Vous êtes sur la page 1sur 24

Machines CNC

Sommaire
I. Introduction................................................................................................................................................................... 3

II. Histoire de l’usinage CNC............................................................................................................................................3

III. Définition de l’usinage CNC.........................................................................................................................................4

IV. Catégories de machines.................................................................................................................................................5

V. - Domaine d’application de la CN................................................................................................................................6

VI. Poste de contrôle............................................................................................................................................................ 7

a. Fonction.................................................................................................................................................................... 7

b. Pupitre de commande..............................................................................................................................................7

VII. Carte de communication avec un PC...........................................................................................................................8

VIII. La partie opérative........................................................................................................................................................ 8

a. Motorisation.......................................................................................................................................................... 8

b. Les capteurs..................................................................................................................................................... 9

IX. Guidages....................................................................................................................................................................... 10

a. Vis à billes..................................................................................................................................................10

b. Mécanisme à guide linéaire......................................................................................................................11

X. Chargement d’outils....................................................................................................................................................12

XI. Pièces en séries............................................................................................................................................................. 12

XII. Procedes d’usinage CNC.............................................................................................................................................12

XIII. Origines et décalage.................................................................................................................................................... 17

XIV. Outils et correcteurs....................................................................................................................................................18

XV. Constituant d’une machine CNC...............................................................................................................................21

XVI. Tâches effectuées......................................................................................................................................................... 22

XVII. Conclusion Générale..............................................................................................................................................34

ISET DE SFAX 2
Machines CNC

I. Introduction
Dans le domaine de la fabrication mécanique, le terme « commande » désigne l'ensemble
des matériels et logiciels ayant pour fonction de donner les instructions de mouvements à tous
les éléments d'une machine-outil :

 L'outil (ou les outils) d'usinage équipant la machine,

 Les tables ou palettes où sont fixées les pièces,

 Les systèmes de magasinage et de changement d'outil,

 Les dispositifs de changement des pièces,

 Les mécanismes connexes, pour le contrôle ou la sécurité, l'évacuation des copeaux …

II. Histoire de l’usinage CNC


L’usinage CNC utilise la technique de l’usinage qui a été développée dès le 18  siècle. En
e

effet, en 1751 le premier ‘tour à charioter à bâti métallique’ était inventé, premier d’une
longue série de machines qui auront pour but de réaliser mécaniquement des opérations plus
précises qu’au moyen des techniques artisanales. C’est le début de l’industrialisation.

Mais il a fallu attendre la Guerre Froide pour que l’on se penche sur le développement de
l’automatisation. C’est à ce moment-là que la société Parsons Works est engagée par la Navy
aux Etats-Unis pour augmenter la productivité de sa chaîne de production de pales
d’hélicoptère. John T Parsons va alors motoriser les axes des machines chargées de
fabriquer ces pales. En travaillant ensuite avec IBM, il va étudier les possibilités de
commander par calculateur ces machines. Ce sont les prémisses de la méthode d’usinage
CNC.

C’est en 1952 que Richard KEGG, travaillant conjointement avec le MIT, développe la
première fraiseuse à commande numérique par calculateur : la Cincinnati Milacron Hydrotel.
Cinq ans après, en 1958, il dépose le brevet pour les « Motor Controlled Apparatus for
Positioning Machine Tool». C’et la naissance commerciale de cette technologie.

Aujourd’hui, les machines CNC permettent une production économique et rentable. Le


contrôle des coûts reste une préoccupation importante. La diminution des quantités des séries

ISET DE SFAX 3
Machines CNC

et le raccourcissement de la longévité des produits finaux demandent des déroulements de


production de plus en plus flexibles. Les dates clés dans le développement NC :

III. Définition de l’usinage CNC


Avec l’usinage CNC plastique, la fonction d’usinage est déterminée par un programme,
qui commande les déplacements des outils sur la masse à usiner. Il définit l’axe de
rotation de la fraise en fraisage, et l’axe de rotation de la pièce en tournage. La machine, une
fraiseuse à trois ou cinq axes, est entièrement automatisée et contrôlée par ordinateur.

Le fichier 3D entré dans l’ordinateur va indiquer le tracé de la fraise, qui va tailler dans
la masse la pièce désirée. Voilà pourquoi cette technique fait partie des méthodes dites
«soustractives», rapide et peu chère lorsqu’il s’agit d’une production d’une ou une dizaine de
pièces.

