Vous êtes sur la page 1sur 40

Électricité

Les bases de
l’électricité

Livret 9
Les applications
de l’électromagnétisme

Mise à jour février 2009

*FC1257091.0*
FC 125709 1.0
1257

Ce ntre Nati onal d’Ense ignement et de Forma tion A D i stance


Objectifs

• Connaître et comprendre le comportement des bobinages soumis au courant


alternatif ou continu (électro-aimant, machines statiques et tournantes).
• Connaître et comprendre les lois fondamentales de l’électricité en courant alternatif
et continu (lois liées aux forces motrices et aux transformations d’énergie).
• Connaître les unités et les relations de base liées au régime du secteur et de
la distribution en alternatif.
• Évoluer dans la gestion du schéma et des mesures à effectuer dans le but de
visualiser et de contrôler les grandeurs physiques.
À la fin de ce livret, vous serez capable :
• d’appréhender la description des diverses grandeurs caractéristiques d’un
équipement électrique, de les nommer, de dimensionner les grandeurs complé-
mentaires et connaître les grandeurs à mesurer ;
• de poser des questions pertinentes, pour compléter la compréhension d’un
cahier des charges ou de la spécification d’un produit ;
• d’appréhender les situations, les caractéristiques et les risques de façon à
réagir de façon adaptée devant des équipements électriques en courant
alternatif ;
• de synthétiser les informations nécessaires pour engager un travail adapté.
L’électricité n’est pas une énergie palpable, tant qu’elle n’est pas transformée par
un récepteur.
La compréhension des règles issues des systèmes ne peut passer que par la repré-
sentation temporelle, vectorielle ou trigonométrique des grandeurs données ou
mesurées.
Il faut respecter les habilitations électriques et leurs contraintes pour effectuer les
mesures et les vérifications.

Conception : AFPA-CNEFAD

AVERTISSEMENT AU LECTEUR
Le présent livret fait l’objet d’une protection relative à la propriété intellectuelle, conformément aux dispo-
sitions du Code du même nom.
Son utilisateur s’interdit toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée et toute diffusion dudit
document sans le consentement exprès de l’AFPA.
Sous réserve de l’exercice licite du droit de courte citation, il est rappelé que toute reproduction intégrale,
partielle ou par voie dérivée de ce document, sans le consentement exprès de l’AFPA, est constitutive du
délit de contrefaçon sanctionné par l’article L. 335-2 du Code de la Propriété Intellectuelle.

© AFPA 2008
Dépôt légal, décembre 2008
Sommaire

Méthode .................................................................................... 4

1. Généralités ......................................................................... 5

2. Les électro-aimants et leurs applications ........................... 5

3. Le contacteur ...................................................................... 6

4. La distribution EDF .............................................................. 7

5. Les transformateurs (élévateur, abaisseur et séparateur) . 9

6. Les machines tournantes en courant continu ..................... 13

7. Les machines tournantes en courant alternatif .................. 16

8. Schémas.............................................................................. 23

9. Les documentations ............................................................ 28

Corrigé des exercices ............................................................... 29

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 3


Méthode

Étudiez le livret dans l’ordre proposé par le sommaire.


Si des documents techniques sont fournis avec le livret, attendez que l’on vous
invite à les consulter ou à les utiliser dans le cours du document pour les ouvrir.
Lecture, apprentissage du cours : assurez-vous d’avoir compris les explications
textuelles et leurs figures1 associées.
Faites les exercices d’entraînement et d’application dans l’ordre2 :
• Les exercices sont un moteur indispensable de votre apprentissage.
• Ne vous reportez aux corrigés qu’une fois l’exercice fait.
• Pour un travail efficace, ne cédez pas à la tentation de brûler les étapes en
allant au corrigé dès que vous butez sur la première difficulté venue.
Faites l’évaluation après avoir travaillé le cours puis envoyez-la à la correction.
Votre correcteur vous la retournera corrigée et commentée.
La durée de travail moyenne, nécessaire pour ce livret, est de douze heures.
N’hésitez pas à y consacrez le temps nécessaire.

1. Figures : schémas, photos, graphiques, dessins…


2. Ne sautez pas un exercice, il fait partie du cheminement à respecter.

4 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


1. Généralités

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Un relais est un dispositif de commande à distance, servant à commuter un ou
plusieurs contacts simultanément. Il se compose d’une bobine et de deux
armatures en fer doux (l’une fixe et l’autre mobile), actionnant un ensemble de
contacts.
Les électro-aimants sont utilisés dans les moteurs ou les génératrices pour créer :
• un champ magnétique intense qui va produire un couple rotatif ;
• des tensions électriques continues ou alternatives.

2. Les électro-aimants
et leurs applications
Le relais ou le contacteur électromécanique est simple. Nous avons un commu-
tateur mécanique mobile comportant plusieurs contacts, deux armatures, l’une
fixe, l’autre attirée par un l’action magnétique d’une bobine, formant un électro-
aimant avec les armatures. La fonction de renvoi en position initiale de l’armature
mobile est assurée par un ressort.

Écorché télémécanique (schneider)

Partie fixe
Socle de l’électro-aimant
Repère
Bobine
de tension
bobine

Bague de déphasage
Ressort de rappel
Partie mobile
de l’électro-aimant
Contact fixe
Contact mobile Système d’accrochage
pour contacts additifs

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 5


3. Le contacteur
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

Le choix d’un contacteur est fonction de la nature (courant alternatif ou courant


continu), de la valeur de la tension du réseau, de la puissance du récepteur à
commander, des caractéristiques nominales de la charge, des exigences à gérer,
etc.

