Vous êtes sur la page 1sur 67

Signalisation temporaire

Manuel du chef de chantier

ROUTES BIDIRECTIONNELLES
en rase campagne et en milieu urbain

Sommaire

Page 1
- Préambule

- Les grandes règles de l’Instruction


 Esprit et principes de la signalisation temporaire
 Classification et caractéristiques des signaux
 Règles d’implantation des signaux
 Signalisation des personnes
 Signalisation portée par les véhicules
 Limitation de vitesse
 Signalisation temporaire de nuit
 Circulation alternée
 Pose et dépose des panneaux

- Biseau et balisage longitudinal

- Routes bidirectionnelles en rase campagne


 Signalisation d’urgence et dangers temporaires
 Chantiers fixes
 Chantiers mobiles

- Routes bidirectionnelles en agglomération


 Signalisation d’urgence et dangers temporaires
 Chantiers fixes
 Chantiers mobiles

- Annexes
Annexe I. PANNEAUX de DANGER de type 900 et PANONCEAUX de type 950
Annexe II. DISPOSITIFS TEMPORAIRES de type 910 à 920
Annexe III. PANNEAUX D’INDICATION de type 930
Annexe IV. PANNEAUX de DEVIATION de type 940
Annexe V. DISPOSITIFS LUMINEUX de type 960
Annexe VI. FLECHE LUMINEUSE de RABATTEMENT - FLR
Annexe VII. FLECHE LUMINEUSE d’URGENCE – FLU

- Glossaire

Page 2
Préambule

Le présent manuel s’adresse aux agents chargés de la mise en place et de


l’entretien de la signalisation temporaire. Il se veut pratique et a pour but de
concrétiser par des illustrations l’application des règles de la signalisation
temporaire définies dans la 8ème partie de l’Instruction Interministérielle sur la
Signalisation Routière, seul document officiel s’imposant à tous ceux qui
exécutent des travaux ou qui interviennent sur le domaine routier.
Ce document contient :
- Une introduction rappelant, de façon succincte, les grandes règles de la
signalisation temporaire sur les routes bidirectionnelles et sur la voirie
urbaine ;
- Des schémas de signalisation temporaire correspondant à divers cas de :

- dangers temporaires,
- chantiers fixes, 
- chantiers mobiles ;
ces situations étant réparties sur les routes bidirectionnelles de rase
campagne et sur la voirie urbaine.
- La nomenclature et les caractéristiques des dispositifs temporaires.

Ce manuel propose des schémas des situations les plus fréquemment


rencontrées et n’ont qu’une valeur d’exemple. Ils ne couvrent pas tous les cas
possibles. Une application réfléchie des règles de base reste donc nécessaire,
de sorte que l’étude de la doctrine, résumée ci-après, est indispensable.
En aucun cas, les schémas du présent manuel ne doivent être considérés comme
des règles contraignantes, seules applicables dans un cas déterminé.
L’application aux cas réels peut nécessiter l’adaptation d’un schéma type ou
l’addition de plusieurs schémas.

En rase campagne, le manuel s’applique aux routes bidirectionnelles ainsi qu’aux


voies express, à chaussées séparées, sur lesquelles on pourra être amené à

Page 3
appliquer le principe d’adaptation concernant les inter distances entre panneaux
par exemple.
Les exemples présentés sur la voirie urbaine ne concernent pas les voies
rapides urbaines sur lesquelles les caractéristiques particulières des
infrastructures et du trafic impliquent l’application exclusive du manuel
consacré aux autoroutes.

Page 4
Les grandes règles de l’Instruction

1. Esprit et principes de la signalisation temporaire


La route peut comporter des anomalies qui présentent un danger pour l’usager
(dégradations, chantiers, accidents…). Pour sauvegarder la sécurité de l’usager
et celle des agents travaillant sur la chaussée ou ses abords immédiats, tout en
maintenant la fluidité du trafic, il est nécessaire :
- d’informer l’usager
- de le guider
- de le convaincre de modifier son comportement pour l’adapter à une
situation inhabituelle.

La mise en place de la signalisation temporaire sur les 4 principes suivants :


- principe d’adaptation : la signalisation temporaire doit être  adaptée aux
caractéristiques de la voie, à la nature de la situation rencontrée, à
l’importance du danger ou du chantier, à la visibilité, à la localisation, à la
vitesse des véhicules et à l’importance du trafic.
- principe de cohérence : pour éviter des indications contradictoires, il faut
adapter ou masquer la signalisation permanente.
- principe de valorisation : la signalisation temporaire doit être crédible
pour être respectée. Les prescriptions imposées doivent être justifiées et
les panneaux temporaires doivent être retirés dès que le chantier est
terminé.
- principe de lisibilité et de concentration : pour être bien perçus, les
panneaux doivent être en nombre limité (2 au maximum sur un même
support ou côte à côte), propres et en bon état.

2. Classification et caractéristiques des signaux


Les signaux utilisés en signalisation temporaire comprennent les panneaux
permanents de prescription (de forme circulaire) et les signaux propres à la
signalisation temporaire (voir annexe).

