Vous êtes sur la page 1sur 48

Les
étapes
initiatiques
pour réaliser

vos rêves
Mon deal avec l’Univers
Les 4 étapes initiatiques
pour réaliser vos rêves

Frédéric GERARD

2
Sommaire

Préface ………………………………………………… 4

Récit …………………………………………………… 5

La réalité ………………………………………… 12

Le miroir ………………………………………… 19

Le créateur ……………………………………… 27

La relation …………………………………….… 34

Epilogue ……………………………………………… 43

Activités ……………………………………………… 45

3
Préface

Cet ouvrage vous propose de découvrir les 4


champs de Mon deal avec l’Univers à travers
l’histoire de Lucie.

Lucie est une jeune femme qui n’a pas encore réussi
dans la vie. Elle est confrontée à des obstacles et ne
parvient pas à s’en sortir. Comme chaque année, les
vacances d’été sont pour elle le moment de se
remettre en question.
Je vous propose de suivre Lucie dans son
cheminement et ses questionnements.

Les 4 champs sont développés par Magali et


Frédéric GERARD dans une méthode de
développement personnel universelle.

Partez à la découverte des 4 champs de conscience


de Mon deal avec l’Univers pour mieux comprendre
comment vous pouvez concrétiser vos projets et
réaliser vos rêves.

4
Récit

C’est l’été et cette année Lucie est en vacances


dans le nord de l’Italie. Elle a décidé de venir passer
quelques jours dans un petit village tranquille afin de
faire le point sur sa vie.
Elle en a assez de tourner en rond, d’échouer aussi
bien dans ses projets professionnels que dans sa vie
sentimentale. Elle se rend compte qu’elle procrastine
constamment et qu’elle s’enferme dans une routine
qui ne lui convient pas vraiment.

Alors cette année les vacances sont, pour Lucie, le


temps de prendre du recul pour faire une mise à plat
de sa situation, cela va lui permettre de prendre des
décisions efficaces dés la rentrée.

Au bout de quelques jours, elle réussit à se poser et


elle commence à analyser sa situation. Puis les jours
suivants elle est de mieux en mieux, elle commence
à élaborer des plans d’avenir. Elle est de plus en
plus euphorique et se voit déjà dans sa nouvelle vie.
Elle est heureuse.

5
La fin des vacances approche, elle a bien avancé sur
ses projets, elle est vraiment satisfaite…

Profitant de la dynamique dans laquelle elle se


trouve Lucie prend alors le temps de ranger
quelques affaires. En triant les documents restés
dans son trieur, elle aperçoit un dossier qu’elle
reconnait du premier coup d’oeil. C’est sa liste de
projet élaborée lors des vacances de l’été dernier.
Curieuse et fébrile, elle se pose et prend le temps
d’ouvrir ce dossier pour le lire.

Quelle n’est pas sa déception quand elle se rend


compte qu’elle avait écrit les mêmes choses il y a
tout juste un an. Elle n’a pas évolué de toute cette
année ! Elle se rend compte maintenant qu’il en est
de même avec les projets des années précédentes.
Le constat est encore plus douloureux. En effet,
d’année en année, elle imagine les mêmes projets
qui ne se réalisent jamais.

Elle est complètement abattue et prends conscience


que chaque année elle rejoue le même mécanisme.
Elle imagine le mieux pour elle et dès la rentrée
entamée, elle sombre dans un quotidien qui engloutit
tous ses jolies rêves.

Pour ne pas sombrer dans la déprime, elle se dit que


pour l’instant, elle est en vacances et qu’il est hors

6
de question de gâcher ces quelques jours de repos
avant la rentrée.

Mais comment sortir de ce schéma répétitif et qui ne


produit jamais rien ? Comment vais-je sortir de cet
auto-sabotage ? Je doit regarder les choses
autrement, je comprends maintenant que je dois
changer ma vie.

Cette année ça va être différent, se dit elle. Je le


veux !

Pour se vider la tête, elle décide d’aller se promener.

Il fait beau, la place du village est animée, tous les


commerces sont ouverts et beaucoup de touristes
flânent au rythme de l’été.
Au milieu de la foule, elle remarque un couple se
promenant main dans la main. Elle se dit qu’elle
aussi aimerait bien partager sa vie avec un
amoureux. En les croisant, elle les entend parler
français, elle leur sourit et ne résiste pas à l’envie de
leur dire qu’elle les trouve beaux ensemble. Ils
entament alors une conversation. Elle se présente
puis leur demande s’ils sont en vacances et ce qu’ils
font dans la vie.

- Nous sommes tous les deux coach initiatiques.

7
N’osant passer pour une idiote, Lucie ne cherche
pas à en savoir plus et change rapidement de
conversation. Et pourtant, elle est intriguée.

De retour chez elle, elle consulte internet pour savoir


ce que signifie le coaching initiatique. Les réponses
parlent de voyages intérieurs, de rituels, de
symbolique et de parcours à suivre pour une
meilleure connaissance de soi. Mais pas une
réponse précise comme elle l’attendait.

Le lendemain matin, elle retourne au village en


espérant bien croiser de nouveau le couple. En
arrivant sur la place elle les aperçoit à la terrasse
d’un café en train de prendre un petit déjeuner,
copieux, soit dit en passant !

Elle les abordent poliment, bien décidée a en savoir


plus sur l’initiatique.

- Bonjour, je suis désolée mais depuis hier je


cherche à comprendre votre métier, vous m’avez
dit que vous étiez coachs initiatiques. Pouvez-
vous m’en dire plus ?

