Vous êtes sur la page 1sur 21

REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

UNIVERSITE DE
DJIBOUTI
I.
Institut Universitaire Technologique

Maître de stage : MOUSTAPHA DJAMA WAIS

DUT GAC 1ème ANNEE option

REALISE PAR: ABDOULRAHMAN MED KADIRI


INTRODUCTION GENERALE 03
REMERCIEMENT 04

PERIODE DE FORMATION

I. PRESENTATION DE L’ENTREPRISE

 PRESENTATION DE L’ENTREPRISE
05/06
 FICHE D’IDENTITE
07
 LOGO
08
 ORGANIGRAMME
09/10
 HISTORIQUE
11
II. LES TACHES EFFECTUENT

 TACHE PRINCIPAL 12
 TACHE PERIPHERIQUE 13/18
 RAPPORT DE STAGE 19

CONCLUSION

ANNEXES
Durant nos études au sein de l’Université de Djibouti, je suis amené à effectuer deux stages
dans le milieu professionnel afin d’avoir une meilleur aperçu du monde de travail.

Par ailleurs, j’ai effectué mon premier stage dans l’entreprise de l’hôtel DES IMPOTS
.

L’objectif principal est de mettre en évidence mes connaissances théoriques face à la réalité
professionnel et aussi de pouvoir développer ma vision de la réalité.

Enfin, en vue de rendre compte de manière fidèle et analytique de ces mois passés au sein de
ces entreprises, il paraît logique de découvrir au premier lieu la présentation des cette
entreprises, puis les tâches effectués.
La préparation de ce dossier a nécessité un travail individuel tant pour m’intégrer à des
habitudes et des personnes qui me sont inconnues que pour la mise sur pied de ce
dossier.

Ainsi, je ne dois en aucun cas oublier de remercier les personnes qui m’ont aidée.

En premier lieu, je tiens à exprimer mes sincères remerciement au responsable de


service de Petite  et moyen entreprise Mr ALI ADOYTA qui a eu la gentillesse et
l’ambitieux de m’accueillir en qualité de stagiaire au sein de leurs honorable
entreprise.

En second lieu, je présente aussi mes plus vifs remerciements à mes tuteurs de stage à
savoir Mlle KADRA MOUSSA ELMI et Mlle KAFIA IDRISS ALI qui m’ont
fournit tous les renseignements et les conseils nécessaires à la réalisation de mon
dossier.

Egalement, j’adresse mes remerciements a tous ceux qui m’ont apportes leurs
coopération des près ou des loin a la réalisation de mon dossier de stage.

Je remercier aussi mes professeurs qui m’ont donne une formation nécessaire en classe
pour mettre en pratique dans un milieu professionnel

Enfin, j’adresse plus particulièrement mes remerciement au doyen de IUT Dr


IBRAHIM SOULEIMAN et aussi sans oublie mon chef de département Mr
MOUSTAPHA
La direction des impôts est l’une de branche administrative du Ministère de l’économie,
des finances, et de la planification chargée de la privatisation. La direction des impôts est
une institution chargée de l’assiette de la liquidation et du recouvrement de l’impôt direct
émis par le rôle nominatif et tendu exécutoire par la direction des impôts.

Pour la première fois c’était en 1928, qu’on a crée un bureau de contribution directe sur le
territoire djiboutien, ensuite en 1939, le bureau devient un service des contributions directe, ce
dernier est composé de plusieurs section à savoir :
o Patente
o Foncier
o Bénéfice foncier
o Bénéfice non commerçant
o Impôt sur le bénéfice professionnel
Ensuite, en 2000, il prend le nom de Sous Direction des Recettes Directes. Une sous direction
qui comptait deux services
 Petites et moyennes Entreprise
 Grande entreprises
L’activité de sous direction était de collecter les impôts liés aux taxations foncières des
propriétés non bâties et de l’habitation ainsi qu’au bénéfice professionnel.
Elle travaille en étroite collaboration avec le Trésor National et les différentes directions du
ministère.
En 2007, les sous directions de recette directe sont devenus la direction des impôts avec tous
ses anciens services qui comportaient de deux service : PME et GE