3.1. Caractéristiques et choix


Le choix d’un contacteur est fonction de la nature et de la valeur de la tension du
réseau, de la puissance installée, des caractéristiques de la charge, des exi-
gences du service désiré.
Tension nominale d’emploi U e : tension d’utilisation du contacteur.
Courant nominal d’emploi I e : intensité du courant d’utilisation du contacteur.
Courant nominal thermique I th : valeur de l’intensité du courant servant de base
aux conditions d’échauffement du circuit principal. Le contacteur doit être capable
de supporter I th de façon permanente, les contacts principaux étant fermés, sans
que l’échauffement des différentes parties ne dépasse les limites fixées.
Pouvoir de coupure : valeur efficace du courant maximal que le contacteur peut
couper, sans usure exagérée des contacts, ni émission excessive de flammes. Le
pouvoir de coupure dépend de la tension du réseau. Plus cette tension est faible,
plus le pouvoir de coupure doit être grand.
Pouvoir de fermeture : valeur efficace du courant maximal que le contacteur peut
établir, sans soudure ou altération des contacts.
Robustesse mécanique : nombre de cycles de manœuvres (fermeture + ouverture),
à vide (sans courant dans les pôles), susceptible d’être effectué par le contacteur,
sans aucun entretien.
Endurance électrique : nombre de manœuvres maximal que peut effectuer le con-
tacteur. Ce nombre est lié à la puissance et à la nature de la charge commandée.
Facteur de marche : rapport entre la durée de passage du courant et la durée
d’un cycle de manœuvre.
Catégories d’emploi : la catégorie d’emploi tient compte de la valeur des
intensités des courants à établir et à couper lors des manœuvres en charge.
Il y a dix catégories d’emploi, cinq en courant alternatif et cinq en courant continu.
Le courant alternatif est plus facile à couper du fait qu’il s’annule 100 fois par
seconde lors du changement de polarité de la sinusoïde.

6 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


3.2. Catégories d’emploi des contacteurs

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Catégories d’emploi Applications à la coupure du
Courant alternatif AC1 récepteur résistif
AC2 moteur à bagues calé
AC'2 moteur à bagues lancé
AC3 moteur à cage lancé
AC4 moteur à cage calé
Courant continu DC1 récepteur résistif
DC2 moteur shunt lancé
DC3 moteur shunt calé
DC4 moteur série lancé
DC5 moteur série calé

4. La distribution EDF
EDF est le plus grand utilisateur de transformateurs pour transporter l’énergie élec-
trique sur de longues distances dans le réseau d’interconnexion avec des pertes
minimes…
Un transformateur est placé à la sortie des centrales de production et celui-ci élève
la tension à 400 kV en triphasé.
Puis, le long des lignes dans le réseau transport et de répartition, l’énergie élec-
trique est répartie et abaissée successivement dans des postes de transformation
des postes sources du réseau de distribution, pour être livrée en tension adaptées
aux besoins des différents consommateurs industriels et privés.
L’énergie électrique n’a pas la même tension quand elle entre dans le poste et
quand elle en sort.

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 7


Exemple : Un poste 400 kV/225 kV signifie qu’une tension triphasée de
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
400 000 volts entre dans le primaire du poste de transformation et
qu’il en sort, au secondaire, une tension triphasée de 225 000 volts.
Site de production 1 Site de production 2
(400 kV) (225 kV)

THT
(90 kV) Poste (63 kV)
de transformation
HT

Poste
(20 kV)
de distribution
HTA
public HTA
20 kV/BT 400 V

Rappel :
THT : Très Haute Tension
HT : Haute Tension
HTA : Haute Tension de classe A
BT : Basse Tension

Les liaisons interurbaines se font en 3 × 225 kV ou en 3 × 63 kV…


Les liaisons entre postes de distributions sont faites en 3 × 20 kV et sont maillées
pour éviter la coupure de courant des abonnés en cas d’un incident sur l’un des
transformateurs de distribution.
Le poste de distribution 3 × 20 kV/3 × 400 V + N → chaque circuit entrée et
sortie d’un transformateur est protégé par un jeu de fusibles.
Les branchements de distribution se situent entre la sortie BT (3 × 400 V + N ), et
le coffret d’alimentation d’un abonné…
L’abonné est livré dans son coffret de branchement, en triphasé + neutre. Suivant
sa demande, il peut être branché au réseau en monophasé ou en triphasé.
Le branchement d’arrivée EDF se fait sur un jeu de fusible de type AD (Accompa-
gnement Disjoncteur) dans le coffret d’arrivée ; la liaison de l’installation intérieure
de l’abonné entre le coffret et le tableau de distribution est réalisée en 2 × 16 mm2
ou en 4 × 16 mm2 jusqu’à l’entrée du disjoncteur différentiel, puis vient le tableau
de répartition avec ses protections divisionnaires liées au domicile de l’abonné.
Il faut classifier les ouvrages et les appareillages suivant les tensions :
• la haute tension est désignée par HTA ou HTB ;
• la basse tension est désignée par BTA ou BTB à ne pas confondre avec la TBT
(très basse tension).

TBT BTA BTB HTA HTB


50 V < U 500 V < U 1 kV < U
En alternatif < 50 V U > 50 kV
< 500 V < 1 000 V < 50 kV
120 V < U 750 V < U 1,5 kV < U
En continu < 120 V U > 75 kV
< 750 V < 1 500 V < 75 kV

8 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


5. Les transformateurs

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
(élévateur, abaisseur
et séparateur)

5.1. Généralités
Le transformateur est réversible, il a un rendement de l’ordre de 98 %, pour les
grandes puissances…
Les pertes sont liées à la conception des transformateurs :
• les pertes fer ou pertes par hystérésis ;
• les pertes cuivre ou effet joule.

5.2. Le transformateur monophasé


Symboles :

Symbole unifilaire Symbole multifilaire

Il est utilisé pour des circuits de séparation, de commande ou de signalisation


généralement de faible puissance…
La puissance est exprimée en puissance apparente S soit en VA.
Le rendement est situé entre 85 et 90 %.

