Vous êtes sur la page 1sur 38

Projet 3D IBP

Conception d’une imprimante


3D pour moins de 250€

Par Frédéric Callondann & Hugo Gresser


L3-SPI Ingénierie - 2016-2017
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

I. Table des matières


II. Présentation du projet.................................................................................................... 3
III. Objectif .........................................................................................................................4
IV. Analyse fonctionnelle................................................................................................. 5
Environnement Usage ..................................................................................................................... 6
Environnement conception ............................................................................................................. 7
Environnement montage ................................................................................................................ 8
Caractérisation fonctions de service et des contraintes ................................................................. 9
Hiérarchisation des fonctions ........................................................................................................ 10
V. Décomposition fonctionnelle ..................................................................................... 11
Cinématique : Cartésienne ou Delta ? ........................................................................................... 11
Diagramme FAST ........................................................................................................................... 14
Représentation systémique........................................................................................................... 15
VI. Choix technique et achat........................................................................................ 16
Choix des composants / Solutions technique détaillées. .............................................................. 16
Conception CAO ............................................................................................................................ 17
Données extraites de la CAO ......................................................................................................... 18
Comparaison avec la Microdelta rework de E-motiontech........................................................... 21
Achat des composants .................................................................................................................. 23
Productions des pièces plastiques imprimables ........................................................................... 24
VII. Prototype .................................................................................................................... 25
Résultats obtenus .......................................................................................................................... 27
L’avenir du projet .......................................................................................................................... 27
VIII. Le projet ..................................................................................................................... 28
Définition des outils utilisés pour le projet ................................................................................... 28
Composition du groupe et répartition du travail .......................................................................... 29
Répartition du travail au cours du temps ...................................................................................... 30
IX. Remerciements ......................................................................................................... 31
X. Annexes ......................................................................................................................... 32
1) Expression du besoin ............................................................................................................. 32
2) Analyse fonctionnelle environnement usage courant .......................................................... 33
3) Analyse environnement conception ..................................................................................... 37
4) Analyse fonctionnelle environnement montage ................................................................... 38

2
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

II. Présentation du projet


L’impression 3D est un outil en pleine expansion et particulièrement en vogue
actuellement, du fait de capacités quasi infinies en termes de réalisations mais aussi
du faible coût de ces réalisations.
Cependant, à l’achat ce genre d’outil reste assez cher, avec des prix commençant
à 300€ pour une imprimante basique et dépassant allègrement plusieurs milliers
d’euros pour des imprimantes professionnelles, toujours en dépôt de fil chaud.
Mais certains fabricants asiatiques n’hésitent pas à vendre des copies d’imprimantes
réputées pour une centaine d’euros mais dont la qualité de fabrication ou
d’impression laisse à désirer.
C’est pourquoi nous avons décidé de choisir comme projet de licence, la conception
d’une imprimante 3D à moins de 250€. Nous allons donc concevoir une imprimante
3D à moindre coût en partant de rien, si ce n’est notre connaissance de l’outil cité et
des projets ayant déjà abouti. Nous pouvons ainsi explorer les différentes possibilités
s’offrant à nous mais aussi maîtriser chaque aspect de notre future imprimante.
La conception d’une imprimante 3D « low-cost » nous permettra de viser un publique
n’ayant pas beaucoup de moyen et voulant découvrir le monde de l’impression 3D,
tel qu’un étudiant par exemple.
Notre professeur M.GUY nous a poussé vers ce projet car pour lui chaque étudiant en
science pour l’ingénieur à l’UFR de physique et ingénierie devrait pouvoir se doter à
moindre frais d’une imprimante 3D.
Dans le cadre de ce projet, nous avons décidé d’appeler notre imprimante, 3D IBP
pour imprimante à bas prix.

3
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

III. Objectif
Nous avons 5 objectifs principaux afin de mener à bien ce projet.

Le premier étant avant tout de concevoir une imprimante pour moins de 250€ et donc
de la placer dans la moyenne basse des prix du marché si elle venait à voir le jour.

