Vous êtes sur la page 1sur 5

POSITION ANATOMIQUE DE RÉFÉRENCE

L'anatomie descriptive est l'étude macroscopique des différentes structures du corps humain, c'est-à-dire visible, par
opposition à l'étude microscopique ou histologique.
Dans le corps humain on dénombre traditionnellement 206 os, 639 muscles (dont 570 muscles striés, le myocarde et
les muscles lisses) et 360 articulations.
Le corps humain s'étudie dans une position anatomique de référence. Dans celle-ci, le sujet se tient debout
jambes tendues, pieds parallèles, tête droite, bras tendus le long du corps avec les paumes des mains tournées vers
l'avant (ainsi les deux os de l'avant-bras sont parallèles

Position anatomique de référence

C'est à partir de cette position que sont définies dans l'espace les différentes positions et directions.
Par rapport à cette position, on décrit trois plans :

1. Le plan frontal divise le sujet en une partie antérieure (ou faciale) et une partie postérieure (ou dorsale)
2. Le plan sagittal divise le sujet en une partie droite et une partie gauche (un plan médian sépare le sujet en
deux moitiés égales)
3. Le plan transversal divise le sujet en une partie supérieure (crâniale ou proximale) et une partie inférieure
(caudale ou distale)

Et trois axes :

4. L’axe vertical est situé à l'intersection du plan frontal et sagittal


5. L’axe sagittal à l'intersection du plan sagittal et transversal
6. L’axe transversal à l'intersection du plan frontal et transversal

Ne pas confondre avec la position de référence physiologique qui présente quelques différences : les talons sont
joints avec les pieds en rotation latérale (15°) et la paume des mains est tournée vers l'intérieur.

LISTE DES ABRÉVIATIONS


 HT = Haut ou crânial  DH = Dehors ou latéral ou externe  PROX = Proximal, proche de l'axe du corps
 BAS = Bas ou caudal  DD = Dedans = médial ou interne  DIST = Distal, éloigné de l'axe du corps
 AV = Avant ou ventral  DR = Droite  DDL = degré de liberté
 ARR = Arrière ou dorsal  G = Gauche
 Lig. = ligament  art. = articulaire, art° = articulation
OSTÉOLOGIE DE L'APPAREIL LOCOMOTEUR

INTRODUCTION
L'Ostéologie est la partie de l'anatomie qui traite des différentes pièces osseuses du corps humain, elle est
présentée dans ce document comme la base de l'anatomie de l'appareil locomoteur et constitue le "squelette" de la
connaissance en anatomie...

Il existe dans le corps humain 198 à 214 os distincts, ce nombre varie parfois
avec notamment les côtes surnuméraires ; il est usuel d'en dénombrer 206. Le
squelette est en perpétuel remaniement : les ostéoblastes fabriquent des cellules
osseuses quand les ostéoclastes les détruisent. Les os contiennent 90% des
réserves de calcium du corps, c'est lui qui leur donne leur rigidité.

Le plus long et le plus lourd est l'os de la cuisse, le Fémur  (environ 50cm pour un
homme de 1,80m) alors que le plus petit est le Stapes (old. Étrier) dans l'oreille
moyenne avec un poids de 2 à 4mg pour environ 3mm.

Nous divisons le corps en grandes régions :

 au centre : la tête, le cou et le tronc lui-même subdivisé en un thorax, un


abdomen et un pelvis (old. bassin),
 à la périphérie : le membre supérieur (épaule, bras, coude, avant-bras,
poignet et main) et le membre inférieur (hanche, cuisse, genou, jambe,
cheville et pied).

Les membres sont rattachés au tronc par des ceintures. La ceinture scapulaire


suspend le membre supérieur au tronc et la ceinture pelvienne fixe le membre
inférieur au bassin :

Un os est une pièce du squelette constitué généralement par l'association de deux


tissus : tissu osseux (recouvert de périoste) et tissu cartilagineux. Ils constituent des leviers sur lesquels pourront agir
les muscles grâce à des éléments de liaison, les axes que constituent les articulations.

On différencie 3 types d'os : les os longs, les os courts et les os plats. Ce n'est pas tant leur forme extérieure qui les
différencient mais leur composition :

 les os longs (exemple : Humérus) dont une dimension est supérieure aux autres, sont constitués de 2
extrémités (ou épiphyses) contenant de la moelle rouge (renouvellement cellulaire sanguin) et d'un corps
creux (ou diaphyse). Les épiphyses sont constituées d'os compact en surface et d'os spongieux à
l'intérieur. Le corps est formé d'os compact et contient un canal médullaire rempli d'une substance
graisseuse et molle : la moelle.
 les os courts (ex. : Pisiforme), dans lesquels on ne retrouve pas de canal central, sont formés d'os
spongieux recouvert d'une fine couche superficielle d'os compact.
 les os plats (ex. : Scapula) ont une structure identique à celle des os courts, ils sont parfois très fins
(quelques millimètres pour la fosse infra-épineuse de la scapula). Ils sont constitués d'os spongieux
recouvert d'une fine couche d'os compact.