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 9


5.2.1. Le transformateur à vide
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

En fonctionnement à vide, le secondaire étant déconnecté, il consomme une


puissance qui est liée aux pertes constantes ou pertes fer.
Éléments mesurés : U 1 , I1V , P1V , les trois grandeurs étant les valeurs au primaire
et U 2V étant la tension à vide du secondaire. On pourra en calculer son rapport
U
de transformation m = -----2V ---- ; ce rapport correspond également au rapport du
U1
nombre de spires des deux enroulements du primaire N 1 et du secondaire N2 ,
U N
---- = -----2-- .
d’où m = -----2V
U1 N1

5.2.2. Le transformateur en charge


On observe une chute de tension absolue liée à l’intensité I2 débitée au
secondaire, entre U 2V (tension à vide) et U 2 (tension en charge), appelée ΔU 2 ;
elle est exprimée en volts.
On peut en déduire la chute de tension relative exprimée en pourcentage :
U – U2 ΔU
--------------- = --------2-- .
δU2 = -----2V
U2V U 2V
La puissance affichée au primaire correspond sensiblement, à celle du secondaire
( U 2V ≤ U 1 et I 1 ≤ I 2V ).
L’intensité à vide I1V étant très faible, on la néglige.
Le rapport inversé des intensités correspond au rapport des tensions et des
U I
enroulements : m = -----2V ---- = --1-- .
U1 I2

5.2.3. Bilan des puissances des transformateurs


P
Le rendement simplifié d’un transformateur est lié à la formule : η = ----2- .
P1
Le rendement d’un transformateur est lié à la qualité des composants :
• des circuits magnétiques : pertes fer par courant de Foucault et au phénomène
des cycles d’hystérésis lié à la variation du flux en fonction de la fréquence du
secteur… : P F = P1V ;
• des enroulements : pertes cuivre ou par effet joule, ces pertes liées à l’intensité
traversant les sections des conducteurs de cuivre des enroulements avec la
résistance de ces conducteurs :
– au primaire : P J1 = R1 ⋅ I 12 ,
– au secondaire : P J2 = R2 ⋅ I22 ,
D’où les pertes totales par effet joule : P J = P J1 + P J2 .
Autre solution : L’essai en court-circuit nous permet de mesurer la puissance
P 1CC = P J , qui correspond aux pertes joule des deux bobinages : le primaire et
le secondaire.
Le primaire sera alimenté par une tension très faible, le secondaire en court-circuit,
sera parcouru par l’intensité nominale I 2N = I2CC .

10 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


Le rendement est calculé par la méthode des pertes séparées :

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Puissance relevée au primaire : P 1 = U 1 ⋅ I 1 ⋅ cos ϕ 1 = P 2 + P F + P J .
Puissance relevée au secondaire : P 2 = U 2 ⋅ I 2 ⋅ cos ϕ 2 .
P
D’où le rendement : η = ---------------2------------- .
P 2 + PF + P J
Bilan des puissances d’un transformateur :

FAI S ON S LE PO INT

Pertes fer :
PF

Puissance absorbée Puissance utile


Circuit
au primaire : au secondaire :
magnétique
P1 = U1 · I1 · cosϕ1 P2 = U2 · I2 · cosϕ2

Pertes par effet Pertes par effet


joule primaire : joule secondaire :
PJ1 = R1 · I12 PJ2 = R2 · I22

3 Exercice 1
La plaque signalétique d’un transformateur nous donne les indications suivantes :
U 1 = 230 V , U 2 = 24 V , f = 50 Hz , S = 1 400 VA .
En mesurant la tension du secondaire à vide, nous avons : U 2V = 25,6 V .

QUESTION Calculez les valeurs des intensités nominales IN1 et IN 2 ainsi que la
chute de tension relative δU 2 .

5.3. Le transformateur triphasé


Symboles :

A a

B b

C c
V2
U1 N
Symbole unifilaire Symbole multifilaire

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 11


APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

Le transformateur triphasé est identique à la composante de trois transformateurs


monophasés couplés correctement. Cette conception est moins rentable au
niveau des pertes électriques, de l’encombrement et du coût ; il est donc plus
logique de construire un transformateur triphasé avec un circuit magnétique formé
de trois noyaux sur lesquels les enroulements du primaire et du secondaire seront
bobinés…
Les couplages des transformateurs seront possibles en étoile, en triangle et en zig-
zag pour mieux équilibrer le partage des intensités et des flux dans le circuit
magnétique.
Convention des couplages :
En majuscule pour le primaire, en minuscule pour le secondaire :
D ou d signifie les bobines couplées en TRIANGLE.
Y ou y signifie les bobines couplées en ÉTOILE.
z signifie les bobines couplées en ZIG-ZAG.
Dans les couplages étoile on a bien souvent « n » ou « N » pour indiquer le
neutre sorti avec les trois phases.
Vient en plus l’indice horaire qui donne le déphasage horaire en 12e de tour
(identique à un cadran de montre par palier de 30°) entre le primaire et le
secondaire du transformateur.
Exemple : Le couplage Dyn 11 :
D en triangle au primaire.
yn en étoile au secondaire avec le neutre sorti, branché sur le point
étoile.
11 = 11 × 30° = 330° en sens horaire.

12
11 1
400 V 230 V
10 2 A a
A
a 400 V 230 V
c B b
9 3
C b B 400 V 230 V
8 4 C c
V2
7 5 U1 N
6

U 1 correspond à la tension composée au primaire.


V2 correspond à la tension simple au secondaire.

