Vous êtes sur la page 1sur 11

Boutros Ralph MDV

Inlays-Onlays en composite

✨ Un Inlay est une pièce prothétique assemblée par collage ou scellement, destinée à restaurer une perte de
substance dentaire, ne nécessitant pas de recouvrement de cuspide
✨ Un Onlay est une pièce prothétique qui restaure une ou plusieurs cuspides

Pourquoi et quand faire un inlay-onlay ?

• Les matériaux utilisée pour inlay/onlay

Les alliages métalliques (Les inlay-onlays en or) ne répondent pas à la demande de nos patients en termes
d’esthétique.

Les résines composites

Les céramiques: Céramiques feldspathiques


Système In Ceram
CAD/CAM
Céramique dans la réalisation
d’inlay-onlay
Avantages Inconvénients

Exigeant en
Composites dans la réalisation d’inlay-onlay Esthétique MIEUX termes de mise en
Avantages Inconvénients œuvre clinique

Perte des contacts proximaux Biocompatibilité Coût élevé


BON Esthétique
dans le temps Stabilité dans le
Perte de la morphologie temps des
Réparation possible contacts proximaux Non réparable
occlusale dans le temps
et occlusaux
Résistance à l’abrasion proche
Altération de la teinte dans le
de celle de l’émail
temps Stabilité dans le
Avantages et inconvénients des inlays-onlays en céramiqu Possible abrasion
temps de la teinte
de l’antagoniste
Tolérant
1 à la manipulation
Peu d’accumulation Nécessité d’un
Comportement mécanique de plaque collage
Boutros Ralph MDV
• Comment choisir entre le composite et la céramique ?

• Pourquoi coller les inlay-onlays en composite ?

• Pourquoi coller les inlay-onlays en composite ?

" Le collage présente plusieurs avantages indéniables.


➰ Sur le plan mécanique: seules les techniques adhésives peuvent renforcer les dents délabrées
➰ Sur le plan biologique, l’étanchéité procurée par l’adhésion s’oppose à l’infiltration inter-faciale des
fluides buccaux et de leur contenu bactérien, permettant ainsi une préservation de l’intégrité pulpaire
➰ Sur le plan des propriétés optiques et de l’apparence, l’emploi des bio polymères, dont l’indice de
réfraction et la couleur sont voisins de ceux des tissus dentaires calcifiés, contribue aujourd’hui à intégrer
esthétiquement les restaurations coronaires partielles.

2
Boutros Ralph MDV

Protocole Clinique
Par la technique INDIRECT

〽 1. Dépose de restauration

" Pose Diagnostique et plan de ttt


" Enlever obtus (car ici carie donc obliger)
" Enlever dentine altérer
Attention à l’isolation
Si paroi gingival basse, reconstruction avec:
- Verre ionomère pas terrible
- CVIMAR avantageux pour l’isolation
- Composite fluide
- Composite bulkpfill (cours prdt)
- Coronoplastie ou gingivoplastie

〽 2. Mise en place Champs opératoire et matriçage

" Matrice fine, sectorielle, pour éviter les déplacements


" Ne pas oublie cône en bois ou plastique
qui va bien resserrer la matrice contre la paroi dentaire

〽 3. Hybridation
Le protocole comprend:
" Mordançage total pendant 30 sec puis rinçage prolongé de
l’ensemble de la cavité pendant 20 s
" Enduction des parois cavitaires laissées humides avec le “primer”
" Enduction des parois avec le liant résineux
" Photo-polymérisation pendant 30 sec
L’hybridation de la dentine doit idéalement être réalisée non pas au
moment de l’assemblage de la pièce prothétique, mais avant
l’empreinte de celle-ci.

3
Boutros Ralph MDV

En voici les principales raisons :


➰ Meilleures valeurs d’adhérence
➰ Absence de sensibilités

➰ Lissage des parois cavitaires et comblement des contre-dépouilles: 



En plus de l’hybridation immédiate, certains auteurs préconisent de
réaliser une couche intermédiaire en composite entre les parois et le
fond de la cavité et l’inlay-onlay.
Cette couche a pour but de :
➰ Protéger le complexe pulpe dentinaire

➰ Combler d’éventuelles contre-dépouilles


➰ Lisser les parois et fonds de cavité
➰ Eventuellement remonter la limite cervicale

➰ Homogénéiser l’épaisseur de la pièce prothétique


➰ Servir d’amortisseur des contraintes.

