Vous êtes sur la page 1sur 6

MODELISATION DES TRANSFORMATIONS DE LA MATIERE ET TRANSFERT D’ENERGIE

CHAPITRE 8 :
DESCRIPTION DES MOUVEMENTS
(CINEMATIQUE)

Comment décrire le mouvement du skieur ?

https://www.youtube.com/watch?v=-FKrtRNS-MQ

I. RELATIVITE DU MOUVEMENT
1. Système
Pour étudier un mouvement, il faut, en premier lieu, préciser le système, c’est-à-dire l’objet ou le point
étudié.

En général, le système étudié est un point M appartenant à l’objet, le plus souvent son centre de gravité
G appelé aussi centre d’inertie de l’objet. Au lycée, nous assimilerons les objets étudiés à des objets
ponctuels (c’est-à-dire assimilables à un point qui contiendrait toute la masse de l’objet)

Ex  :
Pour étudier le mouvement d’une planète, on étudier le mouvement de son centre d’inertie.
Pour étudier le mouvement d’une personne, on étudiera le mouvement de son centre d’inertie.

2. Référentiel
La description du mouvement dépend du point de vue considéré appelé référentiel.

Un référentiel est un solide de référence par rapport auquel on étudie le mouvement.

Il est constitué :

- d’un solide de référence auquel on attache un repère d’espace et qui permet de repérer les positions
- d’une horloge permettant un repérage des dates.

Lors de l’étude d’un mouvement, on choisit préférentiellement le référentiel dans lequel le mouvement du
mobile sera le plus simple.

Référentiels à connaître : http://jf-noblet.fr/mouve2/ref.htm#

 Référentiel héliocentrique : l’origine du repère est placée au centre du Soleil et ses axes sont
dirigés vers trois étoiles lointaines considérées comme fixes. Il est utilisé pour décrire le mouvement des
planètes du système solaire.
 Référentiel géocentrique : l’origine du repère est placée au centre de la Terre et ses axes sont
dirigés vers trois étoiles lointaines considérées comme fixes. Il est utilisé pour décrire le mouvement des
satellites naturels (la Lune) ou artificiels de la Terre.
 Référentiel terrestre : il en existe une infinité. L’origine du repère est liée à un objet fixe à la
surface de la Terre. On l’utilise pour décrire le mouvement des objets proches de la surface de la Terre.
MODELISATION DES TRANSFORMATIONS DE LA MATIERE ET TRANSFERT D’ENERGIE

II. DESCRIPTION DU MOUVEMENT


1. Trajectoire
La trajectoire d’un mobile est l’ensemble des positions occupées par le mobile au cours du temps. Elle
dépend du référentiel.

Exemples  :

2. Vecteur déplacement
Soient M et M’ deux positions successives du système à des dates t et t’ très voisines, on appelle
uuuur
vecteur déplacement le vecteur : MM ' .
Ce vecteur a pour caractéristiques :
- Point d’application : M
- Direction : la droite (MM’)
- Sens : de M vers M’
uuuur
MM '
- Norme : en m

Ce vecteur permet donc de connaître : la direction et le sens de la trajectoire ainsi que la distance
parcourue par le point M.

3. Vitesses
Vitesse moyenne : c’est le quotient de la distance d parcourue par le mobile par la durée du parcours
d
vm =
Δt Δt .

ex  : calculer la vitesse moyenne d’une voiture ayant parcourue 500 km en 5h30. (en km.h-1 et en m.s-1)

d 500 ×10 3 d 500


v= =
v= = =¿25,3 m.s-1. =¿ 90,9 km.h-1
t 5 ×3600+30 × 60 t 5,5

Conversion des km.h-1 en m.s-1 :

m.s-1 ×3,6 km.h-1 km.h-1 ÷ 3,6 m.s-1


→ →
MODELISATION DES TRANSFORMATIONS DE LA MATIERE ET TRANSFERT D’ENERGIE

Vitesse instantanée : c’est la vitesse du mobile à un instant donnée autrement dit elle correspond à la
vitesse calculée sur un court intervalle de temps

(c’est par exemple celle indiquée par le compteur de la voiture ou prise par un radar routier).

