Vous êtes sur la page 1sur 22

ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

A. Kara, H.Benboudjema, N.Mansouri


B. Semaoune
Hôpital central de l’armée, Alger
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

• Période difficile
• Fonction formatrice
• Période des prises de risque
• Période des initiations
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

Deux pistes:

- Les adolescents toxicomanes

- L’adolescence des toxicomanes


ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

• Meilleur dépistage des facteurs de risque


• Intérêt d’une action préventive précoce
L’adolescent en consultation

Situer le problème:
* usager
* abus
* dépendance
Tendance à banaliser voire à nier la
consommation
L’adolescent en consultation

Analyser les motivations


• Les remous de la puberté
• La dépressivité de l’adolescence
• Un processus pathologique sous jacent :
personnalité pathologique, processus
schizophrénique , THADA
L’adolescent en consultation

Signification psychopathologique
- mode de protestation
- Recherche de plaisir interdit
- Jeu avec la mort
- Comportement initiatique
- Facteur d’intégration au groupe
L’adolescent en consultation

Motivations en fonction du toxique


Tabac: agent intégrateur
Alcool : visée festive
Cannabis: fonction intégratrice
Solvants organiques
Médicaments psychotropes
Drogues « dures »
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

POUR POUVOIR AGIR ET PREVENIR IL FAUT


SAVOIR RECONNAÎTRE LES SIGNES D’APPEL ET
LES SITUATIONS A RISQUE
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

Interaction entre trois types de


facteurs
- Facteurs liés aux toxiques « risque
addictogène »
- Facteurs individuels
- Facteurs environnementaux
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

FACTEURS INDIVIDUELS DE
VULNERABILITE
• La génétique
• Le sexe
• L’initiation précoce
• Tempérament et traits de personnalité
• Evénements de vie individuels
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

• La génétique
Gène codant les récepteurs D2
• Le sexe
Prédominance du sexe masculin
• L’initiation précoce
Facteur prédictif
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

Tempérament et traits de personnalité

- faible estime de soi, difficultés à s’affirmer


- timidité excessive
- mauvais contrôle émotionnel avec impulsivité
- difficultés à faire face aux événements
- difficultés dans les relations interpersonnelles
- tendance à la révolte contre les conventions et l’autorité
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

Evénements de vie

- deuils, pertes
- Séparation, divorce des parents
- Grossesses non désirées pour les adolescentes
- Violences sexuelles
Influence de l’environnement et des
facteurs familiaux

La famille
- avoir peu de soutien des parents
- peu d’attachement affectif entre les membres ou
distorsion de la communication
- consommation abusive d’alcool chez le père et
de psychotropes chez la mère
- autorité parentale insuffisante
Influence de la famille sur la capacité
d’adaptation de l’adolescent au stress, sur la
perception de sa propre valeur
Influence de l’environnement et des
facteurs familiaux

A souligner le rôle :
- l’école (exclusion scolaire, classes
surchargées, …)
- les médias (stars, mannequins,…)
- la communauté « moderne » (consommation,
performances,…)
ADOLESCENCE ET TOXICOMANIE

A quel niveau intervenir ?


A quel niveau intervenir ?

Au niveau des jeunes


- Informer, motiver à moins consommer
- Travailler en réseau (psychiatres, psychologues,
éducateurs, assistantes sociales, enseignants,…)
- Faire preuve de créativité, proposer de
nouveaux horizons
- Chercher des portes d’entrée neutres
A quel niveau intervenir ?

Au niveau de la famille

Demande souvent implicite aux parents


Ne pas se substituer aux parents
Les aider à se recentrer dans leur rôle d’autorité
Eviter les attitudes de rejet
A quel niveau intervenir ?

Au niveau de l’environnement
- Ecole
Informer et former les enseignants en matière de
consommation
Etre attentifs aux ado en difficultés, à
l’absentéisme
Rôle du médecin scolaire
A quel niveau intervenir ?

- Société
Proposer des « réseaux d’aide », lignes
téléphoniques gratuites SOS Ado, des lignes
hotline d’accès facile, des maisons d’ado
Promouvoir le sport, les loisirs
- Pouvoirs publics
Créer des alternatives à l’industrie du plaisir
CONCLUSION

• Considérer l’adolescence comme une question


de société
• Cibler les groupes à risque
• Mettre en place des systèmes d’alerte précoce
• Impliquer la famille dans la prévention et la prise
en charge

Vous aimerez peut-être aussi