〽 4. Remplissage des deux tiers profonds de la cavité : mise en place d’un substitut dentinaire

Pour le choix du substitut dentinaire, le cahier des charges comprend :


– protection biologique et mécanique du complexe pulpo-dentinaire
– rapidité de mise en œuvre : comblement en une seule phase
– réduction du stress de polymérisation
– compatibilité avec le système adhésif

Si on choisit:
- CVIMAR comme substitut dentinaire: 

Technique sandwich ouvert qui est plus tolèrent à l’hydratation immédiate lorsque l’on peut pas isoler pour
faire un collage, liber du fluor
- Le composite pour le substitue dentaire par soucis d’homogénéité

〽 5. Mise en forme de la cavité

" Économie tissulaire:


➰ Minimum 1,5 mm pour les restaurations en composite (2 mm au niveau de la poutre occlusale) ;
➰ Le fond de la cavité devra être plat et la préparation ne pas présenter d’angles vifs, qui risqueraient de
fracturer
la pièce prothétique
➰ Les parois auront une dépouille minimale de 10°.
" Forme de la limite périphérique: congé large ou épaulement à angle interne arrondi , sans chanfrein
associé.
" Situation des limites périphériques:
➰ La situation supra-gingivale des limites permet une isolation plus simple lors de l’assemblage et l’élimination
aisée des excès
➰ Limite vestibulaire, peut être déplacée cervicalement afin que le joint dento-prothétique soit le plus invisible
possible.
➰ Limite occlusale: pour éviter de fragiliser le joint, les dents antagonistes ne doivent pas avoir de contacts
occlusaux statiques ni dynamiques avec les limites de notre préparation (absence d’interférence). Les cuspides
jugées fragiles (≤ 2 mm d’épaisseur et/ou non soutenues par de la dentine) seront recouvertes (réalisation d’un
onlay)
" Gestion de l’espace proximale: si l’espace est ≥ 2 mm, il existe un risque de fracture du matériau
4
Boutros Ralph MDV

〽 Principes des préparations d’un Onlay

" Fond plat


" Bague rouge avec différentes formes pour les finitions

〽 6. Empreinte et enregistrements de l’occlusion


" Empreinte en silicone d’addition: Très précis
Attention on prend 2 empreintes
Utilisé le fil de rétraction pour avoir un meilleur évaluation du
profil d’émergence

〽 7. Restauration provisoire

" Assure la protection bio


" La résistance
" L’esthétique
Attention même si le provisoire contient de l’eugénol, après le
mordançage avec l’acide ortho-phosphorique => Il disparait

5
Boutros Ralph MDV

〽 Séance de laboratoire

A. Préparation des modèles:

Deux modèles sont ainsi réalisés:

✨ Un modèle de travail qui est fractionné et utilisé pour fabriquer l’inlay (Le modèle
fractionné permet d’obtenir un modèle positif unitaire (MPU), en faisant attention de
ne pas toucher les limites de la cavité)

✨ Un maître modèle (ou modèle de repositionnement) qui sert à vérifier les contacts
proximaux, occlusaux et le trajet d’insertion et de désinsertion de l’inlay.

P.S: Il fait un espacement avec une cire chaude pour laisser de l’espace pour
cémentation final

B. Élaboration de l’inlay et prépolymérisation

✨ 1ère photo niveau esthétique on a besoin d’un peu plus de translucidité pour
laisser apparaitre la dentine et donner l’aspect naturelle
✨ 2e photo on utilise une opalescence un peu bleu pour le rendre plus
transparent et lumineux et pour les cuspide une opalescence plus blanche 1 2
✨ 3e photo dernière couche, email qui sera seulement transparente, pour
laisser apparaitre les tissus résiduels

" Vérification de insertion/désinsertion sur le model de repositionnement


" Adapter les point de contact occlusale, limite préparation et contacte
proximales 3
C. Traitement thermique de l’inlay

" L’inlay est placé pendant 20 minutes dans un four de post-polymérisation.


Cette dernière associe photo/thermo-polymérisation.
Ce qui permet d’augmenter le taux de conversion du composite, qui lui donne:
- Une stabilité dimensionnelle
- Procure des propriétés mécanique
D. Finition et polissage

" Crée une macro-géographie et une micro-géographie


" Inlay est poli a l’aide d’une pâte diamantée avec granulation fine
sans détruire cette micro/macro-géographie.

Pour la macro/micro-géographie, on utilise:


- fraise diamanté sur turbine, fine,
" Caractériser avec colorant et ensuite photo-polymériser 40 sec

E. Traitement de l’intrados avant scellement

" Micro sablé avec particule oxyde aluminium = 50 micro mètre

6
Boutros Ralph MDV

〽 8. Dépose de la restauration provisoire


Anesthesie pour plus de confort, enlever le provisoire

〽 9. Essayage et ajustage de l’inlay


• L’insertion doit être complète, l’inlay doit « flotter » dans la cavité
• La position de la surface de contact et son intensité sont évaluées avec du
papier d’occlusion
• L’adaptation aux limites est vérifiée. Les excès et les surplombs sont
éliminés
• La couleur doit se mêler à celle de la dent résiduelle mais aussi à celle des
dents adjacentes.