Page 5
Couleur : les signaux spécifiques de la signalisation temporaire sont à fond
jaune, ou généralement rouges et blancs pour les signaux de position. Les
panneaux de prescription, de fin de prescription sont à fond blanc et les
panneaux d’obligation à fond bleu. Les panonceaux sont de la même couleur que
les panneaux auxquels ils sont associés.
Dimensions : sur routes bidirectionnelles de rase campagne, tous les panneaux
utilisés en signalisation temporaire appartiennent à la gamme « normale » (1m
pour le côté du triangle, 0,90m pour le diamètre du disque). En milieu urbain, la
gamme « petite » peut être employée dans les rues étroites (0,70m pour le
côté du triangle et 0,70m pour le diamètre du disque).
Rétro réflexion : tous les signaux utilisés en signalisation temporaire sur routes
bidirectionnelles (en rase campagne ou en agglomération) sont rétro
réfléchissants de classe 1. Durant la nuit, que le chantier soit en activité ou non,
le premier panneau de danger est rétro réfléchissant de classe 2 ou doté de
trois feux de balisage et d’alerte.
Hauteur : les panneaux de signalisation temporaire sont implantés, en général, à
1m de hauteur et parfois, en agglomération, à 2,30m. Quand les panneaux sont
fixés sur un support spécifique (chevalet), la hauteur minimum sous panneau est
de 200 mm.

3. Règles d’implantation des signaux


Distances entre panneaux : Sur les routes bidirectionnelles de rase campagne,
pour être mémorisés par les usagers, les panneaux doivent être espacés de
100m environ.
En agglomération, cette distance est de 20m minimum. Il y a lieu, cependant, de
rechercher les meilleurs emplacements de la signalisation en fonction du
stationnement potentiel sur la voie et du mobilier urbain.
Pour les chantiers mobiles à progression très lente, la distance entre le dernier
panneau d’approche rencontré et la signalisation de position ne peut dépasser
500 mètres.
La signalisation de fin de prescription est implantée à 50m après la fin du
chantier ou du danger.

4. Signalisation des personnes


Les agents intervenant à pied sur le domaine routier doivent être constamment
visibles, tant par les usagers que par les conducteurs d’engins circulant sur le
chantier.

Page 6
Le port d’un vêtement de signalisation à haute visibilité est obligatoire. Il est
généralement constitué d’un support fluorescent de couleur jaune, orange ou
rouge portant des éléments rétro réfléchissants.

5. Signalisation portée par les véhicules


Qu’il s’agisse d’engins, de véhicules de chantier, d’intervention ou de
signalisation, les matériels mobiles doivent être particulièrement
reconnaissables. Ils peuvent, en effet, constituer un danger pour la circulation
des usagers ou pour les autres intervenants du chantier.
La 8ème partie de l’Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière
impose que les véhicules d’intervention et de travaux, à l’arrêt ou en progression
lente sur une chaussée ouverte à la circulation publique, soient équipés :
- d’un panneau 903 doté de 3 feux de balisage et d’alerte synchronisés,
- de feux spéciaux 962 ou 963, tournants, clignotants ou à éclats de couleur
jaune,
- d’une signalisation complémentaire constituée de bandes biaises rouges et
blanches alternées rétro réfléchissantes.

Les véhicules assurant la signalisation de chantiers ou de dangers temporaires


peuvent, en outre, porter l’un des dispositifs lumineux 964, 965, 967 ou 968.

6. Limitation de vitesse
En signalisation temporaire, la limitation de vitesse n’est pas toujours
nécessaire puisque le panneau 903 ou 904, par définition, impose aux usagers le
respect d’une règle élémentaire de prudence consistant à prévoir la possibilité
d’avoir à adapter leur vitesse aux éventuelles difficultés de passage.
La signalisation comprend une signalisation de prescription (323) et une
signalisation de fin de prescription (333). Ces panneaux sont à fond blanc. Le
panneau de limitation de vitesse ne doit jamais être le premier signal rencontré
par l’usager. Il doit toujours être précédé d’un panneau de danger (903 ou 904).
Sur routes bidirectionnelles de rase campagne, cette limitation est, en général,
égale à 60 km/h lorsque subsistent deux voies de circulation et à 40 km/h en
présence d’alternat.
La pose d’un panneau de prescription doit faire l’objet d’un arrêté réglementaire
pris par l’autorité compétente investie du pouvoir de police de la circulation. Cet
arrêté peut être permanent.

Page 7
7. Signalisation temporaire de nuit
Qu’il soit en activité ou pas, un chantier de nuit présente des risques
particuliers pour l’usager et pour le personnel. Sa signalisation doit donc être
renforcée.
Le premier panneau de danger rencontré doit être équipé d’un revêtement rétro
réfléchissant de classe 2 ou doté de trois feux 963 de balisage et d’alerte
synchronisés.

8. Circulation alternée
Dans le cas où une seule voie est laissée libre pour les deux sens de circulation,
le passage des véhicules s’effectue alternativement dans chaque sens.
Cette circulation alternée peut être réglée de deux façons différentes :
- par signaux tricolores d’alternat temporaire 961.1 ou 961.2 ;
- par piquets mobiles 918.

Les signaux tricolores peuvent fonctionner de jour comme de nuit mais ils ne
permettent pas de s’adapter aux variations de trafic aussi facilement qu’avec
les piquets 918.
Cependant, le système des piquets 918 nécessite la présence de deux agents au
moins à des postes non productifs et n’est pas envisageable pendant les
périodes d’inactivité du chantier.