12 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


5.3.1. Le rapport de transformation en triphasé

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
U N
---- et m = -----2--
M = -----2V
U1 N1
REMARQUE : En fonction du couplage, les rapports M et m peuvent être dif-
férents en fonction du couplage des enroulements au primaire et au secondaire.
U V ⋅ 3 N
-------------- = ⎛ -----2--⎞ ⋅ 3 = m ⋅ 3 .
---- = -----2V
D’où M = -----2V
U1 U1 ⎝ N 1⎠

5.3.2. Le rendement
Il sera identique à celui d’un transformateur monophasé.
Les pertes fer correspondent à P F = P 1V .
Les essais avec le secondaire en court-circuit nous donne I2N = I 2CC .
De fait, nous obtenons les pertes joule : P 1CC = P J .
P
D’où le rendement : η = ---------------2------------- .
P 2 + PF + P J

3 Exercice 2
Un transformateur HTA/BT triphasé dont le primaire est couplé en triangle est
alimenté sous 20 kV a un rapport de transformation de 0,02 ; ce rapport a été
calculé à partir du nombre de spires au primaire et au secondaire.

QUESTION Quelles seront les tensions disponibles au secondaire suivant le


couplage triangle ou étoile ?

6. Les machines tournantes


en courant continu
Elles sont composées de deux parties principales :
• L’inducteur, ou stator, est formé d’une carcasse qui assure la fermeture du
circuit magnétique sur lequel sont fixés les noyaux magnétiques des pôles prin-
cipaux et auxiliaires (ils sont composés en tôles feuilletées).
Les bobinages inducteurs sont branchés en série et placés sur les noyaux des
pôles principaux.
Les bobinages des pôles auxiliaires sont placés sur les noyaux des pôles auxi-
liaires, ils sont branchés en série avec l’induit pour compenser le champ
magnétique d’excitation en fonction de l’intensité parcourant l’induit.

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 13


APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

• L’induit, ou rotor, tourne dans le champ magnétique produit par l’inducteur. Il


est formé par un noyau magnétique comportant des encoches dans lesquelles
sont logés des conducteurs. Ces conducteurs sont calés et maintenus par un
frettage en matériau isolant, afin de rester immobiles lors de la rotation de
l’induit ; ces conducteurs sont reliés aux lames du collecteur ; ce collecteur est
formé de lames en cuivre isolées les unes des autres.

Les balais assurent le contact électrique glissant entre le collecteur et les bornes
de branchements au travers de porte-balais fixés sur la carcasse.
Ces machines sont de moins en moins utilisées et sont remplacées par les
moteurs asynchrones et les alternateurs qui ont des rendements plus élevés.

14 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


Les différents montages des génératrices ou des moteurs :

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Pôles auxilliaires
+

G

Résistance variable
Excitation dérivation ou shunt

Pôles auxilliaires Pôles auxilliaires


+ +
+

G G
– –


– –
Excitation indépendante Inducteur série
Excitation série

6.1. La génératrice
Schéma :

Inducteur

G Induit G
– –

6.2. Le moteur (machine bipolaire)


Schéma :

Inducteur

M Induit M
– –

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 15


7. Les machines tournantes
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

en courant alternatif

7.1. Le moteur triphasé

Il est formé d’un rotor et d’un stator. Le bobinage du stator est constitué de trois
enroulements décalés de 120°.
Ce moteur peut être couplé en triangle ou en étoile en fonction du moteur et du
réseau d’utilisation.
Un moteur de type 230-400 V sur un réseau de 400 V ne pourra fonctionner
qu’en étoile, car, un seul bobinage ne supporte que 230 V (puisque, branché en
étoile on a : 230 ⋅ 3 = 400 V).
La première tension la plus faible correspond au couplage triangle, la deuxième
au couplage étoile ; le rapport des deux tensions est de 3 .
La vitesse de rotation est proportionnelle à la fréquence du réseau et au nombre
de paires de pôles du moteur, ces pôles étant fonction du nombre de bobinages
en place sur le stator.
La fréquence de synchronisme est égale à la fréquence de rotation du champ
tournant.
D’où la relation : n S = -f-- .
p
n S = fréquence de synchronisme en tr ⋅ s –1 ,
f = fréquence du secteur en Hz ,
p = nombre de paires de pôles du moteur.

16 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


Électricité – Les bases de l’électricité
ÉVALUATION Livret 9
Les applications
AFPA-CNEFAD
de l’électromagnétisme
Nom : ....................................................

Prénom : ............................................. Coller ici votre étiquette


code à barres
Numéro du bénéficiaire :
..................................................................

Travail 1 ................................................... ....... /5 Remarques du correcteur :

Travail 2 ................................................... ....... /5

Travail 3 ................................................... ....... /5

Travail 4 ................................................... ....... /5

Total ......................................................... ....... /20

Voici quelques conseils pour vous donner toutes les chances de réussir :

• Votre livret d’apprentissage reste toujours utile, n’hésitez pas à le consulter.


• Lisez très attentivement les énoncés.
• N’oubliez pas de préparer votre évaluation au brouillon.
• Respectez l’ordre chronologique des travaux à réaliser et leur numérotation.
• Rédigez correctement vos réponses, détaillez vos calculs et expliquez votre raisonnement.
• Soignez votre écriture et la présentation de votre travail.
• Procédez à une vérification de votre travail : n’avez-vous rien oublié ? Vos calculs sont-ils justes ?
Vos résultats sont-ils réalistes ?
© AFPA-CNEFAD 2008

Envoyez cette évaluation à la correction. Mise à jour février 2009

*DP1257091.0*
DP 1257 09 1.0
Travail 1 (noté sur 5)
Un transformateur triphasé porte les inscriptions suivantes sur la feuille
technique : couplage Dyn , U 1 = 20 kV , I1V = I 1N ⋅ 1,8 % ,
U 2V = 422 V , S = 1 600 kVA , P 1V = 3,2 kW , P J = 2,200 W ,
δU 2 = 5,22 % .

QUESTION Calculez :
a. l’intensité I1V , le facteur de puissance ϕ 1V et son angle correspondant ;
b. la tension U 2N ;
c. le rendement pour la valeur de I N2 , en sachant que le facteur de
puissance correspond à la tan ϕ 2 = 0,3 .

