Vous êtes sur la page 1sur 2

Ministère de L’enseignement Supérieur et de la recherche scientifique

Université Alger 1 Module: MATHS I


Faculté des Sciences 1 ère année
Département: SM 2018/2019

Série d’exercices No2


Théorie des Ensembles

Exercice 1:

Soient A , B et C trois parties d’un ensembles E. Montrer que:


1. A ∩ (B ∩ C) = (A ∩ B) ∩ C
2. A ∩ (B ∪ C) = (A ∩ B) ∪ (A ∩ C)
3. A ∪ (B ∩ C) = (A ∪ B) ∩ (A ∪ C)

Exercice 2:

Soient A , B et C trois parties d’un ensembles E. Montrer que:


1. CE (A ∩ B) = CE A ∪ CE B 2. CE (A ∪ B) = CE A ∩ CE B
3. CE (CE A) = A 4. A 4 B = (A ∪ B) \ (A ∩ B)
5. A ⊂ B ⇔ CE B ⊂ CE A

Exercice 3:

Soit E = {a, b, c} a, b, c sont différents. Déterminer P(E).


Soit E = {0, 1}. Déterminer P(E) et P(P(E)).

Exercice 4:

Dans R on définie la relation R par:

∀(x, y) ∈ R2 , xRy ⇔ xey = yex


1. Montrer que R est une relation d’équivalence.
2. Préciser, pour x fixé dans R, le nombre d’éléments de la classe de x modulo R.

Exercice 5:

Soient E et F deux ensembles et f une application définie de E dans F et A1 ,A2 ∈ P(E) , B1 ,B2 ∈ P(E).
Montrer que:
1. A1 ⊂ A2 ⇒ f (A1 ) ⊂ f (A2 ) 2. f (A1 ∪ A2 ) = f (A1 ) ∪ f (A2 )
3. f (A1 ∩ A2 ) ⊂ f (A1 ) ∩ f (A2 ) 4. f −1 (B1 ∪ B2 ) = f −1 (B1 ) ∪ f −1 (B2 )
5. f −1 (B1 ∩ B2 ) = f −1 (B1 ) ∩ f −1 (B2 ) 6. f (f −1 (B1 )) ⊂ B1
7. A1 ⊂ f −1 (f (A1 ))
Exercice 6:

Soient E, F et G trois ensemble et soient f : E → F et g : F → G deux applications.


1. Montrer que si f et g sont injectives alors g ◦ f est injective.
2. Montrer que si f et g sont surjectives alors g ◦ f est surjective.
3. Que peut-on conclure sur g ◦ f si f et g sont bijectives ?
4. Montrer que si g ◦ f est injective alors f est injective.
5. Montrer que si g ◦ f est surjective alors g est surjective.

Exercice 7:

1. Soit f l’application de l’ensemble {1, 2, 3, 4} dans lui-même définie par :

f (1) = 4, f (2) = 1, f (3) = 2, f (4) = 2

Déterminer f −1 (A) lorsque A = {2}, A = {1, 2}, A = {3}.


2. Soit f l’application de R dans R définie par f (x) = x2 .
Déterminer f −1 (A) lorsque A = {1}, A = [1, 2].

Exercice 8:

Les applications suivantes sont-elles injectives, surjectives, bijectives ?


1. f : N → N, n 7→ n + 1 2. g : Z → Z, n 7→ n + 1
x+1
3. h : R2 → R2 , (x, y) 7→ (x + y, x − y) 4. k : R \ {1} → R, x 7→ x−1

Exercice 9:

1. Soient q1 ∈ N \ {0, 1} et q2 ∈ N \ {0, 1}. Montrer que :

1 1 1 1
− < − <
2 q1 q2 2
2. Soit f : Z × N \ {0, 1} → Q l’application définie par :

1
f (p, q) = p +
q
a. Montrer que f est injective ?
b. f est-elle surjective ?

Exercice 10:
1
Soit l’application f : R → R définie par f (x) = 1+x 2 , ∀x ∈ R.

1. Montrer que f n’est ni injective ni surjective.


2. Donner un ensemble de départ pour que f soit injective et un ensemble d’arrivée pour que f soit
surjective.
3. dans quel cas f est bijective? Donner l’expression de f −1 (x).
4. Soit A = {−1, 2, 3},B = [0, 1[ et C = [−1, 0]. Déterminer f (A),f −1 (A),f −1 (B),f −1 (C).

Vous aimerez peut-être aussi