Vous êtes sur la page 1sur 2

LA RÉGLEMENTATION

EN CLAIR

Revêtements de muraux et de sol Nouvelle norme NF B 10-601


Produits de carrière - Pierres naturelles - Prescriptions générales
d’emploi des pierres naturelles
Quarry products - Natural stones

NOUVELLE NORME ? AVEC QUELLES NOUVEAUTÉS ?


Non, puisqu’il s’agit d’une actualisation de la norme NF B Il a été précisé le fait que la norme NF B 10-601 ne vise pas :
10-601 de mars 2014. Les ardoises et les autres éléments de couverture - Les
Ce document normatif donne les prescriptions d’emploi enrochements - Les gabions - Les maçonneries enterrées ou
des pierres naturelles utilisées en métropole, y compris semi-enterrées - Les murs de soutènement - Les façades en
pour les plaquettes, en intérieur et en extérieur : front de mer (première ligne de construction autorisée la plus
proche de la mer) - Le réemploi des produits en pierre
Ouvrages en maçonnerie - Piles de pont - Revêtements naturelle.
muraux de pierre mince, pierres attachées ou collées -
Revêtements de sol dans une construction, y compris La pierre naturelle massive
ceux constitués de pierres reposant sur des plots -
Appuis de fenêtre
Revêtements d’une voirie : dalles, pavés et bordures.
La précédente norme ne comportait pas d’exigence
Pour quels utilisateurs ? particulière au sujet de l’épaisseur d‘une pierre utilisée en
Maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, personnel des appui de fenêtre.
services de voirie, carriers, entreprises et artisans.
Le nouveau document établit une relation entre l’épaisseur et
La fiche de caractérisation le coefficient d’absorption d’eau par capillarité (Cw,s) :

Pour chaque dénomination de pierre, il existe une fiche – 200 g/(m2.s0,5) ( et // au lit)  Cw,s  300 g/(m2.s0,5) :
de caractérisation. Cette fiche indique : épaisseur de la pierre  4 cm.
L’origine de la pierre : nom et adresse du fournisseur, le – Cw,s ( et // au lit)  200 g/(m2.s0,5) : épaisseur  4 cm.
nom commercial de la pierre, sa nature pétrographique,
Soubassements
le lieu d’extraction (département, commune), les
caractéristiques d’aspect (couleur, texture …). En complément des précédents essais d’aptitude à l’emploi,
de capillarité - de gélivité et de compression, il a été ajouté
Les valeurs des essais d’identité : la résistance moyenne un essai complémentaire en vue de pouvoir évaluer les
à la flexion sous charge centrée, la masse volumique altérations causées par la cristallisation des sels.
apparente moyenne et la porosité ouverte moyenne.
Cette information est requise en cas de saline, de contact avec
La validité des résultats de ces essais n’est que de deux de l’eau de mer ou de contact avec des sels de déverglacage.
ans. Ils sont refaits au-delà de cette période.
L’essai est réalisé sur des pierres de porosité ouverte
Les valeurs des essais d’aptitude à l’emploi : la supérieure à 5 %. Il n’est pas nécessaire pour les pierres de
résistance aux attaches, la glissance, résistance au gel … faible porosité.
Les résultats d’essais peuvent être utilisés pendant dix
Le résultat de l’essai, sur six éprouvettes, est exprimé en
ans, si les essais d’identité flexion - porosité sont stables.
variation des masses sèches :
Cette fiche est remise sur simple demande du client et Mesure de la masse initiale - Quinze cycles d’immersion dans
elle engage le dernier fournisseur. une solution de sulfate de sodium décahydraté à la
température de 20 °C (durée d’une immersion : 2 h), chaque
Référence du référentiel
cycle comporte le séchage des éprouvettes dans une étuve
Norme NF B 10-601 : Septembre 2019 - indice de pendant au moins 16 h (température des éprouvettes : 105 °C)
classement B 10-601 et un refroidissement pendant 2 h - Puis mesure de la masse
QUAND A-T-ELLE ÉTÉ finale après le lavage des éprouvettes.

