Vous êtes sur la page 1sur 12

TRAITER UNE SITUATION RELATIVE

DISCIPLINE : HISTOIRE COMPÉTENCE 1 :


L’ÉVOLUTION ET AUX TRAITS DE CIVILISATION
NIVEAU : 5ème
DES PEUPLES DES RÉGIONS DE CÔTE D’IVOIRE
DURÉE : 03 heures

THÈME 1 : ÉVOLUTION ET TRAITS DE CIVILISATION DES PEUPLES


MOTIVATION DE MA RÉGION

LEÇON 3 : LES CODES DE REGLEMENTATION DES CONFLITS DANS LES REGIONS DE CÔ TE
D’IVOIRE ET LE DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE

HABILETES CONTENUS
Définir La notion de code de règlementation des conflits
Distinguer  Les codes de règlementation des conflits
Identifier Les règles de droit international humanitaire
Collecter Des informations sur la réglementation des conflits de la région
Réaliser Un tableau comparatif des règles du DIH et les codes de réglementation des conflits de ma région
Exploiter Des documents relatifs au DIH
SITUATION D’APPRENTISSAGE/
Des actes de violences intercommunautaires se produisent chaque jour dans les quartiers d’Abidjan. Et, aujourd’hui, les palabres opposent un groupe de jeunes Akyé
et un autre groupe de jeunes Abbey qui participaient à un tournoi de football organisé par le gouverneur du District Autonome d’Abidjan au stade municipal d’Angré, après
que l’arbitre ait sifflé un penalty pour les jeunes Akyé. C’est alors qu’un vieil homme surgit de la foule et s’interpose en ces termes : « Veuillez respecter le pacte de non
agression entre nos deux peuples. Que celui qui refuse soit maudit par nos aïeux. » Impressionnés, des élèves de la 5ème 3 de l’EAJP/ENS ayant assisté à cet événement
entreprennent une enquête auprès des sages de ces deux communautés pour connaître et appliquer les codes traditionnels de gestion des conflits chez les peuples du district
mais aussi et surtout identifier et expliquer les règles du DIH à observer en temps de conflit.

SUPPORTS DIDACTIQUES BIBLIOGRAPHIE


- Brochure du CICR - Dictionnaire Le petit Robert, 2009
- Textes relatifs aux codes de règlements traditionnels des conflits ; - Dossier sur EDH, explorons le droit humanitaire, janvier 2007, pp (101 – 112
- Textes relatifs au DIH. - Livret d’activités histoire-Géographie 6ème, Abidjan, Les Classiques
ivoiriennes, Edition 2015, 97p, pp (16- 19)
- LIDHO « Alliance inter - culturelle et parenté à plaisanterie  : pacte sacré de
non agression de solidarité, de convivialité et de la paix entre les peuples»,
version n°2, Abidjan, Janvier 2004, p (2).

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 1


Moyens PROGRESSION DU CONTENU Observations
/outils / critiques
didactiques
MOTIVATION (5mn)
Document 1 : - Observez le document que je tiens.
Brochure du - Observation.
C.I.C.R - Nommez-le
(page de - Il s’agit d’une brochure, d’un prospectus.
garde). - Qu’indique ce prospectus ?/ indiquez ce qui est marqué sur ce prospectus.
- Il est marqué Comité International de la Croix Rouge (C.I.C.R).
- Selon vos connaissances, dites à quel moment le C.I.C.R intervient et pourquoi.
Pré requis - Le C.I.C.R intervient pendant les guerres, les violences, les conflits. Il intervient pour faire respecter les règles,
les droits de l’homme.
 RENFORCEMENT : Effectivement le C.I.C.R intervient pendant les moments de conflits pour faire appliquer les
règles du DIH. Ces règles existent aussi chez les peuples dans nos régions que l’on nomme codes de réglementation.
C’est donc l’ensemble de ces règles que nous allons étudier dans cette nouvelle leçon intitulée :

LEÇON 3 : LES CODES DE REGLEMENTATION DES CONFLITS DANS LES REGIONS DE CÔ TE D’IVOIRE ET LE DROIT
INTERNATIONAL HUMANITAIRE

 Cette leçon est la dernière du thème 1 qui s’intitule :

Thème 1 : ÉVOLUTION ET TRAITS DE CIVILISATION DES PEUPLES DE MA RÉGION

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 2


Situation  LECTURE DE LA SITUATION ET IDENTIFICATION DES TÂCHES DE LA LEÇON  (3mn)
d’apprentissa  Pour cette leçon, les tâches que nous allons mener sont :
ge (3mn) - Connaître et appliquer les codes traditionnels de gestion des conflits chez les peuples du district ;

- Identifier et expliquer les règles du DIH.


