Vous êtes sur la page 1sur 23

Rapport de stage

Réalisé par : GAREG ISSAME


Stagiaire de la 2éme année Filière T.S. GEOMETRE TOPOGRAPHE
Année de formation 2010/2011

Encadré par : Mr ABDERRAHIM CHERAIBI

Réalisé par : GAREG ISSAME


Période de stage : 06/09/2010 au 01/11/2010

 Dédicace……………………………………………………….....

 Remerciement……………………………………………………

 Fiche de stagiaire………………………………………………..

 Introduction………………………………………………………

 Avant propos……………………………………………………

 But de stage………………………………………………………

 Organisation et description du bureau…………………………

 Cahier de journal………………………………………………….

 Travaux topographique effectuée……………………………….

 Annexe…………………………………………………………..

 Conclusion……………………………………………………….

Réalisé par : GAREG ISSAME


JE DÉDIE CE MODESTE TRAVAIL  :

A mes très chers parents qui m’ont toujours soutenu pour


L’attente de mes objectifs.

A mes encadrants :
 

Pour leurs conseils précieux qui m’ont accompagné tout aux


Long de mon stage, et qui ont en moi une grande confiance.

A tous le personnel qui m’ont permis d’effectuer mon stage dans


des meilleurs conditions.

A mes chers amis pour vos encouragements, votre amour ainsi que
pour les
moments inoubliables qu'on a vécus ensemble durant cette année.
Bonne chance pour vous aussi.

Et enfin j’espère que ce rapport donnera satisfaction à toutes les


Personnes qui auront l’occasion de le lire.

Réalisé par : GAREG ISSAME


Avant d’entreprendre mon rapport de stage je tiens à remercier
Vivement Mme NADI, Mr BAI , Mme ADBELA,et Mr KARIMI
pour leur encadrement et leurs informations précieuses.

Je remercie aussi l’ingénieur qui m’a permis d’être en contact


direct avec la pratique, Ainsi que les personnels qui ont fourni des
réponses diverses à mes questions curieuses, et aussi tous ceux ayant
un sens de professionnalisme et une bonne volonté qui ont contribué
au bon déroulement et à la réussite de ce stage.

Nous profitons également de cette occasion pour remercier le corps


enseignant et le personnel administratif de l’institut, et
particulièrement monsieur le directeur, pour leur bienveillance et aussi
le comité des jurys pour leur effort de jury notre projet.

Réalisé par : GAREG ISSAME


Ce document est le rapport du stage, réalisé en entreprise. D’une
durée de deux mois, il compte dans l’obtention d’un diplôme de
Technicien Spécialisé Géomètre Topographe .

Le but de ce stage consiste à mieux approfondir mes connaissances


théoriques et Pratiques les différentes interventions, car le géomètre
topographique est un domaine très vaste qui Touche à plusieurs
branches : Bâtiment, Travaux publics, Agriculture, etc.

Durant mon stage j’ai eu de la chance eu un temps court de


participer à des Différentes opérations topographiques

Réalisé par : GAREG ISSAME


La formation professionnelle est devenue non seulement une
nécessité pour améliorer le rendement d’une activité, mais aussi
une politique Etatique très engagé en vue d’organiser et de structurer
le secteur privé.

La qualité de la formation de l’Institut Spécialisé de Bâtiment


réside dans la complémentarité qu’elle essaye de mettre en place
entre la théorie et la pratique à travers les rapports, projets et stages
dictés par son programme.

Le projet de fin d’étude issue du stage obligatoire de la deuxième


année représente le point culminant de cette formation car il tente
d’englober l’ensemble des acquis de l’étudiant durant la période de
cette formation pour les mettre en pratique.

Le stagiaire est censé de trouver le champ favorable de


communication pour nouer des relations avec le reste du personnel,
pour ce faire ce dernier a besoin de tolérance et de compétence
donc, le facteur humain à une importance primordiale qu’il ne faut pas
négliger mais au contraire, il faut l’étudier, l’analyser et le développer
de la manière la plus efficace.