Vecteur vitesse moyenne d’un point :


uuuur
uur MM '
vm ( M ) 
On peut définir, entre deux positions M et M’ d’un point, le vecteur vitesse moyenne t
dont les caractéristiques sont les suivantes :

- Point d’application : le point M où se trouve le mobile à cet instant


uuuur
- direction : la même que le vecteur déplacement MM ' donc la droite (MM’)
- sens : celui du mouvement(de M vers M’)
- norme : la valeur de la vitesse en ce point

Remarque  : Lorsque Δt est infiniment petit, le vecteur vitesse moyenne peut être assimilé au vecteur
r
vitesse instantanée v .

4. Exemples de mouvements
Pour décrire le mouvement d’un mobile, il faut donner une indication sur la trajectoire et une indication
sur la vitesse.

Si la norme de la vitesse est constante, le mouvement est qualifié d’uniforme.


MODELISATION DES TRANSFORMATIONS DE LA MATIERE ET TRANSFERT D’ENERGIE
MODELISATION DES TRANSFORMATIONS DE LA MATIERE ET TRANSFERT D’ENERGIE

Exemple 1  : Voici un enregistrement représentant les positions d’un mobile à des intervalles de temps
réguliers   0, 040s . Cet enregistrement est à l’échelle 1/1.

a. Comment peut-on qualifier ce mouvement ?


Le mouvement est rectiligne uniforme car les points forment une droite et la disatnce entre les
points est constante.

b. Calculer la vitesse instantanée v2 du mobile en position 2.


M 2M3 1, 6
v2    40cm.s 1
 0, 040
c. En choisissant une échelle adaptée, tracer le vecteur vitesse au point 2.
1cm  20cm.s 1
Echelle : ......  40cm.s 1 Le vecteur vitesse aura une longueur de 2,0 cm

d. Calculer la vitesse instantanée v4 du mobile en position 4.


M 4M5 1, 6
v4    40cm.s 1
 0, 040
e. En utilisant la même échelle qu’à la question b, tracer le vecteur vitesse au point 4.
1cm  10cm.s 1
......  40cm.s 1 Le vecteur vitesse aura une longueur de 2,0 cm
ur ur ur ur
f. On note
 v3 la variation du vecteur vitesse entre les positions 2 et 4, soit
 v3  v4  v2 . Que peut-
ur
v
on dire de 3 ?
On construit la différence des deux vecteurs et on obtient le vecteur nul.

g. Conclure sur les caractéristiques du vecteur vitesse dans le cas du mouvement étudié.
Lorsque le mouvement est rectiligne uniforme, la variation du vecteur vitesse est égale au
vecteur nul autrement dit le vecteur vitesse est constant.
MODELISATION DES TRANSFORMATIONS DE LA MATIERE ET TRANSFERT D’ENERGIE

Exemple 2  : On considère l’enregistrement des positions d’un mobile ci-dessous à l’échelle 1/1.

a. Quelle est la nature du mouvement ?


Le mouvement est circulaire uniforme car les points forment une droite et la distance entre les
points est constante.
b. Calculer la vitesse instantanée du mobile aux points A12 et A14.

M 12 M 13 1,1 M M 1,1
v12    28cm.s 1 v14  14 15   28cm.s 1
 0, 040 et  0, 040

c. Tracer le vecteur vitesse aux points A12 et A14 en choisissant une


échelle.

1cm  10cm.s 1
......  28cm.s 1 le vecteur aura une longueur de 2,8 cm

d. Que peut-on dire du vecteur vitesse ?

Les vecteurs vitesse ont la même norme mais une direction différente donc le vecteur vitesse
n’est pas constant.

Vous aimerez peut-être aussi