Introduction (5mn)
Pré requis - Selon vos connaissances, dites ce qu’un conflit. / selon vos connaissances, qu’est-ce qu’un conflit ? / Comment peut-on
définir un conflit ?
- Un conflit est une situation de désaccord, de mésentente entre deux personnes ou plusieurs groupes de personnes
sur un sujet donné. T.B !!!!!!!!!!!!
 RENFORCEMENT : Très bien !!!! Il faut aussi retenir qu’un conflit peut – être armé ou non armé.
- Que fait-on pour mettre fin quand un conflit éclate pour éviter les souffrances humaines inutiles ?
- Pour mettre fin au conflit et éviter les souffrances inutiles, des règles ont été fixés. T.B  !!!!!!!!!!!!!!
- Comment appelle t- on l’ensemble des règles que le C.I.C.R est tenu de faire appliquer pendant les conflits
- Ce sont des codes de réglementation. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- Définissez alors les codes de réglementations des conflits.
- Les codes de réglementation sont l’ensemble des règles, des lois qui sont fixés et appliquées en période de conflit
pour y mettre fin. EXCELLENT !!!!!!!!!!!
 IDENTIFICATION DE LA TÂCHE DU JOUR (2mn)
Situation
- En vous appuyant sur la situation, dites quelle tâche nous allons effectuer ce jour. /Selon la situation, quelle tâche
d’apprentissa
allons-nous mener ce jour ?
ge.
- La tâche que nous allons mener ce jour est de connaître les types de conflit et les codes traditionnels de gestion
des conflits chez les peuples du district.

I- Les Types De Conflit Et Les Codes Traditionnels De Réglementation Des Conflits Chez Les Peuples Du

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 3


District d’Abidjan.
Pré requis 1- Les types de conflit chez les peuples du district d’Abidjan (10mn)
Discussion - Selon vos connaissances, dites quels sont les causes (raisons) de désaccord, de mésentente qui surgissent chez les
dirigée peuples Ebrié et Akyé du district d’Abidjan.
- La plupart des mésententes chez les peuples du district d’Abidjan sont dues aux problèmes d’héritage, de terres
(conflits foncier), de territoire de pêche, de dette non payée, de mariage, de vol, de viol, de succession…
- Quels sont alors les types de conflits chez les peuples du district d’Abidjan ? Dites quels sont alors les types de conflit
chez les peuples du district d’Abidjan.
- Chez les peuples du district d’Abidjan, les conflits sont des conflits d’héritage, des conflits fonciers, de dette non
payée, de succession, de non respect de territoire de pêche, de mariage, de vol, de viol. TB  !!!!!!!!!!!!!!

 RENFORCEMENT : Maintenant que nous avons identifié les différents types de conflit chez les peuples du district
d’Abidjan, voyons comment ceux-ci procèdent pour les résoudre.

2- Les codes traditionnels de réglementation des conflits chez les peuples du district d’Abidjan
a- Les règles et lois traditionnelles (15mn)
- Dites à partir de vos connaissances, quelles sont les interdits et les règles à observer au village pendant les conflits, les
querelles entre communauté ethniques.
- Pendant les conflits, les querelles entre communautés il est interdit :
 D’attaquer les sites sacrés comme les mosquées, les églises, les forêts sacrées  ;
 De polluer les sources d’eau ;
 De violer, de voler, de piller les biens des autres ;
 D’attaquer les femmes enceintes, les mutilés (invalides), les enfants, les vieillards
 De tuer une personne blessée. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ÉVALUATION (15mn)

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 4


Affirmations vraie fausse
1 Un conflit foncier est une dispute au sujet de la politique.
2 La guerre entraîne la pauvreté et la misère.
3 Une guerre ethnique est un conflit entre deux partis politiques.
4 Un conflit foncier est un différend au sujet de la terre.
5 Tous les conflits sont des affrontements armés.
ACTIVITÉ D’APPLICATION N°1 : mets une croix dans la case qui convient :