Réalisé par : GAREG ISSAME


 Fournir aux stagiaires les moyens qui leur permettent de faire un
choix judicieux d'un lieu du stage.
Maintenir une collaboration étroite entre I’ établissement de
formation et I’ entreprise.
 Rendre possible I’ observation et I’ exécution de taches
professionnelles.
 S'assurer de la supervision constante des stagiaires par une
Personne responsable de I’ entreprise.
 Assurer I’ encadrement ponctuel du stagiaire.
 Intervenir en cas de difficultés ou de problèmes.
 Favoriser les échanges d'opinions entre les stagiaires ainsi que I’
expression de tout, particulièrement au moment du choix d'un lieu
de stage et au moment de la confrontation des perceptions de départ
aux réalités du milieu de travail.

Réalisé par : GAREG ISSAME


Organigramme

Stagiaire
T.S
T.S G.T
Geometre
Dessinatrice
Chauffeur
Topographe

Réalisé par : GAREG ISSAME


Horaire du bureau  :

De Lundi à Vendredi : 8h30 – 12h00 / 14h30 – 18h30


Samedi : 8h30 – 12h00

Le bureau d’étude topographique comporte un bureau du


directeur, un bureau de calcule et dessin, une salle d’archives et de
tirage et matériel et un bureau de secrétaire.

1) moyens Humains :
 Ingénieur géomètre topographe : chef du cabinet
 2 Technicienne topographe
 2 Opérateur topographe
 4dessinatrice
 La secrétaire
 1 chauffeur
 Les stagiaires

2) moyens technique et matériels :
 Equipement du bureau
 9 micros ordinateurs pc
 2 imprimantes HP 1200 et HP 9300
 Une coupure de plan
 Photocopieuse
 1scanner
 Fax
o Logiciel
 Bureautique : Windows ,Word , Excel , Power point
 Logiciels du dessin : AUTO CAD 2006, 2007 et 2009 , Topogen
 Logiciels de calcule : Topogene et Covadis
 Logiciels de vidage : Transtop
 Equipement du Terrain :
 Deux stations totales sont des appareils électroniques qui mesurent
les distances, les angles horizontaux et verticaux.
 1 GPS avec ces bases
 2 Gps portable

Réalisé par : GAREG ISSAME


 2 distances mètre
 2 voitures de terrain Citroën (C15 et berlingot)
 2 cannes à prismes
 Des jalons, des marteaux, des piquets et des chaînes
 Des trépieds

3) moyens technique et matériels :

Pour tout levé sur le terrain le géomètre topographe doit


préparer son dossier avant de sortir au terrain et généralement
ça se fait en trois étapes :

 Phase de consulataion :

Avant de départ du géomètre au terrain il doit faire la


consultation de anciens dossiers soit au service du cadastre
soit au sein de l’archive de l’entreprise en ressemblant tous
éléments peuvent l’aide sur le terrain : des croquis de levé, des
coordonnée, des stations anciennes des plans …

 Phase terrain

A l’arrive du géomètre au terrain, il explore le terrain en


cherchant les stations (piquets fers , croix marquées avec du
peinture rouge …) à l’aide des documents qu’il a apporté du
bureau (croquis de levé, plans …) puis il commence le levé de
l’affaire .

 Phase bureau

Dés l’arrive du géomètre au bureau il fait la saisie des


observations du terrain sur le logiciel de calculs (Topogen,
Topogen Win) s’il n’utiliser pas la mémoire du station totale,
puis il fait le calcul (cheminements, rayonnements,
alignements…) toujours sur Topogen
Apres vient la phase de dessin qui se fait automatiquement
des données de logiciel Topogen a l’AutoCad .

