Vous êtes sur la page 1sur 17

Théories du développement

cognitif
D’autres théories du développement:
Vygotski, Wallon

Vygotski et Wallon 1
Plan
La théorie de Vygotski
– Eléments bibliographiques
– Principes de base de la théorie
– Le développement du langage
– Apprentissage et zone proximale de développement
– Comparaison entre Piaget et Vygotski
La théorie de Wallon
– Facteurs et lois de développement
– Les stades de développement

Vygotski et Wallon 2
Lev Vygotski 1896-1934
L. Vygotski naît la même année que Piaget, dans une famille juive,
ce qui lui interdit les études de philosophie auxquelles il aspirait.
S’inscrit donc à l’Université de Moscou en médecine puis en droit
La révolution d’Octobre lui permettra de se livrer enfin à ses
recherches en pédagogie et en psychologie.
Adhérant fortement au projet d’une nouvelle société (il sera
député de l’Armée Rouge), il a pour projet de reformuler la
psychologie sur des bases marxistes.
Ceci permet de mieux comprendre l’importance pour lui de
considérer l’humain à partir de son histoire sociale et le postulat
d’un comportement humain résultant de l’appropriation et de
l’intériorisation des instruments culturels produits socialement et
historiquement
Ses idées marxistes lui vaudront d’être censuré et dénigré durant
toute la période stalinienne. Il meurt de la tuberculose en 1934.
Ses travaux ne seront redécouverts qu’en 1956, à la suite du 20e
congrès du PCUS, année où reparaît son ouvrage principal, Pensée
et Langage, qui sera traduit en anglais en 1962 dans une version
abrégée.
Il faudra attendre 1985 pour voir la première traduction en
français, aux Editions Sociales, un demi-siècle après sa mort.

Vygotski et Wallon 3
Principes de base de la théorie de Vygotski
L’approche historico-culturelle
– Le développement des fonctions psychologiques supérieures résulte de l’évolution historique et culturelle
de la société. Chaque individu développe ses fonctions psychiques en intégrant la culture de la société dans
laquelle il vit.
– Le développement n’ ’est pas ici un processus interne résultant de la confrontation d’un sujet à un objet
comme chez Piaget.

L’ancrage social du développement


– Le développement résulte des interactions de l’enfant avec autrui. Il est social
– Cette interaction est asymétrique, l’adulte étant plus compétent que l’enfant.
– Toute fonction apparaît donc deux fois: une fois au niveau social, une seconde fois au niveau individuel
– Processus d’’intériorisation: Contrôle adulte Contrôle interne
– Transmission culturelle médiatisée par l’adulte au travers d’instruments psychologiques

La notion d’instruments psychologiques


– Ce sont des instruments culturels et sociaux: langage, formes de comptage et de calcul, symboles
algébriques, œuvres d’art, diagrammes, symboles, cartes, etc.
– L’intériorisation de ces instruments permet à l’enfant de contrôler son fonctionnement psychique et celui
d’autrui.
– Rôle dans l’appropriation de la culture.

Vygotski et Wallon 4
Le développement du langage
Evolution du langage d’un langage social vers un langage intériorisé
– La pensée et le langage ont des racines distinctes et des développements partiellement indépendants
– Il y a un stade pré-intellectuel du langage comme il y a un stade préverbal de l’intelligence
– Le langage devient intellectuel, la pensée devient verbale
– Devenant verbale, la pensée dépend du langage

Langage social
– Le langage a initialement un rôle social de communication, d
d’action
action sur ll’environnement,
environnement, de lien social

Langage égocentrique
– Langage exprimé par l’enfant pour lui-même, qui ne s’adresse pas à autrui
– Plus qu’un simple commentaire: vraie forme de raisonnement
– Permet de s’orienter mentalement, de réfléchir, de trouver des solutions

Langage intérieur
– Le langage se détache de son aspect sonore et devient intérieur
– Ce langage intérieur est distinct du langage social par sa forme (contractions, simplifications)
– Toute la pensée ne devient pas verbale (l’intelligence pratique par exemple), et tout le langage ne devient
pas pensée (par exemple répéter une liste de mots à maintenir).