Travail 2 (noté sur 5)


Un moteur asynchrone triphasé à cage (2 pôles) est couplé en triangle.
La plaque signalétique ci-dessous nous donne :

On considère une intensité de 422 A en charge pour une puissance de


250 kW, sous 400 V, 50 Hz et une vitesse de rotation n' de 2 974 min–1.
En mesurant la résistance entre les bornes du stator, couplage réalisé, on
obtient r = 0,016 Ω , puis la mesure de la puissance nous donne les
pertes collectives P 1V = 4 800 W .

QUESTION Calculez :
a. le facteur de puissance ;
b. la fréquence de rotation ;
c. les pertes, la puissance utile, le rendement ;
d. le couple électromagnétique, le couple utile.

2 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


Travail 3 (noté sur 5)
Un transformateur du circuit commande d’un tour est alimenté en 400 V. Le
secondaire peut délivrer deux tensions 24 ou 48 V, sachant que sa puissance
est de 100 VA. Les mesures en laboratoire nous donnent les valeurs suivantes :
U 1 = 400 V , U 2V = 24,9 V , P 1V = 18,5 W , I1V = 0,165 A à vide et
U 2 = 23,8 V , I2 = 3,36 A , cos ϕ 2 = 0,8 en charge.

QUESTION Calculez :
a. le rapport de transformation ;
b. le facteur de puissance à vide ;
c. la chute de tension relative ;
d. les puissances, apparente et active, délivrées par le secondaire.

Travail 4 (noté sur 5)


QUESTION Réalisez le schéma de puissance du démarrage d’un moteur
asynchrone triphasé étoile triangle deux sens de marche.
S’aider du schéma suivant qui devra être câblé.

ÉVALUATION Livret 9 Les applications de l’électromagnétisme 3


....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

4 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

ÉVALUATION Livret 9 Les applications de l’électromagnétisme 5


....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

6 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

ÉVALUATION Livret 9 Les applications de l’électromagnétisme 7


....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

8 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


7.2. Le moteur asynchrone triphasé à rotor

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
en court-circuit
C’est le moteur le plus utilisé, car, étant très fiable, il absorbe de l’énergie élec-
trique pour la convertir en énergie mécanique.
Le stator crée le champ magnétique tournant à la fréquence de synchronisme :
f
n S = --- .
p
50
Si le moteur comporte deux pôles : (1 paire) → nS = ------ = 50 tr ⋅ s –1 .
1
50
Si le moteur comporte quatre pôles : (2 paires) → nS = ------- = 25 tr ⋅ s –1 .
2
50
Si le moteur comporte six pôles : (3 paires) → n S = ------ = 16,7 tr ⋅ s –1 .
3
Le rotor en court-circuit ou en cage d’écureuil :

Il est formé de conducteurs en cuivre ou en aluminium, noyés dans le circuit


magnétique qui sont mis en court-circuit à chaque extrémité par deux couronnes
de même composition.
Le couple moteur est dû à la variation du flux magnétique qui va donner naissance
à des courant induits dans ces conducteurs ; ces derniers vont créer un couple
électromagnétique qui va faire tourner le rotor dans le sens du champ.
Ce rotor tournera à vide à la fréquence n S , pour ensuite ralentir faiblement en
fonction de la charge, et nous donner la fréquence de rotation réelle du rotor
« n » ( n < nS ).
Le stator possède des enroulements logés, dans les encoches du circuit
magnétique, ils sont alimentés en triphasé, ils vont produire le champ magnétique
utile qui fera tourner le rotor.
Le branchement du moteur se fait sur une plaque à bornes.
Les trois phases sont branchées sur les bornes du haut, le conducteur de protection
(terre ou PE) sera relié à la masse du moteur, les trois autres bornes serviront à
coupler le moteur en étoile ( Y ) ou en triangle (Δ).

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 17


APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

Bornes de branchements d’un moteur :

3 Ph 3 bornes
PE de branchement

3 bornes
de couplage

Pour coupler le moteur en triangle, on relie les six bornes deux par deux en
vertical.
Pour le couplage étoile, on relie les trois bornes du bas en horizontal (voir ci-
dessous).
Le couplage se fait en fonction des tensions du réseau et des caractéristiques du
moteur.

3 phases + PE 3 phases + PE

Couplage triangle Couplage étoile

Fréquence de rotation et glissement :


f
On sait que n S = --- .
p
La vitesse angulaire du champ tournant est exprimée en rad ⋅ s –1 , par la relation :
2⋅π⋅f ω
Ω S = 2 ⋅ π ⋅ n S = ---------------- = ---- .
p p
Nous aurons donc une deuxième relation :
n < n S et Ω < Ω S

18 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


La différence entre la vitesse de rotation du champ tournant, n S , et la vitesse de

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
rotation du rotor, n , est appelée glissement.
Le glissement g est exprimé en pourcentage et se calcule :
n –n
g = ----S---------- ou g = Ω –Ω
-----S-----------.
nS ΩS
Puissance et rendement :
La puissance absorbée P a est liée à la tension d’alimentation, à l’intensité cir-
culant dans une phase et au facteur de puissance.
D’où : Pa = U ⋅ I ⋅ 3 ⋅ cos ϕ.

