Vous êtes sur la page 1sur 2

ISTA : CITE DE L’AIR

Module : Comptabilité approfondie et Révision des comptes

LE TRAITEMENT DES CONTRATS DEFICITAIRES


INTRODUCTION :
Conformément à la règle générale, toute perte future probable doit être provisionnée
pour sa totalité, dès lors que l’accord des parties est définitif, même si l’exécution du contrat
n'a pas commencé » C.G.N.C.
Dès le premier exercice d’exécution, le montant probable de la perte doit être couvert
en totalité par une provision, par application du principe de prudence.
La perte globale doit être provisionné en intégralité, que les prestations ou travaux
aient été commencés ou non, sous déduction des pertes déjà constatées.
Si on est en présence de plusieurs modes de calcul de la perte future, on retient celle
qui est la plus probable de réalisation.
I. TRAITEMENT COMPTABLE DES CONTRATS A LONG TERME DEFICITAIRE :
1) La méthode de l’achèvement :
La provision à constituer doit comprendre en particulier la perte à « terminaison », c à d la
perte encourue lors des exercices futurs.
La perte latente constatée en clôture d’exercice doit être comptabilisée en provision pour
dépréciation de travaux en cours, le supplément de perte évaluable à la clôture de l’exercice
doit être comptabilisé pour son intégralité en provision pour risques.
Provision pour dépréciation = Perte à terminaison X % d’avancement
Provision pour risque (le reliquat) = Perte à terminaison - Provision pour dépréciation
Les provisions sont reprises à la clôture de l’exercice d’achèvement
2) La méthode de l’avancement :
La provision pour perte est dotée dès la clôture du premier exercice.
Provision pour risques = Perte future+ (chiffre d’affaires partiel – charges engagées au cours
de l’exercice).
Ainsi la perte future est rattachée au résultat du premier exercice comptable.
Lors des exercices suivants, on utilisera le compte provision pour risque afin de neutraliser la
perte.
Les provisions sont reprises en totalité à la clôture de l’exercice d’achèvement du contrat.

1
ISTA : CITE DE L’AIR
Module : Comptabilité approfondie et Révision des comptes

Exercice IX:
La société « NET.SA » a accepté de conduire avec le SNB un contrat déficitaire concernant
l’équipement d’une remontée mécanique secondaire dite « Le Pas du Loup ». Ce chantier
s’est déroulé du 1er mai 2015 au 31 octobre 2015. Date de fin d’exercice est le 30 septembre.
Coûts prévisionnels chantier LPL en dh :

Eléments 30/09/2015 31/10/2015


Charges directes de production 700.000 850.000
Charges indirectes de production 300.000 350.000
Frais administratifs 50.000 60.000
Total 1150.000 1260.000
Le prix de facturation a été fixé à 1.000.000 dh HT, il est facturé et encaissé par banque
le 31/10/2015. L’ensemble des travaux sont acceptés par le cocontractant. Ce contrat est
considéré comme marginal.
Suivi du coût de revient réel du chantier LPL en dh :

Eléments 30/09/2015 31/10/2015


Charges directes de production 700.000 850.000
Charges indirectes de production 200.000 250.000
Frais administratifs 50.000 80.000
Total 950.000 1180.000
Travail à faire :
1) Reconstituer les enregistrements comptables nécessaires dans le Journal du
« NET.SA » (en négligent l’enregistrement des charges proprement dites) dans le cadre de la
méthode d’achèvement ;
2) Procéder au même travail dans le cas où la société « NET.SA » opterait pour la
méthode de l’avancement du chiffre d’affaire et du résultat ;
3) Présenter, dans chaque éventualités, l’incidence sur le résultat comptable des
exercices clos le 30/10/2015 et 30/09/2016.