Vous êtes sur la page 1sur 9

AZF

CATASTROPHE CHIMIQUE,
A TOULOUSE !

Cela peut arriver aussi en


France, les catastrophes
technologique !!!
SOMMAIRE
La catastrophe
1.Contexte  :
2.Les FAITS  :
3.Les causes  :
4.Les consequences  :
5.En image  :
6.conclusion  :
1.Contexte  :
L’usine chimique AZF (AZote Fertilisants),
aujourd’hui détruite, était la propriétée
jusqu’en 2005 à la société Grande Paroisse.
Cette société, alors filiale d’Atofina,
regroupait depuis la fusion de Total et d’Elf
Aquitaine une partie de l’industrie chimiques
du groupe Total. Cette usine était placée à cinq
kilomètres du centre de Toulouse, au sud,
entre la Rocade, l’autoroute allant vers Tarbes,
et la Garonne. Au depart construite à l’écart de
la ville en 1921, elle a été progressivement
englobée par l’agglomération. Elle employait
un peu moins de cinq cents personnes sur un
terrain de soixante-dix hectares
Elle produisait en grande partie des
ammonitrates agricoles et en plus petite
quantité des nitrates d’ammonium
industriels mais aussi de la mélamine, des
résines et des produits chlorés comme
l’ATCC et le DCCNa. La fabrication de
l’ensemble des produits était issue de la
production d’ammoniaque, la synthèse
d’ammoniaque réalisée à partir du gaz
naturel provenant de la region deLacq.
2.Les FAITS  :
Le 21 septembre 2001 à
10 h 17, un stock d’environ 300 à 400 tonnes
de nitrate d'ammonium, déclassé et destiné à la
production d’engrais, explose dans le bâtiment
221, creusant un cratère de forme ovale de
70 m de long et 40 m de largeur, et de 5 à
6 m de profondeur. La détonation est entendue
à plus de 80 km de Toulouse. Un tremblement
de terre de magnitude 3,4 est enregistré.
Selon des témoignages, l'explosion est
précédée de phénomènes de diverses natures
(électriques, lumineux, sonores, etc.), et
accompagnée de deux bangs qui sont
enregistrés par des témoins. L'intervalle entre
les deux détonations varie selon les
enregistrements (jusqu'à quelques secondes),
et la première est légèrement moins forte.
Certains évoquent l'hypothèse d'une explosion
unique, et interprètent le second bruit
d'explosion comme l'audition de l’onde
sismique plus rapide que l'onde aérienne, voire
d'un phénomène d'écho
3.Les causes  :
Plusieurs hypotèse sont évoqué :
-Celle d’un accident.
-Celle d’un attentat.
-Celle d’une chute de meteorite.
La thèse de l’accident est privilégié par les
autorités officielle. Mais d’après certain
journaux un interimaire de AZF a pu créé
un attentat car l’enquette n’a pas été
poussée jusqu’au bout dans ce sens et
coupé après 10 jours malgrès les
prévention du médecin légiste.La thèse de
la météorite est inprouvée et on ne peut y
donnée suite.
4.Les consequences  :

Un bilan materielle et humain lourd :

Consequences humaine :
+ de 31 mort
+ de 2500 blessé
Dont 30 dans un état grave !!
Plus d’un ans et demi après
l’explosion, encore 1400 personnes
sous traitement !!

Consequences materielles :
+ de 2milliards d’euro de dégats
Le sud ouest de la ville
extrêmement abimée par l’onde de
choque !!!
5.En image  :
Sites de l’accident.
6.conclusion  :
Vers une reutilisation du terrain
sans risque…

Mais sans oubli du passé !!