Vous êtes sur la page 1sur 48

FSTT - Département de génie mécanique

Vérin
pneumatique

Première version

EL MESSAOUDI
Contenu:

Vérin pneumatique
Principe
Caractéristiques
Classification des vérins
Utilisation dans l’industrie
Demarche de choix d’un vérin

EL MESSAOUDI
Principe
Vérin pneumatique
Un vérin pneumatique est un actionneur qui permet de
transformer l'énergie de l'air comprimé en un travail
mécanique.

Un vérin pneumatique est soumis à des pressions d'air


comprimé qui permettent d'obtenir des mouvements dans
un sens puis dans l'autre. Les mouvements obtenus peuvent
être linéaires ou rotatifs.
Vérin pneumatique
Un vérin pneumatique (ou hydraulique) est un tube
cylindrique (le cylindre) dans lequel une pièce mobile (le
piston) sépare le volume du cylindre en deux chambres
isolées l'une de l'autre.
Un ou plusieurs orifices permettent d'introduire ou
d'évacuer un fluide dans l'une ou l'autre des chambres et
ainsi de déplacer le piston.
Vérin pneumatique
Vérin pneumatique
Caractéristiques
Leurs principales caractéristiques sont : la course, la force et la vitesse.
Parmi les actionneurs pneumatiques, on retrouve principalement les
vérins, les moteurs et les ventouses.
Force disponible
Avec l’air comprimé, on dispose d’une énergie potentielle exploitable sous
forme statique ou sous forme dynamique par transformation en énergie
cinétique.
Vérin pneumatique
§
Force statique
En faisant agir l’air comprimé sur une face immobile, on obtient une force
statique Fs proportionnelle à la pression p et à sa surface d’action S :

Force statique:
Fs  p  S
avec la force Fs exprimée en daN, la pression p de l’air comprimé en bars
et la surface S en cm².
Vérin pneumatique

Symbole normalisé d’un vérin


Le vérin simple effet
simple effet à tige sortante
à tige entrante
Classification des vérins
pneumatique
Ø
Nature du fluide
hydraulique
Simple effet (air comprimé admis sur une
Ø
Mode d’action seule face du piston)
de la tige
Double effet (air comprimé admis sur les
deux faces du piston)…

Les vérins pneumatiques utilisent l’air comprimé, de 2 à 10 bars en usage


courant. Du fait de la simplicité de mise en œuvre, ils sont très nombreux
dans les systèmes automatisés industriels.
Remarque : une grande quantité de fonctions complémentaires peut leur
être intégrée : amortissement de fin de course, capteurs de position,
dispositifs de fin de course, dispositifs de détection, distributeurs,
guidage, …
Utilisation dans l'industrie

Ils permettent d’effectuer les opérations suivantes:


pousser, tirer, plier, serrer, soulever, poinçonner,
positionner, etc...
Les vérins pneumatiques
2 familles de vérins
avec tige

Les vérins linéaires sans tige

Les vérins rotatifs


Les vérins linéaires avec tige :
Il existe 2 types de vérins linéaires avec tige

Le vérin simple effet


Le vérin double effet
Le vérin pneumatique linéaire peut être moteur dans un seul sens (vérin simple
effet) ou dans les deux sens (vérin double effet).
Le vérin simple effet
Face avant du vérin Corps du vérin

Piston
Tige du vérin

Ressort de rappel
Face arrière du vérin
Vérins simple effet (VSE)
L’ensemble tige-piston se déplace dans un seul sens sous l’action du fluide
sous pression.
Le retour est effectué par un autre moyen que l’air comprimé: ressort, charge,

Pendant le retour, l’orifice d’admission de l’air comprimé est mis à
l’échappement.
Principes de réalisation et symboles normalisés

Vérin simple effet classique, rappel par ressort


Le vérin simple effet

Principe de fonctionnement

Relié à
l'échappement

Vérin à l ’état de repos


Le vérin simple effet

Arrivée d ’air
sous pression

Vérin à l ’état de travail


Le vérin simple effet

Arrivée d ’air
sous pression

La tige du
vérin sort

Vérin à l ’état de travail


Le vérin simple effet

Arrivée d ’air
sous pression

La tige du
vérin sort

Vérin à l ’état de travail


Le vérin simple effet

Arrivée d ’air
sous pression

La tige du
vérin sort

Vérin à l ’état de travail


Le vérin simple effet

Vérin simple effet plat à diaphragme

Vérin simple effet à membrane, rappel


par ressort Vérin simple effet à soufflet
Le vérin simple effet

Avantages:
Ø
les vérins simple effet sont économiques, (la consommation de
fluide est réduite).
Inconvénients :
Ø
à course égale, ils sont plus longs que les vérins double effet; la
vitesse de la tige est difficile à régler en pneumatique et les
courses proposées sont limitées (jusqu’à 100 mm).