Ensuite nous voudrions qu’elle soit en kit, toujours dans le but d’en réduire le coût et
qu’un étudiant puisse la monter facilement sans connaissances particulières.
Nous souhaitons également que les pièces plastiques soient auto-réplicables par une
autre imprimante, ce qui influera directement la conception des pièces de notre
imprimante.
Toutes les pièces qui serviront à réaliser l’imprimante doivent être trouvables
facilement dans le commerce et de type open-source en ce qui concerne
l’électronique.
Enfin, notre dernier objectif sera l’apprentissage de l’impression 3D par un étudiant.
Ce sera probablement sa première imprimante et donc celle avec laquelle il
découvrira le monde de la fabrication additive. C’est pourquoi notre imprimante se
devra d’être relativement simple et facile à utiliser.
De plus, l’impression 3D permet l’apprentissage de la conception assistée par
ordinateur plus facilement car c’est un moyen de passage rapide du concept au
prototype réel.
Bien sûr, ce projet est avant tout un objectif personnel pour nous. A la vue de notre
situation d’étudiants, il nous tient à cœur de rendre cette technologie accessible à
tout un chacun. C’est pourquoi de nombreux aspects techniques ont été pris en
compte, tel que les dimensions de l’imprimante.

4
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

IV. Analyse fonctionnelle


Pour commencer notre analyse fonctionnelle, nous allons définir les différents
environnements possibles du cycle de vie d’une imprimante 3D.

Le cycle de vie de la 3D IBP peut être défini par les phases suivantes :

- La conception
- La fabrication
- La vente
- Le transport
- Le montage
- La mise en service
- L’usage ou le cycle d’utilisation
- La maintenance
- Le démantèlement et le recyclage
Parmi ces différentes phases du cycle de vie de l’imprimante nous allons en étudier 3
en particulier qui sont les plus importants à prendre en compte selon nous.
Nous allons dans les prochaines pages étudier le cycle de conception, celui du
montage et celui de l’usage.
Nous définirons les différents composants de chacun des environnements en début
d’analyse de ces environnements.

5
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Environnement Usage
L’utilisateur : Le particulier, étudiant qui fera usage de l’imprimante 3D.

Le filament : Ici une bobine de filament PLA avec un diamètre de 1.75mm.

L’ordinateur / CAO : L’ordinateur avec les logiciels de CAO usuel tel que Inventor,
Autocad, CATIA, Solidworks etc.

Bureau : C’est le bureau sur lequel l’imprimante reposera.

L’objet : C’est l’objet qui sera imprimé en 3D

L’Energie : La prise électrique du particulier devra fournir cette énergie donc 230V
50Hz.

Utilisateur

A3 Filament

A6 A3
A1
-
CAO /
- 3D IBP Énergie
Ordinateur
-
- A4

Meuble A5
support A2
Objet

Les fonctions de services retenues :

- Créer un objet tridimensionnel à partir du filament en plastique (A1)


- Plaire à l’utilisateur (objet) (A2)
- Apprendre l’impression 3D (A3)

Les contraintes retenues :

- Protéger le meuble des dégradations dû à l’utilisation de la machine (A4)


- Permettre l’accroche lors de l’impression puis le décrochage de l’objet après
l’impression (A5)
- Être accessible financièrement par les particuliers, étudiants (A6)

6
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Environnement conception
Concepteur : Équipe de conception

Futur utilisateur : Étudiant, particulier voulant se lancer dans l’impression 3D

Outils informatiques : CAO, ordinateur, logiciels etc…

Pièces : Pièces composant l’imprimante

Concepteur
Futur
A11 A9 Utilisateur

A12
3D IBP

Outils
A7 A10 A8
Informatiques Pièces

Les fonctions de services retenues :

- Réaliser un premier jet et simuler (A7)


- S’autorépliquer (A8)
- Répondre au besoin de l’utilisateur (A9)

Les contraintes retenues :

- Approvisionnement des pièces aisé (A10)


- Utilisation logiciel open source (A11)
- Imprimante à moindre coût (A12)

7
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Environnement montage
L’utilisateur : Le particulier, Etudiant qui se servira de l’imprimante 3D.

Boite / Carton : comprenant l’imprimante pour le transport

Pièces détachées : Composant l’imprimante

Bureau : C’est le bureau sur lequel l’imprimante reposera, en général une profondeur
de 50cm max.

Documentation : Documentation de montage, d’utilisation etc.