Vygotski et Wallon 5
Apprentissage et
zone proximale de développement
Importance de l’apprentissage
– Comme le développement dépend de l’intériorisation d’instruments psychologiques socialement transmis,
l’apprentissage joue un rôle clef dans le développement
– L’apprentissage est pour Vygotski la condition préalable au processus de développement

Zone proximale de développement


– Le développement reposant sur l’apprentissage, il convient de distinguer deux niveaux de développement
– Le niveau atteint par l’
’enfant
– Le niveau que l’’enfant peut atteindre avec l’aide de l’adulte ou d’enfants plus avancés que lui
– L’écart entre les deux est dit Zone Proximale de Développement (ZPD)

« distance entre le niveau de développement actuel tel qu’on peut le déterminer à travers la façon dont
l’enfant résout des problèmes seul et le niveau de développement potentiel ; tel qu’on peut le déterminer
dans la façon dont l’enfant résout des problèmes lorsqu’il est assisté par l’adulte ou collabore avec
d’autres enfants plus avancés ».

Vygotski et Wallon 6
Comparaison entre les théories de Piaget et
Vygotski

Deux théories interactionnistes


– Pour Piaget, l’enfant interagit avec un monde essentiellement physique
– Pour Vygotski, il s’agit d’un interactionnisme social, un médiateur intervient entre l‘enfant et son
environnement
Importance de l’apprentissage
– Pour Piaget, le développement précède et contraint l’apprentissage, en détermine l’étendue et
l’efficacité
– Pour Vygotski, l’apprentissage est le moteur du développement, sa condition préalable
Importance du langage
– Pour Piaget, le langage n’a pas de rôle moteur dans le développement (aspect figuratif), il ne fait que
refléter la pensée qui le précède
– Pour Vygotski, le langage est un instrument de pensée, il en est la réalisation
– Pour Piaget, le langage est tout d’abord égocentrique puis devient socialisé
– Pour Vygotski, le langage est tout d’abord socialisé, puis change de fonction pour devenir égocentrique et
ensuite intérieur

Vygotski et Wallon 7
Henri Wallon 1879-1962
Docteur en médecine, Henri Wallon s’intéresse très tôt à la
neurologie avant d’obtenir un doctorat ès lettres
Enseignant la psychologie à la Sorbonne, il donne aussi des
consultations dans un centre médico-psychologique avant de
devenir professeur au collège de France
Après la seconde guerre mondiale, il est nommé en 1944
secrétaire général (ministre) de l’Education nationale en France
dans le gouvernement provisoire présidé par le Général De Gaulle.
Il y élaborera avec le physicien Paul Langevin un plan pour
l’enseignement dit plan Langevin-Wallon dont l’impact sur le
système scolaire français sera très important et considéré comme
un modèle durant des décennies.
Fonde la revue de psychologie Enfance
Comme Vygotski, H. Wallon a eu un important engagement
politique, fut résistant durant la seconde guerre mondiale et
membre du parti communiste français.

Vygotski et Wallon 8
Facteurs et lois du développement
Le développement est sous la dépendance de facteurs biologiques (la
maturation) et sociaux (le milieu social)
La loi de succession de prépondérance
– Wallon distingue quatre grands ensembles fonctionnels qui sont l’
’affectivité, l’
’acte moteur, la
connaissance, et la personne
– A chaque stade de développement, une de ces fonctions est tour à tour prépondérante par rapport aux
autres.
La loi d’alternance fonctionnelle
– La succession de prépondérance entre fonctions entraîne des changements dans la direction ou
l’orientation fonctionnelle, qui est alternativement:
– Centrifuge: l’activité est alors tournée vers l’extérieur, le monde physique et social
– Centripète: l’activité est alors tournée vers l’intérieur, le moi, la personne
La loi d’intégration fonctionnelle
– Les stades de développement sont le résultat de la succession de prépondérance des fonctions et de leur
orientation spécifique
– Chaque stade plonge ses racines dans le stade précédent et se conserve , sous une autre forme dans le
stade suivant: il y a intégration fonctionnelle
– Cependant, pour Wallon, cette succession de stade est discontinue, les transitions d’un stade à l’autre
sont marquées par des crises.