Utilisation: travaux simples (serrage, éjection, levage, …)

Force statique développée : il faut tenir compte de la force Rc du


ressort comprimé, d’où :
Fs  p  S  Rc
Le vérin simple effet

Force statique développée par un VSE en fin de sortie de tige


Vérins double effet (VDE)
Ils peuvent fournir un effort dans les deux sens de
déplacement de la tige (rentrée et sortie de tige).
Sous l’action du fluide sous pression (air comprimé),
l’ensemble tige-piston peut se déplacer dans les deux sens.
L’effort en poussant (sortie de la tige) est légèrement plus
grand que l’effort en tirant (entrée de la tige) (la pression
n’agit pas sur la partie de surface occupée par la tige).
Principe de réalisation

Vérins double effet


Eléments d’un vérin
Un piston muni d’une tige se déplace librement à l’intérieur d’un tube.
Pour faire sortir la tige, on applique une pression sur la face avant du piston,
et sur la face arrière pour faire rentrer la tige.
Vérins double effet (VDE)

Relié
l'échappement

Vérin à l ’état de repos


Vérins double effet (VDE)

Arrivée d ’air sous pression

Vérin à l ’état de travail


Vérins double effet (VDE)
Arrivée d ’air sous pression

La tige du
vérin sort
Sortie de la tige
Vérins double effet (VDE)

Arrivée d ’air sous pression

Sortie de la tige

Vérin à l ’état de travail


Vérins double effet (VDE)

Arrivée d ’air sous pression

Sortie de la tige

Vérin à l ’état de travail


Vérins double effet (VDE)

Un vérin double effet possède deux orifices, et ne


dispose pas de ressort de rappel.
Pour faire sortir la tige,
Pour faire rentrer la tige, on
on applique une pression
applique une pression dans
dans l’orifice n°1:
l’orifice n°2:
l’orifice n°2 sert alors
l’orifice n°1 sert alors
d’échappement et la tige
d’échappement et la tige rentre :
sort.
n°1 n°2 n°1 n°2
Démarche de choix d’un
vérin
 Il faut déterminer la force que le vérin doit développer au cours du
mouvement.

Cela va nous permettre de définir le diamètre du vérin, en fonction de la


pression de service.

 Il faut ensuite déterminer la longueur du mouvement à effectuer.


On en déduit la course du vérin.

 Enfin, il faut tout d'abord déterminer le ou les sens où le vérin travaille


en charge :

1 sens  Vérin simple effet 2 sens  Vérin double effet


F  pS
Avec:
F- force en Newton (N), P-pression (Pa), S- surface en m².
Unités de pression:
Pascal: 1 Pa=1N/ m² Unités non normalisée:
1 Mpa= 10^6 Pa =1N/ mm². 1 bar = 10^5 Pa = daN/ cm²
Dimensionnement d’un vérin pneumatique linéaire
Critères de choix d’un vérin :
• sa course : longueur du déplacement effectuée par la tige de vérin,
• la vitesse de sortie de la tige : V=Q/S
(avec la vitesse v en m/s, le débit Q en m /s et la surface S en m²),
3

la force développée par le vérin, (pour un vérin double effet) cette


force n’est pas la même en poussant et en tirant : F=pxS
(avec la force F en Newtons, la pression p en Pa (1 bar = 105 Pa) et
la surface S en m² )
Diamétre du piston (D) : Diamétre du piston (D) :

Diamétre de la tige (d) :


En sortie de tige, la surface du piston sur laquelle
est appliquée la poussée est égale à: s   .D
2
En rentrée de tige, la surface
1
4 égale à:  .( D 2  d 2 )
s 
2
4
Course d’un vérin
Effort exercé par la tige du verin

Modélisation par un effort F


Modélisation par un effort F’
de la poussée liée à la pression
de la poussée liée à la pression

