Vous êtes sur la page 1sur 2

Ces fiches livrent une méthodologie d’analyse des

Analyse financière communale E S finances communales. Elles s’appuient sur des ratios

H ie
financiers et des traitements statistiques. Cette méthodo-

FIC g logie permet de réaliser un diagnostic des finances locales


typologies, examen budgétaire et contexte territorial ol o communales, selon des grilles d’analyses plus ou moins
od fines, aux grains aussi bien quantitatifs que qualitatifs,

é t h avec pour objectif d’être à la fois accessible et appropriable,


m respectivement, pour et par les élus et agents territoriaux.

En résumé...
Comme le soulignait l’ancêtre de la DGFIP dans une instruction du 17 mars 1983,
les interprétations qui peuvent être tirées de l’analyse des ratios doivent toujours Analyse financière communale
demeurer prudentes et être complétées par un examen approfondi de l’ensemble
des documents comptables à disposition et par la prise en considération du typologies, examen budgétaire et contexte territorial
contexte territorial (géographique, culturel, socio-économique, démographique,
etc...) dans lequel se situe la collectivité locale. Il faut donc nécessairement exa-
miner en détail la commune concernée afin de relativiser sinon comprendre les
conclusions tirées de l’analyse des ratios financiers.

Une analyse territorialisée des flux budgétaires des communes est donc un exercice
indispensable pour évaluer la situation financière d’une commune. Une première
étape consiste à jauger, à partir d’indicateurs et de ratios financiers, la solvabilité bud- Présentation
gétaire, la situation d’endettement ainsi que les marges de manoeuvres d’une collecti-
vité. Une seconde phase étudie les documents comptables, les motivations politiques L’analyse financière de commune est un exercice délicat, dont les résultats et conclu-
ainsi que le contexte territorial de la commune étudiée. sions doivent être maniés avec précaution. Elle vise à déterminer la situation financière
d’une commune, ses potentialités et ses contraintes. Dans la littérature spécialisée, les
méthodes et les objectifs d’analyse financière des communes font l’objet de consen-
sus et de divergences. Les ratios présentés dans cette fiche sont partagés, reconnus et
utilisés, aussi bien par les praticiens que les spécialistes en finance locale.