9. Pose et dépose des panneaux


La pose ou la dépose des signaux constitue un chantier en soi dont la sécurité
exige que :
- la signalisation reste cohérente à tout moment
- l’exposition des agents sur les zones circulées soit minimisée.

a) Pose des panneaux

En règle générale, en dehors des détournements de circulation :


- S’il n’est pas possible de les implanter tous en même temps, les panneaux
sont d’abord disposés à plat sur l’accotement ;
- Le premier panneau à découvrir doit être le signal de danger annonçant le
chantier ou le danger ; il faut veiller à ce que chaque panneau soit visible
et éviter qu’il soit placé juste après un virage ou un sommet de côte, dans

Page 8
une zone d’ombre, derrière de la végétation ou des équipements de la
route. Puis, les autres panneaux de la signalisation d’approche sont posés.
Enfin, on met en place la signalisation de position et la signalisation de fin
de prescription.

Dans le cas des déviations, on commence par la mise en place du jalonnement de


l’itinéraire. On pose ensuite la pré signalisation et enfin la signalisation de
position.

b) Dépose des panneaux

Les panneaux doivent généralement être enlevés dans l’ordre inverse de la pose,
dès que les panneaux cessent d’être utiles, afin d’assurer, à tous moments, la
cohérence du dispositif en place.
Si certains dangers subsistent après l’achèvement des travaux , il convient de
les signaler.
Si la signalisation permanente a été modifiée durant les travaux, il convient de
la rétablir.

Page 9
Routes bidirectionnelles de
Rase campagne B

Biseau et balisage
longitudinal de chantier

B1 - Biseau et balisage longitudinal de chantier

Page 10
Biseau et balisage B1
longitudinal de chantier

Remarque(s) :
La longueur du biseau est de 100 m, la zone tampon de 10 à 50 m. Le biseau comporte au moins deux 341 s'il est réalisé à l'aide de
L'espacement entre 912 ou 914 est de 5 à10 m pour le biseau et de 13, cônes 914. Les balises 913 peuvent être utilisées pour assurer le
26 ou 39 m pour le balisage longitudinal. balisage longitudinal hors chaussée.

Page 11
.

Routes bidirectionnelles de
Rase campagne
DT

Signalisation d'urgence
et dangers temporaires

DT1 - Signalisation d'urgence

DT2 - Obstacle sur accotement

DT3 - Danger sur l'ensemble de la chaussée

Page 12
Dangers temporaires
Danger empiétant sur la chaussée
DT
Nature du danger : Remarque(s) :
1
- Accident -Dispositif à utiliser en première urgence et à compléter
- Incident fortuit (éboulement, affaissement de chaussée, le plus rapidement possible conformément au schéma CF13.
chute d’arbres, etc.).

Page 13
Dangers temporaires
Signalisation d’urgence
Obstacle sur accotement
DT
2

Nature du danger : Remarque(s) :


- Dépôts de matériaux et matériels divers - Si la largeur de l’accotement est insuffisante, employer des
- Éboulement, effondrement, excavation, etc. 913 en lieu et place des 911.

Dangers temporaires
Signalisation d’urgence DT
Danger sur l'ensemble de la chaussée
3 Page 14
Nature du danger : Remarque(s) :
- Inondation - La limitation de vitesse est fonction de la nature du
- Chaussée déformée danger.
- Gravillonnage - L’ensemble 904 + 952 peut être remplacé par le panneau
- Chaussée glissante. spécifique au danger (900, 902, 906).
.

Routes bidirectionnelles de
Rase campagne
CF
Chantiers fixes
Page 15
CF11 - Sur accotement ;

CF12 - Circulation à double sens - Route à 2 voies - Léger empiétement ;

CF13 - Circulation à double sens - Route à 2 voies - Fort empiétement ;

CF14 - Circulation à double sens - Route à 3 voies - Voie latérale neutralisée – Cas1

CF15 - Circulation à double sens - Route à 3 voies - Voie latérale neutralisée – Cas2

CF16 - Circulation à double sens - Route à 3 voies - Voie latérale neutralisée – Cas3

CF17 - Circulation à double sens - Route à 3 voies - Voie centrale neutralisée

CF18 - Circulation à double sens - Route à 4 voies - Léger empiétement

CF19 - Circulation à double sens - Route à 4 voies - Voie latérale neutralisée

CF20 - Circulation à double sens - Route à 4 voies - 2 voies neutralisées

CF21 - Circulation alternée - Route à 2 voies - Alternat par piquets 918

CF22 - Circulation alternée - Route à 2 voies - Alternat par signaux tricolores

CF23 - Circulation alternée - Route à 3 voies - Alternat par piquets 918

CF24 - Circulation alternée - Route à 3 voies - Alternat par signaux tricolores

CF25 - Circulation alternée au droit du carrefour

CF26 - Travaux sur giratoire - Neutralisation de l'intérieur de l'anneau

Chantiers fixes CF11


Sur accotement

Page 16
Remarque(s) :
- Si la largeur de l’accotement est insuffisante employer des 913 en - Le dispositif est identique quel que soit le nombre de voies.
lieu et place des 911.
- Le panneau 903 doit être enlevé en période d’inactivité du chantier.

CF12

Chantiers fixes

Léger empiétement Circulation à double sens


Route à 2 voies

Page 17
CF13
Chantiers fixes
Fort empiétement Circulation à double sens
Route à 2 voies

Page 18
Remarque(s) :
- L’empiétement du chantier impose un déport de trajectoire notable
pouvant chevaucher l'axe de la chaussée. Il permet cependant le
croisement des véhicules dans des conditions de sécurité acceptables.

