Vous êtes sur la page 1sur 45

15/01/2020

MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION
ÉCOLE EUROMED DE GÉNIE CIVIL

Oussama EL MENSOUM

o.el-mensoum@ueuromed.org

Formulation du béton
19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 2

1
15/01/2020

FORMULATION DE BÉTON
Choisir et proportionner les constituants pour mettre au point un béton satisfaisant
à un cahier de charges
o Bétons à Propriétés Spécifiés (BPS)
o Bétons à Composition Prescrite (BCP)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 3

BÉTONS À PROPRIÉTÉS SPÉCIFIÉS (BPS)


o Exigence de conformité à la norme (Maroc : NM 10.1.008, France : NF EN 206-1)
o Certification de conformité C‫م‬, NF ou équivalente
o Classe d’exposition
o Classe de teneur en chlorures
o Classe de résistance caractéristique à la compression
o Type et classe du ciment
o Consistance à la livraison, (Affaissement au cône d’Abrams, Etalement à la table à
secousse, …)
o Dimension maximale nominale des granulats
o Exigences particulières: teneur en air, résistance à jeune âge, prise retardée,
température …

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 4

2
15/01/2020

BÉTONS À PROPRIÉTÉS SPÉCIFIÉS (BPS)


Exemple
1. Appellation Béton à propriétés spécifiées
2. Classes d’exposition XC3, XM2
3. Classe de teneur en chlorures Béton armé
4. Résistance caractéristique à 28 j 30 MPa
5. Type et classe de ciment CPJ 45
6. Consistance: Slump = 150 mm
7. Dmax: 20 mm

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 5

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 6

3
15/01/2020

BÉTONS À COMPOSITION PRESCRITE (BCP)


o Exigence de conformité à la norme
o Type, classe, origine et le dosage du ciment
o Types, catégories. Dmax, teneurs maximales en chlorures et origines des granulats.
avec définition de la composition granulaire
o Dosages en eau : Eau d’ajout, eau totale et eau efficace
o Type, quantité et origine d’adjuvants ou d’additions, le cas échéant
o Spécifications complémentaires éventuelles (temps de malaxage, conditions
spécifiques de livraison...)

• L’utilisation d’un BCP nécessite d’avoir un niveau technique suffisant en formulation de


béton de la part du Maître d’Ouvrage, Maître d’Œuvre et l’Entrepreneur.
• Il est prudent de choisir une formule bien connue ou qui a fait l'objet d'une expérience
éprouvée de la part du producteur.

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 7

BÉTONS À COMPOSITION PRESCRITE (BCP)


Exemple
1. Appellation Béton à composition prescrite
2. Ciment CPA 55 de « ### » (lieu)
3. Dosage en ciment 300 kg/m²
4. Granulats Silico-calcaires de la carrière « ### » ; Dmax : 20 mm
Chlore max: 0,05 %
Sable 0/4: 845 Kg/m3
Gravillon 4/10: 330 Kg/m3
Gravier 10/20: 720 Kg/m3
5. Dosage en eau Eau efficace 178 litres
6. Additions Cendres volantes « ### » 50 Kg/m3
Plastifiant « ### » 1.2 Kg/m3
7. Temps de malaxage Minimum 55 secondes

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 8

4
15/01/2020

PRINCIPES DE FORMULATION
1. Compromis entre maniabilité et résistance
2. Minimiser la porosité (Augmenter la compacité)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 9

PRINCIPES DE FORMULATION
1. Quelles sont les attentes du maître d’œuvre ?
(Architecte, BET, Entreprise des travaux, client privé,
Administration,...)
2. Quelles sont les documents normatifs contractuels ?
3. Quel est l’environnement de l’ouvrage (durabilité) ? Quelles sont les
conditions climatiques de la mise en œuvre ?
4. Quelles sont les valeurs des caractéristiques imposées par la note de
calcul ? (fc,28, fc3j, E, er, DTmax, r, ..... )
5. Quelles sont les méthodes constructives et les moyens prévus sur le
chantier ? (type coffrage, méthode bétonnage, moyens de production de transport
et de manutention...)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 10

5
15/01/2020

FORMULATION DU BÉTON

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 11

PRINCIPES DE FORMULATION
o Les méthodes analytiques ne permettent que de DEGROSSIR la composition des
bétons ordinaires.
o Les méthodes de formulation modernes permettent de se rapprocher des résultats
réels, et réduire le nombre d’essais
o L’expérience passée permet de minimiser les ‘‘tâtonnements’’.
o Une ou plusieurs gâchées expérimentales sont toujours nécessaires pour ajuster la
formulation.