Outils : Outils servant au montage de l’imprimante

Utilisateur
Boite/carton

A13
A14

Pièces
3D IBP
Outils
détachés
A15 A16

Bureau
Documentation

La fonction de services retenue :

La contrainte retenue :

- Monter l’imprimante (A13)


- Contenir les pièces (A14)
- Accueillir l’imprimante (A15)
- Faciliter le montage (A16)

8
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Caractérisation fonctions de service et des contraintes


La hiérarchisation de ces fonctions permet de définir des critères d’appréciation et de
les quantifier afin de vérifier si la fonction ou la contrainte est bien satisfaite.

La flexibilité est la tolérance par rapport aux niveau demandé, cette valeur va de F0
(aucune flexibilité donc non négociable) à F3 (très négociable).

Fonctions de service et Critères Flexibilité


contraintes d’appréciations Niveaux Classes Limites Taux
d’acceptation d’écha
nge
FS1 : Créer un objet Taille max 15*15*20 (L*l*H) ou F1 Min 12x12x15 où Négoci
tridimensionnel à Diamètre 15*20 Diam 12*16 able si
partir du filament en Temps Quelques heures à F3 <30 heures sup
dizaine d’heures pour
plastique
même
Précision en Z 200 microns F1 <250microns prix
FS2 : Plaire à Contrôle visuel État de surface F2
l’utilisateur (objet) de l’objet

FS3 : Apprendre Temps de prise 6 heures F2 <12 heures


l’impression 3D en main
FS4 : Autoréplicable Dimension des Taille d’impression F1 Inférieur taille Sauf si
pièces d’impression prix <
imprimables
C1 : Monter Temps de 3 heures F2 <6 heures
l’imprimante montage

Outils N outils F3
nécessaires
C2 : Protéger le Contrôle visuel Pas de dégradation F2
meuble des sur le meuble
dégradations dû à
l’utilisation de la
machine

C3 : Permettre Contrôle visuel Pas de décollement F1


l’accroche lors de sur l’objet
l’impression puis le
décrochage de
l’objet après
l’impression

C4 : Être accessible Prix de vente <250€ en kit F0 250€ en kit


financièrement par maximum en €
les particuliers,
étudiants

C5 : Nombre de 5 fournisseur F2 8 fournisseurs


Approvisionnement fournisseur
des pièces aisé
C6 : Utilisation logiciel Pas de Firmware et slicer F0
open source développement open source

9
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

C7 : Volume carton Dimension imprimante F1


Contenir les pièces en pièces

C8 : Accueillir Surface de la <300*300mm F1 <450*450mm


l’imprimante base de
l’imprimante
C9 : Faciliter le Documentation N page F2
montage simple et précise documentation,
imagée / vidéo ?

Hiérarchisation des fonctions

Nous avons hiérarchisé les fonctions afin de définir lesquelles ont le plus de poids sans
pour autant utiliser nos aprioris. Cela permet de comprendre quelles fonctions sont les
plus importantes pour l’utilisateur afin de répondre au mieux à son besoin et nous nous
focaliserons dessus lors de la conception.

Nos priorités sont les fonctions de service et les contraintes dans l’ordre :

- C4 : Être accessible financièrement par les particuliers, étudiants


- FS1 : Créer un objet tridimensionnel à partir du filament en plastique
- FS3 : Apprendre l’impression 3D
- FS2 : Plaire à l’utilisateur (objet)
- C8 : Accueillir l’imprimante (bureau)

Nous pouvons voir que le plus importants est le prix, avant même la fonction qui la
qualifie qui est de créer des objets tridimensionnels. Ainsi nous concevons une
machine à moins de 250€ avant de construire une imprimante, cette contrainte a été
prise en compte tout au long du projet.

10
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

V. Décomposition fonctionnelle

Cinématique : Cartésienne ou Delta ?


Il existe deux principaux types d’imprimantes dans le monde RepRap, les cartésiennes
et les deltas. Pour pouvoir prendre une décision du type de machine que nous voulons
concevoir, nous avons rapidement fait un tableau comparatif des avantages de
chacun :

Avantage :

Cartésienne Delta
Surface d’impression plus grande Prix car seulement 3 moteurs etc.
Précision en Z Compacité surfacique car plateau
immobile
Puissance de calcul nécessaire moins Vitesse de déplacement
élevée

Le choix d’une imprimante de type Delta, plutôt qu’une cartésienne s’est fait, suite à
la comparaison du coût des composants qui serait moins élevé. De plus une
imprimante de ce type sera plus compacte sur un bureau d’étudiant car le plateau
ne se déplace pas, c’est d’ailleurs une contrainte que nous avons prise en compte
tout au long de la conception de l’imprimante.
Cependant sur une imprimante de type Delta la qualité d’impression diminue plus
rapidement avec la vitesse que sur une imprimante cartésienne d’après les retours de
la communauté des makers.
Mais, cette imprimante ayant pour but l’apprentissage et son coût moindre, elle n’a
pas pour objectif principal la précision absolue. La hauteur de l’imprimante sera
cependant plus élevée.