La direction des impôts a des multiples rôles, c’est une direction très importante du ministère
de l’économie, de finance, chargé de la privatisation. Elle a compétence pour :
 Asseoir et liquider les impôts et taxes directs et procéder au contrôle des déclarations y
relatives,
 Vérifier l’assiette ou las bases de calcul de ces impôts et taxes, instruire le contentieux
les concernant.
Elle est organisée en 5 bureaux :
- bureau de la patente, des licences et de la fiscalité foncière
- bureau des précomptes salariaux et de l’impôt sur les personnes physiques,
- bureau des grandes entreprises
- bureau des enquêtes et de vérifications fiscales
- bureau de l’enregistrement et du timbre
Par la suite je veux essayer de présenter le rôle de bureau que j’ai eu le grand plaisir de visiter,
en commençant par :
- Le bureau de grande entreprises est chargé de l’assiette, de la liquidation et du
contrôle des entreprises assujetties à l’impôt sur les bénéfices industriels et
commerciaux relevant du régime du réel, ainsi que de l’impôt sur le bénéfices des
personnes morales.
- Le bureau des enquêtes et de vérifications fiscales a pour missions : la
programmation, l’engagement et le suivi des vérifications fiscales ; l’exercice du
droit de communication et les enquêtes diverses ; le recensement des contribuables
et le contrôle des assujettis à la patente et à la licence ; la surveillance des
constructions nouvelles, des démolitions, ainsi que des vacances d’immeubles et
des terrains non mis en valeur.

- Le service de petite et moyennes entreprises est composé de deux bureaux à savoir


un bureau de l’enregistrement, des timbres et vignettes et un bureau de la fiscalité
foncière et la patente/licence. Ce service est chargé de l’assiette, de la liquidation
et du contrôle des impôts et des taxes directs qui sont :

 Le droit d’enregistrement, des timbres et des vignettes


 La fiscalité foncière, la patente, licence de tous les établissements
RAISON SOCIALE

HÔTEL DES IMPÔTS

SIEGE SOCIAL
RUE DE MARSEILLE

 : 21 35 66 98 /21 35 11 24 FAX : 21 35 46 75  : 18


℮ : impôts.directs@intnet.dj.

FORME JURUDIQUE 
C’est un établissement public.

ACTIVITES 
Emission et recouvrement des impôts directs.

EFFECTIFS 
93 Employés.

DIRECTEUR GENERALE DE L’HOTEL DES IMPOTS  


Mr GOULED AHMED YOUSSOUF
Direction des recettes et des domaines

Directeur

Secrétariat Etudes, législation et


contentieux

Brigade de Brigade d’enquêtes et


vérifications générales de recherche

Cellule informatique Révision des impôts


indirects

Sous direction des Sous direction des direction du domaine Sous direction du
recettes directes recettes indirectes et conservation recouvrement
foncière

Service des grandes Service des PME, Bureau statistiques et Bureau de l’inventaire Bureau des prises en
entreprises (SGE) fiscalité foncière et archives des biens de l’Etat charge
enregistrement

Bureau de gestion du Bureau des PME Bureau études, Bureau du domaine Bureau de l’action en
secteur privé enquêtes et répression recouvrement
des fraudes

Bureau de gestion du Bureau de la patente et Bureau des Bureau du cadastre Bureau des recherches
secteur public du foncier vérifications

Brigade de contrôle Bureau de Bureau de surveillance Bureau des Bureau de la


ponctuel l’enregistrement et du hypothèques comptabilité
timbre
DIRECTION DES RECETTES DIRECTES

Direction des
recettes directes

Service des PME,


Service des grandes
fiscalité foncière et
entreprises
enregistrement

Bureau de gestion du Bureau de petite et


secteur privé moyenne entreprise

Bureau de gestion de Bureau de la patente


secteur public et du foncier

Bureau de
Brigade de contrôle
l’enregistrement et du
ponctuel
timbre
La direction des recettes et des domaines est une direction du ministère de l’économie
des fiances et de la planification chargées de la privatisation.

Si on revient un peu en arrière, le premier bureau de contribution directe a été crée en


1928 sur le territoire djiboutien.
Ce service était compose de plusieurs sections.

 Patente
 Foncier
 Bénéfice Forfaire
 Bénéfice Foncière
 Bénéfice non commerçant
 Impôts sur le bénéfice professionnel

Ensuite en 2000 on le nomma sous direction des recettes directes une section qui compte
deux services :

 Service Petite et Moyennes Entreprise


 Service Grande Entreprise

L’activité de ces sous directions est de collecter les impôts aux taxations. Fonciers des
propriétés non bâties et de l’habitation ainsi qu’au bénéfice professionnel, elle travaille
en étroite collaboration avec le trésor public.
La déclaration ITS.
Dans le cadre de la préparation de l’exprime pratique, j’ai effectué un stage de 1 mois à
l’hôtel des impôts du 1 mai au 31 mai 2012.