L’un des deux explique que le mot initiatique est à


comprendre dans le sens de initiative ou initial, c’est
à dire comme un point de départ. En tant que coach,
ils accompagnent des personnes pour retrouver ce

8
point de départ. Ils leur proposent d’adopter une
posture de responsabilité, une posture qui va leur
permettre de piloter leur vie.

Lucie :
- Et comment fait-on pour piloter sa vie ?
- Il faut suivre plusieurs étapes qui correspondent à
plusieurs manières de regarder votre vie.

- Quelles sont ses étapes ?

- Ces étapes correspondent a un cheminement à


travers quatre champs. Ces quatre champs vont
vous permettre de mieux vous connaître et
progressivement vous pourrez piloter votre vie.
Donc vous pourrez accompagner la réalisation de
vos projets et même, celle de vos rêves.

- Car en effet la raison principale pour laquelle vos


projets échouent vient certainement de vous,
même si vous ne vous en rendez pas compte,
vous êtes bien le pilote et vous avez la
responsabilité des directions que vous prenez.

Lucie semble passionnée par ce qui vient de lui être


révélé, elle est décidée à en savoir plus dès
maintenant et leur demande s’ils accepteraient de
développer pour elle ces quatre étapes.

9
- Nous acceptons avec plaisir et nous vous
proposons de nous retrouver pour en parler dès
demain, après le petit déjeuner.

Toute la journée Lucie ne peut s'empêcher de


réfléchir sur le sens de “piloter sa vie” : piloter sa vie
comme elle pilote sa voiture. Avec sa voiture elle
choisit la direction, alors dans sa vie elle pourrait
choisir la direction aussi. Sa vie va dépendre d’elle-
même !

Ça, c’est une nouvelle qui vient bousculer ce qu’elle


à cru depuis son enfance ! Elle qui a toujours été
bloquée dans sa vie par des éléments extérieurs,
des éléments ou des personnes qu’elle ne pouvait
pas contrôler.

Ensuite elle réfléchit sur le sens du mot


responsabilité. Bien des fois, elle s’est sentie
responsable et la sensation qui était associée n’était
pas vraiment joyeuse. Maintenant, elle se rend
compte que ce n’était pas de la responsabilité qu’elle
ressentait, mais de la culpabilité. La responsabilité
est une notion bien différente.

La responsabilité, c’est de conduire sa voiture et de


l’assumer pleinement. C’est à dire de faire attention
à elle et aux autres véhicules avec une bonne
anticipation des situations. C’est aussi assumer les

10
conséquences quand parfois elle a éraflé la
carrosserie d’une autre voiture, par exemple en
prenant en charge les réparations.
Bien des fois dans sa vie, elle n’a pas assumé, elle
s’est plainte des autres, elle s’est menti à elle-même,
culpabilisée et même jugée idiote.

Elle comprend maintenant que la responsabilité est


un choix et que ce choix commence à l’intérieur
d’elle-même.

En prenant conscience de cela, elle se détend et


retrouve de l’enthousiasme. Elle se sent plus forte et
joyeuse.

La responsabilité est un choix et ce choix se fait


entre toi et toi-même

Son envie d’apprendre grandit et le lendemain ,elle


arrive en avance au rendez-vous sur la place de
village. Sur la terrasse, le couple est là, installé à finir
le petit déjeuner.

- Bonjour Lucie, installez vous.

Elle explique qu’elle a beaucoup réfléchi sur la


responsabilité et qu’elle commence à croire vraiment

11
qu’un jour elle pourra piloter sa vie. Elle a bien réussi
à obtenir son permis de conduire pour piloter sa
voiture, alors elle est sûre qu’il est possible de
piloter sa vie. Elle dit qu’elle est impatiente de
découvrir quelle est la première étape pour réussir
cela.

LA RÉALITÉ

L’un des deux parle.


- Alors Lucie je vous propose de parler du premier
champ pour réussir votre vie, je veux parler du
champ de la Réalité. C’est le premier champ à
explorer si vous voulez commencer à piloter votre
vie.
- Pour bien comprendre cette première étape
fondamentale je prends l’exemple du GPS de
votre voiture. Comment fonctionne-t-il ? Après
l’avoir mis en route vous lui donnez la destination
qui vous intéresse. Celui-ci, de son coté, vérifie à
quel endroit vous vous trouvez pour ensuite
calculer le trajet jusqu'à votre destination.

- Et bien, il en est de même dans votre vie. Vous


décidez où vous voulez aller, c’est à dire qui vous
voulez devenir, et ensuite le point de départ de
votre voyage, c’est votre réalité d’aujourd’hui.

12
1. Choisir la destination
2. Vérifier où vous êtes en réalité
3. Commencer le voyage

- Et c’est bien là que commence vos problèmes si


vous n’êtes pas en accord avec votre réalité
présente ! C’est comme pour votre GPS, tant qu’il
se sait pas à quel endroit il se trouve, il ne peut
pas commencer le voyage .

Lucie demande :

- Que signifie être en accord avec ma réalité, il me


semble que je la connais ma réalité ?

- Être en accord c’est savoir qui vous êtes


aujourd’hui. Il se peut qu’il y ait quelques petits
décalages entre votre réalité et ce que vous en
percevez ! Prenez le temps de réfléchir à cela,
c’est essentiel car c’est votre point de départ.
Nous pouvons même dire que c’est votre matière
première pour la fondation de votre nouvelle vie.
Mieux vaut en avoir bien conscience.

- Puisque vous ne réussissez pas à mener à bien


vos projets, nous faisons l’hypothèse que vous
êtes en décalage avec une partie de votre réalité,
ce qui induit que votre GPS interne ne peut pas
vous emmener à bon port.

