une bande de garde suffisante pour assurer que
l’interférence est minimisée et peut être filtrée de manière rentable.
Dans l'OFDMA, les porteuses sont beaucoup plus rapprochées l’une de l’autre. Cela augmente l'efficacité
spectrale en utilisant un espacement des porteuses qui est l'inverse du symbole ou de la vitesse de modulation.
De plus, de simples impulsions rectangulaires sont utilisées pendant chaque symbole de modulation. Les débits
de données élevés sont réalisés dans OFDM en allouant un seul flux de données de manière parallèle sur
plusieurs sous-porteuses parallèles (orthogonales).

Conclusion sur les modes d’accès ou de Partage des ressources :

Le partage des ressources (F,t , ou Code) permet :


 de partager le spectre radio alloué au service radio-cellualire et donc les ressources radio disponibles
(objectif visé: augmenter la capacité)
 Ceci se fait au détriment d’une perte de débit global, qui doit être minimisé
 En fréquence, limiter la largeur des canaux
 En temps, synchroniser le système, et limiter les temps « perdus ».
 Par codes, approche plus souple car l’évolution du SIR est progressive, mais risques de débordements.
 Le spectre radio
C’est l’ensemble des bandes de fréquences radio attribuées officiellement aux différents services radio en exploitation
dans les pays et le monde, selon les différentes technologies utilisées (spatiales, aériennes, terrestres et maritime).

 Allocation du spectre de fréquence


- Les ressources spectrales sont limitées.
- Chaque pays a une agence gouvernementale pour contrôler et allouer les ressources spectrales.
Les ressources spectrales sont contrôlées, tel que :
 Mondiale : International Telecommunications Union (ITU-R).
 USA: Federal Communications commission (FCC).
 EU: European Telecommunications standards Institute (ETSI) et CEPT
 Algérie : Agence Nationale des fréquences (ANF).
 Cas du spectre de fréquence disponible, libre de toute License préalable d’utilisation-Exploitation
(Destiné pour les réseaux à courtes et très courtes distances PAN/LAN)

Questions :

a) Quelle est la différence fondamentale entre les réseaux cellulaires (2G, 3G ou 4G) et les
réseaux de données sans fil?
b) Citez les principales caractéristiques des systèmes 3G.
c) Quels sont les différents schémas d'accès multiple et de duplexage utilisés dans les réseaux
cellulaires?

Vous aimerez peut-être aussi