J’ai passé dans plusieurs service (service Petite et Moyens Entreprise ; Service Grand et
Moyens Entreprise ; Service Foncières ;) et je réalisé plusieurs activités :

 La déclaration ITS
 La déclaration Foncière
 Actes Civile Publics

J’ai choisie comme tâche principale la déclaration ITS. Ma tâche principale s’est déroulée
dans le service Petite et Moyens Entreprise sous le responsabilité de Mlle KADRA
MOUSSA ELMI : Les propriétaires du service Petite et Moyens Entreprise ont l’obligation de
dépose leur déclaration à partir du 1er au 31 janvier. Passé ce délai l’hôtel d’impôts ne reçoit
pas cette déclaration.

Le propriétaire se présente dans le service pour dépose la déclaration ITS.

Je vérifie s’il a bien complétée ou a oublie de complétée une partie de la déclaration.

Je lui remets 1 exemplaire au propriétaire et je garde les 2 exemplaires restants.

Je procède à enregistrer la déclaration dans le cahier de courrier arrive. J’ouvre le logiciel


AGIR et j’enregistrer touts les données de la déclaration dans le logiciel.

Enfin je transmettre la déclaration à la direction général.

Dans cette tâche, j’ai découvert plusieurs document relatifs représente d’impôts, elle a enrichi
mes connaissance en matière d’imposition et encorne dans l’apprentissage du fonctionnement
dans hôtel d’impôts.

Je suis convertie que l’hôtel d’impôts s’occupe de l’a gestion énorme d’impôts de notre pays.
Le champ d'application :

Sont considérés comme revenus imposables pour l'application de l'impôt,


toutes rémunérations perçus par les personnes physiques à l'occasion d'une
activité professionnelle réalisée. Entre notamment dans cette catégorie :
- les traitements, indemnités et salaires de congé, perçue à l'occasion
d'une activité professionnelle réalisée dans le pays.
- les allocations et indemnités forfaitaires pour frais professionnels.
- les pensions et allocations viagères allouées en contrepartie d'une
période de travail

2. Les exonérations :

Sont exemptés de l'Impôt sur les Traitements et Salaires :


- toutes les indemnités et allocations calculées en fonction de la
situation de famille du contribuable.
- les restitutions de retenues pour constitution de droit à pension,
- les remboursements sur pièces justificatives des frais professionnels
- les pensions et allocations viagères qui ne sont pas louées en
contrepartie d’une période de travail, notamment les pensions alimentaires et
les pensions d’invalidité.
- les personnes titulaires d'une carrière diplomatique et en poste à
Djibouti,
- les appelés du contingent et les volontaires de l'assistance technique.

3. Le fait générateur et l'exigibilité :

Le fait générateur prend date d'effet à compter du dernier jour du mois.


L'exigibilité intervient le quinze du mois suivant.

4. La base et le taux d'imposition :

La base est constituée de l'ensemble du revenu diminué des cotisations


sociales.

Les taux progressifs applicables sont :


- pour la fraction de revenu inférieur à 30 000 FD 2%
- pour la fraction de revenu compris entre 30 000 FD et 50 000 FD 15%
- pour la fraction de revenu compris entre 50 000 FD e 150 000 FD 18%
- pour la fraction de revenu compris entre 150 000 FD et 50 000 FD 20%
- au-delà de 600 000FD 30%

II. LA PATENTE
LA CONTRIBUTION DES PATENTES

1. Le champ d'application :

C'est un impôt dû par toutes les personnes, physiques ou morales, de droit


djiboutien ou autre, exerçant une activité industrielle ou commerciale.
L'impôt est annuel et est calculé sur la base de l'activité constatée au premier
janvier de l'année d’imposition.

Une patente annuelle spéciale frappe les sociétés industrielles, commerciales,


agricoles ou bien financières qui fixent leur siège sur le territoire de la
république de DJIBOUTI.

Le prorata du temps est pratiqué pour les activités qui se créent en cours
d'année.