13
Lucie :

- Avez vous des conseils à me donner pour réussir


à entrer plus en contact avec ma réalité ?

- Oui, il y a un exercice plutôt amusant. Dans la


journée, vous allez vous installer quelque part et
noter sur une feuille tout ce que vous voyez autour
de vous. Ensuite, vous prendrez le temps de relire
votre liste et de la diviser en deux catégories : d’un
coté, les faits et de l’autre, vos interprétations.

- Cela va être intéressant car lorsque vous faites


des interprétations, cela signifie que vous n’êtes
pas en contact avec votre réalité présente. On
pourrait dire que vous êtes dans une construction
mentale ou encore une projection.

- Cet exercice va développer en vous la capacité à


vous centrer sur les faits. Et en faisant cela, vous
serez automatiquement synchronisée avec votre
réalité présente. Nous vous proposons
d’expérimenter cela puis nous en parlerons
demain.

Lucie :

- Je ne vois pas ce que cela peut m’apporter, mais


je vais essayer.

14
- Très bien. Nous vous donnons rendez-vous
demain ici-même pour explorer le deuxième
champ.

Lucie repart en réfléchissant longuement sur ce


qu’est la réalité. Elle voudrait percevoir les moments
où elle n’est pas en contact avec sa réalité.
Effectivement, si elle se réfère au principe du GPS, il
doit bien y avoir quelque chose puisqu’elle ne finalise
jamais ses projets. Et d’ailleurs, elle se rend compte
que toutes les fois où elle a été dans la plainte, c’est
justement qu’elle n’était pas en contact avec sa
réalité présente.

Comme par exemple :


- quand elle se voit faire du 38 mais qu’à
l’essayage, c’est plutôt 40 !

- quand elle s’imagine au volant de sa voiture dans


les bouchons alors qu’elle est encore assise dans
son siège au cinéma et que le film vient à peine de
se terminer.

Elle commence à se rendre compte de l’impact que


peut avoir ce décalage de réalité dans son esprit : si
elle ne se voit pas telle qu’elle est, alors elle ne peut

15
changer quoi que ce soit en elle. Elle comprend
pourquoi maintes et maintes fois elle a cru avancer
et que jamais rien n’a changé dans sa vie.

Lucie est de plus en plus curieuse de faire


l’expérience que le couple lui a proposé. Pour cela
elle s’installe à la terrasse d’un café sur une place
animée et sur son cahier, elle commence à noter tout
ce qui se passe sous ses yeux.

Au bout de vingt minutes, elle prend le temps de


souffler. Elle se rend compte que cet exercice qui lui
a demandé beaucoup d’attention.

Et puis après avoir terminé son café, elle commence


à relire sa liste en se demandant à quoi cela va lui
servir…

• Un jeune homme pressé passe devant elle


• Le serveur cherche quelque chose
• Mon café a l’air froid
• La voiture qui vient de passer est très belle, elle
aimerait bien en avoir une aussi!
• ...

Petit à petit, en relisant la liste devant elle est prend


conscience de ce qu’elle a noté. Pour la grande

16
majorité, ce sont des interprétations. La consigne
était de noter seulement les faits et pourtant, elle n’a
pas pu s'empêcher de noter d’autres choses.
Elle est surprise et effarée par tant de décalage. Elle
se rend compte qu’elle interprète les situations,
qu’elle les transforme, qu’elle ne les regarde pas tels
qu’elles sont en réalité.

Elle est un peu désemparée par cette constatation et


décide pour le restant de la journée d’être plus
attentive à la réalité des faits et uniquement à cela.

Le lendemain elle rejoint le couple à la terrasse du


café et fait une synthèse de ses réflexions de la
veille.

- Bonjour, j’ai fait l’exercice que vous m’avez


proposé et ce fut une grande découverte. J’ai
compris que j’interprète une grande partie de ce
que je vois. Je ne vois pas ce qui est mais ce que
je veux y voir. Et maintenant je me rends compte
que mes interprétations son issues de mes peurs,
de mes doutes et de mes attentes, et qu’elles
n’ont rien de réel. Et pourtant j’y crois fermement.
Le pire, c’est que mes interprétations influencent

17
mes comportements et que cela a une influence
non négligeable dans ma vie quotidienne.

Le couple est touché par cet aveu et écoute avec


bienveillance. Ils confirment et rebondissent sur
certains points.

- Vos constatations sont prometteuses, nous


comprenons que de constater cela n’est pas très
confortable, cependant nous vous demandons de
ne pas vous juger d’avoir été ainsi. Car en vous
jugeant, vous déviez une fois de plus : le jugement
est une interprétation.

- Avec cette première avancée, vous êtes bien plus


en contact avec votre réalité de l’instant présent et
c’est une bonne chose.

- Maintenant nous pouvons aller plus avant. Pour le


bon fonctionnement de votre GPS, rappelez-vous :
nous devons connaître le plus précisément
possible l’endroit où nous sommes. Votre premier
exercice a permis un très gros nettoyage sur vos
interprétations, et vous devez maintenant
approfondir votre connaissance de vous. Qui êtes-
vous ?

- Comment ça… dois-je me présenter ?

18
- Pas vraiment. Si vous vous présentez, vous allez
nous dire ce que vous connaissez déjà de vous.
Ce qui est intéressant, c’est ce que vous ne
connaissez pas encore de vous-même.

- Mais, comment je fais pour connaître ce que je ne


connais pas de moi ? Cela me paraît impossible !