11
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Cinématique Delta :

Biellette 1
Chariot Rotule Rotule
vertical 1 Rotule
Biellette 2
Glissière Rotule

Biellette 3
Chariot
Bâti Glissière Rotule Rotule Support
vertical 2 Rotule Biellette 4 Rotule tête
Rotule

Glissière
Biellette 5
Chariot Rotule Rotule

vertical 3 Rotule
Biellette 6

Figure 1 : Thèse : conception d’un robot Parallèle rapide à 4 degrés de liberté – Raymond Clavel 1991

12
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Détermination du degré d’hyperstatisme du système Delta.


Le nombre de pièces est 𝑛𝑛 = 11.

On à 15 liaisons : 3 glissières et 12 rotules.

Le nombre d’inconnues statiques de liaisons est de 𝑁𝑁𝑁𝑁 = 3 ∗ 5 + 12 ∗ 3 = 51 inconnues.


Le degré de mobilité est 𝑚𝑚 = 𝑚𝑚𝑚𝑚 + 𝑚𝑚𝑚𝑚 avec mu les mobilités utiles et mi les mobilités
indépendantes.
On voit 3 mobilités utiles des glissières (transformation de la rotation du moteur en
translation via système de courroies synchrones le tout répétés 3 fois), et 6 mobilités
indépendantes avec les rotules, 𝑚𝑚 = 3 + 6 = 9

Ainsi le degré d’hyperstatisme est ℎ = 𝑁𝑁𝑁𝑁 + 𝑚𝑚 − 6(𝑛𝑛 − 1)


Donc ℎ = 51 + 9 − 6(11 − 1) = 0

Le système est donc isostatique.


Ainsi la tête d’impression aura 3 degrés de libertés en translation et aucune rotation,
sa position sera déterminée par la position des chariots verticaux.

13
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Diagramme FAST
Fonctions Fonctions Solutions
de service Techniques Constructive

Tête d’impression
Chauffer la avec thermistance
matière et capteur de T°

Déposer la
matière Déposer la
matière sur une Plateau d’impression
surface plate et + scotch + palpeur
y adhérer inductif

Alimenter
Alimenter précisément Extrudeur avec
en matière moteur pas à pas et
roue dentée

Alimenter la
tête
Tube PTFE Rigide

FS1 : Créer
un objet
tridimension
nel à partir
Guider les
du filament Tiges et roulements
Déplacer la chariots
en plastique verticaux à billes
tête
d’impression
avec
cinématique
Delta

Mouvoir les Moteur pas à pas et


chariots courroie synchrone
verticaux

Mouvoir la
tête Biellettes avec
d’impression liaisons rotules

Prendre
l’information Carte SD et lecteur
de de carte SD / écran
Recevoir et l’utilisateur
transmettre
l’information Analyser et
transmettre
aux Carte électronique
différentes et logiciel intégré
parties

14
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Représentation systémique
Environnement extérieur

Utilisateur Bobine de filament Meuble ou support

Lecteur carte SD / écran

Bouton Tube PTFE Extrudeur


d’alime
ntation Structure
haute
Patins
Biellettes

Tête d’impression

Chariots
verticaux

Courroies Plateau
Palpeur d’impression
Inductif
Tiges et
Moteurs
roulem
ents
Supports
moteurs

3D IBP Carte électronique

Légende :
Transfor
----- Électrique ou d’information mateur Prise électrique
230V 50Hz
---- Mécanique ou de contact 12V

---- Filament

15
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

VI. Choix technique et achat

Choix des composants / Solutions technique détaillées.


Suite à l’analyse fonctionnelle nous avons établi une liste des pièces nécessaires. Les
choix techniques ont été défini dans la liste ci-dessous.

