Vous êtes sur la page 1sur 6

1. Identifier avec précision le matériau du ½ corps du raccord.

EN-AC Al Si7Mg : EN : préfixe ; A pour aluminium et C pour pièces moulées


Alliage d’aluminium pour pièces moulées avec 7% de Si et faible % de Magnésium
2. Quel est le rôle des éléments d’addition
Si : donne aux alliages un bas point de fusion, une bonne fluidité et une bonne coulabilité
Mg : augmente la résistance à la corrosion et favorise la maturation
3. Donner le procédé d’obtention de brut, justifier votre choix
Le procédé d’obtention de brut : le moulage en coquille car l’Alu a un point de fusion plus bas en
plus la pièce n’est pas complexe
 On a opté pour le moulage en coquille comme procédé d’obtention de brut
4. Compléter le dessin du brut capable en précisant :
La surépaisseur d’usinage 2mm
La dépouille 2%
Arrondis selon besoin
Choix du ou des plans de joint

5. Citer au moins deux défauts risquant d’apparaître au moment du refroidissement et comment


on peut y remédier.
Retassures, criques, soufflures
Pour y remédier: prévoir des masselottes ; des évents adéquats ; faire basculer le moule.
6. donner au moins deux avantages et inconvénient du moulage en coquille par rapport au sable

Avantages Inconvénients
- Bon contrôle de dimension et qualité - Limiter aux matériaux à basse température de fusion
état de surface - forme simple
- solidification plus rapide - coût élevé

Cette pièce doit subir un traitement thermique.


7. Quel traitement doit-elle subir et justifier ?
Elle doit subir un recuit car ce traitement élimine les contraintes dues lors du moulage.
8. Expliquer les deux symboles d’état de surface représentés sur le ddf du ½ corps du raccord
Ecart moyen arithmétique de rugosité : 3,2µm – To : le procédé de fabrication :
Tournage – ES : Etanchéité Statique (fonction de la surface)

Ecart moyen arithmétique de rugosité : 6,3µm la surface doit être obtenue sans
enlèvement de matière
9. quels sont les moyens de contrôle de la planéité et de la rugosité
Contrôle de la planéité sur une MMT
Contrôle de la rugosité à l’aide d’un rugosimètre
TOLERANCEMENT NORMALISE Analyse d’une spécification par zone de tolérance

Symbole de la spécification : Eléments non idéaux (réel) Eléments idéaux( modèle) :(points ,droites ou plans associés)
(points, lignes ou surfaces réelles)
Type de spécification :
Forme Orientation Elément (s) Elément (s) de Référence(s) spécifiée(s) Zone de tolérance
Position Battement tolérancé(s) référence
Localisation
Condition de conformité : l’élément Contraintes
tolérance doit être situé en entier Unique Unique Simple Commune Simple Orientation et/ position
dans la zone de tolérance Groupe multiples Système Composée par rapport à la référence
spécifiée
Schéma Référence Volumes :6 cylindres les 6 axes des zones de
Extrait du dessin de définition 6 lignes Ensemble de 3 trois primaire :plan- F associé de diamètres 0.4 tolérance sont perpendiculaires
nominalement surfaces : à la surface F1 contraint d’axes c1-c2-c3-c4-c5- à la référence primaire-F,// à D
rectilignes, axes -2 surfaces tangent du coté libre de c6 référence secondaire, situés
réels de 6 surfaces nominalement planes la matière selon critère sur lecylindre d’axe D de rayon
nominalement -une nominalement mini-Max 67 et entre eux un angle de 60°
cylindriques cylindrique Référence et // à la référence tertiaire B
secondaire:droite- D axe
B du cylindre associé à la
D1 surface D1 selon critère C1
C6
diamètre maxi,inscrit
C5
perpendiculaire à F Ø0.4
Référence
F1 tertiaire:Plan– B associé C3 Ø0.4 R67
60°
à la surface B1contraint
tangent du coté libre de C2 *
la matière ⏊ à F et // à D %
C4
D
B

F
Nom du modèle : Pièce1
Nom de l’étude : Analyse statique [-Défaut-]
Type de tracé : Analyse statique contrainte nodale Contraintes1
Echelle de déformation : 0,0274311

La surface est sollicitée au matage


Solution 1

Solution 2

Vous aimerez peut-être aussi