- Ha ha ha ! C’est ce que vous croyez! En réalité, ce


n’est pas impossible.

- Nous voici arrivés à l’étape de la connaissance de


soi…

LE MIROIR

- L’univers est ainsi fait que lorsque vous n’arrivez


pas à voir une partie de vous-même, il vous le
montre par l’intermédiaire de quelqu’un d’autre.

Lucie demande, un peu surprise,

- Comment puis-je mettre cela en pratique ?

- Et bien c’est très simple! La prochaine fois que


vous aurez une pensée négative sur quelqu’un,

19
utilisez aussitôt le miroir : ce qui vous dérange
chez cette personne, cette caractéristique ou ce
comportement, confirme que vous possédez la
même caractéristique que cette personne, si
cachée soit-elle… »

Lucie s’exclame :

- Mais c’est très gênant cette histoire !

- Et oui, nous vous l’avons dit : c’est réellement une


étape exigeante. Et en même temps, grâce au
miroir vous allez pouvoir découvrir les plus infimes
facettes de votre personnalité. C’est la voie royale
pour découvrir qui vous êtes vraiment.

- Cet exercice me dérange et j’ai quand même du


mal à accepter que je puisse être … Ce n’est pas
vrai, ce n’est pas moi !

- Faites l’exercice sans jugement, rappelez-vous


que vos jugements viennent de vos
interprétations. Alors nous vous demandons de
simplement observer, sans interpréter ni juger et
nous en parlerons demain.

- D’accord, j’ai compris, effectivement si j’interprète,


je fausse complètement ce que je vais découvrir.
Je suis très contente de partir à la découverte
de… de moi !

20
Lucie expérimente et réfléchis au champ du miroir :

«  Cela à l’air plutôt tordu comme analyse, comment


dire que je suis comme ceux que je ne supporte
pas ? Bon, il faut que j’en sache un peu plus, le
mieux est certainement de l’expérimenter pour mieux
comprendre.
Comment vais-je mettre en pratique l’exercice du
miroir ?
Pour tester, je dois commencer par trouver quelqu’un
sur qui j’aurais quelque chose à redire. Cela ne va
pas être très compliqué, se dit-elle en souriant.

Puis Lucie commence à faire du rangement dans sa


chambre. Machinalement, elle prend un magazine et
l’ouvre au hasard. Elle tombe sur un article qui parle
d’un people bien connu. Puis elle referme très vite le
magazine et se tourne vers autre chose.

Au bout de quelques minutes, Lucie se rend compte


qu’elle est toujours en train de penser au
personnage du magazine. Et ses pensées ne sont
pas vraiment sympathiques!
Elle se dit que c’est peut-être le bon sujet pour
mettre en pratique l’exercice sur le champ du miroir ?

Elle prend son courage à deux mains et retrouve


l’article du magazine.

21
Elle regarde le people et réfléchit à ce qu’elle pense
de lui : «  il m’insupporte, je le déteste, il m’est
antipathique et le pire de tout, c’est que je le trouve
impulsif et incontrôlable…
Et maintenant qu’est ce que je fais de ça ?
D’après le miroir, je ressemble à ce que je lui
reproche !
Cela voudrait-il dire que moi aussi je suis
incontrôlable ??? Impossible !

Lucie sent la colère monter. Elle lance le magazine à


l’autre bout de la pièce et se remet activement au
rangement de sa chambre. Dans sa tête, ça n'arrête
pas de tourner : « Comment ça, moi, incontrôlable ?
N’importe quoi! Et pis quoi encore! »

Sa colère ne fait qu’augmenter, à tel point qu’un vase


qu’elle saisit trop rapidement lui échappe des mains
et se fracasse en touchant le sol. Elle se fige
instantanément en voyant le vase en mille morceaux
étalés sur le sol.

Que s’est-il passé ? Lucie se dit que ce n’est pas un


hasard, d’autant plus qu’elle était dans un état
d’extrème tension.
«Est-ce que ce serait à cause de l’exercice du
miroir ?
Ok, je dois me calmer et comprendre ce qu’il se
passe. Jamais je ne m’énerve comme cela !
D’habitude je me contrôle… »

22
En disant le mot contrôle, Lucie commence à faire le
lien entre elle et le people du magazine.
Elle lui reproche d’être incontrôlable, et elle-même
vient d’agir de façon incontrôlable !

Au bout de quelques minutes, Lucie commence à


intégrer qu’effectivement, il existe en elle existe une
part incontrôlable. Une part qu’elle ne supporte pas
et qu’elle compense depuis très longtemps pour
éviter de la dévoiler. Elle a même développé une
grande capacité d’anticipation et de gestion pour
éviter d’en arriver à être incontrôlable!

Lucie tente de prendre du recul sur ce qui vient de ce


passer.

« Je crois que je viens d’avoir une très intéressante


expérience grâce au miroir, je me suis redécouverte
avec un coté incontrôlable. Dans un premier temps
ce fut inacceptable, la colère est montée en moi.
Puis ce fut douloureux et j’ai même ressenti de la
honte.
Puis quelques minutes plus tard, j’ai été obligée de
reconnaître la réalité des faits : j’ai cassé le vase par
un acte incontrôlable.
Maintenant je comprends que je peux être vraiment
comme ça et que pour éviter de l’être, j’ai compensé

23
par tous les moyens que j’ai pu trouver depuis mon
enfance. : par la gestion, le contrôle, l’anticipation
etc.
Je vois aussi que dans mon histoire personnelle et
familiale, il y a des explications à ses
comportements. Cependant j’en reprends la
responsabilité car les facteurs déclenchants de mon
enfance ne sont plus d’actualité aujourd’hui! »

Lucie est apaisée et joyeuse de cette


compréhension, elle est maintenant impatiente de
retrouver le couple le lendemain matin.