FAI S ON S LE PO INT
Bilan des puissances d’un moteur asynchrone triphasé :

Pertes fer stator : Pertes mécaniques :


PFS PM

ΩS Ω
Puissance absorbée : Puissance transmise : Puissance utile :
Pa = U · I · √3 · cosϕ PTR = Tem · ΩS Pu = Tu · Ω

Pertes par effet Pertes par effet


joule stator : joule rotor :
PJS = 3 · RI2 PJR = g · PTR
2

Les pertes constantes P C , correspondent aux pertes fer du circuit magnétique,


P FS (variant en fonction de la fréquence) et aux frottements des roulements et du
ventilateur, P m , (pertes mécaniques indépendantes de la charge). Ces pertes se
partagent par convention à 50-50 %, si rien n’est indiqué.
Elles se mesurent lorsque le moteur tourne à vide.
Les pertes cuivre ou par effet joule dans le stator P JS :
Lorsque R étant la résistance d’un enroulement :
Moteur couplé en étoile P JS = 3 ⋅ R ⋅ I 2 .
Moteur couplé en triangle P JS = 3 ⋅ R ⋅ J 2 .
La formule généralisée pour les deux montages prendra en compte la résistance
3
mesurée r entre deux bornes de phase couplage réalisé : PJS = --- ⋅ r ⋅ I 2 .
2
La puissance transmise au rotor PTR :
Le champ tournant engendre un couple électromagnétique T em à une vitesse
angulaire Ω S .
P TR = T em ⋅ Ω S → PTR = Pa – (P FS + P JS )
Puissance perdue dans les conducteurs du rotor PJR :
Le glissement est à l’origine de ces pertes ; elle est égale à la différence de la
puissance transmise au rotor P TR et la puissance électromagnétique du rotor P R , on
a donc : P JR = P TR – P R ; mais Ω varie en fonction de la charge, P R = T em ⋅ Ω
il faut donc intégrer le glissement dans le calcul et on aura : P JR = P TR ⋅ g .

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 19


La puissance utile sur l’arbre P U :
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
En ayant le couple utile T U sur l’arbre et la vitesse angulaire Ω , on obtient :
P U = T U ⋅ Ω (ou P U = P TR – (PJR + Pm ) ), avec P U en W, T U en Nm et Ω en
rad ⋅ s –1 .
Le rendement :
P – Pertes P
Il correspond à η = ----a------------------- = ----U-- .
Pa Pa
Structure d’un moteur asynchrone triphasé en vue éclatée :

31 20 44 41
1

3
12
11
10
9 7
106
107
2 13
101100
103 22
35

32
36
37
42 116
118
117
111 119
112 135 123
16 115
130
113
129 131
134 132

1. Rotor complet 32. Circlips 112. Embase boîte à bornes


2. Circlips 35. Capot de ventilateur 113. Vis à tête cylindrique
3. Clavette 36. Ventilateur 115. Plaque à bornes
7. Flasque-bride 37. Joint V 116. Cosse de mise à la terre
9. Bouchon 41. Rondelle d’égalisation 117. Vis H
10. Circlips 42. Flasque B 118. Rondelle Grower
11. Roulement à billes 44. Roulement à billes 119. Vis à tête cylindrique
12. Circlips 100. Écrou H 123. Vis H
13. Vis H (tirant) 101. Rondelle Grower 129. Bouchon
16. Stator complet 103. Goujon 130. Joint
20. Bague Nilos 106. Bague d’étanchéité 131. Joint
22. Vis H 107. Déflecteur 132. Couvercle boîte à bornes
31. Clavette 111. Joint d’étanchéité 134. Bouchon
135. Joint

Document Leroy Somer SEW.

20 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


7.3. Le moteur asynchrone triphasé

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
à rotor bobiné
Le stator du moteur reste identique, mais le rotor comporte trois enroulements reliés
à trois bagues ; trois balais font la liaison rotor/stator. Pour limiter l’intensité
rotorique au démarrage, des résistances sont branchées aux bornes du rotor et
sont éliminées progressivement. Le moment du couple voisinera le couple
maximal, tout en limitant les intensités de démarrage.

7.4. Le moteur synchrone triphasé


Il aura toujours la même vitesse de rotation puisque le rotor crée un champ
tournant qui est de même fréquence que le champ statorique, d’où le terme syn-
chrone.
f
Donc n = n S = ---
p
n étant la vitesse de rotation du rotor en rad ⋅ s –1 .
Le couple électromagnétique : ce couple est fonction des champs magnétiques
entre le stator et le rotor sachant que c’est le champ du stator qui entraîne le rotor.
P
T em = ----em
---
ΩS
P em exprimée en W, Ω S en rad ⋅ s –1 , T em en Nm.

Inconvénients de ce type de moteur :


Le moteur devra être assisté lors du démarrage, (pilotage électromécanique ou
électronique), et lors d’une élévation brutale du couple lié à la charge, elle aura
tendance à bloquer ou arrêter le moteur en raison de l’augmentation de l’angle
formé par les vecteurs champs entre rotor et stator.

3 Exercice 3
Un moteur asynchrone, quatre pôles à rotor en court-circuit porte les
caractéristiques : tension : 230/400 V ; intensité : 20,8/12 A ; cosϕ : 0,85 et
n = 1 470 tr ⋅ min –1 .
Tension d’alimentation triphasée : 3 × 400 V/50 Hz.
Résistance mesurée entre bornes (moteur couplé) : r = 0,6 Ω .

QUESTION Sachant que les pertes fer sont de 120 W et que les pertes méca-
niques sont de 190 W, calculez :
a. la puissance absorbée ;
b. le glissement ;
c. la puissance transmise au rotor ;
d. la puissance utile de ce moteur ;
e. le moment du couple utile.

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 21


7.5. L’alternateur monophasé ou triphasé,
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

machine synchrone
L’alternateur monophasé :
Vous avez l’alternateur le plus simple sous les yeux… Il est monté sur le vélo : un
aimant entraîné par la roue, tourne dans une bobine et produit assez d’énergie
pour alimenter vos deux ampoules des feux avant et arrière.
L’alternateur triphasé :
Vous le découvrez dans les véhicules automobiles, c’est lui qui va produire le
courant qui va gérer vos accessoires et recharger la batterie avec l’aide d’un con-
vertisseur triphasé, alternatif/continu.
C’est une machine entraînée par une force liée ou à une chute d’eau, ou à la
pression de la vapeur d’une centrale thermique, ou à l’arbre d’un moteur à com-
bustion interne.
Elle est liée à un asservissement de régulation pour tourner à une vitesse
constante, car, c’est la vitesse de rotation de l’alternateur qui va définir la fré-
quence du courant électrique fourni !
L’alternateur est très utilisé dans les grandes puissances pour la production de
l’énergie (EDF ou autres centrales privées).