Réalisé par : GAREG ISSAME


CAHIER JOURNAL

06/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour


07/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
08/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise a jour
09/09/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
10/09/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
11/09/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
13/09/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
14/09/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
15/09/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
16/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
17/09/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
18/09/2010 Sortie sur terrain pour plan coté
20/09/2010 Sortie sur terrain pour plan coté
21/09/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
22/09/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
23/09/2010 Sortie sur terrain pour plan coté
24/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
25/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
27/09/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
28/09/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
29/09/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
30/09/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
01/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
02/10/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes

Réalisé par : GAREG ISSAME


04/10/2010 Sortie sur terrain pour Rétablissement des bornes
05/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
06/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
07/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
08/10/2010 consultation au cadastre 
09/10/2010 Sortie sur terrain pour plan coté
11/10/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
12/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
13/10/2010 Sortie sur terrain pour plan coté
14/10/2010 Sortie sur terrain pour plan coté
15/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
16/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
18/10/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
19/10/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
20/10/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
21/10/2010 Traitement des données sur TOPOGEN
22/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
23/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
25/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
26/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
27/10/2010 Sortie sur terrain pour la copropriété
28/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
29/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour
30/10/2010 Sortie sur terrain pour une mise à jour

Réalisé par : GAREG ISSAME


Réalisé par : GAREG ISSAME
1) La mise a jour :

C’est une opération topographique qui consiste à ajouter toutes les


constructions à une propriété déjà immatriculée, aussi la mise à jour est
le fait de s’assurer du bon emplacement des bornes d’une propriété, (de
savoir si elle est bien construite au sein de ses bornes initiales.

Cette opération se compose de trois phases :

 Phase de consultation au cadastre :

Cette phase exécutée par le géomètre avant qu’il sorte sur terrain.
Elle comporte la consultation pour rassembler tous les éléments
permettant d’exécuter le levé, qui sont : le plan, le calcul de contenance,
le croquis de levé, le calcule des coordonnées du titre de la propriété
pour savoir la situation de l’affaire, ainsi que les titres riverains s’ils
existent, et à partir de ces titres il faut chercher les points de
rattachements ainsi que toutes les pièces nécessaires pour ce travail.

 Phase de terrain

On commence par la reconnaissance de la propriété à lever, puis on


cherche le rattachement (points de la polygonale), après on commence
le levé par la création d’un cheminement s’il est nécessaire ou
d’alignement et on fait le double rayonnement des bornes de la propriété
concernée et on levé les détails.
Puis on fait un chaînage des détails existants sur la terrasse tel que :
cage d’escalier, patio, etc.

 Phase de bureau :

Le travail au bureau consiste à saisir des observations d’angles et à


faire le calcul du V.Z.M des stations anciennes, le calcul d’alignement, le
calcul de cheminement qui doit être fermer dans les normes de la
tolérance et le calcul du double rayonnement tout en respectant les
normes de la tolérance. Puis on dresse le croquis de levé pour y figurer
les détails levés.

Réalisé par : GAREG ISSAME


Les pièces du dossier technique de la mise à jour  :

1. Bordereau d’envoi.

2. Contrat I.G.T.

3. Calque de la mise à jour.

4. Procès-verbal de la mise en concordance (en deux exemplaires).

5. Tirages du plan de la mise à jour (4 tirages dont deux avec le


liseré).

6. Présentation synoptique de la mise à jour qui comporte :

 Le cartouche qui comporte le numéro du titre le nom et la


situation de la propriété la nature et la date du travail ainsi que
les coordonnées de l’entreprise.

 Un extrait de mappe pour situer l’affaire.

 Un calcul d’alignement et de cheminement s’ils existent.

 Liste des coordonnées qui comprend les coordonnées des


bornes de l’assiette et les bornes nouvellement levées.

 Le croquis de levé à une échelle approximative. Qui contient


les stations de rayonnement, leurs natures et leurs
provenances, les distances anciennes et nouvelles entre
station, le rayonnement des bornes, les distances et les
gisements entre les stations et les bornes, la consistance,
distance entre bornes anciennes et nouvelles et les différents
détails, les agrandissements pour les bornes qui présentent
une disparité en X ou en Y de plus de10 cm par rapport aux
bornes anciennes à une échelle plus grande.

 Le canevas de polygonal : on le reproduit à une échelle


convenable, il présente toutes les stations d’alignement et de
cheminement ainsi que leurs natures :

Réalisé par : GAREG ISSAME


 Les anciennes stations avec leurs coordonnées, leur
gisement, les chaînages anciens, les chaînages nouveaux, les
angle anciens, les angles nouveaux & la provenances.
 Pour les nouvelles stations on note le gisement, la distance
observée dans le sens aller et le sens retour.