Le troisième jour, Lucie rejoint le couple sur la place


du village.

Lucie :

- La journée fut extrêmement éprouvante à être


attentive au miroir!

Elle leur raconte comment elle a d’abord nié ce


qu’elle voyait, comment elle a ensuite reconnu
qu’elle était ainsi, puis culpabilisée et eu honte.
Après être passée par toutes les couleurs, elle a
réussi à simplement observer ce que lui renvoyait le
miroir comme un cadeau extrêmement précieux.

24
- Lucie, vous avez vécu une belle expérience dans
le champ du miroir. Vous avez ensuite bien réagi
car vous auriez pu rester bloquée dans une
réaction d'ego qui dirait : «  mais non je suis pas
comme ça, absolument pas! »

- C’est cela, et puis ça m’a fait du bien de lâcher,


car j’étais dans une colère incontrôlable.
Maintenant, je me rends compte que d’une
manière générale, ce qui m’insupporte chez les
autres, c’est ce que je n’ai pas reconnu en moi.

Le couple est ému et heureux d’entendre le récit de


Lucie. Ils lui expliquent que leur travail prend tout son
sens par des retours comme le sien.

- Cette introspection sans aucun doute portera ses


fruits !

- Maintenant, il faut savoir que le champ du miroir


s’applique aussi bien pour les comportements
négatifs que pour les positifs. Attention donc à ne
porter attention uniquement aux éléments négatifs
de votre vie.

- Comment puis-je appliquer le champ du miroir en


positif ?

- Encore une fois, c’est très simple. Revenons au


point de départ : tout ce qui vous entoure est un

25
miroir de vous-même, et de la même manière que
vous réagissez négativement sur certaines
choses, vous réagissez positivement sur d’autres
choses. Prenons un exemple : lorsque vous
admirez quelqu’un, vous êtes pleinement dans le
champ du miroir. La caractéristique que vous
admirez chez cette personne, vous la possédez
aussi ! Mais de manière non révélée : vous n’en
avez pas conscience.

- Donc, si je comprends bien, les personnes que


j’admire sont en train de me montrer des facettes
de moi-même que je ne vois pas.

- Oui, tout-à-fait. Ces personnes vous aident à


révéler vos capacités insoupçonnées.

- Ouah! Alors là, je me sens de mieux en mieux!

- Pour mettre en pratique cela, il vous suffit de bien


cerner ce que vous admirez chez la personne et
de continuer à l’admirer de manière encore plus
attentive. Progressivement, vous allez réveiller en
vous la même caractéristique, vous allez devenir
comme cette personne en quelque sorte.

- Un cappucino s’impose ! Si vous êtes remise de


vos émotions, il est temps maintenant d’explorer le
champ du créateur.

26
L’un des deux explique :

- Après vous être re-connectée avec votre réalité,


vous êtes plus en phase avec vous-même.
Ensuite, vous avez approfondi cette connaissance
de vous grâce au miroir des personnes qui vous
entourent.

- Ce travail à partir des deux premiers champs vous


ouvre à de nouvelles possibilités, nous pouvons
dire en vous écoutant que vous êtes une nouvelle
personne.

Lucie confirme qu’elle n’est plus la même à présent.

- Vient donc le moment d’agir. Nous allons


aujourd’hui vous parler du champ du créateur.

LE CRÉATEUR

- Le champ du créateur parle du créateur que vous


êtes. Et que fait un créateur ? Il crée. Vous êtes
créatrice, donc vous créez !

- En effet, à chaque instant vous êtes en train de


créer votre vie. Cela commence par vos pensées
qui se prolongent par vos paroles pour se
concrétiser par vos actes. Votre vie est en quelque

27
sorte une conséquence de vos pensées, de vos
paroles et de vos actes. Prendre conscience de
cela est essentiel.

- Imaginez que le monde tout autour de vous est


constitué d’énergie. Cette énergie est très
malléable et peut prendre de multiples formes. Et
ces formes sont pensées par vous et par les
autres personnes autour de vous. Ces formes sont
la synthèse des volontés de chacun. Ensuite
l’énergie se densifie pour devenir la réalité
concrète que vous pouvez voir et toucher. Cette
réalité est donc issue de votre désir associé aux
désir de toutes les personnes qui vous entourent.

Lucie demande :

- Cela signifie que ma vie est ce que j’ai voulu par


mes pensées ?

- Oui, tout-à-fait.

- Mais je ne me rends pas compte de cela !

- Effectivement, la plupart du temps vous n’avez


pas conscience de ce que vous voulez et pourtant
votre volonté crée votre réalité.

28
- Alors, cela signifie que lorsque je me plains, je
suis en train de créer quelque chose qui ne va pas
dans ma vie…

- Effectivement.

- En plus, je me rend compte que c’est absolument


contradictoire quand je me plains de quelque
chose que j’ai moi même créé!

- Vous avez tout-à-fait raison, c’est une belle prise


de conscience Lucie ! Vous créez par vos pensées
et une fois que la réalité est là, vous dites : mais
pourquoi cela m’arrive !!!

Lucie :

- Ça c’est une grande révélation ! En me plaignant,


je crée exactement la réalité dont je suis en train
de me plaindre. Alors, c’est décidé, j’arrête
définitivement de me plaindre.

- Oui bravo, ce ne sera pas toujours facile à faire,


mais c’est bien l’attitude à adopter, lui répondent-
ils en souriant.