CORRECTION : les réponses vraies : 2 et 4


Réponses fausses : 1, 3 et 5
SÉANCE 2
RAPPEL DE LA SÉANCE PRÉCÉDENTE (5mn)
- Qu’avons-nous étudié la dernière fois ?
Pré requis - Nous avons étudié les codes de réglementation des conflits en Côte d’Ivoire et le D.I.H
- Quelle tâche avons-nous résolu à cette séance ?
- Nous avons identifié les types de conflit et les lois et règles pendant les conflits chez les peuples du district
autonome d’Abidjan.
- Rappelez la définition d’un conflit.
- Un conflit est une situation de désaccord, de mésentente entre deux ou plusieurs personnes pouvant conduire à
des affrontements.
- Citez les différents types de conflits chez les peuples du district d’Abidjan.
- Citation : conflits fonciers, dette, héritage…
- Enumérez trois règles à observer pendants les conflits entre communauté.
- Enumération : il ne faut pas attaquer les enfants, ne pas bruler les églises et les mosquées, de polluer l’eau.
IDENTIFICATION DE LA TÂCHE DU JOUR (2mn)
Situation - Bien !!! Pour ce jour, la tâche que nous allons effectuer est de connaître les codes traditionnels de réglementation des
d’apprentissa conflits (suite)

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 5


ge  DISTRIBUTION DU DOCUMENT 2 (25mn)
- Observez le document.
- Observation
Document 2 : - Numérotez le texte et faites la lecture (2 à 3 élèves)
texte N°1  Présentation du document par le prof (nature, origine, auteur).
- Relever dans le texte les mots ou expressions qui vous semblent difficiles.
- Relèvement des mots ou expressions difficiles suivi de l’explication du prof.
- A présent, dites de quoi parle le texte. / dégagez l’idée générale du texte. / De quoi est-il question dans ce texte ?
- Dans ce texte, il est question des alliances interculturelles et des parentés à plaisanterie.
 RENFORCEMENT : Ces alliances interculturelles et les parentés à plaisanterie encore appelées alliances
interethniques sont les codes privilégiés de réglementation et de résolution des conflits chez les peuples de Côte
d’Ivoire.
b- Les alliances interethniques : codes privilégiés de gestion des conflits chez les peuples du district
Autonome d’Abidjan
- Dites ce qu’un allié.
- Un allié est une personne avec qui on signe un pacte.
- De combien de syllabe le mot « interethnique » est – il composé ?/ Donnez la composition du mot « interethnique ».
- Le mot interethnique est composé du préfixe « inter » et du radical « ethnique »
- Définissez le préfixe « inter » / Que signifie le mot « inter » ?
- Inter signifie « entre »
- A partir de tous ces éléments, définissez alors le mot alliance interethnique.
- Les alliances interethniques sont des pactes d’amitié ou de non agression conclus entre deux ou plusieurs peuples.
TB !!!!!!!!!!
- Relevez au travers du texte, l’importance des alliances dans la gestion et la résolution des conflits.
- Les alliances interethniques permettent la tolérance entre les peuples, la stabilité sociale, la prévention des conflits.

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 6


Elles permettent aussi d’établir la concorde, l’unité et également les rapports de bon voisinage et la solidarité,
l’entraide. Elles permettent donc de mettre fin au conflit. EXCELLENT !!!!!!!!!!!!!!!!
- En dehors des alliances interethniques, de quelles autres manières les peuples procèdent – ils pour mettre fin à un
Pré requis conflit ?
- Nous avons aussi : le dialogue, la réconciliation sous l’arbre à palabre, le mariage, les sacrifices, le bannissement,
l’amande. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- À partir de vos connaissances, citez quelques peuples alliés des Akyé et des Ebrié.
 Les Akyé ont pour alliés les Abbey et les Dida ;
 Les Ebrié ont pour allié les M’Batto. T.B !!!!!!!!!!
- Citez d’autres peuples qui ont liés des alliances en Côte d’Ivoire.
- Nous avons les Baoulé et les Agni, les Yacouba et les Sénoufo, les Abron et les Agni…. TB !!!!!!!!!!

 RENFORCEMENT : Ces alliances interethniques existent sous plusieurs formes. Nous avons les alliances par
serment, les parentés à plaisanterie communément appelées « TOUKPÊ  », les alliances patrimoniales (entre des
familles).
ÉVALUATION (15 mn)
ACTIVITÉ D’APPLICATION N°2 : complète le texte ci-dessous à partir des mots et expressions suivantes : réconcilie –
conflits - convoquées – alliance interethnique – Ebrié – Akyé – Adjoukrou – arbre à palabre – District Autonome d’Abidjan.