Vygotski et Wallon 9
Les stades impulsif et émotionnel
Le stade d’impulsivité motrice (0 – 2/3 mois)
– Enfant confronté à la souffrance de l’attente et de la privation: crispations, cris, pleurs (de simples
décharges musculaires – impulsivité motrice pure)
– Interprétation de ces cris par l’entourage, qui deviennent un moyen d’expression, un appel.
– Intervention d’un facteur externe humain pour passer au stade suivant: rôle de médiation entre le
physiologique et le psychique

Le stade émotionnel (2/3 mois – 1 an)


– Prépondérance des expressions émotionnelles
– Subjectivisme radical, syncrétisme subjectif
– Les explosions vocales et attitudes se modifient sous l’effet des réactions de l’entourage pour prendre
l’aspect d’émotions
– Le stade émotionnel ne peut s’instaurer que par le conditionnement humain, il implique la vie sociale.
– Ici, antagonisme et non continuité comme chez Piaget entre les premiers réflexes et l’intelligence car
nécessité de la médiation humaine

Vygotski et Wallon 10
Le stade sensorimoteur
Le stade sensorimoteur (1 – 3 ans)
– Au stade précédent: osmose entre l’enfant et son entourage
– Pour se dégager de cette osmose, nécessité d’un facteur nouveau, cette fois-ci interne, l’éveil du réflexe
d’orientation ou d’investigation.
– Maturation du système nerveux central et de la sensibilité extéroceptive.
– Passage de l’activité tonique et affective (stade émotionnel) à l’activité relationnelle avec le monde des
objets
– Prépondérance de l’acte moteur
– Stade tourné vers l’extérieur: inversion de centripète à centrifuge

Deux voies d’activités sensorimotrices


– Manipulation des objets et exploration de l’espace Intelligence (pôle d’extériorisation)
– L’activité motrice plonge ses racines dans les attitudes, l’activité tonique Imitation (pôle
d’intériorisation)
– Imitation n’apparaît pas pour Wallon avant 1;6 an
– Apparition à ce stade de la représentation comme distinction et coordination signifiant / signifié

Vygotski et Wallon 11
Le stade du personnalisme (3 – 6 ans)
Caractéristiques
– Orientation centripète tournée vers la personne
– La personne, confondue avec autrui au stade émotionnel va s’en distinguer et s’y opposer pour devenir
autonome.
– Appropriation de l’être corporel et de l’être psychologique Conscience de soi

Trois étapes
– Négativisme: Le début du stade se marque par une crise avec refus systématique et opposition aux adultes
dont le seul enjeu est de s’opposer.
– Narcissisme: période de grâce durant laquelle l’enfant cherche à séduire, le besoin de s’affirmer
s’accompagnant d’une crainte d’isolement. Cet âge est aussi celui de la timidité.
– Ces contradictions conduisent à une phase d’intériorisation où les figures d’autorité sont copiées,
conduisant à une phase d’imitation

Vygotski et Wallon 12
Le stade catégoriel (6 – 11 ans)
Caractéristiques
– Orientation centrifuge tournée vers l’acquisition de connaissances, prédominance intellectuelle, comme le
stade SM.
– Apparition du pouvoir d’autodiscipline mentale, l’attention, due à la maturation du SNC
– Evolution du syncrétisme (confusion entre le subjectif et l'objectif, incapacité d'analyse et de synthèse,
démarche de l'esprit confuse, générale, obscure, inexacte) à la pensée catégorielle.