- En faisant cela vous allez reconnaitre que votre


vie est bien la vie que vous avez créée.

29
- Donc, le champ du créateur vous demande dans
un premier temps de reprendre votre
responsabilité. Vous allez ensuite créé de manière
plus consciente.

- Le champ du créateur c’est aussi manifester en


conscience le créateur que vous êtes.

Lucie : oui, mais comment je fais ?

- Nous vous proposons de commencer par faire une


chose très simple : une déclaration.

- Une déclaration d’amour ? Mais je n’ai pas


d’amoureux !

- Votre déclaration peut dire par exemple que vous


voulez rencontrer un amoureux.

Lucie : «  Ah! ça c’est une bonne idée! Comment je


fais cette déclaration et à qui, puisque pour l’instant
je suis seule ? »

- C’est très simple : pendant cette journée vous


allez réfléchir à ce que vous voulez vivre dans
votre vie. Quels sont vos rêves, vos envies. Vous
allez noter tout cela sur un papier…

30
- Puis en fin de journée, vous allez construire le
texte de votre déclaration. Nous vous proposons
ce modèle...

Lucie :

- Ouah, mais si je dis des choses comme cela, c’est


en même temps un conte de fée et en même
temps une sacrée responsabilité !

- C’est tout-à-fait exact : votre déclaration vous


engage et vous programme. Elle envoie les
informations à l’énergie qui vous entoure en lui
indiquant quelle forme vous voulez qu’elle prenne.

- C’est très bien, je vais faire cela. A demain!

Pendant la journée, Lucie fait la liste de ses rêves.


Elle retrouve ses rêves d’enfant et cela lui fait du
bien, elle est joyeuse. Maintenant elle réussit à se
projeter dans l’avenir, elle élabore une vie qu’elle
rêve de vivre en réalité, elle se sent déjà en train de
la vivre.
A partir de sa liste de rêves, Lucie écrit un petit texte
selon le modèle.

31
Le lendemain Lucie retrouve le couple au lieu
habituel, le serveur lui sourit et lui offre même un
café.
Lucie explique que faire sa liste de rêve à été une
très belle expérience et que maintenant elle
comprend ce que c’est d’être à l’origine de sa vie.
Elle fait bien la différence avec ces comportements
passés où elle essayait de se convaincre que ses
problèmes étaient une bonne chose pour la rendre
meilleure et qu’il fallait les accepter et donc accepter
de souffrir. Elle comprend qu’en agissant ainsi elle
générait encore plus de souffrance.
Le couple acquiesce.
Lucie raconte que la veille au soir, elle a ouvert en
grand la fenêtre de sa chambre et que d’une voix
forte et claire, elle a lu sa déclaration. Ce qui a
déclenché beaucoup d’émotions en elle : elle a
pleuré et en même temps elle a ressenti une grande
fierté. Elle est habitée maintenant par une joie
sereine et elle se sent forte.

- Bravo Lucie pour ce que vous avez fait! En effet,


ce n’est pas simple de faire un déclaration tel que
celle-ci. Vous avez fait un choix puis vous l’avez
affirmé à haute voix. En faisant cela vous informez
tout l’univers de votre engagement.

32
- Merci beaucoup de votre aide. Avec les outils que
vous m’avez donnés depuis trois jours, je me sens
prête pour désormais piloter ma vie. Je me
connais mieux, je suis plus présente, je me perds
de moins en moins dans les méandres de mes
interprétations... et pourtant il me semble que vous
aviez parlé de quatre champs et nous n’en avons
vu que trois. Qu’est-ce qui pourrait encore être
important après les trésors que vous m’avez
offerts ?

- Et bien Lucie, nous sommes heureux de vos


prises de conscience, vous avez réalisé un travail
puissant et réparateur, et vous rayonnez déjà
différemment!

- Vous avez effectivement pris conscience de votre


réalité, le miroir vous ancre plus en vous-même et
dans le champ du créateur, vous vous révélez plus
puissante et plus consciente dans vos créations.
Mais il manque encore un champ et c’est peut être
le plus important, car sans lui, vous risquez de ne
pas parvenir à réaliser vos rêves.

33
LA RELATION

- Il vous faut maintenant explorer le champ de la


relation. En effet, le travail que vous avez réalisé
depuis trois jours, s’il réveille votre puissance
personnelle, peut parfois être inadapté au monde
qui vous entoure. Car dans ce monde, vous n’êtes
pas seule. Dans notre monde tout est une histoire
de lien et de relation.

- Cette notion de relation est fondamentale et


prolonge le travail dans le champ du créateur.

- Imaginez : si vous développiez en excès votre


pouvoir créateur, vous pourriez avoir tendance à
vouloir prendre le pouvoir sur les autres et sur la
vie en général. À la fin, vous allez peut-être même
vous croire le maître du monde ! Certain l’on cru et
ont causés de grands dégâts malheureusement…

- Le champ de la relation parle de lien, d’échange,


d'interaction, de partage et de cocréation. Et c’est
bien l’objectif de ce travail sur les 4 champs :
devenir un cocréateur conscient de ce qu’il crée.

- Autant le champ de la réalité vous relie au corps,


le champ de la relation vous relie au coeur.

34
- En étant trop centrée sur les trois premiers
champs, vous risqueriez de dévier vers de
l’égoïsme ou même de la mégalomanie ! Alors que
le champ de la relation est au contraire l’ouverture
à tous les possibles, c’est le lieu de la cocréation.

- L’exemple le plus parlant est certainement celui de


la rencontre d’un homme et d’une femme. Leur
union crée ce qu’il y a de plus beau : la vie. Le fruit
de leur union engendre un enfant et c’est le plus
bel exemple de cocréation.