- Tête d’impression : e3d lite 6


- Palpeur inductif : LJ12A3-4-Z/BX
- Capteur de fin de course x3 : en Z
- Ventilateur : 30x30x10
- Plateau d’impression : plateau de Ø210mm
- Extrudeur : kit extrudeur MK8
- Tube PTFE : Øext4 Øint2
- Tiges :
o Tiges lisses ayant une translation (verticales) L=500mm Ø=8mm en inox
o Tiges lisses de structures sans translation (horizontales) L=150mm Ø=8mm
en inox
- Roulement à bille :
o LM8UU pour les translations
o 623ZZ pour les courroies
- Moteur pas à pas : Nema17 x4
- Courroie synchrone : type GT2 (5 ou 6mm) avec 2mm de pas.
- Biellettes : Biellettes carbone rotule fisheye
- Carte électronique : MKS SBASE 32bit
- Firmware : Smoothieware
- Alimentation : 12V 120watts

Pièces imprimées :

- Support de moteur x3 : supporte les moteurs et les tiges verticales, sont reliés via
des tiges horizontales
- Support haut x3 : relie les tiges horizontales en leurs sommets, sont reliés via des
tiges horizontales, supporte la courroie en hauteur via des roulements, supporte
les capteurs de fin de course.
- Chariot vertical x3 : Se translate sur les tiges horizontales via les douilles à billes
LM8UU, est entrainé par la courroie et est relié aux biellettes via une liaison
rotule, rentre en contact avec les capteurs de fin de courses.
- Support tête d’impression : Supporte la tête d’impression, est relié aux chariots
horizontaux par les biellettes via une liaison rotule, se translate en X, Y et Z sans
rotation, supporte le palpeur inductif, supporte les ventilateurs afin de refroidir
la tête d’impression.
- Support écran : Supporte l’écran, permet l’accès au lecteur de carte SD,
permet l’interaction entre l’utilisateur et l’imprimante.
- Support carte électronique : relie la carte électronique aux tiges en haut de la
structure.
- Support extruder : relier la carte électronique et l’extruder aux tiges hautes.

16
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Conception CAO
Pour la conception sous CAO, nous sommes partis de rien, à part nos connaissances
personnelles et nos recherches sur les imprimantes de type Delta.

Nous avons donc choisi un plateau d’impression car celui-ci fera partie du bâti et nous
avons conçu toute l’imprimante autour de celui-ci.

Suite à cela nous avons commencé à dessiner sous Autodesk Inventor les pièces à
imprimer afin de les adapter aux pièces que nous allons acheter.
Pour commencer, nous avons conçu les supports moteurs, afin de pouvoir faire la base
de l’imprimant. Ceux-ci sont reliés entre eux par des tiges de 8mm de diamètre et
150mm de long. Nous avons donc la base de l’imprimante avec le plateau qui repose
dessus.
Nous avons ensuite continué par le haut de l’imprimante afin de pouvoir avoir
l’enveloppe fixe de celle-ci et de pouvoir concevoir le reste. Une fois cela fait nous
nous sommes attaqués aux parties mouvantes avec les chariots verticaux qui se
translatent sur les tiges verticales de 500mm de long.
Ces chariots sont reliés à la tête par des biellettes qui auront de multiples liaisons
rotules.
Pour finir nous avons conçu le support tête d’impression qui aura pour but d’accueillir
la tête, le système de refroidissement de celle-ci et le palpeur inductif.
Toutes les pièces ont été assemblées au fur et à mesure sous CAO afin de pouvoir
vérifier la mobilité de chacun des éléments et de pouvoir se projeter sur les dimensions
de l’imprimante et les dimensions d’impressions.

17
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Données extraites de la CAO


Rendu réaliste CAO

Autodesk Inventor nous permet de réaliser un rendu réaliste de notre imprimante. Nous
l’avons donc utilisé pour avoir un aperçu de ce que cela donnera une fois assemblé.

18
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Choix des biellettes

1) Avec les biellettes de 217mm d’entre axe on a :


- La hauteur maximum d’impression est d’environ 205mm actuellement.
- Pour un rayon de 82mm soit un diamètre de 160mm approximatif
- Ce qui fait un volume de 4.12 litres

19
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

2) Avec les biellettes de 197mm d’entre axe on a :


- La hauteur maximum d’impression est d’environ 225mm actuellement.
- Pour un rayon de 82mm soit un diamètre de 160mm approximatif
- Ce qui fait un volume de 4.52 litres

20
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Une alternative possible, serait d’imprimer les biellettes en 3 parties chacune. A


chaque extrémités deux liaison pivot mais pas dans la même direction, on perd 1
degré de liberté mais celui-ci étant bloqué dans la fixation des œillets des biellettes
achetées, cela ne devrait pas avoir d’incidence néfaste.