Mais les économies d’échelles étant peu importantes, cette technique n’est pas
recommandée pour les moyennes et grandes séries. Elle reste adaptée aux
productions jusqu’à une dizaine de pièces pour des tests visuels et fonctionnels, car les
pièces sont identiques et produites dans la bonne matière. De nombreuses finitions sont
également possibles.

ISET DE SFAX 4
Machines CNC

IV. Catégories de machines


Machine de routeur de commande numérique par ordinateur

 Routeur De Commande Numérique Par Ordinateur Mini


 Machine De Publicité De Commande Numérique Par Ordinateur
 Routeur De Commande Numérique Par Ordinateur Pour Travailler Le Bois
 Routeur CNC En Métal Et Pierre
 Routeur Cnc Multi-Broches
 Routeur CNC 4 Axes
 Routeur CNC 5 Axes
 Styrofoam CNC Router
 Robot

Machine laser CNC

 Tampon En Caoutchouc Faisant La Machine


 Acrylique, Gravure Et Découpe Laser Machine
 Machine De Gravure Et De Découpe Au Cuir En Cuir
 Machine De Découpe De Tissu
 Machine De Gravure Et De Découpe De Bambou Au Laser
 Machine De Gravure De Verre Au Laser
 Machine De Découpe Laser À L'éponge
 Machine De Gravure Laser Pour Carton À Deux Couleurs
 Machine De Découpe Et De Gravure De Métaux
 Machine De Découpe Laser Pour Métaux Et Non-Métaux

Machine de découpe au plasma

 Plasma Portable
 Plasma Publicitaire
 Plasma Résistant
 Plasma Orbite

Perceuse CNC

 Perçage CNC Et Fraiseuse

Tour à bois CNC

 Tour À Bois
 Foreuse Latérale

Tour à métaux cnc

 Tour CNC À Banc Plat


 Tour CNC À Banc Incliné
 Fraisage De Centre D’usinage CNC

Pièces détachées CNC

ISET DE SFAX 5
Machines CNC

 Traceur De Découpe CNC


 Machine De Polissage À La Flamme
 Scanner 3D En Réseau

V. - Domaine d’application de la CN
La CN est appliquée dans diverses familles. Dans chaque famille, les méthodes de
montage et de travail sont totalement différentes, mais elles se rejoignent sur le principe
de programmation, la grande majorité des machines utilisant un langage ISO. La notion
de commande numérique s'étend aussi au domaine de la chaudronnerie : découpage
plasma, presse plieuse.

ISET DE SFAX 6
Machines CNC

VI. Poste de contrôle


a. Fonction

 Assure la communication entre l’opérateur et la machine :


 Saisir les programmes d’usinage,
 Simulation d’usinage avant réalisation,
 Réglage de machine.

b. Pupitre de commande

Composé d’un clavier et d’un écran servant d’interface avec l’opérateur pour la sélection des
programmes, l’éditions des programmes, la saisie des paramètres de réglage, la visualisation
graphique, la sélection des modes d’utilisation de la machine.

ISET DE SFAX 7
Machines CNC

VII. Carte de communication avec un PC


Pour le téléchargement des programmes depuis un PC vers le DCN en utilisant la liaison série
RS232.

VIII. La partie opérative


a. Motorisation

Deux types d’actionneurs sont utilisés dans les axes numérisés :

 Moteur à courant continu. Ses deux principales caractéristiques sont les suivantes:
– La fréquence de rotation du rotor est proportionnelle à la tension
d’alimentation.
– Le courant consommé est proportionnel au couple résistant appliqué au
rotor. Pour réguler sa vitesse il faut donc faire varier la tension à ses
bornes tout en maintenant une alimentation en intensité suffisante pour
fournir le couple mécanique nécessaire à l’entraînement du mobile.
 Moteurs à courant alternatif (moteur asynchrone). Pour faire varier sa vitesse on agit
sur la fréquence du courant qui l’alimente.

ISET DE SFAX 8
Machines CNC

b. Les capteurs

 Capteurs de vitesse

On utilise généralement des génératrices-tachymétriques. Ces dispositifs ont la propriété de


fournir une tension électrique proportionnelle à la fréquence de rotation de leur axe. Ils
peuvent être intégrés au moteur à la construction.