L’………………………………………………………………………….est un système de solidarité entre deux ou plusieurs


peules. En côte d’Ivoire plusieurs peuples sont alliés. C’est le cas des peuples du……………………………………………...
les Ebrié par exemple sont les alliés des………………………………tandis que les…………sont alliés aux Abbey et aux
Dida. Ces alliances permettent d’éviter et de résoudre les ………………………..entre les différentes communautés. Quand un
allié est en conflit ou en difficultés, l’autre à obligation de lui venir en aide pour mettre fin au conflit. La plupart du temps, les
communautés ou les personnes en conflit sont ………………………par le chef sous l’…………………………………….qui

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 7


les apaise et les ………………………………………………..
SÉANCE 3/
Pré requis  RAPPEL DE COURS (5mn)
- Rappelez la première tâche que nous avons résolue.
- La première tâche que nous avons résolue était l’identification des types de conflit et des codes traditionnels de
réglementation des conflits chez les peuples du district d’Abidjan.
- Citez alors deux codes de réglementation des conflits chez les peuples du district d’Abidjan
- Nous avons les interdits (viol, pillage…) et les alliances interethniques.
- Rappelez la définition d’une alliance interethnique.
- Rappel : c’est un système de solidarité, un pacte qui réuni deux ou plusieurs peuples.
Situation  IDENTIFICATION DE LA TÂCHE DU JOUR (2mn)
d’apprentissa - Nous allons poursuivre aujourd’hui par la résolution de la dernière tâche. En vous appuyant sur la situation, dites quelle
ge. tâche nous allons mener ce jour.
- La tâche que nous allons mener ce jour est d’identifier et d’expliquer les règles du D.I.H.

Document 3 :  DISTRIBUTION DU DOCUMENT 3 (5mn)


texte N°2. - Observation/ numérotation et lecture du document (2 à 3élèves).
- Relevez dans le texte les mots ou expressions difficiles.
- Relèvement suivi des explications du prof.
 Présentation du document (nature, origine, auteur).
- À présent, dégagez l’idée générale du texte/ De quoi parle le texte ? / De quoi est- il question dans ce texte ?
- Dans ce texte, il s’agit des interdits du D.I.H pendant les conflits.

II- Les règles du D.I.H (27mn)


- A partir du texte et de vos connaissances, définissez le D.I.H/ Que signifie le D.I.H ?

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 8


- Le D.I.H signifie Droit International Humanitaire. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!
- Selon le texte, à combien de niveaux s’applique les règle du D.I.H ? Citez-les
- Selon le texte, les règles du D.I.H s’appliquent à deux niveaux : au niveau des non combattants et au niveau des
combattants. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!

1- Le sort des non combattants


- Relevez à travers le texte, les règles du D.I.H qui s’appliquent au non combattants.
- Selon le texte, il ne faut pas : attaquer les civils et leurs biens. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- Selon vos connaissances, quelle catégorie de la population est considérée comme personne civile lors d’un conflit ?
- Les civils sont ceux qui ne participent aux combats. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!
- Parmi ces civils se trouvent des personnes vulnérables qui méritent protection. Lesquelles ?
- Ce sont les femmes, les enfants, les vieillards, les invalides (infirmes).T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- Enumérez à partir du texte, les biens civils et installations qui doivent être protégés pendant les combats.
- Les biens et installations à protéger sont : les denrées alimentaires, les zones agricoles, les récoltes, les réserves
d’eau potables (châteaux d’eaux), les ouvrages d’irrigation. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- En dehors de ces biens civils, quel autre bien doit faire l’objet de protection ?
- Ce sont les biens culturels comme les monuments historiques (muselets), les lieux de culte (mosquées, églises), les
œuvres d’art.
*

2- Le sort des combattants


- En vous appuyant sur le texte, dites quels sont les interdits du D.I.H au niveau des combattants.
- Selon les règles du D.I.H, il est interdit :
 D’ordonner qu’il y ait pas de survivants ;
 D’avoir recours aux violences sexuelles (viols)  ;

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 9


 De tuer ou de blesser un soldat ennemi qui se rend ou qui est hors de combat ;
Discussion  D’enrôler les enfants comme soldat. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
dirigée - Si l’on ne doit pas tuer ou blesser un soldat ennemi blessé dites quelle attitude il faut tenir.
- Il faut recueillir le soldat blessé et le soigner. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 RENFORCEMENT :En dehors de tout ce qui vient d’être cité, il faut aussi retenir que le D.I.H interdit les
attaques de camps de réfugiés, la torture, l’utilisation des armes de destruction massive telles que la bombe
atomique, la bombe à hydrogène, les armes chimiques, les gaz asphyxiants…. Il est aussi interdit d’attaquer les
convois humanitaires.
- Nommez l’organisme qui est chargé de faire appliquer le D.I.H. / Comment se nomme l’organisme qui est chargé de
faire appliquer le D.I.H ?
- L’organisme chargé de faire appliquer le D.I.H est le C.I.C.R (Comité International de la Croix Rouge). T.B  !!!!!!