Comparaison avec la Microdelta rework de E-motiontech

21
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Précisions théorique à voir sur http://www.prusaprinters.org/calculator/

22
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Achat des composants


Pour mener à bien ce projet, puisque celui-ci démarre de zéro, il a fallu rechercher
toutes les pièces nécessaires à la réalisation de notre imprimante. Après avoir effectué
l’analyse fonctionnelle et quelques recherches auparavant, nous avons décidé d’un
type d’imprimante, Delta en l’occurrence.
Lors de cette phase, nous avons travaillé en commun, en parallèle de la conception
afin de garantir une conception compatible avec les composants du marché.
Nous avons donc commencé nos recherches sur Internet afin de lister tous les
composants et leur coût, puisque le but de ce projet reste avant tout une imprimante
3D à moins de 250€. Nous avons bien sûr, en parallèle du coût moindre, recherché
une qualité relativement convenable, ce qui nous a mené à effectuer un tableau
comparatif entre les prix en France et ceux pratiqués sur les sites marchands chinois.
Cette comparaison nous a d’ailleurs permis de choisir des composants venant de
chaque côté du tableau afin de rechercher une qualité supérieure tout en restant
dans notre objectif financier.

A ce stade du projet, nous étions particulièrement confiants et motivés et avions dans


l’idée de passer au prototype ; ce que nous avons demandé à faire.
Nous avons donc contacté Mme Martin, responsable des achats de la faculté, et lui
avons fait part de notre projet avec l’aide de Mr Guy. Celle-ci nous a alors confirmé
la possibilité de réalisation. Nous avons donc contacté les différentes entreprises
sélectionnées afin de faire des devis, que nous nous sommes empressés de transformer
en bon de commande.

Enfin à la réception de toutes les pièces, nous avons pu monter notre prototype.

23
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Cette partie, malgré l’impression d’une relative simplicité, nous aura permis de nous
confronter aux aléas de l’entreprise puisque toutes les pièces n’auront pas été livrées
à temps ou pas forcément dans l’état escompté.

Productions des pièces plastiques imprimables


Dans une première estimation, nous ne prenons pas en compte :

- Le taux de rebut
- La main d’œuvre sur chaque pièce

Nous obtenons ce tableau.

Les temps ont étés estimés sur le logiciel cura pour des paramètres d’impression
correspondant à une imprimante de bureau classique.

24
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

VII. Prototype

25
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

26
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Résultats obtenus
Après réception des pièces, nous avons monté l’imprimante.
Ce prototype se déplace correctement à la main, nous pouvons ainsi bouger la tête
d’impression en faisant monter ou descendre les chariots verticaux.
Les bielettes que nous avons reçus étaient un peu plus grandes que ce que nous
avions envisagé, ainsi les dimensions imprimables ont été un peu réduites, nous nous
attendions à avoir 220mm en hauter et 160mm en diamétre. Nous optenons
réellement 200mm en hauteur et 150mm en diamètre, ce qui est comparable avec la
Microdelta rework de e-motion tech.
Le firmware a commencé à être adapté. Nous avons commencé avec le
smoothieware qui est compatible 32bits, nous pouvons ainsi bouger de manière très
primaire les axes de l’imprimantes mais pour avoir une imprimante fonctionnelle il
faudra se pencher plus longtemps sur le sujet et nous n’y avons passé qu’une bonne
heure.
Globalement le prototype correspond donc à nos attentes, tant en terme de
dimensions que de cinématique.

L’avenir du projet
L’imprimante n’est actuellement pas fonctionnelle puisque non paramétrée.
Cependant à la vue des résultats obtenus, nous pouvons affirmer qu’avec un peu
d’investissement supplémentaire, elle le sera aisément.
Les points à vérifier et à continuer seraient :

- Le câblage
- Le logiciel intégré (firmware)
- La revue de certaines pièces pour un montage plus aisé (écrous)
- Le moteur récalcitrant
- L’intégration du câblage, de l’alimentation dans le design de l’imprimante
- L’ajout éventuel d’un écran de contrôle
- La rédaction d’un manuel de montage
- La création du site web de l’université
Ces différents points seraient par ailleurs une excellente base de projet pour la
prochaine promotion de 3ème année.