7.6. Le moteur monophasé à condensateur


C’est un moteur asynchrone triphasé sur lequel on a branché un condensateur
entre les branches L 2 et L 3 .

N Ph

Condensateur

L1 L2 L3

M
~1

22 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


7.7. Le moteur universel

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
C’est un moteur à excitation série qui est appelé moteur universel, puisqu’il peut
fonctionner sous des tensions différentes, en continu ou en alternatif…
Il a connu un grand succès grâce à l’électroménager et à l’outillage individuel
portatif, vu son faible encombrement.
La vitesse de rotation est élevée à vide, mais décroît rapidement avec la charge…
Le sens de rotation change avec l’inversion du courant dans l’induit ou dans
l’inducteur.
Les deux composants induit et inducteur ont une impédance Z nettement supé-
rieure à la résistance des enroulements.
Rappelons la relation de l’impédance : Z = R 2 + L 2 ω 2 .

8. Schémas
8.1. Symboles utilisés dans les schémas
8.1.1. Les boutons de commande

Bouton d’arrêt d’urgence

Bouton d’arrêt

Bouton de marche

8.1.2. Les bobines et les contacts

Bobine de contacteur auxiliaire

Bobine de contacteur 230 V

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 23


APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Bobine de contacteur 24 V

Contact de commande à fermeture

Contact de commande à ouverture

Contacts de puissance

8.1.3. Contacts liés à des capteurs spécifiques

Fin de course à fermeture

Fin de course à ouverture

Capteur de température à fermeture

Capteur de température à ouverture

Capteur de pression à ouverture

Capteur de détection de proximité

8.1.4. Les disjoncteurs spécifiques

Disjoncteur différentiel tétra ou tripolaire

Disjoncteur différentiel bipolaire

Disjoncteur manéto-thermique tripolaire/bipolaire

24 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


8.1.5. Contacts spéciaux et protections

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Contact temporisé à ouverture

Contact temporisé à fermeture

Contact temporisé à ouverture

Contact temporisé à fermeture

Interrupteur sectionneur tétra ou tripolaire

Sectionneur tripolaire ou bipolaire avec N

Relais thermique

Contacts associés au relais thermique

Disjoncteur tripolaire

Disjoncteur tétrapolaire ou tripolaire

8.1.6. Les convertisseurs et voyants

Convertisseur alternatif/continu

Diode symbole général

Voyant de signalisation 24 V ou 230 V

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 25


APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
Voyant de signalisation clignotant 24 V

Voyant de présence de tension 3 phases

8.1.7. Les repérages


Chaque matériel est repéré sur les schémas, ainsi que chaque conducteur, dans
une logique équipotentielle (conducteur soumis au même potentiel).

8.2. Schémas de démarrage des moteurs


asynchrones
8.2.1. Moteur asynchrone un sens de marche
L 1 L 2 L3

-T1
2 3 -Q2 4 13 400 V 24 V 15 3 -Q3 4
3
2

16
1

22
1 1 2 14 N

13
1
3
5

-Q1 -Q1
95 18 14
4 2
5 4
6 6
1
3
5

-KM1 -F1
1 23 96
2
4
6 9
8

-S1
7

19 2
17
1
3
5

-F1 -S2
20 2
2
4
6

20
13
12

3
11
10

-S2 -KM1
14
A1 21 4

21
W
U
V

-M1 M3’ -KM1


24 V
A2

26 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


8.2.2. Moteur asynchrone deux sens de marche

APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT
L1 L 2 L 3

-T1
400 V 24 V
5 3 -Q2 4 13 15 3
-Q3 4

3
5
16
1

18
1 1 2 14 N

1
1
3
5

-Q1 -Q1
2
4
6

95 26 2
10
6

-F1
2

10

1 19 96
6
2
1
3
5

1
3
5

KM1 -KM2 -S1

20 2
2
4
6

2
4
6
11

17

1
7

-S3
3

11

3 21 2
7 21 21 21
3

13

13
3
1
3
5

-F1 -S2 -KM1 -S4 -KM2

14
14

21 24 4
21 22 4
2
4
6

22 24
12
8

-KM2 -KM1
4

A1 23 22

A1 25 22
U
V
V

-M1 M3’ -KM1 -KM2


24 V’ 24 V’
A2

A2
17

8.2.3. Moteur asynchrone étoile/triangle


L 1 L 2 L3

-T1
7 3 -Q2 4 17 400 V 24 V 20 3 -Q3 4
3
2

19
1

21

1 1 7 11 N
13
1
3
5

-Q1 -Q1
1 23 46 46 22 14
1 1 2
3 5 4
5 8 6

-KM2 -F1
2
4
6 3
8

-S1
7

3 24 5

21
11
18
1
3
9

-F1 -S2 -KM2


14
66 25 1

??
7
4
6

11 26
12
7 15
5 16

23
12

1
7
5

1
11
10

-KM3 -KM1 -KM2 -KM1


11 26 66

11 29 24
2
4
6
2
4
6

24

20
W1
U1
V1

400 V
-M1 M3’ -KM3 -KM1
A1 20 17
A1 27 15
W2
U2
V2

?? ??
?? ??
?? ??
A1

-KM1 -KM3 -KM2


24 V 24 V
24 V
A2
A2

A2

28 28

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 27


. Exercice 4
APPRENTISSAGE ET ENTRAÎNEMENT

D’après le schéma paragraphe 8.2.1., du démarrage du moteur un sens de


marche, on vous demande de monter un deuxième boîtier de commande avec
deux boutons d’arrêt d’urgence, deux boutons d’arrêt, deux boutons marche et
deux voyants de fonctionnement branchés en parallèle sur la bobine du contacteur.