 Le repérage des stations nouvelles : qui se fait seulement pour


les stations ne comportant pas au moins trois rayonnements
de longueur inférieure à 30 m chacun !

*SOT (sans opérations topographiques) : ce genre de mise à jour


concerne les modifications qui affectent la consistance d’un lot. Pour
effectuer ce travail, le géomètre n’a pas besoin d’exécuter, ni levé, ni
calcul. Il suffit de chaîner les détails de la terrasse, et il dresse le plan et
la présentation synoptique qui ne contient que, le cartouche, l’extrait de
la mappe de repérage, les coordonnées des bornes de la construction ,
le croquis de levé qui ne contient que le plan de la propriété avec les
chaînages des détails.

2) La copropriété :

C’est une opération qui consiste à diviser une propriété immatriculée


ou au cours d’immatriculation en deux ou plusieurs fractions divises,
c’est une opération de morcellement en hauteur d’un titre foncier, cette
opération permet de donner à chaque partie privative un titre foncier.
La copropriété présente un immeuble composé d’un rez-de-chaussée
et parfois d’un sous-sol, un nombre d’étages et la terrasse, elle est
divisée en fractions divises et indivises :
 Fraction privative : fraction privée qui concerne chaque
propriété
Exemple : les appartements, magasins, boutiques, etc.
 Partie commune : fraction commune à tous les copropriétaires
de l’immeuble.
Exemple : cage d’escalier, ascenseur, la terrasse, conciergerie, les
piliers, les murs porteurs et de protection etc.

Réalisé par : GAREG ISSAME


La copropriété se compose de deux phases :

 Phase de terrain :

Elle se compose de deux opérations :


 La mise a jour si elle n’est pas encore faite.
 Les chaînages de tous les détails de chaque appartement et les
partie indivises de chaque niveau tel que : Salons, chambre,
cuisine, S.D.B, W.C, l’épaisseur des murs, cage d’escaliers, les
hauteurs de niveau et de l’immeuble, etc. et on note
provisoirement les valeurs chaînées sur des copies des
planches architecturales de l’immeuble.

 Phase de bureau

On reporte les coordonnées de l’assiette à une échelle convenable


(1/50 pour une superficie inférieure à 1000 m² ; 1/100 pour une superficie
supérieure ou égale 1000m²) puis on reporte les détails internes, à l’aide
du logiciel AUTOCAD, qu’on a levés sur terrain et on marque les limites
de chaque partie privative par le liseré qui prend généralement la couleur
rouge.

Le dossier technique de la copropriété :


Le dossier technique de la copropriété comprend :

1. Le dossier la mise a jour :

Il contient les éléments de la mise à jour décrite dans la page 9

2. Dossier de copropriété :

Il contient :

 Deux règlements de la copropriété dans les quelles on trouve


toute la description détaillée des parties divises et des parties
indivises.
 Deux procès verbaux.
 Tableau «b » de contenance.
 Calculs de contenances graphiques.

Réalisé par : GAREG ISSAME


 Tableau «b » de contenance pour chaque partie divise.
 Le plan d’architecte.
 Le contrat I.G.T.
 Les calques de chaque étage et de la terrasse.
 Les tirages.
 Autorisation de construire.

3) Le rétablissement des bornes :

C’est une opération qui consiste à réimplanter les bornes d’une


parcelle à coordonnées connues dans le cas de disparition ou de
déplacement sur le terrain.

Les phases d’un rétablissement :

Phase cadastrale :

On essaie de consulter les éléments anciens du titre à rétablir :

pour les lotissements (urbain) on rassemble :

 Le croquis de levé et la polygonale du lotissement pour


chercher le rattachement.

 Le calcul de contenance du lot pour savoir la surface.

 Le plan de la propriété et parfois le plan d’ensemble du


lotissement.

pour les bleds (rural) : on se base sur le calcul des coordonnées qui
contient les éléments de levé et de calcul.