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 12

6
15/01/2020

PRINCIPES DE FORMULATION
Données principales
o Épaisseur mini des coffrages et disposition des armatures
o Granulats:
◦ Nature (roulés, concassés, siliceux, calcaires,...)
◦ Qualité, propreté
◦ Densités, absorptions
◦ Courbes granulométriques
o Résistance moyenne visée : (tenir compte des dispersions)
◦ fc  fck + 5 MPa pour fck  25 MPa
◦ fc  fck + 6 MPa pour fck > 25 MPa
o Classe vraie du ciment fmj
o Maniabilité visée (affaissement) ou serrage disponible

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 13

MÉTHODE PRATIQUE DE FORMULATION


1. Dimension maximale des granulats
2. Dosage en eau
3. Dosage en liant
4. Granularité optimale du squelette granulaire
5. Dosage des granulats
6. Vérification du dosage optimal en fines (<63 µm)
7. Respect des spécifications et des valeurs limites
8. Essais d’études, corrections

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 14

7
15/01/2020

1. DIMENSION MAXIMALE DES GRANULATS


o Usage
o Disponibilité sur le marché

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 15

COMPACITÉ ET POROSITÉ
Compacité : Proportion du volume solide / volume total
Porosité : Proportion du volume vide / volume total
Porosité + Compacité = 1

1
ϕ

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 16

8
15/01/2020

COMPACITÉ ET POROSITÉ
Effet de la forme des grains
La compacité dépend de la forme et la rugosité des grains

Faces plates
+
Frottement

Grains roulés Grains concassés


Φ = 0.60 – 0.64 Φ = 0.53 – 0.58

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 17

COMPACITÉ ET POROSITÉ
Effet du mode de mise en place
La compacité dépend de la forme et la rugosité des grains

Simple versement Vibration


Φ = 0.56 Φ = 0.58

Piquage Vibration + Compression


Φ = 0.57 Φ = 0.63

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 18

9
15/01/2020

COMPACITÉ ET POROSITÉ
Compacité virtuelle β: La compacité maximale correspondrait à un mélange virtuel
construit grain par grain

Mélange réel Mélange virtuel


(arrangement aléatoire) (arrangement ordonné)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 19

INDICE DE SERRAGE
o L’indice de serrage K caractérise
l’énergie fournie par la mise en
place
o K dépend du mode de mise en
place et de compactage de
l’empilement
o La compacité croît avec K

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 20

10
15/01/2020

INDICE DE SERRAGE, EFFET DES PAROIS


o Dans le volume Vp il y a plus de vide qu’en pleine
masse
o A l’échelle d’un récipient de dimension L, la
compacité diminue quand le rapport d/L augmente
o On distingue une compacité en milieu infini, de la
compacité en milieu confiné (Confinement
dépendant des dimensions du récipient)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 21

EXEMPLES
o Ciment: grains anguleux de petite taille
β = 0,48 (0,53 en présence d’adjuvant)
o Sable: grains roulés et lisse
β = 0,63
o Petit gravillon semi-concassés relativement aplatis
β = 0,66
o Gros gravillon semi-concassés
β = 0,66

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 22

11
15/01/2020

MÉLANGES BINAIRES
o Dans un mélange quelconque, on appelle classe granulaire dont la grosseur est
encadrée par deux tamis successifs
o Si on empile ces grains séparément, on mesure une compacité réelle α, qui
correspond à une compacité virtuelle β, résultat de la forme et rugosité de cette
population
o La compacité d'un mélange global sera conditionnée par les compacités virtuelles de
chaque classe, et l'indice de serrage

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 23

COMPACITÉ ET PROPORTIONS

(K constant)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 24

12
15/01/2020

INDICE DE SERRAGE ET PROPORTIONS

(ϕ constant)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 25

MÉLANGES BINAIRES
Maximum de compacité
à indice de serrage fixé

ou

Minimum d’indice de serrage


à compacité fixée

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 26

13
15/01/2020

EFFET DU RAPPORT DES TAILLES

(K constant)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 27

MÉLANGES BINAIRES
o Il existe toujours une certaine proportion fins/(fins+gros) qui donne la compacité
maximale (ou indice de serrage minimal)
o Cette compacité maximale est d’autant plus forte que les grains ont une bonne
forme, et que leur taille est différente.