P.S/ Vérifier sur modele: morphologie, adaptation, limite proximale


Ensuite essayer intra-oral avec un kit trying paste = Pates hydrosoluble de même teinte que ceux du collage
pour vérifier l’esthétique

〽 10. Pose du champ opératoire individuel avec digue fine épaisseur


on peut améliorer l’étanchéité avec fil de soi

〽 11. Procédures de collage


- Préparation de la pièce prothétique
" Mordançage avec acide fluorhydrique 1 min et rincer abondamment
" Application primer avec brossette
" Application résine et Ne PAS Photo-polymériser

- Préparation de la dent:
➰ Micro-sablage au début
➰ Mordançage à l’acide ortho-phosphorique à 37 % pdt 10sec et rinçage
➰ Désinfection et humidification à l’aide du Consepsis® ;
➰ Application du primer sur une dentine humide puis séchage ;
➰ Application de l’adhésif puis séchage

- Préparation de la résine de collage

➰ Utiliser composite DUAL !


➰ On l’introduit au niveau de la cavité sur la dent
➰ Utiliser un fil de soi au niveau proximale pour enlever l’excès

7
Boutros Ralph MDV

〽 12. Mise en place de la restauration et élimination des excès


il existe un ultra son avec un bon qui émet une application intermittente sur la pièce prothétique et permet de
fluidifier l’excès et le retirer
enlever l’excès au fil de soi en proximale

" Après avoir enlevé soigneusement tous les excès de colle


" Photo-polymérisation de toutes les faces de la restauration est effectuée pendant 60 s.
" Re-polymeriser une fois 40 sec après avoir appliquer de la glycérine (pour protéger)
➰ La polymérisation duale de la résine est activée par la lumière puis poursuivie chimiquement
➰ Une fois l’inlay collé, le champ opératoire peut être déposé

〽 13. Étapes de finition


Les objectifs de la finition et du polissage sont :
" Obtenir une parfaite continuité entre les tissus dentaires et la restauration aux niveaux des bords occlusaux
et proximaux ;
" Aplanir les surfaces irrégulières ou d’assurer la sauvegarde de celles déjà terminées ;
" Eliminer tous les éventuels défauts marginaux.
➰ Les instruments: Bague jaune encore plus fin au niveau granulation que la bague rouge

L’inlay est alors terminé et parfaitement intégré au niveau biologique, esthétique et fonctionnel

8
Boutros Ralph MDV
• Les avantages majeurs des restaurations indirectes

✨ Contraintes de polymérisation faible et une maîtrise de l’anatomie occlusale et proximale qui leur confère une
précision d’adaptation optimale.

✨ Propriétés mécaniques sont améliorées par les possibilités de post-polymérisation


✨ Réalisation des formes anatomiques proximales, occlusales et des contacts proximaux est grandement
améliorée

Protocole Clinique
Inlay, par la technique SEMI-DIRECT

➰ L’inlay est faite par le médecin dans son cabinet


➰ Implique la réalisation d’une empreinte et un modèl coulé
➰ Fabrique en composite seulement
➰ Faites et collée dans une seule séance (avantage)

• Grandioso Inlay System

" Système adhésive auto-mordancant


" Composite prise dual avec différentes teintes
" Empreinte en alginate

Les Etapes Cliniques

1. Mise en forme de la cavité et l’empreinte en alginate


2. Élaboration et finitions de l’inlay en dehors de la cavité buccale
3. Essayage intra-orale et le collage de l’inlay
4. Finitions intra-buccale

P.S: La morphologie se fait en fonction de la dent adjacente

〽 Élaboration de l’inlay
• Grandio SO
• Composites nano-hybride photo-polymérisables

Teintes: A1, A2, A3, A3.5, vcA3.25, A4, vcA5, BL,
B1, B2,B3,C2,D3
OA1,OA2,OA3.5
Photo-polymerisation: 500mW/cm2
40sec. OA1,OA2,OA3.5 vcA5
20 sec A1, A2, A3, A3.5, vcA3.25, A4, vcA5, BL, B1, B2,B3,C2,D3
Photo-polymerisation: 800mW/cm2
40sec OA1,OA2,OA3.5
20sec A3.5, A4vcA3.25,vcA5, B2,B3,C2,D3
10 sec A1, A2, A3, B1,BL
9
Boutros Ralph MDV

〽 Finitions de l’inlay en dehors de la cavité buccale


" Fraises diamantées à grains fins (bague rouge)
" On enlèvera les excès et coupez les bords pour obtenir une parfaite
adaptation des incrustations aux bords de la préparation sur le modèle.

〽 Adaptation marginales, points de contactes, vérifier l’occlusion

〽 Le collage

10
Boutros Ralph MDV

〽 Le collage et Photo-polymérisation

〽 Finition intra-orale
" Adaptation en occlusion
" Finition
" Polissage

Conclusion
Les composites photo-polymérisables de laboratoire semblent devenir le matériau de choix pour les
restaurations de tout type, car il a été montré que son « handicap » mécanique vis-à-vis de la céramique
si longtemps décrié n’est plus.

« En effet, le comportement viscoélastique de la résine composite est le garant d’un degré d’usure
faible, à la fois du matériau et sur l’émail antagoniste ». J.-F Lasserre

11

Vous aimerez peut-être aussi