Vous êtes sur la page 1sur 3

Communiquer à distance

en contexte interculturel
Les managers actuels doivent non seulement être capables de
communiquer en face à face avec d’autres cultures, mais ils doivent
également pouvoir gérer toute forme de communication à distance.
Cette tâche peut s’avérer particulièrement complexe pour deux
raisons : l’absence, d’une part, d’éléments visuels facilitant le
processus de communication, et l’existence, d’autre part, de diverses
préférences culturelles de communication en termes de contenu et
de mode, propres à chaque culture.

Comprendre les préférences culturelles en communication


Une information peut être transmise explicitement, dans le texte d’un message - c’est-à-dire par le biais des
mots - ou bien implicitement via le contexte - c’est-à-dire dans le cadre d’une relation. Différentes cultures
affichent des préférences variées.

Les cultures à contexte élevé


Les groupes culturels, qu’ils soient nationaux, professionnels, régionaux, religieux ou éducatifs, s’appuyant sur
des réseaux personnels étendus, ont plutôt tendance à communiquer de manière implicite. Ils sont sensibles
au contexte dans lequel ils communiquent et ils perçoivent intuitivement le sens des messages, en s’aidant des
échanges passés. C’est pourquoi, instaurer des relations personnelles constitue, pour eux, une priorité afin de
communiquer de manière appropriée. Ces groupes sont appelés « cultures à contexte élevé ».

Cultures à contexte faible


À l’inverse, certaines cultures préfèrent transmettre Contexte
élevé
les informations, de manière beaucoup plus explicite,
à travers les mots. Leur langage est plus concret et Mexique Japon, Indonésie
orienté tâche. Lorsqu’elles entendent un message, Pays arabes Afrique (tous)
ces cultures perçoivent le sens littéral plutôt que le Philippines
sens implicite ; elles posent des questions détaillées et Chine
Brésil
factuelles et attendent des réponses précises. Pour ces Malaisie
cultures, les relations personnelles ne sont pas toujours Inde
Espagne
nécessaires à une communication efficace. Ces groupes Singapour Italie
sont appelés « cultures à contexte faible ».
Grèce Costa Rica
Bien sûr, chaque culture et individu présente un niveau France Grande-Bretagne
contextuel plus ou moins élevé ou faible, comparé aux
Autriche Australie
autres cultures ou individus.
Scandinavie USA
Ces deux profils culturels se caractérisent par des
Israël Allemagne
ensembles de comportements spécifiques.
Suisse allemande Pays-Bas

Contexte
faible

Le contenu de cette fiche est la propriété de CrossKnowledge.


1/
Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 3
Les cultures à contexte élevé
• On y apprend à communiquer implicitement.
• Les tâches sont abordées à travers les relations.
• Mes propos ne reflètent pas exactement ce que je veux exprimer.
• Les accords oraux, fondés sur la confiance personnelle et la loyauté, sont privilégiés.
• On veille à créer des liens dans un réseau de personnes de telle sorte que les échanges soient fluides
entre communication sociale et professionnelle.
Cultures à contexte faible
• On y apprend à communiquer explicitement.
• On se concentre sur la tâche (les relations sont facultatives).
• Mes propos traduisent parfaitement ma pensée.
• Les accords écrits, clairs et structurés, sont privilégiés.
• On fait une distinction claire entre communication sociale et professionnelle.

Les modes de communication en contexte interculturel


Par ailleurs, il est essentiel de prendre en compte le mode de communication adopté. Bien que la plupart des
équipes internationales à distance disposent de la même technologie, ses membres ont des attentes variées
quant au mode de communication le plus approprié pour atteindre certains objectifs.

Les modes de communication


Par ordre de préférence, les cultures à contexte plus élevé utilisent les modes suivants :
1. Réunions en face-à-face
2. Vidéo conférences
3. Téléphone
4. Répondeur/Messagerie vocale
5. Collecticiel
6. Fax
7. E-mail

Stratégies de communication
Communiquer à distance nous force à prendre des décisions quant au degré de transparence et de relation
auxquels nous avons recours. En premier lieu, nous nous demandons jusqu’à quel point nous devons nous
montrer clair et explicite. En dernier, nous nous demandons dans quelle mesure nous devons privilégier la relation
entretenue avec notre interlocuteur, impliquant, de ce fait, une approche plus indirecte, lui permettant de ne pas
perdre la face.

Le contenu de cette fiche est la propriété de CrossKnowledge.


2/
Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 3
Équilibrer transparence et relation
Afin de concilier parfaitement des approches potentiellement conflictuelles, dans le cadre d’une communication
professionnelle, il est essentiel d’équilibrer les styles à contexte faible et élevé.

Stratégies de transparence
Les stratégies de transparence suivantes permettent de clarifier le sens, sans détériorer les relations.
Il faut :
• signaler des intentions constructives.
• annoncer et structurer ses messages.
• recycler/souligner en valeur l’information clé.
• énoncer, de manière explicite, les besoins: «pourquoi», «comment », mais aussi «quoi».

Stratégies de relation
Les stratégies de relation suivantes tedent a maintenir les liens sans sacrifier la clarté du message.
Il est recommandé de :
• minimiser l’aspect négatif
• construire une expérience et un sens de l’intérêt commun
• formuler des perceptions explicites
• faire preuve d’empathie
• rassurer, remercier et aider.

Le contenu de cette fiche est la propriété de CrossKnowledge.


3/
Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 3