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 28

14
15/01/2020

MÉLANGES TERNAIRES
o De façon analogue aux mélanges binaires, il existe un ensemble de proportions qui
donne la compacité maximale (ou indice de serrage minimal)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 29

GRANULARITÉ CONTINUE
Même principes que les mélanges binaires et tertiaires
o Cas le plus courant dans les bétons
o Plus K augmente, plus ϕ augmente
o Quand le rapport Dmax/Dmin, ϕ augmente (à K fixe) ou K diminue (à ϕ fixe)
o Quand les dimensions du récipient diminuent, la compacité ϕ diminue

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 30

15
15/01/2020

GRANULARITÉ CONTINUE
o Quand l’étendue granulaire augmente, la
compacité virtuelle (pour K infini) tend vers
0, mais pas la compacité réelle.
 Augmenter D/d augmente la compacité,
jusqu’à une certaine limite ou elle devient
négligeable

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 31

GRANULOMÉTRIE OPTIMALE
o Pour d et D fixés, à K constant, la granulométrie optimale dépend de la forme des
grains.
o Pour d et D fixés, pour une forme donnée, la granulométrie optimale dépend de K

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 32

16
15/01/2020

EFFET COMPACITÉ ET SERRAGE SUR LA


FORMULATION DU BÉTON
3 classes granulaires:
1. liants, additions, et fines (< 63 µm)
2. sables (< 4 mm)
3. gravillons ( > 4 mm)
3 systèmes granulaires
o Matrice: liants et grains actifs
o Squelette granulaire: grains inertes
o Le béton dans son ensemble (matrice + squelette granulaire)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 33

SYSTÈMES GRANULAIRES
3

1 2

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 34

17
15/01/2020

1. LA MATRICE
oϕmatrice = volume des liants/volume de la pâte
Rapport E/C
oQuand ϕmatrice augmente
◦ La compacité de la matrice à l’état durci augmente (- de
porosité)
◦ La résistance mécanique du béton augmente
◦ La durabilité du béton augmente
(- de perméabilité à l’eau et aux gaz, - de diffusivité de
chlorures)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 35

2. LE SQUELETTE GRANULAIRE
oϕsquelette= volume des granulats/volume du béton
oLa porosité du squelette correspond au volume de
matrice
oQuand ϕsquelette augmente:
◦ Le béton est moins maniable à l’état frais
◦ Le béton est plus rigide à l’état durci (+ de module, - de
retrait/fluage)
◦ Le béton est plus économique (- de volume de liants)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 36

18
15/01/2020

3. LE BÉTON DANS SON ENSEMBLE


o La porosité du béton correspond au volume eau + air
o La compacité du béton est liée à sa masse volumique (qui augmente avec ϕbéton)
o L’indice de serrage du béton traduit la facilité de mise en place.
o L’indice de serrage doit prendre en compte le confinement exercé par le coffrage et les
armatures
Si on fixe le dosage en ciment, le béton est plus compact
o contient le volume le plus faible d’eau + vides
o a donc le rapport E/C le plus faible
o la compacité de la matrice est plus faible
o et donc le béton est plus résistant

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 37

COMPACITÉ ET INDICE DE SERRAGE,


CONCLUSIONS
o La compacité est une notion fondamentale pour la formulation de béton
o L’indice de serrage est caractéristique d’une mise en œuvre, mais ne se mesure pas
directement
o Pour mesurer la compacité d’un béton, on utilise un mode opératoire avec un indice
de serrage K préalablement connu.
o Pour formuler du béton, l’expérience conduit à recommander des valeurs de K
suivant le type de mise en œuvre