2. Les exonérations :

Sont exonérés de la patente :


- l'état et les établissements publics.
- certaines activités énumérées (ex : sage-femme, pêcheur, etc...).
- personnes bénéficiant des dispositions du code des investissements.
Sont exonérés de la patente d’importateur :
- les agents qui effectuent des opérations de transbordement, de transit,
d'avitaillement et de réexportation ne sont pas soumis à la patente
d'importateur.

3. Le fait générateur et l'exigibilité:

La date du fait générateur est la situation au 1er janvier de l'année d'imposition.


L'exigibilité intervient à la fin du dernier jour du mois qui suit celui de la mise
en recouvrement du rôle.

4. La base et le taux d'imposition :

La base d'imposition est composée d'un droit fixe et d'un droit proportionnel
déterminé par le tarif général des patentes selon les activités.

- Droit fixe est établi pour chaque établissement où une activité


patentable est exercée. Les patentable qui exercent plusieurs activités dans le
même établissement sont soumis au seul droit fixe de l'activité la plus imposée.
Celui-ci étant maintenu pour les activités non cumulables avec une autre
activité.

- Droit proportionnel est établi sur la valeur locative des locaux


servant à l'exercice professionnel sans distinction de leur nature (en dur, en
bois, etc...).
III. Impôt sur le bénéfice
DEFINITION :

Il est établi un impôt annuel sur l’ensemble des bénéfices réalisés par les personnes physiques
ou morales qui exercent à titre habituel une activité professionnelle non salariée.
Cette imposition est désignée sous le nom d’impôt sur les bénéfices professionnels

CHAMP D’APPLICATION
Sont considéré comme bénéfices professionnels pour l’application de l’impôt, les bénéfices
réalisés par les personnes physiques et provenant de l’exercice d’une profession commerciale,
industrielle, artisanale ou libérale.

Les revenus non imposables


Les revenus mobiliers perçus par l’entreprise ne sont pas compris dans le bénéfice soumis à
l’impôt sur les bénéfices professionnels.

Les revenus fonciers tirés de la location d’immeubles non aménagés, sont exclus des recettes
d’exploitation de ladite entreprise, lorsque ces immeubles sont imposés aux contributions
foncières sur les propriétés bâties ou non bâties

Quelles sont les entreprises exonérées ?


Sont affranchies de l’impôt sur les bénéfices professionnels :
1) les entreprises d’exploitation de salles de projections cinématographiques,
2) les sociétés coopératives agricoles et leurs unions
3) les sociétés ayant uniquement pour objet le commerce de titre

TACHE À EFFECTUER
J’ai commencé à effectuer mon stage dans le service des grands entreprises, qui est composé
de 3 bureaux à savoir un bureau du secteur privé, un bureau du secteur public et un bureau de
contrôle.
Ce service est chargé de l’assiette, de la liquidation et du contrôle des entreprises assujetties à
l’impôt sur le bénéfice et commerciaux relevant du régime fiscal du réel, ainsi que de l’impôt
sur le bénéfice des personnes morales.

Le service des grandes entreprises comprend des administrations public et les entreprises
privées commerciales, industrielles et libérales dont le chiffre d’affaire est supérieur à 10
millions pour les prestations de services ; et 20 millions pour les autres activités (entreprise
dites du régime réel).
Le service est chargé de l’assiette, de la liquidation et du contrôle des impôts et taxe direct :
-des entreprises privées soumises au régime réel
-des administrations, établissements et entreprises publiques.
-la taxe sur les prestations et services.

Bureau des entreprises publiques


Il s’occupe de l’ITS des administrations et entreprises et de l’impôt sur le bénéfice des
entreprises publiques (tel que ONED, EDD, PORT)
Pour l’ITS il tient trois registres :
- ITS des entreprises publiques
- ITS des coopérants
- ITS classe divers : armée française, enseignement catholique, des ambassades, des
ONG etc.…

L’imposition se fait selon un barème :


 Barème 2002 pour les nationaux
 Barème de 1954 pour les coopérants

Il est versé au trésorier payeur qui va rendre un exemplaire avec une quittance au contribuable
et l’autre exemplaire à la direction mentionnant le numéro quittance et la date de la
liquidation.

