Vous êtes sur la page 1sur 7

TEST 2

CO Compréhension de l' Oral /25 points 54

Exercice 1 /18pts

Vous allez entendre deux fois un enregistrement sonore de 5 minutes environ. Vous aurez tout d’abord 1 minute
pour lire les questions. Puis vous écouterez une première fois l’enregistrement. Vous aurez ensuite 3 minutes
pour commencer à répondre aux questions. Vous écouterez une seconde fois l’enregistrement. Vous aurez
encore 5 minutes pour compléter vos réponses.
Répondez aux questions en cochant la bonne réponse ou en écrivant l’information demandée. Lisez les
questions, écoutez le document, puis répondez.

1. Ce document a pour objectif… /1pt


de conseiller.
de critiquer.
d’expliquer.

2. En France, le surpoids concerne… (2 réponses) /1pt


moins de la moitié de la population féminine.
plus de la moitié de la population féminine.
moins de la moitié de la population masculine.
plus de la moitié de la population masculine.

3. Quand on est « en surpoids », ce qui n’est pas la même chose qu’« être obèse », /1pt
il est inévitable d’avoir des problèmes de santé.
on n’a pas nécessairement des problèmes de santé.
on a parfois des problèmes de santé.

4. L’Indice de Masse Corporelle (IMC) permet de… /1pt


déterminer le nombre de kilos à perdre.
déterminer le surpoids ou le degré d’obésité.
déterminer la composition corporelle.

5. Certains médecins, pour déterminer le surpoids préfèrent… /1pt


mesurer le tour de taille de leurs patients.
mesurer la masse grasse de leurs patients.
peser leurs patients.

6. En ce qui concerne le tour de taille des hommes, à partir de quel chiffre un homme est
en surpoids ? /2pts

7. Le syndrome métabolique, qu’est-ce que c’est ? /1pt


C’est le fait d’avoir des triglycérides et du diabète.
C’est le fait d’avoir beaucoup de graisse dans le sang.
C’est le fait d’être loin de la normale en ce qui concerne le sang.

8. Est-ce qu’il est facile de déterminer si le surpoids est pathologique ou pas ? Pourquoi ? /2pts

1
TEST 2
9. Quand des patients sont pris en charge pour maigrir, il faut faire /2pts

10. Dans de nombreux régimes fantaisistes, les patients perdent du poids mais
ce qui pose problème. /2pts

11. Comment l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) caractérise-t-elle l’obésité ? Qu’est-ce que ça
veut dire ? /2pts

12. Est-ce que l’obésité est une maladie ? Est-il facile de répondre à la question ? /2pts

CO Compréhension de l' Oral 55

Exercice 2 /7pts

Vous allez entendre une seule fois un enregistrement sonore de 2 minutes environ. Vous aurez tout d’abord 1
minute pour lire les questions. Après l’enregistrement, vous aurez 3 minutes pour répondre aux questions.
Répondez en cochant la bonne réponse ou en écrivant l’information demandée. Lisez maintenant les questions.

1. L’émission traite… /1pt


du gaspillage alimentaire.
de l’alimentation bio.
des cantines scolaires.

2. Quel a été le résultat du diagnostic dans la cantine du groupe scolaire La Roseraie-Jacqueline selon
les souvenirs d’Anne Lafalaise ? /1pt

3. Le gaspillage alimentaire revient à grammes par enfant et par jour, ce qui représente de
manière plus globale /1pt

4. Auparavant… /1pt
la quantité de la nourriture était la même pour tous.
la quantité de la nourriture n’était pas la même pour tous.
le gaspillage alimentaire était limité.

5. Quel est l’avantage du système de "grande faim/petite faim" ? /1pt

6. La mise en place du dispositif… /1pt


ne fonctionne pas, car le gaspillage augmente.
fonctionne car le gaspillage diminue.
est très coûteuse.

7. Le maire se montre favorable quant à ce dispositif car… /1pt

2
TEST 2
CÉ Compréhension de l'écrit /25 points

Exercice 1 /13pts

Lisez le texte, puis répondez aux questions, en cochant la bonne réponse ou en écrivant l'information
demandée.
A. Comprendre un texte informatif