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 38

19
15/01/2020

COMPACITÉ ET INDICE DE SERRAGE,


CONCLUSIONS
Ordres de grandeur de l’indice de serrage maximum K* pour plusieurs procédés de mise en œuvre

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 39

CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES DES


GRANULATS
o Influence des granulats sur la résistance du béton: coefficients p et q
o Module élastique des granulats, et influence sur le retrait

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 40

20
15/01/2020

INFLUENCE DES GRANULATS SUR LA RÉSISTANCE

Quand p augmente, l’adhérence et la résistance du béton augmentent


Quand q augmente, le plafond descend et la résistance diminue

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 41

INFLUENCE DES GRANULATS SUR LA RÉSISTANCE


o Les paramètres p et q ne peuvent pas se mesurer directement, ils doivent être
calibrés sur les résultats d’essais de compression de béton, on doit alors connaître:
◦ la formule du béton
◦ la granularité, compacité, absorption d’eau et masses volumiques
◦ la classe vraie du ciment
◦ Au moins deux valeurs de Rc sur béton

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 42

21
15/01/2020

MODULE ÉLASTIQUE
o Le module élastique des granulats influence la déformabilité du béton, module
élastique, retrait, et fluage
o Il peut être mesuré sur des carottes de la roche mère (roche massive et saine)
o A défaut, il peut être calibré sur des mesures de béton

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 43

FORMULATION DE BÉTON
OBJECTIF
Définir le mélange optimal des différents constituants du béton (ciment, eau,
granulats, autres (adjuvants, additions…etc) en vue :
o d’obtenir un matériau à l’état frais permettant une bonne mise en œuvre :
• Remplissage des coffrages,
• Enrobage des armatures,
• Délais de transport et/ou bétonnage
o Obtenir un matériau durci
• Possédant les caractéristiques mécaniques souhaitées,
• Aspect de surface conforme aux exigences,
• une bonne durabilité
o

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 44

22
15/01/2020

PRINCIPES DE FORMULATION
o Maniabilité  pâte = E + C
o Résistance  rapport E/C (ou E/Liant)
o Compacité optimale  Dmax , granulométrie, % fines
o Remplissage  Vi = 1 m3
o Durabilité  E/Lmax , Cmin , A/(A+C)max , % amin , type C

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 45

DONNÉES DE BASE
1. Exigence du maître d’œuvre (Architecte, BET, Entreprise des travaux, client privé,
Administration,...)
2. Documents normatifs contractuels
3. Environnement de l’ouvrage et conditions climatiques de la mise en œuvre (durabilité)
◦ données climatiques
◦ données hydrologiques
◦ données sur l’agressivité de l’environnement

4. Valeurs des caractéristiques imposées par la note de calcul fc28, fc3j, E, er, DTmax, r...
5. Méthodes constructives et les moyens prévus sur le chantier ?
(type coffrage, méthode bétonnage, moyens de production de transport et de manutention...)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 46

23
15/01/2020

DONNÉES PRINCIPALES DE L’ÉTUDE


o Épaisseur mini des coffrages et disposition des armatures
o Granulats:
◦ Nature (roulés, concassés, siliceux, calcaires,...)
◦ Qualité, Propreté
◦ Densités, absorptions
◦ Courbes granulométriques
o Résistance moyenne visée : (tenir compte des dispersions)
o fc  fck + 5 MPa si fck  25 MPa
o fc  fck + 6 MPa si fck > 25 MPa
o Classe vraie du ciment fmj
o Maniabilité visée (affaissement) ou serrage disponible

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 47

MÉTHODE PRATIQUE DE FORMULATION


• Il n’existe pas de méthode de formulation du béton qui soit universellement
reconnue comme étant la meilleure. La composition du béton est toujours le résultat
d’un compromis entre une série d’exigences.
• De nombreuses méthodes de formulation du béton plus ou moins compliquées et
ingénieuses ont été élaborées.
• Une étude de formulation de béton doit toujours être contrôlée expérimentalement
au laboratoire par des essais d’étude
• Une étude de formulation doit être adaptée ultérieurement aux conditions réelles du
chantier par une étude de convenance.