CF14
Chantiers fixes
Voie latérale neutralisée Circulation à double sens
Cas 1 Route à 3 voies

Page 19
Remarque(s) :
- La séparation des courants du trafic peut être réalisée par des 912, Le biseau comporte au moins deux 341.1 s’il est réalisé à l’aide
914, 915, séparateurs 920 ou par marquage temporaire (ligne de cônes 914 (Cf. schéma B1).
continue).

CF15

Chantiers fixes
Voie latérale neutralisée Circulation à double sens
Cas 2 Route à 3 voies

Page 20
Remarque(s) :
- Lorsque deux voies sont affectées au même sens de circulation, - Le biseau comporte au moins deux 341.1 s’il est réalisé à l’aide
l’utilisation d’un 930 est préférable à celle du panneau 901 pour de cônes 914 (Cf. schéma B1).
signaliser la suppression d’une voie. - Chantier sans empiétement sur la voie centrale.

CF16
Chantiers fixes

Page 21
Voie latérale neutralisée Circulation à double sens
Cas 3 Route à 3 voies

Remarque(s) :
- La séparation des courants du trafic peut être réalisée par des 914, - Le biseau comporte au moins deux 341.1 s’il est réalisé
912, balises souples, séparateurs 920 ou par marquage temporaire à l’aide de cônes 914 (Cf. schéma B1).
(ligne continue).
- Lorsque deux voies sont affectées au même sens de circulation,
l’utilisation d’un 930 est préférable à celle du panneau 901 pour
signaler la suppression d’une voie.

CF17

Chantiers
fixes

Voie centrale neutralisée


Circulation à double sens
Route à 3 voies

Page 22
Remarque(s) :
- le biseau comporte au moins deux 341.2 s’il est réalisé à l’aide de
cône 914 (Cf. schéma B1).

CF18
Chantiers fixes
Léger empiétement Circulation à double sens

Page 23
Route à 4 voies

Remarque(s) :
- Si la largeur laissée libre à la circulation est inférieure à 6 m,
appliquer le schéma CF19.
- La limitation de vitesse peut être relevée à 80km/h lorsque le
chantier est inactif (absence de personnel sur le chantier).

CF19

Chantiers fixes
Voie latérale neutralisée Circulation à double sens
Route à 4 voies ou route express

Page 24
Remarque(s) :
- Lorsque deux voies sont affectées au même sens de circulation, - Le biseau comporte au moins deux 341.1 s’il est réalisé à l’aide
l’utilisation d’un 930 est préférable à celle du panneau 903 pour de cônes 914 (Cf. schéma B1).
signaler la suppression d’une voie. - la neutralisation de la voie de gauche est traitée de façon
symétrique.

CF20
Chantiers fixes
2 voies neutralisées Circulation à double sens
Route à 4 voies ou route express

Page 25
Remarque(s) :
- Le biseau comporte au moins deux 941 s’il est réalisé à l’aide de
cônes 914 (Cf. schéma B1).

CF21
Chantiers fixes
Alternat par piquets 918 Circulation alternée
Route à 2 voies

Page 26
Remarque(s) :
- Dispositif applicable uniquement de jour et sous
certaines condition.

CF22
Chantiers fixes
Alternat par signaux tricolores Circulation alternée
Route à 2 voies

Page 27
Remarque(s) :
- Schéma à appliquer notamment lorsque l’alternat doit être maintenu
de nuit, en absence de visibilité réciproque.

CF23
Chantiers fixes

Page 28
Alternat par piquets 918 Circulation alternée
Route à 3 voies

Remarque(s) :
- Le biseau comporte au moins deux 341 s’il est réalisé
à l’aide de cônes 914.

CF24
Page 29
Chantiers fixes
Alternat par signaux tricolores Circulation alternée
Route à 3 voies

CF2
5

Remarque(s) :
- Le biseau comporte au moins deux 341 s’il est réalisé à l’aide de - Pour des raisons de lisibilité l'échelle n'est pas
cônes 914. respectée.

Page 30
CF25

Chantiers fixes
Circulation alternée
Au droit du carrefour

Page 31
CF26
Chantiers fixes

Neutralisation de l'intérieur de l'anneau Travaux sur giratoire

Remarque(s) :
- Tout l’anneau intérieur doit être neutralisé quelle que .
soit l’étendue des travaux.

Page 32
Routes bidirectionnelles de
Rase campagne CM

Chantiers mobiles

CM31 - Bonnes conditions de visibilité

CM32 - Visibilité insuffisante

CM33 - Circulation à double sens - Avec empiétement sur la voie opposée

CM34 - Trafic ou conditions de visibilité justifiant un alternat

CM35 - Personnel exposé sur une voie

CM36 - Personnel exposé en axe

Page 33
Chantiers mobiles
Bonnes conditions de visibilité CM31

Page 34
Chantiers mobiles CM32

Visibilité insuffisante

Chantiers mobiles CM33

Avec empiétement sur la voie opposée Circulation à double sens

Remarque(s) :
- Ce schéma constitue la règle générale pour un chantier
Remarque(s) : - Le véhicule doit être équipé de bandes alternées de
mobile sur
- Le dispositif estsection à visibilité
identique correcte.
si l'empiétement sur la s'arrête etsignalisation rouges
ne reprend sa et blanches
marche .
que lorsque le chantier a
chaussée- est
Lemoindre.
dispositif est identique si l'empiétement sur la cette zone.
dépassé
chaussée
- Le véhicule est moindre, voire
d'accompagnement nul (chantier
circule le plus àsur accotement).
droite - Les véhicules doivent être équipés de bandes alternées
possible. A l'approche d'une zone à visibilité réduite, il de signalisation rouges et blanches.

