Vous êtes sur la page 1sur 10

COUPLAGE DES POMPES

Samir AMRAQUI Zakariyae MOURAD


: samir.nova@gmail.com : MOURADZAKARIYAE@gmail.com
: 06.68.81.94.46 : 06.73.79.63.86
COUPLAGE DES
POMPES
SERIE & PARALLELE
INDEX

I. Généralités :.........................................................................4
II. Classification des pompes : ...............................................5
1. Les pompes centrifuges ...................................................5
2. Les pompes volumétriques ..............................................5
III. Montage des pompes : ......................................................6
IV. Caractéristiques des pompes :..........................................7
1. Hauteur manométrique totale ........................................7
2. Puissance absorbée .........................................................7
3. Rendement ........................................................................7
4. Charge nette à l’aspiration..............................................7
V. Couplage des pompes : ....................................................8
1. Couplage en série ............................................................8
2. Couplage en parallèle.....................................................9
VI. Courbes caractéristiques des pompes : ........................10
1. Couplage en série ..........................................................10
2. Couplage en parallèle...................................................10
Couplage des pompes Généralités

I. Généralités :
Les pompes sont des machines qui réalisent l’écoulement d’un fluide (liquide ou
gaz) dans un réseau. L’énergie fournie au moteur de la pompe (électrique ou
thermique) est transformée en énergie mécanique qui est transmise au fluide.

FIGURE 1.1 : La pompe utilise plusieurs transformations d'énergie pour augmenter la pression.

FIGURE 1.2 : Structure d’une pompe.

4
Couplage des pompes Classification des pompes

II. Classification des pompes :


On distingue principalement deux types de pompes :
1. Les pompes centrifuges
▪ Les pompes centrifuges : Fonctionnent suivant le principe d'une mise en
rotation du fluide à pomper dans une roue tournant à grande vitesse. Elles
ont un domaine d'application de pressions de 0.6 à 20 bars et des débits
jusqu'à 50 000 m3/h.

FIGURE 2.1 : Pompe centrifuge.

2. Les pompes volumétriques


▪ Les pompes volumétriques : Fonctionnent sur le principe du déplacement
d'un volume de fluide. Elles ont un domaine d’application de pression jusqu’à
10000 bars et des débits de 0.1 à 10 m3/h.
Certaines pompes volumétriques sont dites rotatives (cylindrée et vitesse de
rotation fixent le débit pompé). D'autres sont dites alternatives car font appel au
mouvement alterné d'un piston ou d'une membrane (cylindrée et course fixent
alors le débit pompé).

5
Couplage des pompes Classification des pompes

FIGURE 2.2 : Types des pompes volumétriques.

III. Montage des pompes :


On distingue le montage d'une pompe en charge (réservoir d'aspiration au-dessus
de la pompe) et le montage d'une pompe en aspiration (réservoir d'aspiration sous
la pompe).

FIGURE 3.1 : Montages des pompes.


6
Couplage des pompes Caractéristiques des pompes

IV. Caractéristiques des pompes :


1. Hauteur manométrique totale
La hauteur manométrique totale (HMT) est donnée par la formule suivante :
𝑷𝒓𝒆𝒇 − 𝑷𝒂𝒔𝒑
𝑯𝒎𝒕 =
𝝆. 𝒈
𝐻𝑚𝑡 : HMT exprimée en mètres de colonne de fluide (mCF).
𝑃𝑟𝑒𝑓 : La pression de refoulement.
𝑃𝑎𝑠𝑝 : La pression d'aspiration.
𝜌 : Masse volumique du fluide (kg/m3).
𝑔 : Accélération de la pesanteur (g=9.81m/s²).
2. Puissance absorbée
La puissance donnée par la pompe et reçue par le fluide est donnée par la formule
suivante :
𝑷𝒉𝒚𝒅 = 𝝆. 𝒈. 𝑸𝒗 . 𝑯𝒎𝒕 𝑾
𝑄𝑣 : Débit volumique du fluide (m3/s).
3. Rendement
Le rendement d’une pompe noté (𝜼) est défini comme étant le rapport entre la
puissance hydraulique et la puissance consommée par le moteur notée (Pabs).
𝑷𝒉𝒚𝒅
𝜼=
𝑷𝒂𝒃𝒔
𝑃ℎ𝑦𝑑 : La puissance hydraulique.
𝑃𝑎𝑏𝑠 : La puissance consommée par le moteur (puissance absorbée par le moteur).
4. Charge nette à l’aspiration
La charge nette à l’aspiration notée (NPSH) disponible, en mCL, à la marge de
pression au-dessus de la pression de vapeur saturante du fluide. Sa formule est
donnée par :
𝑷𝒂𝒔𝒑 𝑽𝟐𝑨 𝑷𝒗
𝑵𝑷𝑺𝑯𝒅𝒊𝒔𝒑𝒐 = + − 𝒉𝑺 − 𝒉𝒇 −
𝝆. 𝒈 𝟐𝒈 𝝆. 𝒈
7
Couplage des pompes Couplage des pompes – en Série

V. Couplage des pompes :


Pour parvenir à obtenir certaines conditions de fonctionnement impossibles à
réaliser avec une seule pompe, les utilisateurs associent parfois deux pompes dans
des couplages en série ou en parallèle.
1. Couplage en série
On considère deux pompes P1 et P2 ayant des caractéristiques différentes. Le
couplage en série de deux pompes est illustré comme suit :

FIGURE 5.1 : Couplage en série.

Les pompes P1 et P2 montées en série sont traversées par le même débit Q.


𝑸 = 𝑸𝟏 = 𝑸𝟐
La hauteur manométrique totale de cette configuration est la somme des hauteurs
manométriques totales Hmt1 et Hmt2 des deux pompes.
𝑯𝒎𝒕𝒔𝒆𝒓𝒊𝒆 = 𝑯𝒎𝒕𝟏 + 𝑯𝒎𝒕𝟐
Le couplage en série permet d'augmenter la hauteur manométrique totale : il
convient donc pour un réseau présentant des pertes de charge importantes.

8
Couplage des pompes Couplage des pompes – en parallèle

2. Couplage en parallèle
On considère deux pompes P1 et P2 ayant des caractéristiques différentes. Le
couplage en parallèle de deux pompes est illustré comme suit :

FIGURE 5.2 : Couplage en parallèle.

Les pompes P1 et P2 montées en parallèle montrent la même hauteur


manométrique totale HMT.
𝑯𝒎𝒕 = 𝑯𝒎𝒕𝟏 = 𝑯𝒎𝒕𝟐
Le débit total du couplage est la somme des débits des deux pompes pour une
même hauteur manométrique totale.
𝑸 = 𝑸𝟏 + 𝑸𝟐
Le couplage en parallèle permet d'augmenter fortement le débit pompé sur un
réseau : il convient donc pour un réseau présentant des besoins importants.

9
Couplage des pompes Courbes caractéristiques

VI. Courbes caractéristiques des pompes :


1. Couplage en série

FIGURE 6.1 : Couplage en série.

2. Couplage en parallèle

Point de
fonctionnement
de pompes en
parallèle

FIGURE 6.2 : Couplage en parallèle.


10

Vous aimerez peut-être aussi