Ensuite, dans l’exercice du droit de contrôle, le bureau procède au contrôle formel


(vraisemblance des chiffres) et au contrôle sur pièces (rapprochements) afin de vérifier la
sincérité et la régularité des déclarations

Sont exonères de ce type d’impôt les personnels diplomatiques, les coopérants techniques
traitant avec l’Etat.

Bureau des entreprises privées

Il se charge des assiettes des ITS et des impôts sur le bénéfice des entreprises privées.
A cet effet, il traite les dossiers de ces établissements privés de la liquidation au
recouvrement.
Pour l’ITS, le principe est le même que pour le secteur publique.
Concernant l’impôt sur le bénéfice, le bureau gère plus 300 dossiers d’entreprises
relevant de plein droit ou sur option du régime d’imposition réel. Il est versé 3 mois après
la clôture de l’exercice de l’année N-1

Le bureau des enquêtes et de vérification fiscal a pour mission : la programmation,


l’engagement et le suivi des vérifications fiscale. Le contrôleur a le droit de veiller au bon
fonctionnement, il vérifie les documents comptables et pièce justificative.

D’abord pour le calcul de l’Impôt sur le Traitement et Salaire,


Nom Salaire Cotisat Cotisation Régime Retenu Avance Salaire Net
ion Patronale OPS ITS à
Salaria 15,7% 19,7% Payer
le 4%
Mr X 177 000 7 080 27 789 34 869 25 500 144 420
Mr Y 300 000 12 000 47 100 59 100 60 500 281 500

Totau 477 000 19 080 74 889 93 969 86 000 425 920


x

On détermine l’ITS à partir du barème

Détermination du bénéfice imposable

Il concerne les entreprises publique et privées. Lorsque le contribuable dépose sa


déclaration, on l’accepte tel qu’elle est. Je calcule ou je fais l’assiette de l’impôt c'est-
à-dire prélever l’impôt en déterminant le solde et en déduisant les acomptes payés en
avance. Le taux de calcul est de 25% du bénéfice réalisé et de 1% du chiffre d’affaires.

L’employeur (ou société) doit rejoindre à sa déclaration en deux exemplaires :


 son compte de résultat
 les comptes des amortissements
 mentionner ses comptes des charges et produits
 le bénéfice (ou perte) réalisé au cours de l’exercice.

D’autre part, comme les entreprises sont sous l’exigibilité des acomptes, elles ne
payeront que l’imposition du restant (4e acomptes).
En effet les acomptes se calculent et se liquident ainsi :

Acomptes =impôt*25%(il s’agit d’un calcul sur la base de l’impôt de l’année


précèdent, soit N-2)

NATURE DATE D’EXIGIBILITE DATE LIMITE DE


PAIEMENT
1 ACOMPTE 15 MARS 15 AVRIL
2e ACOMPTE 15 AOUT 15 SEPTEMBRE
3e ACOMPTE 15 NOVEMBRE 15 DECEMBRE
L’impôt est liquidé à 25% et le solde après imputation des acomptes est exigible en
juin de l’année qui suit (N+1)
Dans le cadre de son droit de contrôle, le bureau procède au contrôle sur pièces de la
dite déclaration.
A ce effet, il peut demander des factures que l’entreprises a payer (achat, énergie,).
Il peut également effectuer sous l’autorisation de la direction à la vérification sur lieu
de la comptabilité du contribuable. Ce dernier peut se faire assister par son comptable.
Enfin la liquidité de l’impôt (acomptes) et le restant dû sont payés après avis de la
sous direction.

L’impôt est payé au trésorier payeur qui va remettre une déclaration avec quittance au
contribuable et l’autre déclaration au bureau concerné qui va mentionner dans son
registre le nom du contribuable, les numéros de quittance et de liquidation etc.…

PAIEMENT DE L’IMPOT

L’impôt est déclaré avant le 31 mars de chaque année. L’impôt sur le bénéfice est payé
spontanément. Les contribuables se présentent au service des grandes entreprises.
Le service effectue le calcul, voit le montant du chiffre d’affaire et le montant du
bénéfice imposable. On fait une comparaison entre le chiffre d’affaire et le montant du
bénéfice professionnel, il est réglé selon deux modes de paiement :

Spontanément

C’est la préparation d’un avis de versement payé à la caisse. Le contribuable prend


l’avis de versement et effectue le paiement à la caisse du trésor. Il reçoit en
contrepartie une quittance justifiant le paiement ou l’acquittement de son impôt.