Le gouvernement au chevet de la biodiversité


Le plan interministériel présenté mercredi fixe notamment comme objectifs « zéro artificialisation nette » des sols et «
zéro plastique rejeté en mer ».
LE MONDE | 04.07.2018 | Par Pierre Le Hir
La mobilisation générale est décrétée pour la sauvegarde de la biodiversité. Mobilisation des entreprises, des
collectivités, des associations, des citoyens, mais aussi et d’abord, de l’Etat. C’est le message qu’a voulu faire passer le
gouvernement, en tenant, mercredi 4 juillet après-midi, un comité interministériel consacré à cette cause. Une première,
qui a réuni, autour du premier ministre, Edouard Philippe, et du ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas
Hulot, une quinzaine de membres de l’exécutif ou leurs représentants, dont les ministres de l’agriculture, du travail, de la
cohésion des territoires, de la recherche, etc.
Les symboles ayant leur importance, c’est le Muséum national d’histoire naturelle qui a été choisi pour cadre. Le
squelette de Tyrannosaurus rex qui y est actuellement exposé rappelle qu’après la fin des dinosaures, voilà 65 millions
d’années, nous assistons à la sixième extinction de masse du vivant et que l’humanité en est responsable.
Le plan biodiversité, que chaque ministère est appelé à porter dans son secteur, est-il à la hauteur de cet enjeu ? Avec
pas moins de six « axes stratégiques » et de 90 actions, il vise large. Quitte à donner l’impression d’un catalogue de
mesures, dont certaines figurent déjà dans d’autres textes (comme le projet de loi agriculture et alimentation ou le projet
de loi ELAN sur le logement et l’aménagement), nécessitent encore des concertations, ou ne sont assorties ni d’un
calendrier ni d’un financement.
« Services environnementaux »
On retiendra l’objectif de « zéro artificialisation nette » des sols, à une échéance qui reste toutefois indéterminée. Entre
2006 et 2015, en France métropolitaine, le béton et le bitume ont mangé 590 000 hectares de terres agricoles et d’espaces
naturels, soit l’équivalent du département de la Seine-et-Marne. Il s’agit de mettre fin à cette déperdition. Les projets
d’aménagement ne seront pas pour autant bloqués, mais des surfaces équivalentes devront être rendues à la nature.
Autre objectif emblématique : « zéro plastique rejeté en mer », avec cette fois pour horizon 2025. Edouard Philippe avait
déjà promis que « 100 % des plastiques » seraient recyclés d’ici à 2025. Et la Commission européenne a présenté,
fin mai, une proposition de directive visant à bannir les objets en plastique à usage unique. La France veut donc s’y
conformer, en ciblant les produits qui contribuent le plus à la pollution des océans : assiettes et couverts jetables,
pailles, touillettes, cotons-tiges ou autres ballons de baudruche. Le comité interministériel a du reste été précédé
d’une visioconférence avec les scientifiques actuellement à bord de la goélette Tara, qui sonde la « soupe » de
microplastiques du Pacifique Nord.
D’autres dispositifs sont prévus. Les agriculteurs pourront ainsi être rémunérés pour les « services environnementaux
», tels que la préservation de prairies, le rétablissement de haies dans les plaines céréalières ou la restauration de
mares et de zones humides, qui constituent autant de refuges pour la faune. Une enveloppe de 150 millions d’euros
sur trois ans y sera affectée, elle sera apportée par les agences de l’eau. La hausse, à hauteur de 50 millions d’euros
par an, de la redevance pour pollutions diffuses, qui s’applique notamment aux pesticides, doit permettre de financer
le développement de l’agriculture biologique. Et un programme de recherche sur de nouvelles pratiques agricoles sera
doté de 30 millions d’euros. [...]
De mauvais signaux envoyés par l’exécutif
Si les causes en sont multiples, l’observatoire note que « parmi les principales menaces, on trouve en premier lieu
la consommation de pesticides en agriculture ». S’y ajoutent non seulement l’artificialisation des sols, mais aussi les
espèces exotiques envahissantes, les pollutions de toutes sortes, la fréquentation excessive des zones naturelles ou le
changement climatique. Toutes ces pressions conjuguées font qu’aujourd’hui, « 73 % des habitats naturels et 91 % des
habitats humides sont dans un état conservation défavorable », selon les experts de cet organisme.

3
TEST 2
1. Cet article a pour but… /1pt
de présenter le plan du gouvernement pour la sauvegarde de la biodiversité.
de présenter le budget consacré par le gouvernement à la sauvegarde de la biodiversité.
de présenter les résultats des mesures prises par le gouvernement au sujet de la biodiversité.

2. Que symbolise le squelette de Tyrannosaurus rex ? /1pt

3. Vrai ou faux ? Cochez la bonne réponse et recopiez la phrase ou la partie du texte qui justifie votre
réponse. /4,5pts

Vrai Faux
a. Le plan biodiversité est un plan ambitieux.
Justification :

b. Toutes les mesures comprises dans ce plan sont inédites.