Lucie :
- Je me rends compte que la relation est
incontournable dans notre monde. Effectivement,
je dois en tenir compte. Mais, ce que je crains
c’est d’agir comme je le faisais pour les autres
champs avec l’impression de comprendre pour me
rendre compte que je suis un peu à coté de la
plaque ! Comment puis-je m’améliorer dans ce
domaine, dites moi?

- Pour entrer dans le champ de la relation nous


vous proposons de vous engager dans un
dialogue avec l’Univers.

35
- L’Univers, c’est votre terre, votre environnement,
votre ville, vos amis, votre famille etc. En vous
engageant dans ce dialogue, vous communiquez,
vous demandez et l’univers vous répond. Être
cocréateur signifie “créer avec”, c’est donc faire
avec l’autre.

- Dans ce champ, nous vous demandons d’être


attentive à ce dialogue, d’être à l‘écoute et de
développer votre capacité d’interprétation à partir
des synchronicités.

- L’Univers dialogue avec vous par le biais des


synchronicités. C'est sa façon très concrète de
vous répondre. Vous pensez quelque chose, vous
demandez quelque chose, vous proposez quelque
chose... et l'Univers vous répond en provoquant
sur votre chemin des évènements qui vont faire
sens pour vous, et seulement pour vous.

Lucie :

- Vous voulez parler des signes, quand l’Univers


m’envoie des messages ?

- Il est important de faire la différence entre un signe


et une synchronicité. Si vous donnez de
l’importance à tous les signes, cela risque de vous
perdre, car il y a des signes partout et tout le

36
temps. Pour autant, ils ne sont pas tous signifiants
pour vous. Il s’agit maintenant de faire le tri.

- Et pour faire ce tri, il vous faut vérifier plusieurs


points très précis.

- Le premier point c’est vérifier si le signe vous


arrive par surprise ou au contraire si c‘est quelque
chose que vous êtes allé chercher. Si c’est ce que
vous avez provoqué, dans ce cas ce n’est pas une
bonne chose d’en tenir compte. Car vous devez
être dans des interprétations ou des projections.

- Ensuite, vérifiez si ce signe est une réponse à


votre déclaration. S’il n’y a aucun lien, alors
oubliez-le.

- Rappelez-vous : vous êtes dans un dialogue avec


l’Univers. Qui dit dialogue, dit conversation. Dans
cette conversation, vous demandez et l’Univers
vous répond. Si la réponse n’est pas en résonance
avec votre déclaration, c’est qu’elle ne vous
concerne pas, alors ne perdez pas de temps avec
ça.

- Et puis l’Univers à vraiment envie de communiquer


avec vous, alors pour cela, il répète plusieurs fois
pour bien se faire entendre. Donc pour vérifier si le
signe est bien une synchronicité, vérifiez s’il s’est
répété plusieurs fois en quelques jours.

37
- Un dernier critère à vérifier, est-ce que ce signe
vous rend heureuse ? Si c’est le cas et si les
critères précédents sont validés alors il y a de forte
chance pour que ce soit une réponse personnelle
que vous envoie l’Univers.

- Donc, si je comprends bien il faut avant tout mettre


en lien le signe avec ma déclaration. Et c’est
comme cela que l’Univers me guide, à partir de ce
que j’ai demandé ?

- Et oui, il vous guide tout simplement selon vos


demandes .

Lucie :

- En fait, développer le champ de la relation, c’est


simplement être attentive à l’autre ?

- Oui et cette attention sera décuplée parce que


vous avez plus de présence dans la réalité et une
meilleure conscience de vous grâce au champ du
miroir

- J’ai compris ! Et je sens que de porter cette


attention sur l’autre me rend encore plus
responsable. Auparavant, j’étais plutôt en attente
de l’autre, du coup dans l’insatisfaction et le

38
jugement. Avec cet outil, je me sens beaucoup
plus à ma place et je sens que, comme vous
l’avez dit, tout est possible avec l’autre.

- Bravo Lucie! Il vous faut maintenant expérimenter


cet outil.

- Nous sommes au bout de notre chemin au travers


des quatre champs, mais nous vous proposons de
vous retrouver tout de même demain pour le dîner.
Qu’en pensez-vous ?

- J’accepte avec plaisir. A demain.

Pendant cette journée, Lucie se sent légère, elle est


vraiment heureuse d’avoir reçu ces informations. Elle
comprend qu’à chaque étape, elle a vécu une
initiation, c’est à dire qu’elle s’est ouverte à quelque
chose de nouveau, elle a maintenant une meilleure
compréhension de sa vie.

Aujourd’hui, elle va concentrer son attention sur le


champ de la relation.

Un peu plus tard dans la matinée, Lucie prépare son


retour en France. Elle vérifie les horaires des trains

39
sur Internet, et à ce moment précis, elle se rend
compte qu’elle n’éprouve aucune appréhension.
Alors que les autres années, en pensant à la rentrée,
elle se sentait plutôt angoissée, aujourd’hui elle se
sent légère. Elle en profite pour consulter sa boîte
mail et commence à faire le tri des messages. Elle
aperçoit entre autres un mail qui présente des
formations et machinalement, elle le place dans la
corbeille.
Quelques secondes plus tard, elle se rend compte
que cette proposition de formation correspond à une
des choses qu’elle a justement nommées dans sa
déclaration de la veille au soir!

Elle se dit : «  C’est pas croyable! J’ai failli passer à


coté de ça… »

Le lendemain, à l’heure du dîner, Lucie retrouve le


couple et raconte sa découverte de la publicité.