27
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

VIII. Le projet

Définition des outils utilisés pour le projet


Pour construire et réaliser ce projet, nous avons utilisé différents outils informatiques. Le
plus important pour nous a été de pouvoir partager nos documents et de les mettre
en commun afin de pouvoir modifier un même document en simultané et d’en
observer l’avancée lorsque l’autre membre du groupe le modifie. Pour cela, nous
avons utilisé un logiciel de partage (Dropbox) afin de regrouper tous les fichiers utiles
au projet (document Word, Excel, CAO, …)

L’université nous proposant une version gratuite étudiante, nous avons utilisé la suite
Microsoft Office afin de rendre compte de l’avancée du projet. L’intitulé du projet
étant la conception d’une imprimante à moins de 250€, nous avons aussi réalisé toute
la conception sous Autodesk Inventor.
Un projet ayant besoin d’un calendrier servant de fil conducteur, toute l’avancée du
projet a été mise sous forme d’un diagramme de Gantt à l’aide d’un logiciel
approprié.
Enfin, la communication étant au centre du projet, la voie informatique (SMS, Mail)
aura été celle choisie lorsque la communication directe ne pouvait l’être.

28
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Composition du groupe et répartition du travail


Notre groupe de travail pour ce projet est constitué de deux personnes :

Frédéric Callondann : Responsable de la partie Conception

Hugo Gresser : Responsable de la partie Sourcing/Achats

La gestion de projet et le prototypage ont été réalisés exclusivement à deux et non


individuellement. Nous ne pouvons donc pas vous préciser pour ces deux parties nos
apports respectifs.

Répartitions du travail :

Nous pouvons voir que la répartition du travail a été de l’ordre de 60% pour Frédéric
et 40% pour Hugo, cependant la partie conception influe sur ces temps car elle fut
longue comparée à la partie sourcing/achats.
Comme vous pouvez le constater, nous avons consacré à deux, plus de 180 heures
au projet afin de le mener le plus loin possible, et de pouvoir présenter un prototype
assemblé et mécaniquement fonctionnel.

La répartition du temps de travail alloué à ce projet est ainsi principalement de la


gestion de projet et de la conception avec quasiment 80% du temps et avec dans
une moindre mesure du prototypage et du sourcing/achats pour 20% du temps.

29
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Répartition du travail au cours du temps

Ce diagramme ne représente pas les délais du projet, que nous ne nous sommes pas
fixés, mais rend compte à postériori de l’avancement tout au long du projet.
Nous avons cependant respecté l’ordre des choses et ne nous sommes pas perdu
chacun de notre côté. Chaque étape a été bien sûr, toujours validée en commun,
durant des réunions hebdomadaires, avant de passer à la suivante.

30
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

IX. Remerciements
Nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont permis de mener à bien ce
projet jusqu’à son avancement actuel :

- M. Guy, qui nous a amener vers ce projet et nous a accompagné tout au long.
- Mme Martin, qui s’est occupée de la commande des pièces.
- M. Muller, pour la réception et les relances des commandes.
- M. Braun et M. Godoy, pour leur aide lors du prototypage au Hall
Technologique.
- M. Fritsch, pour son aide à la compréhension de la dynamique dans la CAO.

31
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

X. Annexes

1) Expression du besoin

L’expression du besoin est la première étape d’une analyse fonctionnelle, nous voyons
que le besoin est de Créer un objet tridimensionnel à partir de filament en plastique.

Utilisateur Filament

3D IBP

Crée un objet tridimensionnel à partir de


filament en plastique

32
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

2) Analyse fonctionnelle environnement usage courant


L’environnement d’usage courant est composé de :

L’utilisateur : Etudiant ou particulier souhaitant débuter dans l’impression 3D.

Le filament : Ici une bobine de filament PLA avec un diamètre de 1.75mm.

L’ordinateur / CAO : L’ordinateur avec les logiciels de CAO usuel tel que Inventor,
Autocad, CATIA, Solidworks etc.

Le bureau : C’est le bureau sur lequel l’imprimante reposera dimension moyenne P=50
et L= 130 .

L’objet : C’est l’objet qui sera imprimé en 3D

L’Energie : La prise électrique du particulier devra fournir cette energie donc 230V
50Hz.
Est-ce que L’imprimante modifie la relation entre deux constituant de son
environnement ?