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 48

24
15/01/2020

MÉTHODE PRATIQUE DE FORMULATION


ETAPE 0 : Dimension maximale des granulats
o Usage
o Disponibilités sur le marché
o Limites à observer

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 49

MÉTHODE PRATIQUE DE FORMULATION


o on doit avoir pour le diamètre maximum:
◦ Dmax ≤ b/10
◦ Dmax ≤ ev
◦ Dmax ≤ c
◦ Dmax ≤ eh/1,5
◦ Dmax ≤ 1,4 r (roulés)
◦ Dmax ≤ 1,2 r (concassés)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 50

25
15/01/2020

1. DOSAGE EN EAU
o L'eau efficace E = eau introduite dans la bétonnière
+ eau totale apportée par les granulats, adjuvants,...
- eau absorbée dans les pores des granulats

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 51

1. DOSAGE EN EAU
o Ex 1 : Pour 1 m3 de béton:
o E = 180 l /m3 introduit dans la bétonnière
o S = 720 Kg /m3 (w= 6% , Abs = 1.2% )
o G= 1100 Kg /m3 (w= 3% , Abs = 0.8% )
o Ad= 5 l /m3 ( extrait sec massique 40% , densité 1.22 )

Calculer l’eau efficace E

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 52

26
15/01/2020

1. DOSAGE EN EAU
Eff = 180
+720 * 0.06/1.006 + 1100 * 0.03/1.03
+5 * 1.22 * 0.6
-720 * 0.012 – 1100 * 0.008
= 238 l /m3

donc + 58 litres d’eau /m3 de béton

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 53

1. DOSAGE EN EAU
Relation entre consistance cible, demande en eau et teneur en eau
Cas d’un béton non adjuvanté avec granulats roulés (D = 20 mm), supposé bien dosé en
fines et possédant une courbe granulométrique optimisée, à une température
ambiante proche de 20°C.

Affaissement au Eau (E) Air (a)


Consistance
cône (cm) (l/m3) (l/m3)

Ferme (F) 0-4 160 25


Plastique (P) 5–9 190 20
Très plastique (TP) 10 - 15 210 15

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 54

27
15/01/2020

1. DOSAGE EN EAU
o 1ère correction
Tableau 2 - Coefficient multiplicateur de E et a lorsque D varie

D (mm) 4 8 16 20 25 40 80
Coefficient 1,35 1,18 1,05 1,00 0,95 0,87 0,78
multiplicateur

o 2ème correction
Granulats concassés  majorer E et a de 10 à 15%

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 55

1. DOSAGE EN EAU
o 3ème correction
Coefficient multiplicateur de E lorsque la température du béton frais varie

Température 5 10 15 20 25 30 35
(°C)
Coefficient 0,94 0,96 0,98 1,00 1,04 1,08 1,12
multiplicateur

o 4ème correction: si délai > 30 min  viser classe de maniabilité supérieure


o 5ème correction: si un Adjuvant est utilisé:
◦ Réducteur d'eau - Plastifiant : - 5% d'Eau ou plus
◦ Superplastifiant : - 12% d'Eau ou plus

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 56

28
15/01/2020

1. DOSAGE EN EAU
o Ex 2 :
o On veut livrer un béton plastique à 15°C qui sera mis en place après 1 heure avec des
granulats concassés D=25mm et un plastifiant (- 6% d’eau )

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 57

1. DOSAGE EN EAU
o Ex 2 :
o On veut livrer un béton plastique à 15°C qui sera mis en place après 1 heure avec des
granulats concassés D=25mm et un plastifiant (- 6% d’eau )

o E= 210 * 0.95 * 1.10 * 0.98 * 0.94 = 202 l


o a= 20 * 0.95 * 1.10 = 20.9 l

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 58

29
15/01/2020

2. DOSAGE EN LIANT
o D’après BOLOMEY modifiée:
+
= − 0,5
+
o fcj : résistance cible du béton à j jours
o fmj : résistance du ciment à j jours
o kb : coefficient granulaire (voir tableau 4 )
o a : volume d'air exprimé en masse du volume équivalent d'eau
o C, E : dosage en Ciment et en Eau
o A : dosage de l'Ajout minéral
o k : coefficient d'équivalence de l'Ajout
◦ pour les cendres volantes k = 0,4 à 0,6
◦ pour les fillers calcaires k = 0,25
◦ pour les fumées de silice k = 1 à 2