Effort en poussant Effort en tirant


Détermination d’un verin :
Diamètre et course : une fois le type choisi, à partir des données, il
faut déterminer le diamètre D de l’alésage et la course C de la tige.
Le diamètre de tige d dépend de D (normalisé)
Effort théorique :
L’effort théorique développable en sortie et en rentrée de la tige se
calcul à partir de la pression d’utilisation.
Exemple :
Soit un vérin double effet de diamètre intérieur 50 mm et de
diamètre de tige 20 mm, avec une pression de 6 bars.
La force statique tige sortie vaut :

d² 5²
Fs  p  S  p     6     117,8
4 4 daN

Pression de
Orifice à l'air libre l'air comprimé

Force statique
Fs=PxS
Exemple :
En rentrée de tige (cf. figure ci-dessus), la section est égale à Svérin - Stige :

 
S  d vérin
2
 d tige
2
   5²  2²   16,5
4 4 cm²

d’où la force statique tige rentrée :


Fs  p  S  6 16,5  99 daN
Force dynamique
Si la face est mobile en translation, la force dynamique Fd
obtenue pendant le mouvement est plus faible car elle dépend
des forces qui s’opposent à son déplacement :
force liée à la pression opposée (dite contre-pression),
force de frottement, force d’inertie.
Force dynamique

On définit son rendement η comme le rapport de la force


dynamique sur la force statique.

Les mesures montrent que η est compris entre 0,8 et 0,95


suivant le type de vérin, ses dimensions, la pression et le
fonctionnement à sec ou lubrifié.
Force dynamique

Fd  p  S   Fr
Avec la force dynamique Fd et la somme des forces résistantes ΣFr
exprimées en daN, la pression p de l’air comprimé en bars et la surface S
en cm².

Force dynamique d’un vérin


Calcul de la poussée théorique d’un vérin:

F N
Force
P daN

Pa
S m2
Pression 2
Surface
bar cm

Application:
On donne D = 80mm; d = 22mm; P = 6bars
Calcul de la poussée théorique dans le sens de sortie de tige:
Application:

F1  P  S1
S1  (  D 2 ) / 4  (  82 ) / 4  50,27cm 2
F1  6  50,27  301daN

Calcul de la poussée théorique dans le sens de la rentrée :

F2  P  S 2
S 2    ( D 2  d 2 ) / 4    (82  2.2 2 ) / 4  46,46cm 2
F2  6  46,46  279daN
Vérins double effet (VDE)
Avantages:
Ø
grande souplesse d’utilisation;
Ø
réglage plus facile de la vitesse
(par contrôle du débit à
l’échappement);
Ø
amortissements de fin de
course, réglables ou non,
possibles dans un ou dans les
deux sens.

Inconvénients:
Ø
ils sont plus coûteux.

Utilisation:

Ce sont les vérins les plus utilisés industriellement, ils présentent un


grand nombre d’applications.
Vérins double effet (VDE)
Amortissement de fin de course :
L’amortissement est indispensable aux vitesses ou cadences élevées et
sous fortes charges.
Dès que le tampon entre dans son alésage, le fluide à l’échappement est
obligé de passer par l’orifice B plus petit, au lieu de l’orifice A. La
réduction du débit provoque une surpression créant l’amortissement.

Vérin double effet à


amortissement non
réglable .
Amortissement de fin de course :
Contre-pression d’échappement: elle est employée pour régler
et réguler (maintenir constante) la vitesse de la tige. Le réglage
est obtenu par un limiteur de débit qui freine le fluide qui
s’échappe de la chambre mis hors pression. Cette contre-
pression freine le déplacement du piston et occasionne une
perte sur le rendement η de 30 a 40 %

Principe réducteur de débit réglable


46
Amortissement de fin de course :
Vérins spéciaux
Ce sont des variantes des cas précédents et présentent les
mêmes options possibles: amortissement, …
Vérin à tige télescopique :
Simple effet et généralement hydraulique, il permet des
courses importantes tout en conservant une longueur repliée
raisonnable.

Vérin simple effet à tige télescopique


Vérin rotatif:
l’énergie du fluide est transformée en mouvement de
rotation; par exemple, vérin double effet entraînant un
système pignon-crémaillère. L’angle de rotation peut
varier entre 90 et 360°. Les amortissements sont possibles.

Exemple de réalisation d’un vérin rotatif


(unité de couple)

Vous aimerez peut-être aussi