Justification :

c. Toutes les mesures comprises dans ce plan sont subventionnées.


Justification :

4. Qu’est-ce qui s’est passé en France métropolitaine entre 2006 et 2015 ? /1pt

5. Ce projet vise à « mettre fin à cette déperdition ». Ceci signifie qu’… /1pt
on invalidera toute opération d’aménagement.
on va cesser de détruire des espaces agricoles ou naturels pour les aménager. 
on détruira les espaces aménagés pour créer des milieux naturels.

6. Citez deux directives européennes au sujet de l’usage des objets en plastique. /1,5pts

7. 150 millions d’euros seront apportés par les agences de l’eau. Pourquoi ? /1pt

8. Classez les 4 causes principales de l’érosion de la biodiversité (selon le texte). /2pts

4
TEST 2
Exercice 2 /12pts

Lisez le texte, puis répondez aux questions, en cochant la bonne réponse ou en écrivant l'information
demandée.

B. Comprendre un texte argumentatif.

« Ce que l’on veut, c’est avant tout des produits fiables, qui ne tombent pas en panne précocement ! »
La possibilité et les conseils de réparation des biens d’équipement domestiques doivent être promus par les
fabricants, les distributeurs et les pouvoirs publics, plaide dans une tribune au « Monde » Laetitia Vasseur,
cofondatrice et déléguée générale de l’association Halte à l’obsolescence programmée.
Tribune. En décidant l’obligation de l’affichage de la durabilité des produits pour les fabricants en 2020, le
gouvernement a ouvert la brèche. La Commission européenne s’y emploie d’ores et déjà grâce à l’élaboration
d’un « indice de réparabilité », sans parler des récents travaux de l’ONU ou dans d’autres pays du monde.
Sans attendre d’y être contraintes, certaines entreprises prennent de l’avance. Après Seb et sa promesse de
produits réparables pendant dix ans, c’est au tour de Fnac Darty d’annoncer, le 3 juillet, l’apposition d’une « note
de réparabilité » sur les ordinateurs vendus dans ses magasins, afin de mieux conseiller ses clients. Mais quels
sont les impacts réels de telles annonces ?
Dans environ 80 % des cas, le consommateur achète un nouvel équipement car l’ancien ne fonctionne plus. Un
produit coûteux n’est pas toujours gage de durabilité, même si c’est globalement mieux que le bas de gamme.
Echaudé par des produits décevants dont il a dû se séparer trop tôt, le consommateur ne disposant d’aucune
information fait parfois un choix qui paraît rationnel : acheter moins cher pour limiter le risque financier de
subir l’obsolescence d’un produit. Résultat, une frustration légitime et une course au moins-disant avec des
composants de faible qualité, et une empreinte écologique désastreuse.
Comparer et mieux choisir
La note de réparabilité de Fnac Darty est donc à saluer car elle offre un double intérêt.
D’une part, cet affichage apporte au client les moyens de comparer et de mieux choisir. Par exemple, il vaut
mieux sélectionner une marque qui s’engage à avoir des pièces détachées standards et la documentation
nécessaire permettant d’entretenir et de réparer, plutôt que de devoir racheter un équipement entier dès la
première panne, une fois que la garantie légale de deux ans est passée.
L’intérêt de cette note est de juger la réparabilité par tous, et non pas uniquement par le fabricant ou par ses
réparateurs agréés, ce qui contraindrait le client à son bon vouloir. L’indice mériterait d’ailleurs d’être visible
directement en magasin, dans le cadre d’une stratégie globale de l’enseigne passant par une meilleure formation
des vendeurs.
D’autre part, l’effort de transparence de la part du distributeur pousse les fabricants à s’améliorer sur la
conception même des produits pour être bien classés par rapport aux autres. Loin de nuire aux intérêts
économiques français, l’allongement de la durée de vie des produits favorise les marques européennes et
l’emploi local, en particulier dans le secteur de la réparation et du réemploi. [...]
Volet durabilité omis
Néanmoins, la note de réparabilité ne répond que partiellement au problème de l’obsolescence programmée.
Tout d’abord, faute d’engagement des fabricants, le prix des pièces détachées reste difficile à prédire, limitant
l’intérêt d’une réparation certes possible, mais qui peut demeurer trop coûteuse…
De plus, elle omet pour le moment le volet durabilité : or ce que l’on veut, c’est avant tout des produits fiables, qui
ne tombent pas en panne précocement ! [...]
Ainsi, la note du labo Fnac Darty va dans le bon sens, mais il reste du chemin pour retrouver l’entière confiance
des clients et s’inscrire pleinement dans l’économie circulaire. Il s’agit, notamment, de renforcer le volet durabilité
et d’élargir cette note à d’autres catégories de produits que les ordinateurs. L’obsolescence accélérée est le
symptôme d’une société du prêt à jeter insoutenable, contre laquelle les citoyens, de mieux en mieux organisés,
sont bien décidés à se mobiliser.
lemonde.fr 4 juillet 2018