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 59

2. DOSAGE EN LIANT
o Valeurs estimées de kb

Nature pétrographique des D (mm)


granulats
10 à16 20 à 25 30 à 40
Siliceux, légèrement altérés 0,45 0,50 0,55
Siliceux, roulés 0,50 0,55 0,60
Calcaires, durs 0,55 0,60 0,65

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 60

30
15/01/2020

2. DOSAGE EN LIANT
o La valeur E+a peut être mise sous la forme E/Kv

Valeurs estimées de Kv en fonction de la consistance du béton

Très
Consistance Ferme Plastique
Plastique

Kv 0,87 0,90 0,93

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 61

2. DOSAGE EN LIANT
Ex 3 :
o Estimer la résistance en compression fC28 d’un béton de consistance plastique dosé à
300 kg/m3 de CPA 45 (fm28 = 55 MPa) et 66 kg/m3 de cendres volantes (K= 0.5) avec des
granulats siliceux roulés ( D= 20mm)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 62

31
15/01/2020

2. DOSAGE EN LIANT
Ex 3 :
o Estimer la résistance en compression fC28 d’un béton de consistance plastique dosé à
300 kg/m3 de CPA 45 (fm28 = 55 MPa) et 66 kg/m3 de cendres volantes (K= 0.5) avec des
granulats siliceux roulés ( D= 20mm)
o C + k A = 300 + 0.5 x 66 = 333 kg/m3
o E + a = 190 + 20 = 210 (à peu près égal 190/0.90)
o Kb = 0.55
o fC28 = 55 x 0.55 (333/210 – 0.5 ) = 32.8 = 33 MPa

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 63

2. DOSAGE EN LIANT
o Ex 4 :
o Mêmes données que Ex3 mais on demande les dosages en C et Cendres Volantes
(20% du liant) pour obtenir une résistance caractéristique du béton fCK = 40MPa

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 64

32
15/01/2020

2. DOSAGE EN LIANT
o Ex 4 :
o Mêmes données que Ex3 mais on demande les dosages en C et CV ( 20% du liant )
pour obtenir une résistance caractéristique du béton fCK = 40MPa
o fC = fCK + 6 = 46 MPa
o A = 0.2 L et C = 0.8 L
. . ( . )
o Donc + 0.5 = = 0.81 /
. . / .

E/L = 0.40

Avec E = 190 l /m3 , L = 475 kg/m3


C = 380 kg/m3 et CV = 95 kg/m3

Avec addition de plastifiant (-5% d’eau) E= 180 l /m3


C = 360 kg/m3 et CV = 90 kg/m3

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 65

3. SQUELETTE GRANULAIRE
Plusieurs méthodes ont été proposées pour définir le squelette granulaire optimal d’un
béton
o Méthode de Bolomey
o Méthode de Faury
o Méthode de Dreux-Gorisse
o …

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 66

33
15/01/2020

MÉTHODE DE BOLOMEY
o Elle donne une courbe granulométrique de référence dont il faut s’approcher au
maximum en jouant sur la composition des différents granulats y compris le ciment.

= + ( − ) /
◦ P Pourcentage pondéral de matières solides (ciment + granulats)
◦ D Dimension maximale des granulats (mm)
◦ D Diamètre des éléments compris entre 0 et D, dont on désire déterminer les proportions
◦ A Pourcentage d’éléments très fins contenus dans le mélange sec (tableau ci-après)