Cette fiche livre une méthode d’analyse financière des communes, croisant des
En savoir plus... informations fiscalo-financières, politico-budgétaires et territoriales. Il s’agit de
proposer aux élus et aux agents territoriaux des outils d’analyse efficace, permet-
Du Boys, C., Caractériser la situation financière d’une collectivité, Aix-en-Provence, Colloque AIRMAP, mai 2014.
tant d’éviter les eccueils classiques de l’analyse financière. L’analyse des ratios et
Guengant, A., «Analyse financière des collectivités locales et incertitude», Politiques et management public, 1995. des données statistiques est une première étape, nécessaire à la compréhension
Klopfer, M., « Les indicateurs pour l’analyse financière d’une collectivité », La Gazette des Communes, 2010. des réalités fiscales et financières des communes. Une seconde étape procède
Mattret, J-B., L’analyse Financière des Communes, Paris, LGDJ Lextenso, 2009. à une analyse de l’ensemble des documents comptables, des motivations poli-
tiques, mais également à un relevé des spécificités territoriales de la commune.
Analyse fiscalo-financière d’une commune Analyse politico-budgétaire et territoriale
L’objectif de cette méthode d’analyse lyse proposé est particulièrement adapté Afin de ne pas lisser de manière comp-
est d’apprécier une situation financière à pour appréhender rapidement et efficace- table les réalités et singularités terri-
l’échelle communale, et ce à l’aide d’une ment la situation des finances locales d’une toriales, il est nécessaire de consolider Examiner les
documents
batterie de ratios dûments sélectionnés. commune de moins de 10 000 habitants. l’analyse fiscalo-financière. Pour ce faire,
comptables
Ces indicateurs mesurent aussi bien au L’ensemble des indicateurs, ici mobilisé, est il convient de se pencher sur l’ensemble
sein de la collectivité : sa solvabilité budgé- présenté de manière plus détaillée dans la des outils et nomenclatures comptables,
taire, sa situation d’endettement ainsi que fiche « Méthode d’analyse financière : des d’être attentif aux motivations politiques Analyse
ses marges de manoeuvre. L’outil d’ana- ratios et des communes » de la collectivité, mais aussi de prendre détaillée et
en compte le territoire dans lequel est consolidée des
Solvabilité budgétaire installé la commune. Cette étape permet finances locales
Étudier le
communales Appréhender
d’affiner et d’éclairer les résultats des ana- contexte
les stratégies
Taux d’épargne brute Bonne - Si ratio de solvabilité > 15 % lyses financières par ratios et traitements sta- territorial
politiques
tistiques. Elle peut-être aussi mobilisée pour
Mode de calcul Convenable - Si ratio de solvabilité
appréhender des risques budgétaires et me-
Epargne brute / recettes entre 9 et 14 %
de fonctionnement ner des exercices de prospectives.
Seuils DGFIP Faible - Si ratio de solvabilité < 8 %
Les documents comptables
Situation d’endettement Budgets annexes : Ce sont les budgets d’organismes produisant des biens et services pour le
compte de la commune. N’étant pas soumis au principe d’équilibre, il faut les surveiller afin de
Pondération d’équipement consolider l’analyse financière d’une commune, prévenir des risques.
Taux d’endettement Capacité désendettement
Mode de calcul Mode de calcul Mode de calcul
Bilan comptable : Réalisé annuellement en fin d’exercice, et disponible au compte de gestion. Il donne
En-cours dette / En-cours dette / Evolution des dépenses des informations sur le patrimoine des communes, permet d’estimer les notions de fonds de roulement
recettes fonctionnement épargne brute d’équipement sur 10 ans et de besoin en fonds de roulement. Toutefois, il faut noter que sa fiabilité et sa pertinence sont remises
Moy. strate nationale Seuils DGFIP Moy. strate nationale en question par des spécialistes des finances locales : les informations peuvent conduire à des biais inter-
prétatifs, à adopter une perspective courtermiste, d’une année à l’autre.
Saine Correcte Dégradée Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) : Obligatoire pour les communes de plus de 3 500
Si deux ratios de dette locale Si un des ratios de dette locale Si deux ratios de dette locale habitants, le DOB présente le contexte financier national et local, les stratégies politico-budgétaires
en dessous de la moyenne au dessus des moyennes de au dessus des moyennes de la commune, une analyse de la situation financière de la commune, mais aussi les principaux
de la strate nationale et du la strate nationale ou du seuil de la strate nationale / seuil postes de dépenses et de recettes, des projets à venir ou encore des exercices de prospectives.
seuil d’alerte. Qu’importe le d’alerte. Et ratio de pondération d’alerte. Et ratio de pondéra-
ratio de pondération. d’équipement positif. tion d’équipement négatif. Les motivations politiques
Quels projets sur le territoire ? Quelles modalités de pilotage et d’évaluation ?
Marges de manoeuvre
Quelles perceptions de la situation financière ?
Coefficient de mobilisation Marge d’autofinancement Taux d’imcompressibilité Quels objectifs budgétaires ? Quelles stratégies mises en oeuvre ?
du potentiel fiscal courant des charges
Quelles relations avec l’intercommunalité ?
Mode de calcul Mode de calcul Mode de calcul
Recette fiscale locale / Dépenses fonctionnement + (Dépenses personnel +
potentiel fiscal dette / recettes fonctionnement contigents = dette) / dépense Le contexte territorial
Seuils DGCL Seuils DGCL Seuils DGCL L’étude du contexte territorial est intéressante pour comprendre finement la situation fi-
nancière des communes analysées. Pour ce faire, les documents d’urbanisme, la presse
Amples Modérées Restreintes locale et les bulletins municipaux constituent les principales canaux d’informations.
Si un ou aucun des ratios de Si deux des trois ratios de Si trois ratios de marges de Il faut s’attacher aussi bien à l’examen de données démographiques (évolution, âge),
marges de manoeuvre au marges de manoeuvre au manoeuvre au dessus de 0,7 socio-économiques (revenu, emploi, chômage), qu’urbanistiques (résidence secondaire,
dessus de 0.7 dessus de 0,7 logement vacant, équipement, déplacement domicile-travail, etc...).