 Capteurs de position

On utilise généralement des codeurs incrémentaux.

Un codeur incrémental possède généralement plusieurs voies :

 Voie Z donnant une impulsion par tour,


 Voie A donnant n impulsions par tour,
 Voie B identique à voie A, mais dont les signaux sont déphasés de + ou - 90°, suivant
le sens de rotation.

 La lumière émise par une diode électroluminescente passe à travers un disque en


rotation solidaire de l’axe du moteur comportant des marques fixes transparentes ou

ISET DE SFAX 9
Machines CNC

opaques. Le signal délivré se présente alors comme une


succession d’impulsions (en fait un signal carré), dont la
périodicité est représentative de la vitesse.
 Chaque déplacement élémentaire entraîne une
impulsion électrique qui est prise en compte par le calculateur (addition – soustraction
d’impulsion).

IX. Guidages
a. Vis à billes

Dans ce système, les filets de la vis et de l’écrou sont remplacés par des gorges hélicoïdales
dans lesquelles circulent des billes d’acier. Elle possède plusieurs avantages :

 Jeux quasiment nuls,


 Diminution des frottements,
 Augmentation des vitesses de translation,
 Augmentation de la durée de vie.

ISET DE SFAX 10
Machines CNC

b. Mécanisme à guide linéaire

Les contacts glissants hydrostatiques, utilisés par des machines-outils conventionnelles,


souffrent de glissements s’y rattachant, en raison du coefficient de friction très élevé, puisque
le centre d’usinage doit résister à des mouvements de déplacement générés par des coupes
importantes et par une vitesse rapide. Le guide linéaire est utilisé sur la surface de contact du
guide afin d’assurer une bonne précision de l’avance à grande vitesse.

Les glissières utilisées sur les MOCN interposent entre les éléments en mouvement :

 Des patins à aiguilles,


 Un chemin de billes,
 De la turcise (alliage de téflon et de bronze).

ISET DE SFAX 11
Machines CNC

X. Chargement d’outils
Un changeur automatique d’outils se compose d’une réserve d’outils (ou magasin) et d’un
dispositif de transfert chargé de véhiculer l’outil du magasin vers le poste de travail de la
machine et vice-versa, conformément aux instructions du programme d’usinage de la CN.

XI. Pièces en séries


Les temps de montage et de démontage de la pièce revêtent souvent une importance non
négligeable dans la productivité d’un MOCN.

Sur les machines à pièces tournantes, les solutions retenues sont bras manipulateur ou des
robots.

Sur les machines à outils tournants, les systèmes à palettes

XII. Procedes d’usinage CNC


Présentation de la machine

Les axes X, Y et Z parallèle aux glissières de la machines forment un système de cordonnées


cartésiens rectangulaire de sens direct

Le système de cordonnées mesure les déplacements des outils par rapport a la pièce à usiner
supposée fixe

ISET DE SFAX 12
Machines CNC

 L’axe Z est confondu avec l’axe de la broche.


 L’axe X est perpendiculaire a l’axe Z et correspond au déplacement radial de la
tourelle porte outil.

Origine machine

OM : est un paramètre mémorise définitivement dans le calculateur par le constructeur. Lors


de la procédure POM le zéro des déplacements est défini par rapport a la butée électrique,
cette procédure est rendu nécessaire, a chaque mise sous-tension , pour les systèmes utilisant
une mesure relative des déplacement.

Origine mesure

Om : c’est la référence des déplacements de la machine pour le calculateur i s’agit d’un point
arbitraire, défini par le constructeur par rapport a un repère physique sur chaque élément
mobile. C’est parfois le point ou s’effectuent les changements d’outils.

Origine programme

ISET DE SFAX 13
Machines CNC

OP : c’est l’origine d’un système d’axes associé à la pièce proche de la cotation qui sert à
réaliser facilement la programmation cette origine est indépendante de l’origine mesure.

Origine pièce

Op : Indépendance du système de mesure l’origine pièce est défini par un point facilement
accessible de la pièce sur lequel il est possible de se positionner pour rendre une référence
point de tangente cale capteur.

PREF X et PREF Z

Point fixe sur le tour, défini par le constructeur au moyen d’un micro -rupture placé sur
chaque axe, X et Z.

