Vous êtes sur la page 1sur 2

Devoir surveillé n° 1 du troisième trimestre

La violence dans les stades a détruit ce qu’a réalisé la Réconciliation nationale

 Ce qui se passe dans le football national est alarmant et dangereux pour la stabilité du pays. Les
Algériens qui ont pu être réconciliés après la décennie du terrorisme, développent aujourd’hui une haine
entretenue et attisée par des irresponsables qui dirigent les clubs de football mais aussi le sport national
d’une manière générale.
Le football est en train d’attiser le régionalisme et la haine entre les Algériens. Les conséquences du
match de coupe d’Algérie JSK-MCA sont dangereuses. A Alger, on signale que des véhicules immatriculés
25 (Constantine) sont saccagés. Idem pour des véhicules immatriculés 16 (Alger) qui s’aventureraient dans
les quartiers de Constantine.
Selon un témoignage de notre collègue de la Radio Chaîne 3, Maâmar Djebbour qui avait commenté
le match JSK-MCA à Constantine vendredi dernier, le chauffeur du véhicule de la radio avait dû utiliser du
ruban adhésif (chatterton noir) pour modifier l’immatriculation du véhicule et transformer le 16 en 18 (Jijel).
Cela a permis au véhicule de quitter Constantine sans qu’il ne soit caillassé.
La guerre que se font les supporteurs du MCA, le CSC et la JSK sur les réseaux sociaux est
révélatrice de la haine qui est en train de se tisser entre les Algériens. Une haine dont la cause n’est autre que
le football.
On ne cessera jamais de dire que c’est la FAF qui est à l’origine de l’organisation du match JSK-
MCA, domicilié à Constantine, ce qui a déclenché cette animosité entre les Algériens. La FAF n’aurait
jamais dû inventer le règlement interdisant de faire jouer un match dans un stade dont la capacité d’accueil
est de moins de 20 000 places, sachant que l’Algérie ne dispose que de quatre stades au niveau national qui
répondent à cette disposition réglementaire de la FAF.
C’est à partir de là que le match JSK-MCA a déclenché des actes de violence et une animosité qui
font craindre le pire pour l’Algérie pour laquelle les Ben M’hidi, Amirouche, Si El Houas, Abbane, Lotfi et
Zighoud et autres Boudiaf se sont sacrifiés !
Aujourd’hui et au lieu de sévir et d’appliquer la loi contre les fauteurs et instigateurs de troubles, le
ministère de la Jeunesse et des Sports et le ministère des Affaires religieuses lancent un appel aux imams
pour contribuer à l’arrêt de la violence dans les stades, devenus des arènes de combats. Un appel qui dénote
de l’irresponsabilité de nos responsables qui doivent appliquer la loi et rien que la loi afin d’éradiquer un
phénomène attisé par les dirigeants et présidents de clubs de football, lesquels bénéficient des aides de l’Etat
pour monter les Algériens les uns contre les autres. Les présidents du MCA, le CSC et la JSK pour ne citer
que ceux-là bénéficient des aides financières de l’Etat pour le résultat que tout le monde connait : la haine
entre les Algériens. C’est du terrorisme footballistique pour ainsi dire !
DIA (Dernière infos d’Algérie) Nassim Fateh 20 avril 2018
I- Compréhension :
1- Quel est le problème exposé dans le texte ?
2- A qui s’adresse l’auteur dans cet appel ?
3- Qui est le premier responsable de cette situation alarmante selon l’auteur ?
4- Relevez du texte les arguments avancés par l’auteur pour montrer que cette situation nécessite un
changement.
5- « Le football est en train d’attiser le régionalisme et la haine entre les Algériens »
Le mot souligné veut dire :
a) Encourager
b) Exciter
c) Eviter
d) Supprimer
Recopiez la bonne réponse
6- Relevez du texte deux mots qui appartiennent au champ lexical de « violence ».
7- Dites à qui ou à quoi renvoient les mots soulignés dans le texte ?
8- « Un appel qui dénote de l’irresponsabilité de nos responsables qui doivent appliquer »
Quelle est la valeur du verbe souligné ?
9- « Le ministère de la Jeunesse et des Sports et le ministère des Affaires religieuses lancent un appel aux
imams pour contribuer à l’arrêt de la violence dans les stades »
Quel est le rapport logique exprimé dans cette phrase ? Exprimez le en utilisant «  afin que »

II- Production écrite :

Traitez un sujet au choix

Sujet 1 : Rédigez en une quinzaine de lignes, le compte rendu du texte que vous venez de lire

Sujet 2 : Aujourd’hui, la violence est partout : Dans les stades dans la rue, à la télévision…
Rédigez un appel dans lequel vous inciterez vos camarades de classe à ne pas recourir à la violence comme
moyen d’expression (en 150 mots environ).