Page 35
Remarque(s) :
- En cas de visibilité correcte, la ou les deux signalisations - Le véhicule d’accompagnement circule le plus à droite
d’approche peuvent être supprimées. possible. A l’approche d’une zone à visibilité réduite, il
s’arrête et ne reprend sa marche que lorsque le chantier a
dépassé cette zone.

Page 36
CM34
Chantiers mobiles
Trafic ou conditions de visibilité justifiant un alternat

Remarque(s) :
- Ce schéma représente la signalisation d’approche, les deux sens, soit portée par véhicules pour les deux
portée par véhicule dans un sens et posée au sol dans sens.
l’autre sens. En pratique, la signalisation d’approche peut - Les véhicules doivent être équipés de bandes alternées
être, soit comme sur le schéma, soit posée au sol pour de signalisation rouges et blanches.
Page 37
Chantiers mobiles CM35

Personnel exposé sur une voie

Remarque(s) :
- La signalisation du chantier peut être renforcée par la - Le véhicule doit être équipé de bandes alternées de
mise en place d’un deuxième véhicule sur la chaussée. signalisation rouges et blanches.
- Lorsque la seule signalisation de position est jugée .
insuffisante, on complétera le dispositif par une
signalisation d’approche.

Page 38
Chantiers mobile
CM36
Personnel exposé en axe

Le schéma est inadapté


aux chantiers à
déplacement rapide

Remarque(s) :
- Les véhicules effectuant la signalisation d'approche - Les véhicules doivent être équipés de bandes alternées
roulent le plus à droite possible, sur l’accotement si celui-ci de signalisation rouges et blanches.
le permet.

Page 39
Routes bidirectionnelles DTU
En agglomération
Signalisation d’urgence
et dangers temporaires

DTU 01 : Signalisation d’urgence - accident ou perte de chargement


DTU 02 : Signalisation d’urgence - accident avec balisage de la zone de danger

DTU 03 : Danger temporaire - dépôts divers sur chaussées (gravillons, boue…)

DTU
01
Page 40
Signalisation d’urgence
Signalisation d’urgence accident
portée par le véhicule d’intervention ou perte de chargement
et complétée par un balisage de la zone de danger

Signalisation d’urgence DTU


02
Page 41
Signalisation d’urgence
avec balisage de la zone de danger

Remarques :
Si nécessaire (visibilité réduite par exemple), ce dispositif peut être complété par un panneau 904 placé à 30m minimum en
amont.

Danger temporaire DTU


03 Page 42
Dépôts divers sur chaussées
(gravillons, boue…)

Remarques :
Autre type de signalisation d’approche

Page 43
Annexes

Annexe I - Panneaux de danger de type 900 et panonceaux de type 950

Annexe II - Dispositifs temporaires de type 910 à 920

Annexe III - Panneaux d’indication de type 930

Annexe IV - Panneaux de déviation de type 940

Annexe V - Dispositifs lumineux de type 960

Annexe VI - Flèche lumineuse de rabattement (FLR)

Annexe VII - Flèche lumineuse d’urgence (FLU)

Annexe I

Page 44
PANNEAUX DE DANGER DE TYPE 900 ET PANONCEAUX DE TYPE 950

PANNEAUX DE DANGER DE TYPE 900

900 901 901.1 901.2

904 905
902 903

908
906 907

PANONCEAUX DE TYPE 950

Page 45
distance étendue indications diverses

EXEMPLES D’UTILISATION DES PANONCEAUX 950

Annexe II

Page 46
DISPOSITIFS TEMPORAIRES de type 910 à 920

FANION 910

Fanion 910 : Signalisation d’un obstacle temporaire de faible


importance ou signalisation de l’arrivée d’un train sur un passage à
niveau sans barrière.

Description : Drapeau d’étoffe rouge fixé sur une hampe.

Dimensions : Drapeau : 500 mm x 400 mm.


Hauteur de la hampe : 1000 mm environ.

BARRAGE 911

Barrages 911 : signalisation de position de travaux ou de tout autre obstacle de caractère temporaire.

Description : L'envers du barrage élémentaire peut soit porter l'inscription « FIN DE CHANTIER » , en lettres noires L1 sur fond
jaune soit être de couleur grise.
Plusieurs barrages élémentaires peuvent être associés sur un même support.

Dimensions :

Gamme petite L = 1400 mm H = 200 mm.


Gamme normale L = 1750 mm H = 250 mm.
Gamme grande L = 2450 mm H = 350 mm.
.

Page 47
BALISES

Signalisation de position des limites d'obstacles temporaires ou de chantier

 912 - Balise d'alignement

Description : Alternance de bandes biaises rouges et


blanches à 45°, dont la pente vers le sol est
dirigée vers la voie laissée à la circulation.
Dimensions : Dimensions : 1000 mm x 250 mm.
La balise est placée de telle façon que le côté
inférieur soit à 200 mm au-dessus du sol.
.