Lucie :

- C’est fou, car habituellement je serais passée à


coté. C’est bien parce que j’était dans une belle
vibration intérieure que j’ai pris le temps de

40
regarder. Pour moi, c’est bien une synchronicité.
Je comprends maintenant quand vous me dites
que l’univers me répond!

- Bravo Lucie ! Maintenant nous vous proposons de


fêter notre rencontre.

- Car fêter est une manière de démontrer votre


reconnaissance : reconnaître ce que vous avez
reçu et reconnaître aussi que l’Univers vous a
répondu. Et c’est aussi une manière de clôturer
une phase de votre vie, si petite soit-elle. Cela
vous permet de passer à autre chose, de vous
renouveler. Cela valide le fait que vous n’êtes plus
la même personne. Dans votre dialogue avec
l’Univers, c’est très important.

- A partir de maintenant, vous avez les outils pour


faire évoluer votre situation et réaliser vos rêves.
Appliquez constamment les quatre champs que
nous avons vus ensemble, ils vous permettront de
vous réajuster afin d'être plus alignée avec le
processus de création. Ils vont vous aider à vous
épanouir selon vos désirs. Merci Lucie de nous
avoir écoutés. Nous vous souhaitons une belle
route !

- Merci, merci encore !

41
Après cette petite clôture, tous passent une agréable
soirée à échanger et à rire de choses et d’autres.

Quelques jours plus tard, Lucie repart pour la


France. Elle reprend son travail et se sent différente
des autres années : elle a aujourd’hui des outils qui
vont l”accompagner quotidiennement.

Lucie est beaucoup plus au clair avec ce qu’elle


désire. Elle a de bonnes bases pour faire évoluer sa
situation.
Elle prendre plus conscience de qui elle est. Elle sait
maintenant où elle en est dans sa vie. Cela devient
plus simple pour elle de faire des choix et de prendre
des décisions. Elle est plus affirmée tout en étant
ouverte à tous ceux qui l’entourent. Son envie de
cocréation avec l’Univers grandit chaque jour un peu
plus.
Maintenant, les opportunités jouent un rôle dans sa
vie, le miroir lui permet de sortir de situations pièges,
et les synchronicités lui ouvrent des voies nouvelles.

42
Epilogue

Trois mois plus tard, Lucie décide de commencer


une formation de massage. A l’issue de sa formation,
elle ouvre son propre cabinet de massage spécialisé.
Sa clientèle se développe rapidement et elle
s’épanouit dans son nouveau métier. Lucie a réalisé
son rêve d’enfant.

L’été suivant, elle retourne en vacances dans le


même petit village du nord de l’Italie. Un matin, elle
s’installe sur la terrasse du café et se remémore les
instants passés à discuter l’été dernier. Elle
commande un capuccino pour elle, et un autre pour
son amoureux qui l’accompagne.

FIN

43
Merci !

Avant de vous quitter, je voulais vous remercier


d’avoir consulté ce livre : Les 4 étapes initiatiques
pour réaliser vos rêves.
J’espère réellement que vous l’avez apprécié. Je
suis persuadé que si vous mettez en application les
4 initiations dans votre vie, vous allez améliorer votre
situation et réaliser vos projets. Peut-être même que
vous allez réaliser vos rêves!

J’ai une faveur à vous demander : acceptez-vous de


prendre une minute pour laisser un commentaire sur
ce livre ? en cliquant ici

Merci de m’avoir accordé un peu de votre temps. Et


je vous souhaite une vie remplie de joie, de
cocréations et de réussites dans tous les domaines
de votre vie.

44
Pour prolonger le plaisir, vous pouvez vous rendre
sur le site de www.mondealaveclunivers.com pour
découvrir des articles d’approfondissement et des
billets à méditer.

Vo u s a v e z a u s s i a c c è s a u x s t a g e s p o u r
expérimenter la méthode mon deal avec l’univers.

L’atelier du cocréateur :

Est un atelier d’expérimentation qui se tient 2 fois


mois à Nantes. A chaque atelier, un thème spécifique
pour mieux comprendre comment dialoguer avec
l’univers en étant de plus en plus aligné.

visitez la page en cliquant ici

Votre rapport à l’argent :

Un stage de 2 jours pour amener de la fluidité dans


votre rapport à l’argent et vous ouvrir à l’abondance.

pour plus d’information cliquez ici

45
A lire :

« Le guide d’éveil du cocréateur »

Broché édition 2012 en vente sur le site


mondealaveclunivers.com

46
Magali Colavin Gérard et Frédéric Gérard sont tous
deux formateurs et coaches initiatiques. Ils ont
développé une méthode de développement
personnel appelée « Mon deal avec l’univers ».
Ils accompagnent des particuliers et des
professionnels.

Frédéric Gérard est spécialisé dans


l’accompagnement des entrepreneurs et des
responsables de TPE.

Magali Colavin Gérard est spécialisée en gestalt-


thérapie.

Ils animent ensemble la formation «  Être et posture


professionnelle  », ainsi que différents stages
thématiques sur l’alignement avec les lois naturelles.

47
Copyright

Tous droits réservés pour tous pays. Aucune partie


de cette publication ne peut être reproduite sous
aucune forme, par aucun moyen, incluant
enregistrement ou tout autre méthode électronique
sans autorisation écrite préalable de l’auteur excepté
dans le cadre de brèves citations autorisées par la loi
du copyright.

Crédit image : Fotolia et Cloé Gérard

© 2014 Mon deal avec l’univers

48