REP Action possible Nature Obs


A1 Créer un objet tridimensionnel à Fonction de Usage
partir du filament en plastique service
A2 Plaire à l’utilisateur (objet) Fonction de Usage
service

Utilisateur
Filament

A1
CAO /
3D IBP Énergie
Ordinateur

Bureau A2
Objet

33
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Est-ce que L’environnement agit sur l’imprimante ?

REP Action possible Nature Obs


A3 Permettre l’interaction entre Fonction de Usage
l’utilisateur l’imprimante service
A4 Permettre l’impression 3D via des Contrainte Usage
logiciels déjà existant.

Utilisateur
Filament

A3
A4
CAO /
3D IBP Énergie
Ordinateur

Bureau
Objet

34
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Est-ce que l’imprimante agit sur son environnement ?

REP Action possible Nature Obs


A6 Permettre une utilisation du Contrainte Usage
secteur en tant que source
d’énergie
A7 Protéger le meuble des Contrainte Usage
dégradations dû à l’utilisation de
la machine
A8 Permettre l’accroche lors de Contrainte Usage
l’impression puis le décrochage
de l’objet après l’impression
A10 Etre accessible financièrement par Contrainte Usage
les particuliers, étudiants
A11 Permettre l’apprentissage de Fonction de Usage / estime
l’impression 3D service
A12 Poser l’imprimante sur le bureau Contrainte Usage

Filament
Utilisateur

A10 A11

CAO /
3D IBP A6 Énergie
Ordinateur

A7 A12 A8

Bureau
Objet

35
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

Bilan de l’environnement usage courant :

REP Action possible Nature Obs


A1 Créer un objet tridimensionnel à Fonction de Usage
partir du filament en plastique service
A2 Plaire à l’utilisateur (objet) Fonction de Usage
service
A3 Permettre l’interaction entre Fonction de Usage
l’utilisateur et l’imprimante service
A11 Permettre l’apprentissage de Fonction de Usage / estime
l’impression 3D service
A7 Protéger le meuble des Contrainte Usage
dégradations dû à l’utilisation de
la machine
A8 Permettre l’accroche lors de Contrainte Usage
l’impression puis le décrochage
de l’objet après l’impression
A10 Etre accessible financièrement Contrainte Usage
par les particuliers, étudiants

Utilisateur
A3 Filament

A10 A11
A1
CAO /
3D IBP Énergie
Ordinateur

A7
A8
Meuble A2
support
Objet

36
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

3) Analyse environnement conception


Concepteur : Équipe de conception

Futur utilisateur : Étudiant, particulier voulant se lancer dans l’impression 3D

Outil info : CAO, ordinateur, logiciels etc…

Pièces : Pièces composant l’imprimante

Concepteur
Futur
A3 A1 Utilisateur

A2
3D IBP

Outil
A6 A5 A4
informatique
Pièces

REP Action possible Nature Obs


A6 Réaliser un premier jet et simuler Fonction de conception
service
A5 Approvisionnement des pièces Contrainte conception
aisé
A4 Autoréplicable Fonction de conception
service
A3 Utilisation logiciel open source contrainte conception
pour l’imprimante
A2 Imprimante à moindre coût Contrainte Conception
A1 Répondre au besoin de Fonction de
l’utilisateur service conception

37
Frédéric L3-SPI - 2016-2017 Hugo
Callondann Gresser

4) Analyse fonctionnelle environnement montage

L’utilisateur : Le particulier, Etudiant qui se servira de l’imprimante 3D.

Boite / Carton : comprenant l’imprimante pour le transport

Pièces détachées : Composant l’imprimante

Bureau : C’est le bureau sur lequel l’imprimante reposera, en général une profondeur
de 50cm max.

Documentation : Documentation de montage, d’utilisation etc.

Outils : Outils servant au montage de l’imprimante

Est-ce que L’imprimante modifie la relation entre deux constituant de son


environnement ?

REP Action possible Nature Obs


A13 Permettre le montage de l’imprimante Fonction de service Montage
par l’utilisateur
A14 Mettre en carton pour le transport Contrainte Montage
A15 Accueillir l’imprimante Contrainte Montage
A16 Faciliter le montage Contrainte Montage

Utilisateur
Boite/carto
n
A13
A14

Pièces
3D IBP
Outils
détachés
A15 A16

Bureau
Documenta
tion

38

Vous aimerez peut-être aussi