Spécificité de la structure anatomique de


l'os chez l'enfant : On distingue clairement
le cartilage de croissance entre la diaphyse
et les épiphyses (ex.: membre inférieur DR
ci-contre) preuve d'une maturation
osseuse non terminée.

Le Périoste
C'est la membrane fibreuse périphérique qui recouvre les os à l'exception des surfaces cartilagineuses.
Il donne leurs insertions aux muscles et aux tendons.
Il constitue la barrière entre l'os et les parties molles, il est riche en vaisseaux sanguins, nerfs et ostéoblastes qui
jouent un rôle important dans la consolidation des fractures.

CONSTITUTION DU SQUELETTE
Le squelette axial est constitué de la tête et du tronc. Les membres supérieurs et inférieurs constituent le squelette
appendiculaire et viennent se fixer latéralement au tronc par l'intermédiaire des ceintures scapulaire et pelvienne.
  
       (A)                                      (B)                                (C)     

     
     vue ant/vue post            vue ant/vue post             vue ant/vue post

Membre supérieur droit (A)


De HT en BAS de DD à DH

 Humérus = squelette du bras


 Ulna (old. cubitus) et Radius = squelette de l'avant-bras
 Carpe, métacarpe, phalanges = squelette de la main

Membre inférieur droit (B)


De HT en BAS et de DD à DH

 Fémur = squelette de la cuisse


 Patella (old. rotule) en avant du genou
 Tibia, Fibula (old. péroné)  = squelette de la jambe
 Tarse, métatarse, phalanges = squelette du pied

Tête et tronc (C)


De HT en BAS et de l'ARR vers l'AV

 Le crâne = squelette de la tête


 Les vertèbres cervicales, thoraciques (old. vert. dorsales) et lombaires constituent la colonne vertébrale
 Les côtes et le sternum ferment la cage thoracique
 Le sacrum et le coccyx termine la colonne vertébrale

sur lesquels sont rajoutés les os qui composent les 2 ceintures : clavicules, scapula et os co

MYOLOGIE DE L'APPAREIL LOCOMOTEUR

INTRODUCTION
La Myologie est la partie de l'anatomie qui traite des muscles. On différencie le muscle cardiaque (myocarde) à
contraction automatique, les muscles lisses à contractions involontaires et les muscles striés (dits muscles rouges) à
contraction volontaire dont le nombre avoisine les 640.
Parmi ceux-ci, seuls les principaux muscles de l'appareil locomoteur seront abordés ; muscles auxquels nous avons
rajouté le diaphragme.
Les muscles sont les organes actifs du mouvement. Ils représentent 40% du poids sec du corps (soit 30kg pour un
homme de 75kg) et sont composés à 75% d'eau.

Propriétés
Les muscles sont fixés aux os par l'intermédiaire de tendons et sont doués de
propriétés propres :

 l'excitabilité : capacité à répondre à une excitation, à une stimulation (influx


nerveux, stimulation électrique)

 l'élasticité : capacité à s'étirer. Les muscles emmagasinent ainsi de l'énergie


qu'ils pourront restituer ultérieurement
 la contractilité : capacité de se contracter à la suite d'une excitation
convenable (influx nerveux). Un corps musculaire, convenablement excité, se
contracte de la moitié de sa longueur
 et la tonicité : capacité de conserver un certain état de contraction.
Responsable du tonus musculaire, de la posture.

Ces propriétés ne sont pas réparties de façon équivalente dans l'ensemble des muscles
(ex.: les muscles de l'appareil locomoteur spécialisés dans le mouvement ne sont pas
aussi toniques que ceux de la posture, mais sont plus élastiques).

On reconnaît plusieurs formes aux muscles dont les plus répandues sont :

 la forme de fuseau ou fusiforme (ex.: biceps, triceps...) : les fibres musculaires


sont principalement dirigées dans la direction du corps du muscle
 la forme pennée (uni ou bipennée) en forme de plume : les fibres musculaires
sont inclinées, et donc obliques par rapport à la direction du corps  musculaire
 la forme segmentée (ex.: grand droit de l'abdomen) : les fibres charnues laissent place à des fibres
tendineuses
 la forme plate (ex.: grand pectoral) : le muscle est étendu, ses fibres sont parallèles ou, le plus souvent,
disposées en forme d'éventai

Vous aimerez peut-être aussi