5
TEST 2
Lisez le texte, puis répondez aux questions, en cochant la bonne réponse ou en écrivant l'information
demandée.
1. Quel est le sujet de cet article ? /1pt

2. Que désigne l’expression « indice de réparabilité » ? /1pt

3. À quoi sert la “note de réparabilité” que l’on retrouve sur les ordinateurs chez Fnac Darty ? /1pt
A faire baisser le prix d’un produit.
A favoriser les marques européennes.
A mieux conseiller la clientèle.

4. Vrai ou faux ? Cochez la bonne réponse et recopiez la phrase ou la partie du texte qui justifie votre
réponse. /4,5pts
Vrai Faux
a. Le plus souvent, le consommateur achète un nouveau produit car l’ancien est en panne.
Justification :

b. Un produit cher est toujours un produit durable.


Justification :

c. Le consommateur préfère, en règle générale, acheter un produit moins cher, car celui-ci
sera dépassé et perdra une partie de sa valeur d’usage.
Justification :

5. La “note de réparabilité” est bénéfique pour les clients car /1pt

6. L’apposition de cette note est d’importance majeure car… /0,5pt


elle permet de juger la réparabilité par tous.
elle permet de juger la réparabilité par le fabricant.
elle permet de juger la réparabilité par tous les réparateurs agréés.

7. Laetitia Vasseur parle d’un « effort de transparence de la part du distributeur ». Comment expliquez-
vous cette phrase ? /1pt

8. Le prolongement de la durée de vie des produits… /1pt


nuit à l’économie française.
privilégie les marques européennes et l’emploi local.
ne favorise que le secteur de la réparation et du réemploi.

9. Que faut-il faire encore pour que la “note de réparabilité” gagne l’entière confiance
des clients ? /1pt

6
TEST 2
PÉ Production écrite /25 points

Vous lisez cet article dans un magazine.

Chirurgie esthétique et adolescents : le point sur un engouement croissant


La chirurgie esthétique est en perpétuelle augmentation chez les adolescents. Comment expliquer ce
phénomène ? Omniprésents sur les medias sociaux, fascinés par la téléréalité, les ados de la "génération
selfie" ressentent très tôt le besoin d’améliorer leurs caractéristiques physiques. Il y a encore 5 ans, ces
comportements étaient marginaux. Que penser de cet engouement croissant et comment l’expliquer ?

Vous décidez d’écrire au magazine pour faire part de votre opinion. Votre courriel devra faire 250 mots
minimum.

PO Production orale
Production orale /25 points

Monologue suivi
Sujet 1
Faut-il investir dans les cahiers de vacances ?
Olivier, directeur d’école primaire dans l’académie de Nancy-Metz : « …l’utilisation systématique du cahier de
vacances permet plus aux parents de se donner bonne conscience ! Il faut, me semble-t-il, profiter de cette
période sans cours pour aiguiser la curiosité des enfants à tout ce qui les entoure : lieux de vacances, nature,
quartier. Il y a vraiment de quoi faire. Les enfants ont besoin de cette période de vacances sans contrainte
scolaire pour comprendre qu’on peut apprendre partout. Je préconise à mes élèves et leurs parents de choisir
un livre ou plusieurs et de les partager ensemble pendant ce temps de vacances et ainsi de se créer des
moments conviviaux qui seront à mon avis plus porteurs que n’importe quel cahier de vacances! »
D’après : www.vousnousils.fr 29/6/2018

Sujet 2
Quel impact notre prénom a-t-il sur nos vies ?
On ne le choisit pas et pourtant, le prénom est le premier facteur de harcèlement scolaire. "Le prénom est
une des premières étiquettes sociales dont un groupe d’enfants peut s’emparer pour mettre un autre enfant
sur la touche", explique Anne-Laure Sellier, spécialiste en psychologie sociale, dans l'émission La vie devant
soi sur Europe 1.
Et pourtant, "chaque année il y a un florilège de prénoms improbables qui résonnent plus ou moins bien
socialement" qui sont donnés à des enfants.
D’après : http://www.europe1.fr/ 13/4/2018