Consistance ferme Plastique fluide


Granulats
8%-10% 10% 12%-14%
roulés
Granulats
10%-12% 12% 14%-16%
concassés

o La méthode de Bolomey donne de meilleurs résultats pour 25 mm  D  80mm

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 67

MÉTHODE DE BOLOMEY

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 68

34
15/01/2020

MÉTHODE D’ABRAMS
Règle de mélange basée sur l’obtention d’un certain module de finesse global optimal pour le mélange
de granulats connaissant les modules de finesse des granulats à employer.
Dosage Dimension maximale des granulats roulés
en
ciment 10 15 20 25 30 40 60
275 4,05 4,45 4,85 5,25 5,60 5,80 6,00
300 4,20 4,60 5,00 5,40 5,65 5,85 6,20
350 4,30 4,70 5,10 5,50 5,73 5,88 6,30
400 4,40 4,80 5,20 5,60 5,80 5,90 6,40

• Calculer les pourcentages relatifs de granulats de modules de finesse Mf1 et Mf2 pour obtenir un
module Mf choisi pour le mélange.
, –
=
, − ,

− ,
=
, − ,

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 69

MÉTHODE D’ABRAMS
Exemple
o Gravier 5/20 mm Mf1 = 6,50
o Sable 0/5 mm Mf2 = 2,60
o Béton dosé à 300 kg/m3 de ciment
Le module de finesse optimal pour le mélange des granulats est, Mf = 5 (voir tableau)
Soit : 1 = , − = 1,50

2 = − , = 2,40
= + = 3,90

o - Proportion de gravier : S2/S = 62%


o - Proportion de sable : S1/S = 38 %

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 70

35
15/01/2020

MÉTHODE DE FAURY
La méthode consiste à chercher une compacité maximale du mélange. La courbe de référence théorique qui
conduit à cela est une droite, un graphique tel que :

o En abscisse : échelle graduée en


o En ordonnée : échelle arithmétique
o La valeur de l'ordonnée YD/2 du point de brisure de la droite correspondant au mélange est donnée par la
formule :
B
Y / = A + 17 D +
R
− 0,75
D
◦ Avec A : est donnée par un tableau de valeurs variant de 22 à 38
◦ B : varie de 1 à 2 selon que le béton est ferme ou mou
◦ R : rayon moyen de la pièce à bétonner (acier déduit).

Cette méthode donne des résultats plus précis que la méthode de BOLOMEY pour D < 25 mm et D > 80 mm.

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 71

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 72

36
15/01/2020

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE
o Elle s'inspire des différentes méthodes connues : méthode d'Abrams, de Bolomey, de
Faury …etc.
o Elle présente l'avantage d'être simple et rapide. Elle permet de définir une formule
de composition à peu près adoptée au béton étudié.
o Des gâchées d'essais et la confection d'éprouvettes permettant d'ajuster au mieux la
composition à adopter définitivement en fonction des qualités souhaités du béton et
des caractéristiques des matériaux utilisés.

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 73

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE
o Courbe granulaire de référence

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 74

37
15/01/2020

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE
o Le point d’origine, O est fixé à 0% de tamisats sur le plus petit tamis, 0.080mm.
◦ O [0.080 ; 0]

o le point d’extrémité, B se situe sur le tamis, D du gravier, avec 100% de tamisats.


◦ B [D ; 100]

o Coordonnées du point de brisure A:


◦ abscisse : XA = D/2 pour D ≤ 25 mm sinon milieu géométrique [5mm,D]
◦ ordonnée : YA = 50 − + termes correctifs

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 75

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE
Termes correctifs K’ = K + Ks + Kp
Ks et Kp étant des coefficients correctifs définis par :
o Ks (correction supplémentaire fonction de la granularité du sable) :
Ks = (6 Mf– 15) avec Mfs le module de finesse du sable.
o Kp (correction supplémentaire si le béton est pompable) :
Kp = +5 à +10 selon le degré de plasticité désiré.
K est un coefficient donné par le tableau suivant

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 76

38
15/01/2020

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE

Vibration Faible Normale Intense


Forme des Roulé Concassé Roulé Concassé Roulé Concassé
granulats
> 400 -2 0 -4 -2 -6 -4
400 0 +2 -2 0 -4 -2
Dosage 350 +2 +4 0 +2 -2 0
en
ciment 300 +4 +6 +2 +4 0 +2
250 +6 +8 +4 +6 +2 +4
200 +8 +10 +6 +8 +4 +6