913 : Piquet

Description : Le piquet a une ou deux faces.


Dimensions : Dimensions des faces : 375 mm x 150 mm.
Hauteur du support : 1100 mm.

914 : Dispositif conique

Description : Dispositif conique auto stable constitué de


bandes blanches et rouges.
Dimensions : Gamme petite hauteur 500 mm
Gamme normale hauteur 750 mm
Gamme grande hauteur 1000 mm

915 - Balise de guidage

Description : Balise jaune, munie de deux bandes


blanches rétroréfléchissantes, lestée ou fixée
au sol par un dispositif spécifique.
Dimensions : Hauteur comprise entre 700 mm et 850 mm ;
Largeur apparente entre 150 mm et 200 mm.

Page 48
BARRIERE 916

Barrière 916 : Signal de position d'une déviation ou d'un rétrécissement temporaire de chaussée.

Description : Comprend un ou des chevrons de couleur rouge sur fond blanc.

Dimensions : en Gamme 1 chevron 2 chevrons 3 chevrons 4 chevrons 5 chevrons


mm grande 900 x 900 1800 x 900 2700 x 900 3600 x 900 4500 x 900
normale - 1000 x 500 1500 x 500 2000 x 500 2500 x 500

916– exemple 916 – exemple


monochevron à 5 chevrons

RUBAN 917

Ruban 917 : Signal de délimitation de chantier ou signal de fermeture d’un passage à niveau.

Description : Les rubans présentent deux couleurs en alternance choisies parmi les quatre suivantes : blanc, rouge,
jaune et orange en excluant l'association rouge et orange. Une des couleurs, autre que le blanc, doit
être fluorescente ou rétroréfléchissante. Une des deux faces du ruban doit être rétro réfléchissante sur
toute sa longueur et sur une largeur comprise entre 50 et 100 mm.

Ruban 917 – exemples

PIQUET MOBILE 918

Piquet mobile 918 : Signal servant à régler manuellement la circulation.

Page 49
Description : Le piquet 918 comporte sur une face le symbole du panneau  301 d'interdiction d'accès et sur
l'autre face une surface circulaire verte (avec listel blanc de 0,02 m) qui autorise les usagers à
circuler.
Dimensions : Le diamètre est de 320 ou 500 mm.
La longueur de la hampe est comprise entre 700 et 1200 mm.

Piquet mobile 918

PORTIQUE 919

Portique 919 : Signal de présignalisation de gabarit limité.

Description : Le portique de présignalisation, placé en avant du gabarit limité, porte une ou plusieurs bandes
horizontales alternativement blanches et rouges.

Dimensions : Les bandes sont placées à une hauteur inférieure à celle du gabarit réel.
Cet abaissement tient compte des mouvements verticaux des pneus, de la suspension et des bâches.

Portique 919 – exemple 1 Portique 919 – exemple 2

Page 50
SEPARATEUR MODULAIRE DE VOIE 920

Séparateur modulaire de voie 920 : Dispositif continu de séparation ou de délimitation et de guidage.

Description : Les séparateurs modulaires de voie sont constitués d'éléments liés entre eux. Ils peuvent avoir une
fonction de retenue.
Ils constituent une barrière continue. Ils sont par construction ou par assemblage constitués de deux
couleurs alternées choisies parmi les suivantes : blanc, jaune, orange ou rouge. Seules les associations
blanc-rouge, blanc-orange ou jaune-rouge sont autorisées. Les deux couleurs constituent des surfaces
approximativement égales.

Dimensions : Ils comportent une surface rétroréfléchissante de couleur blanche ou jaune d'au moins 90 cm² placés au
minimum tous les deux mètres et ceci sur chaque face.
Les dispositifs de retenue comportent les mêmes éléments rétroréfléchissants de couleur blanche ou
jaune, placés tous les 26 ou 39 mètres ou sont complétés par un marquage latéral continu sur le pied du
dispositif ou en bordure de celui-ci.

Séparateur modulaire de voie 920 - exemples

Page 51
Annexe III

PANNEAUX D’INDICATION DE TYPE 930

PANNEAU 930

Panneau 930 : Annonce de la réduction d’une voie.

Description : Le nombre de voies, la réduction et le sens de celles-ci sont représentés sur le panneau.

Dimensions : Les dimensions du panneau sont :


Gamme normale : 700 x 700 mm.
Grande gamme : 900 mm x 900 mm.
.

930 – exemple 1 930 – exemple 2 930 – exemple 3

Panneau 930.1 : Annonce, en signalisation d’urgence, de la réduction de plusieurs voies sur autoroutes.

Description : Le nombre de voies, la réduction et le sens de celles-ci sont représentés sur le panneau.

Dimensions : Les dimensions du panneau sont :


Grande gamme: 900 mm x 900 mm.

930.1 – exemple 1 930.1 – exemple 2

Page 52
PANNEAU 931

Panneau 931 : Présignalisation de changement de chaussée ou de trajectoire.

Description : Le panneau 931 indique à l'usager la modification de trajectoire et la matérialisation des voles


laissées à la circulation.
Il est complété par un panonceau 950.

Dimensions : En signalisation d’approche, les dimensions sont celles d’un panneau carré de la grande gamme
(900 x 900 mm).