La pensée par couples


– Le couple renvoie au syncrétisme qui marque la pensée au stade précédent du personnalisme
– Le couple réunit deux éléments selon des relations qui peuvent être de similarité, de contiguïté, de
complémentarité, de dépendance. Ainsi, un enfant de 6 ans dira que "le vent c'est le ciel", "la lune c'est
noir", "la nuit c'est noir", "le soleil c'est une lune" …
– C’est un instrument intellectuel primitif: en deçà du couple, pas de pensée formulable
– Evolution intellectuelle par une succession de différenciations sous l'influence conjuguée de la maturation,
de l'expérience personnelle et de la transmission culturelle via le langage.
– Comme chez Vygotski, le langage joue un rôle moteur dans le développement, rôle que Piaget lui dénie
totalement.

Vygotski et Wallon 13
Le stade de la puberté et de l’adolescence
Caractéristiques
– Changement de phase: comme dans la crise des 3 ans, les exigences de la personnalité passent de nouveau
au premier plan
– Prépondérance des besoins du moi et de la personne
– Passage d’une phase centrifuge (le stade catégoriel) à une phase centripète.
– Rupture introduite par un changement intérieur: le corps de l'enfant se transforme

Evolutions
– Retour au moi corporel accompagné d'un retour au moi psychique
– Affirmation d'identité qui oppose la personne au monde extérieur, naturel et humain: crise
– Identification temporelle assemble dans l'unité du moi ses relations avec l'entourage mais aussi sa propre
vie. L'enfant réalise sa continuité et sa survivance dans le temps.
– Pour la première fois, la personne se saisit concentrée sur elle-même, non seulement parmi les autres mais
aussi dans le temps.

Vygotski et Wallon 14
Comparaison entre les théories de Piaget et
de Wallon

Deux théories interactionnistes


– Pour Piaget, l’enfant interagit avec un monde essentiellement physique
– Pour Wallon comme pour Vygotski, interactionnisme social, l’enfant interagit avec le monde physique mais
aussi avec un monde social.
– Piaget se centre sur le développement intellectuel, alors que l’approche de Wallon est plus globale et
embrasse la personnalité dans son entier, émotion et cognition.
Facteurs de développement
– Pour Piaget, maturation et processus d’équilibration: néglige le rôle du social
– Pour Wallon maturation et milieu social, la médiation humaine est capitale pour passer du physiologique
au psychique
Continuité du développement
– Pour Piaget, discontinuité structurelle mais continuité fonctionnelle (l’adaptation)
– Pour Wallon, succession de prépondérances fonctionnelles: discontinuité du développement et crises
Rôle du langage
– Mineur chez Piaget, majeur chez Wallon lors du stade catégoriel

Vygotski et Wallon 15
Points essentiels
Pour Vygotski, le développement des fonctions psychologiques supérieures résulte de l’évolution
historique et culturelle de la société
C’est un processus d’intériorisation d’instruments culturels et sociaux qui permettent le contrôle du
fonctionnement psychique
Ainsi, l’apprentissage et le langage jouent un rôle très important dans le développement.
La zone proximale de développement correspond à l’écart entre ce que l’enfant peut faire seul et ce
qu’il peut faire avec l’aide de l’adulte ou d’un enfant plus avancé que lui.
Pour Wallon, il existe deux facteurs de développement, la maturation et le milieu social.
Wallon identifie deux grandes lois dans le développement: La loi de succession de prépondérance et
la loi d’alternance fonctionnelle.
Il distingue quatre grands ensembles fonctionnels qui sont l’ ’affectivité, l’
’acte moteur, la
connaissance, et la personne
L’orientation du développement est tantôt centripète, centrée sur la construction de la personne,
tantôt centrifuge, orientée sur la connaissance du monde extérieur.
Wallon décrit la période préopératoire chez Piaget comme le stade du personnalisme, qui constitue
un moment essentiel de la construction du moi et de la personnalité.
L’instrument primitif de la pensée est la pensée par couple.

Vygotski et Wallon 16
Pour aller plus loin

Vygotski, L. (1934). Pensée et langage. Paris: Editions sociales

Wallon, H. (1945). Les origines de la pensée chez l’enfant. Paris: PUF

Vygotski et Wallon 17

Vous aimerez peut-être aussi