Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 2 : Dynamique des fluides parfaits

1) Définitions :
● Trajectoire :

 Positions successives occupées par une particule fluide au cours du temps


Trajectoire
particule N Trajectoire
particule M

● Ligne de courant :
 Toute courbe qui, en tous ses points, admet pour tangente le vecteur vitesse
 en ce point à un instant t fixé

● Tube de courant :
 Enveloppe des lignes de courant qui s’appuient sur un contour fermé fictif, à
un instant t fixé
● Ecoulement permanent :
 Pas d’évolution au cours du temps
 Pour un écoulement permanent, les lignes de courant et les trajectoires sont
confondues

● Débit :
 Débit volumique :
Volume de fluide qui traverse un élément
de surface pendant un intervalle de temps

 Débit massique :
Masse de fluide qui traverse un élément
de surface pendant un intervalle de temps

normale sortante à dS
dS

(S)
● Dérivée particulaire :
 Dérivée particulaire d’une fonction scalaire

Soit une particule fluide qui se


déplace le long d’une trajectoire :
M’
trajectoire
M

donc :

donc :

La dérivée particulaire s’écrit donc en notation vectorielle:

Elle s’écrit en notation scalaire: avec :

 Dérivée particulaire d’une fonction vectorielle

En appliquant le résultat précédent on obtient:


Notation scalaire Notation vectorielle

 Dérivée particulaire d’une intégrale de volume

On a :

En utilisant le théorème d’Ostrogradski qui permet de transformer une intégrale de volume


en intégrale de surface :
(avec : S surface qui délimite le volume V,
et normale sortante à la surface)

On a aussi :
2) Equation de continuité ou de conservation de la masse :
● Obtention de l’équation (cas général):

Cette équation exprime que la masse d’un domaine de fluide (ensemble de


particules fluides) est conservée au cours du temps (pas de création ni de
destruction de masse de fluide) :
Masse de fluide dans le domaine :

Conservation de la masse :

Dérivée particulaire d’une intégrale de volume :

Ceci est vrai quelque soit le domaine , donc on a :

En utilisant on obtient :

● Cas d’un fluide incompressible:


donc on a : ou :
● Cas d’un tube de courant:

Le débit volumique est conservé le


long d’un tube de courant.
3) Equation d’Euler (conservation de quantité de mouvement) :
● Obtention de l’équation sous forme vectorielle:

 Ensemble élémentaire de particules fluides en mouvement dans un cube


de volume : dv = dx dy dz

 En statique :  En dynamique des fluides parfaits :


en N

forces de volume accélération du fluide

forces de pression

● Equation d’Euler en coordonnées cartésiennes:


 Accélération : dérivée particulaire de la vitesse
Si on a : l’équation d’Euler en coordonnées cartésiennes est :

3) Equation de Bernoulli :
● Obtention de l’équation de Bernoulli:

Hypothèses : Écoulement permanent,


Fluide incompressible,

Équation d’Euler :

On a :

Donc l’équation d’Euler devient:


On peut montrer :

Donc :

Fluide Incompressible :

Si on a : on peut écrire :

Donc :

On étudie une particule fluide le long de sa trajectoire (ou ligne de courant) :

Déplacement de la particule :

Produit scalaire de l’équation du fluide par


Donc on a sur une trajectoire de fluide :

Equation de Bernoulli : Sur une trajectoire de fluide ou une ligne de courant on a :

● Interprétation énergétique de l’équation de Bernoulli:


Équation de Bernoulli écrite par unité de masse de fluide :

Énergie potentielle de pression / kg de fluide

Énergie potentielle de situation / kg de fluide

Énergie cinétique / kg de fluide

Énergie mécanique totale / kg de fluide

En écoulement permanent, pour un fluide parfait incompressible soumis à la pesanteur,


l’énergie mécanique totale par kg de fluide se conserve le long d’une trajectoire.
● Termes de pression dans l’équation de Bernoulli:

pression totale
pression statique (pression réellement subie par le fluide)

● Représentation graphique de l’équation de Bernoulli:


On peut écrire l’équation de Bernoulli en hauteur de fluide :
Si on raisonne en pression absolue :

hauteur piézométrique

Si on raisonne en pression relative :

hauteur piézométrique relative

Exemple : écoulement dans une conduite (transparent suivant)


En pression absolue : En pression relative :

z z

Plan de charge ou ligne Habs


d’énergie absolue
Plan de charge ou ligne Hrel
d’énergie relative
Ligne piézométrique

Ligne piézométrique relative

M M
trajectoire trajectoire

z=0 z=0
● Remarque : Dans une section perpendiculaire à un écoulement rectiligne, la relation de
Bernoulli s’écrit :

trajectoires

4) Applications de l’équation de Bernoulli :


● Tube de Venturi:

trajectoire

section
section
But : connaissant déduire le débit volumique de fluide dans la conduite

Bernoulli sur la trajectoire entre et

Conservation du débit volumique sur le tube de courant délimité par et

Ceci entraîne :

Dans les sections et perpendiculaires à l’écoulement rectiligne :


donc

Fluide immobile dans les tubes 1 et 2 :


On en déduit :

Le débit volumique du fluide est :

● Tube de Pitot:
M’
N
M B
A

mercure

But : connaissant Déduire la vitesse du fluide dans l’écoulement

Bernoulli entre M et N :

N point d’arrêt :

M et M’ sur la même trajectoire de fluide :


Bernoulli entre M et M’ :

Donc :

Équation de la statique dans les tubes :

On additionne ces 3 équations :

On déduit la vitesse du fluide :

5) Bilan de quantité de mouvement ou théorème d’Euler :


● But :

A partir des vitesses aux frontières d’un domaine de fluide en mouvement, déterminer les
forces extérieures qui s’exercent sur ce domaine.
● Cas général:
Domaine de fluide en mouvement, délimité par la
dS surface (S)

Bilan de quantité de mouvement appliqué au domaine de


fluide :
(S)

Quantité de mouvement du domaine :

Donc :

Dérivée particulaire d’une intégrale de volume :

Donc :
Théorème d’Euler : pour un écoulement permanent à travers un domaine de fluide fixe,
délimité par une surface (S), on a :

Forces de surface (en N)


Forces de volume (en N)
normale sortante à dS
● Cas d’un écoulement unidimensionnel :

Si l’écoulement ne dépend que d’une variable spatiale (la direction de l’écoulement), le


profil de vitesse est constant sur une section :
Théorème d’Euler : pour un écoulement permanent unidimensionnel à travers un
domaine de fluide fixe, délimité par une surface (S), on a :

débit massique de fluide (kg/s)

Vous aimerez peut-être aussi