Panneau 931+ panonceau 950 – exemple 1 Panneau 931+ panonceau 950 – exemple 2

Panneau 931+ panonceau 950 – exemple 3 Panneau 931+ panonceau 950 – exemple 4

Panneau 931+ panonceau 950 – exemple 5 Panneau 931+ panonceau 950 – exemple 6

Page 53
PANNEAU 932

Panneau 932. : Affectation de voies.

Description : Le panneau 932 permet de préciser aux usagers l'utilisation pour chaque direction de l'ensemble des
voies laissées à la circulation.
Ce panneau ne doit pas être disposé sur portique ou console.

Dimensions : Les dimensions du panneau sont :


Grande gamme : 900 mm x 900 mm.

932 – exemple 1 932 – exemple 2 932 – exemple 3 932 – exemple 4

PANNEAU 933

Panneau 933 : Indication de chantier important ou de situations diverses.

Description : La nature du chantier ou de la situation temporaire est portée en caractères L1 sur le panneau 933.

Dimensions : a) en présignalisation : 1600 x 1200 mm.


b) en signalisation d'approche: 800 x 600 mm.

Panneau 933 – exemple 1


Panneau 933 – exemple 2

Page 54
Annexe IV

PANNEAUX de DEVIATION de type 940

PANNEAU 941

Panneau 941 : Direction de déviation avec mention de la ville.

Description : Le panneau 941 porte la mention de la ville atteinte par la déviation et concerne toutes les catégories
de véhicules.
Le panneau 941.1 ne concerne qu'une catégorie de véhicules et comporte la silhouette appropriée.

Dimensions : Hauteur du panneau : 300 mm.


La longueur du panneau dépend de celle du nom de la ville inscrite.

Panneau 941 - exemple Panneau 941.1 - exemple

PANNEAU 942

Panneau 942 : Direction de déviation.

Description : Le panneau 942 comporte l'inscription « Déviation » et concerne toutes les catégories de véhicules.
Le panneau 942.1 ne concerne qu'une catégorie de véhicules et comporte la silhouette appropriée
accompagnant l’inscription « Déviation ».

Dimensions : 942 : 1300 x 300 mm en présence de la mention « Déviation »,


942.1 : 1600 x 300 mm.

Panneau 942 - exemple


Panneau 942.1 - exemple

PANNEAU 943 - 944

Page 55
Panneau 943 et panneau 944 : Présignalisation de déviation.

Description : Le panneau 943 comporte l'inscription « Déviation » et concerne toutes les catégories de
véhicules.
Le panneau 943.1 ne concerne qu'une catégorie de véhicules et comporte la silhouette appropriée.
Le panneau 944 comporte la mention de la ville atteinte par l'itinéraire de déviation et concerne
toutes les catégories de véhicules.
Le panneau 944.1 ne concerne qu'une catégorie de véhicules et comporte la silhouette appropriée.

Toute liberté est laissée quant au dessin du carrefour qui, tout en s'efforçant d'être représentatif,
n'est pas astreint à une grande rigueur.

Dimensions : Les dimensions du panneau sont :


Gamme normale : 1600 x 1200 mm
Gamme grande : 2200 x 1800 mm

Panneau 943 – exemple Panneau 943.1 – exemple

Panneau 944 – exemple


Panneau 944.1 – exemple

Page 56
PANNEAU 945

Panneau 945 : Encart de présignalisation de l'origine d’un itinéraire de déviation.

Description : Cet encart est destiné à compléter un panneau permanent existant.


L'encart 945 de couleur jaune, porte la mention de la ville atteinte par l'itinéraire de déviation et
concerne toutes les catégories de véhicules.
L'encart 945.1 ne concerne qu'une catégorie de véhicules et comporte la silhouette appropriée.

Dimensions : L’encart jaune dépend le la longueur de l’inscription qu’il supporte.

Encart 945 – exemple Encart 945.1 - exemple

Page 57
PANNEAU 946

Panneau 946 : Confirmation de déviation.

Description : Le panneau 946 comporte l'inscription « Déviation » ainsi que la mention de la ville atteinte par
l'itinéraire de déviation.

Dimensions : La hauteur du panneau dépend de la hauteur des caractères.


La longueur dépend de celle du nom de la ville.

Panneau 946 - exemple

PANNEAU 947

Panneau 947 : Fin de déviation.

Description : Le panneau 947 comporte l'inscription : « Fin de déviation ».

Dimensions : Elles dépendent de la hauteur des caractères.

Panneau 947 - exemple

Page 58
PANNEAU 948

Panneau 948 : Signalisation complémentaire d’un itinéraire de déviation.

Description :
Le panneau 948 est composé de deux registres. Le premier précise les villes globalisées par la
mention « Déviation », le second comporte les mentions « suivre  : » et « Déviation ».

Dimensions : Les dimensions dépendent le la longueur des inscriptions portées et de la hauteur des caractères.