QUESTION Complétez le schéma suivant.


Moteur un sens de marche deux postes de commande :
2 boîtiers de commande.
Chaque boîtier se compose de :
1 Bouton d’arrêt d’urgence, S1 , S5
1 BP arrêt, S3 , S7
1 BP marche, S2 , S4
1 voyant H1 , H2

L1 L2 L3

-T1
3 3 -Q24 13 400 V 24 V15 3 -Q34
3
2

16
1

1 1 7 14 N

13
1
3
5

-Q1 -Q1

14
1 4 2
3 5 4
5 6 6

96
-KM1 -F1

95
2
4
6

1
9
8

-S5 -S1
7

2
1
3
5

-F1 -S7 -S3


2
4
6

2
W
U
V

23
3

-M1 M3’ -S4 -S2 -KM1


24
4

4
A1

24 V 24 V
1

-H2 -H1 -KM1


24 V’
A2

9. Les documentations
Les documents à consulter sont situés en annexe :
• Moteurs asynchrones triphasés ouverts, Leroy Somer ;
• Moteurs et charges, Schneider.

28 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


Corrigé des exercices

CORRIGÉ DES EXERCICES


Exercice 1
Calculs des intensités nominales IN1 et I N2 :
S 1 400
Au primaire : IN 1 = ------ = --------------- = 6,087 A
U1 230
S 1 400
Au secondaire : IN 2 = ------ = --------------- = 58,33 A
U2 24
La chute de tension relative δU 2 sera de :
U – U 2 25,6 – 24 1,6
δU 2 = -----2V
--------------- = ----------------------- = ----------- = 0,0625 → δU 2 = 6,25 %
U 2V 25,6 25,6

Exercice 2
U N
En cas de couplage Dd , nous avons : M = -----2- = -----2- = m
U1 N1
3
Donc U 2 = U 1 ⋅ m = 20 ⋅ 10 ⋅ 0,02 = 400 V
U V ⋅ 3 N
En cas de couplage Dy , nous avons : M = -----2- = ----2------------- = -----2-- = m ⋅ 3
U1 U1 N1
Donc U 2 = U 1 ⋅ m ⋅ 3 = 20 ⋅ 10 3 ⋅ 0,02 ⋅ 3 = 693 V

Exercice 3
a. Puissance absorbée du moteur :
P a = U ⋅ I ⋅ 3 ⋅ cos ϕ = 400 ⋅ 12 ⋅ 3 ⋅ 0,85 = 7 066,80 W
b. Glissement pour n = 1 470 tr ⋅ min –1 :
n – n 1 500 – 1 470
g = ---S---------- = ----------------------------------- = 0,02 → 2 %
nS 1 500
c. Perte joule au stator :
3 3
P JS = --- ⋅ r ⋅ I 2 = --- ⋅ 0,6 ⋅ (12) 2 = 129,60 W
2 2
Puissance transmise au rotor :
P TR = P a – (P FS + P JS ) = 7 066,80 – (120 + 129,6 ) = 6 817,20 W
d. Pertes joule dans le rotor :
2
P JR = P TR ⋅ g = 6 817,20 ⋅ ---------- = 136,34 W
100
Puissance utile du moteur :
P U = P TR – (P JR + P m ) = 6 817,20 – (136,34 + 190 ) = 6 490,86 W

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 29


e. Moment du couple utile :
CORRIGÉ DES EXERCICES
P 6 490,86 6 490,86 ⋅ 60
P U = T U ⋅ Ω → T U = ----U-- = ----------------------------- = --------------------------------- = 42,165 Nm
Ω 1 470 2 ⋅ π ⋅ 1 470
2 ⋅ π ⋅ ---------------
60

Exercice 4
Moteur un sens de marche deux postes de commande :
2 boîtiers de commande.
Chaque boîtier se compose de :
1 Bouton d’arrêt d’urgence, S1 , S5
1 BP arrêt, S3 , S7
1 BP marche, S2 , S4
1 voyant H1 , H2

L1 L2 L3

-T1
2 1 -Q2 4 13 400 V 24 V15 3 -Q3 4 17
3
2
1

16
1 1 7 14 N

13
1
3
5

-Q1 -Q1

95 18 14
4 2
5 4
6 6
1
3
5

-KM1 -F1

1 21 96
2
4
6

1
9
8

-S5 -S1
7

1 25 2

1 19 7
1
3
5

26

24

-F1 -S7 -S3


2
2
4
6

2
13
11

20
10

20 20
W
U
V

21
3
3

-M1 M3’ -S4 -S2 -KM1


24
1 21 4

A1 21 4

21 21 21

24 V 24 V
1

-H2 -H1 -KM1


24 V’
A2

26 26

30 ÉLECTRICITÉ Les bases de l’électricité


Notes personnelles

LIVRET 9 Les applications de l’électromagnétisme 31


ÉLECTRICITÉ
Les bases de l’électricité
Livret 1 Le courant continu (1/3) – Lois fondamentales et applications

Livret 2 Le courant continu (2/3) – Lois fondamentales et applications

Livret 3 Le courant continu (3/3) – Lois fondamentales et applications

Livret 4 Le courant alternatif sinusoïdal (1/2) – Lois fondamentales

Livret 5 Notion d’impédance

Livret 6 Le courant alternatif sinusoïdal (2/2) – Lois fondamentales

Livret 7 Le triphasé

Livret 8 Les bases de l’électromagnétisme

Livret 9 Les applications de l’électromagnétisme

Impression : AFPA – SEDEX

Vous aimerez peut-être aussi