Vous êtes sur la page 1sur 7

Fiscalité | Farah Guigui

L’impôt sur le revenu


I. Champs d’application :
1. Personnes imposables et territorialité
L’impôt sur le revenu s’applique aux revenus et profits des personnes
physiques et des personnes morales visées à l’article 3 , et n’ayant pas opté
pour l’impôt sur les sociétés.
1°- les personnes physiques qui ont au Maroc leur domicile fiscal, à raison de
l’ensemble de leurs revenus et profits, de sources marocaine et étrangère ;
2°- les personnes physiques qui n'ont pas au Maroc leur domicile fiscal, à raison
de l’ensemble de leurs revenus et profits de source marocaine ;
2. Exonérations :
1°- les ambassadeurs et agents diplomatiques, les consuls et agents consulaires
de nationalité étrangère, pour leurs revenus de source étrangère, sous réserve
de réciprocité
2°- les personnes résidentes pour les produits qui leur sont versés en
contrepartie de l'usage ou du droit à usage de droits d'auteur sur les œuvres
littéraires, artistiques ou scientifiques.
II. Revenus catégoriels:
• R. Salariaux issue d’un contrat de travail vis-à-vis un employeur
• R. Professionnels issue de l’exercice d’une activité professionnel même à
titre occasionnel
• R. Agricoles issue d’une exploitation agricole qui donne lieu à un revenu
• R. Fonciers issue de la location d’un bien immeuble
• R. Mobiliers issue des placements de valeurs mobilières
A : Revenu global imposable
Le revenu global imposable est constitué par le ou les revenus nets d'une ou
plusieurs catégories, à l’exclusion des revenus et profits soumis à l’impôt selon
un taux libératoire.
Le revenu net de chacune des catégories précitées est déterminé distinctement
suivant les règles propres à chacune d'elles.
Fiscalité | Farah Guigui

Les revenus et profits de source étrangère sont compris dans le revenu global
imposable pour leur montant brut, à l’exclusion des revenus et profits de
capitaux mobiliers de source étrangère soumis aux taux spécifiques libératoires
Sous réserve de l'option, le résultat bénéficiaire réalisé par les sociétés
en nom collectif, en commandite simple et de fait, ne comprenant que des
personnes physiques est considéré comme un revenu professionnel du
principal associé et imposé en son nom.
B : Les déductions sur revenu :
▪ Dons
▪ Intérêts de prêts
▪ Assurance retraite
a) Dons
Les dons en argent ou en nature déductibles sont ceux octroyés aux
organismes visés à l’article 10.
La déduction des dons est subordonnée au dépôt de la déclaration du revenu
global comportant toutes les indications nécessaires et appuyée des pièces
justificatives
La valeur des dons en nature déductible est déterminée suivant la nature du
bien donné :
• la valeur nette comptable pour les biens amortissables et à la valeur
inscrite au bilan pour les biens non amortissables
• au prix d'acquisition majoré des frais correspondants pour les biens
immeubles
• à la valeur marchande (valeur vénale) au jour de la donation pour les
biens meubles.
b) Intérêts de prêts
• Les remboursements en principal et intérêts des prêts contractés ou
du coût d’acquisition et de la rémunération convenue d’avance dans
le cadre du contrat « Mourabaha » pour la construction ou
l’acquisition d’un logement social destiné à l’habitation principale
• Il faut entendre par logement social, une unité de logement dont la
superficie couverte et la valeur immobilière totale n’excèdent pas
Fiscalité | Farah Guigui

respectivement cinquante (50) à cent (100) m2 et deux cent


cinquante mille (250 000) dirhams hors taxe sur la valeur ajoutée.
• Dans le cas où le logement ne remplit pas ces conditions le
contribuable peut bénéficier de la déduction des intérêts seulement
dans la limite de 10 % du revenu net imposable.
c) Assurance retraite
• Pour le contribuable qui a des revenus salariaux et des revenus
relevant d’autres catégories, il a la possibilité de déduire la totalité
des cotisations correspondant à son ou à ses contrats d’assurance
retraite, soit au niveau de son salaire net imposable perçu
régulièrement au cours de son activité, soit, dans la limite de 10%,
de son revenu global imposable.
• Les primes ou cotisations doivent concerner des contrats
d'assurance retraite d'une durée égale au moins à huit (8) ans,
souscrits par les contribuables individuellement ou collectivement
sous forme de contrats d'assurance groupe.
• Par ailleurs, il est souligné que la déduction porte sur les primes ou
cotisations se rapportant aux contrats d'assurance retraite dont la
rente ou le capital est servi au bénéficiaire à partir de l'âge de
cinquante ans (50) révolus.

C : Méthode de calcul :
1. Détermination du Revenu Global Imposable

(Total revenu –éléments exonérés)


2. Détermination du Revenu Net Imposable

(RGI –déductions sur revenu)


3. Application du barème d’imposition

Impôt brut = revenu net imposable x taux – somme à déduire


4. Déduire les déductions sur impôt

Impôt net = Impôt brut – Déductions sur impôt


Fiscalité | Farah Guigui

Le nouveau barème applicable aux revenus acquis à compter du 1er


Janvier 2010 est le suivant :
Tranches Taux S.A.D
0 à 30 000 0% -
30 001 à 50 000 10% 3 000
50 001 à 60 000 20% 8 000
60 001 à 80 000 30% 14 000
80 001 à 180 000 34% 17 200
Au-delà de 180 000 38% 24 400

La SAD est obtenue en procédant aux opérations suivantes:


• 30.000 x 10% = 3 000 DH
• (50.000 x 20%)-(20 000 x 10%) = 8 000 DH
• (60.000 x 30%)-[(10 000 x 20%) + (20 000 x 10%)] = 14 000 DH
• (80.000 x34%)-[(20 000 x 30%) + (10000 x 20%) + (20 000 x 10%)] = 17
200 DH
• (180 000 x38%)-[(100 000 x 34%) + (20000 x 30%) + (10000 x 20%) +
(20 000 x 10%)] = 24 400 DH
Déductions sur impôt
1- Les déductions pour charges de famille, 360dhs par personne à charge avec
un plafond annuel de 2160dhs.
2- Récupération de 80% de l’impôt subi sur les transferts au titre de pensions
étrangères.
3- Imputation de l’impôt subi sur les revenus de source étrangère dans la limite
de l’IR marocain.
4- Les crédits d’impôt (retenues à la source non libératoire de l’IR).
5- Une déduction de 10% des dividendes perçus au titre des actions cotées en
bourse dans la limite de 500dhs.
Fiscalité | Farah Guigui

6- Une déduction de 10% des achats nets (achats > cessions) d’actions cotées à
la bourse dans la limite de 1650dhs, ou réintégration de 10% des ventes nettes
(cessions > achats) dans la limite de la somme déduite l’exercice précédent.
L’imposition des revenus salariaux
A : Détermination du salaire imposable :
Le salaire brut global (SBG) est composé de :
• Salaire de base : (nombre d’heures) x (taux horaire)
• Allocations familiales
• Les primes de fonction , prime d’ancienneté, de rendement.
• Les frais de déplacement justifiés.
• Avantage en nature et en argent , logement et de fêtes…
Le salaire brut imposable (SBI) est obtenu on déduisant du SBG:
• Les allocations familiales
• Les frais de déplacement justifiés.
• Les rentes viagères des victimes d’accidents.
• Les indemnités journalières des congés maladie, maternité ou accident.
• Les indemnités de licenciement
• Les pensions alimentaires.

Le salaire net imposable (SNI)


=Le SBI- les déductions sur salaires
Les déductions sur salaire :
• Les frais professionnels ; évalués forfaitairement à 20% (comme taux
normal. Alors qu’il existe un taux de 35% pour les ouvriers mineurs et
des imprimeries de nuit, les artistes ; 45% pour le journalisme et
dérivés, l’aviation marchande, les contrôleurs de l’assurance ; 40%
pour la marine marchande et 25% pour le personnel de casinos.) du
SBI non compris les avantages en argent et en nature et ce dans la
limite de 30000dh par an.
• La part salariale des cotisations à la CNSS qui comprennent une
cotisation à long terme de 3.96%, une cotisation à court terme de
0.33% et la part salariale des cotisations aux titre de l’indemnité de
Fiscalité | Farah Guigui

perte de l’emploi IPE au taux de 0,19%. Ces cotisations se calculent


sur le salaire brut imposable plafonné à 72000 par an.
• Soit une retenue totale de 4.48% du SBI, la retenue maximale est de
3225.6/3088.8dh par an.
• Les cotisations pour l’assurance maladie obligatoire AMO au taux de
2,26% aucun plafond n’est imposé.
• Les cotisations de retraite complémentaires dans la limite de 50% du
SNI ou de 10% du RGI sans cumul entre les deux.
• Les remboursements des emprunts Contractés en vue de l’acquisition
ou la construction de logement social :
➢ (capital et intérêt) des crédits conventionnels.
➢ (coût d’acquisition et rémunération) dans le cadre du contrat
«Mourabaha»,
➢ coût d’acquisition et marge locative dans le cadre du contrat
«Ijara Mountahia Bitamlik»,

Impôt brut/IMPOT NET

Impôt brut = salaire net imposable x taux – somme à déduire


Selon barème de l’imposition de l’IR

L’impôt net=l’IB – les déductions sur impôt


❖ Déductions sur impôt
1- Les déductions pour charges de famille, 360dhs par personne à charge avec
un plafond annuel de 2160dhs.
2- Récupération de 80% de l’impôt subi sur les transferts au titre de pensions
étrangères.
Fiscalité | Farah Guigui

3- Imputation de l’impôt subi sur les revenus de source étrangère dans la limite
de l’IR marocain.
4- Les crédits d’impôt (retenues à la source non libératoire de l’IR).
Exemple : (IR sur salaire)
La rémunération brute d’un salarié célibataire est constituée comme suit :
❖ Traitement de base..........................200 000 DH
❖ Prime d’ancienneté .........................30 000 DH
❖ Indemnité de responsabilité ...........12 000 DH
❖ Logement ..........................................33 000 DH
❖ Eau, électricité et téléphone ............6 000 DH
❖ Frais de déplacement justifiés .........9 000 DH

Salaire brut global =290 000 DH


A déduire : Frais de déplacement justifiés 9 000 DH
Salaire brut imposable 281 000 DH
Base de calcul des frais professionnels : 281000-(33000 +6000) = 242 000 DH
Frais professionnels : 242 000 x 20 % = 48 400 DH (Plafond admis en déduction
30 000 DH)
charges sociales
❖ CNSS : 72 000 x 4,48% = 3225,6 DH
❖ AMO 281000 x2,26% =6350,6
❖ Soit un total de 39576,2 DH
salaire net imposable 281 000 – 39576,2 = 320576,2 DH
I.R = (320576,2 x 38%) - 24400=97418,9