Réalisé par : GAREG ISSAME


Phase de terrain :

Sur le terrain on essaye, à partir des données de consultation, de


chercher la parcelle a rétablit et les stations convenables pour effectuer
ce travail.
Si on trouve que les visées à partir les stations disponibles vers les
bornes se passent, on vérifie leurs stabilités et on calcul le gisement Gt
ST/REF et les gisements et les distances depuis les stations vers les bornes
et on commence l’implantation.

Si on trouve les stations disponibles ne servit pas pour effectuer le


rétablissement on essaye par lesquelles d’effectuer un cheminement ou
un alignement.

Après L’IGT rédige pour le propriétaire un certificat de rétablissement


des bornes.

4) Le plan coté :

C’est une opération qui consiste à de lever les détails planimétriques


altimétries d’une parcelle bien définie. Il représente l’allure du terrain levé
par des altitudes et des courbes de niveaux, cette opération comprend
trois phases :

 Phase de consultation :

On consulte les mappes et les dossiers pour savoir la situation de


l’affaire et les titres voisins ainsi que les éléments nécessaires de
rattachement.

 Phase de terrain :

On cherche le rattachement convenable pour toute la zone à lever.


Puis on effectue un alignement ou un cheminement pour lever les points

Réalisé par : GAREG ISSAME


cotés et les détails (lignes électrique, routes, axe de pistes, regards
d’assainissement, construction, arbres isolés, etc..

 Phase de bureau :

Au bureau on transfère les observations enregistrées au terrain à


l’aide du logiciel prolink, on les enregistre sous un fichier bloc note, on
les transforme en coordonnées X.Y.Z par logiciel REDDATASOKKIA.

5) Plan de situation :

C’est un plan qui à pour but de présenter la situation d’une parcelle


de terrain immatriculée ou non immatriculés bâtis ou non bâtis par
coordonnées ainsi par rapport aux parcelles riveraines.

Les phases de réalisation d’un plan de situation  :

Consultations :

On consulte les plans d’aménagements de préférence si non on


consulte les mappes cadastrales
 Consultation des plans d’aménagements, restructurations…,
pour avoir la situation (agence urbaine)
 Consultation des mappes cadastrales pour chercher le
rattachement et la situation (cadastre)

Terrain :

On cherche le rattachement et commence à lever les détails sur


terrain (axe route, bornes des parcelles, riverains, poteaux (électriques,
téléphonique), regards…

Réalisé par : GAREG ISSAME


Bureau :

Dans le bureau on essaye de calcules les coordonnées


planimétriques des détails puis en dresse le plan de situation qui
comporte :
 Le cartouche : sur lequel en trouve la nature de travail, la date
d’exécution, l’échelle, la contenance de parcelle à situer et le
nom du propriétaire.
 Un extrait du plan d’aménagement en 1/2000 ou des mappes
cadastrales en 1/20000.
 Le plan qui comporte l’habillage, les parcelles riveraines
immatriculées ou non immatriculées (on ajoute parfois les
numéros des bornes pour les titres), ainsi que les détails levés
sur terrain.

6) Plan de restructuration :

C’est un plan qui représente tous les détails sur une zone
(constructions, routes, pistes, poteaux (électriques, téléphoniques),
arbres etc. A fin de d’étudier l’état général d’une zone à restructurer
(routes, distribution de l’eau potable, l’électricité, l’assainissement…)

Phases de réalisation :

Consultation :

On consulte les anciens dossiers pour chercher le rattachement

Terrain :

Sur terrain on cherche le rattachement puis on commence les levé du


détail.

Réalisé par : GAREG ISSAME


Réalisé par : GAREG ISSAME
La période du stage que j’ai passé au sein de la société
m’était très instructive, mon stage m’a permis de mettre en
application mes connaissances théoriques et pratiques
que j’ai reçues.

En effet j’ai eu l’occasion d’utiliser un matériel


topographique et informatique et d’avoir une idée sur
l’utilisation des logiciels très importants dans ma
formation.
Pendant cette période le personnel était très agréable,
ils sont très gentils, ce stage m’a permis de s’intégrer dans
le milieu professionnel et de m’habituer a exercer mon
métier d’une façon concrète et objective.

Réalisé par : GAREG ISSAME

Vous aimerez peut-être aussi