HOMOLOGUÉE ?
mars 19
En août 2019 © Copyright Bureau Veritas Construction
POUR EN SAVOIR PLUS
Revêtement mural : la pierre naturelle mince attachée
Le dimensionnement et la tenue au choc des ouvrages de pierre mince, d’épaisseur  80 mm, sont définis dans le NF DTU 55.2 « Travaux
de bâtiment - Revêtements muraux attachés en pierre mince ».

Par rapport à la norme de 2014, la résistance moyenne aux attaches a été augmentée : elle est de 400 N au minimum pour toutes les
situations. En outre, la nouvelle norme précise que cette résistance moyenne doit correspondre à l’épaisseur de la pierre mise en œuvre.

La résistance moyenne correspond à l’effort de rupture au droit d’une attache :


Par l’intermédiaire d’un goujon placé dans un trou foré sur le chant de la pierre ( 10 mm), une force est appliquée perpendiculairement
à l’éprouvette. Les dimensions de l’éprouvette sont de 200 mm  200 mm pour une épaisseur jusqu’à 65 mm, et de 300 mm  300 mm
jusqu’à 80 mm. On mesure l’effort de rupture de l’éprouvette ; la valeur moyenne de rupture est donnée à 50 N près.

Destination d’emploi du revêtement attaché NF B 10-601 : Mars 2014 NF B 10-601 : Septembre 2019

Revêtements intérieurs  200 N  400 N

Revêtements extérieurs

Élévation en partie courante y compris rejaillissement  300 N  400 N

Bandeau (saillie) - Tablette d’appui de balcon  300 N  400 N

Appui de fenêtre  300 N  400 N

Couronnement d’acrotère ou autre ouvrage similaire  300 N  400 N

Revêtement mural : la pierre mince collée La glissance des revêtements de sol extérieurs
Dans le cas du collage de pierres de couleur foncée, en Pour les sols et escaliers extérieurs, la valeur moyenne des résultats
extérieur, la détermination du coefficient d’absorption solaire d’essai de résistance à la glissance a été précisée :
() a ajoutée dans la norme de septembre 2019.
– Elle doit être SRVhumide ou VEPhumide  35.
La méthode de mesure du coefficient , à l’aide d’un Auparavant, la valeur de glissance devait être strictement
spectrophomètre est indiquée à l’annexe H de la nouvelle supérieure à 35. (SRVhumide ou VEPhumide  35)
norme.
– Cette évaluation d’adhérence n’est valable que pour un sol de pente
On retient la valeur maximum des résultats d’essai dans la  4 %.
finition prévue, pour un objectif du coefficient   0,7.
– L’essai concerne la pierre dans la finition prévue, et avant la mise
en œuvre des pierres naturelles.
Le dimensionnement des dalles extérieures de voirie
Le résultat de l’essai est repris dans la Fiche de caractérisation de la
Une méthode de dimensionnement des dalles d’épaisseur
pierre. Il ne permet pas d’apprécier la glissance du revêtement de sol
 40 mm, et des bordures à section rectangulaire, a été ajoutée.
lorsqu’il est en place.
La méthode se trouve en annexe E de la nouvelle norme.
Cas particulier des pierres de voirie
Sur le principe, l’épaisseur des dalles peut être déterminée :
Par rapport à la précédente norme, les valeurs de résistance à la
– Soit par calcul, en utilisant une formule empirique. glissance ont été modifiées. Le tableau ci-dessous reprend les
– Soit à partir d’un essai de rupture par flexion, dont l’annexe F changements.
indique le protocole. Cet essai de résistance à la flexion
permet de dimensionner des dalles de grandes dimensions. NF B 10-601 : NF B 10-601 :
Mars 2014 Septembre 2019
À titre informatif, le Centre Technique de Matériaux Naturels de
Construction (CTMNC) peut réaliser cet essai pour des éléments
Usage piétonnier
de longueur  150 cm, largeur  50 cm et d’épaisseur  14 cm.
SRVhumide ou VEPhumide  35
(source : Blog de pierre)
Zones circulées avec vitesse SRVhumide ou VEPhumide  45
des véhicules  30 km/h

SRVhumide ou VEPhumide  50

Vous aimerez peut-être aussi