 RENFORCEMENT : L’emblème de la croix rouge ou du croissant rouge symbolise la protection du


personnel et des installations sanitaires. Toute utilisation abusive de l’emblème est interdite.
- Citez d’autres organismes ou organisation internationales qui œuvrent dans le domaine humanitaire que vous
connaissez.
Pré requis
- Nous avons aussi le H.C.R (Haut Commissariat aux Réfugiés), le P.A.M (Programme Alimentaire Mondiale), les
O.N.G comme Humann Wright, Children of Africa, le MIDH (Mouvement Ivoirien Des Droits Humains, la LIDHO
(Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme). T.B !!!!!!!!!!!!
ÉVALUATION (10mn)
ACTIVITÉ D’APPLICATION N°3 : range dans le tableau ci-dessous, les règles du D.I.H : tuer les civils, protéger la petite
enfance, utiliser la bombe atomique, polluer l’eau, soigner un soldat ennemi blessé, torturer un soldat capturé, protéger
les femmes enceintes, violer les femmes.
ATTITUDES A TENIR INTERDITS

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 10


CORRECTION/

ATTITUDES À TENIR INTERDITS


protéger la petite enfance - soigner un soldat ennemi blessé - tuer les civils - utiliser la bombe atomique - polluer l’eau -
protéger les femmes enceintes. torturer un soldat capturé - violer les femmes

Pré requis Conclusion (5mn)


- Rappelez la définition du D.I.H et donnez son rôle.
- Le D.I.H ou Droit International Humanitaire a été mis en place pour éviter les souffrances inutiles pendant les
conflits. T.B !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- Comparez les règles du D.I.H à celles qui existent chez les peuples du district d’Abidjan. Quelle remarque faites-vous ?
- Nous remarquons que les règles du D.I.H et celles des peules du district autonome d’Abidjan sont pratiquement
Discussion identiques.
dirigée - Que pouvons-nous alors retenir des règles du D.I.H et des règles de réglementation des conflits chez les peuples du
district autonome d’Abidjan ?
- Les règles du D.I.H sont inspirées des codes traditionnels de réglementation des conflits. T.B  !!!!!!!!!!!!!!!!
- Quelle attitude nous devrions alors tenir face aux règles du D.I.H ?
- Nous devrions veiller à l’application des règles du D.I.H par la sensibilisation et la promotion. T.B !!!!!!!!!!!
ACTIVITÉ D’INTÉGRATION
Lors d’une émission télévisée sur la RTI1 portant sur le Droit International Humanitaire, ton petit frère est surpris d’entendre
qu’il faut apporter de l’aide à un soldat ennemi en détresse en période de guerre et que les règles du D.I.H sont calquées
sur les coutumes et traditions de nos peuples. Tu prends la parole pour lui faire connaître les règles du D.I.H et apprécier son
importance en période de conflit.
Consignes

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 11


1- Identifie le problème posé dans ce texte
2- Cite quatre règles du D.I.H
3- Explique à ton frère la phrase soulignée dans le texte.
CORRECTION
1- Le problème que pose ce texte est le respect des règles du D.I.H en période de conflit.
2- Quatre règles du D.I.H sont :
- Ne pas agresser des civils pendant les conflits,
- Ne pas attaquer des lieux sacrés (églises, mosquées),
- Pas d’enrôlement d’enfants soldat ni d’utilisation d’armes à destruction massive,
- Eviter les actes génocidaires.
3- Explication de la phrase.
Selon cette affirmation, le D.I.H conseille de porter aide et assistance à un soldat ennemi en détresse. Cela fait partie des règles
fondamentales de protection de la vie humaine. Et, ces mêmes règles sont aussi pratiqués chez les peuples de Côte d’Ivoire afin
d’éviter les souffrances inutiles et l’aggravation du conflit.

Boris YOBOUÉ - ENSEIGNANT STAGIAIRE H.G/L.M À L’EAJP/ENS – ABIDJAN/COCODY/RIVIÉRA 2 Page 12

Vous aimerez peut-être aussi