De ce point fixe sont déterminées deux côtes permettant de transférer ce point fixe sur la face
mandrin ou du montage, pour origine sur axe Z et sur l’axe de la broche pour origine sur l’axe
X.

ISET DE SFAX 14
Machines CNC

Remarque

PREF X et PREF Z doivent être recherchées après chocs (outils, pièce, tourelle, poupée
mobile)

En fabrication elles sont rarement réalisées.

Décalage d’origine

Pour écrire un programme pièce, le programmeur choisit une origine programme.

L’origine programme est généralement un point de départ de cotations sur le dessin de la


pièce.

L’opérateur apprend au système la position de l’origine programme (OP)par une prise


d’origine pièce (Op)qui peut être confondu avec l’origine programme.

Décalage d’origine pièce (Op/OM) : PREF

Introduction du décalage de l’origine programme par apport a l’origine pièce

Décalage d’origine programme (OP/Op) =DEC1 décalages sur l’axe Z

DEC1 Z : c’est la distance entre l face de référence du mandrin, plateau, ou montage et
l’origine programme OP de la pièce pour l’axe Z

DEC X : rarement utilise en tournage.

ISET DE SFAX 15
Machines CNC

PREF X : valeur fixe relevé entre l’OM et l’axe de la broche.

XIII. Origines et décalage


1 er possibilité

ISET DE SFAX 16
Machines CNC

 L’origine programme OP a été choisie sur la face avant de la pièce. L’operateur devra
dresser la face avant de la première pièce, mesurer la valeur DEC1 Z, entrer cette valeur
dans la CNC.

2 ème possibilité

 L’origine programme OP, a été choisie face arrière pièce. L’opérateur devra mesurer la
distance DEC1Z et introduire cette valeur dans la CNC

3 ème possibilité

ISET DE SFAX 17
Machines CNC

 L’origine programme OP, est choisie contre-face de référence du mandrin. L’opérateur


devra introduire à la CNC DEC1Z0, car le décalage est nul.

XIV. Outils et correcteurs


Définition des dimensions d’outils

Jauge d’outils distance arrête coupante de l’outil / point de référence tourelle

ISET DE SFAX 18
Machines CNC

Orientation du nez d’outils (C) suivant la position de la tourelle

Le code d’orientation du nez de l’outil permet au système de localiser la position du centre


(C) de la partie coupante de l’outil à partir du point de coupe théorique (P).

L’orientation du nez d’outils est définie par les codes C0 à C8

La définition de l’orientation du nez d’outils n’st importante que lorsque les fonctions de
correction de rayon d’outil G41 et G42 sont programmées.

En G40 (annulation de correction de rayon) on définit C0.

ISET DE SFAX 19
Machines CNC

XV. Constituant d’une machine CNC  

 Le Pupitre : Permet le dialogue entre l’homme et la


machine et mise au point des programmes pièce à l’aide du
système clavier-écran. C’est aussi le moyen de moduler
certains paramètres tels que la vitesse d’avance ou la
vitesse de broche.

 Le Porte outil : Permet de


changer rapidement les
outils si même au cours d’usinage, et permet de gagner le
temps de changement de chaque outil.
 Le mandrin : est une pièce mécanique fixée au bout de
l'arbre d'une machine rotative ; il permet la fixation rapide
d'une pièce.

ISET DE SFAX 20
Machines CNC

 Le Mors : Ils sont de deux types :


Mors dur à l’endroit pour un serrage par
l’extérieur de la pièce, et à l’envers pour un
serrage de l’intérieur de la pièce.
 La Broche : permet la fixation du
mandrin.

XVI. Tâches effectuées

ISET DE SFAX 21
Machines CNC

ISET DE SFAX 22
Machines CNC

ISET DE SFAX 23
Machines CNC

Affes majdi / ben hammouda sahar / berzouk Mohamed / ayedi helmy

ISET DE SFAX 24
Machines CNC

XVII. Conclusion Générale


La machine-outil a commandé numérique facilite le travail de pièce complexe et facilite
l’adaptation rapide de fabrication mais il faut qu’utilise la machine correctement par exemple
au point de vue cout on utilise la M.O.C.N dans le cas où le nombre de pièce très grand.

ISET DE SFAX 25