Panneau 948 - exemple

Page 59
Annexe V

DISPOSITIFS LUMINEUX DE TYPE 960

FEU TOURNANT, CLIGNOTANT OU A ECLATS DES VEHICULES A PROGRESSION LENTE : 960

SIGNAUX TRICOLORES D'ALTERNAT TEMPORAIRE 961

Signal tricolore d'alternat 961.1 Signal tricolore d'alternat 961.2

FEUX DE BALISAGE ET D'ALERTE 962, 963

Feux de balisage et d'alerte 962 : Feux utilisés dans la Feux de balisage et d'alerte 963 : Feux utilisés en
composition des signaux 964, 965 et 966. compléments de la signalisation temporaire
Description : Ils sont clignotants. Description : Ils sont à éclats

Page 60
RAMPE LUMINEUSE 964

Rampe lumineuse 964 : Dispositif utilisé pour renforcer la signalisation de position d’un véhicule d’intervention
ou de travaux

Description : La rampe lumineuse est constituée de 5 à 9 feux 962 défilants sur un fond rectangulaire sombre.
Les feux sont défilants soit vers la gauche soit vers la droite.
La vitesse de défilement est caractérisée par :
 Un laps de temps de 0,2 à 0,3 seconde entre l’allumage d’un feu et le suivant ;
 Un laps de temps de 0,4 à 0,6 seconde entre deux cycles de défilements.
Le dispositif possède un commutateur jour/nuit pour la classe A.

Dimensions des feux : Classe A : feux 962 de surface supérieure à 35 cm².


Classe B : feux 962 de surface supérieure à 20 cm²

Dimension du fond : Classe A : longueur supérieure à 1100 mm.


Classe B : longueur supérieure à 800 mm.

Rampe lumineuse 964

Page 61
FLECHE LUMINEUSE 965

Flèche lumineuse 965 : Flèche lumineuse horizontale clignotante indiquant le côté vers lequel il faut se déporter.

Description : La flèche lumineuse est horizontale, alignée sur un fond rectangulaire sombre et constituée par 8 à 11
feux 962 s’allumant simultanément.
L’angle de la flèche est de 90°.
Le cycle allumage/extinction du clignotement de la flèche a une durée de 1,5 seconde.
La durée d’allumage de la flèche dans un cycle est comprise entre 0,5 et 1 seconde.
Le dispositif possède un commutateur jour/nuit.

Dimension des feux : Le diamètre des feux est de 70 mm au minimum.

Dimensions du fond : La longueur du fond est comprise entre 1000 mm et 1500 mm.
La hauteur du fond est de 500 mm.

Flèche lumineuse 965 – exemple 1

Flèche lumineuse 965 – exemple 2

Page 62
FLECHE LUMINEUSE 966

Flèche lumineuse 966 : Flèche oblique orientée vers le bas, signifiant l’obligation de se déporter vers la voie
adjacente indiquée.

Description : La flèche lumineuse est oblique, constituée par 13 feux 962 s’allumant simultanément. C’est un des
éléments des FLR ou des FLU.
Le dispositif possède un commutateur jour/nuit

Dimensions : Le diamètre des feux est de 200 mm.


Les autres dimensions en mm sont données dans le schéma ci dessous.

Flèche lumineuse 966 – exemple 1 : flèche vers la droite

Flèche lumineuse 966 – exemple 2 : flèche vers la gauche

Page 63
SIGNAL 967

Signal 967  : Signal mobile de position d’un rétrécissement temporaire de chaussée.

Description : Le signal 967 est lumineux sur fond rectangulaire sombre.


Ce signal a deux modes de fonctionnement :
 clignotant ;
 défilant.
En mode clignotant, le signal est composé de 8 à 10 chevrons lumineux et
le cycle d’allumage/extinction a une durée de 1,5 seconde.
En mode défilant, le signal est composé de 2 à 4 chevrons lumineux, accolés ou régulièrement
espacés. Ce défilement est homogène et la durée pour qu’un chevron traverse la largeur du signal est
de 1,25 à 2,5 secondes en fonction du nombre (8, 9 ou 10) chevrons du signal.
Dimension : La hauteur des chevrons est de 160, 200, 250 ou 320 mm.

Chevron 967 en mode clignotant – exemple 1

Chevron 967 en mode clignotant – exemple 2

Chevrons 967 en mode défilant – exemple 3

Chevrons 967 en mode défilant – exemple 4

Page 64
SIGNAL 968

Signal 968 : Message littéral utilisé pour préciser ou compléter une information délivrée par un signal ou pour délivrer une
information lorsqu’on ne dispose pas du ou des signaux adéquats.

Description : Le signal 968 est lumineux sur fond rectangulaire sombre.

Signal 968 – exemple

Annexe VI

Page 65
FLECHE LUMINEUSE DE RABATTEMENT - FLR

Flèche lumineuse de rabattement : Signal embarqué sur véhicule ou sur remorque.

Description : Le dispositif constituant le signal FLR est composé de l’association :


- d’un panneau 341.1 ou 341.2,
- de deux flèches lumineuses 966,
- de deux feux de balisage et d’alerte 963,
- d’un cadre comportant des bandes biaises, alternées rouges et blanches, rétroréfléchissantes de
classe 2.

Dimensions : Les dimensions en mm sont données dans le schéma ci dessous.

963

966

341.1 OU 342.2

Page 66
Annexe VII

FLECHE LUMINEUSE D’URGENCE - FLU

Flèche lumineuse d’urgence. : Signal embarqué sur véhicule ou sur remorque.

Description : Le dispositif constituant le signal FLU est composé de deux flèches lumineuses 966.
Les dimensions du signal 966 peuvent être légèrement adaptées (en respectant l’aspect général)
lorsqu’il est porté par un véhicule léger.

966

Page 67