Par voie de rôle :

Tous les impôts qui ne sont pas payés spontanément avant le 31 mars de chaque année,
sont émis par voie de rôle supplémentaire ou individuel suite à une notification de
redressement de la base imposable.
Le rôle qui est un document administratif dans laquelle les impôts sont émus, et signé
par le directeur des impôts. Cette dernière le transmet aux supérieurs hiérarchiques de
Ministère des Finances.
J’ai donc pu acquérir une réelle expérience professionnelle, sous la contrainte de
délais courts.
Durant tout au long de mon stage je peux dire que je n’ai pas eu de problème
quelconque si ce n’est de problème d’adaptation au début dans ce milieu
Professionnel, chose qui me semble tout à fait normale.
En revanche je peux souligner que le stage m’a surtout permis de comprendre les
divers rouages du métier. Quand j’ai débuté dans ce service, mon but était de
concrétiser et de compléter mes connaissances théoriques acquises à l’université
par des expériences pratiques.
D’ailleurs mes connaissances m’ont permis de comprendre certains terme clés
et très utilisés à la banque comme par exemple le NIF (numéro d’identification
fiscal, contribuable, redevable ou encore enrôlement ou mise en demeure etc…
Le stage m’a fournit un aperçu général de l’activité exercé au sein de l’hôtel des
impôts, aussi j’ai bénéficié d’un cadre de travail agréable.
Egalement j’ai acquit ma première expérience professionnelle dans le secteur
bancaire et l’utilité de la banque dans la vie économique de djibouti.
Le point positif de le stage effectué dans différents services, sur le logiciel utilisé ,
m’a permis de me rendre compte que pour comprendre le travail, il faut
s’imprégner du métier, avoir un peu de temps et étudier le tout avec une méthode
de pensé claire. En deux mots, l’étude théorique est nécessaire mais la
compréhension du terrain est indispensable. Je regrette d’ailleurs que le stage se
soit fini au bout de 1 mois 15 jours car c’est précisément après 1 mois de travail
que je commençais à bien comprendre le système et le fonctionnement de l’Hôtel
des impôts.
Le dernier aspect positif est constitué des outils qui ont été mis à ma disposition
pendant le stage, PC, imprimante et document nécessaire, dont l’apprentissage pour
cette dernière année a été plus théorique que pratique mais enrichissant tout de
même. Une méthode de travail me semble cependant nécessaire pour tirer un
meilleur parti du tout.
Je pense à présent que le choix des outils est important, mais le capital humain est
essentiel.
Au niveau de mes qualités, le sérieux et la persévérance me paraissent être mes
points forts. Par ailleurs, mon sens du contact facilite en général les échanges avec
les personnes que je côtoie. Enfin, je peux dire que les stages que j’ai réalisés
attestent de ma rigueur et de mon autonomie dans le travail.
Du coté des déceptions, la problématique reste peu limité, à savoir le manque de
temps pour concevoir, m’a paru très contraignante au jour le jour. De même, ce
manque de temps freine l’évolution vers de nouvelles technologies, vers de
nouvelles manières de travailler et aussi parfois en prétendant que les données sont
confidentiels.
Cette période de formation en milieu professionnel au sein de l’Hôtel des Impôts m’a
été utile, instructive et bénéfique dans la mesure où elle m’a permis d’approfondir
mes connaissances dans les domaines fiscale.

Ainsi la formation que j’ai suivie m’a permis d’acquérir des connaissances
nombreuses que j’ai pu mettre en pratique au cours d’expérience professionnel
enrichissante.

Le stage que j’ai effectué m’a également permis de mettre en pratique mes
connaissances, de les approfondir dans certains domaines et de faire des liens
supplémentaires entre les différents cours qui ont constitués mon cursus comme par
exemple le logiciel comptabilité ou encore d’autre logiciel utilisé dans les
entreprises que j’ai visité, ITS, TVA.

Ainsi cette période m’a ouvert les portes du monde professionnel, je me suis
également rendu compte que ma formation n’était qu’une première base à mon
apprentissage qui va se perpétuer dans les différents emplois que je vais être
amener à effectuer.

Ainsi, prend fin cette belle expérience d’1 mois passée dans l’Hôtel des Impôts.

J’espère que vous avez pris autant de plaisir à lire ce travail que j’en ai eu à le
rédiger. Merci à vous.

Vous aimerez peut-être aussi