Vous êtes sur la page 1sur 4

ALGÈBRE LINÉAIRE – GCI 100

Devoir #1
(À remettre le jeudi 20 octobre 2011)

Problème #1 (Utilisation des matrices pour la représentation des réseaux) (12 points)

Le diagramme ci-dessous représente le trafic traversant un quartier de Sherbrooke (les nombres


représentent le nombre de véhicule dans le réseau aux heures du trafic maximal,
véhicules/heure). On suppose que les rues sont à sens uniques.

1. Écrire la matrice augmentée de ce réseau et déterminer les solutions


2. Supposez que les rues entre les nœuds 1, 2 et 3 sont fermées (pour les travaux de
construction, par exemple). Comment le trafic pourrait-il être re-organisé?

Problème #2 (Utilisation des matrices pour la représentation des réseaux) (12 points)
Les matrices sont très souvent utilisées pour la représentation des réseaux quelconques (des
réseaux électriques, réseaux routiers, des procédés industriels, etc.). La matrice d’incidence
nodale (liens entre les nœuds dans un réseau) est définie par A = [aij], où :
0 si le lien j ne touche pas au nœud i

aij   1 si le lien j quitte le noeud i
 1 si le lien j arrive au nœud i

Par exemple, pour le réseau routier suivant (les flèches indiquent le sens de circulation):

Devoir # 1 – GCI-100 (automne 2011)


2 3
1 2

3
1

Référence

0 0  1
La matrice d’incidence de ce réseau est la suivante : 1 1 0 
0  1 0 

NB : Un des quatre nœuds est chois comme référence et n’est pas considéré dans la matrice
d’incidence.

Tracer les réseaux correspondant aux matrices d’incidence suivants :


 1 1 0 0  1  1  1 0 0 0
a)  1 1 1  1 , b) 0 1 0 1 1 0 
 0 0 0 1  0 0 1 0  1  1
Problème #3 (Déterminant, inversion des matrices et décomposition LU) (12 points)
 1 3 0  2  1 0 2 3
3 2 1  3  12  2  6   1 1 4 
Soit A = 1  1 2 ; B =  ; C =  0
;
 2 10 2 5  2 1 1 3
1 1 1     
 1 6 1 3  1 0 5 7
2 6 6 
 5  7 
2 4 2  4
D =  1 5  4 et E =  3 5  1
 
 6  2 4   6 4  8
 8 3 9 
1. Identifier les matrices inversibles
2. Déterminer la matrice inverse, si elle existe, des matrices A, B et C (utiliser deux
méthodes différentes).

3. Trouver la factorisation LU des deux matrices D et E

Devoir # 1 – GCI-100 (automne 2011)


Problème #4 – Résolution de système d’équations linéaires (12 points)
Soit le système d’équations linéaires suivant:

 x1  3x2  2 x3  2 x5 0
 2 x  6 x  5 x  2 x  4 x  3x  1
 1 2 3 4 5 6

 5 x3  10 x4  15 x6  5
 2 x1  6 x2  8 x4  4 x5  18 x6  6
1) Écrire la matrice augmentée du système,
2) Déterminer la matrice échelon-réduite du système en indiquant les pivots ainsi que les
Colonnes pivots,
3) Déduire les solutions du système.

Problème #5 (Système d’équations linéaires et notion de déterminant) (12 points)

Soit S un système d’équations linéaires à 3 inconnues (x, y, z).

mx  y  z  1

S :  x  my  z  m (m étant un paramètre quelconque)
 x  y  mz  m 2

1) Discuter selon la valeur du paramètre m les solutions du système


2) Donner la solution unique du système A. (Note : pensez à utiliser la règle de Cramer)

Problème #6 - Transformations linéaires (15 points)

5.1) Dire si la transformation T donnée est linéaire :


  x   x  y  x  
1) a) T : R2  R2 , T(    )    ; b) T : R2  R T(      x 2  y 2
  y  x  y   y 
2) T : M2x3  M2x4; T(A) = AB, où B est une matrice 3 x 4.
3) T : Dn  Dn, T(D) = I + D, où D (n x n) est l’ensemble des matrices diagonales.
1
5.2) 1) Montrer que la transformation T : P2  R définie par T(p(x)) =  p( x)dx , est linéaire.
0
2) Déterminer ensuite l’ensemble des fonctions p telles que T(p(x)) = 0.

Devoir # 1 – GCI-100 (automne 2011)


Problème #7 - Transformation linéaire (15 points)

Trouver la matrice associée à la transformation linéaire (par rapport à la base standard) T dans
chacun des cas suivants :
a3  a2 
a) T : P3  R ; T(a0 + a1x + a2x + a3x ) = a1  a3 
3 2 3

a2  a1 
b) T : P2  P3; T(p(x)) = xp(x)
 a b   a  b  c  d a  b  c 
c) T : M2x2  M2x2; T   
  a  b 
 c d    a 

Problème #8 – Méthodes itératives (10 points)

Soit une plaque triangulaire en béton. Les côtés de la plaque ont subi un chauffage pour les
mener à une température constante comme l’indique la figure ci-dessous :

40°

t1 40°

t2 t3 40°

t4 t5 t6 40°

5° 5° 5°
Pour déterminer la température en tout point à l’intérieur de la plaque, nous procédons
généralement en une discrétisation de la surface de la plaque en un nombre fini de points. Par
exemple, la température au nœud 1 (t1) est la moyenne des températures des nœuds adjacents.
Utiliser la méthode itérative de Gauss-Seidel pour déterminer les températures d’équilibre à
l’intérieur de la plaque.

Date de remise : le jeudi 20 octobre 2011


Format : un rapport par équipe de 4 au maximum

Devoir # 1 – GCI-100 (automne 2011)

Vous aimerez peut-être aussi