Vous êtes sur la page 1sur 2

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

SCIENTIFIQUEUNIVERSITÉ ABOU BAKR BELKAID – TLEMCEN - FACULTÉ DE 2017


TECHNOLOGIE - DEPARTEMENT DE GÉNIE CIVIL - MASTER 1 « Génie Civil » - Option «
Constructions métalliques et Mixtes »
__________________________________________________________________________________
SOLUTION
Définition du Feu
Le feu est une réaction de combustion qui se développe généralement de façon désordonnée et
incontrôlable (0,5 pt). Cette combustion est une réaction exothermique (0,5 pt) (avec
apparition de flamme et de chaleur). Elle résulte de la combinaison d’un combustible et d’un
comburant, en présence d’une source de chaleur, telle qu’une flamme (0,5 pt), une élévation
de température, une étincelles, etc. Cet apport d’énergie, dite « énergie d’activation (0,5 pt)»,
est indispensable pour «démarrer» ce phénomène, qui, par la suite s’entretiendra de lui-même
en raisin de la quantité de chaleur que dégage cette réaction exothermique. Les combustibles
peuvent être de différentes natures : solides, liquides (0,5 pt) ou gazeux, et l’air (0,5 pt)
ambiant est le comburant type des incendies.

En principe, les solides et les liquides ne brûlent pas en l’état, ce sont les gaz et vapeurs qu’ils
émettent qui brûlent. La combustion, et donc le feu (0,5 pt), ne peut se produire que lorsque
ces trois éléments sont réunis (0,5 pt) : combustible, comburant et source de chaleur. Ce
principe fondamental est souvent représenté sous la forme du « triangle (0,5 pt) du feu ». A
noter que dans les bâtiments, la majorité des combustibles est solide (0,5 pt).

Exercice n°2
1. Citer les paramètres (en nombre de 5) qui gouvernent les conditions dans lesquelles un
incendie réel peut prendre naissance puis se développer dans un compartiment ?
1. Quantité et la répartition des matériaux combustibles dans le compartiment
(0,75 pts)
2. Température d’inflammation et la vitesse de combustion des matériaux
combustibles (0,75 pts)
3. Conditions de ventilation du compartiment « Ouvertures, système d’aération,
etc. » (0,75 pts)
4. Géométrie du compartiment (0,75 pts)
5. Propriétés thermiques des parois du compartiment (0,75 pts)
2. Citer les principales phases de l’incendie de compartiment « en nombre de 4 » ?
1. Phase de croissance, (0, 5 pts)
2. Embrasement généralisé ou « flash-over », (0,75 pts)
3. Feu pleinement développé « ou feu généralisé », (0,75 pts)
4. Phase de décroissance (0, 5 pts)

1
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUEUNIVERSITÉ ABOU BAKR BELKAID – TLEMCEN - FACULTÉ DE 2017
TECHNOLOGIE - DEPARTEMENT DE GÉNIE CIVIL - MASTER 1 « Génie Civil » - Option «
Constructions métalliques et Mixtes »
__________________________________________________________________________________

3. Citer les modes de propagation du feu « en nombre de 3 » dans un bâtiment, puis donner
leur définition ?

1. RAYONNEMENT : transmet une partie de la chaleur dégagée sous forme d’ondes


électromagnétiques. Ce phénomène permet donc un transfert de chaleur entre deux
matériaux séparés dans l’espace, (1,5 pts)
2. CONVECTION : transmet une partie de la chaleur dégagée par un matériau qui brule par
l’intermédiaire des mouvements de l’air. Le transfert de chaleur s’effectue par l’action
combinée d’accumulation d’énergie et de mouvement naturel de l’air, (1,5 pts)
3. CONDUCTION : transmet une partie de la chaleur dégagée par un matériau qui brule aux
autres matériaux en contact. Ce phénomène est le seul qui permet à la chaleur de se
transmettre au travers d’un matériau solide. (1,5 pts)

Exercice n°3
1. Vérifier la stabilité au feu « 15 mn – R15 »du poteau

Les poteaux sont des profilés laminés, dont la section est de classe 1, leur vérification en situation
d’incendie pour une exigence R15 n’est donc pas nécessaire. (1 pt)

2. Vérifier la stabilité au feu « 15 mn - R15 » de la traverse

La combinaison la plus défavorable pour la situation d’incendie est donc la suivante :

G+0.2S+0.8Q = (2,50 + 0,49) + 0,2*4,20 + 0,8*1,80 = 5,27 kN/m (0,5 pt)

La méthode simplifiée est applicable aux traverses de pente faible (inférieure à 10%). La pente de
notre traverse est de 0%. (0,5 pt)

On doit vérifier si , ≤ ,

qfi,Ed : représente la charge linéique appliquée sur la traverse en situation d’incendie

qfi,Rd : représente la résistance de calcul de cette traverse après 15 mn d’exposition au feu


conventionnel.

. , . , .
Pour un profilé laminé de classe de section 1 ou 2, qfi,Rd est égale à : , =

14 ∗ 0.338 ∗ 628,4. 10 ∗ 235


, =
(12. 10 )
qfi,Rd : 4,85 N/mm = 4,85 kN/m (0,5 pt)
, = , ≥ , = ,

Le critère de stabilité de la traverse pour une exigence R15 est donc NON vérifié (0,5 pt)

Vous aimerez peut-être aussi