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 77

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE
o Dosage des granulats  % en volumes absolus de chacun des granulats: s% et g%

g%
A

s%

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 78

39
15/01/2020

MÉTHODE DE DREUX-GORISSE
o Dosage des granulats  % en volumes absolus de chacun des granulats: s% et g%

Volume absolu de l'ensemble des granulats:


= + = 1000 − ( / + + )
D'où :
= × %×
= × %×
mg et ms étant les densités spécifiques du gravier et du sable respectivement

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 79

Corrections :
Sable roulé et gravier
concassé (c1 = - 0,01)
Sable et gravier concassé
(c1 = - 0,03)

Pour les granulats légers


(c2 = -0.03)

Pour un dosage en ciment


C ≠ 350 kg/m3
(c3 = (C – 350) / 5000)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 80

40
15/01/2020

4. VÉRIFICATION DU DOSAGE OPTIMAL EN FINES


o Dosage optimal en fines (< 63mm) → porosité minimale
o D'après Caquot et Faury:

Vfines optimal (en l/m3 de béton) = , (D en mm)

o = + +
◦ C: dosage en ciment de densité mC
◦ F: dosage en fines des granulats de densité mF
◦ A: dosage en ajout minéral de densité mA

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 81

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 82

41
15/01/2020

4. VÉRIFICATION DU DOSAGE OPTIMAL EN FINES


Volume optimal de fines, en l/m3, pour différentes valeurs de D

D (mm) 8 16 20 25 40 80
Volume optimal 145 125 120 115 105 90
Valeur plancher
pour éviter les
risques de
125 110 105 100 90 75
ségrégation
Valeur plafond
pour un beau 165 140 135 130 120 105
parement

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 83

4. VÉRIFICATION DU DOSAGE OPTIMAL EN FINES


Masses volumiques des fines à utiliser pour convertir les dosages massiques (kg/m3) en
dosages volumiques ( l/m3)
CPJ-CEM II
Ciments CPA-CEM I Calcaire * Cendres Laitier vitrifié * Fumées de
volantes * silice **
Masse volumique 3150 3070 3000 3100 3060
(kg/m3)

* Valeur calculée pour une proposition de 17% de ce constituant mais conduisant à un ordre de grandeur correct de
la masse volumique pour tous les CPJ-CEM II.
** Valeur calculée pour 10% de fumées de silice (maximum toléré par la norme)

Fines Cendres Laitier vitrifié Fumées de


Fines volantes silice
calcaires siliceuses
siliceuses
Masse volumique 2700 2650 2200 2850 2250
(kg/m3) (2700-3000) (2100-2400)

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 84

42
15/01/2020

4. VÉRIFICATION DU DOSAGE OPTIMAL EN FINES


Ex 5 :
o Un béton (D=20) dosé à 350 kg/m3 de CPJ45 contient 700 kg/m3 de sable siliceux
contenant 3% de fines 63mm. Des cendres volantes sont ajoutées à raison de 50 kg/m3

o Calculer le volume des fines et commenter le résultat

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 85

4. VÉRIFICATION DU DOSAGE OPTIMAL EN FINES


Ex 5 :
o Un béton (D=20) dosé à 350 kg/m3 de CPJ45 contient 700 kg/m3 de sable siliceux
contenant 3% de fines 63mm. Des cendres volantes sont ajoutées à raison de 50 kg/m3

o Calculer le volume des fines


350 700 × 0,03 50
= + + = 145 /
3,07 2,65 2,2

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 86

43
15/01/2020

4. VÉRIFICATION DU DOSAGE OPTIMAL EN FINES


Ex 6 :
o Béton dosé à 330 kg/m3 de ciment CPA55 de consistance plastique, élaboré à partir
de trois granulats calcaires concassés (d = 2.7) : Sable 0/5 et Gravillon 3/8 et graviers
8/16 . Un parement soigné est souhaité.
o Calculer le dosage en sables, gravillons et graves.
o Calculer le volume des fines

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 87

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 88

44
15/01/2020

6. ESSAIS D'ÉTUDE – CORRECTIONS


o Ajustement de l'ouvrabilité
o Ajustement de la formule au m3
o Ajustement de la résistance
o Ajustement de E pour tenir compte de la teneur en eau des granulats

19/12/2019 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 89

45